CODICILLE (G. Genette)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écriture de Gérard Genette obéit au plus simple des principes : chaque livre est issu du précédent. Cette vérité se laisse observer dès la publication des premiers essais critiques (Figures I et II), et pour les grandes enquêtes de poétique (Mimologiques, Palimpsestes, Seuils) et a fortiori pour les travaux narratologiques (Nouveau Discours du récit répondant au plus célèbre essai de Figures III) ou esthétiques (voir les deux volumes de L'Ouvre de l'art). À partir de Figures IV et surtout de Figures V (2002), le gai savoir de l'écrivain prend désormais le pas – sans pour autant l'évacuer – sur la rigueur des fameuses taxinomies genettiennes. L'auteur ne rechigne pas à parler de lui-même, de ses goûts et de certains de ses dégoûts, du monde qu'il a vu et des hommes qui l'habitèrent. Ce glissement progressif – de livre à livre, donc – aboutit à la publication d'une autobiographie qui adopte la contrainte formelle du dictionnaire. Gérard Genette appela ce livre Bardadrac (Seuil, 2006) en souvenir d'une grande amie qui appelait ainsi un sac fourre-tout au contenu par définition hétéroclite. L'ouvrage fut un surprenant succès de librairie, et Genette connut à son tour ce « quart d'heure » de célébrité auquel chacun peut prétendre aujourd'hui, si l'on en croit du moins Andy Warhol.

Cette « gloire » ouvrait nécessairement la porte à l'incompréhension, à la méconnaissance et aussi à la bêtise. On s'étonna donc que Gérard Genette fût « devenu écrivain », sans même s'apercevoir que l'expression avait déjà quelque peu servi pour l'un des principaux objets de l'attention esthétique de l'auteur. Il faut méconnaître grandement la saveur du style genettien pour être surpris ; il faut surtout sacrifier à un bel esprit de cloisonnement intellectuel. Dans le sillage de Bardadrac, Codicille (Seuil, Paris, 2009) récidive dans [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur d'études cinématographiques et d'esthétique à l'université de Paris-Est-Marne-la-Vallée

Classification

Pour citer l’article

Marc CERISUELO, « CODICILLE (G. Genette) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/codicille/