FRANÇAIS CINÉMA

FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 154 mots
  •  • 6 médias

Si on considère que le cinéma s'est défini comme une suite cohérente d'images animées projetées sur un écran face à un espace destiné à accueillir des spectateurs, il est admis qu'il est né en France, le 22 mars 1895, quand la première « vue » des frères Auguste et Louis Lumière a été projetée à Paris devant un public de photographes et de journalistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/#i_86732

120 BATTEMENTS PAR MINUTE (R. Campillo)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 113 mots
  •  • 1 média

Raconter le sida non pas à partir de la médecine et de l’individu, mais dans l’action et le groupe. Tel est le pari réussi par 120 Battements par minute , qui a reçu le grand prix du festival de Cannes 2017. Son auteur, Robin Campillo est un réalisateur rare : on lui doit trois longs-métrages depuis les années 2000. Très choqué à vingt ans, au début des années 1980, par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/120-battements-par-minute/#i_86732

LA 317e SECTION, film de Pierre Schoendoerffer

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 999 mots

La vie de Pierre Schoendoerffer se partage entre deux passions : l'aventure, maritime et guerrière, et l'écriture. C'est parce qu'il a d'abord été matelot, puis caméraman aux armées, fait prisonnier à Diên Biên Phu, qu'il devint écrivain, puis cinéaste. C'est dire qu'il détone dans le cinéma français, où il fut toujours une figure singulière. Ses premiers films sont des adaptations de romans d'av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-317e-section/#i_86732

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une espèce en voie de disparition ? »  : […] Si l'acteur n'est que le porte-voix ou le récitant d'un matériau textuel, s'il endosse des textes d'autofiction, il est légitime de se demander si le terme « performer » ne serait pas plus adéquat pour le désigner. En effet, les nouvelles théâtralités très plastiques et les nouveaux types de récits dramatiques induisent d'autres modalités de jeu. Pour certains spectacles, un récitant ou un proféra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_86732

LES ADIEUX À LA REINE (B. Jacquot)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 033 mots

Benoît Jacquot est né à Paris en 1947. Cinéphile passionné par Fritz Lang, Mizoguchi ou Jacques Tourneur, il travaille très tôt dans le cinéma, aussi bien comme stagiaire sur des films commerciaux, que comme ami et proche collaborateur de Marguerite Duras ( Nathalie Granger , India Song ), ou réalisateur de documentaires, notamment sur Jacques Lacan (197 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-adieux-a-la-reine/#i_86732

ADJANI ISABELLE (1955- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 662 mots

Star pour les uns, antistar pour d'autres, Isabelle Adjani a tenu, à sa manière, le devant de la scène médiatique du milieu des années 1970 à la fin des années 1980. Née en 1955 à Gennevilliers d'un père algérien et d'une mère allemande, elle obtient son premier rôle au cinéma à quatorze ans ( Le Petit bougnat , Bernard Toublanc-Michel, 1969), mais c'est au théâtre qu'elle s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-adjani/#i_86732

L'ADVERSAIRE (N. Garcia)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 953 mots

Après Laurent Cantet ( L'Emploi du temps ), Nicole Garcia s'inspire d'un même fait-divers : le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand tuait sa femme, ses deux enfants et ses parents, puis tentait de se suicider en mettant le feu à sa maison. Sauvé, jugé il fut condamné à la prison à perpétuité. Ce fait-divers porte en soi un registre de fiction. L'enquête de police révéla que, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-adversaire-n-garcia/#i_86732

L'ÂGE DES POSSIBLES (P. Ferran)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 542 mots

À première vue, voici un film comme tant d'autres ; un film de jeune, sur les jeunes, encore... À la réflexion, il s'agit d'un joyau dont la singularité se révèle inépuisable. On est loin de tout, et pourtant on se sent chez soi, en terrain familier. On dirait que Pascale Ferran s'est d'abord appliquée à reconnaître les domaines perdus, abandonnés, du cinéma français, avant de se décider à les cu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-des-possibles/#i_86732

AIMER, BOIRE ET CHANTER (A. Resnais)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 180 mots

Si, jusqu’à Mélo (1986, d’après Henry Bernstein), Alain Resnais n’avait jamais réalisé d’adaptations littéraires (d’ Hiroshima mon amour à L’Amour à mort , dix longs-métrages en vingt-six ans), la seconde partie de sa filmographie (neuf longs-métrages en vingt-huit ans) ne comporte plus que deux scénarios or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimer-boire-et-chanter/#i_86732

ALAIN RESNAIS, LIAISONS SECRÈTES, ACCORDS VAGABONDS (S. Liandrat-Guigues et J.-L. Leutrat)

  • Écrit par 
  • Lucien LOGETTE
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Parmi tous les réalisateurs français qui ont débuté dans le long-métrage à la fin des années 1950, Alain Resnais est assurément le moins prolifique : d' Hiroshima mon amour (1959) à Cœurs (2006) , il n'a signé que dix-huit titres (dix-neuf si l'on compte pour deux le diptyque Smoking/No Smoking ). Bien peu de chose comparé à la f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-resnais/#i_86732

ALEKAN HENRI (1909-2001)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 742 mots

„Magicien de la lumière“, artiste raffiné, le chef opérateur Henri Alekan fut aussi un homme engagé dans son temps. Dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Dans le syndicalisme dès 1932 (il présida le Syndicat des techniciens de la production jusqu'en 1968). Dans l'enseignement enfin : sous l'Occupation, il forma des techniciens au Centre artistique et technique des jeunes du cinéma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-alekan/#i_86732

ALLÉGRET MARC (1900-1973)

  • Écrit par 
  • Michel FLACON
  •  • 277 mots
  •  • 1 média

Né à Bâle d'un père pasteur, Marc Allégret (probable modèle d'Olivier dans Les Faux-Monnayeurs ) doit à l'amitié de Gide de faire ses premières armes au cinéma, avec Voyage au Congo (1927). Il acquiert ensuite auprès de Robert Florey son bagage de technicien et entame en 1930 une carrière prolifique qui oscille entre le tout-venant commercial ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-allegret/#i_86732

ALLÉGRET YVES (1907-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 797 mots

Dans l'immédiat après-guerre, les cinéastes abordent une réalité sociale dont ils avaient dû se détourner. En France, le « réalisme poétique » vire au noir et adopte les couleurs poisseuses de nouveaux décors : villes mélancoliques, ports brumeux où les destins se scellent définitivement. C'est dans ce contexte que le cinéaste Yves Allégret tourne Dédée d'Anvers (1948), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-allegret/#i_86732

ALLIO RENÉ (1924-1995)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 798 mots

L'entrée de René Allio dans la vie artistique se fait par la peinture, une peinture abstraite fondée sur la trace du geste, manifeste de jeunesse qu'il revendiquera comme l'unité profonde de son œuvre, théâtrale aussi bien que cinématographique En collaboration avec Roger Planchon, au théâtre de la Cité de Villeurbanne, il accède à la notoriété en proposant une lecture scénique moderne des classi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-allio/#i_86732

AMALRIC MATHIEU (1965- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 176 mots

En une vingtaine d'années, Mathieu Amalric est devenu l'acteur symbole de toute une génération du cinéma français, celle notamment d'Arnaud Desplechin et des frères Larrieu. Après de modestes débuts dans Les Favoris de la lune d'Otar Iosseliani (1984), il obtiendra le césar du meilleur espoir masculin en 1997 pour Comment je me suis disputé... ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathieu-amalric/#i_86732

L'ANGLAISE ET LE DUC (É. Rohmer)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 934 mots

Tourné en décors naturels, La Marquise d'O respectait le comportement, la gestuelle, le verbe de l'époque de la nouvelle de Kleist. Perceval le Gallois , tourné en studio, renvoyait, par son décor de forme elliptique, aux sculptures et enluminures des xii e et xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-anglaise-et-le-duc/#i_86732

ARLETTY LÉONIE BATHIAT dite (1898-1992)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 971 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'âge d'or du cinéma français »  : […] Entre-temps, le cinéma a accédé au parlant. Arletty débute avec La Douceur d'aimer (R. Hervil, 1930), s'y trouve hideuse, récidive avec Un chien qui rapporte (J. Choux, 1931). En 1936, Édouard Bourdet l'associe, au théâtre, à Victor Boucher et à Michel Simon : c'est le triomphe de Fric-frac , de ses truands pour rire, de son argot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonie-arletty/#i_86732

ASSAYAS OLIVIER (1955- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 113 mots
  •  • 1 média

Né le 15 janvier 1955 à Paris, d’abord élève de l’École nationale supérieure des beaux-arts puis critique aux Cahiers du cinéma (1980-1985) et à Rock   &   Folk (1982-1985), Olivier Assayas réalise des courts-métrages et devient scénariste, d'abord avec son père, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-assayas/#i_86732

L'ATALANTE, film de Jean Vigo

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 912 mots

L'Atalante est un film mythique. C'est le seul long-métrage d'un jeune réalisateur qui meurt à la fin du tournage et dont l'œuvre totale ne dépasse pas trois heures. C'est l'un des deux ou trois plus beaux films français des années 1930 et l'un des premiers chefs-d'œuvre du cinéma parlant. C'est aussi un film maudit qui est d'abord distribué dans une version manipulée et tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atalante-jean-vigo/#i_86732

AUDIARD JACQUES (1952- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 636 mots
  •  • 1 média

Fils de Michel Audiard (scénariste-dialoguiste à succès de plus de cent films, et par là même auteur de répliques célèbres écrites pour Jean Gabin, Lino Ventura ou Jean-Paul Belmondo et filmées par Georges Lautner, Gilles Grangier et Henri Verneuil), Jacques Audiard est né en 1952. Il a été monteur puis scénariste, d'abord avec son père ( Le Professionnel , G. Lautner, 1981  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-audiard/#i_86732

AUDIARD MICHEL (1920-1985)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 467 mots

Avant d'être scénariste et réalisateur, Michel Audiard s'est ingénié à mettre dans la bouche de comédiens célèbres des mots drôles, dits mots d'auteur. Il se souciait peu de vraisemblance ou de psychologie. Ses dialogues n'étaient pas réalistes. Ils étaient brillants, et d'autant plus savoureux qu'ils combinaient l'argot de la rue et la métaphore poétique. C'était tout le contraire du beau langa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-audiard/#i_86732

AUDRAN STÉPHANE (1932-2018)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 649 mots
  •  • 1 média

Née Colette Dacheville le 8 novembre 1932 à Versailles, Stéphane Audran suit les cours d’art dramatique de Tania Balachova, Charles Dullin, Michel Vitold et René Simon. Elle épouse en 1954 Jean-Louis Trintignant, son condisciple du cours Simon, avec qui elle débute sur scène, en 1955, dans La Tragédie des Albigeois de Maurice Clavel et Jacques Panijel. Après deux autres pièc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-audran/#i_86732

AUDRY JACQUELINE (1908-1977)

  • Écrit par 
  • Françoise OUKRATE
  •  • 429 mots

Dans l'immédiat après-guerre, c'est la cinéaste française, la seule qui put reprendre le flambeau laissé par Alice Guy et Germaine Dulac. Elle le maintint avec talent et persévérance jusqu'à l'arrivée de la nouvelle vague, puis la floraison de la génération des cinéastes de la féminitude. Née à Orange, Jacqueline Audry fait ses études secondaires au lycée Molière à Paris. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-audry/#i_86732

AUMONT JEAN-PIERRE (1911-2001)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 812 mots

Le 5 janvier 1911 naît à Paris Jean-Pierre Salomons qui, devenu Aumont, soulignera « sa déplorable tendance de vouloir, à tous prix, s'amuser en tous lieux ». Après des années scolaires tumultueuses, il s'oriente vers le Conservatoire. Le prestige de son grand-oncle Georges Berr, comédien réputé, pèse sur cette décision. Il fréquente les coulisses du Théâtre-Français, mais c'est Louis Jouvet qui l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-aumont/#i_86732

AURENCHE JEAN (1904-1992)

  • Écrit par 
  • Michel DANSEL
  •  • 495 mots

Curieux itinéraire que celui de cet écrivain de cinéma, né le 11 septembre 1904 à Pierrelatte (Drôme). Élevé chez les jésuites, il n'éprouve guère de penchants pour la casuistique. Après un passage comme aide-régisseur chez Charles Dullin, il est embauché dans une agence de publicité, où il travaille avec un certain Jean Anouilh. Il n'hésitera pas, un jour, à faire jouer son beau-frère, Max Ernst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-aurenche/#i_86732

AUTANT-LARA CLAUDE (1901-2000)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 910 mots

L'anathème jeté à la fin des années 1950 par la nouvelle vague sur Claude Autant-Lara, comme la dérive politique et les dérapages verbaux discutables des dernières années de sa vie ne sauraient éclipser le rôle majeur que le réalisateur du Diable au corps et de La Traversée de Paris a joué dans le cinéma français. Claude Autant-Lara est né le 5 août 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-autant-lara/#i_86732

AUTEUIL DANIEL (1950- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 540 mots

Né à Alger en 1950, fils d'un chanteur d'opéra, Daniel Auteuil débute très modestement dans l'opérette et au théâtre. Il n'y a en outre pratiquement rien à sauver des plus de dix années pendant lesquels, à partir de 1974, il tourne dans le registre du comique gros public des films parmi les plus médiocres de Gérard Pires, Claude Zidi, Jean-Marie Poiré, Charles Nemes, Gérard Lauzier ou même Édouar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-auteuil/#i_86732

AZÉMA SABINE (1949- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 546 mots

Née en 1949, ancienne élève d'Antoine Vitez au Conservatoire, Sabine Azéma commence sa carrière au théâtre de Boulevard. Remarquée à la Comédie des Champs-Élysées face à Louis de Funès dans La Valse des toréadors (Jean Anouilh), elle devient une actrice comique à succès à la fin des années 1970 et interprète des pièces de Claude Rich, Françoise Dorin, à nouveau J. Anouilh... […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sabine-azema/#i_86732

BARATIER JACQUES (1918-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 334 mots

Cinéaste français. Né à Montpellier, Jacques Baratier se passionne pour la peinture et la littérature. Grâce aux relations de son père, banquier, il peut approcher Saint-Exupéry, Colette ou Saint-John Perse. C'est à l'occasion d'un séjour au Maroc qu'il tourne son premier film, Les Filles du soleil (1948), un court-métrage consacré aux communautés berbères. Après la Libérati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-baratier/#i_86732

BARDOT BRIGITTE (1934- )

  • Écrit par 
  • Françoise PIERI, 
  • Aldo TASSONE
  •  • 739 mots
  •  • 1 média

Star ou « femme enfant », vamp ou sauvageonne, adulée ou décriée, adorée ou honnie, Brigitte Bardot , dite B.B., a constitué assurément le mythe féminin le plus évident du cinéma des années cinquante. Des ouvrages multiples lui ont été consacrés ; des études signées d'auteurs célèbres comme Simone de Beauvoir, Marguerite Duras ou François Nourissier l'ont choisie pour thème. Elle a battu tous les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brigitte-bardot/#i_86732

BAUR HARRY (1880-1943)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 630 mots

Harry Baur est né, Henri-Marie Rodolphe Baur, le 12 avril 1880 à Montrouge. Il fait ses études secondaires à Marseille où ses parents se sont installés. Bien que poussé par les siens vers une carrière d'officier de la marine marchande, il s'oriente vers le théâtre. Après sa formation et ses débuts dans la cité phocéenne, il « monte » à Paris où, après son service militaire, il se produit, à partir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harry-baur/#i_86732

BAZIN ANDRÉ (1918-1958)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 105 mots

Co-fondateur en 1951 des Cahiers du cinéma , André Bazin, critique et théoricien, a profondément marqué la réflexion sur le cinéma de l’après-guerre. En seulement quinze ans d’activité – il meurt à quarante ans – et malgré une santé fragile, il effectue un travail critique exceptionnel en multipliant les présentations de films dans les ciné-clubs, les rencontres, les conféren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-bazin/#i_86732

BEAUREGARD GEORGES DE (1920-1984)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 675 mots

La révolution technique et esthétique résumée dans l'expression « nouvelle vague », de 1959 à 1963, aurait eu lieu quels qu'en fussent les agents ou les vecteurs. Le producteur Georges de Beauregard lui a cependant imprimé un caractère original, en concentrant les individus et les formules autour de sa firme Rome-Paris Films et de ses bureaux du 9, rue Kepler, jusqu'à créer autour de lui une sort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-de-beauregard/#i_86732

BECKER JACQUES (1906-1960)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 537 mots
  •  • 1 média

Cinéaste français, auteur de films « à la française », alors que nombre de ses compatriotes se bornent à copier les modèles américains ou italiens. Becker était « français » dans le choix de ses sujets, de ses personnages, de ses décors, dans sa manière et aussi dans son tempérament, fait de mesure et de rigueur quasi artisanale. Il fut marqué durablement par Jean Renoir, dont il avait longtemps é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-becker/#i_86732

BECKER JEAN (1933- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 655 mots

Jean Becker est, dans les années 1950, l'assistant de Julien Duvivier, Henri Verneuil ainsi que de son père Jacques Becker. Il dirige même des plans de l'œuvre ultime de ce dernier, Le Trou (1960) dont il supervise le montage, le film n'étant sorti qu'après la mort de son auteur. Comme réalisateur, Jean Becker signe d'abord trois films policiers interprétés par Jean-Paul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-becker/#i_86732

LA BELLE ET LA BÊTE, film de Jean Cocteau

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 892 mots
  •  • 1 média

En 1930, Jean Cocteau (1889-1963), écrivain, poète, dramaturge, peintre, dessinateur, réalise Le Sang d'un poète . Aussitôt assimilé aux films surréalistes de Buñuel et de Dalí ( Un chien andalou , 1929, L'Âge d'or , 1930), ce film sera vu dans le monde entier ; aux États-Unis, il influencera toute une génération de cinéastes indépe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-belle-et-la-bete/#i_86732

BELMONDO JEAN-PAUL (1933- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 160 mots

Jean-Paul Belmondo est porté par la nouvelle vague plus qu'il ne lui apporte. Il va pourtant représenter un nouveau type d'acteur, au physique de « dur », dont la beauté ne doit plus rien à la tradition du « beau ténébreux » des années 1930, tels Pierre Richard-Willm ou Jean-Pierre Aumont, ni à celle du jeune premier des années 1940 et 1950, qu'incarnaient Georges Marchal, Jean Marais et surtout G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-belmondo/#i_86732

BERRI CLAUDE (1934-2009)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 762 mots

Pendant plusieurs dizaines d'années, Claude Berri fut une des personnalités les plus en vue du cinéma français. Juge et partie à tous les niveaux, tant politique que productif, professionnel ou artistique, il fut de tous les débats. Lors des discussions du G.A.T.T., il fit de son film Germinal (1992) un symbole de l'« exception culturelle » et, grand amateur d'art contempor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-berri/#i_86732

BERRIAU SIMONE (1896-1984)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 789 mots

Chanteuse lyrique, comédienne, productrice de films, promoteur immobilier à l'occasion, Simone Berriau fut pendant des années un « personnage » parisien. Mais c'est avant tout comme directrice du Théâtre-Antoine (à partir de 1943) qu'elle passera à la postérité, pour avoir révélé au public Jean-Paul Sartre dramaturge et avoir su pressentir en Peter Brook et Claude Régy deux metteurs en scène impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-berriau/#i_86732

BESSON LUC (1959- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 889 mots

Né en 1959, Luc Besson rencontre sur un tournage où il est jeune stagiaire le comédien Pierre Jolivet, avec lequel il écrit et produit en 1981 Le Dernier Combat . Besson filme avec très peu d'argent ce sujet de science-fiction (une humanité en haillons ou en scaphandre survit dans les ruines de quelque apocalypse nucléaire) en noir et blanc, scope et dépourvu de dialogue. Da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-besson/#i_86732

BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS (D. Boon)

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 942 mots

Avec plus de 20 millions d'entrées, Bienvenue chez les Ch'tis a pulvérisé en 2008 le record détenu en 1966 par La Grande Vadrouille , qui en totalisait 17 millions. Quelles sont les conditions d'un tel succès, capable de fédérer des spectateurs de tous âges et de toutes catégories sociales, en réutilisant des recettes déjà bien rod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bienvenue-chez-les-ch-tis/#i_86732

BLAIN GÉRARD (1930-2000)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 594 mots

Né le 23 octobre 1930 à Paris, Gérard Blain écourte très vite ses études et, dès 1943, fait de la figuration dans de nombreux films, comme Les Enfants du Paradis (1945), de Marcel Carné, ou Le Carrefour des enfants perdus (1944), de Léo Joannon. Il joue également au théâtre. Après son service militaire dans les parachutistes, on le voit en 1953 dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-blain/#i_86732

BLANC MICHEL (1952- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 590 mots

Né en 1952, Michel Blanc fait partie de la génération de comédiens formés à l'école du café-théâtre (notamment Coluche, Gérard Jugnot, Patrick Dewaere, Gérard Lanvin, Miou-Miou ou Dominique Lavanant). Il intègre rapidement la fameuse troupe du Splendid (avec Josiane Balasko, Thierry Lhermite, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, Anémone, Martin Lamotte...). Ce petit chauve fragile, tour à tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-blanc/#i_86732

BLIER BERNARD (1916-1989)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 730 mots

« Il n'y a pas de différence entre le théâtre et le cinéma, affirmait Bernard Blier, il y a deux façons de jouer la comédie : la bonne et la mauvaise. » Rectitude et bon sens. On croit entendre Louis Jouvet dont l'acteur suivit les cours au Conservatoire, ce qui lui permit de camper au naturel un de ses élèves dans Entrée des artistes (de M. Allégret, 1938). Né le 11 janvier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-blier/#i_86732

BLIER BERTRAND (1939- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 094 mots

En Bertrand Blier le cinéma français de comédie a trouvé un disciple dissipé, attentif à remettre en cause les lois d'un genre commercial, en le précipitant dans un univers très personnel, qui bouscule tout autant les repères du cinéma d'auteur. Fils du comédien Bernard Blier, Bertrand Blier débute à la fin des années 1950 comme assistant, notamment de Georges Lautner, tenant de la comédie traditi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-blier/#i_86732

BOKANOWSKI PATRICK (1943- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 052 mots

À l'instar du Canadien d'adoption Norman McLaren dans son pays, Patrick Bokanowski, né à Alger en 1943, a longtemps fait figure de seul cinéaste expérimental français compris par une large frange de spectateurs et de critiques. Artisan pugnace, ennemi de toute orthodoxie, l'auteur de L'Ange est une sorte de démiurge qui a suscité de nombreuses sympathies, sans pour autant ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-bokanowski/#i_86732

BONELLO BERTRAND (1968- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 1 041 mots

Le cinéaste français Bertrand Bonello est né à Nice en septembre 1968. Il est musicien de formation. Son cinquième long-métrage, L' Apollonide , souvenirs de la maison close , décrit quelques mois du fonctionnement d'une maison close, de la vie de ses prostituées et de ses clients au tournant du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-bonello/#i_86732

BONNAIRE SANDRINE (1967- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 470 mots

Sandrine Bonnaire est la septième d'une famille modeste de onze enfants. Née à Gannat (Auvergne), le 31 mai 1967, elle passe son enfance à Grigny, dans l'Essonne, où elle obtient un CAP de coiffure. Sa carrière cinématographique naît à son insu un jour de 1982, lorsqu'elle accompagne deux de ses sœurs au casting des Meurtrières . Le projet de Maurice Pialat restera inabouti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandrine-bonnaire/#i_86732

BOUQUET MICHEL (1925- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 328 mots

Pour le grand public cinéphile, Michel Bouquet se confond avec la silhouette arrondie, le regard étonné, faussement naïf, teinté d'une lucidité parfois perverse qui fait son succès à la charnière des années 1960-1970, dans les films de Claude Chabrol, d'Yves Boisset ( L'Attentat ), Henri Verneuil ( Le Serpent ), José Giovanni ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-bouquet/#i_86732

BOURVIL ANDRÉ RAIMBOURG dit (1917-1970)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 892 mots

Sans aucun doute possible, Bourvil a été le plus grand acteur comique de sa génération. Son registre s'étendait à tous les genres, de l'humour bouffon au drame , avec une subtilité qui lui a permis de passer d'un extrême à l'autre en donnant l'impression de rester toujours naturel. Tout au long de sa carrière, il eut, à plusieurs reprises, le courage de ne pas se satisfaire d'un succès trop facile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourvil/#i_86732

BOYER CHARLES (1899-1978)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 797 mots
  •  • 3 médias

Seul acteur à avoir su incarner une mythologie française à Hollywood, Charles Boyer a promené une nonchalance amusée tout au long de ses multiples apparitions à l'écran. Séducteur accrédité, il a choisi (en août 1978) une mort qui lui confère à jamais une aura romantique. Charles Boyer est né à Figeac, dans le Lot. Attiré très jeune par les métiers du spectacle, il doit se ranger au souhait de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-boyer/#i_86732

BOZON SERGE (1972- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 966 mots
  •  • 1 média

Né en 1972 à Aix-en-Provence, Serge Bozon, critique, acteur, professeur de logique et cinéaste, a été révélé par Tip Top (2013) comme une des figures marquantes du renouveau du cinéma français contemporain. Avec les cinéastes Jean-Charles Fitoussi, Vincent Dieutre, Axelle Ropert, qui furent comme lui critiques pour la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-bozon/#i_86732

BRAUNBERGER PIERRE (1905-1990)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 636 mots

Le producteur français Pierre Braunberger aura traversé le xx e  siècle et marqué de son empreinte un large pan du cinéma français, de l'âge d'or du muet à la Nouvelle Vague et au-delà. Né en 1905 à Paris, dans une famille de médecins israélites (Edmond Weil, son grand-oncle, fut le doyen de la faculté de médecine), Pierre Braunberger a le coup de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-braunberger/#i_86732

BREILLAT CATHERINE (1948- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 194 mots

Qu'elle passionne ou irrite, la personnalité de Catherine Breillat ne laisse pas indifférent. Sœur de l'actrice Marie-Hélène Breillat, elle est née à Bressuire (Deux-Sèvres) le 13 juillet 1948. Après des études secondaires, elle écrit à dix-sept ans un premier roman, L'Homme facile , qui choque par sa perversité érotique. Catherine Breillat restera par la suite très attachée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-breillat/#i_86732

BRESSON ROBERT (1907-1999)

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 2 418 mots
  •  • 1 média

Les dates ne mentent pas, et Robert Bresson a bien été « le » cinéaste du xx e  siècle – non sans quelques paradoxes. Ce héraut de la pureté du cinéma a commencé par être peintre. Le premier essai de ce cinéaste réputé austère, Les Affaires publiques (1934), fut une comédie burlesque. Prisonnier de guerre durant un an, il r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-bresson/#i_86732

BRIALY JEAN-CLAUDE (1933-2007)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 031 mots

Né à Aumale (aujourd'hui Sour El-Ghozlan, Algérie), Jean-Claude Brialy débute sur scène au milieu des années 1950 après une rencontre décisive avec Jean Marais. Mais c'est au cinéma que l'acteur va connaître une popularité jamais démentie durant un demi-siècle, d'abord en tant que vedette représentant un personnage caractéristique du temps (les années 1960) puis comme talentueux comédien de compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-claude-brialy/#i_86732

BRISSEAU JEAN-CLAUDE (1944-2019)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  • , Universalis
  •  • 1 221 mots

Révélé par De bruit et de fureur , qui dès 1988 faisait surgir à l'écran la violence des cités de banlieue, le cinéaste Jean-Claude Brisseau reçut alors l'étiquette de champion du réalisme français. Le succès de Noce blanche (1989), porté, aux côtés de Bruno Cremer, par la composition naturaliste de Vanessa Paradis dans son tout premier rôle, ne dissipa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-claude-brisseau/#i_86732

BROCA PHILIPPE DE (1933-2004)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 698 mots

Réalisateur français. Fils d'un industriel de la photographie, c'est tout naturellement que Philippe de Broca suit, après le baccalauréat, les cours de l'École technique de photographie et de cinéma de la rue de Vaugirard. Ses études terminées, il parcourt comme opérateur l'Afrique pendant un an, avant d'être appelé sous les drapeaux, où il rejoint le Service cinématographique des armées. Libéré, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-de-broca/#i_86732

BROOKS PHILIP (1953-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 151 mots

Réalisateur et producteur de cinéma. Travaillant en France, il rappelle à la mémoire dans Une journée portée disparue , diffusée sur Arte en 1991, la manifestation d'Algériens à Paris, le 17 octobre 1961. En 1996, il crée sa société de production : Dominant 7. Le choix des sujets abordés témoigne de son engagement politique, de son attrait pour l'Afrique et de son attacheme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-brooks/#i_86732

BUSSIÈRES RAYMOND (1907-1982)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 735 mots

Sans la présence de Raymond Bussières – dit Bubu – dans quelque cent trente films, le cinéma français aurait probablement un visage différent. Affirmation paradoxale pour parler d'un comédien qui ne joua, dans sa carrière, que les rôles dits de composition ou de second plan. À peine ! Au même titre que Carette, Jean Tissier, Pierre Larquey ou Saturnin Fabre – pour ne citer que les plus fameux – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-bussieres/#i_86732

CAHIERS DU CINÉMA

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 1 152 mots
  •  • 1 média

La plus ancienne et la plus connue des revues de cinéma paraissant en France. Son ancienneté même et la diversité des tendances critiques qui s'y sont succédé rendent difficile toute description (et a fortiori tout jugement) synthétique. La caractéristique la plus constante de la revue est peut-être précisément de s'être toujours située en rupture par rapport à l'ensemble de la critique de cinéma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cahiers-du-cinema/#i_86732

CAMPILLO ROBIN (1962- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 816 mots
  •  • 1 média

Tout à la fois monteur, scénariste et auteur-réalisateur, Robin Campillo est né le 16 août 1962 à Mohammédia au Maroc. Il fait ses études à Aix-en-Provence et intègre, au milieu de la décennie 1980, l’IDHEC (Institut des hautes études cinématographiques) où il rencontre Laurent Cantet. En 1990, il participe à la création de Sérénade, un collectif de production qui parvient à monter une dizaine de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robin-campillo/#i_86732

CAMUS MARCEL (1912-1982)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 423 mots

Le festival de Cannes, en 1959, devait être marqué par le retour en force du cinéma français. Tandis que Les Quatre Cents Coups révélaient François Truffaut et la nouvelle vague au grand public, Marcel Camus remportait la palme d'or et un succès mondial immédiat grâce à Orfeu Negro . Ce deuxième film du metteur en scène avait tout pour connaître une car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-camus/#i_86732

CANTET LAURENT (1961- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 736 mots
  •  • 1 média

En mai 2008, Entre les murs remporte la Palme d'or au festival de Cannes, distinction qui n'avait pas été décernée à un film français depuis plus de vingt ans . Né en 1961, son réalisateur Laurent Cantet est sorti de l'I.D.H.E.C. en 1986. Il réalise ensuite quelques courts métrages, documentaires ou de fiction. Dans Jeux de plage (27 min, 1995), il dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-cantet/#i_86732

CARASCO RAYMONDE (1939-2009)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 987 mots

Née en 1939 à Carcassonne, la cinéaste Raymonde Carasco entreprend, au milieu des années 1970, une recherche sur la pensée-cinéma, « concept » hérité d'Eisenstein et que l'on retrouve, entre autres, dans les écrits de Gilles Deleuze et les œuvres de Jean-Luc Godard. Le tronc central de sa filmographie est constitué d'une quinzaine de films sur la culture des Indiens Tarahumaras (1978-2003), mise e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymonde-carasco/#i_86732

CARAX LEOS (1960- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 488 mots
  •  • 1 média

Avec cinq longs-métrages, Leos Carax est devenu un cinéaste mythique, correspondant à l'image de génie inflexible et inspiré – mais également dispendieux – qu'il aime entretenir. On l’a un temps assimilé à un mouvement des années 1980 baptisé « néo-baroque » (Jean-Jacques Beineix, Luc Besson, Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet...), avec lequel il ne partage surtout qu’un désenchantement postmoderne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leos-carax/#i_86732

CARLOS (O. Assayas)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 068 mots

Fallait-il montrer à Cannes, dans un festival international « de cinéma », Carlos , un film « de télévision » de cinq heures et demie en trois épisodes, produit par Canal Plus et diffusé simultanément sur cette chaîne, alors que la version réduite destinée au cinéma ( Le Prix du Chacal ) ne sortirait que quelques semaines plus tard ? Une seule projection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-o-assayas/#i_86732

CARNÉ MARCEL (1909-1996)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 500 mots
  •  • 3 médias

Marcel Carné est né à Paris en 1906. Après avoir été critique de cinéma, il tourne un premier film – un documentaire – en 1929 : Nogent, Eldorado du dimanche . Avec Le Quai des Brumes et Le jour se lève , il va devenir une figure clé du « réalisme poétique ». Durant la Seconde Guerre mondiale, Les Visiteurs du soir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-carne/#i_86732

CARPITA PAUL (1922-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 297 mots

Cinéaste français. Né à Marseille, membre de la Résistance puis du Parti communiste, Paul Carpita participe après la fin de la Seconde Guerre mondiale à la création de la société Ciné-Pax, qui tente jusqu'en 1954 de proposer des contre-actualités : séries de reportages sur la reconstruction de Marseille, les manifestations contre la guerre d'Indochine ou la grande grève des dockers de 1950. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-carpita/#i_86732

CASARÈS MARIA (1922-1996)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Actrice française d'origine espagnole, Maria Casarès est née à La Corogne (Galice) le 21 novembre 1922. Elle appartient par son père à une famille fortunée, cultivée, ardemment républicaine et francophile, ce qui vaut à Santiago Casarès Quiroga des séjours en prison. La république, proclamée en 1931, le fait ministre, puis président du Conseil, mais, lorsque éclate la guerre civile, c'est en simp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-casares/#i_86732

CASQUE D'OR, film de Jacques Becker

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 852 mots
  •  • 1 média

Nombre des films de Jacques Becker (1906-1960) sont passés à la postérité, qu'elle soit celle de la cinéphilie institutionnelle (Godard n'a jamais tari d'éloges sur Le Trou (1960), dont il a monté des extraits dans ses Histoire(s) du cinéma ) ou celle du grand public ( Ali Baba et les quarante voleurs , 1954, repasse toujours à la t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casque-d-or/#i_86732

CASSEL JEAN-PIERRE (1932-2007)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 871 mots

Année 1950 : un film dans lequel Jacques Hélian et son orchestre tiennent la vedette, Pigalle Saint-Germain-des-Prés , marque la première apparition de Jean-Pierre Cassel à l'écran – il y incarne un danseur de be-bop dans les caves alors fameuses... Né à Paris, élève du cours Simon, il va multiplier les apparitions tout au long de la décennie, selon le parcours hiérarchisé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-cassel/#i_86732

CAVALIER ALAIN FRAISSÉ dit ALAIN (1931- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 287 mots

Né le 14 septembre 1931 à Vendôme (Loir-et-Cher), diplômé de l'IDHEC, assistant-réalisateur, le cinéaste Alain Cavalier réalise d'abord un court métrage, Un Américain (1958). Malgré une coïncidence de génération, il n'a en commun avec les jeunes gens de la Nouvelle Vague qu'une forte envie de faire du cinéma. Il le montre dès ses premiers longs métrages, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavalier-alain-fraisse-dit-alain/#i_86732

CAYATTE ANDRÉ (1909-1989)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 810 mots

Essentiellement connu pour ses films-plaidoyers en faveur d'une justice plus sereine, le réalisateur – avant Justice est faite qui inaugura en 1950 ce cycle d'œuvres « au service de grandes causes humanitaires » – avait tourné de nombreux films de prestige, avec les toutes grandes vedettes de l'époque, dans le contexte du cinéma de l'Occupation. André Cayatte est né en 1909 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-cayatte/#i_86732

CENSURE

  • Écrit par 
  • Julien DUVAL
  •  • 6 226 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ordre public et bonnes mœurs »  : […] Ces périodes particulières mises à part, le contrôle étatique des publications a été très limité au xx e  siècle. L'assouplissement de la législation traduit certainement un progrès de la liberté d'expression, mais il tient aussi à l'affaiblissement du rôle social de l'écrit face aux nouveaux moyens de communication. En revanche, il faut souligne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure/#i_86732

CHABROL CLAUDE (1930-2010)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 525 mots
  •  • 2 médias

Des cinéastes de la Nouvelle Vague, Claude Chabrol est le plus inclassable. Il n'a ni le romantisme réfléchi de Truffaut, ni la modernité affichée de Godard, ni l'ascétisme quasi mystique de Rivette, ni la rigueur obsessionnelle de Rohmer. Si certains projets attendent le moment propice pour éclore, il préfère tourner n'importe quoi plutôt que de ne pas tourner, comme un sportif ne cesse de s'entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-chabrol/#i_86732

CHÉREAU PATRICE (1944-2013)

  • Écrit par 
  • Anne Françoise BENHAMOU
  •  • 2 968 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le corps-mouvement »  : […] Assez différents les uns des autres par leur forme et par leurs sources d'inspiration, les films que Patrice Chéreau a réalisés depuis 1995 développent certains de ses thèmes de prédilection : la sujétion de l'individu à son corps, la violence du désir et l'aliénation inévitable qu'il entraîne, la quête initiatique. Pour Ceux qui m'aiment prendront le train (1997), Chéreau p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrice-chereau/#i_86732

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « Le cinéma français »  : […] Dans l'espace occidental, il est le seul concurrent sérieux de son homologue américain. Le soutien étatique et le dynamisme de la production fondée sur la relation privilégiée avec la chaîne de télévision Canal Plus (qui s'est imposée comme le grand argentier du cinéma français) n'expliquent cependant pas tout. Si dans d'autres domaines la France a fait valoir, à tort ou à raison, la prépondéranc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_86732

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

Dans le chapitre « Naissance de la cinéphilie »  : […] Si le mouvement est principalement français, on aurait tort de le circonscrire, comme par réflexe, aux seules années 1950, de la deuxième série de La Revue du cinéma (1946-1949), de la fondation des Cahiers du cinéma (1951) ou de Positif (1952) à la grande époque du Mac Mahon ou du Nickel Odéon. L'histoire commence beaucoup plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/#i_86732

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Dans le chapitre « Naissance de la Cinémathèque française »  : […] À Paris, au début des années 1930, quand Gallimard finance la prestigieuse Revue du cinéma , quand la journaliste Lucienne Escoubé publie son célèbre article « Sauvons les films de répertoire », ce sont des ciné-clubs qui assurent la survie du cinéma muet, tout en connaissant de plus en plus de difficultés pour se procurer des copies. Henri Langlois (1914-1977) en est un fid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-cinematheques/#i_86732

CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean BENGHOZI, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 17 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le cinéma d'auteur en question »  : […] La « mort du cinéma » appartient à une rhétorique qui hante le paysage audiovisuel depuis quelques dizaines d'années. Après avoir accompagné les chocs technologiques : le tout télévision, la généralisation de la vidéo, elle se mêle aujourd'hui aux peurs que fait naître l'univers du numérique. Pourtant la salle de cinéma reste bien vivante et de nombreux jeunes gens gardent l'envie de s'exprimer au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-l-industrie-du-cinema/#i_86732

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 11 531 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La scène française : le temps des laboratoires »  : […] Des phénomènes d’ordre infrastructurel se sont produits, durant les trois dernières décennies, qui rendent au cinéma expérimental français une certaine visibilité. Au mouvement des coopératives des années 1970 et 1980 succède celui des laboratoires qui permet enfin aux cinéastes de contrôler toutes les étapes de la fabrication d’un film. Ébauché en Angleterre dans les années 1960, ce mouvement dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-avant-garde/#i_86732

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma documentaire

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 5 452 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le parlant (1930-1960) »  : […] L'esthétique du muet avait largement atteint sa maturité quand le parlant a imposé de nouvelles normes. Vertov, qui avait commencé à s'intéresser aux recherches sur le son avant de faire irruption dans le cinéma, les oriente désormais vers l'association images-sons ( Symphonie du Donbass , 1930). Flaherty, qui a tourné L'Homme d' Aran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-documentaire/#i_86732

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le long-métrage d'animation au tournant du XXe siècle »  : […] Pendant des décennies, le marché du long-métrage d'animation s'est quasi limité aux seules productions des studios Disney. Mais après la mort de « Citizen Walt », en 1966, on s'aperçoit que, d'année en année, la qualité des films baisse. Tout change au milieu des années 1980, avec l'apparition de nouveaux cadres, décidés à rajeunir leurs équipes et à intensifier la production. Dès lors, la célèbr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-animation/#i_86732

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Retrouver la puissance de suggestion de la lumière naturelle »  : […] C'est avec Orson Welles et Citizen Kane que l'on situe généralement l'accession de la mise en scène à la modernité . L'utilisation systématique du plan-séquence et de la profondeur de champ transforme largement les données du cinéma hollywoodien : le montage perd son invisibilité et le spectateur retrouve une liberté perdue, ayant à choisir – ou l'illusion de choisir –, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/#i_86732

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Montage

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 663 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'avant-garde française : voir et sentir »  : […] En France, La Roue , d' Abel Gance (1922-1923), pousse à l'extrême le montage rapide révélé par Naissance d'une nation pour en faire un « montage accéléré ». Le montage est principalement conçu par l'avant-garde impressionniste comme « cadence » (Louis Delluc), par analogie avec la musique. Le « montage rythmique » peut jouer sur l'accélération, mais au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-montage/#i_86732

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 316 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Deux bouleversements : le son et la couleur »  : […] À l'aube des années 1930 se produisit une importante révolution dans la photographie de cinéma. D'abord l'arrivée du son, qui amenait les chefs opérateurs (et un ou deux assistants) à s'enfermer dans des cabines roulantes et limitait considérablement la mobilité de la caméra. Le développement des recherches dans la dramatisation de la lumière se trouve en outre amoindri par le fait que l'on peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_86732

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Musique de film

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 6 504 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les révolutions »  : […] Dans les années 1930, seules quelques individualités avaient œuvré à l'écart des courants dominants. Dans les années 1940, l'appréhension de la musique se modifia. Les causes en furent diverses : les soubresauts de l'histoire, l'évolution des techniques du son et sa maîtrise artistique, la venue d'une nouvelle génération de cinéastes, celle des années 1930 ayant été essentiellement constituée de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-musique-de-film/#i_86732

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 282 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La biographie : une histoire exemplaire »  : […] Le film d'histoire anglo-saxon (c'est-à-dire presque exclusivement américain) est producteur de héros : héros individuel, dans le western par exemple, jouant sur l'adéquation du personnage et de la star choisie pour l'incarner, plus rarement héros collectif, une famille par exemple, ou une petite unité de soldats en guerre. Hollywood a inventé un terme, le biopic (compression […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_86732

CIVEYRAC JEAN-PAUL (1964- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 869 mots
  •  • 1 média

Né le 24 décembre 1964 à Firminy (Loire), Jean-Paul Civeyrac va au cinéma dès son enfance. Il lit également des bandes dessinées et des romans d’aventures comme Bob Morane . Ses premiers chocs cinématographiques seront les deux palmes d’or du festival de Cannes 1979, Le Tambour (V. Schlöndorff) et Apocalypse Now […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-civeyrac/#i_86732

CLAIR RENÉ CHOMETTE dit RENÉ (1898-1981)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 775 mots
  •  • 2 médias

Auteur de films et, accessoirement, critique, essayiste et romancier. Après des débuts comme journaliste ( L'Intransigeant ), comme parolier (pour Damia), comme comédien (notamment pour Feuillade), comme assistant, comme critique (à Théâtre et Comœdia illustré ), il tourne Paris qui dort (1923), puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clair-rene-chomette-dit-rene/#i_86732

CLÉMENT RENÉ (1913-1996)

  • Écrit par 
  • Olivier EYQUEM
  •  • 1 182 mots

À l'origine de la carrière du cinéaste français René Clément, il y a, clairement, un tempérament de bâtisseur, animé par le désir d'acquérir tous les savoirs utiles au plein exercice de ses facultés créatrices. Fils d'architecte, né à Bordeaux en 1913, le jeune René Clément entre aux Beaux-Arts pour suivre la voie de son père. C'est à cette époque qu'il réalise son premier film, le dessin animé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-clement/#i_86732

CLOUZOT HENRI GEORGES (1907-1977)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 441 mots
  •  • 1 média

La place d’Henri-Georges Clouzot dans l'histoire du cinéma est malaisée à définir. Si tel de ses films a connu un succès considérable ( Le Salaire de la peur ), tel autre fut une expérience de laboratoire ( Le Mystère Picasso ). Tantôt il s'enlise dans le commercialisme le plus épais, tantôt il fait œuvre d'avant-garde. Un même ouvrage peut charrier le m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-georges-clouzot/#i_86732

COCTEAU JEAN (1889-1963)

  • Écrit par 
  • Christian DOUMET
  •  • 2 382 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une maturité inquiète »  : […] Le visage des productions de Cocteau, vers cette époque, se ride d'un profond pli d'amertume. Dans Le Livre blanc , dans l' Essai de critique indirecte , dans Opium . Journal d'une désintoxication , ainsi que dans La Machine infernale , apparaissent la douleur et l'angoisse, d'autant plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cocteau/#i_86732

COHL ÉMILE (1857-1938)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 244 mots

Caricaturiste, dessinateur et auteur français de films d'animation. Découvrant à nouveau l'analyse et la reconstitution du mouvement en dessinant une succession d'images, Cohl reprit avec le cinématographe ce qu'Émile Reynaud avait réussi avec ses Pantomimes lumineuses (1892) et devint non certes l'inventeur mais un pionnier du dessin animé français. Avant cela, il avait été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-cohl/#i_86732

COMÉDIE MUSICALE, cinéma

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 941 mots
  •  • 9 médias

Par comédie musicale on entend, au cinéma, un spectacle de divertissement, bâti sur un scénario souvent ténu, où la musique, le chant et la danse tiennent une place de choix. La comédie musicale n'a donc pu naître qu'avec le cinéma parlant, et Le Chanteur de jazz ( Jazz Singer ) d'Alan Crosland (1927) en fut la première manifestation. Les historiens font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale-cinema/#i_86732

COMÉDIES MUSICALES. LA JOIE DE VIVRE AU CINÉMA (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 022 mots
  •  • 2 médias

Les expositions sur le cinéma se multiplient. On peut s’en réjouir quand on voit que le peintre Auguste Renoir et le cinéaste Jean Renoir sont célébrés sur un pied d’égalité au musée d’Orsay : ici, ce ne sont pas deux membres d’une même famille qui sont ainsi associés, mais deux artistes travaillant dans des disciplines différentes ( Renoir père et fils . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedies-musicales-la-joie-de-vivre-au-cinema-exposition/#i_86732

COMME UNE IMAGE (A. Jaoui)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 053 mots

Lolita a vingt ans et se trouve « grosse », « moche », « nulle »… S'il est vrai que, lorsqu'elle essaie une robe dans la cabine d'un magasin, elle ne donne pas l'image filiforme que la publicité renvoie du corps de la femme, là n'est peut-être pas l'essentiel. Avec le même succès public, Agnès Jaoui poursuit dans Comme une image (2004) la réflexion entamée dans son précédent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comme-une-image/#i_86732

CONTE D'AUTOMNE (É. Rohmer)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 982 mots

Par définition, la série des « Contes des quatre saisons », inaugurée en 1990 avec Conte de printemps , nous parle de contes et de saisons, c'est-à-dire de chimères et du temps qui s'écoule, éléments déjà présents dans les précédentes séries de l'œuvre de Rohmer. On pourrait, à tort, n'y voir qu'une simple continuité. Ainsi les héroïnes du dernier film de la série, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conte-d-automne/#i_86732

CONVERT PASCAL (1957- )

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 000 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps des images »  : […] La notoriété lui est venue avec un Bas-relief réalisé en cire, résine et cuivre (1999-2000), appelé aussi Piet à du Kosovo . Cette sculpture expressive par son dépouillement s’inspire d’une photographie de presse due à Georges Mérillon, Veillée f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-convert/#i_86732

LE CORBEAU, film de Henri-Georges Clouzot

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 160 mots

Produit durant la période de l'Occupation, sous contrôle allemand, par la firme Continental, second film d'un jeune réalisateur que vient de révéler le divertissement policier L'assassin habite au 21 (1942), Le Corbeau est un pamphlet, dans lequel une campagne de lettres anonymes fait « tomber les masques ». Henri-Georges Clouzot (1907-1977) venait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-corbeau/#i_86732

CORNEAU ALAIN (1943-2010)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 052 mots
  •  • 1 média

Né en 1943 à Meung-sur-Loire (Loiret), diplômé de l'I.D.H.E.C. en montage et réalisation, cinéphile amateur de cinéma américain et habitué de la Cinémathèque, Alain Corneau prépare aux États-Unis un documentaire sur le jazz, dont il est passionné. Mais il ne peut le mener à bien et devient assistant de Costa-Gavras, Marcel Camus, Michel Drach, José Giovanni ou Roger Corman. Original thriller poli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-corneau/#i_86732

COSTA-GAVRAS CONSTANTIN (1933- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 480 mots

Cinéaste français d'origine grecque réputé pour ses thrillers politiques, né le 12 février 1933 à Loutra-Iraias, un quartier d'Athènes, Costa-Gavras a montré une grande volonté d'engagement tout au long de son œuvre. Né d'un père russe et d'une mère grecque, Constantin Gavras, dit Costa-Gavras, quitte Athènes en 1952 et s'installe à Paris pour étudier à la Sorbonne. Après avoir obtenu une licence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-costa-gavras/#i_86732

COTILLARD MARION (1975- )

  • Écrit par 
  • Melissa ALBERT
  •  • 656 mots
  •  • 1 média

L 'actrice française la plus sollicitée d'Hollywood, Marion Cotillard fut propulsée sur le devant de la scène internationale grâce à l'oscar de l'interprétation féminine qu'elle reçut pour son incarnation d' Édith Piaf dans La Môme (2007) d'Olivier Dahan. Marion Cotillard naît le 30 septembre 1975 à Paris et grandit à Orléans, dans une famille d'artistes : son père, Jean-Cla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marion-cotillard/#i_86732

COURANT GÉRARD (1951- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 236 mots

Gérard Courant est probablement le représentant le plus radical d'un cinéma conceptuel en France. Une partie importante de sa filmographie se décline en séries qui travaillent sur l'altérité (des gens, des lieux) à travers un système et des options esthétiques identiques d'un sujet à l'autre. Courant est l'un des descendants les plus purs des frères Lumière : dates, endroits et titres des films ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-courant/#i_86732

COURNOT MICHEL (1922-2007)

  • Écrit par 
  • Maurice ACHARD
  •  • 718 mots

Né à Paris le 1 er  mai 1922, avenue des Ternes dans le XVII e  arrondissement, Michel Cournot fait des études secondaires dans plusieurs lycées – Charlemagne, Louis-le-Grand, Henri IV – au fil des déménagements de sa famille. Le 11 novembre 1940, cinq mois après l'entrée des Allemands dans Paris, il participe à une manife […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-cournot/#i_86732

COUSTEAU JACQUES-YVES (1910-1997)

  • Écrit par 
  • Yves PACCALET
  •  • 1 592 mots
  •  • 1 média

Un nom qui a longtemps résumé la mer et la défense de l'environnement... Le « pacha » de la Calypso , l'homme au bonnet rouge, a fasciné le public. Le plongeur au grand nez, que l'invention du scaphandre autonome a mené au cœur des eaux et au sommet de la gloire, fut, dans la seconde moitié du xx e  siècle un personnage popul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-yves-cousteau/#i_86732

CRAVENNE GEORGES (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 190 mots

Publicitaire français. Né à Kairouan (Tunisie), de son vrai nom Joseph Raoul Cohen, Georges Cravenne commence dans le milieu des années 1930 une carrière de journaliste en écrivant dans Ciné-Magazine . Il s'occupe ensuite de la rubrique « cinéma » du quotidien Paris-Soir, dirigé par Pierre Lazareff. Après la guerre, enfin, il travaillera pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-cravenne/#i_86732

DALIO MARCEL (1899-1983)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 552 mots

Dans le cinéma français des années 1930, les acteurs de composition connaissaient une période faste : délivrant les répliques les plus surprenantes, ils étaient un peu les héritiers des caricaturistes. En revanche, leurs emplois étaient strictement délimités par leur physique ; ils ne pouvaient accéder aux grands « premiers rôles » réservés aux acteurs satisfaisant aux canons de la « beauté classi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-dalio/#i_86732

DAQUIN LOUIS (1908-1980)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 552 mots

Le cinéaste Louis Daquin débuta pendant l'Occupation, en 1941, avec le film Nous les gosses . À revoir ce film, on sent que le réalisateur essayait, par le biais d'un groupe d'écoliers, de lancer un appel à la résistance du peuple français. Cet appel à l'entraide et à la solidarité qui veut lier tous ces jeunes enfants est une des dominantes de l'œuvre du réalisateur. Louis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-daquin/#i_86732

DARRIEUX DANIELLE (1917-2017)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 717 mots
  •  • 1 média

Née le 1 er  mai 1917 à Bordeaux, Danielle Darrieux commence par étudier le violoncelle. Jeune adolescente, elle se présente à une audition ; c'est ainsi qu'elle tourne, alors qu'elle n'a que quatorze ans, son premier film : Le Bal de Wilhelm Thiele (1931), ce qui lui vaut d'être prise sous contrat par le producteur Marcel Vandal. Incarnant, avec fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danielle-darrieux/#i_86732

DEBORD GUY-ERNEST(1931-1994)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 031 mots

Peut-on parler du situationnisme et, singulièrement, de Guy Debord ? Le premier s'est paradoxalement ingénié à rassembler des révolutionnaires qui refusaient de devenir un parti politique ou un mouvement artistique d'avant-garde ; le second a construit sa vie en n'en livrant que le mythe fragmentaire, du lieu même qui était le sien, c'est-à-dire la clandestinité intellectuelle et la mystificatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-ernest-debord/#i_86732

DELANNOY JEAN (1908-2008)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 1 241 mots

Lors de la première véritable édition du festival de Cannes, en 1946, la « victoire du cinéma français » fut attribuée à La Symphonie pastorale . Le film célébrait à la fois le retour de Michèle Morgan des États-Unis et le savoir-faire de son réalisateur Jean Delannoy. Disparu à l'âge de cent ans, ce metteur en scène, né en 1908 à Noisy-le-Sec, aura illustré, durant plusieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-delannoy/#i_86732

DELERUE GEORGES (1925-1992)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 515 mots

Georges Delerue appartenait à la génération de musiciens français qui comprend Antoine Duhamel, Pierre Jansen, Maurice Jarre et Michel Legrand, et dont le début de carrière au cinéma coïncida avec l'émergence de la nouvelle vague et d'un certain nombre de jeunes cinéastes qui lui furent plus ou moins assimilés. Si, pour les années 1950 et 1960, les noms de Pierre Jansen, Maurice Jarre et Michel Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-delerue/#i_86732

DELLUC LOUIS (1890-1924)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 381 mots

Essayiste, romancier, dramaturge, cinéaste, Louis Delluc fut l'un des pionniers de la première avant-garde cinématographique française des années vingt. On opposait alors communément — et non sans quelque goût de polémique — cinéma d'avant-garde, cinéma pour l'élite, à cinéma « populaire », de consommation courante. Face à la seconde tendance, représentée par Louis Feuillade et Henri Fescourt, Del […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-delluc/#i_86732

DELON ALAIN (1935- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 621 mots
  •  • 2 médias

« L'histoire du cinéma est remplie de stars, les années passent, elles s'éteignent, on n'en reparle plus. L'art cinématographique est rempli de visages dont certains vivent et marquent l'écran d'une vie singulière. Acteurs, ou au contraire êtres dotés d'une acuité particulière, pourquoi leur nom est-il associé aux chefs-d'œuvre de l'art muet ou parlant ? On a le sentiment étrange qu'ils y sont plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-delon/#i_86732

DELUBAC JACQUELINE (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 618 mots
  •  • 1 média

Jacqueline Basset naît le 27 mai 1907 dans le VI e  arrondissement de Lyon, d'une famille de soyeux garants d'une éducation solide et raffinée. À la mort de son père, alors qu'elle n'est encore qu'une enfant, elle part vivre à Valence avec sa mère. Provinciales, l'une et l'autre rêvent de Paris et de théâtre et finissent par débarquer dans la capitale, pour s'y fixer, à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-delubac/#i_86732

DEMBO RICHARD (1948-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 172 mots

Réalisateur français. Assistant de Jean Schmidt, George Stevens puis André Téchiné, Richard Dembo accède à la réalisation en 1984 avec La Diagonale du fou , qui met en scène, en pleine guerre froide, un maître, champion du monde d'échecs (Michel Piccoli), et son élève dissident passé à l'Ouest (Alexandre Arbatt). Le film obtient le prix Louis Delluc, le césar du meilleur pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-dembo/#i_86732

DEMY JACQUES (1931-1990)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 858 mots
  •  • 1 média

Né le 5 juin 1931 à Pontchâteau (Loire-Atlantique), Jacques Demy est mort d'une leucémie le 27 octobre 1990. Passionné par le cinéma dès son plus jeune âge, il débute avec le cinéaste d'animation Paul Grimault, puis devient l'assistant de Georges Rouquier qui produit son premier court métrage professionnel, Le Sabotier du Val de Loire (1956). Suivent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-demy/#i_86732

DENEUVE CATHERINE (1943- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 211 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La femme dédoublée »  : […] Née à Paris le 22 octobre 1943, Catherine Dorléac, fille du comédien Maurice Dorléac, débute dans Les portes claquent (1960) de Jacques Poitrenaud. Tandis que sa sœur aînée Françoise Dorléac (1942-1967) conserve son nom, Catherine prend celui de sa mère, qui fut aussi comédienne. Si on la remarque en 1963 dans le rôle de la vertu du Vice et la vertu , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-deneuve/#i_86732

DENIS CLAIRE (1948- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 629 mots
  •  • 2 médias

Claire Denis appartient à une des premières générations de cinéastes – parmi lesquels figurent beaucoup de femmes, comme Pascal Ferran, Laetitia Masson, Laurence Ferreira Barbosa ou Noémie Lvovsky – directement issus des écoles de cinéma . Née à Paris le 21 avril 1946, elle a passé une grande partie de son enfance dans divers pays d'Afrique. Diplômée de l'IDHEC en 1971, elle réalise en 1973 un cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claire-denis/#i_86732

DEPARDIEU GÉRARD (1948- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 430 mots
  •  • 2 médias

Gérard Depardieu est un « phénomène » du cinéma français. Il met la même énergie à animer ses personnages et à passer d'un film à son exact opposé. Si l'ancienne génération d'acteurs tels que Pierre Blanchar, Charles Vanel, Charles Boyer, Pierre Fresnay ou Gérard Philipe était issue de la tradition théâtrale, pour laquelle la parole importait plus que le corps, la pose ou le geste appliqué et ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-depardieu/#i_86732

DEPARDIEU GUILLAUME (1971-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 210 mots

Acteur français. Fils de l'acteur Gérard Depardieu, il tient son premier véritable rôle dans Tous les matins du monde (1991) d'Alain Corneau, après avoir connu une jeunesse difficile, marquée par des rapports tumultueux avec son père. D'autres films suivront, inégaux, mais où se manifestent une indéniable générosité et un tempérament d'écorché vif. Citons notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-depardieu/#i_86732

DEPARDON RAYMOND (1942- )

  • Écrit par 
  • Michel GUERRIN
  • , Universalis
  •  • 2 431 mots

À regarder le parcours du photographe et cinéaste Raymond Depardon, on ne sait ce qui impressionne le plus : le nombre important d'expositions, de livres publiés, de films réalisés ; la stature et l'autorité gagnées en trente ans de travail ; le chemin parcouru par cet autodidacte, tour à tour paparazzo à l'affût des starlettes, fondateur puis directeur de l'agence Gamma, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-depardon/#i_86732

DERAY JACQUES (1929-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 133 mots

Réalisateur de films français. De son vrai nom Jacques Desrayaud. D'abord assistant de Gilles Grangier, de Marcel Camus, de Jules Dassin puis de Luis Buñuel, Jacques Deray réalise, de 1960 à 2000, quelque vingt-cinq films, pour la plupart policiers. Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, réunis dans Borsalino (1970), lui permettront de réaliser bon nombre de ses succès, interp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-deray/#i_86732

DESAILLY JEAN (1920-2008)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 924 mots
  •  • 1 média

Réalisé en 1942 par Louis Daquin, Le Voyageur de la Toussaint constitue l'une des meilleures transpositions de Simenon à l'écran. Pour sa première apparition au cinéma, Jean Desailly, né en 1920 à Paris et diplômé du Conservatoire, impose un personnage de jeune premier réservé, fragile d'apparence mais toujours résolu. Le comédien, ainsi révélé, va entamer un parcours exemp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-desailly/#i_86732

DES HOMMES ET DES DIEUX (X. Beauvois)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 104 mots

En épigraphe de son film, Xavier Beauvois propose un verset tiré du psaume 82 : « Je l'ai dit : vous êtes des dieux, des fils du Très-Haut, vous tous ! Pourtant vous mourrez comme des hommes. » Ces fils de Dieu sont ici des moines cisterciens remarquablement interprétés par, entre autres, Jacques Herlin, Philippe Laudenbach, Olivier Rabourdin. Leur foi les conduit sur le chemin d'une mort atroce. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-hommes-et-des-dieux-x-beauvois/#i_86732

DESPLECHIN ARNAUD (1960- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 290 mots
  •  • 1 média

Il est rare qu'un film d'une cinquantaine de minutes trouve un distributeur, plus encore qu'il apporte la notoriété à son réalisateur. Ce fut pourtant le cas de La Vie des morts (1990), salué comme un « film d’auteur » par la critique et un large public cinéphile. Film d’auteur non parce que Arnaud Desplechin aurait mis en scène sa propre histoire, mais précisément parce que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaud-desplechin/#i_86732

DEVAIVRE JEAN (1912-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 139 mots

Cinéaste français. Après des études d'ingénieur aux Arts et Métiers, Jean Devaivre, de son vrai nom Jean Justin de Vaivre, réalise une quinzaine de films, parmi lesquels se détachent : La Dame d'onze heures (1947), variation sur le genre policier, La Ferme des sept péchés (1949), une enquête sur l'assassinat du journaliste Paul-Louis Courier, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-devaivre/#i_86732

DEVILLE MICHEL (1931- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 080 mots

Né en avril 1931, Michel Deville, ancien assistant de Henri Decoin, réalise d'abord, de 1960 à 1970, douze films écrits et montés par Nina Companeez, fille du scénariste Jacques Companeez, auteur de plus de soixante films entre 1936 et 1956. Dosant avec maîtrise et sens de l'équilibre des ingrédients souvent disparates, il va imposer une « Deville Touch » vive et tendre dans le ton d'une comédie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-deville/#i_86732

DEWAERE PATRICK (1947-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 637 mots
  •  • 1 média

Avec les cinéastes de la nouvelle vague s'imposa un nouveau type d'acteurs plus libres, affranchis des codes de la séduction classique, plus instinctifs que les « comédiens » traditionnels. À la fin de la décennie, un trait s'ajoutait à ce style de jeu en roue libre, une sorte de dérision et de désenchantement... Les comédiens du Café de la Gare surent capter cet « air du temps » pour s'imposer au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-dewaere/#i_86732

DHEEPAN (J. Audiard)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 026 mots

Surprenante palme d’or au festival de Cannes 2015, Dheepan , septième film de Jacques Audiard, suit Un prophète (2009) et De rouille et d’os (2012), deux grands succès critiques et publics qui ont consacré une carrière commencée en 1994 et composée d’œuvres toujours étonnantes, autant sur le plan des sujets, scénarios et personnag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dheepan/#i_86732

DIVA, film de Jean-Jacques Beineix

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 893 mots

Ancien premier assistant de Claude Zidi, Jean-Jacques Beineix fait sensation dans la France de 1981 avec Diva , son premier long-métrage, d'abord à cause de la forme rare de son succès public, ensuite à cause du maniérisme qu'il y affiche. Après des débuts timides, le film est vu par des milliers de spectateurs sur la foi du bouche-à-oreille particulièrement efficace. Quant a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diva/#i_86732

DOILLON JACQUES (1944- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 051 mots

Tout en revendiquant, une certaine marginalité, Jacques Doillon (né en 1944 à Paris) a toujours été au centre des passions qui ont agité le cinéma français, qu'il s'agisse d'en louer la délicatesse appliquée à la peinture des sentiments, ou d'en fustiger l'intimisme, voire le nombrilisme, et l'étroitesse d'inspiration. Plus en retrait et pourtant plus exposé, pour le meilleur et pour le pire, que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-doillon/#i_86732

DONIOL-VALCROZE JACQUES (1920-1989)

  • Écrit par 
  • Noël SIMSOLO
  •  • 566 mots

Né à Paris le 15 mars 1920, Jacques Doniol-Valcroze y poursuit ses études avant d'être mobilisé en 1939. C'est hors de France qu'il découvre Citizen Kane d'Orson Welles et Alexandre Nevski d'Eisenstein. En 1945, de retour à Paris, il décide de devenir cinéaste. Le critique Jean Georges Auriol en fait son adjoint, de 1946 à 1948, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-doniol-valcroze/#i_86732

DORZIAT GABRIELLE (1880-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 536 mots

Silhouette familière du cinéma français, personnage éminemment victorien, Gabrielle Dorziat, née Marie Odile Léonie Gabrielle Sigrist, aura prouvé que l'on peut faire une grande carrière, et atteindre à la popularité, sans avoir accès – au cinéma du moins – aux premiers rôles. Élève du Conservatoire, elle assure les créations, dans les années 1920, de tous les « grands » dramaturges de l'époque : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabrielle-dorziat/#i_86732

DUBOST PAULETTE (1910-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 267 mots

Actrice française. Née en 1910 à Paris, Paulette Dubost entame d'abord une formation de danseuse à l'Opéra de Paris. Elle se tourne ensuite vers l'opérette (notamment avec Les Aventures du roi Pausole ) avant de faire ses débuts au cinéma. C'est le début d'une carrière qui compte plus de cent cinquante films et qui, à partir de 1926, la voit incarner dans des œuvres de pur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paulette-dubost/#i_86732

DUJARDIN JEAN (1972- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 952 mots

Dans le chapitre « L'art du pastiche »  : […] L' aventure cinématographique de Jean Dujardin se déroule en trois étapes : Brice de Nice , OSS 117 et The Artist. Il joue dans quelques films peu satisfaisants dès 2002. Dans le même temps, il conçoit l'adaptation du populaire Brice, convainc les producteurs, collabore au scénario et occupe le centre du film. Bien qu'empêtré dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-dujardin/#i_86732

DULAC GERMAINE (1882-1942)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 422 mots

La Française Germaine Dulac prend une part active, au début du xx e  siècle, en tant que cinéaste, journaliste et théoricienne, à de multiples courants intellectuels. Pionnière dans l'effort pour légitimer le cinéma en tant qu'art, elle est l'auteur d'une trentaine de courts- et longs-métrages, de fiction, documentaires ou d'avant-garde. Comme ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-dulac/#i_86732

DUMONT BRUNO (1958- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 685 mots
  •  • 1 média

Né en 1958, d'abord professeur de philosophie, Bruno Dumont quitte l'enseignement et réalise pendant plusieurs années des films de commande industriels et d'entreprise. Après un détour rapide par l'écriture de scénarios documentaires pour la télévision, c'est la révélation de son premier long-métrage. Prix Jean Vigo 1997, La Vie de Jésus est un film sur l'enlisement, premie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-dumont/#i_86732

DURAS MARGUERITE (1914-1996)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 2 097 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du roman aux zones limites »  : […] Marguerite Donnadieu est née le 4 avril 1914 à Gia Dinh, agglomération au nord de Saigon, dans une famille de petits fonctionnaires français. Le pseudonyme de Duras lui vient d'une commune du sud-ouest de la France, lieu d'origine de la famille paternelle. Son père meurt en 1918, et sa mère, institutrice, reste seule avec Marguerite et ses deux frères plus âgés : le « grand frère » – l'ennemi, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-duras/#i_86732

DUSSOLLIER ANDRÉ (1946- )

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 565 mots

André Dussollier est né le 17 février 1946 à Annecy. Après des études en lettres modernes, sanctionnées par deux licences et une maîtrise, il monte, âgé de vingt-trois ans, à Paris pour y étudier l'art dramatique. Sorti diplômé du conservatoire, il devient, en 1972, pensionnaire de La Comédie-Française. Il commence alors une activité théâtrale qui, intense jusqu'à la fin des années 1980, l'amène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-dussolier/#i_86732

DUVIVIER JULIEN (1896-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 287 mots

Cinéaste français né le 8 octobre 1896 à Lille, mort le 29 octobre 1967 à Paris, Julien Duvivier s'impose comme l'un des « cinq grands » du cinéma français des années 1930. Il atteint une renommée internationale en participant à l'esthétique du réalisme poétique, qui caractérise une partie des films de cette période. Après des études dans un collège jésuite et une brève carrière de comédien au th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-duvivier/#i_86732

ELLE (P. Verhoeven)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 002 mots
  •  • 1 média

Palme d’or annoncée et souhaitée par de nombreux journalistes, Elle a été ignoré par le jury du festival de Cannes 2016. Avec ce seizième film, Paul Verhoeven poursuit pourtant une œuvre d’une rare cohérence. Elle décrit notre monde à l’image du Moyen Âge crépusculaire de La Chair et le Sang (1985). Un monde où la dégénérescence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elle/#i_86732

ENRICO ROBERT (1931-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 112 mots

Cinéaste français. Après s'être fait connaître par ses courts-métrages ( La Rivière du hibou , 1961), il débute dans le long-métrage avec La Belle Vie (1963), qui évoque la guerre d'Algérie. Suivront de gros succès commerciaux comme Les Grandes Gueules (1965), Boulevard du rhum (1971), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-enrico/#i_86732

ENTRE LES MURS (L. Cantet)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 118 mots

Que se passe-t-il entre et surtout derrière les murs d'une école ? Des cinéastes de talent, Jacques Doillon ou Abdellatif Kéchiche par exemple, ont atteint une vérité certaine dans la description des adolescents dans la rue ou des lieux qu'ils s'approprient. Mais la chose est plus rare dans l'univers d'une salle de classe, où l'affrontement avec l'adulte se produit à l'abri des regards. Pour rép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entre-les-murs-l-cantet/#i_86732

ENTRE LES MURS (L. Cantet), en bref

  • Écrit par 
  • Arnaud BALVAY
  •  • 244 mots

Entre les murs est un film réalisé par Laurent Cantet, sorti en 2008. Adapté du roman du même nom écrit par François Bégaudeau (2006), il raconte le quotidien d'un professeur et d'une classe de 4 e dans un établissement scolaire qualifié de difficile. Entre les murs n'est pas un film comme les autres. Pour pouvoir être, tout c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entre-les-murs-l-cantet-en-bref/#i_86732

ESTHER KAHN (A. Desplechin)

  • Écrit par 
  • Marie-Anne GUÉRIN
  •  • 966 mots

Les films d'Arnaud Desplechin ont besoin de la fiction de l'autre comme d'une réalité, aussi tragique soit-elle. Cette fiction peut être fournie par le récit de l'écrivain, ou bien délivrée par la seule existence de cet autre. Son omniprésence suffit à provoquer le désir de l'enregistrement et du découpage cinématographique : ce sera tour à tour le cousin dont la mort survenue brutalement entraîn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esther-kahn/#i_86732

ÉTAIX PIERRE (1928-2016)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 684 mots
  •  • 1 média

Acteur, prestidigitateur, musicien, clown, peintre, dessinateur, sculpteur, créateur d’automates, affichiste, humoriste, écrivain, dramaturge, metteur en scène, gagman, scénariste et réalisateur de cinéma, tel était Pierre Étaix. Né à Roanne le 23 novembre 1928, il découvre à cinq ans le cirque et manifeste aussitôt le désir d’être clown. Il étudie le violon, puis le piano et le dessin. Il rencon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-etaix/#i_86732

EUSTACHE JEAN (1938-1981)

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 2 027 mots

Le cinéaste Jean Eustache est célèbre pour La Maman et la putain qui provoqua un scandale lors de sa présentation au festival de Cannes en 1973, tout en remportant le prix spécial du jury. Est-il légitime de réduire sa courte carrière à ce seul film ? Sa filmographie est assez brève. Il n'a réalisé que deux longs-métrages de fiction, distribués en salle ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-eustache/#i_86732

FANTASTIQUE

  • Écrit par 
  • Roger CAILLOIS, 
  • Éric DUFOUR, 
  • Jean-Claude ROMER
  •  • 21 074 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le merveilleux français (1940-1945) »  : […] De 1940 à 1945, le cinéma français s'efforce d'oublier la guerre à travers des œuvres d'évasion et voulues telles. C'est un cinéma qui s'ouvre naturellement au fantastique, ou plutôt à tous les fantastiques. L'année 1942 voit l'anticipation inspirer à André Swobada Croisières sidérales , voyages vers Vénus en l'an 2000, l'onirisme exploité par Marcel L'Herbier dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantastique/#i_86732

FAUCON PHILIPPE (1958- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 032 mots

Le cinéaste Philippe Faucon est né en 1958. Son œuvre d'auteur, d'une belle cohérence, ignore la question des spécificités (esthétiques autant qu'économiques) qui délimitent le champ du cinéma et celui de la télévision. Ainsi, L'Amour (1989) est un film de cinéma, Sabine un téléfilm présenté au festival de Venise 1992 où son succès permet une distribu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-faucon/#i_86732

FECHNER CHRISTIAN (1944-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 239 mots

Producteur de cinéma français. Après avoir travaillé dans le domaine de la chanson de variété (où il produit Antoine, Les Charlots), il se tourne vers le cinéma et produit durant les années 1970 et 1980 des films populaires à succès de Claude Zidi, Pierre Richard et Patrice Leconte, tels que Les Fous du stade (1971), Je sais rien mais je dirai tout (19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-fechner/#i_86732

FERNANDEL FERNAND CONTANDIN dit (1903-1971)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 655 mots

Fernand Joseph Désiré Contandin dit Fernandel débuta au music-hall comme enfant prodige avant de devenir un des rois du comique troupier. À cette époque, la décentralisation était effective : on pouvait devenir vedette à Marseille avant de recevoir le sacre parisien. Son numéro bien rôdé, Fernandel « monte » à Paris et débute à Bobino. Itinéraire désormais classique : il est remarqué par Mayol, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernandel/#i_86732

FERRAN PASCALE (1960- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 795 mots

Née en 1960 à Paris, Pascale Ferran fait des études de cinéma à l'université. Étudiante à l'I.D.H.E.C. de 1980 à 1983, elle organise un groupe de travail avec Arnaud Desplechin, Eric Rochant, Pierre Trividic. Pendant la décennie 1980, elle est assistante sur des émissions de télévision et réalise plusieurs courts-métrages dont Le Baiser (1990, une série de courts plans de b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascale-ferran/#i_86732

FEUILLADE LOUIS (1873-1925)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 789 mots

L'œuvre de Louis Feuillade est considérable : près de cinq cents films, compte tenu d'une centaine de négatifs détruits. C'est un précurseur de cette école française du cinéma que l'on a coutume de désigner sous l'appellation de « réalisme poétique » et qui groupa des personnalités aussi diverses que René Clair (lequel fut d'ailleurs son interprète), Epstein, Feyder, Carné, Vigo, Renoir, Grémillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-feuillade/#i_86732

FEYDER JACQUES FRÉDÉRIX dit JACQUES (1888-1948)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 320 mots

Cinéaste d'origine belge, naturalisé français en 1928. Après avoir envisagé sans succès une carrière militaire, Jacques Feyder devient acteur de théâtre puis de cinéma en France dès 1912. Il débute dans la réalisation en 1915 pour la firme Gaumont, où il fera en deux ans une quinzaine de films. Après l'interruption d'un an de guerre (dans l'armée belge), il revient au cinéma et, en 1920-1921, réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feyder-jacques-frederix-dit-jacques/#i_86732

FIESCHI JEAN-ANDRÉ (1942-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 310 mots

Cinéaste et critique français. Né à Ajaccio, Jean-André Fieschi collabore à partir de 1961 aux Cahiers du cinéma , alors dirigés par Eric Rohmer, et y publie de nombreux articles et entretiens. De 1964 à 1968, lorsque Jacques Rivette deviendra directeur de la revue, il occupera le poste de secrétaire de rédaction. Par la suite, il collabore à des revues, telles que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-andre-fieschi/#i_86732

FLANDRES (B. Dumont)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 1 030 mots

Flandres (2006), quatrième film de Bruno Dumont, opère un retour en grâce de celui-ci auprès de la critique, sinon du public, après l'échec de Twentyn ine Palms sorti en 2003. Sélectionné au festival de Cannes, il offre à son réalisateur son deuxième grand prix du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flandres/#i_86732

FRANJU GEORGES (1912-1987)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 435 mots

La contribution de Georges Franju au renouveau du cinéma français dans les années cinquante, quoique discrète et toujours située en marge des vagues, anciennes ou nouvelles, et des écoles, voire à contre-courant de celles-ci, est exemplaire. Dans le documentaire, tout d'abord : Le Sang des bêtes (1948), Hôtel des Invalides (1951), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-franju/#i_86732

FRANTZ (F. Ozon)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 026 mots
  •  • 1 média

Avec ses goûts hétéroclites, ses œuvres souvent brillantes, spectaculaires et toujours très variées, François Ozon – un des cinéastes français les plus populaires de la génération 1990 – divise la critique mais s’affirme comme un auteur éclectique du plus grand intérêt. En début de carrière, il a aimé choquer ( Regarde la mer , 1997), puis a progressivement préféré jouer sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantz/#i_86732

FRESNAY PIERRE (1897-1975)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 438 mots

Pierre Laudenbach, connu sous le pseudonyme de Pierre Fresnay, fait ses débuts au théâtre, en 1911, avec Réjane. Admis au Conservatoire, il est l'élève de Paul Mounet et de Georges Berr. Il entre à la Comédie-Française en 1915 où il joue Molière, Marivaux et Musset, devient un jeune premier romantique, acquiert le fameux phrasé ponctué de pauses entre les mots, la diction nasale qui le rendront cé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-fresnay/#i_86732

FREY SAMI (1937- )

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 596 mots

Dans La Bête dans la jungle , pièce de théâtre adaptée par Marguerite Duras du court récit d'Henry James, les deux protagonistes démontent le mécanisme du langage, tentent d'en percer l'opacité, débusquant la violence dissimulée dans les mots... Nul mieux que Sami Frey, interprète de la pièce au côté de Delphine Seyrig, en 1981, ne pouvait montrer une telle maîtrise du non-di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sami-frey/#i_86732

FUNÈS LOUIS DE (1914-1983)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 994 mots

Fernandel passera probablement à la postérité grâce aux quelques rôles mémorables qui lui ont été offerts par Marcel Pagnol. Mais Louis de Funès ? Curieuse et agaçante carrière que celle de cette vedette du cinéma comique français : vingt ans d'échecs et vingt ans de gloire. Plébiscité par le public et ignoré ou méprisé par la critique, Louis de Funès, à travers cent films médiocres, est parvenu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-de-funes/#i_86732

GABIN JEAN (1904-1976)

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD, 
  • Universalis
  •  • 1 012 mots
  •  • 3 médias

« Mauvais garçon, le foulard autour du cou, le chapeau baissé sur les yeux, Jean Gabin occupe l'écran avec cette puissance, cette pesanteur, qui marqueront quarante ans de cinéma français. » C'est ainsi que Jean-Pierre Jeancolas évoque une des premières apparitions notables de l'acteur dans Cœur de Lilas d'Anatole Litvak (1931). Une silhouette s'esquisse ici, qui ne tardera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gabin/#i_86732

GABRIELLE (P. Chéreau)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 039 mots

Pour son neuvième long-métrage, Patrice Chéreau a choisi d'adapter une nouvelle de Joseph Conrad, Le Retour  : un homme, en rentrant chez lui un soir, trouve une lettre de son épouse lui annonçant qu'elle le quitte ; presque aussitôt après, elle revient. Il lui parle, elle répond à peine. La terrible confrontation qui s'ensuit met à nu la vacuité de leurs rapports. Chéreau a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabrielle/#i_86732

GANCE ABEL (1889-1981)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 1 560 mots
  •  • 1 média

Grande figure du cinéma français muet, Abel Gance impose pendant la Première Guerre mondiale un lyrisme exacerbé, un imaginaire déchaîné, un sens des éclairages qui tranchent sur la grisaille d'un cinéma national qui ne s'est pas relevé du choc d'août 1914. Il va être, dans les années 1920, l'homme d'un cinéma épique, visionnaire et démesuré qui culmine avec le Napoléon inach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abel-gance/#i_86732

GARCIA NICOLE (1948- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 803 mots

Née en 1948 à Oran, en Algérie, Nicole Garcia entre au conservatoire à Paris dont elle sort en 1967 avec un prix de comédie moderne. Elle passe alors une licence de philosophie puis joue au théâtre Brecht, Corneille, Musset, Tchekhov, Shakespeare (mis en scène par Roger Planchon). Elle débute à l'écran en 1974 avec Que la fête commence de Bertrand Tavernier, sans abandonner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicole-garcia/#i_86732

GARREL PHILIPPE (1948- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 095 mots

Fils du comédien Maurice Garrel, Philippe Garrel est né en 1948 à Paris. Il réalise son premier court-métrage à seize ans ( Les Enfants désaccordés , 1964). Un couple adolescent fait une fugue, puis se dispute, à l'image des parents. Le thème originel du cinéma de Garrel, la séparation, est déjà présent. Dans le couple d'abord. Entre l'enfant et le corps de la mère. Puis avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-garrel/#i_86732

GATLIF TONY (1948- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 728 mots

Gitan né à Alger en 1948 dans une famille sédentarisée, Tony Gatlif nourrira le meilleur de son cinéma de la défense fière et passionnée de cette double ascendance. D'abord comédien au théâtre et à la télévision, cinéphile, il consacre Canta Gitano (1981), son premier court-métrage, à la culture tsigane et gitane, notamment à sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-gatlif/#i_86732

GAUMONT

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 980 mots

Le Français Léon Gaumont (1864-1946) est un industriel établi dans le matériel photographique lorsqu'il décide de financer les travaux de Georges Demen̈y sur l'image animée. Sa secrétaire, Alice Guy, passe à la réalisation dès 1896. Fabricant de matériel, Gaumont produit des films burlesques et des saynètes comiques, des petites fictions, qui alimentent un marché naissant, tandis que sont lancées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaumont/#i_86732

GÉLIN DANIEL (1921-2002)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 769 mots

Daniel Gélin restera le symbole de la jeunesse enthousiaste et prête à croquer la vie à belles dents après les ravages de l'Occupation. Mèche noire sur le front, œil tendre et moqueur, voix de velours, il a imprimé entre 1945 et 1960 son image sur les écrans, et imposé au théâtre des personnages qui séduisaient les critiques et troublaient les spectateurs. Né en 1921 à Angers, la capitale l'attire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-gelin/#i_86732

GIONO JEAN (1895-1970)

  • Écrit par 
  • Laurent FOURCAUT
  •  • 6 230 mots

Dans le chapitre « Giono et le cinéma »  : […] Plusieurs cinéastes ont porté à l'écran des œuvres de Giono, avec un bonheur inégal. Marcel Pagnol est l'auteur de films de qualité, mais fort éloignés de l'esprit des textes ( Jofroi , Angèle , Regain , La Femme du boulanger ). Il en va de même du Chant du monde de Marcel Camus (1965), d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-giono/#i_86732

GIRARDOT ANNIE (1931-2011)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 641 mots

Née à Paris, le 25 octobre 1931, Annie Girardot commence à suivre les cours du Conservatoire à l'âge de dix-huit ans, tout en se produisant dans des cabarets, comme La Rose rouge et Le Lapin agile, et des revues, notamment avec la troupe de Robert Dhéry. Sortie, avec deux prix, du Conservatoire en 1954, elle est engagée à la Comédie-Française qu'elle quittera en 1957. Après de modestes apparition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annie-girardot/#i_86732

GIRAUDEAU BERNARD (1947-2010)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 786 mots
  •  • 1 média

Né le 18 juin 1947 à La Rochelle, Bernard Giraudeau est le fils d'un militaire de carrière que ses affectations éloignent de sa famille. En 1963, le jeune homme s'engage pour sept ans dans la marine nationale. Après une formation de mécanicien, il sert comme matelot puis quartier-maître sur plusieurs bâtiments, et fait ainsi par deux fois le tour du monde. De retour à la vie civile, il exerce dive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-giraudeau/#i_86732

GIROD FRANCIS (1944-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 155 mots

Réalisateur français. Francis Girod fait une entrée fracassante dans l'univers cinéphilique en 1974, avec Le Trio infernal où Michel Piccoli, en avocat véreux, Romy Schneider, en épouse soumise, et Mascha Gonska, en belle-sœur attentive, découpaient puis réduisaient en bouillie leurs victimes dans une baignoire remplie d'acide sulfurique. Un temps journaliste au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-girod/#i_86732

GODARD JEAN-LUC

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT, 
  • Suzanne LIANDRAT-GUIGUES
  •  • 3 152 mots
  •  • 3 médias

Jean-Luc Godard est certainement le cinéaste qu'on associe le plus volontiers à l'art contemporain. Son travail avec la vidéo a renforcé cette tendance. À la fin de 1992, le musée d'Art moderne de New York a organisé une exposition sur son œuvre. Ce cinéaste admiré, adulé même, a la réputation d'être obscur et alambiqué. Ses propos paradoxaux, ses interventions à la télévision, souvent provocatri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/godard-jean-luc/#i_86732

GODARD JEAN-LUC - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 412 mots

3 décembre 1930 Naissance de Jean-Luc Godard à Paris, d'une riche famille bourgeoise et protestante suisse. Il est élevé par sa mère au milieu des livres, et dans la religion protestante. 1948 Après des études dans un collège à Nyons en Suisse, puis au lycée Buffon à Paris, il passe son baccalauréat à Grenoble, et renonce à faire « maths-sup  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/godard-reperes-chronologiques/#i_86732

GONDRY MICHEL (1963- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 026 mots
  •  • 2 médias

Quel jeune passionné de cinéma n'a pas rêvé d'aller tenter sa chance en Amérique ? Michel Gondry l'a fait et la success story , dans les années 1990, de ce « Frenchy » et golden boy est vite devenue fameuse. Depuis lors, plusieurs longs-métrages sont venus confirmer le talent de ce prolifique représentant du nouveau cinéma français des années 2000. Né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-gondry/#i_86732

GRÂCE À DIEU (F. Ozon)

  • Écrit par 
  • Colette MILON
  •  • 1 152 mots
  •  • 1 média

Depuis 1998 et son premier long métrage, Sitcom , rares auront été les années sans un nouveau film de François Ozon . Sujets originaux ( Sous le sable , 2000), adaptations de romans ( Angel , 2006 ; Jeune et jolie , 2013), de pièces de théâtre, piochées chez Fassbinder ( Gout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-a-dieu-f-ozon/#i_86732

LA GRANDE BOUFFE, film de Marco Ferreri

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 999 mots

La Grande Bouffe fit scandale à l'occasion de sa présentation au festival de Cannes en mai 1973, puis lors de sa sortie en salles. Les publicitaires avaient malicieusement orchestré une campagne destinée à provoquer les esprits sensibles à partir d'une affiche de Reiser et de diverses rumeurs scabreuses issues du tournage. Marco Ferreri (1928-1997) n'était pourtant pas un in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-grande-bouffe/#i_86732

LA GRANDE VADROUILLE, film de Gérard Oury

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 920 mots

Élève du cours Simon, Gérard Oury (1919-2006), né à Paris, intègre le Conservatoire en 1938, puis il devient pensionnaire à la Comédie-Française où Édouard Bourdet lui confie le rôle de Britannicus. L'occupation allemande le contraint à poursuivre sa carrière de comédien à Genève. Il revient en France en 1945 et s'intéresse au cinéma où il interprète de petits rôles dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-grande-vadrouille/#i_86732

GRANGIER GILLES (1911-1996)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 690 mots

Auteur d'une abondante mais inégale filmographie, fortement critiqué lors de l'avènement de la nouvelle vague, Gilles Grangier a signé d'incontestables réussites dans le domaine du « polar » à la française ou des films d'atmosphère à la Simenon. Après avoir été assistant à la mise en scène, il commence sa carrière en 1943, en dirigeant Noël-Noël dans Adémaï bandit d'honneur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-grangier/#i_86732

GRÉMILLON JEAN (1902-1959)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 512 mots
  •  • 1 média

Réalisateur aujourd'hui un peu oublié, Jean Grémillon, dont la carrière va de 1923 à 1958, est pourtant l'un des metteurs en scène importants de l'histoire du cinéma français. Il fut l'auteur de documentaires ( Alchimie , 1952 ; La Maison aux images , 1954 ; André Masson ou les Quatre Éléments , 1957-1958 ; ou encore du moyen métrag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gremillon/#i_86732

GRENIER ROGER (1919-2017)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 994 mots

Journaliste, homme de radio et écrivain français, Roger Grenier fut un incomparable témoin de notre xx e  siècle littéraire. L'exergue malicieux de ses Brefs Récits pour une longue histoire (2012), emprunté à Valery Larbaud, en dit long sur la posture paradoxale de leur auteur dont l'œuvre abondante et limpide est constitué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-grenier/#i_86732

GRUAULT JEAN (1924-2015)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 762 mots

Acteur, metteur en scène de théâtre, auteur dramatique, romancier, librettiste d’opéra, Jean Gruault a marqué l’histoire du cinéma par son travail de scénariste. S’il avait écrit pour des réalisateurs tels que Robert Enrico ou Gavin Millar, il était surtout de la famille de la nouvelle vague (via Rossellini, Rivette, Truffaut) et, plus globalement, des « cinéastes de la modernité » des années 196 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gruault/#i_86732

GUÉDIGUIAN ROBERT (1953- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 103 mots
  •  • 1 média

Né en 1953 à Marseille, Robert Guédiguian réalise son premier long-métrage en s'inscrivant dans le courant régionaliste qui marque le début des années 1980 : l'écriture de Dernier Été (1980) résulte de la tension entre la volonté de quitter sa ville natale (pour « monter » à Paris faire du cinéma) et celle de planter d'entrée le décor géographique et humain qui sera celui de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-guediguian/#i_86732

GUITRY SACHA (1885-1957)

  • Écrit par 
  • Noël SIMSOLO
  •  • 1 321 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Guitry cinéaste »  : […] Là où Guitry reste un exceptionnel inventeur, c'est dans le septième art. Pourtant, il lui fut longtemps hostile, affirmant que le cinéma n'était bon que pour le documentaire, et réalisant d'ailleurs, en 1914, une suite de portraits filmés : Ceux de chez nous , qui nous restitue la présence d'André Antoine, Sarah Bernhardt, Edgar Degas, Anatole France, Lucien Guitry, Octave M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacha-guitry/#i_86732

GUY ALICE (1873-1968)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 565 mots

Pionnière de l'industrie cinématographique française et américaine, Alice Guy fut la première femme réalisatrice. Née le 1 er  juillet 1873 à Paris, Alice Guy débute comme secrétaire de Léon Gaumont. Elle dirige son premier film, La Fée aux choux , en 1896 afin de montrer quel potentiel de divertissement recèlent la caméra fabriquée par son employeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-guy/#i_86732

HANOUN MARCEL (1929-2012)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 390 mots

Marcel Hanoun est né à Tunis le 22 octobre 1929. Contemporain de la Nouvelle Vague, il réalise son premier long-métrage en 1958 mais demeure isolé, même si, au début, Jean-Luc Godard loue, dans les Cahiers du cinéma , l'avènement de cet « outsider ». Ses recherches ne seront, par la suite, prises en considération ni par les membres issus du tronc central de cette galaxie (Riv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-hanoun/#i_86732

HAZANAVICIUS MICHEL (1967- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 957 mots

Né le 29 mars 1967 à Paris dans une famille d'origine lituanienne, Michel Hazanavicius débute sur la chaîne Canal Plus en travaillant aux scénarios de divers programmes, notamment aux sketches des Nuls qu'il réalisera lui-même à partir de 1992. Il signe également des spots publicitaires et des détournements d'extraits de films ou d'émissions célèbres, modifiant dialogues et montage dans un esprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-hazanavicius/#i_86732

HIROSHIMA MON AMOUR, film de Alain Resnais

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Lorsque Alain Resnais est pressenti pour réaliser un film sur le thème de la bombe atomique d'Hiroshima et des dangers du nucléaire, il est déjà un auteur de courts-métrages jouissant d'une notoriété internationale incontestable, en particulier grâce à Nuit et Brouillard (1955). Il a débuté sa carrière comme monteur et auteur de documentaires sur des peintres et des toiles c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiroshima-mon-amour/#i_86732

HISTOIRE(S) DU CINÉMA (J.-L. Godard)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 188 mots

Les méchantes langues diront sans doute qu'à presque soixante-dix ans Jean-Luc Godard avait enfin réussi, avec la publication de ses Histoire(s) du cinéma (Gallimard-Gaumont, 1998), à entrer dans la prestigieuse collection « blanche ». Elles n'auront pas tout à fait tort dans la mesure où l'édition en quatre volumes sous coffret du texte et des images de la série filmée en p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoires-du-cinema/#i_86732

HOLT JANY (1909-2005)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 710 mots

Jany Holt, de son vrai nom Ekaterina Rouxandra Olt, naît à Bucarest le 13 août 1909. À dix-sept ans, elle débarque à Paris pour vivre sa passion, le théâtre – auprès de Charles Dullin. Sa persévérance touche Raimu. Elle apparaît à son côté dans Ces Messieurs de la Santé (Paul Armont, 1931). Harry Baur l'avait distinguée parmi les ombres du ghetto de Prague, quand Julien Duvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jany-holt/#i_86732

HONORÉ CHRISTOPHE (1970- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 966 mots

Dans le chapitre « Le cinéaste maniériste de la douleur psychique »  : […] Son premier long-métrage, Dix-Sept Fois Cécile Cassard (2002), fragmente en dix-sept approches harmoniques le récit de la reconstitution mentale d'une jeune femme terrassée par la mort de son époux. Ma Mère (2004) transpose le roman de Georges Bataille, en le situant de nos jours dans les îles Canaries, et en opposant le tourisme sexuel à l'initiation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-honore/#i_86732

HUNEBELLE ANDRÉ (1896-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 612 mots

N'étant certes pas un auteur de films, au sens « valorisant » que ce terme a pris au temps de la Nouvelle Vague – une nouvelle vague qu'il a côtoyée sans en rien connaître, mais sans en souffrir –, André Hunebelle a, pendant trente ans, fabriqué des spectacles cinématographiques visant et atteignant un public populaire qui ignorait généralement et son nom et son rôle. Il a entretenu aussi longtem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-hunebelle/#i_86732

HUPPERT ISABELLE (1953- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 023 mots
  •  • 2 médias

Le principal objet de désir offert à une actrice reste encore aujourd'hui une certaine idéalisation de son image, et son plus beau rôle semble être de représentation. Isabelle Huppert en a choisi un autre : celui de comédienne en action, au travail . Avec une capacité inégalée à multiplier les expériences, elle a tracé un chemin fait d'exigence et d'inventivité, ne fuyant pas les feux de la célébr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-huppert/#i_86732

JACQUOT BENOIT (1947- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 874 mots
  •  • 1 média

Né en 1947, cinéphile, assistant (notamment de Marguerite Duras), réalisateur à la grande époque de l'Institut national de l'audiovisuel où il signe un documentaire sur Jacques Lacan en 1974, Benoît Jacquot est, depuis cette date, le cinéaste français qui tourne le plus : téléfilms (de l'adaptation du chapitre  iii de L'Amérique de Kafka –  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoit-jacquot/#i_86732

JEAN-LUC GODARD (exposition)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 407 mots

L'exposition qui s'est tenue à Paris au Centre Georges-Pompidou, du 11 mai au 14 août 2006, –  Voyage (s) en utopie, Jean-Luc Godard, 1946-2006, à la recherche d'un théorème perdu  – affiche ses ambitions : mettre en espace, en quelque sorte, les Histoire(s) du cinéma , l'œuvre-somme de Godard achevée en 1998, à quoi s'ajoute une rétrospective quasi in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-godard/#i_86732

JOURDAN LOUIS (1921-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 469 mots

L’acteur Louis Jourdan incarna – avec son physique de grand et beau brun au regard de braise et à la voix caressante – l’archétype du « French lover » courtois et élégant dans nombre de films américains – notamment ceux de Vincente Minelli, Madame Bovary (1949), d’après Flaubert, et, surtout, Gigi (1958), la comédie musicale écrite par A. J. Lerner et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-jourdan/#i_86732

LE JOUR SE LÈVE, film de Marcel Carné

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 887 mots

Classique français du « réalisme poétique » des années 1930, Le jour se lève vient après l'un des plus grands succès de Marcel Carné, Le Quai des brumes (1938), auquel il semble reprendre beaucoup d'éléments, aussi bien pour l'équipe (le dialoguiste Jacques Prévert, le décorateur Alexandre Trauner, le musicien Maurice Jaubert, et Gabin dans le rôle pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jour-se-leve/#i_86732

JOUVET LOUIS (1887-1951)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 919 mots
  •  • 1 média

Il y a deux Louis Jouvet  : l'homme de théâtre, un des plus importants animateurs de compagnie et metteurs en scène du xx e  siècle ; et la vedette de cinéma – malgré lui, pourrait-on dire – dont une quarantaine de films conservent pour la postérité la silhouette dégingandée, le visage en lame de couteau et la diction unique. « Le théâtre, disait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-jouvet/#i_86732

JOYEUX ODETTE (1915-2000)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 648 mots
  •  • 1 média

Petite Parisienne, oubliée par son père, couvée par sa mère qu'elle adore, Odette Joyeux fait très tôt connaissance avec les arts du spectacle. Un ami l'oriente vers les cours de danse de l'Opéra. En 1927, une dame-mécène, Jeanne Dubost, reçoit en hommage dix morceaux écrits par les meilleurs compositeurs de l'époque pour une suite-ballet intitulé L'Éventail de Jeanne . Odet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odette-joyeux/#i_86732

JULLIAN MARCEL (1922-2004)

  • Écrit par 
  • Maryse RAMAMBASON
  •  • 744 mots

Tour à tour et parfois tout à la fois éditeur, écrivain, scénariste, producteur, homme de radio et de télévision, Marcel Jullian était un personnage incontournable du paysage médiatique français. Né le 31 janvier 1922 à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), Marcel Jullian, après des études à la faculté des lettres de Paris, exerce différents métiers, tels que mineur de fond, conducteur de poids lourds […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-jullian/#i_86732

KASSOVITZ MATHIEU (1968- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 588 mots

Né en 1968, Mathieu Kassovitz est le fils du réalisateur de télévision Peter Kassovitz. Comédien, il effectue quelques travaux scénaristiques puis, à vingt-cinq ans, écrit, interprète et met en scène Métisse (1993) où Lola hésite entre ses deux amants (le blanc et le noir) comme Nola dans She's Gotta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathieu-kassovitz/#i_86732

KAST PIERRE (1920-1984)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 756 mots

Né le 22 décembre 1920, Pierre Kast appartient à cette génération que l'histoire a fait mûrir brutalement. En 1940, sans avoir connu la drôle de guerre, il découvre le drôle de jeu : responsable d'un mouvement d'étudiants communistes, il est un des organisateurs de la manifestation du 11 novembre. Arrêté quelques jours plus tard, il passe cinq mois en prison, et plonge ensuite pour quatre années d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-kast/#i_86732

KECHICHE ABDELLATIF (1960- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 883 mots
  •  • 1 média

Né le 7 décembre 1960 à Tunis, Abdellatif Kechiche arrive tout enfant avec ses parents à Nice. Adolescent, il fréquente beaucoup les salles de cinéma et la cinémathèque de la ville puis, à la fin de la décennie, cherche à écrire. Mais ne parvenant pas à placer ses premiers récits, il suit les cours de la classe d'art dramatique du conservatoire de Nice et se trouve assez vite engagé au théâtre. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdellatif-kechiche/#i_86732

KLAPISCH CÉDRIC (1961- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 673 mots

Né en 1961, Cédric Klapisch, après des études de philosophie et de cinéma à Paris, étudie aux États-Unis où il tourne quelques courts-métrages. De retour en France, il signe plusieurs films d'entreprise avant Riens du tout (1992), premier long-métrage où Fabrice Luchini campe un jeune P.-D.G. qui veut moderniser un grand magasin pour éviter sa fermeture programmée. D'entrée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cedric-klapisch/#i_86732

KLEIN WILLIAM (1928- )

  • Écrit par 
  • Philippe DUBOIS
  •  • 942 mots

« Le geste de photographier est pour moi un moment de transe où l'on peut saisir plusieurs centaines de choses qui se passent en même temps et que l'on sent, que l'on voit, consciemment ou non. » Ces propos de William Klein décrivent assez bien le sentiment que l'on ressent devant ses photographies, qui nous montrent, le plus souvent, des scènes de rue, toutes en mouvement, foisonnantes et pourtan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-klein/#i_86732

LADY CHATTERLEY (P. Ferran)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 955 mots

Au cours des années 1920, David Herbert Lawrence compose trois versions successives d'un grand roman dont la dernière version est publiée en Angleterre en 1928 sous le titre de L'Amant de Lady Chatterley . Le sujet en est bien connu : sir Clifford Chatterley étant devenu impuissant à la suite d'une blessure de guerre, son épouse, C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lady-chatterley/#i_86732

LAFONT BERNADETTE (1938-2013)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 658 mots
  •  • 1 média

Née le 26 octobre 1938, à Nîmes, dans le Gard, Bernadette Lafont se destine tout d'abord à la danse. Elle entre donc à l'Opéra de Nîmes, où elle fait la connaissance de Gérard Blain, qui deviendra son mari. « Montée » à Paris, elle rencontre François Truffaut qui en fait l'héroïne, au côté de Gérard Blain, du film Les Mistons (1957). Puis, toujours avec Gérard Blain pour pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernadette-lafont/#i_86732

LA LOI DU MARCHÉ (S. Brizé)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 975 mots

Tout en peignant la banalité du quotidien, le réalisme de Stéphane Brizé sait s’attacher aux êtres qui trouvent la force de s’arracher aux contraintes et aux clichés qui gouvernent leur condition. L’émotion surgit alors d’une psychologie individuelle capable de s’affirmer contre la sociologie du groupe : une « pervenche » ( Le Bleu des villes , 1999), un huissier de justice ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-loi-du-marche/#i_86732

LALOUX RENÉ (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN
  •  • 664 mots

Toute sa vie, René Laloux s'est battu pour imposer un art qu'il portait très haut : le dessin animé. Il fut un des rares en France à tenter, au début des années 1970, le pari du long métrage ( La Planète sauvage , 1973). Né en 1929, il suit d'abord des études de dessin et de sculpture sur bois. Puis il devient moniteur d'activités artistiques à la clinique psychiatrique de Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-laloux/#i_86732

LANGLOIS HENRI (1914-1977)

  • Écrit par 
  • Pierre KAST
  •  • 303 mots

Né à Smyrne, mort à Paris, Henri Langlois a plus fortement et plus durablement influencé le cinéma que s'il avait été réalisateur, scénariste ou producteur. Dès son adolescence, la passion pour le cinéma, en quoi il voit un moyen d'expression privilégié, art populaire et création autonome, l'entraîne à tout sacrifier à un but unique : sauver les films de la destruction. En 1935, il fonde avec Geor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-langlois/#i_86732

LANZMANN CLAUDE (1925-2018)

  • Écrit par 
  • Juliette SIMONT
  •  • 1 178 mots
  •  • 1 média

Né à Bois-Colombes le 27 novembre 1925, Claude Lanzmann, écrivain, cinéaste, intellectuel dans le siècle, directeur de la revue Les Temps modernes (fondée par Jean-Paul Sartre en 1945) est d'abord mondialement connu pour Shoah (1985), consacré à l'extermination des Juifs par le gaz . Que le titre de ce film, deux syllabes opaques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-lanzmann/#i_86732

L'ATALANTE (J. Vigo), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 232 mots

D'abord remonté par les producteurs et affublé d'une rengaine à la mode, « Le Chaland qui passe », qui lui donne provisoirement son titre, L'Atalante de Jean Vigo (1905-1934) n'est pas seulement le sommet de l'œuvre trop rare et trop fugace du « Rimbaud du cinéma », comme on l'a surnommé. Le film marque sinon la naissance d'un cinéma d'auteur, qui existait depuis longtemps, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atalante/#i_86732

LAUTNER GEORGES (1926-2013)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 678 mots
  •  • 1 média

Né à Nice en 1926, élevé dans le sérail (il est le fils de l'actrice Renée Saint-Cyr), habitué des studios de la Victorine et de la Côte d'Azur où il a tourné treize longs-métrages sur la quarantaine réalisés jusqu'au milieu des années 1990, Georges Lautner est parmi les réalisateurs dont les films sont le plus fréquemment reprogrammés aux heures de grande écoute par les télévisions hertziennes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lautner/#i_86732

LA VIE RÊVÉE DES ANGES (É. Zonca)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 979 mots

Le jury du festival de Cannes 1998, dans son audace, ne s'est pas trompé en couronnant le premier long-métrage d'un réalisateur de quarante et un ans, Érick Zonca, d'un double prix d'interprétation féminine. Si La Vie rêvée des anges narre la rencontre de deux personnages opposés, le film, d'un même mouvement confronte et lie l'une à l'autre deux actrices de nature hétérogèn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-revee-des-anges/#i_86732

LA VILLA (R. Guédiguian)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 1 043 mots
  •  • 1 média

Après s’être consacré à des fictions qui interrogeaient une généalogie arménienne dans Une h istoire de fou (2015), Le Voyage en Arménie (2006) et L’Armée du crime (2009), apportant une dimension supplémentaire à une filmographie marquée par une suite d’œuvres su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-villa/#i_86732

LE MÉPRIS (J.-L. Godard), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 226 mots

Jean-Luc Godard adapte un roman psychologique d'Alberto Moravia, Le Mépris (1954). La presse s'empare de l'événement. Non pas à cause de Moravia, mais parce que « l'enfant terrible de la Nouvelle Vague » tourne avec Brigitte Bardot, star devenue « mythe », à qui Louis Malle vient de consacrer Vie privée un film entre fiction et documentaire. Face à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mepris/#i_86732

LÉAUD JEAN-PIERRE (1944- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 670 mots
  •  • 2 médias

Contrairement à une légende tenace, la carrière de Jean-Pierre Léaud n’a pas débuté avec Les   Quatre Cents Coups (1959). Non seulement il a joué (avec Jean Marais) en 1957 dans La   T our , prend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-leaud/#i_86732

LE BARGY CHARLES GUSTAVE AUGUSTE (1858-1936)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 352 mots

Acteur français. Formé au Conservatoire, Le Bargy obtint des prix de tragédie et de comédie et entra à la Comédie-Française où il interpréta les grands rôles du répertoire et créa maintes pièces. Il en devint sociétaire et professa au Conservatoire. Son talent de comédien, très apprécié à l'époque, répondait au « style » du Théâtre-Français, fait de cette noblesse qui confine à la grandiloquence. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-gustave-auguste-le-bargy/#i_86732

LE BEAU SERGE, film de Claude Chabrol

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 944 mots

Le Beau Serge est le premier long-métrage de la Nouvelle Vague. Le film est autoproduit par Claude Chabrol lui-même, avec l'argent d'un héritage familial. Il est réalisé en plein hiver 1957-1958, à Sardent, village de la Creuse où Chabrol (1930-2010), fils d'un pharmacien parisien du XIV e  arrondissement, avait passé les quatre années d'occupation. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-beau-serge/#i_86732

LE CHANOIS JEAN-PAUL (1909-1985)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 406 mots

Jean-Paul Le Chanois aura jalonné le cinéma français de l'après-guerre d'œuvres courageuses et volontiers édifiantes, en tout cas utiles dans leur didactisme et agréables dans leur facture. Se détache cependant Au cœur de l'orage (1944), qu'il réalise après la Seconde Guerre mondiale et qui est un documentaire réalisé à la gloire de la Résistance dans le Vercors. Le cinéaste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-le-chanois/#i_86732

LECLERC GINETTE (1912-1992)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 582 mots
  •  • 1 média

La carrière cinématographique de Geneviève Menu, qui conserva pour l'écran le nom de son premier mari, peut se résumer en cinq titres : Prison sans barreaux (L. Moguy, 1937), La Femme du boulanger (M. Pagnol, 1938), L'Empreinte du dieu (L. Moguy, 1939), Le Corbeau (H.-G. Clouzot, 1943) , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ginette-leclerc/#i_86732

LECONTE PATRICE (1947- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 780 mots

Depuis ses débuts à la fin des années 1980, Patrice Leconte est volontiers considéré par le grand public, les médias et surtout la profession comme un des meilleurs réalisateurs français, à l'image de Jean Delannoy, René Clément, André Cayatte, Marc Allégret ou Henri Decoin, lorsque dominait dans les années 1950 l'esthétique de la « qualité française ». En fait sa carrière présente trois périodes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrice-leconte/#i_86732

LEENHARDT ROGER (1903-1985)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 250 mots

Réalisateur de cinéma qui — l'un des premiers en Europe, avant Rossellini et Antonioni — chercha à « dédramatiser » le cinéma, à le débarrasser de ce carcan de théâtralité qu'il traîne comme un boulet depuis sa naissance, à récuser enfin les facilités du spectacle pour en faire le plus complet des modes de récit. Roger Leenhardt tourna Dernières Vacances (1947) comme il eût […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-leenhardt/#i_86732

LE FABULEUX DESTIN D'AMÉLIE POULAIN (J.-P. Jeunet)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Certains films relèvent de l'art, d'autres du symptôme. Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2001) relève-t-il de l'un ou de l'autre ? ou des deux à la fois ? C'est la question que pose la polémique déclenchée par ceux qui se sont attribué la mission de défendre un film pourtant favorablement accueilli par la presse comme par des millions de spectateurs. L'objet paraît pourt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-fabuleux-destin-d-amelie-poulain/#i_86732

LEFEBVRE JEAN (1919-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 114 mots

Comédien français. Révélé par les Tontons flingueurs (1963) de Georges Lautner, film dans lequel Lino Ventura lui applique le surnom de « Gueule de cocker » qu'il conservera toute la vie, Jean Lefebvre s'était destiné d'abord à une carrière de chanteur d'opéra, avant de débuter au cabaret puis auprès de Robert Dhéry ( La Plume de ma tante ). Il tourner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-lefebvre/#i_86732

LELOUCH CLAUDE (1937- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Cinéaste français, né le 30 octobre 1937 à Paris. Fils d'un commerçant juif, dont la famille a vécu en Algérie pendant trois générations, Claude Lelouch et sa mère se cachent pendant l’Occupation dans des salles de cinéma. C’est là que le jeune garçon découvrira l’amour du cinéma. Il remporte un prix lors du festival du film amateur de Courbevoie dès l'âge de treize ans avec le film […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-lelouch/#i_86732

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT (J. Tati), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 238 mots

Jacques Tati (1908-1982) avait renouvelé le cinéma comique français en alliant, dans Jour de fête , le burlesque muet à la modernité d'un cinéma de l'observation. Après François le facteur, témoin d'une France rurale en voie de disparition, il invente Hulot, qui naît en même temps que cette civilisation des loisirs dont vont abondamment parler les sociologues. Hurluberlu sort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vacances-de-monsieur-hulot/#i_86732

LES AMOURS D'ASTRÉE ET DE CÉLADON (É. Rohmer)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 995 mots

Dès le premier regard, on perçoit que l'intrigue qu'Éric Rohmer a retenue des quelque cinq mille pages de L'Astrée (1607-1628), le célèbre roman pastoral d'Honoré d'Urfé, ressemble à s'y méprendre à une quintessence des « Contes moraux », des « Comédies et proverbes » et des « Contes des quatre saisons ». Dans un pays enchanteur suspendu dans le temps et l'espace, le ber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-amours-d-astree-et-de-celadon/#i_86732

LES CHOSES DE LA VIE, film de Claude Sautet

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 855 mots

Connu auparavant comme réalisateur de polars ( Classe tous risques , 1960), Claude Sautet ne voulut pas se spécialiser dans les films d'action, et adapta en 1970 un roman de Paul Guimard, Les Choses de la vie (1967). Bien que le sujet principal puisse paraître d'une rare tristesse – il s'agit essentiellement de décrire la mort du héros –, le film rencon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-choses-de-la-vie/#i_86732

LES FRÈRES SISTERS (J. Audiard)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 1 026 mots

Après Dheepan , palme d’Or au Festival de Cannes 2015, Les Frères Sisters opère un nouveau changement de territoire cinématographique, le plus radical jusqu’ici dans la filmographie de Jacques Audiard  : un retour au western, après son genre de prédilection qu’est le film noir, et avec des acteurs et actrices uniquement anglo-saxons. Le cinéaste n’est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-freres-sisters-j-audiard/#i_86732

LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE (S. Chomet)

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN
  •  • 803 mots

L'auteur de cet étonnant long-métrage d'animation, Sylvain Chomet, est bien connu des amateurs de bande dessinée. Avant de passer au cinéma d'animation, il a écrit le scénario de plusieurs albums, dont trois furent dessinés par un graphiste de génie, Nicolas de Crécy : Léon la came (prix René-Goscinny 1996), Laid pauvre et malade (Alph'Art au festi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-triplettes-de-belleville/#i_86732

LETTRE DE SIBÉRIE, film de Chris Marker

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 777 mots

Le Français Chris Marker a trente-sept ans lorsqu'il réalise, en 1958, Lettre de Sibérie . Journaliste, auteur d'un roman, Le Cœur net (1949), d'un essai, Giraudoux par lui-même (1952), et collaborateur de la revue Esprit , il n'a entrepris encore que peu de films. Il a réalisé plusieurs courts-métrages : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettre-de-siberie/#i_86732

LETTRISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX
  •  • 1 626 mots

Dans le chapitre « Naissance du mouvement »  : […] En août 1945, Jean Isidore Isou Goldstein, né à Botosani (Roumanie), arrive à Paris. Le lettrisme y est présenté à la salle des Sociétés savantes, en janvier 1946. Pour introduire à cette versification inédite – « Coumquel cozossoro BINIMINIVA / BINIMINIVA / Coumquel quergl coumquelcanne ! / MAGAVAMBAVA ! » ( Lances rompues pour la dame gothique , 1946) – l'invitation stipule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettrisme/#i_86732

LEVEL FIVE (C. Marker)

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 1 438 mots

Level Five (1997) peut se décrire ainsi : le monologue d'une femme devant une console d'ordinateur, vue depuis l'écran de celui-ci. En manipulant l'ordinateur, Laura (Catherine Belkhodja) commande (on le découvre en cours de route) à la caméra qui la cadre. Elle commande aussi au récit, intervenant dans un jeu consacré à la bataille d'Okinawa (entre avr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/level-five/#i_86732

L'HERBIER MARCEL (1890-1979)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 855 mots
  •  • 1 média

Né à Paris dans une famille de la bourgeoisie aisée, Marcel L'Herbier, dont le père était architecte, fut élevé selon la plus classique tradition humaniste. Il fit de bonnes études supérieures, s'intéressant surtout à la littérature (singulièrement à la poésie) et aux beaux-arts (singulièrement à la musique). Deux facteurs sont à l'origine de sa vocation de cinéaste : l'émotion qu'il éprouve en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-l-herbier/#i_86732

LINDER GABRIEL LEVIELLE dit MAX (1883-1925)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 448 mots

La renommée de Max Linder, première grande vedette comique de l'histoire du cinéma, fut telle que son nom d'acteur tomba et que c'est au seul prénom, à la seule syllabe de « Max » que la firme Pathé offrit le cachet annuel, fabuleux pour l'époque, de deux cent mille francs or. De son vrai nom Gabriel Levielle, Max Linder, né en Gironde, partit à la conquête de Paris en 1905, où il débuta aux Varié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linder-gabriel-levielle-dit-max/#i_86732

LINDON VINCENT (1959- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 998 mots

En lui décernant le prestigieux prix d’interprétation masculine pour La Loi du marché de Stéphane Brizé, le jury du festival de Cannes 2015 a distingué un des comédiens français les plus populaires. Il a réparé aussi une injustice, puisqu’il avait été nominé cinq fois au césar du meilleur acteur sans jamais l’obtenir, pour La Crise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-lindon/#i_86732

LUCHINI FABRICE (1951- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 588 mots

On découvre Fabrice Luchini interprétant un adolescent (quoique il ait déjà 19 ans, puisque né en 1951 à Paris) dans Le Genou de Claire (Eric Rohmer, 1970) et il demeurera un acteur « rohmérien » : Perceval le Gallois (1980), La Femme de l'aviateur (1981), Quatre aventures de Reinette et Mirabelle (1986), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fabrice-luchini/#i_86732

LUMIÈRE LOUIS (1864-1948)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 647 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un industriel franc-comtois spécialisé dans la fabrication de matériel photographique, Louis Lumière ne prétendit jamais au titre de cinéaste, se contentant de celui, plus humble, de physicien, doublé d'un bricoleur passionné qui se consacra jusqu'à la fin de ses jours à des recherches sur la photographie en couleurs, la stéréo-synthèse et le film en relief. Il n'« inventa » point du jour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-lumiere/#i_86732

LVOVSKY NOÉMIE (1964- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 030 mots

Appréciée des cinéphiles en tant qu 'interprète de personnages de composition dans des films d'auteurs des années 2000, Noémie Lvovsky a été nommée cinq fois pour le césar de la meilleure actrice d'un second rôle dans Ma femme est une actrice (Y. Attal, 2002), Backstage (E. Bercot, 2006), Ac trices (V. Bruni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noemie-lvovsky/#i_86732

MALLE LOUIS (1932-1995)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 1 205 mots
  •  • 1 média

Louis Malle est né en 1932, dans une famille de la grande bourgeoisie du Nord. Sa mère est une Béghin, son père, ancien officier de marine, est directeur de l'usine de sucre de Thumeries. Ici, on est patriote par lucidité, mais opportuniste par prudence, d'où certaines fluctuations idéologiques que le jeune garçon eut à connaître, et qu'on retrouve dans un film tel que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-malle/#i_86732

MALRAUX ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 9 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le romancier d'avant guerre : un héros de son temps (1920-1939) »  : […] Le Malraux d'avant guerre ne s'est pas trouvé d'emblée. Seuls les spécialistes de l'œuvre s'intéresseront aux Lunes en papier (1921), écrit dans la mouvance de Max Jacob, ou même au Royaume farfelu (1928), plus tardif, dont le titre indique ce qui sera une constante, mais mineure, dans le reste de l'œuvre. Malraux va multiplier durant ces années de jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-malraux/#i_86732

LA MAMAN ET LA PUTAIN, film de Jean Eustache

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 042 mots

La Maman et la Putain obtint en 1973 le prix spécial du jury au festival de Cannes. Il fut copieusement sifflé par le grand public. C'est évidemment un film qui n'est pas consensuel. Le suicide de son auteur à quarante-trois ans en novembre 1981 a accentué le statut testamentaire de ce film exceptionnel. C'est le seul très long métrage de Jean Eustache, d'une durée également […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-maman-et-la-putain/#i_86732

MA NUIT CHEZ MAUD, film de Éric Rohmer

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 952 mots

En 1969, la Nouvelle Vague est déjà loin. Éric Rohmer (1920-2010), chef de file des « jeunes turcs » des Cahiers du cinéma , a totalement manqué son entrée dans la carrière de réalisateur avec un film très personnel, Le Signe du lion (1962), qui n'est distribué que confidentiellement dans les ciné-clubs. Ancien professeur de lycée, il est contraint de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-nuit-chez-maud/#i_86732

MARIELLE JEAN-PIERRE (1932-2019)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 766 mots

Marielle, mariolle : le jeu de mot a beaucoup servi, car il qualifie parfaitement l'image que ce grand et lent escogriffe, né le 12 avril 1932 à Paris, aura promenée dans le cinéma français depuis 1950 : rusé, râleur, jouisseur, hâbleur, matamore, grande gueule à la voix caverneuse, ironique, cabot dans la grande tradition des Jules Berry, Pierre Brasseur, Louis Jouvet ou Michel Simon qu'il recon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-marielle/#i_86732

MARKER CHRIS (1921-2012)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 2 160 mots

En soixante ans d'activité, Chris Marker (de son vrai nom Christian Bouche-Villeneuve, né le 29 juillet 1921 à Neuilly-sur-Seine, et non à Oulan-Bator, comme il l'a laissé croire par facétie), a laissé en des domaines variés (articles, traductions, livres, photographies, films, installations, CD-ROM) de quoi déborder le plus maniaque des archivistes. Là où il a acquis la notoriété, hors des sentie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chris-marker/#i_86732

MARTIAL RAYSSE (exposition)

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 1 024 mots

Dans le chapitre « Une unité nouvelle »  : […] Le parti pris de l’accrochage de la rétrospective du M.N.A.M. en 2014 était strictement chronologique, mais on n’en imagine pas de meilleur pour rendre compte d’une carrière aussi complexe, et apparemment discontinue, que celle de Martial Raysse. Le visiteur était accueilli par les grands collages peints du début des années 1960 ( La France verte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martial-raysse-exposition/#i_86732

MA SAISON PRÉFÉRÉE, film de André Téchiné

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 905 mots

Né en 1943, André Téchiné a suivi l'itinéraire classique des membres de la « seconde génération » de la Nouvelle Vague : entré en 1963 à l'I.D.H.E.C., il collabore dès l'année suivante aux Cahiers du cinéma . Il passe à la réalisation en 1970 avec Paulina s'en va , variation sur le thème de la folie dans laquelle Bulle Ogier livre une mémorable interprét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-saison-preferee/#i_86732

MÉLIÈS GEORGES (1861-1938)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 631 mots
  •  • 3 médias

Le cinématographe, tel que le concevait Louis Lumière, était d'abord une curiosité scientifique, un instrument de laboratoire, une sorte de jouet perfectionné, quelque peu magique, certes, mais ne pouvant guère dépasser le stade expérimental. De la photographie en mouvement, ni plus ni moins. De l'art, peut-être, mais non du spectacle, qui suppose une complicité avec le public, un rituel, qui impl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-melies/#i_86732

MELVILLE JEAN-PIERRE (1917-1973)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 532 mots

Coiffé d'un éternel Stetson et le visage mangé par des lunettes noires, Jean-Pierre Melville apparaît aux uns comme un « poseur », aux autres comme un homme sensible, qui trouve ainsi à se protéger. Pour les uns il n'est qu'un faiseur « qui n'a rien à dire, mais le dit bien », pour les autres un artiste de premier ordre. Lui-même, intellectuel et cultivé, cherchait à prouver qu'il était un homme d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-melville/#i_86732

LE MÉPRIS, film de Jean-Luc Godard

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 101 mots

Adapté du roman d'Alberto Moravia ( Il Disprezzo , 1954), qui décrit la préparation du tournage de L'Odyssée d'Homère par un producteur italien et un réalisateur autrichien, le sixième long-métrage de Jean-Luc Godard – et son film le plus « classique » – ouvre sur une analyse personnelle de la situation du cinéma en 1963, à l'heure des superproductions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mepris-jean-luc-godard/#i_86732

MERCI POUR LE CHOCOLAT (C. Chabrol)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 091 mots

Avec L'Enfer (1994) et Au cœur du mensonge (1998), Merci pour le chocolat (2000), adapté du roman de Charlotte Armstrong, The Chocolate Cobweb , constitue le terme d'une trilogie dont le thème majeur est la suspicion. Merci pour le chocolat débute dans une ambiance d'apparente normalit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merci-pour-le-chocolat/#i_86732

MES PROVINCIALES (J.-P. Civeyrac)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 106 mots
  •  • 1 média

Longtemps peintre d’un réalisme intérieur d’une beauté magique, avec ses personnages fébriles, empêchés, solitaires, hésitant entre le noir du deuil et une promesse de lumière, Jean-Paul Civeyrac réalise avec Mes P rovinciales (2018), son neuvième long-métrage en vingt ans, la synthèse douce et fragile de ses thèmes récurrents, tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mes-provinciales-j-p-civeyrac/#i_86732

MICROCOSMOS (C. Nuridsany et M. Pérennou)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 1 254 mots

Dès les débuts du cinéma, les cinéastes ont été attirés par ce que révèle à l'œil, grâce au relais de l'objectif photographique, la part du règne animal ou végétal qui échappe à la vision normale. Insectes, arachnides, poissons minuscules, crustacés laissent entrevoir à la fois des splendeurs de formes et de couleurs et un univers de créatures inquiétantes, ou pour le moins étranges. L'approche sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microcosmos/#i_86732

MILLER CLAUDE (1942-2012)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 130 mots

Claude Miller, mort le 4 avril 2012, fut une figure majeure de la génération 1970 du cinéma français, intermédiaire entre Nouvelle Vague des années 1960 et jeune cinéma des années 1990, celui d'Arnaud Desplechin ou Olivier Assayas. Né le 20 février 1942 à Paris, il occupe pendant dix ans, à la sortie de l'I.D.H.E.C. (promotion 1962-1963), divers postes de collaborateur de création auprès de grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-miller/#i_86732

MIOU-MIOU (1950- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 684 mots

Née en 1950, à Paris, Sylvette Herry, dite Miou-Miou, apprend son métier au Café de la Gare de Romain Bouteille aux côtés de Coluche, Patrick Dewaere et Gérard Depardieu. Entre ces deux derniers, loubards en cavale écumant un pays bête et méchant, elle triomphe dans Les Valseuses (Bertrand Blier, 1974) dans un rôle de champouineuse facile mais frigide lancée dans une odyssée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miou-miou/#i_86732

MITRANI MICHEL (1930-1996)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 125 mots

Cinéaste et réalisateur de télévision né à Varna (Bulgarie) en 1930 et mort à Paris en 1996. À partir de 1959, Michel Mitrani réalise pour l'O.R.T.F. de nombreux documentaires et reportages, notamment « Cinq Colonnes à la une ». Il est également l'auteur de films consacrés à des peintres ( Velázquez , 1960 ; Courbet , 1961), des cinéastes ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-mitrani/#i_86732

MITRY JEAN GOETGHELUCK, dit JEAN (1904-1988)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 788 mots

Grand historien français du cinéma, Jean Mitry a accompli une œuvre immense, et qui témoigne d’un itinéraire exemplaire. Délaissant des études universitaires brillantes axées sur la philosophie des sciences, il se passionne dès le début des années 1920 pour l'avènement de ce que Canudo, Delluc, Epstein et quelques autres considéraient comme un nouvel art : le cinéma. Animé d'une véritable boulimie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitry-jean-goetgheluck-dit-jean/#i_86732

MOCKY JEAN-PIERRE (1933-2019)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 988 mots

Réalisateur de plus de soixante longs-métrages, Jean-Pierre Mocky a toujours œuvré en solitaire et à la marge du cinéma français. Jean-Paul Mokiejewski naît le 6 juillet 1933 à Nice de parents d’origine polonaise. Dès 1942, il tient un petit rôle dans la scène du banquet des Visiteurs du soir que Marcel Carné tourne aux studios de la Victorine. À Paris, à partir de 1947, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-mocky/#i_86732

LE MONDE DU SILENCE, film de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 926 mots

Palme d'or au festival de Cannes 1956, oscar du meilleur documentaire à Hollywood en 1957, prix du Syndicat des critiques de films français la même année, Le Monde du silence contient déjà la formule magique qui fera le succès des séries télévisées mondialement connues du commandant Cousteau – un mélange habile de science, de nature, d'exotisme, d'aventure, d'humanité, de ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monde-du-silence/#i_86732

MONDY PIERRE (1925-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 237 mots

Pierre Mondy, de son vrai nom Pierre Cucq, est né le 10 février 1925 à Neuilly-sur-Seine. Après s'être inscrit au cours Simon en 1946, il commence (avec un petit rôle dans Rendez-vous de juillet , de Jacques Becker) une carrière prolifique tournée aussi bien vers le théâtre et le cinéma que, par la suite, vers la télévision. Au cinéma, on le voit surtout dans des comédies bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mondy/#i_86732

MONTAND YVES (1921-1991)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 453 mots

Dans le chapitre « « Trois Petites Notes de musique » »  : […] Ivo Livi naît le 13 octobre 1921 à Monsummano Alto (aujourd’hui Monsummano Terme), en Toscane. Alors qu'il a deux ans, son père, ouvrier communiste, quitte l'Italie fasciste et émigre en France. Il habite alors les quartiers pauvres de Marseille, quitte l'école à onze ans et fait tous les métiers : livreur, emballeur, employé dans une fabrique de pâtes alimentaires, garçon coiffeur... Son entrée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-montand/#i_86732

MORDER JOSEPH (1949- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 212 mots

Principal adepte du Journal filmé en France, Joseph Morder se tient à la frontière des genres, entre documentaire, film expérimental et fiction. Son aventure débute à la fin des années 1960. Elle se poursuit encore, avec quelque huit cents films de tout métrage à son actif, la plupart tournés en super-8, son format favori. Il avoue être peu marqué par Jonas Mekas dont il découvre les films tardive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-morder/#i_86732

MOREAU JEANNE (1928-2017)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 340 mots
  •  • 2 médias

Peu d'actrices ont eu à leur disposition autant d'instruments dont elles peuvent jouer successivement ou simultanément, et qui expliquent la carrière multiforme de Jeanne Moreau. D'abord, une voix. Rien d'étonnant à ce que Jeanne Moreau rencontre un de ses premiers succès au cinéma sous la direction d'un homme de théâtre, Peter Brook, dans l'adaptation d'un texte de Marguerite Duras, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-moreau/#i_86732

MOREAU YOLANDE (1953- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 117 mots

C'est en 2008 que Yolande Moreau a triomphé sur les écrans. À la télévision (prix d'interprétation féminine au festival de La Rochelle pour Villa Marguerite de Denis Malleval) comme au cinéma, dans Louise-Michel (Benoît Delpine et Gustave Kervern) et Séraphine (Martin Provost), qui lui vaut le césar de la meilleure actrice, moins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yolande-moreau/#i_86732

MORGAN MICHÈLE (1920-2016)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 931 mots
  •  • 2 médias

« Avec ces yeux-là, vous devez voyager beaucoup et en embarquer pas mal », lui aurait dit Jean Gabin après le bout d'essai exigé par Marcel Carné pour Le Quai des brumes (1938), prélude à la plus fameuse réplique du film et de l'histoire du cinéma : « T'as de beaux yeux, tu sais ! », due à Jacques Prévert. Sur le conseil de Gabin qui a remarqué « une môme bien dans un film a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michele-morgan/#i_86732

MUSIDORA JEANNE ROQUES dite (1889-1957)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 729 mots

Actrice française de l'ère du cinéma muet, Musidora est surtout connue pour les rôles qu'elle interpréta dans la série criminelle Les Vampires (1915) et dans Judex (1916), tous deux signés Louis Feuillade. Elle fut aussi l'une des premières réalisatrices en France. Fille d'un compositeur qui fut aussi un théoricien du socialisme et d'une critique lit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-musidora/#i_86732

NAPOLÉON, film de Abel Gance

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 979 mots

Faut-il le préciser, Napoléon d'Abel Gance (1889-1981), le seul film français muet connu aujourd'hui aux États-Unis, est un monument de l'histoire du cinéma. Il est l'équivalent hexagonal (et même corse) de Naissance d'une nation (1915), le célèbre film fondateur des États-Unis de D. W. Griffith. La démesure des moyens (plus de cent mille mètres de pel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon/#i_86732

NE TOUCHEZ PAS LA HACHE (J. Rivette)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 126 mots

Depuis son premier long-métrage, Paris nous appartient (1960), en passant par Out 1 (1970), L'Histoire des treize d'Honoré de Balzac est pour Jacques Rivette une source d'inspiration. L'adaptation du volet central de la trilogie balzacienne, La Duchesse de Langeais , ne saurait donc surprendre, même si le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ne-touchez-pas-la-hache/#i_86732

NOIRET PHILIPPE (1930-2006)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 781 mots
  •  • 1 média

Philippe Noiret est né à Lille le 1 er  octobre 1930. Le théâtre l'attire dès sa jeunesse. Bien conseillé, il s'affirme rapidement. Acteur de belle stature, passionné par son travail, il explore le monde de la scène avec la plus éclectique curiosité. Il est et restera d'une sincère modestie, conscient de sa valeur mais attentif à rendre à Jean Vilar ou à Bertrand Taverni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-noiret/#i_86732

NOTRE MUSIQUE (J.-L. Godard)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 875 mots

Éloge de l'amour (2001), en dépit de ses grandes beautés, apparut comme une sorte de relâche dans l'inspiration godardienne, les précieuses confessions de l'auteur ne parvenant pas à masquer un désir décroissant de faire encore des films. Après avoir célébré « l'art du xx e  siècle » en élevant le monu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notre-musique/#i_86732

NOUVELLE VAGUE, cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 975 mots
  •  • 3 médias

En 1959, lors du 12 e  Festival international de Cannes, sont présentés simultanément Hiroshima, mon amour d’Alain Resnais et Les 400   Coups de François Truffaut, qui obtient le prix de la mise en scène . En février et mars étaient sortis avec succès les deux premiers films de Clau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-vague-cinema/#i_86732

NUIT ET BROUILLARD (A. Resnais)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 205 mots

Nuit et brouillard , court-métrage d'Alain Resnais, est le premier film français à aborder de front les camps d'extermination et la « solution finale » de la question « juive », mise en œuvre par le régime nazi et symbolisée par Auschwitz. Il le fait en écartant d'emblée le recours exclusif aux images d'archives. Nuit et brouillard veut d'abord témoigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuit-et-brouillard/#i_86732

OCÉANS (J. Perrin et J. Cluzaud)

  • Écrit par 
  • Gilles BOEUF
  •  • 1 108 mots

Sorti en France le 27 janvier 2010, Année internationale de la biodiversité, Océans fut présenté en avant-première dans le grand amphithéâtre de l'U.N.E.S.C.O. à Paris le 21 janvier 2010. Cet événement a également permis à l'U.N.E.S.C.O. et au ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, d'adresser leurs vœux en cette année si particulière déd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceans-j-perrin-et-j-cluzaud/#i_86732

L'ODEUR DE LA PAPAYE VERTE, film de Tran Anh Hung

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 956 mots

Tran Anh Hung est né sous une bonne étoile, en 1962, à Danan au Vietnam. Il émigre en France alors qu'il a douze ans. Tran intègre plus tard la prestigieuse école des opérateurs de l'image et du son, l'école Louis-Lumière, et en sort diplômé, avec un premier court-métrage, La Femme mariée de Nam Xuong (1987). L'année suivante, il rencontre le jeune producteur Christophe Ross […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-odeur-de-la-papaye-verte/#i_86732

OGIER BULLE (1939- )

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 703 mots

Née le 9 août 1939 à Boulogne-sur-Seine, Marie-France Thielland est élevée par sa mère, artiste peintre, à laquelle elle empruntera par la suite son nom de jeune fille. Alors qu'elle travaille pour subvenir à ses besoins et ceux de sa fille, Pascale, du père de laquelle elle a divorcé, elle fait, au début des années 1960, la connaissance de Marc'O, auteur et metteur en scène d'avant-garde, qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulle-ogier/#i_86732

OPHÜLS MARCEL (1927- )

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 711 mots

Cinéaste français d'origine allemande, fils du cinéaste Max Ophüls, Marcel Ophüls est également à l'aise dans trois cultures, la française, l'allemande et l'anglo-américaine, ce qui lui vaut de partager son activité entre plusieurs pays et de s'intéresser à certains aspects de la Seconde Guerre mondiale. Après un passage par la fiction, il fit une entrée remarquée dans le documentaire avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-ophuls/#i_86732

OPHÜLS MAX (1902-1957)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cinéaste « européen » »  : […] En 1933, après l'incendie du Reichstag et l'attribution des pleins pouvoirs à Hitler, Max Ophüls s'installe à Paris, où on lui propose de tourner, sous le titre Une histoire d'amour (1933), une version française de Liebelei , qui connaît, bien que parlé en allemand, un immense succès. Erich Pommer, chassé de la direction de la U.F.A. par les lois racial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-ophuls/#i_86732

OZON FRANÇOIS (1967- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 077 mots
  •  • 3 médias

Né le 15 novembre 1967 à Paris, François Ozon intègre La FEMIS en 1990 après une maîtrise de cinéma à l'université de Paris-I et une trentaine de films tournés en super 8. Très vite, il réalise de nombreux courts-métrages remarqués dans les festivals. Avec ses films souvent brillants, spectaculaires et toujours très variés, il est le jeune cinéaste le plus prolixe (seize longs-métrages entre 1998 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ozon/#i_86732

PAGNOL MARCEL (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 1 970 mots

Dans le chapitre « De Marseille à Paris »  : […] Il est né, le 28 février 1895, à Aubagne, où son père était instituteur public. Mais c'est à Marseille qu'il passe son enfance et qu'il commence des études de lettres. La famille a cependant gardé des attaches dans la région d'Aubagne, et il passe toutes ses vacances dans les collines qui dominent le hameau de La Treille. Il a conservé, de ce temps et de ces lieux, un souvenir ébloui, qu'il fixera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-pagnol/#i_86732

PAINLEVÉ JEAN (1902-1989)

  • Écrit par 
  • Paul de ROUBAIX
  •  • 1 502 mots

Après une classe de math sup à Louis-le-Grand, Jean Painlevé, fils du mathématicien et homme d'État Paul Painlevé, s'oriente vers la médecine. Mais un passage à la faculté des sciences, où il obtient une licence, décide de sa vocation, grâce à un professeur de sciences naturelles, le professeur Wintrebert, qu'il considérera en toutes circonstances comme son maître sur le plan scientifique. Avant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-painleve/#i_86732

LES PARAPLUIES DE CHERBOURG, film de Jacques Demy

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 865 mots
  •  • 1 média

Les Parapluies de Cherbourg est un film exceptionnel et atypique pour de multiples raisons. C'est le troisième long-métrage d'un jeune réalisateur français, Jacques Demy (1931-1990), qui a fait ses classes en 1960, dans les premières années de la Nouvelle Vague, avec deux films au budget très modeste, Lola (1961) et La Baie des anges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-parapluies-de-cherbourg/#i_86732

PARLANT CINÉMA

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 8 151 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Augmentation du pouvoir narratif »  : […] Le pouvoir narratif de l'image animée seule, sans le secours d'un texte, est faible. Il a fallu beaucoup d'efforts et de très grands artistes comme Murnau pour parvenir, dans un film comme Le Dernier des hommes , à faire raconter une histoire par des images privées de tout secours d'un texte, qu'il soit écrit (intertitres) ou oral (le « bonimenteur » qui officiait dans les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-parlant/#i_86732

PATHÉ

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 049 mots

Le Français Charles Pathé (1863-1957), issu d'une famille de petits commerçants, exploitait le phonographe d'Edison dans les foires de la région parisienne lorsqu'il découvrit le Cinématographe. Intéressé par ce type d'appareil, il finance sans succès les recherches de Henri Joly, avant de signer un accord avec les frères Lumière pour « un projecteur Lumière transformé Pathé ». Avec son frère Émil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pathe/#i_86732

PÉRIER FRANÇOIS (1919-2002)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 721 mots

François-Gabriel Pillu, né à Paris le 10 novembre 1919, est fils de petits commerçants. Il s'amuse tout jeune à embellir la banalité du quotidien en l'ornant des scintillements de son imagination. Il jouait déjà des rôles, d'où le titre qu'il choisit par la suite pour son livre de souvenirs : Profession, menteur (1990). Le temps venu de gagner sa vie, il débute comme courtie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-perier/#i_86732

PIALAT MAURICE (1925-2003)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 748 mots

En 1960, L'Amour existe annonce les films à venir de Maurice Pialat. « Longtemps j'ai habité la banlieue. Mon premier souvenir est un souvenir de banlieue. » Ce commentaire situe le monde du cinéaste, comme il aimait à le répéter, du côté de « ceux qui prennent le métro », à l'image du cinéma français populaire des années 1930. L'Amour existe et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-pialat/#i_86732

PICCOLI MICHEL (1925- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 192 mots

« Admirable Michel Piccoli. » Ce compliment serait plutôt banal s’il ne figurait dans une critique des Cahiers du cinéma d’avril 1958, quelques mois avant les premiers feux de la nouvelle vague, à propos d’un film « attachant » Rafles sur la ville , d’un cinéaste chevronné, Pierre Chenal. Et cette critique était signée de Jean-Luc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-piccoli/#i_86732

PICKPOCKET, film de Robert Bresson

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 975 mots

Pickpocket marque assurément une date dans l'histoire du cinéma français. Il y a un « avant » et un « après » ce sixième long-métrage de Robert Bresson (1907-1999), tant son style est unique et radical dans ses partis pris d'austérité. Ce n'est pourtant pas un coup d'essai. Robert Bresson s'est fait connaître pour ses adaptations littéraires très personnelles dès 1943 avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pickpocket/#i_86732

PISIER MARIE-FRANCE (1944-2011)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 769 mots
  •  • 1 média

Actrice singulière et inventive de la Nouvelle Vague, également romancière et cinéaste, Marie-France Pisier est née le 10 mai 1944 à Dalat en Indochine (aujourd'hui Da Lat, Vietnam). Son père étant administrateur de la France d'outre-mer, elle passe l'essentiel de son enfance en Nouvelle-Calédonie. Ce sera le cadre et la source d'un roman écrit en 1984 dont elle tirera un film en 1990, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-france-pisier/#i_86732

PITOËFF SACHA (1920-1990)

  • Écrit par 
  • Georges COHEN
  •  • 336 mots

Fils de deux comédiens célèbres d'origine russe, marqué par l'enseignement de Louis Jouvet, formé très jeune aux grands classiques du théâtre – Tchekhov, Gorki, Ibsen, Pirandello –, Sacha Pitoëff choisit naturellement le métier d'acteur, qu'il servit tout à la fois avec passion et modestie. Ses parents, Georges (1884-1939) et Ludmilla (1895-1951) Pitoëff, ont marqué le théâtre français de l'entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacha-pitoeff/#i_86732

LES PLAGES D'AGNÈS (A. Varda)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 104 mots

Au côté de l'univers de la fiction –  Cléo de 5 à 7 (1962), Le Bonheur (1964), Sans toit ni loi (1985) –, le documentaire occupe une place importante dans l'œuvre d'Agnès Varda (une trentaine de films), qu'il s'agisse de documentaires au sens strict du terme –  Ô saisons ô châteaux (1957) sur les châteaux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-plages-d-agnes/#i_86732

PODALYDÈS BRUNO (1961- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 614 mots

Né en 1961, Bruno Podalydès expérimente dès sa prime enfance avec son frère Denis tous les arts du spectacle à la grande joie de leurs petits camarades. Bien qu'ils conçoivent tout à deux, c'est généralement Denis qui joue (il deviendra comédien puis sociétaire de la Comédie-Française où il montera en 2006 un Cyrano de Bergerac d'anthologie) et Bruno qui met en scène. Cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-podalydes/#i_86732

POIRÉ JEAN-MARIE (1945- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 512 mots

Né en 1945, fils d'Alain Poiré, producteur au sein de la Gaumont de 1942 à la fin des années 1990 (on trouve son nom au générique de plus de 160 films), Jean-Marie Poiré intègre tout naturellement la firme à la marguerite où, non sans travailler à l'occasion pour d'autres sociétés de production, il va réaliser une carrière à l'américaine d'auteur-producteur-réalisateur de la seule major française […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-poire/#i_86732

POIRET JEAN (1926-1992)

  • Écrit par 
  • Georges COHEN
  •  • 516 mots

Les grands humoristes donnent l'impression de ne rien prendre au sérieux... Tel fut Jean Poiret, acteur, auteur, metteur en scène. Cachant, sous la malice de son regard et de son sourire, une gravité qui n'appartient qu'aux gens sensibles et intelligents, fuyant la prétention comme la peste, Poiret « se contentait » de faire rire, et se refusait à sonder trop profondément la démarche de l'humoris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-poiret/#i_86732

POLIGNY SERGE DE (1903-1983)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 457 mots

Il existe, dans la filmographie de la plupart des réalisateurs, même s'ils n'ont été que d'honnêtes artisans dans un système de production qui ne favorisait pas toujours les films d'auteur, une œuvre phare, soit par la qualité du scénario, soit par celle de l'interprétation. Ainsi, Serge de Poligny mériterait-il d'être réévalué, ne serait-ce que pour Le Baron fantôme (1943) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-de-poligny/#i_86732

POLLET JEAN-DANIEL (1936-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul COMBE
  •  • 776 mots

La carrière de Jean-Daniel Pollet s'inscrit sous le triple signe de la recherche de la perfection, d'une volonté insatiable d'innovation, mais aussi de la malchance. Ce réalisateur discret, ignoré du grand public, est pourtant l'un des auteurs phares du cinéma né de la nouvelle vague. Né à La Madeleine (Nord) le 20 juin 1936, Jean-Daniel Pollet vit une enfance tranquille dans un milieu aisé où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-daniel-pollet/#i_86732

POVEDA CHRISTIAN (1955-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 412 mots

Reporter- photographe et réalisateur français de films documentaires. Fils de républicains espagnols réfugiés en France, Christian Gregorio Poveda Ruiz tient de ses origines de fortes convictions progressistes, qu'il va mettre au service du photojournalisme. Dès 1979, il réalise un reportage sur la lutte du Front Polisario, dans le Sahara occidental. Par la suite, il couvrira les guerres d'Iran, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-poveda/#i_86732

PRÉJEAN ALBERT (1898-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 595 mots

Le nom d'Albert Préjean est étroitement associé au cinéma du samedi soir des années 1930. Comédien extrêmement populaire de l'avant-guerre, chanteur, voire cascadeur, il sut au mieux utiliser ses dons, les adaptant avec modestie à l'évolution des techniques cinématographiques. Sa personnalité simple et directe permit l'identification totale du spectateur, et cela en une période où le mythe de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-prejean/#i_86732

LE PREMIER VENU (J. Doillon)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 960 mots

Depuis Raja , tourné au Maroc durant l'été de 2002, de graves difficultés de production avaient interrompu – après vingt-cinq longs-métrages – l'œuvre de Jacques Doillon, un des auteurs les plus intéressants de la génération 70 ( La Drôlesse , 1978 ; La Fille prodigue , 1980 ; La Vie de famille , 1984 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-premier-venu/#i_86732

PRÉVERT JACQUES (1900-1977)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 979 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une poésie du verbe »  : […] L'œuvre de Jacques Prévert a connu un curieux renversement de perspective. Ses poèmes, publiés à partir de 1946, ont été composés dix ou quinze ans auparavant. Pour le grand public, l'auteur de films a précédé le poète. Or, c'est le contraire qui s'est produit dans la réalité. On pourrait alors se demander, en observant que Prévert n'a pas commencé à écrire très jeune : qui a précédé le poète ? Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-prevert/#i_86732

PRÉVERT PIERRE (1906-1988)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 545 mots

Pierre Prévert a toujours vécu dans l'ombre de son frère Jacques, son aîné de six ans et le scénariste de presque tous ses films. La verve poétique de l'auteur de Paroles influença sa propre inspiration, sur le mode mineur ; c'est dans le même sillage de rêverie aimable, pimentée d'un zeste de surréalisme, qu'il inscrit sa démarche, sans réussir jamais à s'en distinguer. Pie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-prevert/#i_86732

QUAND ON A 17 ANS (A. Téchiné)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 104 mots

Dans un précédent film d’André Téchiné, Les   Innocents (1987), le chef d’orchestre Klotz, interprété par Jean-Claude Brialy, expliquait à ses musiciens que « la jeunesse, c'est la page blanche, le risque de la remplir et de se tromper. La jeunesse, c'est refuser de porter un vieillard en soi ». Or, les derniers films de Téchiné –  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quand-on-a-17-ans/#i_86732

LES QUATRE CENTS COUPS, film de François Truffaut

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Contre toute attente, ce premier long-métrage de François Truffaut (1932-1984) se voit sélectionné pour le festival de Cannes, en 1959. De plus, il y remporte le prix de la mise en scène. À vingt-six ans, Truffaut, critique et redoutable polémiste, est cependant loin d'être inconnu. Il a violemment attaqué dans Les Cahiers du cinéma et, plus encore dans l'hebdomadaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-quatre-cents-coups/#i_86732

RAIMU JULES MURAIRE dit (1883-1946)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 731 mots

Doté d'une étonnante présence physique, Jules Auguste César Muraire, comédien né à Toulon, fit ses premières armes au music-hall, comme de nombreux artistes de sa génération. Il anima avec succès les revues du concert Mayol avant de devenir une extraordinaire « bête de théâtre » dans Marius , dès la création de la pièce, en 1929. Il imposait son naturel de comédien, à une épo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raimu/#i_86732

RAPPENEAU JEAN-PAUL (1932- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 588 mots
  •  • 1 média

Né en 1932, Jean-Paul Rappeneau est, dans les années 1950, l'assistant de Raymond Bernard, Jean Dréville et Georges Lacombe avant de collaborer à une série de courts-métrages avec Édouard Molinaro et Carlos Villardebo. En 1958, il travaille à une adaptation des Trois Mousquetaires pour Jacques Becker, mais la mort de celui-ci met fin au projet. Il est alors scénariste de Lou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-rappeneau/#i_86732

RASSAM JEAN-PIERRE (1942-1985)

  • Écrit par 
  • Vincent TOLEDANO
  •  • 649 mots

Le producteur Jean-Pierre Rassam fut au début des années 1970 l'une des figures les plus dérangeantes du nouveau cinéma français. Né à Beyrouth dans une famille d'origine syrienne, Jeean-Pierre Rassam réussit Science Po puis l'écrit de l'E.N.A., avant d'être recalé à l'oral. « Je n'avais pas le style fonctionnaire », expliquera-t-il plus tard. Sa vie d'artiste peut commencer pleinement. À l'instar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-rassam/#i_86732

RÉALISME POÉTIQUE, cinéma français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 758 mots
  •  • 2 médias

En 1936, Julien Duvivier réalise un film demeuré célèbre : La Belle Équipe . L'anecdote était simple : des chômeurs montent une entreprise coopérative (une guinguette dans la banlieue parisienne) et se heurtent à de nombreuses difficultés. Le dénouement était différent selon l'une ou l'autre version : dans la version projetée sur les Champs-Élysées, l'entreprise échouait ; in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-poetique-cinema-francais/#i_86732

REGGIANI SERGE (1922-2004)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 788 mots

Acteur et chanteur. Serge Reggiani est né le 2 mai 1922 à Reggio nell'Emilia, en Italie du Nord. En 1930, les violences fascistes contraignent sa famille à l'émigration et à l'installation définitive à Paris, où les parents tiennent un salon de coiffure. L'enfant s'adapte vite et bien. Bon élève, mais apprenti maladroit, il se montre séduit par l'ouverture d'un Conservatoire des arts cinématograph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-reggiani/#i_86732

LA RÈGLE DU JEU, film de Jean Renoir

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 1 002 mots

Une affaire de rendez-vous manqué : entre la marquise et son bel aviateur, entre la contrainte sociale et la liberté amoureuse, entre le film et son public. Ce n'est pas la faute de Renoir (1894-1979), et l'on peut bien penser, avec Truffaut, qu'« aucun autre cinéaste n'a mis autant, et le meilleur de lui-même, dans un film », mais ni la critique ni les spectateurs de 1939 ne reconnurent, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-regle-du-jeu/#i_86732

LA RÈGLE DU JEU (J. Renoir), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 213 mots

Après les succès de La Bête humaine (1938) et surtout de La Grande Illusion (1937), Jean Renoir (1894-1979) est au sommet de sa popularité. Compagnon de route du Parti communiste, il est déçu par le Front populaire et convaincu, après les accords de Munich, qu'une nouvelle guerre est inévitable. Il entreprend dans l'urgence un film qui se veut un avert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-regle-du-jeu-j-renoir-en-bref/#i_86732

RELLYS HENRI BOURRELLY dit (1905-1991)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 432 mots

Né en 1905 à Marseille, Henri Bourrelly s'oriente, après de rapides études, du côté de la pâtisserie. Doté d'un physique curieux, honnêtement chafouin, aux yeux d'écureuil tendre, pourvu d'un nez de tapir, il passe du four aux planches, et des troupes d'amateurs à la compagnie Alibert-Vincent Scotto. Il participe ensuite, sur la scène comme à l'écran, à ces opérettes provençales qui égayèrent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rellys/#i_86732

RENOIR JEAN

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 376 mots
  •  • 3 médias

«  S'il fallait ne conserver qu'un film, pour donner aux générations futures l'idée de ce qu'a été, au xx e  siècle, l'art du cinématographe, je choisirais Le Petit Théâtre , parce que tout Renoir y est contenu, et que Renoir contient tout le cinéma. » Ce jugement d'Éric Rohmer est aujourd'hui partagé par une majorité de crit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-renoir/#i_86732

RENOIR JEAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 360 mots

15 septembre 1894 Naissance à Paris de Jean Renoir, second fils du peintre Pierre-Auguste Renoir. 1894-1912 Il est surtout élevé par une servante, Gabrielle, au milieu des modèles de son père et de peintres amis (Cézanne, Monet, Degas, Pissarro...). 1913 Il s'engage dans la cavalerie. 1915-1916 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renoir-reperes-chronologiques/#i_86732

REPRISE (H. Le Roux)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LALANNE
  •  • 1 105 mots

La genèse de Reprise date de 1981, lorsque Hervé Le Roux lit attentivement un numéro spécial des Cahiers du cinéma consacré au cinéma français. Là, il découvre la photo d'un film dont il ne sait rien, intitulé La Reprise du travail aux usines Wonder . Elle représente une jeune femme brune, au physique intense, en train de crier. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reprise/#i_86732

RESNAIS ALAIN (1922-2014)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 3 822 mots
  •  • 3 médias

Alain Resnais est, parmi les créateurs de formes cinématographiques, l'un des plus grands. Ses premiers longs-métrages, Hiroshima mon amour , L'Année dernière à Marienbad et Muriel , constituent des jalons essentiels de la modernité cinématographique des années 1960. Ils ont donné l'exemple d'expérimentations, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resnais-alain/#i_86732

RICH CLAUDE (1929-2017)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 534 mots

Formé à l'école du Conservatoire, avec pour condisciples Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort, le comédien Claude Rich, né le 8 février 1929 à Strasbourg, s'est impliqué avec la même ferveur à la scène et à l'écran. Avec sa diction particulière, d'une douceur apparemment affectée, il va servir les auteurs du répertoire, en leur ajoutant une ironique subversion, comme dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-rich/#i_86732

RIVA EMMANUELLE (1927-2017)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 685 mots
  •  • 1 média

Emmanuelle Riva est née le 24 février 1927 à Cheniménil, près de Remiremont, dans les Vosges. Elle entre dans la vie professionnelle comme couturière. Cependant, attirée par le théâtre, elle joue dans une troupe d'amateurs. Convaincue de sa vocation, elle passe le concours d'entrée au Conservatoire de la rue Blanche. Reçue, elle s'installe, en 1953, à Paris où elle suit les cours de la classe de J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuelle-riva/#i_86732

RIVETTE JACQUES (1928-2016)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 320 mots
  •  • 1 média

Des fondateurs de la nouvelle vague, Jacques Rivette est le premier à franchir le pas du professionnalisme en 1956, avec un court-métrage tourné non plus en 16 mm mais en 35 mm, Le Coup du berger . Il est aussi, avec Jean-Luc Godard, le plus évidemment « moderne ». C’est pourquoi, sans doute, il mettra le plus longtemps à s'imposer, malgré le succès de scandale bien involo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-rivette/#i_86732

ROBBE-GRILLET ALAIN (1922-2008)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 2 063 mots

Dans le chapitre « Une littérature au troisième degré »  : […] À compter de cette date, Robbe-Grillet va radicalement changer la nature des formants narratifs à partir desquels il opère ses montages textuels. Coupant court avec un matériel devenu trop propice aux récupérations critiques et aux réductions de sens, délaissant l'arsenal à pièges de la littérature dite des profondeurs, il trouve, dans une vulgate sado-érotique faite d'obsessions personnelles, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-robbe-grillet/#i_86732

ROBERT YVES (1920-2002)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

Dans le Saint-Germain-des-Prés de l'après-guerre, le cabaret La Rose rouge constituait un formidable vivier de comédiens rompus à toutes les disciplines du spectacle. Parmi eux, Yves Robert, né à Saumur le 19 juin 1920. Formé à l'école du Grenier-Hussenot, il alterne, comme tant d'acteurs de sa génération, le mime, le cabaret, le cinéma et le théâtre, où il reçoit le prix du meilleur comédien pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-robert/#i_86732

ROBINSON MADELEINE (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 822 mots

Dans son autobiographie, Les Canards majuscules (1978), Madeleine Robinson livrait plutôt son portrait que le parcours d'une actrice dont elle reconnaissait la fermeté de caractère, voire le mauvais caractère, aiguisé par la férocité de certains de ses rôles. Madeleine Svoboda, ce qui signifie « liberté » en tchèque, est née à Paris le 5 novembre 1916 ; elle entre à l'usine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madeleine-robinson/#i_86732

ROCHEFORT JEAN (1930-2017)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

Né le 29 avril 1930 à Paris, admis au Conservatoire en 1950, où il a pour condisciples Claude Rich, Jean-Paul Belmondo, Philippe Noiret et Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort le quitte en 1953 pour jouer L'Amour des quatre colonels de Peter Ustinov avec la compagnie Grenier-Hussenot où il reste sept ans. Là, il côtoie Yves Robert avec lequel il tournera par la suite quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-rochefort/#i_86732

ROHMER ÉRIC (1920-2010)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 643 mots

Personnage secret veillant jalousement sur sa vie privée, aimant à se cacher derrière des pseudonymes, ancien professeur de lettres et successeur d'André Bazin à la direction des Cahiers du cinéma , moraliste intransigeant et cinéaste méticuleux jusqu'à la manie, Éric Rohmer a mené une carrière à contre-courant des modes. Considéré comme classique parce qu'il tient à la clart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-rohmer/#i_86732

ROIS ET REINE (A. Desplechin)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 036 mots

Prix Louis-Delluc 2004, Rois et reine confirme le grand talent d'Arnaud Desplechin. On y voit s'affronter une reine et plusieurs rois. La reine, c'est Nora (Emmanuelle Devos), une jeune femme séduisante de trente-cinq ans, directrice d'une galerie d'art parisienne. Quant aux rois, ce sont les personnages masculins qui comptent dans sa vie : Pierre (Joachim Salinger), son co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rois-et-reines/#i_86732

ROMAN - Roman et cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 6 190 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le cas Resnais »  : […] Une rencontre particulièrement heureuse entre le roman et le cinéma s'effectue dans les années 1960. La plupart des cinéastes français importants de la fin des années 1950 entretiennent des relations avec la littérature. C'est l'époque où Louis Aragon publie La Semaine sainte et Raymond Queneau Zazie dans le métro , tandis que de nouveaux romanciers com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-cinema/#i_86732

ROMANCE VIVIANE (1912-1991)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 521 mots

C'est à partir de 1936 que la belle Viviane prit son envol et régna pendant une dizaine d'années sur le cinéma français. Romance s'appelait Ortmans, Viviane se prénommait Pauline et avait vu le jour à Roubaix en 1912. Brune, avenante et savoureuse, elle ne s'éternise ni dans le dessin sur soieries ni dans les maisons de couture parisiennes. Forte de ses charmes physiques, elle se fait élire Miss P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viviane-romance/#i_86732

LE ROMAN D'UN TRICHEUR, film de Sacha Guitry

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 935 mots
  •  • 1 média

En 1936, l'écrivain, dramaturge, acteur et réalisateur Sacha Guitry (1885-1957), fils du grand acteur Lucien Guitry, après avoir porté à l'écran plusieurs de ses pièces, comme Pasteur (1935), et Le Nouveau Testament (1936), fait le pari de tirer un film de son unique récit, Mémoires d'un tricheur (1935), et d'en respecter le cara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-d-un-tricheur/#i_86732

RONET MAURICE (1927-1983)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 631 mots

Chaque décennie est illustrée au cinéma par un film-synthèse du paysage socio-économique de l'époque –  Entrée des artistes en 1939, Rendez-Vous de juillet en 1949, Les Tricheurs en 1958 – qui a en outre le mérite de faire découvrir de jeunes comédiens, aptes à traduire le « malaise de vivre » dans tel ou tel contexte. C'est ainsi q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-ronet/#i_86732

ROSAY FRANÇOISE (1891-1974)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 622 mots

Françoise Baudy de Nalèche, connue sous son nom de théâtre, Françoise Rosay, a été premier prix de chant au Conservatoire de Paris avant de débuter, fort jeune, au théâtre : elle joue à Saint-Pétersbourg en 1912. Puis elle chante à l'Opéra de Paris de 1916 à 1918. Revenue à la scène en 1930, elle ne cesse plus guère de s'y produire, interprétant, encore en 1972, La Soupière d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francoise-rosay/#i_86732

ROSSI TINO (1907-1983)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 880 mots

« Cinquante ans d'amour »... Le titre du dernier disque de Tino Rossi, paru en 1983, résume à la perfection la nature du rapport qui unissait le chanteur à son public – à ses publics, devrait-on dire, puisque Tino Rossi tint sous son charme au moins trois générations. « Si tu veux réussir, conseillait Vincent Scotto à Tino Rossi, chante toujours l'amour. » Rossi, en suivant le précepte du composi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tino-rossi/#i_86732

ROSSIF FRÉDÉRIC (1922-1990)

  • Écrit par 
  • Hélène BLESKINE
  •  • 1 040 mots

Frédéric Rossif était un poète de l'image, et il disait de lui-même qu'il était un émigré. « J'ai fait du cinéma car je ne sais pas écrire, et l'image est le langage des exilés. » On l'a souvent comparé à Noé. Dans son arche, il a accumulé des trésors d'images qu'il a filmées dans le monde entier, et a réalisé des centaines de films difficiles à classer dans le genre documentaire, car ils représe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-rossif/#i_86732

ROUCH JEAN (1917-2004)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 701 mots

Ingénieur, ethnographe et cinéaste, Jean Rouch est né à Paris. Il a commencé à se servir de la caméra pour témoigner de son expérience africaine. De cette première période témoignent de nombreux courts-métrages, dont Au pays des mages noirs (coréalisé avec Jean Sauvy et Pierre Ponty, 1946) et Les Fils de l'eau (1952, film constitué des courts-métrages […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-rouch/#i_86732

ROULEAU RAYMOND (1904-1981)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 976 mots

Élève au conservatoire de Bruxelles, sa ville natale, Raymond Rouleau remporte, très jeune, les prix de comédie, de tragédie, de mimique et d'excellence. Il vient, vite, à Paris, où il participe aux côtés d'Antonin Artaud, au théâtre surréaliste Alfred Jarry. Il écrit une pièce, L'Admirable Visite , qui est montée à l'Atelier, par Charles Dullin. Pourtant, c'est à Bruxelles o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-rouleau/#i_86732

ROUQUIER GEORGES (1909-1989)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 872 mots

L'œuvre cinématographique de Georges Rouquier est injustement méconnue. Pourtant, I'auteur de Farrebique (1946) et de Biquefarre (1983) a joué un rôle capital dans 1'évolution du cinéma français de l'après-guerre, période bouillonnante et décisive qui, de 1945 à 1958, allait conduire à la formation et à l'essor de la nouvelle vague. Né à Lunel-Vieil (H […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-rouquier/#i_86732

ROZIER JACQUES (1926- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 806 mots
  •  • 1 média

Né à Paris le 10 novembre 1926, Jacques Rozier suit un itinéraire classique. Diplômé à l'I.D.H.E.C., assistant pour la télévision et le cinéma (sur French-Cancan de Renoir notamment), il réalise d'abord quelques courts métrages : Langage et cinéma (1947), Une épine au pied (1954), Rentrée des classes (1955 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-rozier/#i_86732

SAINT-CYR (P. Mazuy)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 064 mots

Peaux de vaches (1988), puis Travolta et moi (1992) avaient attiré l'attention de la critique sur Patricia Mazuy. Son talent de cinéaste est confirmé avec brio par ce film. Inspiré par un livre d'Yves Dangerfied, La Maison d'Esther (Grasset), Saint-Cyr se lit à la fois comme un film historique en costumes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-cyr-p-mazuy/#i_86732

SANS TOIT NI LOI, film de Agnès Varda

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 927 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'elle entreprend Sans toit ni loi , Agnès Varda n'a pas réalisé de long-métrage de fiction depuis près de dix ans, depuis L'une chante, l'autre pas , en 1976. Elle obtient une aide directe du ministère de la Culture en septembre 1985, à partir d'un court synopsis de deux pages, et applique pour son projet de film ce qu'elle appelle la « cinécriture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sans-toit-ni-loi/#i_86732

SATTOUF RIAD (1978- )

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 968 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’adolescent, cet inconnu »  : […] C’est à cette époque qu’il se lance dans la bande dessinée, abordant dès 2003 les thèmes qui vont parcourir toute son œuvre : d’une part le récit de son enfance, ballottée entre des modes de vie et de pensée contradictoires, d’autre part les difficultés et aléas de la construction, chez les adolescents, d’une identité psychologique, culturelle, sociale et sexuelle. Si, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/riad-sattouf/#i_86732

SAUTET CLAUDE (1924-2000)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 497 mots

C'est en mars 1960 que sort le premier long-métrage personnel de Claude Sautet, Classe tous risques , un film policier adapté d'un roman de José Giovanni. Si le film rencontre un succès public mitigé, Sautet n'en est pas moins d'emblée considéré comme une « personnalité » du cinéma français. Alors que s'affrontent partisans et adversaires de la Nouvelle Vague, il n'est d'aucu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-sautet/#i_86732

SCHNEIDER ROMY (1938-1982)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 936 mots

Rosemarie Albach-Retty était née dans la mouvance du cinéma, puisque sa mère, Magda Schneider, avait tourné dans une trentaine de films depuis l'entre-deux guerres, notamment dans Libelei de Max Ophuls en 1933. Bavaroise, réfugiée en Autriche pendant la guerre, Magda Schneider apportait d'avance à sa fille le goût du professionnalisme et une facilité d'entrée dans les studio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romy-schneider/#i_86732

SCHOENDOERFFER PIERRE (1928-2012)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 795 mots

Né en 1928, écrivain et cinéaste soldat, peintre inspiré par la gloire militaire, analyste rigoureux de l'honneur et des valeurs du métier des armes comme de la camaraderie des combats, Pierre Schoendoerffer n'en oublie pas pour autant que ses personnages ne sont pas de purs acteurs de tragédies mais ont les pieds dans la boue et connaissent la nostalgie amère, ce qui fait d'eux des héros proches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-schoendoerffer/#i_86732

SERRAULT MICHEL (1928-2007)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 1 044 mots

« Je veux faire rire, donner du bonheur, offrir des émotions. » En appliquant scrupuleusement ce credo artistique, Michel Serrault atteignit les sommets d'une vocation décelée tôt et vouée aux multiples facettes du spectacle. Il naît à Brunoy le 24 janvier 1928, dans une famille modeste et unie, croyante et enjouée, indulgente face à la fascination que l'ambiance du cirque va exercer sur l'enfant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-serrault/#i_86732

SEYRIG DELPHINE (1932-1990)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 816 mots

Fille du directeur du Service des antiquités au Liban, Delphine Seyrig est née à Beyrouth le 10 avril 1932. Très vite séduite par le théâtre, elle étudie sous les directions successives de Pierre Bertin, Roger Blin et Tania Balachova. Le Centre dramatique de l'Est l'accueille et l'affiche dans La Première Surprise de l'amour de Marivaux. Pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delphine-seyrig/#i_86732

SFAR JOANN (1971- )

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 061 mots

Dans le chapitre « Le chat qui pense »  : […] Il serait hasardeux de dresser le bilan de la carrière de Joann Sfar (à quarante ans, Jacobs n'avait pas commencé Blake et Mortimer , Pratt inventait Corto Maltese). Il faut néanmoins faire une place à part au Chat du rabbin (Dargaud, huit volumes depuis 2002). Cette série, dont l'action se déroule principalement à Alger, vers 1930, et dont les protagon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joann-sfar/#i_86732

SHOAH, film de Claude Lanzmann

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 1 001 mots
  •  • 1 média

Peu d'années après la libération du camp d'Auschwitz, un premier film de fiction polonais, La Dernière Étape ( Ostatni etap , 1948), de Wanda Jakubowska, avait retracé l'histoire d'une femme juive arrivant à Auschwitz et choisie comme interprète. Puis, en 1955, Nuit et brouillard d'Alain Resnais est devenu une référence durable su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shoah-claude-lanzmann/#i_86732

SIGNORET SIMONE (1921-1985)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 759 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière internationale »  : […] Simone Signoret – de son vrai nom Simone Henriette Kaminker – naît le 25 mars 1921 à Wiesbaden. Elle grandit à Neuilly, puis, à l'orée de la guerre se lance dans la figuration. En 1941, elle fait des apparitions dans Boléro et Le Prince charmant de Jean Boyer. On la voit encore dans Les Visiteurs du soir (1942) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-signoret/#i_86732

SILS MARIA (O. Assayas)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 062 mots
  •  • 1 média

Parce qu’il a souvent filmé l’adolescence, parce que son cinéma baigne dans une culture contemporaine (musiques, bande dessinée, science-fiction, effets spéciaux, cinéma asiatique...), Olivier Assayas semble toujours appartenir au « jeune cinéma français ». Sils Maria (2014) est pourtant son quinzième long-métrage . Après la plongée aux accents autobiographiques d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sils-maria/#i_86732

SIMON MICHEL (1895-1975)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 802 mots

Né à Genève, Michel Simon fait montre dès l'enfance, et malgré une éducation qui se voulait rigoureuse, d'une liberté d'esprit, d'un individualisme, d'un sens aigu de l'observation, d'un amour de la vie qui ne se démentiront jamais. À seize ans, il décide de quitter Genève pour Paris sans bien savoir ce qu'il y fera. Comme il le dira lui-même, il s'en « remit au destin » ; destin qui le conduit da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-simon/#i_86732

SIMON SIMONE (1911-2005)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 480 mots

Actrice française. Née à Marseille en 1911, Simone Simon suit ses parents à Tananarive, avant de revenir à Paris où elle proclame son désir de s'imposer sur scène. Une comédie boulevardière lui permet de lancer quelques répliques, qui suffisent à convaincre le metteur en scène Jean Tarride. Un court-métrage, On opère sans douleur (1930), confirme son flair. Simone Simon acce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-simon/#i_86732

SOUS LE SABLE (F. Ozon)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 060 mots

Le cinquième film de François Ozon, Sous le sable (2001), s'ouvre sur un plan d'ensemble d'une Seine aux reflets bleus sous le soleil, non loin de Notre-Dame de Paris, sans doute pour nous donner l'intuition du rôle fondamental que jouera l'eau dans le cours du récit. Celui-ci s'attache tout d'abord à décrire un couple d'une cinquantaine d'années, Marie (Charlotte Rampling) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-le-sable/#i_86732

SOUS LE SOLEIL DE SATAN, film de Maurice Pialat

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 990 mots

Auteur franc-tireur venu tard à la réalisation cinématographique, Maurice Pialat (1925-2003) a connu des triomphes ( Nous ne vieillirons pas ensemble , 1972), comme des échecs commerciaux, avec des films dont précisément l'échec dans les rapports entre êtres humains constitue le thème obsédant. La sortie, en 1986, de Police lui permet, avec l'aide du pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-le-soleil-de-satan-maurice-pialat/#i_86732

SOUS LES TOITS DE PARIS, film de René Clair

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 940 mots

En 1927, Le Chanteur de jazz ( The Jazz Singer ) d'Alan Crosland, avec Al Jolson comme vedette, remporte le premier grand succès international du cinéma sonore et parlant, bien que les dialogues y soient de très courte durée (deux minutes). Le film est distribué à Paris fin 1929 après avoir triomphé aux États-Unis. La même année, le cinéma français ne p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-les-toits-de-paris/#i_86732

SPAAK CHARLES (1903-1975)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 677 mots

À Bruxelles où Charles naquit, les Spaak formaient une cellule bourgeoise aux idées très libérales et qui alliait avec bonheur le barreau, la politique et la littérature. Poète et dramaturge, Paul, son père, dirigea le Théâtre de la Monnaie (l'Opéra de Bruxelles) ; sa mère, née Janson, fut sénateur et, tandis que son aîné, Paul-Henry, devenait l'un des hommes d'État les plus notoires de l'Europe n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-spaak/#i_86732

STRAUB JEAN-MARIE (1933- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 126 mots

Le nom de Jean-Marie Straub, né le 8 janvier 1933 à Metz, doit être associé à celui de Danièle Huillet (1936-2006), qui fut coauteur de tous ses films, et qu'il épousa en 1959. Son enfance se déroule sous le signe des cultures française et allemande. Après la Libération et un passage chez les Jésuites, il entreprend des études de lettres et aspire à la carrière d'écrivain. Straub est d'abord marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-straub/#i_86732

TATI JACQUES (1908-1982)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 546 mots
  •  • 1 média

Qui aurait pu croire, après le succès de Jour de fête , que Jacques Tati tournerait seulement six films en trente ans ? Le plus grand créateur comique du cinéma français a rejoint, peu à peu, la destinée surprenante des cinéastes maudits : Dreyer, Welles, Bresson. Il n'avait pourtant pas d'autre ambition, dit-il, que « d'apporter un petit sourire ». Comment expliquer que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-tati/#i_86732

TAVERNIER BERTRAND (1941- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 949 mots
  •  • 1 média

Il n'y a ni retour à la tradition de la qualité ni avant-gardisme dans le cinéma très populaire de Bertrand Tavernier, que les Anglo-Saxons qualifient de « nouveau traditionaliste », et pour qui chaque film est un défi à relever. Sa personnalité déborde la réalisation, d’abord sur le plan de la cinéphilie avec des publications ( 50   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-tavernier/#i_86732

LAISSEZ-PASSER (B. Tavernier)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 946 mots

La sortie de Laissez-passer , dix-huitième film de fiction de Bertrand Tavernier, a été, aux premiers jours de 2002, l'occasion d'un vif affrontement au sein de la critique française. C'était moins le contenu du film qui motivait l'ire, voire le mépris, des héritiers autoproclamés de la Nouvelle Vague, que ce qu'ils n'y trouvaient pas : une autre manière de lire, ou de dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laissez-passer/#i_86732

TÉCHINÉ ANDRÉ (1943- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 328 mots

André Téchiné est né en 1943 à Valence-d’Agen (Tarn-et-Garonne). Une dizaine d'années après la nouvelle vague, il fait ses débuts de cinéaste. Il a écrit dans les Cahiers du cinéma de 1964 à 1967, et ses premiers films sont nourris d'une réflexion théorique qui les place sous l'influence des maîtres de l'avant-garde (Cocteau et Godard dans Paulina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-techine/#i_86732

LES TONTONS FLINGUEURS, film de Georges Lautner

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 984 mots

Les Tontons flingueurs est devenu un film culte au cours des années 1980 et 1990 à la suite de ses multiples diffusions à la télévision, à la grande surprise de son réalisateur, Georges Lautner : « Pourquoi aujourd'hui plusieurs générations peuvent-elles se réciter les dialogues de Michel [Audiard] ? Pourquoi le „gugusse de Montauban“ est-il devenu l'égal du Mexicain, „une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tontons-flingueurs/#i_86732

TOSCAN DU PLANTIER DANIEL (1941-2003)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 737 mots

En 1974, Nicolas Seydoux, l'un des héritiers Schlumberger, devient propriétaire de la maison Gaumont. Il va lui faire prendre le virage de la modernité, avec le concours de son ami Daniel Toscan du Plantier, né en 1941 à Chambéry, et venu de la publicité et de la presse ( France-Soir ). Le duo relance la doyenne des sociétés cinématographiques françaises pour en faire une d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-toscan-du-plantier/#i_86732

TOURNEUR MAURICE (1878-1961)

  • Écrit par 
  • Jacques LOURCELLES
  •  • 306 mots

L'un des pionniers les plus marquants du cinéma. Entre 1915 et 1925, les Américains placèrent Maurice Tourneur sur le même plan que Griffith, Ince et De Mille. Qu'il ait subi par la suite une éclipse n'est pas pour surprendre : les cinémathèques n'ont pu sauver ses films muets. On peut redécouvrir King et Curtiz, Walsh et Dwan, demain Frank Lloyd ou Reginald Barker : il demeurera impossible d'éval […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-tourneur/#i_86732

TRAUNER ALEXANDRE (1906-1993)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 625 mots

Né à Budapest en 1906, dans une famille de commerçants juifs, Alexandre Trauner se destinait à la peinture et s'était déjà acquis une solide réputation dans les milieux artistiques hongrois quand il dut fuir le régime fasciste de Horthy. La rencontre, à Paris, du décorateur de cinéma Lazare Meerson, puis des frères Prévert, est alors décisive : elle l'oriente vers le monde du cinéma, qu'il ne quit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-trauner/#i_86732

TRINTIGNANT JEAN-LOUIS (1930- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 645 mots

Le jeune Trintignant qui interprète en 1956 le timide amoureux de Brigitte Bardot dans Et Dieu créa la femme , de Roger Vadim, exprime parfaitement la discrétion que montre cet acteur subtil, intérieur, séduisant, contradictoire. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-trintignant/#i_86732

TRINTIGNANT MARIE (1962-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 133 mots

Comédienne française. Révélée en 1979 par le film Série noire d'Alain Corneau, où elle incarne une jeune fille inhibée livrée par sa tante à la prostitution, Marie Trintignant, de son vrai nom Marie Marquand, affectionne les rôles de personnages atypiques, déjantés et marginaux. Dans Une affaire de femmes (1988) de Claude Chabrol, elle joue une prost […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-trintignant/#i_86732

TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE (A. Desplechin)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 091 mots

C’est, en 1996, avec Comment je me suis disputé... ( ma vie sexuelle) que le personnage de Paul Dédalus fait son apparition dans l’œuvre d’Arnaud Desplechin : figure hybride, qui emprunte tout à la fois au Stephen Dedalus imaginé par James Joyce, à l’Antoine Doinel de François Truffaut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-souvenirs-de-ma-jeunesse/#i_86732

TRUFFAUT FRANÇOIS (1932-1984)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 159 mots
  •  • 6 médias

Trente ans après sa disparition, à l’âge de cinquante-deux ans, le nom de François Truffaut demeure un des plus connus et des plus révérés du cinéma français. Aux États-Unis, on parle d’une Truffaut’s touch comme il y eut une Lubitsch’s touch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-truffaut/#i_86732

UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR (C. Denis)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 075 mots
  •  • 1 média

Depuis Chocolat (1988), tous les films de Claire Denis mettent en scène des relations de désir qui franchissent et souvent transgressent les frontières culturelles. Les liens qui se tissent entre les êtres relèvent moins de la société ou de l’idéologie que d’émotions, de pulsions, de forces quasi médiumniques. Claire Denis croit à un cinéma dont la forme rendrait perceptible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-beau-soleil-interieur/#i_86732

UN CONTE DE NOËL (A. Desplechin)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 104 mots

On dirait à première vue l'archétype d'une grande famille bourgeoise (trois générations Vuillard, soit une bonne dizaine de personnages principaux) exceptionnellement réunie pour Noël autour de Junon, la mère (Catherine Deneuve), dont l'état de santé nécessite une greffe de la moelle osseuse. Mais c'est plutôt à un agrégat d'êtres excentriques occupés à quelque règlement de compte d'esprit bergma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-conte-de-noel/#i_86732

UN PROPHÈTE (J. Audiard)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 146 mots
  •  • 1 média

En cinq films, Jacques Audiard, fils du scénariste-dialoguiste Michel Audiard, a accumulé les récompenses : près d'une quinzaine de césars partagés entre Regarde les hommes tomber (1994), Sur mes lèvres (2001) et De battre mon cœur s'est arrêté (2005), le prix du meilleur scénario à Cannes en 1996 pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-prophete/#i_86732

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT, film de Jacques Tati

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 038 mots
  •  • 1 média

Avec Jour de fête (1949), portrait d'une France rurale d'après-guerre hantée par le modernisme et le modèle « américain », Jacques Tati (1907-1982) avait obtenu le succès en inventant le personnage du facteur François, caricature du Français bon enfant et bougon, déjà présent dans son court-métrage L'École des facteurs (1947). Mais il se refuse à donne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vacances-de-monsieur-hulot-jacques-tati/#i_86732

VADIM ROGER (1928-2000)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 664 mots

Lorsqu'il rencontre, en 1950, une jeune actrice débutante qui va devenir aussi célèbre dans le monde que le général de Gaulle, Roger Vladimir Plemiannikov, né à Paris le 26 janvier 1928 d'un père russe et d'une mère française, a suivi, après une enfance et une adolescence en Haute-Savoie, les cours de Charles Dullin, joué dans quelques pièces, fréquenté la bohème germanopratine du Tabou, de Boris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-vadim/#i_86732

VALÈRE SIMONE (1921-2010)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 818 mots
  •  • 1 média

Avec Jean Desailly, dont elle fut la compagne durant plus de soixante ans, Simone Valère – de son vrai nom Simone Gondolf – aura vécu une des aventures théâtrales les plus exaltantes du xx e  siècle. Née en 1921 à Paris, l'actrice, après avoir suivi les cours de René Simon et être entrée au Conservatoire, débute dans le film d'une génération, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-valere/#i_86732

LES VALSEUSES, film de Bertrand Blier

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 929 mots

Les Valseuses est assurément une date dans le cinéma français d'après 1968. Le film frappe encore aujourd'hui par la crudité de ses dialogues, son apparente misogynie, la franchise provocante avec laquelle les rapports sexuels sont représentés. Bertrand Blier, né en 1939, adapte avec ce film son roman à succès. Auparavant, il avait réalisé deux films très différents. D'abor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-valseuses/#i_86732

VARDA AGNÈS (1928-2019)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 968 mots

Née le 30 mai 1928 à Bruxelles d’une mère française et d’un père grec, Agnès Varda passe son enfance à Sète puis étudie la photographie et l’histoire de l’art à Paris. Amie d’enfance de l’épouse de Jean Vilar, elle devient photographe du TNP, enregistrant tout, des maquettes audio aux répétitions et aux spectacles, de 1951 à 1961. Ses photos de Gérard Philipe feront le tour du monde et fourniront […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agnes-varda/#i_86732

VAUTRIN JEAN (1933-2015)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

La carrière de Jean Vautrin n'est pas banale. Après s'être illustré d'une façon très honorable dans son premier métier de cinéaste, il décide à quarante ans de se tourner vers l'écriture, en jugeant avec sévérité ses films qu'il assimile à des productions ratées. Jean Herman (son nom véritable), né à Pagny-sur-Moselle le 17 mai 1933, fait ses études secondaires à Auxerre et réussit le concours de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vautrin/#i_86732

VEBER FRANCIS (1937- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 694 mots

Né à Neuilly-sur-Seine en 1937, Francis Veber, après des études interrompues de médecine puis de sciences, est d'abord reporter à Radio Luxembourg ; il rédige bientôt des sketches pour Guy Bedos et, dans de nombreux magazines ( Lui , Marie-France ...), des nouvelles dont Le Jouet qui fournira le sujet de son premier long-métrage co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-veber/#i_86732

VECCHIALI PAUL (1930- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 888 mots

Né en 1930, diplômé de l'École polytechnique, un court moment critique ( Cahiers du cinéma , La Revue du cinéma ), Paul Vecchiali a toujours occupé, depuis Les Ruses du diable (1965), une place à part dans le cinéma d'auteur d'après la Nouvelle Vague. Cinéaste « culte » en Italie où son œuvre est plus étudiée qu'en France, il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-vecchiali/#i_86732

VENTURA LINO (1919-1987)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 646 mots

Angelo Borrini, né à Parme le 14 juillet 1919, va suivre sa famille d'exportateurs lorsque, huit ans plus tard, elle émigre en France. Il mène alors la vie d'un petit Italien déraciné et sans goût pour l'étude. En marge de diverses occupations, il se passionne pour la lutte et finit par remporter le titre de champion d'Europe. Un accident interrompt peu après sa carrière. Il devient organisateur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lino-ventura/#i_86732

VERNEUIL HENRI (1920-2002)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 792 mots

D'origine arménienne, Achod Malakian est né en Turquie, à Rodosto, le 15 octobre 1920. Fuyant le génocide, toute sa famille s'installe dès 1924 à Marseille. Il connaît une jeunesse studieuse, récompensée en 1943 par un diplôme d'ingénieur à l'École nationale des arts et métiers. Bercé par les récits de son père, il rêve déjà de fixer par l'image des histoires captivantes. Après un passage rapide à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-verneuil/#i_86732

LA VIE D'ADÈLE (A. Kechiche)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 099 mots

La palme d'or du festival de Cannes 2013 est une palme d'or particulière. Le président du jury, Steven Spielberg, l'a remise en annonçant qu'elle était attribuée non au seul metteur en scène, mais à « Adèle, Léa et Abdellatif Kechiche ». Les suites de ce triomphe cannois, salué par les applaudissements de la grande salle du Palais des festivals, ont été moins euphoriques. Au moment du festival, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-d-adele/#i_86732

VIGO JEAN (1905-1934)

  • Écrit par 
  • Barthélémy AMENGUAL
  •  • 1 119 mots

Vigo a une place à part dans le cinéma français comme dans le cinéma mondial. Son œuvre ne compte que quatre films ; trois heures et demie suffisent pour la voir en entier. Ni cette brièveté ni la légende noire qui s'est longtemps attachée à la personne et aux films d'un cinéaste réputé « maudit » n'occultent l'évidence : celle d'un génie singulier. Avant lui, le cinéma français avait certes connu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vigo/#i_86732

VISAGES VILLAGES (A. Varda et JR)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 027 mots

Les chemins buissonniers, voilà ce qui rapproche Agnès Varda, autoproclamée dans un sourire « La grand-mère de la nouvelle vague », et JR, l’un des plasticiens français les plus fameux. Varda a parcouru le monde avec ses appareils photographiques et ses caméras de cinéma, JR a tapissé les murs de la planète avec ses papiers collés. Tous deux ont évité les chemins balisés, et renouvelé sans cesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visages-villages/#i_86732

LES VOLEURS (A. Téchiné)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 353 mots

De même que Les Roseaux sauvages (1994) se nourrissaient de la richesse fantasmatique de Barocco (1976), des Sœurs Brontë (1978), d' Hôtel des Amériques 1981), du Lieu du crime (1985) ou des Innocents (1987), Les Voleurs s'alimentent au co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voleurs/#i_86732

VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA FRANÇAIS (B. Tavernier)

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 161 mots
  •  • 1 média

Tout commence à Lyon. Enfant, Bertrand Tavernier assiste à la libération de sa ville natale. Son père, fondateur de la revue de poésie Confluences , a caché Aragon, dont il a aussi publié certains textes. Un fait qui ne sera pas sans incidences. Placé en sanatorium, Bertrand Tavernier voit son premier film : Dernier Atout , de Jacques Becker. Sa passion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voyage-a-travers-le-cinema-francais/#i_86732

WAKHEVITCH GEORGES (1907-1984)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 1 032 mots

Par le nombre et la variété de leurs réalisations, peu de décorateurs auront occupé une place aussi considérable que Georges Wakhevitch dans le monde du spectacle depuis le début des années 1930 jusqu'à sa disparition brutale, le 11 février 1984 : on lui doit les décors d'environ 140 films, 200 opéras, 300 pièces de théâtre. Né en 1907 à Odessa, émigré en France en 1921, Wakhevitch a abordé le mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-wakhevitch/#i_86732

WIAZEMSKY ANNE (1947-2017)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 1 056 mots
  •  • 1 média

Petite-fille de François Mauriac, Anne Wiazemsky naît à Berlin le 14 mai 1947. Elle est la fille de Claire Mauriac et du diplomate Yvan Wiazemsky, dont la famille princière a émigré en France en 1919, après la révolution russe. Elle passe son enfance à l’étranger – Genève, Caracas –, et rentre à Paris en 1961, peu avant la mort du père, en compagnie de son frère Pierre, qui deviendra le dessinate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-wiazemsky/#i_86732

WILSON LAMBERT (1958- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 551 mots

Né en 1958, à Paris, Lambert Wilson est le fils de l'homme de théâtre Georges Wilson qui dirigea le T.N.P. de 1963 à 1972. Au cinéma, où il commence à apparaître dès 1977, il semble s'imposer en 1982-1984 avec deux rôles antithétiques : le romantique guide de montagne amoureux qui affronte Sean Connery sur les pentes neigeuses de Cinq Jours ce printemps-là (Fred Zinnemann) e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lambert-wilson/#i_86732

YANNE JEAN (1933-2003)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 668 mots

Jean Yanne – de son vrai nom Jean Gouyé – est né à Paris en 1933. Journaliste, puis animateur à Radio-Luxembourg et Europe 1, notamment avec Jacques Martin, il débute au cinéma, en 1963, dans La Femme spectacle de Claude Lelouch, film qui fut interdit par la censure. Alain Jessua lui confie un rôle l'année suivante, dans La Vie à l'envers . Jean Yanne v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-yanne/#i_86732

Y AURA-T-IL DE LA NEIGE À NOËL ? (S. Veysset)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 274 mots

Née et élevée à la campagne, Sandrine Veysset connaît bien les travaux des champs et la psychologie des cultivateurs. Son premier film s'inscrit d'abord dans le sillon « documentariste » du cinéma français tracé par Georges Rouquier ( Farrebique , Biquefarre ). Y aura-t-il de la neige à Noël? […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/y-aura-t-il-de-la-neige-a-noel/#i_86732

Z, film de Constantin Costa-Gavras

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 913 mots

Après avoir été l'assistant d'Yves Allégret, de René Clair et de Jacques Demy, Costa-Gavras, né en 1933 à Athènes, réalise deux films : l'un policier, Compartiment tueurs , en 1965, et l'autre sur la Résistance, Un homme de trop , en 1967. À trente-cinq ans, il entreprend Z , un film pour lequel il peine à trouver une maison de prod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/z/#i_86732


Affichage 

Alain Corneau

photographie

Alain Corneau avec Patrick Dewaere et Marie Trintignant (de dos), sur le tournage de Série noire (1979), une adaptation du roman de Jim Thompson Des cliques et des cloaques 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Alain Delon

photographie

Alain Delon sur le tournage de Plein Soleil (1959) de René Clément, d'après Le Talentueux M Ripley de Patricia Highsmith 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Alain Resnais

photographie

Alain Resnais à la Mostra de Venise, en 2006 Il y présentait Cœurs, avec Sabine Azéma, Pierre Arditi et Lambert Wilson, ses acteurs fétiches, dans les principaux rôles 

Crédits : A. Benedetti/ Corbis

Afficher

Alexandre Desplat, Jacques Audiard et Vincent Segal

photographie

Séance d'enregistrement de la musique d'Un prophète, au studio Guillaume Tell de Suresnes, en avril 2009 : on voit le compositeur Alexandre Desplat à gauche, le cinéaste Jacques Audiard au fond et le musicien Vincent Segal au violoncelle électrique 

Crédits : X. Forcioli

Afficher

Alphaville, de Jean-Luc Godard

photographie

Anna Karina et Eddie Constantine dans Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution (1965), de Jean-Luc Godard 

Crédits : Collection privée

Afficher

Anny Ondra

photographie

Anny Ondra dans un film muet français de 1925 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bernadadette Lafont, 1972

photographie

Bernadette Lafont a accompagné les débuts de la Nouvelle Vague en tournant sous la direction de Claude Chabrol et de François Truffaut Elle retrouvera ce dernier en 1972 pour Une belle fille comme moi 

Crédits : C. Schwartz/ Corbis

Afficher

Bernard Giraudeau

photographie

Bernard Giraudeau en compagnie de Brigitte Fossey et Carole Laure dans Croque la vie (1981), de Jean-Charles Tacchella 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Brigitte Bardot

photographie

La star française Brigitte Bardot, à Londres, en 1959 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bruno Crémer

photographie

Bruno Crémer dans Sous le sable (2001), de François Ozon 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Casque d'or, J. Becker

photographie

Simone Signoret (1921-1985) dans le rôle-titre du film de Jacques Becker Casque d'or (1952) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Cyrano de Bergerac, de J.-P. Rappeneau, 1990

photographie

«Cyrano de Bergerac» d'Edmond Rostand a fait l'objet de nombreuses adaptations au cinéma Ici, Gérard Depardieu dans la version qu'en donna Jean-Paul Rappeneau en 1990 

Crédits : Benoît Barbier/ Camera One/ Hachette Première/ UGC/ Album/ AKG-images

Afficher

Entrée des artistes, M. Allégret

photographie

La Française Odette Joyeux dans Entrée des artistes, un film de Marc Allégret évoquant le Conservatoire d'art dramatique, avec Louis Jouvet dans le rôle d'un professeur (1938) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

François Truffaut

photographie

Le cinéaste fut aussi un lecteur passionné, et cela dès son enfance buissonnière Parmi ses auteurs de prédilection, Balzac, Proust et, bien sûr, Henri-Pierre Roché, auquel il rendit hommage en portant à l'écran Jules et Jim puis Les Deux Anglaises et le continent 

Crédits : Hulton-Deutsch Collection/ Corbis

Afficher

François Truffaut

photographie

François Truffaut sur le tournage de L'Enfant sauvage, en 1969 Dans ce film, le réalisateur interprète le rôle du docteur Itard qui tente de faire un « être humain » de Victor, l'enfant sauvage de l'Aveyron 

Crédits : Santi Visalli/ Getty Images

Afficher

Georges Lautner

photographie

Georges Lautner lors du tournage de La Vie dissolue de Gérard Floque (1986) 

Crédits : E. George/ Sygma/ Corbis

Afficher

Georges Méliès

photographie

Le plateau du cinéaste français Georges Méliès lors du tournage d'un film féerique en 1902 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Georges Méliès, illusionniste du cinéma

photographie

Le Français Georges Méliès (1861-1938), le roi de l'illusion, dans un film où il transforme une belle endormie en papillon (1901) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Georges Thill

photographie

La soprano américaine Grace Moore (1898-1947) et le ténor français Georges Thill (1897-1984) interprètent les rôles de Louise et de Julien dans le film Louise (1938), d'Abel Gance, adapté de l'opéra éponyme du compositeur français Gustave Charpentier (1860-1956) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ginette Leclerc

photographie

Ginette Leclerc dans La Dame de chez Maxim's (1933) d'Alexandre Korda, d'après Georges Feydeau 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Hiroshima mon amour, d'A. Resnais, 1959 : E. Riva et Eiji Okada

photographie

Emmanuelle Riva et Eiji Okada dans Hiroshima mon amour (1959), d'Alain Resnais 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Jacques Prévert

photographie

Jacques Prévert (1900-1977) est aujourd'hui encore un des poètes français les plus populaires Son œuvre, qui mêle légèreté et gravité, continue d'être l'une des plus lues et des plus étudiées dans les écoles 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Jacques-Yves Cousteau

photographie

Ayant parcouru et exploré tous les océans du globe, Jacques-Yves Cousteau (1910-1997), l'homme au bonnet rouge, a fait découvrir à des millions de spectateurs et de téléspectateurs la beauté du monde sous-marin au travers de ses nombreux films et documentaires télévisés  

Crédits : ABC Photo Archives/ ABC/ Getty Images

Afficher

Jean Gabin

photographie

Jean Gabin (Jean Alexis Moncorgé, 1904-1976) et Françoise Arnoul dans une scène de French Cancan, un film de Jean Renoir, en 1955 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les Enfants du paradis, M. Carné

photographie

Le film Les Enfants du paradis (1945) de Marcel Carné occupe une place centrale dans la mythologie du cinéma français, sans doute parce qu'il met en évidence le lien qui existe entre septième art et naissance du spectacle moderne, à travers des formes telles que le mélodrame ou le mime Ici,... 

Crédits : Pathé/ Album/ AKG-images

Afficher

Jean-Luc Godard

photographie

Jean-Luc Godard à la caméra 

Crédits : Courtesy of The Museum of Modern Art Film Stills Archive, New York City

Afficher

Jeanne Moreau

photographie

Jeanne Moreau, dans La mariée était en noir (1968) de François Truffaut (1932-1984) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Belle et la Bête, J. Cocteau

photographie

La Bête (Jean Marais) à genoux devant la Belle (Josette Day), dans La Belle et la Bête, film réalisé en 1946 par Jean Cocteau (1889-1963), d'après le conte de Marie-Jeanne Leprince de Beaumont 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La Bête humaine, de J. Renoir, 1938

photographie

Jean Gabin dans «La Bête humaine» (1938) de Jean Renoir, d'après Émile Zola 

Crédits : Paris Film/ Album/ AKG

Afficher

La Grande Illusion, de Jean Renoir

photographie

Eric von Stroheim et Pierre Fresnay dans La Grande Illusion (1937), de Jean Renoir 

Crédits : Collection privée

Afficher

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière

photographie

Les ouvriers quittent leur travail pour la pause de midi, un extrait de La Sortie des usines Lumière, le premier film de l'histoire, réalisé par les frères Auguste et Louis Lumière en 1895 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La Vie et rien d'autre, B. Tavernier

photographie

La Vie et rien d'autre (1989), de Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret et Sabine Azema Comment se souvenir de la guerre? Peut-on seulement la représenter? Ces questions donnent toute son ampleur au beau film de Bertrand Tavernier 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Lancelot du lac, R. Bresson

photographie

Lancelot du lac (1974), de Robert Bresson 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, film de Bertrand Bonello

photographie

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, film de Bertrand Bonello sorti en 2011, décrit le fonctionnement d'une maison close, la vie de ses prostituées et de ses clients au tournant du XXe siècle 

Crédits : Haut et Court/ D.R.

Afficher

Le Carrosse d'or, J. Renoir

photographie

Le Carrosse d'or (1952), de Jean Renoir (1894-1979), avec Anna Magnani et Duncan Lamont 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le Dernier Métro, F. Truffaut

photographie

Le Dernier Métro (1980), de François Truffaut (1932-1984), avec Catherine Deneuve et Gérard Depardieu 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet

photographie

Malgré le succès d'estime rencontré par les précédents films de Jean-Pierre Jeunet, nul ne pouvait prévoir l'extraordinaire accueil réservé au "Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" Comment expliquer ce qui est devenu un véritable phénomène sociologique? On a pu parler de nostalgie, mais... 

Crédits : UGC Images

Afficher

Le Radeau de la Méduse, I. Azimi

photographie

Film historique et en même temps poème de la fatalité et de l'horreur, "Le Radeau de la Méduse" d'Azimi est une œuvre où la splendeur baroque s'allie à une magnifique sobriété Les acteurs, Jean Yanne, Daniel Mesguish, Rufus, Laurent Terzieff, Marie Matheron, se sont pliés à la direction... 

Crédits : Collection Philippe D'Hugues/ D.R.

Afficher

Le Roman d'un tricheur, Guitry

photographie

Les Français Jacqueline Delubac et Sacha Guitry (1885-1957) dans Le Roman d'un tricheur, film réalisé par Guitry en 1936 et tenu par beaucoup comme son chef-d'œuvre 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Sang d'un poète, J. Cocteau

photographie

L'actrice française Pauline Carton dans le premier film de Jean Cocteau, Le Sang d'un poète (1930) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès

photographie

Le Voyage dans la Lune (1902), de Georges Méliès (1861-1938) 

Crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

Afficher

L'Eau du Nil (1928)

photographie

Le producteur français Marcel Vandal (1882-1965) a également dirigé lui-même quelques films, dont L'Eau du Nil (1928), premier film sonore (mais non parlant) diffusé en France, un an avant Le Chanteur de jazz Techniquement, le mérite en revenait à Léon Gaumont, dont le procédé... 

Crédits : D.R.

Afficher

Les Diaboliques, de Henri Georges Clouzot

photographie

Véra Clouzot, Simone Signoret et Paul Meurisse dans Les Diaboliques (1955), de Henri Georges Clouzot 

Crédits : Filmsonor S.A./ Collection privée

Afficher

Les Enfants du paradis

photographie

Les Enfants du paradis est peut-être le film le plus célèbre du couple Carné-Prévert Cette fresque de près de trois heures, commencée sous l'Occupation et achevée en mars 1945, marque l'apogée du réalisme poétique au cinéma 

Crédits : AKG

Afficher

Les Grandes Manœuvres, R. Clair

photographie

Les Grandes Manœuvres (1955), de René Clair (1898-1981), avec Michèle Morgan et Gérard Philipe 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Demoiselles de Rochefort, J. Demy

photographie

Après Les Parapluies de Cherbourg, Jacques Demy réalise Les Demoiselles de Rochefort (1966), à nouveau en collaboration avec Michel Legrand Le film, qui alterne séquences dialoguées, chantées et dansées, est un hommage à la comédie musicale américaine Ici, Catherine Deneuve et Françoise... 

Crédits : Sunset Boulevard/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Les Quatre Cents Coups, F. Truffaut

photographie

Jean-Pierre Léaud dans Les Quatre Cents Coups (1959), de François Truffaut (1932-1984) La présentation du film à Cannes marque la consécration de la nouvelle vague 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati

photographie

Les Vacances de Monsieur Hulot (1953), dirigé et interprété par Jacques Tati (1907-1982) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Visiteurs du soir, M. Carné

photographie

Arletty (1898-1992) joue Dominique dans Les Visiteurs du soir, de Marcel Carné en 1942 En choisissant de porter à l'écran cette légende médiévale, Carné joue la lumière sans ombres du mythe contre l'opacité de l'Occupation 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Louis Jouvet dans Entrée des artistes, M. Allégret

photographie

Louis Jouvet (1887-1951) dans le film de Marc Allégret Entrée des artistes (1938), où l'interprétation du professeur Lambertin par le célèbre acteur et metteur en scène de théâtre français semble, par son aspect proprement documentaire, parler autant pour lui que pour son... 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

L’Enfant sauvage, film de François Truffaut (1970)

photographie

Les thèmes de l'enfance, du handicap et de l'apprentissage de la vie ont conduit François Truffaut à interpréter le rôle du docteur Jean Itard (1774-1838), qui a voulu montrer que le petit Victor de l'Aveyron, « enfant sauvage » trouvé en 1800, n'était condamné ni dans son développement... 

Crédits : Films du carosse-Les Prods Artistes Ass/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Marguerite Duras

photographie

Marguerite Duras (1914-1996), romancière et cinéaste française, photographiée ici en 1961 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Marie-France Pisier

photographie

Marie-France Pisier et Jean-Pierre Léaud dans Antoine et Colette, sketch de François Truffaut réalisé pour L'Amour à vingt ans (1962) 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Maurice Chevalier et René Clair

photographie

Maurice Chevalier (1888-1972) et René Clair (1898 -1981) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Michel Gondry

photographie

De La Science des rêves à L'Écume des jours, d'après le roman de Boris Vian, Michel Gondry a su élever le bricolage technologique au rang des beaux-arts 

Crédits : CarlaVanWagoner/ Shutterstock

Afficher

Orphée, J. Cocteau

photographie

Actrice française d'origine espagnole, Maria Casares (1922-1996) interprète la Mort dans Orphée de Jean Cocteau, une transcription moderne du mythe antique (1950) 

Crédits : Roger Corbeau/ Getty Images

Afficher

Pépé le Moko, J. Duvivier

photographie

Jean Gabin (1904-1976) et Mireille Balin (1911-1968) jouent Pépé et Gaby dans Pépé le Moko de Julien Duvivier, l'histoire tragique d'un mauvais garçon dans la casbah d'Alger (1936) 

Crédits : General Photographic Agency/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Sans toit ni loi, A. Varda

photographie

Sans toit ni loi (1985), d'Agnès Varda, avec Sandrine Bonnaire 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Sils Maria, d’Olivier Assayas

photographie

Méditation sur le temps, mais aussi hommage à Bergman et Cukor, Sils Maria convoque deux générations d'actrices Ici, Juliette Binoche (Maria) et Kristen Stewart (Valentine) 

Crédits : CG Cinema/ Pallas Film/ Cab Productions Vortex Sutra/ Arte France Cinéma/ ZDF/ RTS/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Simone Valère

photographie

Simone Valère et Jean Desailly, dans l'adaptation par Louis Daquin du roman de Simenon Le Voyageur de la Toussaint (1942) 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Smoking/No Smoking, A. Resnais

photographie

Smoking/No Smoking (1994), d'Alain Resnais Exercice de style ou discours sur le peu de réalité? Sabine Azéma (ici sur la photo) et Pierre Arditi sont les seuls interprètes des neuf personnages du diptyque formé par Smoking/No Smoking 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Un grand amour de Beethoven, A. Gance

photographie

Les acteurs français Annie Ducaux et Paul Paulet dans un film d'Abel Gance de 1936, Un grand amour de Beethoven 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Une affaire de femmes, C. Chabrol

photographie

Une affaire de femmes (1988), de Claude Chabrol À travers le portrait de Marie Latour (Isabelle Huppert), une chronique sans complaisance de la France du maréchal Pétain 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

«La Chinoise», J.-L. Godard

photographie

Anne Wiazemsky et Jean-Pierre Léaud dans «La Chinoise» (1967), de Jean-Luc Godard 

Crédits : UCLA Photo Collection/ Collection privée

Afficher

Camille Claudel, B. Dumont

photographie

Longtemps, Bruno Dumont n'a réalisé ses films qu'avec des acteurs non professionnels Camille Claudel (2013) représente à ce titre un tournant, puisque le rôle titre est interprété par Juliette Binoche Sous la direction du metteur en scène, celle-ci jouera à nouveau dans Ma Loute (2016),... 

Crédits : 3B Productions/ Arte France Cinema/ C.R.R.A.V. Nord Pas De Calais/ Canal+/ Region Paca/ The Kobal Collection/ Aurimages

Afficher

Entre les murs, Laurent Cantet

photographie

Adapté du roman homonyme de François Bégaudeau, qui tient ici le rôle de l'enseignant, Entre les murs donne une image décapante du quotidien d'une classe de quatrième Le film de Laurent Cantet a obtenu la palme d'or au festival de Cannes 2008 

Crédits : Haut De Court/ The Kobal Collection/ Aurimages

Afficher

La Graine et le mulet, Abdellatif Kechiche

photographie

Après La Faute à Voltaire et L'Esquive, Abdellatif Kechiche montre avec La Graine et le mulet (2007) qu'un nouveau réalisme est possible Le cinéaste brosse une fresque familiale dans laquelle la parole occupe une place centrale Sur l'affiche du film, Hafsia Herzi et Habib... 

Crédits : Pathe Renn Productions/ The Kobal Collection/ Aurimages

Afficher

L'Inhumaine, de M. L'Herbier, 1924, affiche

photographie

Affiche pour «L'Inhumaine», de Marcel L'Herbier (1924) 

Crédits : Collection privée

Afficher

Michèle Morgan dans Remorques, de J. Grémillon

photographie

Après Le Quai des brumes, Michèle Morgan retrouve Jean Gabin et Jacques Prévert pour Remorques (1941), de Jean Grémillon Ce film, un des plus marquants de sa carrière, va contribuer à fixer son personnage à l'écran 

Crédits : Emmanuel Lowenthal/M.A.I.C/ BBQ_DFY/ Aurimages

Afficher

Naissance des pieuvres, Céline Sciamma

photographie

Un film de plus sur l'adolescence ? Certainement pas Le regard que Céline Sciamma, dans Naissance des pieuvres (2007), porte sur ses trois héroïnes, dans le décor immuable d'une piscine, tranche par son acuité Une expérience qui se poursuivra avec Tomboy (2011) et Bande de filles... 

Crédits : Balthazar Productions/ The Kobal Collection/ Aurimages

Afficher

Alain Corneau
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Alain Delon
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alain Resnais
Crédits : A. Benedetti/ Corbis

photographie

Alexandre Desplat, Jacques Audiard et Vincent Segal
Crédits : X. Forcioli

photographie

Alphaville, de Jean-Luc Godard
Crédits : Collection privée

photographie

Anny Ondra
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bernadadette Lafont, 1972
Crédits : C. Schwartz/ Corbis

photographie

Bernard Giraudeau
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Brigitte Bardot
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bruno Crémer
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Casque d'or, J. Becker
Crédits : Hulton Getty

photographie

Cyrano de Bergerac, de J.-P. Rappeneau, 1990
Crédits : Benoît Barbier/ Camera One/ Hachette Première/ UGC/ Album/ AKG-images

photographie

Entrée des artistes, M. Allégret
Crédits : Hulton Getty

photographie

François Truffaut
Crédits : Hulton-Deutsch Collection/ Corbis

photographie

François Truffaut
Crédits : Santi Visalli/ Getty Images

photographie

Georges Lautner
Crédits : E. George/ Sygma/ Corbis

photographie

Georges Méliès
Crédits : Hulton Getty

photographie

Georges Méliès, illusionniste du cinéma
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Georges Thill
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ginette Leclerc
Crédits : Hulton Getty

photographie

Hiroshima mon amour, d'A. Resnais, 1959 : E. Riva et Eiji Okada
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Jacques Prévert
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Jacques-Yves Cousteau
Crédits : ABC Photo Archives/ ABC/ Getty Images

photographie

Jean Gabin
Crédits : Hulton Getty

photographie

Les Enfants du paradis, M. Carné
Crédits : Pathé/ Album/ AKG-images

photographie

Jean-Luc Godard
Crédits : Courtesy of The Museum of Modern Art Film Stills Archive, New York City

photographie

Jeanne Moreau
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Belle et la Bête, J. Cocteau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La Bête humaine, de J. Renoir, 1938
Crédits : Paris Film/ Album/ AKG

photographie

La Grande Illusion, de Jean Renoir
Crédits : Collection privée

photographie

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La Vie et rien d'autre, B. Tavernier
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Lancelot du lac, R. Bresson
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, film de Bertrand Bonello
Crédits : Haut et Court/ D.R.

photographie

Le Carrosse d'or, J. Renoir
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Dernier Métro, F. Truffaut
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet
Crédits : UGC Images

photographie

Le Radeau de la Méduse, I. Azimi
Crédits : Collection Philippe D'Hugues/ D.R.

photographie

Le Roman d'un tricheur, Guitry
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Sang d'un poète, J. Cocteau
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès
Crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

photographie

L'Eau du Nil (1928)
Crédits : D.R.

photographie

Les Diaboliques, de Henri Georges Clouzot
Crédits : Filmsonor S.A./ Collection privée

photographie

Les Enfants du paradis
Crédits : AKG

photographie

Les Grandes Manœuvres, R. Clair
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Demoiselles de Rochefort, J. Demy
Crédits : Sunset Boulevard/ Corbis/ Getty Images

photographie

Les Quatre Cents Coups, F. Truffaut
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Visiteurs du soir, M. Carné
Crédits : Hulton Getty

photographie

Louis Jouvet dans Entrée des artistes, M. Allégret
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

L’Enfant sauvage, film de François Truffaut (1970)
Crédits : Films du carosse-Les Prods Artistes Ass/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Marguerite Duras
Crédits : Hulton Getty

photographie

Marie-France Pisier
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Maurice Chevalier et René Clair
Crédits : Hulton Getty

photographie

Michel Gondry
Crédits : CarlaVanWagoner/ Shutterstock

photographie

Orphée, J. Cocteau
Crédits : Roger Corbeau/ Getty Images

photographie

Pépé le Moko, J. Duvivier
Crédits : General Photographic Agency/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Sans toit ni loi, A. Varda
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Sils Maria, d’Olivier Assayas
Crédits : CG Cinema/ Pallas Film/ Cab Productions Vortex Sutra/ Arte France Cinéma/ ZDF/ RTS/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Simone Valère
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Smoking/No Smoking, A. Resnais
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Un grand amour de Beethoven, A. Gance
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Une affaire de femmes, C. Chabrol
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

«La Chinoise», J.-L. Godard
Crédits : UCLA Photo Collection/ Collection privée

photographie

Camille Claudel, B. Dumont
Crédits : 3B Productions/ Arte France Cinema/ C.R.R.A.V. Nord Pas De Calais/ Canal+/ Region Paca/ The Kobal Collection/ Aurimages

photographie

Entre les murs, Laurent Cantet
Crédits : Haut De Court/ The Kobal Collection/ Aurimages

photographie

La Graine et le mulet, Abdellatif Kechiche
Crédits : Pathe Renn Productions/ The Kobal Collection/ Aurimages

photographie

L'Inhumaine, de M. L'Herbier, 1924, affiche
Crédits : Collection privée

photographie

Michèle Morgan dans Remorques, de J. Grémillon
Crédits : Emmanuel Lowenthal/M.A.I.C/ BBQ_DFY/ Aurimages

photographie

Naissance des pieuvres, Céline Sciamma
Crédits : Balthazar Productions/ The Kobal Collection/ Aurimages

photographie