COGNITIVISME

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’art comme acteur social »  : […] Dans les années 1990, sous l’influence de l’anthropologie des émotions et du cognitivisme, des ethnologues vont approfondir la question de l’efficacité en s’attachant aux seuls effets psychologiques produits par l’art sur ses destinataires. Alfred Gell soutient que, à la manière d’un outil, l’art sert à transformer le monde et non à l’embellir ou à délivrer des messages à son sujet. Accordant la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-de-l-art/#i_95389

BEHAVIORISME

  • Écrit par 
  • Jean-François LE NY
  •  • 4 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conception « stimulus-réponse », forme typique du behaviorisme »  : […] Lorsqu'on examine avec quelque recul la conception que Watson et ses continuateurs se font du comportement, on voit clairement qu'ils considèrent le plus souvent ce terme comme étant l'équivalent de « réponse » ou de « réaction ». Ces deux derniers termes impliquent nettement que le comportement pris en considération se produit en présence d'un événement défini de l'environnement, qui est appelé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/behaviorisme/#i_95389

COGNITION INCARNÉE

  • Écrit par 
  • Rémy VERSACE
  •  • 1 274 mots

Pendant longtemps, les sciences de la cognition ont tenté de décrire les mécanismes à la base des comportements en privilégiant une approche modulariste décrivant le cerveau comme un ensemble de systèmes hautement spécialisés (des modules), impliquant différents niveaux de représentations internes, et intervenant avant tout selon un mode séquentiel. Au-delà de la modularité, que certains ont limi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-incarnee/#i_95389

COGNITION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 024 mots

Si la psychologie sociale étudie la manière dont les pensées, les émotions et les comportements sont influencés par autrui et l’affectent, la cognition occupe une place tout à fait privilégiée dans la discipline. Mobilisant de façon intensive les modèles de l’attention, de la mémoire, du raisonnement et de la formation de concepts, la cognition sociale est un courant de recherche très actif, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-sociale/#i_95389

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 239 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Phase II (1970-1995) : l'institutionnalisation »  : […] S'ouvre alors une phase d'environ un quart de siècle au cours de laquelle les sciences cognitives montent en puissance, passant d'un statut avant-gardiste à celui d'acteur majeur. Elles s'institutionnalisent. Elles étendent leur domaine d'étude. Elles produisent des résultats en qualité et en quantité rapidement croissantes. Enfin, elles traversent une série de reconfigurations épistémologiques. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_95389

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 6 285 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le langage de la pensée »  : […] Les États-Unis d'Amérique ont été aussi le théâtre d'un essor significatif des sciences sociales, de la réflexion politique, de l'ethnologie et de la linguistique. À côté des tendances qui se sont imposées en psychologie et en sociologie, dans un esprit essentiellement expérimental et fortement empreint des besoins et des travers de la société industrielle, il faut tenir compte des travaux orient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-philosophie/#i_95389

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Morphodynamique cognitive et sémiophysique »  : […] À partir du moment où l'on dispose de modèles morphodynamiques appropriés pour une phénophysique, on peut, sur des bases originales et radicalement nouvelles, reposer le problème d'une ontologie qualitative. On peut défendre une conception partiellement réaliste de la perception et du langage en évitant toutes les apories exposées plus haut. Relativement à un tel programme de recherche, le néo-ari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_95389

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 260 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'inconscient des neurosciences cognitives »  : […] La psychologie cognitive, fondée sur la théorie de l'information, s'oppose à la psychanalyse par sa méthodologie comme par son champ initial d'application : c'est une psychologie expérimentale développée à partir de l'étude de l'homme normal et de l'intelligence artificielle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inconscient/#i_95389

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 5 073 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Intelligence artificielle forte »  : […] La notion d’intelligence artificielle forte a été introduite en 1985 par le philosophe américain John Searle qui souhaitait distinguer l’intelligence artificielle des informaticiens (qu’il appelait weak artificial intelligence , « intelligence artificielle faible ») de celle dont rêvaient certains de ses collègues philosophes d’orientation cognitiviste et qui aurait été, selo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence-artificielle-ia/#i_95389

LANGAGE (FONCTIONS DU)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 510 mots

Dans le chapitre « L'approche cognitive »  : […] Mais c'est surtout dans le cadre des approches cognitives du langage que la dimension représentationnelle du langage a trouvé ses défenseurs les plus ardents. En linguistique, comme en philosophie et en psychologie, la question des liens entre le langage et la pensée a en effet resurgi à la faveur du développement des sciences cognitives. Pour les tenants du paradigme classique du cognitivisme, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage-fonctions-du/#i_95389

MÉMOIRE DE TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET, 
  • Valérie CAMOS
  •  • 2 024 mots

En psychologie, on appelle « mémoire de travail » le système dévolu au maintien temporaire d’information en vue de son traitement immédiat. Ce concept, introduit par George Miller en 1960, est issu de la révolution cognitiviste et de l’abandon du béhaviorisme pour une approche faisant de l’esprit un système de traitement de l’information. Dans cette perspective, la nécessité s’est fait rapidement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-de-travail/#i_95389

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modèles linguistiques et cognition »  : […] Pour conclure, il nous faut dire quelques mots du rôle de la modélisation en linguistique lors des débats sur la place du langage dans les activités cognitives en général. Les discussions portent principalement sur deux points : d'une part, sur les relations entre l'activité linguistique proprement dite et le reste des activités cognitives liées à la communication langagière, et, d'autre part, su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/#i_95389

PSYCHIATRIE

  • Écrit par 
  • Jean AYME, 
  • François CAROLI, 
  • Georges LANTERI-LAURA, 
  • Jean-Michel THURIN
  •  • 17 779 mots

Dans le chapitre « L'approche cognitiviste »  : […] Le cognitivisme a représenté, dans un premier temps, un renouveau de la psychologie expérimentale, en affirmant que les processus de pensée, aussi bien conscients qu'inconscients, pouvaient faire l'objet d'une investigation scientifique et qu'une telle démarche ne se réduisait pas à une analogie neurophysiologique plus ou moins pertinente, comme le montrent certain travaux sur l'intelligence artif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychiatrie/#i_95389

PSYCHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 4 733 mots

Dans le chapitre « Le cognitivisme, cadre conceptuel précurseur  »  : […] La naissance de la psychologie cognitive, au cœur du xx e  siècle, résulte, dans une étape initiale, de la coalescence d'un certain nombre de courants qui ont participé, chacun à sa manière, à l'approche globale qui a été caractérisée comme le « cognitivisme ». Ce nouveau concept a précédé la reconnaissance du domaine disciplinaire qui devait par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive/#i_95389

PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNISTE

  • Écrit par 
  • Marc RICHELLE
  •  • 1 756 mots

Dans le chapitre « Origines et thèses de la psychologie évolutionniste »  : […] Les origines de la psychologie évolutionniste remontent aux années 1980. Elles sont liées aux travaux du couple américain formé par l’anthropologue John Tooby et la psychologue Leda Cosmides, alors à Stanford University. Leur article de 1989 peut apparaître comme le manifeste fondateur de ce qui allait bientôt devenir une école, consacrée par l’institution du Centre pour la psychologie évolutionni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-evolutionniste/#i_95389

RITUEL

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 5 523 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'approche « pragmatique » : ce que « fait » le rituel »  : […] L'approche qui ne voit dans la communication rituelle que des valeurs expressives, des symboles assimilables à un langage, à un code digital dont le sens provient des paires contrastées se trouve précisément mise en question par les auteurs qui estiment que le rituel « fait » quelque chose et ne peut être comparé à un code verbal de communication. Il faut l'analyser dans la totalité de la situatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rituel/#i_95389

SÉMANTIQUE

  • Écrit par 
  • Catherine KERBRAT-ORECCHIONI
  •  • 10 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'approche cognitive »  : […] L'apport essentiel des sciences cognitives à la sémantique linguistique consiste dans le modèle prototypique de la catégorisation, introduit en psychologie par E. Rosch, et appliqué, à partir des années 1980, par des linguistes comme G. Lakoff ou R. W. Langacker, à l'analyse du sens, et surtout de celui des mots, même si certaines applications ont été également tentées en phonologie, morphologie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semantique/#i_95389