CLASSES SOCIALESClasse dominante

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'espace de la classe dominante

En rupture avec l'économisme marxiste qui tend à réduire un espace social multidimensionnel au seul champ économique, avec la distinction établie par Weber entre classes et ordres qui méconnaît que les distinctions symboliques redoublent toujours les différences économiques, enfin avec la réduction de l'espace social à un continuum de strates abstraites (upper middle class, lower middle class, etc.) que résume la métaphore de l'échelle ou de l'ascenseur, Pierre Bourdieu construit, dans La Distinction, une topologie de l'espace social. Espace à plusieurs dimensions, sa structure est déterminée par la distribution des différentes espèces de capital : « capital économique », « capital culturel » et « capital social ». Les relations objectives entre les agents dépendent de la distribution du capital qu'ils détiennent : de son volume, de sa composition et de leur évolution dans le temps. À l'espace des « conditions sociales » ainsi définies correspond l'espace des « styles de vie » par l'intermédiaire des « habitus de classe », principes unificateurs et générateurs des pratiques. Dans ce cadre, la classe dominante est d'abord définie par le volume global du capital qu'elle détient qui la distingue des classes moyennes et des classes populaires (difficiles à mesurer, les inégalités de patrimoine n'ont aucune commune mesure avec les inégalités de revenu).

Elle est organisée selon une structure en chiasme, déterminée par la composition du capital détenu. Aux fractions les plus riches en capital culturel et les moins riches (relativement) en capital économique s'opposent les fractions les plus riches en capital économique et les moins riches (relativement) en capital culturel, étant entendu que le capital culturel peut être, comme aujourd'hui en France, une des conditions de l'accès au contrôle du capital économique. À « l'aristocratisme ascétique » des premières s'opposent les « goûts de luxe » des secondes (« [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLASSES SOCIALES  » est également traité dans :

CLASSES SOCIALES - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Depuis près de deux siècles, il n'est pas une réflexion développée autour de la question des classes sociales qui n'ait repris ou réinterprété la distinction canonique héritée du marxisme selon laquelle les classes sociales existent sous deux formes : la « classe théorique » ou « classe sur le papier », d'une part, et la « classe réelle », classe mobilisée, d'autre part. Karl Marx avait le premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-vue-d-ensemble/

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

L'existence des « classes sociales », dont les uns annoncent le retour et d'autres la disparition, reste au centre des polémiques qui divisent non seulement le monde des sciences sociales, mais aussi les univers politique et médiatique, c'est-à-dire tous ceux qui font profession de produire des représentations du monde social. S'il en est ainsi, c'est sans doute parce que les classes et les luttes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-penser-les-classes-sociales/

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 407 mots
  •  • 1 média

Classe ouvrière ? La notion paraît datée, associée à un type de mobilisation propre au xxe siècle. Le marxisme, sous ses différentes formes, lui a donné une forte visibilité sur les scènes idéologique, politique, artistique mais aussi scientifique. Depuis les années 1970, dans un pays comme la France, les débats intellectuels à propos de la classe ouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classe-ouvriere/

CLASSES SOCIALES - Classes moyennes

  • Écrit par 
  • Louis CHAUVEL
  •  • 3 626 mots
  •  • 1 média

L'expression « classes moyennes » désigne des réalités diffuses, multiples, caractérisées selon les traditions nationales par une grande diversité morphologique, marquées aussi par une profonde instabilité historique. Toutes les tentatives de définition statistique rigides, destinées à enfermer cette réalité complexe dans des limites précises et immuables, ont débouché sur des impasses. En réalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classes-moyennes/

CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 266 mots

Les concepts de classe sociale et de lutte de classes sont les éléments d'un projet politique et non des instruments d'analyse sociologique. Est-ce à dire que les classes sociales n'existent pas ? Certes non. Mais il n'y a de classes sociales que dans la mesure où, pour reprendre la distinction hégélienne, la société moderne sépare la puissance sociale de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-la-theorie-de-la-lutte-de-classes/

ALTHUSSER LOUIS (1918-1990)

  • Écrit par 
  • Saül KARSZ, 
  • François MATHERON
  •  • 4 564 mots

Dans le chapitre « « Je ne suis pas marxiste » »  : […] Cette phrase de Marx, Althusser l'applique tout d'abord à son auteur : ce n'est pas parce qu'une œuvre est signée de Karl Marx qu'elle relève nécessairement du marxisme. Pour en décider, un travail d'analyse et d'argumentation se révèle indispensable, afin d'identifier le dispositif théorique et les visées politiques qu'on nomme le marxisme. Les écrits de Marx étant écrits, ils constituent justem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-althusser/#i_1200

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stratification sociale et pouvoir »  : […] Une des tâches de l'anthropologie politique est de montrer les formes particulières que prennent le pouvoir et les inégalités sur lesquelles il s'appuie dans le cadre des sociétés traditionnelles. On peut évoquer, d'abord, les inégalités primaires fondées sur des critères naturels (sexe et âge) et « traitées » par le milieu culturel au sein duquel elles s'expriment ; elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-politique/#i_1200

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Développement de l'inégalité »  : […] En définitive, le grand problème reste celui du développement de l'inégalité dans les sociétés primitives et des conditions et voies d'apparition de formes primitives d'État et de classes sociales. Il est utile de rappeler que, dès ses formes les plus primitives, la société archaïque comporte déjà, sur la base de la division sexuelle du travail, des statuts inégaux pour les hommes et les femmes e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-economique/#i_1200

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « L'architecture touchée par les Lumières »  : […] « On dit en général du goût que c'est un certain je-ne-sais-quoi-qui-plaît », déclare l'architecte Germain Boffrand dans son Livre d'architecture en 1745, en ajoutant que « cette idée est bien vague ». Aussi imprécise soit-elle, la référence des architectes des Lumières au goût n'en témoigne pas moins de leur souci de mieux répondre à la demande sociale des élites, quitte à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-societe/#i_1200

ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

  • Écrit par 
  • Pierre BOURDIEU
  •  • 4 054 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La production des consommateurs »  : […] Contre l'idéologie charismatique qui tient les goûts en matière de culture légitime pour un don de la nature, l'observation scientifique montre que les besoins culturels sont le produit de l' éducation : l'enquête établit que toutes les pratiques culturelles (fréquentation des musées , des concerts, des expositions, lecture, etc.) et les préférences correspondantes (écrivains, peintres ou musicien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-la-consommation-culturelle/#i_1200

BANLIEUE

  • Écrit par 
  • Jean BASTIÉ, 
  • Stéphane BEAUD, 
  • Jean ROBERT
  •  • 6 548 mots

Dans le chapitre « Les logiques de peuplement des grands ensembles »  : […] Il faut se garder du piège de l'anachronisme si l'on veut retracer brièvement l'histoire des « grands ensembles », construits à marche forcée dans les années 1950-1960, et ne pas prêter après-coup, à cette politique de logement, une volonté à tout prix de ségrégation. Le problème des « mal logés » et de l'insalubrité des logements était devenu si grave en France dans les années 1950 (le fameux a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banlieue/#i_1200

CLASSIFICATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 996 mots

Une classification est une représentation du monde ou d’une partie du monde. Elle est basée sur un principe de division et, le cas échéant, sur un principe de hiérarchie. Dans la préface des Mots et les C hoses (1966), Michel Foucault évoque « une certaine encyclopédie chinoise » dans laquelle « les animaux se divisent en a) appart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classification-sociologie/#i_1200

COLS BLANCS

  • Écrit par 
  • Pascale GRUSON
  •  • 645 mots

L'expression « cols blancs » traduit le white collars américain. Elle permet de repérer un groupe social qui, professionnellement, se situe dans le secteur tertiaire et qui, tant par son statut que par son attitude politique, par son mode de vie, par la perception qu'il a de lui-même, se distingue des ouvriers ( blue collars ) et des dirigeants ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cols-blancs/#i_1200

CONFIGURATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 1 085 mots

Outil conceptuel développé par Norbert Elias, la notion de configuration est explicitement conçue dans l’optique d’une remise en cause de la dichotomie individu/société qui grèverait la plupart des théories sociologiques. Selon l’auteur, celles-ci seraient saturées d’idéologies et, par conséquent, inaptes à s’émanciper de représentations du monde social en termes de « double dépendance », les une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/configuration-sociale/#i_1200

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Recherche d'une définition »  : […] Les analyses qu'on vient d'évoquer, et qui ont le grand mérite de réintroduire au cœur des organisations l'existence du conflit, recèlent cependant une certaine ambiguïté ; l'usage qui y est fait du terme « pouvoir », pratiquement confondu avec celui d'influence, le montre bien. La capacité d'un acteur de modifier le comportement d'un autre en fonction de ses propres objectifs définit son influen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/#i_1200

CONSCIENCE DE CLASSE

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 985 mots

L’expression « conscience de classe » appartient au répertoire marxiste. Afin de définir une classe sociale, Karl Marx ne s’en tient pas à l’unique critère de la place occupée dans le rapport de production. En reprenant à son compte une sémantique hégélienne, il propose aussi de distinguer la classe « en soi » et la classe « pour soi ». La première notion désigne un ensemble d’individus qui, bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-de-classe/#i_1200

CONSOMMATION - Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 8 995 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La classe sociale »  : […] La plupart des sociétés humaines connaissent un processus de stratification à travers lequel propriété, pouvoir et prestige sont inégalement répartis entre ses membres. Dans les sociétés modernes, un système de classes sociales se trouve ainsi engendré. L’achat de produits de luxe a traditionnellement été un moyen d’affirmer son appartenance à une classe aisée ( status […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-comportement-du-consommateur/#i_1200

CORPS - Les usages sociaux du corps

  • Écrit par 
  • Luc BOLTANSKI
  •  • 2 595 mots

Dans le chapitre « Cultures somatiques et classes sociales »  : […] L'étude systématique des usages sociaux du corps dans nos sociétés a été beaucoup plus tardive comme si la familiarité avec l'objet constituait, comme c'est souvent le cas dans les sciences sociales, l'obstacle principal qui devait être surmonté pour entreprendre l'analyse des cultures somatiques. Elle est liée d'abord au développement de la sociologie médicale, lui-même sus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-les-usages-sociaux-du-corps/#i_1200

DAHRENDORF RALF GUSTAV (1929-2009)

  • Écrit par 
  • Giovanni BUSINO
  •  • 2 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une sociologie de la société industrielle »  : […] Dès ses premiers travaux sur le fonctionnement de la société industrielle, Ralf Dahrendorf critique la doctrine fonctionnaliste du consensus normatif et de l'équilibre social et lui oppose la thèse selon laquelle toutes les sociétés complexes comportent nécessairement et en permanence une multiplicité de conflits d'intérêts, dissociés les uns des autres mais tous également soumis à diverses forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralf-gustav-dahrendorf/#i_1200

DARWINISME

  • Écrit par 
  • Dominique GUILLO, 
  • Thierry HOQUET
  •  • 5 494 mots

Dans le chapitre « Biologiser l'ordre social »  : […] Dans les décennies qui suivent la parution de On the Origin of Species by Means of Natural Selection (1859), le cousin de Darwin, Francis Galton, soutient qu'il faut tirer les conséquences politiques du principe de la sélection naturelle. Selon lui, les maladies mentales, le dérèglement moral, la pauvreté, le niveau d'éducation ou encore la criminalité constituent autant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darwinisme/#i_1200

LE 18-BRUMAIRE DE LOUIS BONAPARTE, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuel BAROT
  •  • 1 248 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre totalisante »  : […] Articulant arguments scientifiques et politiques, Marx examine l'enchevêtrement des causalités qui amènent à la ruine cette république initialement prometteuse : les démocrates voyaient en elle la condition du règlement des problèmes éthiques et politiques de la société française, les libéraux et les différentes franges de la bourgeoisie se trouvaient enfin dans une situation institutionnelle apt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-18-brumaire-de-louis-bonaparte/#i_1200

ÉDUCATION - Sociologie de l'éducation

  • Écrit par 
  • François DUBET
  •  • 4 092 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Inégalités sociales, inégalités scolaires »  : […] La préoccupation la plus constante, sinon la plus ancienne, concerne la formation des inégalités scolaires. Pourquoi observe-t-on partout que les élèves issus des catégories sociales les moins favorisées obtiennent, en moyenne, de moins bons résultats que leurs camarades venant des groupes les plus favorisés ? Cette question est d'autant plus centrale que nous vivons dans des sociétés démocratiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-sociologie-de-l-education/#i_1200

ENFANTS À HAUT POTENTIEL INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Nicolas GAUVRIT
  •  • 1 012 mots

Dans le chapitre « Caractéristiques démographiques »  : […] Le QI est relativement stable au cours de la vie, notamment à partir de l’adolescence (une variation importante est généralement le signe d’un trouble telle une maladie neurodégénérative), si bien que les personnes HPI le sont généralement à tout âge, les enfants HPI devenant des adultes HPI. Il semble y avoir un peu plus de garçons que de filles parmi les enfants HPI – mais il y a également plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfants-a-haut-potentiel-intellectuel/#i_1200

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Les systèmes de classe »  : […] Les classes sociales sont des groupes à l'intérieur d'un systéme hiérarchisé ; les membres entretiennent des relations d'abord à l'intérieur de leur propre groupe et secondairement avec la classe supérieure ou inférieure. Les classes sont rares dans les sociétés primitives, mais il existe presque toujours un certain genre de stratification. Les systèmes fondés sur l'âge, fréquents en Afrique orie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnologie-generale/#i_1200

EXCLUSION

  • Écrit par 
  • Delphine DULONG
  •  • 3 098 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la pauvreté à l'exclusion »  : […] La pauvreté d'hier et celle d'aujourd'hui n'ont en effet que la misère en commun. Hier, elle était circonscrite au monde rural, à une frange du groupe ouvrier et aux personnes âgées. Et si elle était pensée comme un état qui se transmet de génération en génération, avec la croissance des Trente Glorieuses et la diminution consécutive des inégalités socio-économiques, les pays du Nord en étaient ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exclusion/#i_1200

FRANCE (Histoire et institutions) - Le temps des révolutions

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 6 922 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  La révolution industrielle »  : […] Tels qu'ils viennent d'être brièvement retracés, les avatars de l'idéal révolutionnaire en France, depuis 1789 jusqu'à 1944, doivent être mis en relation avec d'autres conceptions de la révolution, nées des incroyables mutations que connut alors la société française. Au premier rang de ces mutations, l'ensemble des phénomènes bientôt réunis sous l'appellation de « révolution industrielle » pesa d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-le-temps-des-revolutions/#i_1200

FRANCE (Arts et culture) - Les Français en question

  • Écrit par 
  • Theodore ZELDIN
  •  • 12 309 mots

Dans le chapitre « Les inégalités »  : […] À l'époque de la Révolution française, il semblait que les Français allaient se distinguer des autres nations en appliquant leur devise si enthousiasmante : Liberté, Égalité, Fraternité. Mais à présent il est clair que la France, si elle a guillotiné un certain nombre d'aristocrates, n'a pu abolir l'aristocratie. Par exemple, le mythe selon lequel un esprit plus égalitaire régnerait entre les Fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-francais-en-question/#i_1200

HALBWACHS MAURICE (1877-1945)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 485 mots

Élève de Bergson et contemporain de Simiand, de Lévy-Bruhl et de Durkheim, Maurice Halbwachs fut professeur aux universités de Caen, de Strasbourg et de Paris, et termina sa carrière au Collège de France où il avait été nommé quelques mois avant sa mort en déportation à Buchenwald. Son œuvre est très largement marquée par l'influence de Durkheim, à qui il emprunte un certain nombre de thèmes et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-halbwachs/#i_1200

HIÉRARCHIE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 3 990 mots

Dans le chapitre « Modèle marxiste »  : […] Selon le modèle marxiste, c'est l'organisation économique des sociétés qui constitue la cause fondamentale des phénomènes de hiérarchisation. Les classes sociales, concept central dans ce modèle, sont définies à partir des rapports de production. Karl Marx lui-même ne fait que reprendre sur ce point, en les modifiant et en les systématisant, un certain nombre d'idées qui étaient monnaie courante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hierarchie/#i_1200

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « Marxisme et histoire sociale en Angleterre »  : […] En Angleterre, se développait alors un courant d'histoire sociale ancré à la fois dans l'université et l'engagement politique marxiste. Universitaires, enseignants dans l'éducation des adultes, militants actifs, les historiens revisitent les grandes questions de l'histoire britannique, telles que la transition du féodalisme au capitalisme, la révolution anglaise de 1688, et surtout la révolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-courants-et-ecoles-historiques/#i_1200

IDÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph GABEL
  •  • 6 770 mots

Dans le chapitre « Un nouvel éléatisme marxiste »  : […] L'avènement d'un marxisme consciemment antihistoriciste pose à la théorie de l'idéologie des problèmes particuliers. Cette théorie est, à notre sens, elle-même surtout une idéologie, en tant que justification de l'anhistorisme et du « présentocentrisme » de la pensée politique de l'époque stalinienne. Il existe en effet dans le stalinisme une véritable coupure entre la sociologie du passé et celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ideologie/#i_1200

INÉGALITÉS - Analyse et critique

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 9 523 mots

Dans le chapitre « Égalité et uniformité »  : […] L'égalité serait tout d'abord synonyme d'uniformité : elle coulerait tous les individus dans le même moule, elle les réduirait à un modèle unique. L'inégalité est alors défendue au nom du droit à la différence. L'argument se retrouve à l'occasion sous la plume des libéraux, voire des auteurs d'inspiration sociale-démocrate, mais c'est essentiellement la « nouvelle droite » qui tient ce discours. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inegalites-analyse-et-critique/#i_1200

INTÉRIORISATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 916 mots

L’étude de l’intériorisation, ou de l’incorporation, des dispositions caractéristiques d’un habitus national ou d’un habitus de classe, associées à un champ ou propres à un individu, conduit à distinguer deux cas de figure. « Aussi longtemps, écrit Bourdieu, que le travail pédagogique n’est pas clairement institué comme pratique spécifique et autonome et que c’est tout un groupe et tout un enviro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interiorisation-sociologie/#i_1200

LEROUX PIERRE (1797-1871)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 781 mots

La pensée de Leroux, plus célèbre en son temps que celle d'autres socialistes, tels Proudhon, Fourier ou Cabet, a cependant influencé davantage certains milieux littéraires (Eugène Sue, George Sand, Victor Hugo) que le mouvement ouvrier lui-même. Fils de limonadiers parisiens, Leroux doit, à la mort de son père, renoncer au concours de l'École polytechnique pour gagner sa vie. D'abord employé d'ag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-leroux/#i_1200

LOISIRS

  • Écrit par 
  • Philippe COULANGEON
  •  • 4 819 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Réalisation de soi ou ... aliénation ? »  : […] La marche vers la société des loisirs fait aussi l'objet d'appréciations critiques, qui, bien que puisant dans des inspirations théoriques opposées, communient dans un même rejet de la prophétie du loisir-roi. Le pessimisme qui traverse l'essai de David Riesman (1950) ou celui de Daniel Bell (1976), notamment, s'appuie sur l'idée d'une déstructuration des cadres normatifs de la vie sociale qu'indu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loisirs/#i_1200

LUMPENPROLÉTARIAT

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 385 mots

C'est une importante catégorie de l'analyse marxiste que celle de lumpenprolétariat (prolétariat en haillons). Selon celle-ci, le capitalisme présente un double aspect : d'une part, toutes oppositions antérieures s'effacent progressivement devant celle de la bourgeoisie et du prolétariat, qui reflète la division des moyens de production et de la force de travail ; en ce sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumpenproletariat/#i_1200

LES LUTTES DE CLASSES EN FRANCE, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 144 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Les révolutions sont les locomotives de l'histoire » »  : […] L'ouvrage s'ouvre sur la précieuse Introduction qu'Engels rédige en vue de clarifier l'intention de Marx et de retrouver l'unité profonde de ses quatre articles. Cette série marque en effet « le premier essai de Marx d'expliquer un fragment d'histoire contemporaine au moyen de son mode de conception matérialiste, et en partant des données économiques qu'implique la situation ». Découpant cet épiso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-luttes-de-classes-en-france/#i_1200

MARXISME - La théorie marxiste

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 741 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Classes et luttes de classes »  : […] Dans le Manifeste , Marx écrit : « L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes. » Cette proposition doit être prise au sens fort : elle ne signifie pas que les luttes de classes ont été le principal phénomène qu'on puisse observer dans l'histoire ; ni même que les luttes de classes sont la cause profonde, plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-la-theorie-marxiste/#i_1200

MARXISME - Le matérialisme dialectique

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 6 386 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Matérialisme et idéalisme »  : […] L'histoire de la philosophie, c'est en apparence la succession et la contradiction des systèmes philosophiques : diversité pure, qui ne peut être ramenée à un principe d'explication, à moins que ce principe ne se substitue à la philosophie elle-même pour la représenter dans sa totalité (c'est ce que fait Hegel en fabriquant un système qui remplace et comprend tous les autres). Cette diversité n'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-le-materialisme-dialectique/#i_1200

MILLS CHARLES WRIGHT (1916-1962)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 323 mots

Dans la tradition de Thorstein Veblen, Mills est la figure la plus marquante de la sociologie critique américaine. Il estime que toute sociologie est fondamentalement politique et doit servir à combattre les préjugés et à changer la société. Mills a été, aux États-Unis, un des critiques les plus sévères de la sociologie contemporaine, dont il dénonçait le faux désengagement : pour lui, cette appar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-wright-mills/#i_1200

MODE, sociologie

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Olivier BURGELIN
  •  • 5 673 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'offre et la demande »  : […] Le développement contemporain de la mode n'aurait pu se produire sans qu'apparaisse une offre d'un certain type. Par exemple, la mode paraît étroitement tributaire de la production massive, selon les normes de l'économie libérale, d'ersatz : objets de consommation courante, à bon marché, imitant les matériaux traditionnellement dotés de valeur ou de prestige (or, joyaux, soie, laine, bois, etc.). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-sociologie/#i_1200

MODE DE VIE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 230 mots

Dans le chapitre « De la morphologie au mode de vie »  : […] Focalisant l'attention sur l'influence des conditions géographiques et climatiques, d'une part, et sur les facteurs technologiques (outils et usages), d'autre part, la géographie humaine définit le genre de vie comme un ensemble d'activités habituelles qui permettent à un groupe humain d'assurer son existence en utilisant les ressources d'un milieu donné. Dans une perspective homologue, l'approc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-de-vie/#i_1200

MORALE (sociologie)

  • Écrit par 
  • Gérôme TRUC
  •  • 1 343 mots

Dans le chapitre « Morales de classe et jugements moraux »  : […] S’il a dans une certaine mesure été prolongé par Georges Gurvitch dans Morale théorique et science des mœurs (1937), ce projet durkheimien s’évanouit après la Seconde Guerre mondiale. Sous l’influence des « maîtres du soupçon » – Nietzsche, Freud et Marx – se développe un regard davantage critique sur la morale, réduite à des normes de comportement et des valeurs auxquelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morale-sociologie/#i_1200

NATION - L'idée de nation

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Pierre-Clément TIMBAL
  •  • 4 391 mots

Dans le chapitre « La rupture interne de l'unité nationale »  : […] Ayant dissocié les cadres sociaux traditionnels, la pensée révolutionnaire leur avait substitué un cadre unique, la nation, pour rassembler en un corps unifié les individus que la disparition des ordres, des corporations et des divers états condamnait à la solitude. S'ils demeuraient socialement isolés, du moins trouvaient-ils, politiquement, une chance de regroupement. La pensée politique libéral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-l-idee-de-nation/#i_1200

NATION - Nation et idéologie

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 7 468 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les niveaux d'organisation et de production des idéologies »  : […] Les idéologies ethnico-nationales s'organisent et s'explicitent à différents niveaux. Ce peut être au niveau de la société globale, du groupe ethnico-national dans son ensemble. Si celui-ci ne cherche qu'à persister dans son être et n'est pas l'objet de menaces dangereuses, il s'agit d'idéologies « idéologiques », conservatrices, magnifiant la situation réelle, au mieux traçant le tableau d'un pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-nation-et-ideologie/#i_1200

LA NOBLESSE D'ÉTAT, Pierre Bourdieu - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Antonin COHEN
  •  • 1 058 mots

Dans le chapitre « Classifications scolaires et production d'une noblesse d'État »  : […] C'est en partant d'une analyse du « système des relations statistiques » entre classe sociale et classement scolaire que Pierre Bourdieu entend mettre en lumière les correspondances entre la hiérarchie des « qualités » communément attribuées aux différentes classes sociales et la hiérarchie des « jugements » scolaires portés sur ceux qui en sont issus (première partie). Pour le sociologue, ces «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-noblesse-d-etat/#i_1200

OBSERVATION (sciences sociales)

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 1 075 mots

L’observation, qu’elle soit ou non participante, fait désormais partie des méthodes canoniques des sciences sociales, transmises aux étudiants dans les enseignements de sociologie et d’anthropologie et utilisées dans un grand nombre de recherches et sur une multiplicité de terrains. En France, cette généralisation des usages de l’observation renvoie à ce que l’on pourrait appeler un « tournant et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/observation-sciences-sociales/#i_1200

ORDRES ET CLASSES

  • Écrit par 
  • Guy CHAUSSINAND-NOGARET
  •  • 984 mots

« Ordres » et « classes » constituent, théoriquement, deux catégories distinctes, voire antinomiques des sociétés. Mais, dans la réalité historique, la convergence entre les deux modes d'organisation réduit les écarts et tend à confondre les concepts. En principe, la société d'ordres correspond à une répartition tripartite fondée sur la fonction spécifique dévolue à chaque groupe d'individus : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-et-classes/#i_1200

L'ORGANISATEUR, Claude-Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 271 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Science et industrialisme : les réseaux comme fondement du lien social »  : […] Le « système industriel et scientifique » sera enrichi et développé par Saint-Simon dans diverses contributions ( L'Industrie , 1816-1818 ; Du système industriel , 1821-1822 ; Catéchisme des industriels 1823-1824), écrites parfois en collaboration, avec Augustin Thierry ou Auguste Comte. Cherchant à construire une « physiologie soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-organisateur/#i_1200

ORGANISATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 5 282 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les groupes fondés sur la stratification de la société globale »  : […] Familles nucléaires, familles composées et groupes de consanguinité sont formés de parents et d'alliés, ou d'individus supposés tels, sans discrimination selon la richesse, la noblesse, la race ou la religion. Or dans aucune des cultures connues, jusques et y compris dans celles que l'on considère comme les plus « primitives », la parenté n'est seule à intervenir pour la formation des groupes et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-sociale/#i_1200

OUVRIER-PAYSAN

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 989 mots

L'irruption des manufactures, puis des usines, à partir de la seconde moitié du xviii e  siècle, mais surtout au xix e  siècle, rompit fondamentalement la symbiose millénaire entre la ville et la campagne. L'industrie tentaculaire, dévoreuse de main-d'œuvre, suscita de grosses concentrations ouvri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouvrier-paysan/#i_1200

PAYSANNE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 528 mots

C'est une des thèses fondamentales de Marx que le prolétariat industriel constitue la seule classe révolutionnaire à l'ère du capitalisme. Convaincu que les paysans pauvres se rallieront à la cause de la révolution quand le prolétariat apparaîtra comme une force dirigeante, capable de détruire toute forme d'exploitation, il ne l'est pas moins de leur manque de cohésion et de leur impuissance, en c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-paysanne/#i_1200

POLITIQUE - Le pouvoir politique

  • Écrit par 
  • Jean William LAPIERRE
  •  • 7 276 mots

Dans le chapitre « Fondement du pouvoir politique »  : […] Il appartient aux philosophes de se demander quelle est la raison d'être des réalités que constatent les hommes de science, ainsi que des relations objectives entre ces réalités qu'ils conçoivent et vérifient. Le pouvoir politique, ses formes, ses modes d'organisation sont des réalités que la science politique constate et cherche à expliquer. Pourquoi n'y a-t-il pas de société humaine sans pouvoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-le-pouvoir-politique/#i_1200

POULANTZAS NICOS (1936-1979)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie VINCENT
  •  • 1 054 mots

Né à Athènes, Nicos Poulantzas a été membre du Parti communiste grec. Résidant en France à partir de 1960, il va être maître de conférences à l'université de Paris-VIII (Vincennes). Quand il publie en 1968 son livre Pouvoir politique et classes sociales , il n'est pas exagéré de dire qu'il n'y a pas en France de véritable théorie marxiste de l'État. Les esprits exigeants doiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicos-poulantzas/#i_1200

PROLÉTARIAT & PROLÉTARISATION

  • Écrit par 
  • Serge MALLET
  •  • 9 630 mots
  •  • 4 médias

« Que les classes dirigeantes tremblent à l'idée d'une révolution communiste ! Les prolétaires n'y ont à perdre que leurs chaînes, ils ont un monde à gagner » (Karl Marx, Friedrich Engels, Manifeste du Parti communiste , 1848 ). Avec le Manifeste , le prolétariat fait son entrée dans l'histoire comme classe porteuse de l'avenir. Jusqu'à la I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proletariat-et-proletarisation/#i_1200

PSYCHOLOGIE DIFFÉRENTIELLE

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 4 662 mots

Dans le chapitre « La variabilité intergroupes »  : […] Quels groupes comparer ? Le choix de certaines comparaisons dépend du moment et du lieu (il y a quelques décennies on comparait les enfants selon qu'ils vivaient en milieu rural ou en milieu urbain, aux États-Unis on compare systématiquement les individus selon leur « race »). En revanche, les comparaisons en fonction du sexe et du statut social ne sont pas affaire de circonstances, car, dans tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-differentielle/#i_1200

REPRODUCTION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Marie DURU-BELLAT
  •  • 2 260 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Répartir les places »  : […] Au xx e  siècle, dans la mouvance de philosophes comme Louis Althusser, des sociologues marxistes (Pierre Naville, Christian Baudelot et Roger Establet) développent cette perspective ; mais si le premier mettait en avant la notion d'« appareils idéologiques d'État » – « appareils » divers, dont l'Église notamment, par lesquels la société capitalis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-sociale/#i_1200

SAINT-SIMON CLAUDE HENRI DE ROUVROY comte de (1760-1825) ET SAINT-SIMONISME

  • Écrit par 
  • Pierre GUIRAL, 
  • Ernest LABROUSSE
  •  • 6 005 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un « industrialisme » progressiste »  : […] La théorie des classes sociales chez Saint-Simon met l'accent sur l'exploitation d'une immense majorité de travailleurs de toute nature par une faible minorité d'oisifs. En accord avec la masse, une élite de Lumières, à la fois intellectuelle et professionnelle, issue pour la plus grande part du monde des chefs d'entreprise, délivrera de cette exploitation la société tout entière et organisera pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-simon-et-saint-simonisme/#i_1200

SALARIAT

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 8 712 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un monde de plus en plus diversifié »  : […] Longtemps, le salariat a été essentiellement composé de classes populaires, ouvriers et employés. En 1954 encore, alors qu'on comptabilisait en France 12,9 millions de salariés sur une population de 19,5 millions de personnes en emploi, le nombre des ouvriers (y compris salariés agricoles) et employés (y compris les personnels de service) s'élevait à 10,7 millions, soit 83 p. 100. Être salarié, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salariat/#i_1200

SOCIAL HISTORY

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 742 mots

Dans le chapitre « Mariage entre marxisme et histoire empirique britannique »  : […] En 1946, quelques historiens parmi lesquels Christopher Hill, Edward P. Thompson et Eric J. Hobsbawm constituent à l'intérieur d'un Parti communiste britannique – qui n'est pas, à l'inverse de ses homologues sur le continent, un parti de masse – une section d'histoire dotée de moyens de recherche et d'enseignement. Universitaires, enseignants dans l'éducation des adultes, militants actifs, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/social-history/#i_1200

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 049 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Hétérogénéité accrue de l'électorat et du recrutement »  : […] À partir des années 1970, la lente érosion du vote ouvrier se poursuit et s'amplifie. La réduction des voix ouvrières s'explique par deux facteurs : d'une part, le déclin de la population ouvrière dans l'ensemble de la population, d'autre part, la perte d'audience des partis sociaux-démocrates en milieu ouvrier. Le vote ouvrier reste cependant important dans tous les cas de figure, ce qui tend à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-social-democratie/#i_1200

SOCIOLOGIE - La démarche sociologique

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 5 426 mots

Dans le chapitre « L'objectivité du social »  : […] La rupture avec le point de vue de sens commun enfermé dans l'usage du langage ordinaire invite à l'objectivation plus qu'à l'objectivisme qui en est la caricature. L'extériorité du social mise en avant par Durkheim dans la célèbre formule « traiter les faits sociaux comme des choses » n'a rien d'une prédilection pour un modèle naturaliste. Le « comme si » (... c'étaient des choses) indique une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-la-demarche-sociologique/#i_1200

SOCIOLOGIE WEBERIENNE

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 2 389 mots

Dans le chapitre « Une sociologie de la domination »  : […] La sociologie de Max Weber est une sociologie de la domination. Les sociétés y sont moins pensées dans leur cohésion interne que comme le champ de luttes entre des instances sociales de différentes natures, politiques, économiques, religieuses, culturelles, etc., et, au sein de chacune de ces instances, entre des agents dominants et des agents dominés. Tous les travaux sociologiques de Max Weber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-weberienne/#i_1200

SOREL GEORGES (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Louis SOUBISE
  •  • 2 241 mots

Dans le chapitre « Le syndicalisme révolutionnaire »  : […] Sorel emprunte à Fernand Pelloutier la théorie du « syndicalisme révolutionnaire ». Ce bourgeois consacre son énergie à donner un esprit nouveau aux Bourses du travail, afin que cette organisation soit intégralement l'œuvre de la classe ouvrière et vouée à l'éducation de celle-ci ; le caractère corporatif des bourses du travail se veut paradoxalement d'esprit révolutionnaire, en ceci précisément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-sorel/#i_1200

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 876 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Sous la diversité des pratiques, tout un monde social »  : […] Les enquêteurs observent que , dans la société française , les taux de pratique sportive s'accroissent régulièrement avec l'augmentation du niveau des diplômes. Ce sont les jeunes cadres diplômés des métropoles qui pratiquent le plus volontiers et intensément : à la mise en jeu naïve et violente du corps que célèbrent, depuis leurs origines, les jeux populaires s'oppose ainsi un ensemble d'activ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sociologie/#i_1200

STRATIFICATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Xavier ROZE
  •  • 1 241 mots

Les théories de la stratification ont en commun avec la théorie marxiste de chercher à rendre compte de l'inégalité des conditions que l'on constate au sein des sociétés. Alors que Karl Marx situe le principe d'explication de cette inégalité au niveau des rapports de production et conclut à une structure sociale divisée en classes antagonistes, les théories de la stratification conçoivent la socié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratification-sociale/#i_1200

TRIBU

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 9 666 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'équivalence structurale des segments est-elle un trait commun à toutes les sociétés tribales ? »  : […] Par « équivalence structurale » de segments primaires, on désigne le fait qu'ils soient fonctionnellement équivalents, c'est-à-dire économiquement, politiquement, culturellement et idéologiquement identiques et égaux. Chaque segment, chaque communauté locale est ce que sont les autres, fait pour soi-même ce que font les autres. L'illustration la plus parfaite de ce principe d'équivalence structura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribu/#i_1200

TRIPARTIE IDÉOLOGIE INDO-EUROPÉENNE

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H
  •  • 512 mots

Dès ses premiers ouvrages, Georges Dumézil ( Jupiter-Mars-Quirinus , Mitra-Varuna , Horace et les Curiaces , Servius et la Fortune , Tarpeia , Naissance de Rome , Naissance d'archanges , L'Héritage indo-européen à Rome , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ideologie-indo-europeenne-tripartie/#i_1200

WARNER WILLIAM LLOYD (1898-1970)

  • Écrit par 
  • Pierre FAURE
  •  • 375 mots

L'essentiel de l'œuvre du sociologue américain W. L. Warner traite des petites unités sociales aux États-Unis. À l'aide de méthodes empruntées à l'ethnologie, il a réalisé la plus importante enquête jamais effectuée sur une petite ville américaine, Newburyport (Yankee City), 17 000 habitants. L'apport le plus remarquable de ses Yankee City Series (Yale University Press, New […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-lloyd-warner/#i_1200

Voir aussi

Pour citer l’article

Gérard MAUGER, « CLASSES SOCIALES - Classe dominante », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classe-dominante/