LÉVI-STRAUSS CLAUDE (1908-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vie et carrière

Claude Lévi-Strauss naît le 28 novembre 1908 à Bruxelles. Un an plus tard, sa famille revient à Paris ; à partir de 1918, il fait ses études au lycée Janson-de-Sailly, puis à la Sorbonne. En 1927, il obtient à la fois sa licence en droit et son diplôme d'études supérieures de philosophie sous la direction du sociologue durkheimien Célestin Bouglé ; l'année suivante, il devient agrégé de philosophie. Pendant ses études universitaires, Claude Lévi-Strauss s'est aussi engagé en politique : il est secrétaire général des étudiants socialistes S.F.I.O.

De 1928 à 1934, Lévi-Strauss enseigne la philosophie à Mont-de-Marsan, puis à Laon. En 1934, Célestin Bouglé lui propose d'occuper un poste de professeur de sociologie à la toute jeune université de Saõ Paulo ; il se rend donc au Brésil, et profite de ses vacances universitaires pour réaliser une première enquête de terrain auprès des Indiens Caduveo et Bororo. En 1938, une seconde expédition le conduira chez les Indiens Nambikwara, Mundé et Tupi-Kawahib.

Lorsque la guerre éclate, Claude Lévi-Strauss est mobilisé. Peu de temps après la défaite, il est exclu du corps enseignant du fait de la législation raciale du régime de Vichy. C'est alors qu'Alfred Métraux et Robert Lowie le font nommer à la New School of Social Research de New York. En mars 1941, un voyage mouvementé en cargo le conduit de Marseille à la Martinique, d’où il rejoindra New York. Au cours de ce voyage forcé, il rencontre André Breton, qui fait partie comme lui des quelque trois cents fugitifs embarqués grâce à Varian Fry et au Centre américain de secours.

À New York, où il mène de front l'enseignement et la recherche, Lévi-Strauss commence en 1943 la rédaction des Structures élémentaires de la parenté. Peu avant, il y a fait la connaissance du linguiste Roman Jakobson et leurs entretiens jouent un rôle décisif dans l'élaboration du « modèle linguistique » qu'il propose, et donc dans la naissance du structuralisme.

Après avoir été brièvement conseiller [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LÉVI-STRAUSS CLAUDE (1908-2009)  » est également traité dans :

ŒUVRES (C. Lévi-Strauss)

  • Écrit par 
  • Simina LAZAR
  •  • 991 mots

Dans l'histoire de l'anthropologie française, l'entrée de Claude Lévi-Strauss à l'Académie française en 1973 marque une date importante : il était le premier anthropologue à y être admis. L'année 2008, qui a fêté la centième année du grand penseur, a été marquée par la parution du volume […] Lire la suite

LES STRUCTURES ÉLÉMENTAIRES DE LA PARENTÉ, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Né à Bruxelles en 1908, Claude Lévi-Strauss découvre l'ethnologie au travers des écrits de Robert Lowie. Après des études de droit et de philosophie à Paris et une agrégation de philosophie (1931), il part en 1935 enseigner la sociologie à São Paulo et c'est au Brésil qu'il conduit ses premières enquêtes ethn […] Lire la suite

TRISTES TROPIQUES, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 902 mots
  •  • 1 média

« Un grand livre » : ainsi Georges Bataille saluait-il dans la revue Critique la publication par Claude Lévi-Strauss de Tristes Tropiques (1955), « un livre humain [...]. Peu d'ouvrages soulèvent des problèmes aussi vastes, aussi fondamentaux ». Un ouvrage inclassable aussi : à la fois […] Lire la suite

ABSTRAIT ART

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 6 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Peindre la peinture »  : […] Le succès du formalisme, qui considère la pratique artistique comme une activité réflexive, et la menace d'une vacuité monochromatique ont conduit artistes et critiques à envisager prioritairement les œuvres comme un discours sur l'art dont elles relèvent. Ce mode d'appréhension reste évidemment plus justifié quand les peintures ou les sculptures ne représentent rien et ne racontent aucune autre h […] Lire la suite

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Anthropologie de l'alimentation

  • Écrit par 
  • Dominique FOURNIER
  •  • 6 082 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Approche structuraliste »  : […] Enfin, lorsque Claude Lévi-Strauss s'intéressa aux phénomènes alimentaires, la cuisine quitta les sphères des besoins quotidiens trop prévisibles pour être élevée au rang de grammaire des sociétés, et elle s'imposa enfin comme thème digne de l'analyse structurale. Les Mythologiques s'appliquèrent à mettre en musique ces intuitions, révélant l'important corpus de mythes américains qui font référe […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport de Lévi-Strauss »  : […] Il n'y a pas d'antinomie entre l'anthropologie structurale et l'anthropologie sociale. La première fut d'abord une méthode qui en vint à développer de telles implications théoriques qu'elle visa à rassembler les sciences humaines dans une science globale de la communication, dans une sémiologie où l'analyse structurale de la parenté et des mythes s'intégrerait en un de ses lieux, l'anthropologie […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « L'équation personnelle du chercheur »  : […] La publication en 1967 du journal posthume de Malinowski marque une étape importante dans la prise de conscience de la nécessité de ne plus passer sous silence les effets de la dimension intersubjective de l'enquête de terrain. En dévoilant les frustrations et les colères de l'ethnologue contre ses hôtes, l'ouvrage révèle le caractère illusoire d'une observation neutre et montre la manière dont l […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES

  • Écrit par 
  • Virginie MILLIOT
  •  • 4 424 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’empirisme français »  : […] La question des cultures urbaines n’a intéressé que très tardivement les sociologues et anthropologues français. La réception des travaux de l’école de Chicago fut lente, fragmentée et d’emblée polémique. Les interprétations en termes de culture urbaine cherchant à analyser la spécificité des modes de vie et des formes de socialisation en ville ont ainsi fait l’objet d’une forte critique de la pa […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Sophie HOUDART
  •  • 3 555 mots

Dans le chapitre « Les ethnosciences »  : […] Pour cette raison, Haudricourt est considéré comme l’un des fondateurs, en France, de ce qu’on a appelé les ethnosciences – terme qui fut proposé pour la première fois en 1950 par George Peter Murdock pour désigner l’étude des catégories de pensée qui, dans les différentes sociétés, organisent, classent, hiérarchisent, distinguent les relations entre l’homme et la nature, entre l’homme et l’anima […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’approche structurale »  : […] En France, Claude Lévi-Strauss ouvre la voie aux approches structurales de l’art en cherchant à déceler une « logique des formes » propre à l’esprit humain, dont le fonctionnement procède par oppositions et corrélations. Il analyse les images dédoublées, composées de deux moitiés de corps ou de visages accolées (déjà étudiées par Boas pour la côte nord-ouest américaine) et présentes dans les motif […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre SMITH, Emmanuel TERRAY, « LÉVI-STRAUSS CLAUDE - (1908-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-levi-strauss/