CLUB DE PARIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des règles et principes de négociation bien établis

Le Club de Paris fonctionne selon une règle de base absolue qui est le consensus, à laquelle ne peut déroger aucun État membre. En d'autres termes, 'aucune décision ne se prend contre la volonté d'un créancier ou contre celle d'un débiteur ; il n'y a ni vote ni décision d'une majorité qualifiée, tous les créanciers devant parvenir à un accord commun. Cet accord n'a pas de valeur légale en lui-même, celle-ci étant conférée par les accords bilatéraux signés à partir du procès-verbal.

Par ailleurs, aucune discrimination ne doit exister entre les pays de la part des créanciers : c'est la règle de comparabilité de traitement. Elle joue dans les deux sens : tous les pays créanciers accordent le même traitement au pays débiteur concerné ; le pays débiteur traite de la même façon avec chacun des pays créanciers afin d'éviter que les dettes non remboursées à l'un servent à rembourser un autre. Cette comparabilité, ainsi que la solidarité des membres avec d'autres créanciers non membres sont de plus en plus défendues par le Club.

Chaque négociation conduite au sein du Club s'effectue au cas par cas : la situation propre à chaque pays invite les créanciers à lui trouver une solution ad hoc. Enfin, chaque programme d'aide s'accompagne d'une série de réformes structurelles et de consolidation des finances publiques : c'est le principe de conditionnalité, utilisé également par le F.M.I ou le Mécanisme européen de stabilité lorsqu'ils viennent en aide à des pays en crise de balance de paiements.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLUB DE PARIS  » est également traité dans :

ÉCONOMIE MONDIALE - 1994 : l'assainissement à mi-parcours

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 5 984 mots

Dans le chapitre « Le Tiers Monde et l'instabilité des capitaux »  : […] La croissance moyenne des pays en développement a été estimée pour 1994 à quelque 5,5 p. 100, un niveau proche de celui de l'année précédente. Ce chiffre recouvrait toujours des situations fort contrastées. L'accroissement spectaculaire des apports de capitaux privés, amorcé en 1989, a continué de se manifester, en faveur des pays ayant su assurer un environnement de stabilité macroéconomique. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1994-l-assainissement-a-mi-parcours/#i_94805

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'économie nigériane »  : […] Le Nigeria a connu une croissance économique de 7 p. 100 en moyenne durant la première décennie du xxi e  siècle, mais ce taux baisse depuis 2013 (5,4 p. 100) du fait de la chute des cours mondiaux du pétrole et de la dégradation du taux de change de la naira. À l'issue d’une révision des bases de calcul statistique, l'économie nigériane a été pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_94805

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - La Fédération de Russie

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 14 320 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une indépendance revendiquée »  : […] Forte de ses bons résultats économiques, la Russie déploie une politique de puissance sur la scène internationale. La rente pétrolière lui permet de rembourser par anticipation en août 2006 sa dette à l'égard du Club de Paris et cette liberté financière retrouvée s'accompagne d'une indépendance politique de plus en plus affirmée. La Russie développe ses relations avec les pays d'Asie et du Moyen- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-la-federation-de-russie/#i_94805

TIERS MONDE

  • Écrit par 
  • Sylvie BRUNEL, 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 15 071 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Portrait d'une crise »  : […] La crise financière des années 1980 n'est pas la première que subissent les pays en développement. Dans les années 1870, l'Empire ottoman et l'Égypte s'étaient trouvés en cessation de paiement. En 1891, c'est le tour de l'Argentine, et les années 1910 sont marquées par les défauts de paiement du Mexique. Plus près de nous, les années 1930 connaissent la crise d'endettement la plus forte du siècle  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiers-monde/#i_94805

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-France BAUD-BABIC, Olivier MARTY, « CLUB DE PARIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/club-de-paris/