COCCIDIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Babesiidés

Ces parasites du bétail, connus depuis longtemps, sont aujourd'hui classés définitivement dans les Sporozoaires. Les espèces du genre Babesia (Piroplasma) vivent dans le sang du bétail, bœuf, mouton, chez lesquels s'effectue la schizogonie. La maladie a reçu le nom de piroplasmose. L'hôte intermédiaire est la larve de la tique (Acariens) dans le corps de laquelle ont lieu la gamogonie et la sporogonie. La transmission d'un hôte à l'autre se fait à l'occasion d'une piqûre. Les Theileria sont également les agents d'importantes maladies connues sous le nom de Theilerioses qui frappent les bovins, les moutons et les chèvres. Elles causent des pertes importantes parmi les troupeaux d'Afrique, d'Europe du Sud et d'Asie. La phase de schizogonie a lieu dans les cellules sanguines du Mammifère ; la gamogonie et la sporogonie s'effectuent dans le corps de la tique qui est l'hôte intermédiaire (Heydorn et Melhorn 1975-1979). Les Theileria comme les Babesia et les Hémosporidies sont dépourvus de « spore » typique, mais le germe infectieux possède bien la structure typique des zoïtes des sporozoaires (enveloppe trimembranaire et complexe apical ou rhoptries ; Vivier, 1969).

Les piroplasmes sont des organismes qui ont subi au maximum la dégradation parasitaire au niveau cellulaire : extrême pauvreté en organites cellulaires, absence de vacuole phagocytaire... On les considère comme les plus dégradés des Sporozoaires et on les place au voisinage des Hémosporidies.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Eimeria : cycle

Eimeria : cycle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Adelina Cryptocerci : cycle

Adelina Cryptocerci : cycle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sarcocystis sui-hominis : cycle

Sarcocystis sui-hominis : cycle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Anophèle (moustique)

Anophèle (moustique)
Crédits : Tim Flach/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  COCCIDIES  » est également traité dans :

TOXOPLASMOSE

  • Écrit par 
  • Georges DESMONTS
  •  • 2 388 mots

Le nom de toxoplasme ( toxon  : arc) a été donné par Charles Nicolle, en 1908, à un protozoaire en forme de croissant qui infestait les Ctenodactylus gundi , rongeurs des zones désertiques tunisiennes, et provoquait leur mort lorsqu'ils étaient gardés en captivité à l'Institut Pasteur. Ce protozoaire fut ensuite retrouvé dans de très nombreuses espèces animales, et son pouvoir pathogène pour l'hom […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert GAUMONT, « COCCIDIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/coccidies/