LORIUS CLAUDE (1932- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des bulles dans un glaçon

L'hiver de 1957, Claude Lorius le passe à la station Charcot en Antarctique. Il y restera un an dans l'isolement avec deux autres compagnons, connaîtra les longs mois de nuit, les grands froids de l'hiver et vivra la solidarité de cette petite équipe dans les épreuves. Deux ans plus tard, il participe à un raid d'exploration mené par les Américains. Pendant près de cent jours, ils parcourent environ 1 400 kilomètres dans un voyage qui s'achève par la découverte d'une chaîne de montagnes.

Mesures des températures sur le terrain et, au retour, analyses des échantillons prélevés conduisent à une première découverte : la proportion d'isotopes lourds de l'hydrogène et de l'oxygène est un indicateur de la température à laquelle la neige s'est formée. Il devient ainsi possible d'entreprendre la reconstitution du climat passé à partir des carottages en profondeur dans la glace.

En 1965, en terre Adélie, Claude Lorius observe fortuitement des bulles d'air pétillantes qui proviennent des glaçons d'un forage fondant dans un verre de whisky. Seraient-elles des témoins de l'atmosphère du passé ? Il faudra des années pour justifier cette intuition.

De 1974 à 1976, c'est l'aventure du Dôme C : le carottage qui y est réalisé atteint 900 mètres de profondeur. Il contient 40 000 ans d'archives couvrant une partie du dernier âge glaciaire et la totalité de la période chaude que la Terre connaît depuis un peu plus de 10 000 ans.

En 1984 débute l'expédition mythique à Vostok, le pôle de froid de la Terre où l'on a enregistré jusqu'à – 89 0C. En pleine « guerre froide », chercheurs américains, français et russes collaborent avec le support de l'US Navy, malgré plusieurs chutes de leurs avions. Même si le caractère international de l'Antarctique est reconnu, cette campagne est exceptionnelle du point de vue géopolitique. Elle le sera également sur le plan scientifique : la récup [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au Commissariat à l'énergie atomique, directeur de l'institut Pierre-Simon-Laplace des sciences de l'environnement global, président du conseil d'administration de l'institut polaire français Paul-Émile-Victor

Classification


Autres références

«  LORIUS CLAUDE (1932- )  » est également traité dans :

JOUZEL JEAN (1947- )

  • Écrit par 
  • Dominique RAYNAUD
  •  • 961 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des grêlons aux glaces de l’Antarctique »  : […] À partir de l’hiver de 1957, le glaciologue Claude Lorius part en mission en Antarctique. De chacune de ses campagnes, il revient avec des échantillons de glace pour qu’en soit mesuré, au laboratoire de géochimie isotopique de Saclay, la proportion d’isotopes lourds de l’hydrogène, un indicateur de la température à laquelle la neige s’est formée. La voie est tracée, et Jean Jouzel va orienter sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jouzel/#i_54690

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean JOUZEL, « LORIUS CLAUDE (1932- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-lorius/