NORI CLAUDE (1949- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Le goût du bonheur »

Né en 1949 à Toulouse de parents immigrés italiens, l'adolescent Claude Nori se passionne pour le cinéma et s'inscrit à Paris au Conservatoire indépendant du cinéma français. Il s'initie à la photographie, y découvrant un moyen d'expression léger et immédiat, qui lui offre une réelle indépendance. Du cinéma, Nori conservera une passion pour les films de Federico Fellini et de Michelangelo Antonioni, l'amour de l'Italie et de ses stations balnéaires, la passion des jolies adolescentes. À l'image de son flirt « photographique », l'œuvre de Claude Nori est gouvernée par un regard à la fois complice et voyeur, mêlant dans une même facture cinématographique sa vie privée et le spectacle donné par les espaces publics quand s'y glisse une allusion au désir. Le titre du livre Il me semble vous avoir rencontré quelque part (1983) est révélateur de la quête menée par l'auteur dans ce qu'il définit lui-même comme le « goût du bonheur, si difficile à photographier ».

Il me semble vous avoir déjà rencontré quelque part, C. Nori

Photographie : Il me semble vous avoir déjà rencontré quelque part, C. Nori

Claude Nori, Il me semble vous avoir déjà rencontré quelque part, 1983. Ce livre est publié aux éditions Contrejour, fondées en 1976 par Claude Nori afin de proposer des ouvrages de photographes peu ou mal connus du public français. 

Crédits : C. Nori

Afficher

Claude Nori s'essaie à des œuvres d'essayiste et d'historien, notamment avec son livre La Photographie française : des origines à nos jours (Contrejour 1978 et 1988, Flammarion, 2008) et aussi d'écrivain avec Une fille instantanée, version romancée de sa relation amoureuse avec une jeune photographe américaine d'origine italienne (Seuil, 1981). Ses clichés restent proches du thème récurrent du flirt, d'un bonheur de préférence estival, évoquant ses nombreux retours à Rimini sur la côte adriatique mais aussi à Naples, Rapallo et enfin Biarritz en 1995, où le photographe s'installe avec sa femme Isabelle à partir de 1999. Son importante bibliographie témoigne de cette obsession de la rencontre amoureuse (Je vous aime, 1979 ; L'Été dernier, Manifeste photobiographique, avec Gilles Mora, 1983 ; Toi et moi, 1999 ; Un été italien, 2001 ; Passions al dente, 2010 ; Les désirs sont déjà des souvenirs, 2012) et de la fidélité aux lieux d'une jeunesse heureuse (Stromboli, 1991 ; Fugues toulousaines, 1997 ; Les Couleurs du bonheur, 2003).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Il me semble vous avoir déjà rencontré quelque part, C. Nori

Il me semble vous avoir déjà rencontré quelque part, C. Nori
Crédits : C. Nori

photographie

Couverture du numéro 1 de Contrejour

Couverture du numéro 1 de Contrejour
Crédits : C. Nori

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Hervé LE GOFF, « NORI CLAUDE (1949- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juillet 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-nori/