CINÉMA MUET

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'acteur de cinéma : le corps morcelé »  : […] Aux débuts du cinéma, l'acteur ne paraît pas un instant différent de l'acteur de théâtre. Car ce sont les mêmes qui, dans les premiers films de Méliès, interprètent les textes classiques. De même, dans le cinéma expressionniste, la technique de monstration et de dévoilement de l'expression appartient au théâtre comme au septième art. Elle se déploie dans une succession artificielle de moments où l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_86586

ALEXANDROV GRIGORI VASSILIEVITCH (1903-1986)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 442 mots

Scénariste et réalisateur soviétique, Alexandrov exerça d'abord divers métiers secondaires au théâtre, avant de suivre quelques cours et de débuter comme acteur au théâtre du Proletkult de Moscou où il rencontre S. M. Eisenstein dont il devient le collaborateur (1923-1933). Acteur dans Le Journal de Gloumov (1923), corédacteur du scénario, assistant du metteur en scène et ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grigori-vassilievitch-alexandrov/#i_86586

ALLEMAND CINÉMA

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 10 335 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'âge d'or du muet »  : […] Certains n'ont pas attendu le retour de la paix pour s'affirmer : Ernst Lubitsch, qui mêle un certain esprit berlinois et une touche d'humour juif, et qui, produit par Davidson, dirige lui-même ses comédies ; Paul Wegener, acteur et metteur en scène ; Richard Oswald, Joe May, Paul Leni, le scénariste Carl Mayer. Mais le cinéma va refléter le bouillonnement artistique de la République de Weimar (1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-allemand/#i_86586

ARBUCKLE ROSCOE (1887-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 598 mots

Comédien et réalisateur américain, Roscoe Arbuckle vit sa brillante carrière interrompue par le premier des grands scandales hollywoodiens. Né le 24 mars 1887 à Smith Center, au Kansas, Roscoe Conkling Arbuckle se produit dès l'âge de dix-douze ans dans des spectacles amateurs, dont l'entrée est fixée à cinq dollars. À vingt ans, ce jeune homme est déjà un vieil habitué des spectacles de variété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roscoe-arbuckle/#i_86586

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 402 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Photographie »  : […] L'usage de la photographie en Inde commence à Calcutta où les premiers daguerréotypes arrivent d'Angleterre en décembre 1840. La Société photographique du Bengale est fondée en 1857 avec une centaine de membres dont un tiers sont indiens. F. Fisk William rédige en 1860 A Guide to the Indian Photographer , le premier manuel de ce genre publié en Inde. Des photographes y font c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-colonial/#i_86586

ASTOR MARY (1906-1987)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 431 mots

La comédienne américaine Mary Astor se fit remarquer sur les planches comme sur les écrans grâce à sa beauté classique et délicate ainsi qu'à son profil de médaille. Capable de jouer une grande variété de personnages, allant de la traîtresse à l'héroïne, en passant par la matrone, elle bénéficia d'une longue carrière, qui commence à l'ère du muet et s'achève dans les années 1960. Née le 3 mai 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mary-astor/#i_86586

BARRYMORE ETHEL (1879-1959)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 412 mots

Actrice de théâtre et de cinéma américaine née le 15 août 1879 à Philadelphie, morte le 18 juin 1959 à Hollywood. Ethel Barrymore (née Blythe) est la fille des comédiens Maurice Barrymore (Herbert Blythe de son vrai nom) et Georgiana Drew. Elle fait ses débuts au théâtre en 1894 à New York dans une troupe dirigée par sa grand-mère, Louisa Lane Drew. Ethel Barrymore connaît ses premiers succès su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethel-barrymore/#i_86586

BERTINI FRANCESCA (1888-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 649 mots

Nul ne sait vraiment quand est née Francesca Bertini. En 1888 probablement, le 11 avril. C'est du moins la date enregistrée par l'état civil de Florence. En 1892 peut-être. C'est la date qu'elle avançait dans ses souvenirs ( Il resto non conta ) publiés en 1969. Née dans une famille de la petite bourgeoisie florentine, elle a grandi à Naples, où elle a d'abord fait du théâtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesca-bertini/#i_86586

BOW CLARA (1905-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 372 mots

L'actrice américaine Clara Bow incarnait à la perfection les flappers – jeunes filles aux allures de garçonnes revendiquant leur liberté – des années 1920, que personnifient les héroïnes des œuvres de Francis Scott Fitzgerald. De 1927 à 1930, elle fut l'une des cinq étoiles du cinéma hollywoodien. Née le 29 juillet 1905, dans une famille pauvre du quartier new-yorkais de Bro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-bow/#i_86586

BROOKS LOUISE (1906-1985)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 341 mots
  •  • 1 média

Louise Brooks , grande figure mythique du cinéma à l'égal de Greta Garbo ou de Marlene Dietrich, n'a acquis ce statut, paradoxalement, qu'une trentaine d'années après avoir séduit les couvertures de magazines, et par la grâce d'un seul film. Son Pygmalion fut le cinéaste austro-allemand G. W. Pabst (1885-1967), qui a idéalisé et sublimé sa personnalité dans un des derniers grands films muets, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-brooks/#i_86586

BURLESQUE COMÉDIE, cinéma

  • Écrit par 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 3 072 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un comique spécifique »  : […] Un arroseur arrosé, un sergent de ville poursuivant un cul-de-jatte simulateur, ce sont les premiers gags connus, réalisés par Louis Lumière en 1895. Le cinéma naissant s'émerveilla de ses pouvoirs au nombre desquels la désintégration comique du réel n'est pas le moindre. Dans Onésime horloger , d'André Deed, une subite accélération du temps autorise en l'espace de quarante s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-burlesque-cinema/#i_86586

CHANEY LON (1883-1930)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 691 mots

Pour bien des amateurs de cinéma fantastique, Lon Chaney, acteur et réalisateur américain, est d'abord le fantôme qu'il incarna dans la première des adaptations du roman de Gaston Leroux (1909-1910), Le Fantôme de l'Opéra , de Rupert Julian (1925). Il serait pourtant injuste de limiter à un personnage unique celui qui fut L'Homme aux mille visages , titr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lon-chaney/#i_86586

CHAPLIN CHARLIE

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La conquête de l'indépendance »  : […] Le comédien avait été engagé par Sennett pour cent cinquante dollars par semaine. Deux ans plus tard, il signe avec la Mutual un contrat qui multiplie par dix ce salaire et met à sa disposition le studio « Lone Star » de Hollywood. C'est là qu'il réalise, entre 1916 et 1917, de Charlot chef de rayon à Charlot s'évade , douze films qu'on peut considérer, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-chaplin/#i_86586

CHAPLIN CHARLIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 795 mots

16 avril 1889 Naissance de Charles Spencer Chaplin à Londres. 18 juin 1896 Leur mère Hannah étant sans ressources, Charles Chaplin et son demi-frère Sydney (né en 1885) sont placés à l'orphelinat de Hanwell (dans la banlieue de Londres). Janvier 1899 ? Il débute au music-hall dans une troupe d'enfants danseurs de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaplin-reperes-chronologiques/#i_86586

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « Le spectacle et le récit »  : […] Parallèlement, Georges Méliès poursuit par d'autres voies son métier d'illusionniste . Il se sert du même appareil pour saper les vérités irréfutables établies par Lumière. Les personnages apparaissent, disparaissent, se substituent les uns aux autres, voyagent « à travers l'impossible ». L'« automaboulof », dans ce film tourné en 1904, emporte ses passagers dans le Soleil, puis retombe sur la Ter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_86586

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Dans le chapitre « L'« affaire Langlois » »  : […] D'emblée, la personnalité peu commune d'Henri Langlois s'impose à la Cinémathèque française : volonté de puissance, habileté voire rouerie, du génie selon certains (il est « le dragon qui veille sur nos trésors » salué par Jean Cocteau), un charme incontestable, et un sens du désordre savamment entretenu. Langlois est un homme de réseaux et de secrets. Il imprime sur sa cinémathèque une marque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-cinematheques/#i_86586

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 11 531 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une identité fluctuante »  : […] Jusqu’à son unification au sein de l’underground et du mouvement des coopératives, le cinéma d’avant-garde a forgé son identité fluctuante par filiations (les avant-gardes pluridisciplinaires des années 1920) ou par ruptures : avec le cinéma commercial mais aussi, plus tard, avec celui de la modernité (Straub, Godard, Duras) qui subvertit les codes cinématographiques en désarticulant la fiction to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-avant-garde/#i_86586

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma documentaire

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 5 452 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le temps du muet (1896-1930) »  : […] Filmer le réel à l'état brut est une pratique courante depuis Lumière, dont c'était l'unique ambition, et qui a envoyé ses opérateurs aux quatre coins du monde. Leur expérience (qu'on pense à la carrière d'un Félix Mesguich) a été précieuse, mais il y a loin du document au documentaire, de l'enregistrement avec dispositif minimal à l'œuvre élaborée. Des cinéastes comme Alfred Machin ont pu cependa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-documentaire/#i_86586

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 562 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une histoire des histoires au cinéma »  : […] Le cinéma muet employait déjà le scénario préétabli, mais disposait d'une certaine marge pour le remanier après tournage, en modifiant simplement le texte des intertitres : véritable inclusion d'un texte écrit à l'intérieur du film, l'intertitre ne se bornait pas à donner l'essentiel des dialogues ; comme dans la bande dessinée, il jouait un rôle narratif, présentant les personnages, exposant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-scenario/#i_86586

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 316 mots
  •  • 6 médias

Aux tout premiers temps du cinéma, le réalisateur ne se distinguait nullement de l'opérateur, celui qui effectuait physiquement la prise de vues. Louis Lumière tourna lui-même les premiers films Lumière. Mais, dès que l'entreprise cinématographique Lumière devint une véritable firme commerciale, il fallut confier à d'autres le soin de se rendre dans des contrées lointaines pour en rapporter des i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_86586

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Musique de film

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 6 504 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] C'est après quelques jours d'exploitation commerciale du Cinématographe Lumière, en décembre 1895, à Paris, que les projections bénéficièrent d'un accompagnement musical au piano, peu après qu'un instrument avait été installé dans une salle attenante pour faire patienter les spectateurs dans l'attente de la prochaine séance. On avance généralement que l'adjonction de musique est née de la nécessi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-musique-de-film/#i_86586

CINÉMA ET OPÉRA

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe FERRARI
  •  • 3 255 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Au temps du muet »  : […] Dès son origine, le cinéma a puisé dans le répertoire opératique : d'une part, par besoin de situations dramatiques éprouvées, et, d'autre part, par volonté de s'acheter une respectabilité culturelle. Rappelons que le cinéma, avec le kinétoscope de Thomas Edison, a vu le jour dans les foires. Ainsi Georges Méliès tourne un Faust aux enfers en 1903, Cecil B. DeMille une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-opera/#i_86586

CLAIR RENÉ CHOMETTE dit RENÉ (1898-1981)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 775 mots
  •  • 2 médias

Auteur de films et, accessoirement, critique, essayiste et romancier. Après des débuts comme journaliste ( L'Intransigeant ), comme parolier (pour Damia), comme comédien (notamment pour Feuillade), comme assistant, comme critique (à Théâtre et Comœdia illustré ), il tourne Paris qui dort (1923), puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clair-rene-chomette-dit-rene/#i_86586

LE CUIRASSÉ POTEMKINE (S. M. Eisenstein), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 191 mots
  •  • 1 média

Second film d'un jeune cinéaste de vingt-sept ans, S. M. Eisenstein (1898-1948) Le Cuirassé Potemkine a été classé à de nombreuses reprises « meilleur film du monde » par des jurys de cinéastes, historiens et critiques. En 1925, il vient surtout confirmer qu'un art nouveau est né, dans le droit fil de la révolution d'Octobre, qui ne doit rien à la subjectivité romanesque, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cuirasse-potemkine-s-m-eisenstein-en-bref/#i_86586

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 498 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Olympe et le bonheur »  : […] Il y a en fait trois étapes décisives de la culture de masse. La première (19001930 env.) fait de celle-ci avant tout une culture de divertissement-évasion pour publics populaires. Elle est marquée par l'âge du cinéma muet. Celui-ci est l'héritier du roman-feuilleton du xix e  siècle, qui est lui-même l'héritier des légendes et épopées archaïques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-de-masse/#i_86586

DARFEUIL COLETTE (1905-1998)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 103 mots

De son vrai nom Emma Henriette Floquet, l'actrice de cinéma française Colette Darfeuil est née à Paris en 1905 et est morte à Montfort-l'Amaury (Yvelines) en 1998. Si elle a tourné une centaine de films de 1920 à 1952, l'essentiel de sa production se situe dans les années 1920 et 1930. Parmi les films les plus marquants, retenons Le Rosier de M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colette-darfeuil/#i_86586

DELLUC LOUIS (1890-1924)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 381 mots

Essayiste, romancier, dramaturge, cinéaste, Louis Delluc fut l'un des pionniers de la première avant-garde cinématographique française des années vingt. On opposait alors communément — et non sans quelque goût de polémique — cinéma d'avant-garde, cinéma pour l'élite, à cinéma « populaire », de consommation courante. Face à la seconde tendance, représentée par Louis Feuillade et Henri Fescourt, Del […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-delluc/#i_86586

DOVJENKO ALEXANDRE PETROVITCH (1894-1956)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 328 mots
  •  • 1 média

Fils de paysans ukrainiens, Dovjenko appartient à la première génération du cinéma soviétique, celle d'Eisenstein, de Poudovkine, de Donskoï. Théoricien, esthéticien avant d'être réalisateur, il a traité comme ses émules les thèmes fondamentaux de l'art engagé : la révolution et la collectivisation. La Terre ( Zemlia , 1929-1930), probablement son chef- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-petrovitch-dovjenko/#i_86586

DREYER CARL

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 342 mots
  •  • 3 médias

Avec Le Cuirassé Potemkine d'Eisenstein, La Passion de Jeanne d'Arc de Dreyer est sans doute le film le plus célèbre du cinéma muet. Des générations de cinéphiles ont recueilli avec ferveur cette liturgie de visages tourmentés, ces face-à-face tragiques de gros plans sans autre fard que la lumière la plus crue, dans un décor réduit à quelques voûtes ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-dreyer/#i_86586

DREYER CARL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 582 mots

3 février 1889 Naissance d'un enfant sans nom à Copenhague, d'une fille mère employée dans une ferme, Joséphine Nillson. 5 avril 1891 Adopté, l'enfant reçoit le nom de Carl Theodor Dreyer. 1905-1912 Après des études au cours desquelles il a fréquenté des groupes « libéraux », Dreyer entre à la compagnie des télégra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dreyer-reperes-chronologiques/#i_86586

DUFLOS HUGUETTE (1891-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 466 mots

Associée dans la mémoire du spectateur au personnage de Mathilde Strangerson, la fille du célèbre professeur du Mystère de la chambre jaune et du Parfum de la dame en noir , adaptés au cinéma par Marcel L'Herbier en 1930, la comédienne Huguette Duflos avait déjà connu de nombreux succès à l'époque du cinéma muet : elle avait alors interprété de nombreu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huguette-duflos/#i_86586

DUHAMEL ANTOINE (1925-2014)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 108 mots

Dans le chapitre « Le compositeur de musiques de films »  : […] En 1957, un ami qui ne peut assurer l'écriture d'une musique pour un film publicitaire lui demande de le remplacer. Antoine Duhamel entre donc de nouveau dans le monde de l'image, mais par la petite porte. Malgré les contraintes et la frustration que cela peut représenter, il assume totalement cette activité dont il a toujours dit qu'elle lui avait appris tout ce que sa formation initiale ne lui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-duhamel/#i_86586

DULAC GERMAINE (1882-1942)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 422 mots

La Française Germaine Dulac prend une part active, au début du xx e  siècle, en tant que cinéaste, journaliste et théoricienne, à de multiples courants intellectuels. Pionnière dans l'effort pour légitimer le cinéma en tant qu'art, elle est l'auteur d'une trentaine de courts- et longs-métrages, de fiction, documentaires ou d'avant-garde. Comme ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-dulac/#i_86586

DWAN ALLAN (1885-1981)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 477 mots

Né à Toronto (Canada), Allan Dwan fait ses études d'ingénieur à l'université de Notre-Dame (Indiana) et y débute au théâtre, en amateur. Diplômé de physique et de mathématiques, il devient représentant d'une firme qui diffuse la lampe à vapeur de mercure, lointaine ancêtre des « néons ». L'un des premiers clients de la firme est le studio Essanay à Chicago : il assiste à des tournages de films, tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-dwan/#i_86586

EISENSTEIN SERGE MIKHAÏLOVITCH

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 3 072 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du théâtre au cinéma »  : […] Serge Mikhailovitch Eisenstein, né à Riga en 1898, grandit dans un milieu cosmopolite et artistique. Son père a transfiguré la ville, créant des maisons où sculpture, théâtre et architecture se mêlent dans l'esprit de l'Art nouveau. Il apprend plusieurs langues, se plonge dans les livres, crée des histoires en images. À la suite de son père, il entreprend des études d'architecture, qu'interrompent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-mikhailovitch-eisenstein/#i_86586

ESPAGNOL CINÉMA

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 1 315 mots

On peut faire remonter à 1896 les premières manifestations cinématographiques en Espagne. Le 15 mai, un représentant des frères Lumière organise la première projection à Madrid et, à la fin de l'année, un Espagnol filme La Sortie de la messe de midi à l'église du Pilar de Saragosse . L'année suivante, Fructuoso Gelabert construit la première caméra espagnole et met en scène l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-espagnol/#i_86586

EXPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jérôme BINDÉ, 
  • Lotte H. EISNER, 
  • Lionel RICHARD
  •  • 12 593 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Cinéma »  : […] Le premier film expressionniste, Le Cabinet du docteur Caligari (1919) , né en Allemagne, est dû au hasard, à une époque où l'apogée de l'expressionnisme dans les autres arts était déjà dépassé depuis des années. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expressionnisme/#i_86586

FEUILLADE LOUIS (1873-1925)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 789 mots

L'œuvre de Louis Feuillade est considérable : près de cinq cents films, compte tenu d'une centaine de négatifs détruits. C'est un précurseur de cette école française du cinéma que l'on a coutume de désigner sous l'appellation de « réalisme poétique » et qui groupa des personnalités aussi diverses que René Clair (lequel fut d'ailleurs son interprète), Epstein, Feyder, Carné, Vigo, Renoir, Grémillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-feuillade/#i_86586

FEYDER JACQUES FRÉDÉRIX dit JACQUES (1888-1948)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 320 mots

Cinéaste d'origine belge, naturalisé français en 1928. Après avoir envisagé sans succès une carrière militaire, Jacques Feyder devient acteur de théâtre puis de cinéma en France dès 1912. Il débute dans la réalisation en 1915 pour la firme Gaumont, où il fera en deux ans une quinzaine de films. Après l'interruption d'un an de guerre (dans l'armée belge), il revient au cinéma et, en 1920-1921, réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feyder-jacques-frederix-dit-jacques/#i_86586

FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 154 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le temps du muet »  : […] Les frères Lumière présentent leur machine en France et dans le monde entier. Pour alimenter ces projections, ils forment et envoient sur les cinq continents des opérateurs qui ramènent à Lyon les vues qu'ils ont réalisées et montrées au fil de leurs périples. Le nom de Lumière est, à juste titre, attaché à un cinéma qui sera plus tard qualifié de « documentaire ». Louis Lumière (1864-1948) est le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/#i_86586

FUTURISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI, 
  • Claude FRONTISI, 
  • Claude KASTLER
  •  • 5 047 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le cinéma, un art futuriste ? »  : […] Comme souvent chez les futuristes italiens, les premières réalisations cinématographiques concrètes précèdent et déterminent théories et manifestes. La première initiative est à porter au crédit du groupe florentin de l' Italia futurista (le plus expérimenté en matière de cinéma, puisque dès 1910-1912, les deux frères Arnaldo Ginna et Bruno Corra, qui avaient publié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/futurisme/#i_86586

GALLONE CARMINE (1886-1973)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 582 mots

Né à Taggia en 1886 Carmine Gallone est mort à Rome en 1973. Sa carrière est une des plus longues du cinéma italien, totalement tributaire du goût du public dont le metteur en scène, depuis les « dive » des années 1910 jusqu'aux péplums des années 1960, épousa sans faille les inclinations. Très tôt, il dirige la mythique Lyda Borelli dans plusieurs de ses succès, dont Malombra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carmine-gallone/#i_86586

GANCE ABEL (1889-1981)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 1 560 mots
  •  • 1 média

Grande figure du cinéma français muet, Abel Gance impose pendant la Première Guerre mondiale un lyrisme exacerbé, un imaginaire déchaîné, un sens des éclairages qui tranchent sur la grisaille d'un cinéma national qui ne s'est pas relevé du choc d'août 1914. Il va être, dans les années 1920, l'homme d'un cinéma épique, visionnaire et démesuré qui culmine avec le Napoléon inach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abel-gance/#i_86586

GILBERT JOHN (1899-1936)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Star de l'ère du cinéma muet, l'Américain John Gilbert vit sa carrière brisée au moment du passage au parlant. John Gilbert, de son vrai nom John Cecil Pringle, naît dans une famille de modestes acteurs le 10 juillet 1899 à Logan dans l'Utah. Il fait sa première apparition sur les écrans en 1916 en tant que figurant pour le studio Inceville de Los Angeles, dirigé par le pionnier du cinéma Thomas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gilbert/#i_86586

GISH LILLIAN (1893-1993)

  • Écrit par 
  • Lenny BORGER
  •  • 728 mots
  •  • 2 médias

Lillian Gish est décédée le 30 janvier 1993. Née le 14 octobre 1893, elle fait partie des premières vedettes grâce auxquelles le mot “star” est passé à la langue française. Lillian Gish débute sur les planches à l'âge de cinq ans, poussée par sa mère, elle-même obligée de faire du théâtre pour subvenir aux besoins de la famille, en raison des absences répétées d'un père fantasque. Sa sœur cadette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lillian-gish/#i_86586

GORDON RUTH (1896-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 523 mots

Né en 1896 à Quincy (Massachusetts), Ruth Gordon avait commencé sa carrière dans des films muets produits à Fort Lee ( Camille , 1915 ; The Whirl of Life , ibid .). Elle la poursuivit à Broadway où, en 1937, elle donne une interprétation peu conventionnelle de Nora, héroïne de Maison de poupée d'Ibsen. Sa pres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruth-gordon/#i_86586

GRIFFITH DAVID WARK - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 482 mots

22 janvier 1875 David Wark Griffith naît à Floydsfork (devenu Crestwood, Kentucky, États-Unis). 1885 Sa famille connaît une grande pauvreté après la mort du père, Jacob Wark Griffith, figure légendaire de l’histoire des États-Unis, nommé général de l’armée de la Confédération durant la guerre de Sécession. 1880-1903 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/griffith-reperes-chronologiques/#i_86586

GRIFFITH DAVID WARK

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 151 mots
  •  • 5 médias

Plus que tout autre metteur en scène, David Wark Griffith incarne le cinéma muet américain. Réalisateur de plus de quatre cent cinquante films, on lui doit des chefs-d'œuvre dont les noms jalonnent l'histoire du septième art : Naissance d'une nation , Intolérance , Le Lys brisé , La Rue des rêves... À une é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-wark-griffith/#i_86586

GUAZZONI ENRICO (1876-1949)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 669 mots

Le cinéaste Enrico Guazzoni est né à Rome en 1876. Il étudie la peinture aux Beaux-Arts avant de commencer à travailler en 1907 comme conseiller artistique de la principale société de production romaine, la Cines. Dès cette année-là, il réalise son premier film, Une invitation à déjeuner . Après avoir essayé de créer sa propre maison de production et tenté de collaborer avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-guazzoni/#i_86586

HAZANAVICIUS MICHEL (1967- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 957 mots

Dans le chapitre « Le cinéma muet revisité »  : […] La formidable aventure de The Artist , couronné à Hollywood de cinq oscars en 2012 (dont ceux de meilleur film, réalisateur et acteur), est certes surprenante par son ampleur mais se situe tout à fait dans la logique de la filmographie du réalisateur qui fait appel à une cinéphilie complice, habilement mixée avec une sympathique nostalgie pour le « cinéma du samedi soir » de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-hazanavicius/#i_86586

HELM BRIGITTE (1906-1996)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 114 mots

De son vrai nom Gisele Eve Schittenhelm, l'actrice allemande Brigitte Helm est née à Berlin en 1906 et est morte à Ascona (Suisse) en 1996. Célèbre pour avoir tenu le double rôle de Maria et de sa maléfique réplique dans Métropolis de Fritz Lang (1927), elle est une des grandes vedettes du muet et se produit dans La Mandragore , de Henrik Galeen (192 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brigitte-helm/#i_86586

HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël AUGROS, 
  • Francis BORDAT
  •  • 7 744 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Le nom de Hollywood (« bois de houx ») est donné en 1886 par Daeida Wilcox au ranch acheté par son mari dans la vallée de Cahuenga, en Californie. Agent immobilier, Harvey Henderson Wilcox découpe sa vaste propriété en vingt-cinq blocs comprenant chacun de dix à vingt-quatre parcelles, et les revend avec profit. Le lotissement, délimité au nord par Franklin Avenue, au sud par Sunset Boulevard, à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/#i_86586

INDE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Amandine D'AZEVEDO, 
  • Charles TESSON
  •  • 6 967 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les pionniers, le film mythologique »  : […] Deux dates marquent la naissance du cinéma indien. Le 7 juillet 1896, des films des frères Lumière sont montrés à l’hôtel Watson, à Bombay, et le 3 mai 1913 est projeté, à Bombay également, le premier film indien de fiction, réalisé par un entrepreneur local pour le public indien, Raja Harishchandra . C’est en voyant, en 1910, au cinéma, une vie du Chri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-le-cinema/#i_86586

ITALIE - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 7 718 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Grandeur et décadence du cinéma muet italien (1896-1929) »  : […] Les débuts du cinéma en Italie se font, comme dans la plupart des pays européens, avec le Cinématographe des frères Lumière. Dès 1896, des opérateurs de la maison lyonnaise sillonnent la péninsule, prennent des « vues » et ramènent leurs sujets pour les présenter aux spectateurs. Alexandre Promio, par exemple, séjourne à Venise et filme le Grand Canal et la place Saint-Marc : ses vues prises d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-le-cinema/#i_86586

JANNINGS EMIL (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 006 mots

Né en Suisse, le pays de sa mère, d'un père américain d'origine allemande, Emil Jannings (de son vrai nom Janenz) a été un des grands acteurs du cinéma muet allemand et son nom reste attaché à de grands classiques signés Lubitsch, Leni, Murnau, Sternberg. Il connut les fastes de Hollywood et, après être revenu en Allemagne où il retrouva son rang de grande vedette dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-jannings/#i_86586

KAURISMÄKI AKI (1957- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 041 mots

En 1988, la sortie en France de Shadows in Paradise est un petit événement. Réalisé deux ans plus tôt, le film, venu de Finlande, frappe autant par l'originalité de l'univers qu'il révèle que par la rigueur de sa mise en scène, qui porte la marque d'un authentique auteur, Aki Kaurismäki. Shadows […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aki-kaurismaki/#i_86586

KEATON BUSTER

  • Écrit par 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 2 076 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cameraman »  : […] Il se passionne en même temps très vite pour la technique. « Je voulais savoir, dit-il, comment le film était assemblé dans la salle de montage ; mais c'est la mécanique de la caméra qui me fascinait le plus. » Les premiers conseils de Fatty ne sont pas très encourageants. « Il faudra que tu te fasses à l'idée, dit-il au débutant, que l'âge mental du public ne dépasse pas douze ans. » Keaton l'éco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buster-keaton/#i_86586

KEATON BUSTER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 941 mots

4 octobre 1895 Naissance de Joseph Frank Keaton à Piqua (ou Pickway, Kansas). Ses parents, Joe et Myra, sont des acteurs qui participent à des tournées ambulantes avec le prestidigitateur Harry Houdini qui donnera à l'enfant le surnom de « Buster ». Dès l'âge de trois ans, il se produit sur scène avec eux. 1899 Les Trois Keaton abandonnent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keaton-reperes-chronologiques/#i_86586

KORTNER FRITZ (1892-1970)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 477 mots

Fritz Kortner, de son vrai nom Fritz Nathan Kohn, se fit connaître comme acteur de théâtre et de cinéma d'avant-garde dans l'Allemagne des années 1920. Après son retour d'exil en 1949, il contribua, par ses talents d'innovateur, à redonner vie à la scène allemande. On lui doit notamment des interprétations particulièrement originales de grands chefs-d'œuvre classiques. Né à Vienne le 12 mai 1892, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-kortner/#i_86586

LAUREL STAN (1890-1965) & HARDY OLIVER (1892-1957)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 311 mots
  •  • 1 média

De tous les grands burlesques, Laurel et Hardy demeurent peut-être les plus aimés. Keaton est trop froid, Lloyd trop impersonnel, Langdon trop trouble et les Marx trop bavards. En revanche, Laurel et Hardy font partie du décor de la vie quotidienne. Dans leurs films, le rire ne naît pas de l'ingéniosité du héros (Keaton) ou de son agressivité (Fields), mais de la maladresse des deux personnages et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurel-et-hardy/#i_86586

LE BARGY CHARLES GUSTAVE AUGUSTE (1858-1936)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 352 mots

Acteur français. Formé au Conservatoire, Le Bargy obtint des prix de tragédie et de comédie et entra à la Comédie-Française où il interpréta les grands rôles du répertoire et créa maintes pièces. Il en devint sociétaire et professa au Conservatoire. Son talent de comédien, très apprécié à l'époque, répondait au « style » du Théâtre-Français, fait de cette noblesse qui confine à la grandiloquence. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-gustave-auguste-le-bargy/#i_86586

LE CUIRASSÉ "POTEMKINE", film de Serge Mikhailovitch Eisenstein

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 912 mots
  •  • 1 média

Conscients de la force du cinéma comme instrument de propagande, les premiers dirigeants soviétiques avaient favorisé l'accès à la réalisation de jeunes réalisateurs acquis à la révolution, et formellement innovants. C'est en mars 1925 que la firme d'État Goskino lança la production d'une série de films pour célébrer l'anniversaire de la révolution de 1905, et la confia au réalisateur d'un film co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cuirasse-potemkine/#i_86586

LE MUET A LA PAROLE (colloque)

  • Écrit par 
  • François ALBERA
  •  • 1 109 mots

Il existe une actualité du son enregistré, dupliqué, mixé, mis en scène, de son histoire et son évolution depuis la fin du xix e  siècle. Au cours de l'année 2004, à Paris, un colloque international organisé à l'auditorium du Louvre par une équipe du C.N.R.S., « Le muet a la parole », l'exposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-muet-a-la-parole/#i_86586

L'HERBIER MARCEL (1890-1979)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 855 mots
  •  • 1 média

Né à Paris dans une famille de la bourgeoisie aisée, Marcel L'Herbier, dont le père était architecte, fut élevé selon la plus classique tradition humaniste. Il fit de bonnes études supérieures, s'intéressant surtout à la littérature (singulièrement à la poésie) et aux beaux-arts (singulièrement à la musique). Deux facteurs sont à l'origine de sa vocation de cinéaste : l'émotion qu'il éprouve en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-l-herbier/#i_86586

LINDER GABRIEL LEVIELLE dit MAX (1883-1925)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 448 mots

La renommée de Max Linder, première grande vedette comique de l'histoire du cinéma, fut telle que son nom d'acteur tomba et que c'est au seul prénom, à la seule syllabe de « Max » que la firme Pathé offrit le cachet annuel, fabuleux pour l'époque, de deux cent mille francs or. De son vrai nom Gabriel Levielle, Max Linder, né en Gironde, partit à la conquête de Paris en 1905, où il débuta aux Varié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linder-gabriel-levielle-dit-max/#i_86586

LLOYD HAROLD (1893-1971)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 284 mots
  •  • 1 média

Un des acteurs comiques les plus populaires du cinéma américain, Harold Lloyd fut à son apogée dans les années trente. Il imposa un personnage, l'optimiste, à qui tout réussit au milieu des pires catastrophes, et une silhouette, celle d'un jeune homme timide, portant lunettes d'écaille et canotier. Entre 1917 et 1921, Lloyd tourne plus de cent courts métrages dont certains sont excellents : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-lloyd/#i_86586

LOULOU, film de Georg Wilhelm Pabst

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 884 mots

Loulou ( Die Büchse der Pandora ) passe dans l'histoire « classique » des styles cinématographiques pour illustrer le courant allemand de la Nouvelle Objectivité (« Neue Sächlichkeit »). Venu du théâtre, son réalisateur G. W. Pabst se caractérise par une conception « engagée » de son art, liant autant que faire se peut la recrudescence des crimes et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loulou/#i_86586

LUMIÈRE LOUIS (1864-1948)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 647 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un industriel franc-comtois spécialisé dans la fabrication de matériel photographique, Louis Lumière ne prétendit jamais au titre de cinéaste, se contentant de celui, plus humble, de physicien, doublé d'un bricoleur passionné qui se consacra jusqu'à la fin de ses jours à des recherches sur la photographie en couleurs, la stéréo-synthèse et le film en relief. Il n'« inventa » point du jour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-lumiere/#i_86586

MARTIN KARL HEINZ (1886-1948)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 102 mots

Metteur en scène de théâtre passé au cinéma, Karl Heinz Martin a adapté la pièce de Georg Kaiser, De l'aube à minuit ( Von Morgens bis Mitternacht ), en 1920. Le film n'eut aucun succès en dépit de recherches esthétiques qui le situent dans la voie de l'expressionnisme : décors, visages et vêtements striés de lignes ou rehaussés de taches claires ou som […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-heinz-martin/#i_86586

LE MÉCANO DE LA "GENERAL", film de Clyde Bruckman et Buster Keaton

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 892 mots

Le Mécano de la « General » ( The General ) est l'un des films les plus célèbres de l'ère du muet. Dans la carrière de Buster Keaton (1896-1966) – « l'homme qui ne rit jamais », comme le vantait la publicité officielle des studios –, il se situe à l'exact milieu d'une lignée de longs-métrages acclamés par des générations entières de cinéphiles, entre d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mecano-de-la-general-clyde-bruckman-et-buster-keaton/#i_86586

LE MÉCANO DE LA "GENERAL" (B. Keaton)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 228 mots

« J'étais plus fier de ce film que de tous ceux que j'ai jamais réalisés », déclare Buster Keaton à propos du Mécano de la « General » . Bien des années après sa réalisation, critiques et public confirmeront ce jugement sur une œuvre qui représente un sommet non seulement de l'art muet, mais du cinéma tout court. Le film révélait un auteur, dans un genre dit inférieur, le bur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mecano-de-la-general/#i_86586

MÉLIÈS GEORGES (1861-1938)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 631 mots
  •  • 3 médias

Le cinématographe, tel que le concevait Louis Lumière, était d'abord une curiosité scientifique, un instrument de laboratoire, une sorte de jouet perfectionné, quelque peu magique, certes, mais ne pouvant guère dépasser le stade expérimental. De la photographie en mouvement, ni plus ni moins. De l'art, peut-être, mais non du spectacle, qui suppose une complicité avec le public, un rituel, qui impl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-melies/#i_86586

METROPOLIS (F. Lang)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

Une nuit de 1925 le producteur Erich Pommer et Fritz Lang découvrent les gratte-ciel de Manhattan. Le film qui naîtra de cette vision conclura un triptyque commencé avec Mabuse, le joueur , « tableau d'une époque », et poursuivi avec la légende ancienne des Nibelungen . Ce ne sont pas seulement les moyens mis à la disposition du réalisateur qui font de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metropolis/#i_86586

MICHEAUX OSCAR (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 051 mots
  •  • 1 média

Oscar Micheaux est le seul cinéaste indépendant afro-américain à avoir pu développer une œuvre sur trente ans. Entre 1919 et 1948, il tourne et produit quarante films dont vingt-sept muets. Self-made-man et admirateur du penseur réformiste noir Booker T. Washington qui prône l'émancipation de son peuple par le travail et l'accès au savoir, Micheaux sera une des figures cardinales du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-micheaux/#i_86586

MURNAU FRIEDRICH WILHELM - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 718 mots

28 décembre 1888 Naissance de Friedrich Wilhelm Plumpe à Bielefeld, en Westphalie. 1895 Participe aux représentations données par sa sœur dans le théâtre qu'elle a aménagé dans les combles de la propriété familiale. 1897 Il reçoit un théâtre miniature où il montera les pièces vues au théâtre, à Kassel. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murnau-reperes-chronologiques/#i_86586

MURNAU FRIEDRICH WILHELM

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 507 mots
  •  • 3 médias

Au moment où le cinéma cherchait à devenir un art autonome, Murnau (dont on a dit qu'il avait une caméra dans la tête) fut l'un des réalisateurs qui refusèrent les influences de la scène et du livre et qui créèrent de nouveaux moyens d'expression ; celui auquel il recourut par prédilection fut l'éclairage, avec ses reflets et ses ombres mobiles, engendrant une plastique mouvante. Très différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-murnau/#i_86586

MUSIDORA JEANNE ROQUES dite (1889-1957)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 729 mots

Actrice française de l'ère du cinéma muet, Musidora est surtout connue pour les rôles qu'elle interpréta dans la série criminelle Les Vampires (1915) et dans Judex (1916), tous deux signés Louis Feuillade. Elle fut aussi l'une des premières réalisatrices en France. Fille d'un compositeur qui fut aussi un théoricien du socialisme et d'une critique lit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-musidora/#i_86586

NAISSANCE D'UNE NATION (D. W. Griffith), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 228 mots
  •  • 1 média

Avec Naissance d'une nation , cinéma et Amérique se « fondent » l'un dans l'autre, D. W. Griffith (1875-1948) veut donner au cinéma américain un film digne de ce qu'il considère comme la plus grande nation du monde. Une épopée aux dimensions des États-Unis, dépassant par une mise en scène fastueuse, et une longueur inédite, ce que le Vieux Continent a fait de plus grandiose.. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-d-une-nation-d-w-griffith-en-bref/#i_86586

NAPOLÉON, film de Abel Gance

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 979 mots

Faut-il le préciser, Napoléon d'Abel Gance (1889-1981), le seul film français muet connu aujourd'hui aux États-Unis, est un monument de l'histoire du cinéma. Il est l'équivalent hexagonal (et même corse) de Naissance d'une nation (1915), le célèbre film fondateur des États-Unis de D. W. Griffith. La démesure des moyens (plus de cent mille mètres de pel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon/#i_86586

NAZIMOVA ALLA (1879-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 560 mots

Actrice américaine d'origine russe, formée en Russie, Alla Nazimova devint célèbre aux États-Unis grâce à ses prestations tant au théâtre qu'au cinéma. Née le 4 juin 1879 à Yalta, en Crimée (Ukraine, Empire russe), Alla Leventon abandonne sa formation de violoniste à l'âge de dix-sept ans et part à Moscou pour étudier l'art dramatique aux côtés de Vladimir Nemirovitch-Dantchenko et de Konstantin S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alla-nazimova/#i_86586

NEGRI POLA (1894-1987)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 704 mots

Pola Negri fut l'une des plus adulées et des plus excentriques, sinon des plus talentueuses, stars de l'écran. Elle peaufina dans une quarantaine de films, européens ou américains, son personnage de belle ténébreuse, de « dame en noir » au sex-appeal ensorceleur. Très admirée, dit-on, de Lénine et de Hitler, elle fut un temps la maîtresse de Charlie Chaplin, avant de tomber éperdument amoureuse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pola-negri/#i_86586

NOSFERATU LE VAMPIRE, film de Friedrich Wilhelm Murnau

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 982 mots
  •  • 1 média

Après de brèves études en histoire de l'art et une courte expérience du théâtre (il croise, chez Max Reinhardt, Conrad Veidt et Ernst Lubistch), Murnau (1888-1931) devient cinéaste à plus de trente ans ; il est l'un des piliers du cinéma allemand, choisi par la puissante firme U.F.A. pour de grands projets tels Le Dernier des hommes ( Der Letzte Mann , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosferatu-le-vampire/#i_86586

NOSFERATU LE VAMPIRE (F. W. Murnau), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 189 mots
  •  • 1 média

Si l'expressionnisme cinématographique est né en 1919 avec Le Cabinet du docteur Caligari , de Robert Wiene, il trouve une manière d'accomplissement avec Nosferatu . F. W. Murnau (1888-1931) le fait passer du simple « jeu » esthétique, à une dimension métaphysique, où se déploie la lutte de la Lumière et des Ténèbres. Alors que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosferatu-le-vampire-f-w-murnau-en-bref/#i_86586

OZU YASUJIRO (1903-1963)

  • Écrit par 
  • Josiane PINON
  •  • 1 890 mots

Au sein du cinéma japonais, l'œuvre d'Ozu Yasujiro – qui s'étale sur plus de trente ans – est d'une importance considérable. Artisan se conformant à la politique thématique de la Shōchiku (une des compagnies géantes japonaises, à laquelle il restera fidèle toute sa vie), Ozu fit preuve néanmoins d'une telle originalité technique qu'il pose des questions fondamentales au cinéma en tant que disposit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ozu/#i_86586

PABST GEORG WILHELM (1885-1967)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 2 038 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Contestation »  : […] Né à Raudnitz en Bohême, Pabst était fils d'employé et aurait dû devenir ingénieur. Mais la passion du théâtre en décida autrement. De 1905 à 1914, il joua et mit en scène en Suisse, en Autriche, en Allemagne et aux États-Unis. Interné en France pendant toute la guerre, il y organisa un théâtre. Revenu à Vienne en 1920, il prend la direction de la Neue Wiener Bühne. Un des pionniers du cinéma all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-pabst/#i_86586

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_86586

PARLANT CINÉMA

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 8 151 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une vague de films néo-muets. »  : […] On assiste depuis quelques années à une vague numériquement faible mais très remarquée de films qu’on pourrait dire « néo-muets » et comportant des intertitres : Juha (Aki Kaurismäki, 1999), Three Times (Hou Hsiao-hsien, 2005), Des trous dans la tête   ! (Guy Madd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-parlant/#i_86586

PASTRONE GIOVANNI (1882-1959)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 682 mots
  •  • 1 média

Giovanni Pastrone est né à Montechiaro d'Asti en 1882. Il découvre le cinéma à l'âge de vingt-cinq ans en entrant comme comptable à la société Carlo Rossi & Cie qui vient d'être fondée à Turin en 1907. Une trentaine de films sont produits et distribués en Italie et à l'étranger. Des difficultés financières conduisent à la liquidation de l'entreprise et à son rachat par l'ingénieur Carlo Sciamengo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pastrone/#i_86586

PÉPLUM ITALIEN

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 1 279 mots
  •  • 2 médias

Les films historiques ou pseudo-historiques constituent un genre de prédilection pour le cinéma italien, en particulier les films mettant en scène une Antiquité qui doit autant à l'information historique qu'à l'imagination débridée des auteurs. Dans le cinéma des premiers temps, beaucoup de productions naissent du souci d'améliorer la dimension spectaculaire des films et d'asseoir les sujets sur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peplum-italien/#i_86586

PICKFORD MARY (1893-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 587 mots
  •  • 2 médias

Archétype de la star du cinéma muet telle que Hollywood l'avait conçue dans son âge d'or, Mary Pickford avait réussi à incarner, aux alentours de la Première Guerre mondiale, cette petite « fiancée de l'Amérique » aux vertus cardinales, entretenant avec tout le pays une liaison amoureuse qui ne s'est jamais démentie, tout en restant la star inaccessible, vivant dans une folle prodigalité, et dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mary-pickford/#i_86586

POUDOVKINE VSEVOLOD ILLARIONOVITCH (1893-1953)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 504 mots
  •  • 2 médias

Un des maîtres du cinéma soviétique dont l'activité coïncide curieusement avec le « règne » de Staline. Entré en 1920 à l'École de cinéma à Moscou (V.G.I.K.), il y travaille comme élève-acteur, scénariste, décorateur, assistant. Il garde surtout l'empreinte de Lev Koulechov, qu'il assiste dans ses expériences sur le montage. La période du cinéma muet lui vaut la gloire comme réalisateur. Trois fil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vsevolod-illarionovitch-poudovkine/#i_86586

PREMIERS STUDIOS DE CINÉMA À HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

À quelques kilomètres de Los Angeles, ancien pueblo mexicain devenu américain en 1850, Hollywood est d'abord un ranch, « le bois de houx », bientôt vendu en lotissements. En 1903, avec 700 habitants, Hollywood devient une ville. Dès 1909, D. W. Griffith (1875-1948) y tourne pour la Biograph. Des studios de fortune, constitués d'une plate-forme et d'un velum, naissent dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-studios-de-cinema-a-hollywood/#i_86586

PRÉSENTATION DU CINÉMATOGRAPHE LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 243 mots
  •  • 1 média

Le 28 décembre 1895, Antoine Lumière présente, au salon indien du Grand Café, 14, boulevard des Capucines, à Paris, l'invention de ses fils Auguste (1862-1954) et Louis (1864-1948), le Cinématographe. L'image animée existe depuis 1894, avec le Kinétoscope de Thomas Edison et W. K. L. Dickson. Mais elle n'est encore visible que par un seul spectateur à la fois, par l'entremise d'une boîte munie d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presentation-du-cinematographe-lumiere/#i_86586

ROONEY MICKEY (1920-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 481 mots
  •  • 1 média

L’ acteur américain Mickey Rooney était connu pour sa petite taille, sa grande vitalité, son charisme et la diversité de ses talents. Il obtint la célébrité grâce au rôle d’Andy Hardy, l’adolescent blagueur des quinze films de la série éponyme (1937-1946), et fut beaucoup plus tard la star de la revue musicale Sugar Babies , hommage au burlesque qui tin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mickey-rooney/#i_86586

RUSSE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 10 169 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les commencements : rupture et continuité »  : […] Le cinéma ne naît pas du décret de Lénine. Il était déjà une industrie prospère sous le tsar. Un système de production et un réseau de salles se sont créés. Plus encore, divers pionniers en ont pressenti les possibilités artistiques : Piotr Tchardynine, le réalisateur de films d'animation Ladislas Starévitch, Iakov Protazanov, Evguéni Bauer surtout, qui fait du symbolisme un style cinématographiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-russe/#i_86586

SCANDINAVE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 766 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'âge d'or du muet »  : […] Jusqu'à la Première Guerre mondiale, le cinéma danois est un des premiers producteurs mondiaux. Les réalisateurs August Blom, Urban Gad, Viggo Larsen, Robert Dinesen tournent des mélodrames et des drames romantiques d'atmosphère parfois fantastique, dominés par des figures de femmes émancipées qui préfigurent l'archétype de la vamp, où excellent Asta Nielsen (« la Duse du Nord »), Clara Pontopidda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-scandinave/#i_86586

SENNETT MICHAËL SINNOTT dit MACK (1880-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 514 mots

Acteur, réalisateur et producteur américain, né le 17-janvier 1880 à Richmond, au Canada, mort le 5 novembre 1960 à Hollywood. Père de la comédie burlesque américaine, maître du montage et de l'utilisation du rythme dans l'effet comique, Mack Sennett fut l'un des plus grands noms de Hollywood à l'ère du cinéma muet. Mack Sennett, de son vrai nom Michaël Sinnott, s'essaie aux arts du cirque, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sennett-michael-sinnott-dit-mack/#i_86586

SHEARER NORMA (1900-1983)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 678 mots

L' actrice de cinéma canadienne Norma Shearer, connue pour son charme sophistiqué et la diversité de ses talents, était surnommée « la First Lady du grand écran » par la M.G.M. en raison de son mariage avec le producteur hollywoodien Irving Thalberg. Née le 10 août 1900 à Montréal, au Québec, Edith Norma Shearer remporte, à l'âge de quatorze ans, un prix de beauté. Lorsque sa famille, riche, fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norma-shearer/#i_86586

SJÖSTRÖM VICTOR (1879-1960)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 542 mots
  •  • 1 média

On doit à Charles Magnusson, directeur de la Svenska, d'avoir engagé les deux artistes qui devaient conférer au cinéma suédois ses lettres de noblesse et son label esthétique : Stiller et Sjöström. En passant du théâtre au septième art, ce dernier avait saisi la nécessité de rendre plus naturel le jeu de l'acteur du cinéma, aussi bien que d'insuffler aux personnages « une vie simple et vraie ». À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-sjostrom/#i_86586

STERNBERG JOSEF VON (1894-1969)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 1 966 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un errant »  : […] Né à Vienne en 1894 d'une famille israélite, Josef Sternberg (le von est une addition de coquetterie ou de défi) avait sept ans lorsqu'il émigra aux États-Unis avec ses parents en transitant par Hambourg, dont le sordide marqua sa sensibilité. Rentré en Autriche en 1910 pour y faire des études de lettres, il regagna l'Amérique au début de la guerre de 1914. Il y débuta aussit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-von-sternberg/#i_86586

STILLER MAURITZ (1883-1928)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 350 mots
  •  • 1 média

Contemporain, collaborateur et émule de Sjöström, qu'il dirigea comme metteur en scène, Stiller forma avec celui-ci le duo créateur de l'école suédoise de cinéma. D'origine judéo-russe, il était d'une santé délicate et d'une vive sensibilité, moins profonde peut-être que celle de Sjöström, mais aussi plus diverse. Cela explique la place de la comédie, qu'on tend trop à minimiser dans son œuvre. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauritz-stiller/#i_86586

STROHEIM ERIC VON (1885-1957)

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 253 mots
  •  • 3 médias

Stroheim est un des grands réalisateurs de l'époque du muet, doublé d'une personnalité fascinante et ambiguë. Ses films conservent une valeur intrinsèque en même temps qu'ils ont exercé une influence profonde, durable et salutaire sur l'évolution du cinéma. Après l'avènement du parlant, le réalisateur s'est effacé derrière l' acteur prestigieux. Stroheim s'est fait connaître simultanément comme sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-von-stroheim/#i_86586

SWANSON GLORIA (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Josephine Mae Swanson était née à Chicago dans les dernières années du siècle. D'ascendance mi-italienne mi-suédoise, elle débute au cinéma comme « extra » parce qu'elle était venue voir le tournage d'un film Essanay, par simple curiosité (1913) : trois ans plus tard, elle épouse Wallace Beery et ils partent ensemble à Hollywood, où le célèbre acteur a accepté d'être engagé par Mack Sennett à con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gloria-swanson/#i_86586

TOURNEUR MAURICE (1878-1961)

  • Écrit par 
  • Jacques LOURCELLES
  •  • 306 mots

L'un des pionniers les plus marquants du cinéma. Entre 1915 et 1925, les Américains placèrent Maurice Tourneur sur le même plan que Griffith, Ince et De Mille. Qu'il ait subi par la suite une éclipse n'est pas pour surprendre : les cinémathèques n'ont pu sauver ses films muets. On peut redécouvrir King et Curtiz, Walsh et Dwan, demain Frank Lloyd ou Reginald Barker : il demeurera impossible d'éval […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-tourneur/#i_86586

VANEL CHARLES (1892-1989)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 1 133 mots

En mars 1978, dans une interview accordée au magazine Paris-Match , Charles Vanel déclarait : « Je continuerai aussi longtemps que l'on voudra de moi et que j'en aurai la force. C'est le destin du comédien. Il est incapable de renoncer. S'il abandonne, c'est que le public l'a abandonné, ou ses forces, ou sa mémoire. » Il lui restait encore onze années à vivre et six films à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-vanel/#i_86586

VIDOR KING (1894-1982)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 394 mots
  •  • 3 médias

Vidor appartient à la génération des Ford, des Walsh et des Dwan, qui ne cessèrent de tourner entre 1918 et 1960. Son œuvre muette antérieure à 1920 est mal connue. Parmi les copies sauvées de la destruction, citons L'Homme au couteau ( Jack the Knife-Man , 1919) que Vidor place très haut, mais qui est en réalité assez ennuyeux comme probablement la plup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/king-vidor/#i_86586

WALSH RAOUL (1887-1980)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 2 233 mots

De la même génération que John Ford et que Howard Hawks, Raoul Walsh est le troisième grand cinéaste classique de l'âge d'or de Hollywood. À l'instar de Ford ou de Hawks, il ne s'est pas cantonné dans un genre ; il est toutefois resté fidèle à ses thèmes personnels, au fil des divers scénarios imposés par les studios. Comme eux, il fut un important réalisateur du muet, avant de poursuivre son œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-walsh/#i_86586

WIENE ROBERT (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 247 mots
  •  • 1 média

Metteur en scène allemand, d'origine tchèque, dont le nom reste attaché à l'archétype du film expressionniste : Le Cabinet du docteur Caligari (1919) . On a dit que Robert Wiene ne fut qu'un docile exécutant, les qualités du film revenant au scénariste Carl Mayer et aux décorateurs Herman Warm, Walter Röhrig et Walter Reimann. L'expressionnisme absolu rejoint en effet le thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-wiene/#i_86586


Affichage 

Anny Ondra

photographie

Anny Ondra dans un film muet français de 1925 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Antonin Artaud dans La Passion de Jeanne d'Arc

photographie

Le poète et acteur français Antonin Artaud dans La Passion de Jeanne d'Arc (1928), film muet du réalisateur danois Carl Dreyer (1889-1968), d'après Joseph Delteil 

Crédits : Henry Guttmann/ Getty Images

Afficher

Buster Keaton dans La Croisière du Navigator

photographie

Buster Keaton (1895-1966), lors du tournage de La Croisière du Navigator (1925) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Charlie Chaplin, Mary Pickford et Douglas Fairbanks

photographie

Charlie Chaplin (1889-1977), Mary Pickford (1893-1979) et Douglas Fairbanks (1883-1939) en compagnie du réalisateur américain David Wark Griffith, en 1919 

Crédits : Topical Press Agency/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Cinéma: la musique du muet

photographie

Le son au cinéma fait d'abord appel aux musiciens Alors que le film est projeté sur l'écran, un orchestre ou, comme ici, un pianiste joue en simultané L'art consiste à caler les effets musicaux sur l'action du film 

Crédits : Bettmann/ Corbis

Afficher

Don Quichotte, G. W. Pabst

photographie

Don Quichotte s'apprête à attaquer les moulins à vent Le rôle est tenu par Fedor Chaliapine dans le film de G W Pabst (1932) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Du muet au parlant

vidéo

Avant l'avènement du cinéma parlant des années 1930, différents stratagèmes avaient été imaginés pour rendre le cinéma sonore Les bonimenteurs, pianistes, orchestres, acteurs cachés derrière les écrans ou bruiteurs assurent la « bande son » des films en commentant les actions ou... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Falconetti dans La Passion de Jeanne d'Arc

photographie

Falconetti dans le rôle principal de La Passion de Jeanne d'Arc (1928), film muet du réalisateur danois Carl Dreyer (1889-1968), d'après Joseph Delteil 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Faust, F. W. Murnau

photographie

L'acteur suédois Gösta Eckmann tient le rôle du magicien et alchimiste créé par Goethe, dans Faust, un film de F W Murnau (1926) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Georges Méliès

photographie

Le plateau du cinéaste français Georges Méliès lors du tournage d'un film féerique en 1902 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Georges Méliès, illusionniste du cinéma

photographie

Le Français Georges Méliès (1861-1938), le roi de l'illusion, dans un film où il transforme une belle endormie en papillon (1901) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Hallelujah, K. Vidor

photographie

Hallelujah (1929), de King Vidor (1894-1982) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Harold Lloyd

photographie

Harold Lloyd dans Monte là-dessus (Safety Last, 1923 ), film muet de Fred Newmeyer 

Crédits : Evening Standard/ Getty Images

Afficher

La Bête enchaînée, de Cecil B. De Mille

photographie

Mary Pickford (au centre) dans La Bête enchaînée (1917), de Cecil B De Mille 

Crédits : Collection privée

Afficher

La Mère, V. Poudovkine

photographie

La Mère (1926), de Vsevolod Poudovkine (1893-1943) 

Crédits : De Agostini

Afficher

La Ruée vers l'or, de C. Chaplin, 1925

photographie

Le comédien britannique Charles Spencer Chaplin (1889-1977) interprète le rôle du vagabond dans La Ruée vers l'or (1925) 

Crédits : MPI/ Getty Images

Afficher

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière

photographie

Les ouvriers quittent leur travail pour la pause de midi, un extrait de La Sortie des usines Lumière, le premier film de l'histoire, réalisé par les frères Auguste et Louis Lumière en 1895 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La Terre, A. Dovjenko

photographie

Dans La Terre (1929-1930) d'Alexandre Dovjenko, l'hymne à la nature et la célébration du nouvel ordre communiste se fondent en un seul poème épique 

Crédits : De Agostini

Afficher

Laurel et Hardy

photographie

Les comédiens Stan Laurel (1890-1965) et Oliver Hardy (1892-1957), en costume marin, ont une curieuse manière de jouer aux dames dans le film de James Parrot Les Bons Petits Diables (Brats), en 1930 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le Cabinet du docteur Caligari

photographie

Le Cabinet du docteur Caligari, le film-manifeste de l'école expressionniste allemande, de Robert Wiene, sur un scénario de Carl Mayer (1919) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le décor babylonien d'Intolérance, D. W. Griffith

photographie

Le décor babylonien d'Intolérance (1916), de David W Griffith (1875-1948) 

Crédits : Film Stills Archive, New York City/ Courtesy of the Museum of Modern Art

Afficher

Le tournage de Metropolis

photographie

Fritz Lang (1890-1976) pendant le tournage de Metropolis (1926) On le voit ici diriger la révolte des esclaves parqués dans les souterrains de la ville 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Vent, V. Sjöström

photographie

Margaret Chute et Lillian Gish sur le tournage du drame muet de Victor Sjöström Le Vent, en 1927 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès

photographie

Le Voyage dans la Lune (1902), de Georges Méliès (1861-1938) 

Crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

Afficher

L'Inhumaine, de M. L'Herbier, 1924, affiche

photographie

Affiche pour «L'Inhumaine», de Marcel L'Herbier (1924) 

Crédits : Collection privée

Afficher

Louise Brooks

photographie

Louise Brooks, grande actrice du cinéma muet (1906-1985), photographiée ici durant les années 1920 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Mauritz Stiller

photographie

Le réalisateur suédois Mauritz Stiller (1883-1928) lors d'une pause pendant le tournage d'un film 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Metropolis, Fritz Lang

photographie

Au contraire du fantôme, le robot a toujours affaire au pouvoir, dans la mesure où il est la matérialisation d'une réalité parfaitement contrôlable et modelable À l'aube du nazisme, Fritz Lang déploie dans Metropolis (1926) une méditation fascinée sur ce devenir de l'humain Ici, Alfred... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Nosferatu le vampire, F. W. Murnau

photographie

Nosferatu le vampire foudroyé par la la lumière au lever du jour C'est Max Schreck qui interprète le rôle-titre du film de F W Murnau (1921-1922) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Tabou, F. W. Murnau

photographie

Tabou (1931), de Friedrich Wilhelm Murnau (1888-1931) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Tempête sur l'Asie, V. Poudovkine

photographie

Tempête sur l'Asie, un film russe (1928) de Vsevolod Poudovkine (1893-1953) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Vol du rapide, E. S. Porter

photographie

Une scène du Vol du rapide (The Great Train Robbery), un film muet de l'Américain Edwin S Porter pour les studios Edison en 1903 

Crédits : Picture Post/ Getty Images

Afficher

Anny Ondra
Crédits : Hulton Getty

photographie

Antonin Artaud dans La Passion de Jeanne d'Arc
Crédits : Henry Guttmann/ Getty Images

photographie

Buster Keaton dans La Croisière du Navigator
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Charlie Chaplin, Mary Pickford et Douglas Fairbanks
Crédits : Topical Press Agency/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Cinéma: la musique du muet
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Don Quichotte, G. W. Pabst
Crédits : Hulton Getty

photographie

Du muet au parlant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Falconetti dans La Passion de Jeanne d'Arc
Crédits : Hulton Getty

photographie

Faust, F. W. Murnau
Crédits : Hulton Getty

photographie

Georges Méliès
Crédits : Hulton Getty

photographie

Georges Méliès, illusionniste du cinéma
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Hallelujah, K. Vidor
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Harold Lloyd
Crédits : Evening Standard/ Getty Images

photographie

La Bête enchaînée, de Cecil B. De Mille
Crédits : Collection privée

photographie

La Mère, V. Poudovkine
Crédits : De Agostini

photographie

La Ruée vers l'or, de C. Chaplin, 1925
Crédits : MPI/ Getty Images

photographie

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La Terre, A. Dovjenko
Crédits : De Agostini

photographie

Laurel et Hardy
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le Cabinet du docteur Caligari
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le décor babylonien d'Intolérance, D. W. Griffith
Crédits : Film Stills Archive, New York City/ Courtesy of the Museum of Modern Art

photographie

Le tournage de Metropolis
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Vent, V. Sjöström
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès
Crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

photographie

L'Inhumaine, de M. L'Herbier, 1924, affiche
Crédits : Collection privée

photographie

Louise Brooks
Crédits : Hulton Getty

photographie

Mauritz Stiller
Crédits : Hulton Getty

photographie

Metropolis, Fritz Lang
Crédits : Hulton Getty

photographie

Nosferatu le vampire, F. W. Murnau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tabou, F. W. Murnau
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tempête sur l'Asie, V. Poudovkine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Vol du rapide, E. S. Porter
Crédits : Picture Post/ Getty Images

photographie



haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.