COMMANDITAIRES D'ART

ART (Aspects culturels) - Public et art

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 6 253 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quel public pour l'art ? »  : […] Dans l'art occidental tel que nous le connaissons, la notion de public commence avec le mécénat, autrement dit la commande d'œuvres par des instances collectives, religieuses d'abord, princières ensuite, avec le développement de la « curialisation » analysée par Norbert Elias dans La Société de cour . Dans ce contexte cultuel ou somptuaire, les œuvres avaient deux catégories […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-public-et-art/#i_40488

BAXANDALL MICHAEL (1933-2008)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 042 mots

Né en 1933 à Cardiff (Royaume-Uni), Michael Baxandall a conduit une carrière de chercheur et d'enseignant en histoire de l'art dans le Royaume-Uni (il fut professeur « d'histoire de la tradition classique » à l'Institut Warburg et Courtauld, à Londres, et à l'université d'Oxford), puis aux États-Unis (universités de Cornell et Berkeley), sans compter une brève période de collaboration au départem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-baxandall/#i_40488

BELTING HANS (1935- )

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 2 172 mots

Dans le chapitre « Le tournant du xie siècle »  : […] Tant en Orient qu'en Occident, la situation resta inchangée, ou presque, jusqu'au xi e  siècle. Hans Belting fait de ce siècle le pivot de l'histoire des images, parce que c'est à ce moment que l'analogie établie entre le corps de Jésus-Christ et l'image chrétienne va, pour des raisons historiques, perdre son statut de norme universellement valabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-belting/#i_40488

BRÉA LES

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 989 mots

D'une famille établie à Nice depuis plusieurs générations, les Bréa furent trois peintres actifs entre le dernier quart du xv e siècle et le milieu du xvi e . Louis, le plus justement célèbre, est documenté de 1475 à 1523 ; son frère Antoine, de 1504 à 1516, collabore sans génie personnel avec lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-brea/#i_40488

CONNAISSEURS

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 2 037 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mécènes et collectionneurs à la Renaissance »  : […] Le terme de connaisseur appartient d'abord au vocabulaire de la vénerie. Il en est ainsi aux xv e et xvi e  siècles (Ronsard). À cette époque, il existait probablement des connaisseurs en matière d'art. Mais il serait hasardeux d'épiloguer sur leur personnalité ou leur influence. On sait assez p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaisseurs/#i_40488

DAVID JACQUES LOUIS (1748-1825)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 4 765 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'affirmation d'un style »  : […] David revint à Paris précédé d'une flatteuse réputation, et il s'imposa en quelques années seulement. Sa position artistique, sociale, financière (celle-ci due en grande partie à son mariage), était considérable à la fin de l'Ancien Régime. Soutenu par d' Angiviller, qui lui commanda, dans le cadre de son programme d'encouragement, deux de ses plus importants tableaux d'histoire ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-louis-david/#i_40488

DESPORTES FRANÇOIS (1661-1743)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 869 mots

Il semble que l'apprentissage de François Desportes chez le Flamand Nicasius Bernaerts — installé en France et chargé de décorer la ménagerie de Versailles — ait beaucoup compté. La leçon de son maître, un élève de Snyders, demeura présente tout au long de sa carrière de peintre animalier. Très tôt pourtant, il essaie de se faire un nom dans le genre plus noble du portrait, et passe une année à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-desportes/#i_40488

DU QUESNOY FRANÇOIS (1597-1643)

  • Écrit par 
  • Marion BOUDON
  •  • 1 368 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le poids de l'art antique »  : […] La référence à l'Antiquité était constante dans l'œuvre des artistes qui travaillaient alors à Rome, surtout pour un sculpteur étranger qui entrait pour la première fois en contact direct avec l'art antique. Pour Du Quesnoy, cette connaissance se fit par le truchement de l'étude et de la copie de statues célèbres du Vatican comme l' Antinoüs , le Laocoon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-du-quesnoy/#i_40488

ÉDOUARD VUILLARD, PEINTRE DÉCORATEUR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 729 mots

1892 Vuillard exécute sa première commande de panneaux décoratifs à Paris, six dessus-de-porte pour Paul Desmarais, un cousin de Thadée Natanson, directeur de la Revue blanche . L'année suivante, il réalise, pour le même commanditaire, un paravent, Les Couturières , où il emploie pour la première fois la peinture à la colle, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-vuillard-peintre-decorateur-reperes-chronologiques/#i_40488

ESSAIS FLORENTINS, Aby Warburg - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 207 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un recueil d'études novatrices et programmatiques »  : […] Les Essais florentins sont des travaux publiés en allemand entre 1893 et 1920. Les premiers portent sur les célèbres tableaux mythologiques de Botticelli, Le Printemps et La Naissance de Vénus , que Warburg soumet à un triple éclairage : par la recherche de leurs sources littéraires antiques et modernes (Homère, Ovide ou Claudien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essais-florentins/#i_40488

FRAENGER WILHELM (1890-1964)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 668 mots

Historien d'art allemand que Roger Lewinter, son traducteur en France, situe aux côtés d'un Wölfflin ou d'un Friedländer, mais reste encore peu connu en Allemagne. Wilhelm Fraenger a évolué du Kunstgeschichte (histoire de l'art) au Volkskunde (histoire des religions, art populaire, folklore). Il a consacré plusieurs ouvrages à Rembrandt ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-fraenger/#i_40488

FRANCE (Arts et culture) - L'art public

  • Écrit par 
  • Caroline CROS, 
  • Universalis
  •  • 3 245 mots
  •  • 1 média

Depuis les années 1980, en France, la politique de commandes d'œuvres d'art s'est développée en partenariat avec les régions et les collectivités territoriales. Adaptée à l'art d'aujourd'hui, cette procédure offre désormais un outil expérimental très sollicité à travers le territoire au bénéfice de projets artistiques inédits, adressés à la collectivité tout entière. Que signifie l'expression « ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-l-art-public/#i_40488

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'art flamboyant : 1350-1500 »  : […] La réaction à cette tendance maniériste de l'art gothique devait être vive. Elle prend un caractère particulier en raison de sa liaison étroite avec le pouvoir politique. Celui-ci impose une nouvelle esthétique en faisant appel à une génération d'artistes tous très jeunes. Charles IV à Prague, Charles V à Paris, les papes à Avignon, les Visconti à Milan interviennent directement et définissent une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_40488

GRECO (1541-1614)

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL
  •  • 2 518 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Rome (1570-1577) : le cercle érudit du palais Farnèse »  : […] Le désir de connaître l'antique, les œuvres de Raphaël ou de Michel-Ange peut expliquer son départ pour Rome : grâce au miniaturiste Giulio Clovio, il reçut dès novembre 1570 la protection du cardinal Alexandre Farnèse et s'intégra au groupe d'érudits du palais Farnèse, dominé par la personnalité du bibliothécaire Fulvio Orsini. L'Enfant allumant une chandelle (Capodimonte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greco/#i_40488

JEAN FOUQUET, PEINTRE ET ENLUMINEUR (expositions)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 017 mots

La Bibliothèque nationale de France a présenté à Paris, du 25 mars au 22 juin 2003, dans la galerie Mazarine, une grande célébration des œuvres de Jean Fouquet, sous le titre Jean Fouquet, peintre et enlumineur du XV e  siècle . François Avril, commissaire de l'exposition, a réuni pour le visiteur l'essent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fouquet-peintre-et-enlumineur/#i_40488

MÉCÉNAT

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH, 
  • Luigi SALERNO
  •  • 6 946 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Mécénat religieux et laïc »  : […] Avec le christianisme apparaît le premier grand phénomène d'iconoclastie, c'est-à-dire une profonde aversion à l'égard de l'art païen, considéré comme criminel, et qui devait aboutir, au cours des siècles, à une grave dégradation du patrimoine artistique de l'Antiquité. Le nouvel art chrétien, après une période dominée par le symbolisme, adoptera la visée didactique et narrative qui avait caracté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecenat/#i_40488

MICHEL-ANGE (1475-1564)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 12 223 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Une vie entre la Florence de Laurent le Magnifique et la Rome de Pie IV »  : […] L'art de Michel-Ange, la hauteur de ses conceptions et l'originalité de ses œuvres apparaissent bien souvent sans commune mesure avec les données quotidiennes d'une vie retirée, frugale, plutôt sédentaire, timorée (n'a-t-il pas fui les armées étrangères ou les menaces qu'il croyait peser sur sa vie à six reprises ?), toute consacrée au travail solitaire et acharné, peuplée de rares amitiés et de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-ange/#i_40488

L'ŒIL DU QUATTROCENTO, Michael Baxandall - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Issu de cours professés à la faculté d'histoire de Londres, L'Œil du Quattrocento s'offre à démontrer deux propositions réciproques : d'une part, que la peinture du xv e  siècle est le produit d'une relation sociale entre le peintre et son commanditaire, agent, pas nécessairement bienveillant, dont le peintre doit satisfaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeil-du-quattrocento/#i_40488

LES PEINTURES DÉCORATIVES DE PIERRE PUVIS DE CHAVANNES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 013 mots

1854-1855 Puvis réalise, pour la salle à manger de la maison de son frère au Brouchy, en Saône-et-Loire, quatre peintures à contenu religieux pour illustrer le thème des Quatre saisons , complété par une grande composition centrale, Le Retour de l'Enfant prodigue . C'est son premier essai de peinture décorative, mettant en pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-peintures-decoratives-de-pierre-puvis-de-chavannes-reperes-chronologiques/#i_40488

POUSSIN NICOLAS (1594-1665)

  • Écrit par 
  • Stéphane LOIRE
  •  • 3 565 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La première période romaine »  : […] En 1624, après deux essais infructueux, Nicolas Poussin parvenait à gagner Rome à la suite d'un bref séjour à Venise. Marino, son protecteur, quitta Rome rapidement, mais il avait introduit le peintre auprès de collectionneurs romains qui allaient devenir ses meilleurs clients. Le plus puissant d'entre eux était le cardinal Francesco Barberini, neveu du pape récemment élu Urbain VIII, mais le plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-poussin/#i_40488

REMBRANDT (1606-1669)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 6 463 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un artisan et un « marchand » hollandais du siècle d'or »  : […] Rembrandt Harmenszoon van Rijn naquit à Leyde, le 15 juillet 1606, huitième enfant d'un meunier broyant le malt pour les brasseries de cette ville laborieuse et peuplée, renommée pour son industrie drapière employant alors près de deux mille ouvriers. Après quatre années passées à la petite école et sept à l'École latine, il est immatriculé en 1620 à l'université dont Guillaume d'Orange avait doté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rembrandt/#i_40488

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 106 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le problème de la commande »  : […] Pendant la Renaissance, on relève une immense floraison de commandes tant privées qu'officielles (il est d'ailleurs assez difficile de distinguer les unes des autres). Le commanditaire ne se contente pas de faire appel aux artistes locaux. Il sollicite les plus célèbres (on a ainsi retrouvé des listes d'artistes établies pour faciliter le choix). La protection des commanditaires permet en outre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance/#i_40488

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'artisanat sous l'Empire

  • Écrit par 
  • Roger HANOUNE
  •  • 3 846 mots

Dans le chapitre « La commande »  : […] Un commanditaire peut s'adresser à un artisan ou à un artiste en dirigeant plus ou moins son œuvre ; un texte du ii e  siècle nous fait assister ainsi à une discussion sur la construction de bains à partir de dessins sur parchemin présentés simultanément par plusieurs constructeurs et à une sorte d'examen des devis (Aulu Gelle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-artisanat-sous-l-empire/#i_40488

TAPISSERIE

  • Écrit par 
  • Pascal-François BERTRAND
  •  • 7 989 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La tapisserie médiévale (XIVe-XVe s.) »  : […] La tapisserie devint au xiv e  siècle l'apanage des grands princes qui en constituèrent des collections considérables. Elle ornait le mur du château et de l'église, elle était transportée de demeure en demeure et était tendue dans les rues à l'occasion de fêtes religieuses ou d'« entrées » princières (ces diverses manipulations expliquent bien sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapisserie/#i_40488

TOSCANE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 553 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La Florence de Laurent le Magnifique »  : […] La grande époque de Florence c'est, selon la tradition historiographique, celle de Laurent de Médicis (1449-1492). Maître « magnifique » d'une cité pacifiée, poète et politique, il se voue aux arts et aux études humanistes, formé par Cristoforo Landino, Marsile Ficin et Leon Battista Alberti (1404-1472). Ce dernier, principalement architecte, mais aussi humaniste complet, laissa des traités qui c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toscane/#i_40488