CINÉMA (Cinémas parallèles)Le cinéma d'animation

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un nouvel âge de l'animation

Le long-métrage d'animation au tournant du XXe siècle

Pendant des décennies, le marché du long-métrage d'animation s'est quasi limité aux seules productions des studios Disney. Mais après la mort de « Citizen Walt », en 1966, on s'aperçoit que, d'année en année, la qualité des films baisse. Tout change au milieu des années 1980, avec l'apparition de nouveaux cadres, décidés à rajeunir leurs équipes et à intensifier la production. Dès lors, la célèbre maison, qui avait atteint son niveau le plus bas avec Taram et le chaudron magique de Ted Berman et Richard Rich (1985), connaît une étonnante résurrection. L'équipement le plus moderne est mis en place. Depuis Bernard et Bianca au pays des kangourous, de Hendel Butoy et Mike Gabriel (1990), le traçage-gouachage à la main a disparu. Désormais, les dessins sont scannés sur ordinateur, puis coloriés sur écran à la palette graphique avant qu'on reporte, grâce à un logiciel spécial, ombres et effets de lumière. Dès lors, les productions Disney vont à nouveau battre des records d'audience. La Petite Sirène, de Ron Clements et John Musker (1989) ; La Belle et la Bête, de Gary Trousdale et Kirk Wise (1991) ; Aladdin, de Ron Clements et John Musker (1993) ; Pocahontas, de Mike Gabriel et Eric Goldberg (1995) – chaque film est un nouveau triomphe commercial. Cette remontée en flèche atteint un point culminant en 1994, avec Le Roi Lion, de Roger Allers et Bob Minkoff : pour la première fois, un long-métrage d'animation se hisse à la première place du box-office mondial, détrônant les dinosaures de Jurassic Park. Stimulés par ce triomphe, les studios Disney maintiennent la cadence d'un film par an, pariant avec bonheur sur les nouvelles techniques grâce à une association avec John Lasseter. Ils misent également sur un ancien animateur devenu une star d'Hollywood – Tim Burton, l'auteur de Batman (1989) – dont Disney produit un magnifique film de marionnettes (animé par Henry Selick), L'Étrange Noël de Mr. Jack (1993). En 2005, Tim Burton creusera la même thémat [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 27 pages

Médias de l’article

Walt Disney et Mickey Mouse

Walt Disney et Mickey Mouse
Crédits : General Photographic Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Blanche-Neige et les sept nains (1937)

Blanche-Neige et les sept nains (1937)
Crédits : PRNewsFoto/Walt Disney Studios Home Entertainment/ AP Images

photographie

Jiri Trnka

Jiri Trnka
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

King Kong (1933)

King Kong (1933)
Crédits : John Kobal Foundation/ Getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  CINÉMA  » est également traité dans :

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

La première projection du cinématographe Lumière a lieu le 28 décembre 1895, au Grand Café, boulevard des Capucines à Paris. Le nouvel art puisera abondamment dans le trésor dramatique aussi bien théâtral que romanesque, du xixe siècle finissant. Il lui empruntera sa puissance d'évocation liée à l'appétit de conquête d'une société industrielle en plei […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

S'il fleure bon le grec, comme le cinématographe, le terme « cinéphile » est – lui aussi – une création bien française qui supplante rapidement son malheureux rival « cinémane », et s'implante peu à peu dans le monde entier, comme l'atteste son adoption par les Anglais. Le mot recèle un pouvoir d'expansion qui ne se limite aucunement à « l'amour du cinéma », si l'on entend par là le goût indiffére […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Le terme de cinémathèque est apparu au milieu des années 1930. Depuis, il n'a cessé de se brouiller. Dans les premières décennies du septième art, né comme spectacle à la fin de 1895, identifié comme art autour de 1910, la proposition de faire du cinéma un objet de collection ne pouvait que relever du non-sens. Lorsqu'il a conquis son premier public, le plus souvent sur les champs de foire du tour […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Le cinéma a la particularité d'être né de la technique moderne. Il est même l'un des symptômes et des causes de la modernité. Par leur existence, ses principes – c'est-à-dire la reproduction technique, le collage et le montage, avec les nouveaux rapports d'espace-temps, de discontinuité et d'hétérogénéité qu'ils impliquent – ont bouleversé les modes de repré […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Avant de devenir un art et une industrie, le cinéma est une somme de techniques. Du xviiie siècle à nos jours, mais surtout au xixe siècle, une suite de découvertes aboutit à la mise au point des premières caméras. Par un brevet en date du 13 février 1895, les frères Lum […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean BENGHOZI, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 17 607 mots
  •  • 9 médias

Les industries du cinéma ont été et restent des industries mineures, si l'on compare leurs chiffres d'affaires ou le nombre de leurs personnels avec ceux d'autres secteurs industriels ; en France, par exemple, les recettes du cinéma correspondent au seul chiffre d'affaires d'une grande société de vente par correspondance. En revanche, si l'on replace les industries du film dans l'économie des médi […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Le droit du cinéma

  • Écrit par 
  • Gaëlle ROMI, 
  • Raphaël ROMI
  •  • 5 707 mots

Remise en question de façon récurrente par l'évolution du marché, la création cinématographique recouvre un ensemble d'activités protégées par un droit essentiellement économique. Celui-ci traite en particulier des conditions de régulation d'un secteur bénéficiant d'une limitation de la concurrence, notamment au moyen d'aides publiques. En tant qu'activité de production et de divulgation de conten […] Lire la suite

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 11 533 mots
  •  • 3 médias

Le cinéma d’avant-garde n’est pas une école. On hésite à écrire que c’est un genre cinématographique, quoiqu’adopter ce terme comme hypothèse de travail permette de le circonscrire plus facilement. Le cinéma d’avant-garde s’est d’abord défini « contre » : contre le cinéma traditionnel, littéraire, industriel, d’où la difficulté de le considérer comme un genre à part entière – ce ne sera plus le ca […] Lire la suite

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma documentaire

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 5 452 mots
  •  • 2 médias

L'origine du mot « documentaire » est incertaine. On peut noter son emploi dans des articles restés célèbres, mais sa première apparition en tant que substantif pour désigner une catégorie de films n'a pas été localisée avec précision. Ce n'est qu'avec l'apparition de Nanouk l'Esquimau (Robert Flaherty, 1922) qu'un nouveau mot se devait d'être employé. Il fu […] Lire la suite

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le vocabulaire courant, les termes « metteur en scène », « réalisateur » et « cinéaste » sont synonymes et interchangeables. Pourtant, si l'on s'en tient aux définitions, les deux notions sont bien différentes. Réaliser, pour le dictionnaire Robert, c'est « faire exister à titre de réalité concrète ce qui n'existait que dans l'esprit », et le « réalisateur » est « la personne qui dirige toute […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard GÉNIN, André MARTIN, « CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-animation/