SUISSE CINÉMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les cinéastes et leurs films

Deux noms ont dominé l'émergence du cinéma suisse : ceux d'Alain Tanner (né en 1929) et de Michel Soutter (1932-1991).

Le premier, après des études économiques, est allé s'initier à l'art du film à Londres (en pleine euphorie du « Free Cinema » dont il a visiblement subi l'influence). Il travaille à la B.B.C., puis retourne en Suisse dès 1961. Il réalise de nombreux documentaires pour la télévision romande. Son premier long métrage de fiction, Charles mort ou vif (1969), lui vaut l'attention de la critique internationale. Après le succès de La Salamandre (1971), il met en scène, toujours dans le même style à la fois réaliste et fantaisiste, Le Retour d'Afrique (1973), Le Milieu du monde (1974) et Jonas qui aura vingt ans en l'an 2000, expérience plus complexe (1976), puis Messidor (1978) et Les Années Lumières (1981). Les œuvres suivantes vont laisser de côté le discours utopiste que manie volontiers Tanner : l'effacement du héros de Dans la ville blanche (1983), la passion amoureuse décrite dans Une flamme dans mon cœur (1987) comptent parmi ses grandes réussites.

Quant à Soutter, d'abord poète et chanteur, initié au cinéma à Paris par Tanner dont il devient l'assistant, il met en scène des dramatiques de télévision et réalise son premier film en 1966 : La Lune avec les dents. Attaché à un cinéma d'auteur qui dérive de Renoir et aussi de Pasolini, il signe notamment James ou pas (1970), Les Arpenteurs (1972) et Repérages (1977) qui renouvelle le thème du « film sur un film » et fait enfin accéder le cinéma suisse à une conception non particulariste, fût-elle critique, de la matière filmique (espace et interprètes). Après avoir vainement tenté, en 1976, de faire accepter Ubu de Jarry par le public de Genève, Soutter poursuit son œuvre cinématographique avec L'Amour des femmes (1982), Adam et Ève (1983), Signé Renart (1985).

Autour de ces deux cinéastes, il faut mentionner au moins Claude Champion (né en 1942) venu de l'édition (C'était un dimanche en automne, 1971 ; Le Pays de mon corps, 1973 ; Marie Besson, 1974) ; [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SUISSE CINÉMA  » est également traité dans :

DINDO RICHARD (1944- )

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 727 mots

Richard Dindo est né en Suisse alémanique. Ses premiers travaux révèlent ses préoccupations centrales, qu'il ne cessera d'approfondir de film en film : l'art, dans ses motivations enfouies ( Peintres naïfs en Suisse orientale, 1972 ; Charlotte, vie ou théâtre ? 1992) ; la politique, quand elle travaille la société loin de la scène officielle ( Des Suisses dans la guerre d'Espagne, 1973 ; L'Exé […] Lire la suite

SCHMID DANIEL (1941-2006)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 802 mots

Citoyen hélvétique, Daniel Schmid a illustré une des tendances du jeune cinéma allemand avant de se replier sur des thèmes propres à son pays d'origine, dans des œuvres plus intimes ( Hors saison ) ou plus engagées dans les réalités de la Suisse ( Berezina ). Issu d'une famille qui dirigeait depuis plusieurs générations un grand hôtel (aujourd'hui le Romantik Schweizerhof) situé à Flims, une stati […] Lire la suite

TANNER ALAIN (1929- )

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 710 mots

Alain Tanner a été le premier des jeunes cinéastes suisses à s'imposer, non sans peine, hors des frontières helvétiques. Il a d'abord été, avec Claude Goretta, l'animateur d'un ciné-club genevois, en 1951. Il lui était à l'époque impossible de « passer à la réalisation », car la télévision suisse n'existait pas encore. Il partit donc pour Londres, où il fréquenta la Cinémathèque et les milieux du […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3-26 novembre 2019 France. Accusations de violences sexuelles portées contre Christophe Ruggia et Roman Polanski.

cinéma parisien Le Champo. Le 26, Adèle Haenel dépose finalement plainte contre Christophe Ruggia. […] Lire la suite

5-11 juin 2018 Suisse. Protestation contre le deal de rue à Lausanne.

Le 5, la municipalité de Lausanne (Vaud) annonce le renforcement de la présence policière dans six points du centre-ville particulièrement exposés au trafic de drogue. Fin mai, le réalisateur Fernand Melgar a provoqué une polémique en publiant sur sa page Facebook les photos, prises dans son quartier de Lausanne, de dealers « qui attendent […] devant […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gérard LEGRAND, « SUISSE CINÉMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-suisse/