VÉRITÉ ET RÉCONCILIATION COMMISSION, Afrique du Sud

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Commission Vérité et Réconciliation a été créée, en Afrique du Sud, par une loi de juin 1995 (Promotion of National Unity and Reconciliation Act) à la suite de longues et difficiles négociations entre l'A.N.C., espérant la poursuite des responsables des crimes commis pendant l'apartheid, et le gouvernement, exigeant une amnistie pure et simple. Elle eut pour tâche d'assurer une gestion politico-juridique du passé dans le but de promouvoir l'unité nationale et la réconciliation dans un esprit de paix qui dépasse les conflits et les anciennes divisions. Sous la direction de Mgr Desmond Tutu, une équipe représentative de toutes les tendances politiques du pays fut chargée d'entendre les candidats à l'amnistie et d'évaluer leur sincérité, de permettre aux victimes de s'exprimer et de faire connaître leurs souffrances, de proposer des formes de réparation et de dédommagements.

Cette procédure de traitement du passé, entièrement contrainte par les accords politiques, conclus notamment en 1993, qui interdisaient toute forme de représailles juridiques automatiques contre les anciens dirigeants de l'apartheid est tout à fait exceptionnelle. Il ne s'agissait pas en effet d'une instance de jugement mais d'un lieu de promotion de la repentance et de la contrition qui se proposait, en échange d'un aveu sincère, public et complet des crimes politiques commis entre le 1er mars 1960 et le 10 mai 1994 d'offrir l'amnistie et d'accoucher d'une société libérée de son passé. La Commission a joué sur un registre consensuel en Afrique du Sud, celui des principes chrétiens de la justice et du pardon. Cet effort a débouché sur une désactivation psychologique du désir de vengeance et contribué à la normalisation du régime. La Commission a remis son rapport le 29 octobre 1998.

—  Dominique DARBON

Bibliographie

D. Darbon, « Autopsie du miracle sud-africain, le cas de la Truth and Reconciliation Commission », in Revue française de science politique, 6, 1998

C. Martin, « De l'apartheid à la démocratie, quelle „réconciliation“ en Afrique du Sud ? », in D. Darbon dir., Afrique du Sud : les enjeux de l'après-Mandela, Karthala, Paris, 1999.

Écrit par :

  • : professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (CEAN)

Classification


Autres références

«  VÉRITÉ ET RÉCONCILIATION COMMISSION, Afrique du Sud  » est également traité dans :

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 369 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La fin de l'apartheid »  : […] Après vingt-trois années passées à Robben Island, Nelson Mandela sort enfin de prison. Et en 1994, oubliant la couleur de la peau, une foule fraternelle, enthousiaste et sereine déroule les files interminables de ses votants décidés à instaurer la nouvelle république. On aurait pu s'attendre à une horrible guerre civile. Il n'en fut rien, en partie grâce à un travail de deuil orchestré par la T.C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-d-afrique-du-sud/#i_43234

APARTHEID

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Benoît DUPIN
  •  • 9 031 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le démantèlement de l'apartheid »  : […] Dans les années 1980, la prise en compte des problèmes inhérents au système d'apartheid et des difficultés liées aux résistances intérieures et aux pressions extérieures amena le gouvernement de P. W. Botha à s'engager dans des réformes qui restèrent superficielles et n'aboutirent qu'à un blocage politique. En 1989, poussé par les modérés du Parti national et par les milieux d'affaires, Frederik […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apartheid/#i_43234

MANDELA NELSON (1918-2013)

  • Écrit par 
  • Benoît DUPIN
  •  • 2 111 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le président et père de la nation »  : […] Après sa sortie de prison, Mandela est élu, dès juillet 1991, président de l'A.N.C. à la place d'Oliver Tambo déjà très malade. Ne cédant rien d'emblée à un pouvoir blanc dont il se méfie, il prend alors la tête de la délégation de son parti qui négocie, pendant de longs mois, les conditions de la transition et des premières élections libres du pays. Rassurant les milieux d'affaires, donnant des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nelson-mandela/#i_43234

TUTU DESMOND (1931- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Archevêque anglican sud-africain, Desmond Mpilo Tutu est né le 7 octobre 1931 à Klerksdorp, au sud-est de Johannesburg. De parents xhosa et tswana, il reçoit son instruction dans les établissements missionnaires d'Afrique du Sud où enseigne son père. Renonçant à des études de médecine au-dessus de ses moyens, Tutu devient maître d'école en 1954 mais démissionne trois ans plus tard. Ordonné prêtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desmond-tutu/#i_43234

Pour citer l’article

Dominique DARBON, « VÉRITÉ ET RÉCONCILIATION COMMISSION, Afrique du Sud », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/commission-verite-et-reconciliation/