ESCHAU CLOÎTRE D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Abbaye fondée en 770, en Alsace, par Rémi, évêque de Strasbourg. L'église du xie siècle est conservée et appartient au type ottonien dit à transept bas. Vers 1130, un cloître lui fut ajouté sur le côté nord. Il fut détruit dès 1292. En 1955, une partie de ce cloître a été remontée au musée de l'Œuvre Notre-Dame à Strasbourg pour présenter les dix groupes de chapiteaux et de tailloirs sculptés retrouvés lors des fouilles de 1886 et de 1917. La plus grande place est faite à l'histoire du Christ. Les scènes de l'enfance et du baptême se déroulent sur trois tailloirs, et on peut reconstituer les autres épisodes grâce à trois sommiers dont les inscriptions se rapportent aux miracles, à la Passion et à la parabole du pauvre Lazare qui, à l'époque romane, tient souvent lieu de Jugement dernier. À ce cycle simple mais complet s'ajoutent quelques scènes isolées, empruntées à l'Ancien Testament (David) et au répertoire profane.

Toutes ces scènes sont sculptées sur les tailloirs qui sont démesurément étirés en hauteur tandis que les chapiteaux sont de dimensions très réduites et de forme cubique. Ces proportions sont fréquentes en Alsace au début du xiie siècle (Epfig). L'atelier, fort homogène, qui sculpta ces œuvres semble très marqué par les procédés des arts mineurs, tant dans la technique du relief que dans la conception des scènes où de petits personnages évoluent sur un fond lisse et neutre.

—  Éliane VERGNOLLE

Écrit par :

  • : maître assistant en histoire de l'art médiéval, université de Paris-IV- Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Éliane VERGNOLLE, « ESCHAU CLOÎTRE D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloitre-d-eschau/