COMBUSTIBLE NUCLÉAIRE

MAGNÉSIUM

  • Écrit par 
  • Maurice HARDOUIN, 
  • Michel SCHEIDECKER
  •  • 4 262 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques physiques »  : […] Le magnésium a pour masse atomique 24,312. Il existe trois isotopes naturels, stables, de nombres de masse 24 (78,99 p. 100), 25 (10,00 p. 100) et 26 (11,01 p. 100). Seize isotopes artificiels radioactifs et de nombres de masse allant de 19 à 23 et de 27 à 37 ont été synthétisés. La structure électronique à l'état fondamental est 1 s 2  ; 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnesium/#i_25454

M.O.X. (Mixed Oxide), industrie nucléaire

  • Écrit par 
  • Bernard LAPONCHE
  •  • 1 806 mots

Le MOX ( Mixed Oxide ) désigne un combustible constitué d'un mélange d' oxydes de plutonium et d' uranium, utilisé actuellement dans certains réacteurs à eau et uranium enrichi. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-o-x-mixed-oxide-industrie-nucleaire/#i_25454

NUCLÉAIRE - Réacteurs nucléaires

  • Écrit par 
  • Jean BUSSAC, 
  • Frank CARRÉ, 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Jules HOROWITZ, 
  • Jean TEILLAC
  •  • 12 397 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Réacteurs surgénérateurs à neutrons rapides »  : […] Les réacteurs à neutrons rapides, qui se distinguent des précédents par l'absence de modérateur, ne fonctionnent qu'avec un combustible dont la teneur en matière fissile est supérieure à 15 p. 100. Pour les neutrons rapides, la faiblesse des captures parasites et le meilleur rendement en neutrons (η) du plutonium 239 permettent à ces réacteurs d'être surgénérateurs avec le cycle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-reacteurs-nucleaires/#i_25454

NUCLÉAIRE - Cycle du combustible

  • Écrit par 
  • Bernard BOULLIS, 
  • Noël CAMARCAT
  •  • 7 074 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les combustibles nucléaires usés »  : […] L'essentiel des combustibles nucléaires usés provient de l'irradiation, dans les réacteurs électronucléaires, de pastilles d'oxyde d'uranium enrichi (et aujourd'hui aussi, pour partie, d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium). En France, du parc des 58  réacteurs de la filière à eau pressurisée qu'exploite E.D.F., et qui fournit de l'ordre de 450 TWh par an – soit les trois quarts de la consommati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-cycle-du-combustible/#i_25454

NUCLÉAIRE - Applications civiles

  • Écrit par 
  • Pierre BACHER
  •  • 6 686 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les combustibles améliorés »  : […] L' utilisation optimale du combustible est devenue une préoccupation majeure des exploitants nucléaires. D'ores et déjà, dans les réacteurs actuels, le taux de combustion, qui matérialise la quantité d'énergie tirée du combustible, à l'origine de 25 à 30 GWj/t, a atteint 45 ou 50, voire 60 GWj/t, ce qui a permis de diviser par 1,5 à 2 le nombre d'assemblages usés. Un objectif de 70 GWj/t n'est pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-civiles/#i_25454

NUCLÉAIRE - Déchets

  • Écrit par 
  • Pierre BEREST, 
  • Jean-Paul SCHAPIRA
  •  • 10 946 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le recyclage des actinides et la destruction du plutonium »  : […] Le plutonium est le plus important des actinides à considérer pour la transmutation, en raison de sa radiotoxicité et des quantités produites dans les réacteurs . Se pose également le problème de l'élimination au plan mondial du plutonium des armes nucléaires (environ 230 tonnes en 1994, selon l'Agence internationale de l'énergie atomique [A.I.E.A.]). Aujourd'hui, une partie du plutonium, séparé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-dechets/#i_25454

NUCLÉAIRE - Démantèlement des installations

  • Écrit par 
  • Francis LAMBERT
  •  • 3 141 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les installations du cycle du combustible »  : […] Il faut distinguer les laboratoires et usines d'enrichissement isotopique et de fabrication de combustible, qui présentent un risque de contamination sans irradiation, et les installations de retraitement ou de recherche sur les combustibles irradiés ou de fabrication de sources radioactives, où le risque principal est l'irradiation, avec ou sans contamination. Ces dernières installations sont co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-demantelement-des-installations/#i_25454

NUCLÉAIRE - Sûreté des centrales nucléaires

  • Écrit par 
  • Bernard LAPONCHE
  •  • 2 314 mots

Dans le chapitre « Principe de fonctionnement d'un réacteur nucléaire »  : […] Le rôle des réacteurs des centrales nucléaires est comparable à celui d'une chaudière classique mais la chaleur, ensuite transformée en partie en électricité, y est produite par la fission de noyaux d' uranium (isotope 235) et de plutonium. La fission donne naissance à des « produits de fission », fragments du noyau initial, et à quelques neutrons qui, à leur tour, vont provoquer des fissions dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-surete-des-centrales-nucleaires/#i_25454

NUCLÉAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 103 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le cycle du combustible et les déchets nucléaires »  : […] La fabrication du combustible puis son retraitement après utilisation dans les réacteurs nucléaires constituent le cycle du combustible. Un déchet radioactif correspond à la matière radioactive qui ne peut plus être ni recyclée ni réutilisée, et doit donc être stockée. En fonction de sa composition, il est plus ou moins dangereux pendant plus ou moins longtemps. Sa dangerosité dépend de son carac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire/#i_25454

PHÉBUS P.F.

  • Écrit par 
  • Michel SCHWARZ
  •  • 2 880 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les expériences du programme et les premiers résultats »  : […] Le programme Phébus P.F. comporte au total six expériences qui s'étalent sur une douzaine d'années. Chaque expérience demande trois ans de préparation, puis cinq ans d’analyse et d’exploitation des données. Les expériences Fission Product Test F.P.T.-0, F.P.T.-1 et F.P.T.-2 sont plus particulièrement destinées à étudier le mode de dégradation d'un assemblage muni d'une barre de commande en alliage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phebus-p-f/#i_25454

PLUTONIUM

  • Écrit par 
  • Daniel CALAIS, 
  • André CHESNÉ
  •  • 3 901 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réacteurs surgénérateurs »  : […] Le caractère fissile du plutonium 239 conduit à envisager son utilisation dans les combustibles des réacteurs nucléaires. Ce « recyclage » du plutonium a été expérimenté dans les réacteurs à eau pressurisée dans divers pays dont la France. Mais son objet principal concerne l'alimentation des réacteurs à neutrons rapides. Dans ce type de réacteurs, où le modérateur est absent, la teneur en isotope […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plutonium/#i_25454

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Causes de la pollution nucléaire »  : […] Depuis les premiers travaux du projet Manhattan jusqu'au milieu des années 1960, les essais atmosphériques d'armement nucléaire ont constitué, de fort loin, la principale cause de pollution radioactive de la biosphère. Cette cause de pollution a considérablement régressé après le traité de 1963 qui interdit ce genre d'expérimentation, bien qu'il n'ait pas été ratifié par tous les États. Cependant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_25454

RÉACTEUR NUCLÉAIRE E.P.R. (European Pressurized Reactor)

  • Écrit par 
  • Bernard LAPONCHE
  •  • 1 539 mots

Dans le chapitre « Rappel sur les réactions nucléaires à eau pressurisée »  : […] En France, la production d'électricité d'origine nucléaire est assurée par cinquante-huit réacteurs nucléaires qui sont répartis dans dix-neuf centrales. Tous ces réacteurs appartiennent à la filière des réacteurs à eau pressurisée (R.E.P., en anglais P.W.R. pour Pressurized Water Reactor). Le combustible est de l'oxyde d'uranium (UO 2 ) enrichi à 3,5 p. 100 d'uranium 235 (contre 0,7 p. 100 dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/european-pressurized-reactor/#i_25454

RÉACTEURS NUCLÉAIRES À SELS FONDUS

  • Écrit par 
  • Daniel HEUER, 
  • Elsa MERLE-LUCOTTE
  •  • 2 709 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Réacteurs à sels fondus en cycle du combustible thorium »  : […] Les réacteurs à sels fondus (R.S.F. en français), sur lesquels des recherches sont notamment menées au sein du laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (L.P.S.C.) de Grenoble, constituent donc une alternative aux réacteurs à neutrons rapides caloportés au sodium. Ils ont pour principale caractéristique d'utiliser un combustible sous forme liquide, un sel fluorure, celui-ci jouant auss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reacteurs-nucleaires-a-sels-fondus/#i_25454

THERMONUCLÉAIRE ÉNERGIE

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Pascal GARIN, 
  • Michel GRÉGOIRE, 
  • Guy LAVAL, 
  • Jean-Paul WATTEAU, 
  • Joseph WEISSE
  •  • 19 239 mots
  •  • 33 médias

Le xx e  siècle nous a appris que l'énergie de fusion thermonucléaire est la source d'énergie du Soleil et de la plupart des autres étoiles. C'est cette énergie qui produit le rayonnement électromagnétique X issu de la région centrale de notre étoile et qui, par diffusion, absorption et réémission, devient la lumière qui nous parvient sur la Terre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-thermonucleaire/#i_25454

THORIUM

  • Écrit par 
  • Alfred LECOCQ, 
  • Jean-Pierre ZANGHI
  •  • 2 976 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications nucléaires »  : […] À la différence de l' uranium ou du plutonium, le thorium n'est pas fissile. Cependant, l'atome de thorium 232 peut absorber un neutron thermique, issu par exemple de la fission contrôlée d'un atome d'uranium 235, et donner du thorium 233, lequel, par deux émissions β successives, conduit d'abord au protactinium, puis à l'uranium 233 qui est fissile. Pour cette raison, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thorium/#i_25454

TŌKAI-MURA ACCIDENT NUCLÉAIRE DE (30 sept. 1999)

  • Écrit par 
  • Yves LEERS
  •  • 441 mots
  •  • 1 média

Un accident de criticité, c'est-à-dire le déclenchement incontrôlé d'une réaction de fission en chaîne au sein d'un milieu contenant des matières fissiles, s'est produit le 30 septembre 1999 au Japon, à Tōkai-Mura (310 000 habitants, 140 km au nord-est de Tōkyō), dans l'usine de fabrication de combustible nucléaire de la compagnie privée J.C.O. (Japan Nuclear Fuel Conversion Co.). C'est un des tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accident-nucleaire-de-tokai-mura/#i_25454

URANIUM

  • Écrit par 
  • Bernard BOUDOURESQUES, 
  • Jean CARALP, 
  • Jeanne LEHMANN, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 230 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Les utilisations de l'uranium métal, ses alliages et les composés d'uranium »  : […] L'uranium pur sous sa forme métallique est très peu utilisé. Ses principales utilisations sont liées à sa masse volumique élevée. Il a été employé comme contrepoids de gouvernes d'avions, de quilles de bateaux de Colas et de Tabarly. Il est actuellement employé dans des applications militaires qui utilisent, outre sa masse volumique élevée, sa capacité à former des alliages fusibles à relativemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranium/#i_25454

VANADIUM

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 2 617 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les alliages base vanadium »  : […] La résistance au fluage et la tenue à la corrosion du vanadium sont améliorées par l'addition, en faibles quantités (inférieures à 10 p. 100), de silicium, de chrome, de nickel, d'aluminium... Cependant, l'introduction de ces éléments entraîne une fragilisation de l'alliage qui le rend quasiment intransformable. L'addition de titane ou de zirconium adoucit le métal et permet l'obtention d'alliage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanadium/#i_25454

ZIRCONIUM ET HAFNIUM

  • Écrit par 
  • Marcel ARMAND
  •  • 1 796 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Utilisation »  : […] Le gainage du combustible des réacteurs à eau constitue l'utilisation la plus importante du zirconium : il s'agit le plus souvent de tubes minces (épaisseur 0,7 mm, diamètre 10-15 mm, longueur 4 m), mais de nombreuses pièces de structure du cœur sont également en alliage de zirconium. Quant au hafnium, son débouché dans ce domaine reste limité pour l'instant aux barres de contrôle des réacteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zirconium-et-hafnium/#i_25454


Affichage 

Nucléaire : procédé Purex

dessin

Principe du procédé Purex permettant de retraiter les combustibles nucléaires usés 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Risques de pollution nucléaire

dessin

Risques inhérents aux diverses phases du cycle de traitement et de l'usage des matières fissiles comme « combustibles » dans les réacteurs nucléaires de puissance 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nucléaire : procédé Purex
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Risques de pollution nucléaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin