AMÉRICAIN CINÉMA

LE CINÉMA AMÉRICAIN DES ANNÉES 70 (J.-B. Thoret)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 952 mots
  •  • 1 média

Le cinéma américain des années 1970 occupe une position paradoxale dans l'histoire du septième art. Proche de nous, il marque l'entrée en lice d'une génération prestigieuse qui, de Martin Scorsese à Brian De Palma, en passant par Francis Ford Coppola o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cinema-americain-des-annees-70/#i_12328

2001, L'ODYSSÉE DE L'ESPACE, film de Stanley Kubrick

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 187 mots
  •  • 1 média

Dans les années 1960, marquées par la guerre froide, deux grands thèmes hantent le monde occidental : le risque d'une apocalypse nucléaire, objet d'innombrables films, et la conquête spatiale, sous la forme d'une compétition entre Russes et Américains – compétition à laquelle met fin l'alunissage, en 1969, de la capsule Apollo-11. Stanley Kubrick (1928-1999) avait traité le premier thème dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/2001-l-odyssee-de-l-espace/#i_12328

2001, L'ODYSSÉE DE L'ESPACE (S. Kubrick)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 217 mots
  •  • 1 média

Le cinéma de science-fiction a beaucoup perdu de sa vigueur et de sa vitalité, lorsque Stanley Kubrick (1928-1999) se lance dans l'aventure de 2001 : a Space Odyssey , dont le succès va redonner au genre une nouvelle vie pour plusieurs décennies. Selon Jacques Goimard, il s'agit du « premier film depuis Intolérance qui soit à la fois, une superproductio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/2001-l-odyssee-de-l-espace-s-kubrick/#i_12328

ABBOTT BUD (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 556 mots

Acteur américain, né à Ashbury Park près d'Atlantic City, Bud Abbott a eu une carrière mouvementée qui l'a mené du cirque au music-hall et du music-hall à l'écran, où il fit longtemps tandem avec Lou Costello (1906-1959). Leurs noms sont inséparables d'un certain type de comédie populaire. Enfant de la balle, Bud Abbott est né au sein même du cirque Barnum, où son père tenait l'emploi de Monsieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bud-abbott/#i_12328

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'acteur de cinéma : le corps morcelé »  : […] Aux débuts du cinéma, l'acteur ne paraît pas un instant différent de l'acteur de théâtre. Car ce sont les mêmes qui, dans les premiers films de Méliès, interprètent les textes classiques. De même, dans le cinéma expressionniste, la technique de monstration et de dévoilement de l'expression appartient au théâtre comme au septième art. Elle se déploie dans une succession artificielle de moments où l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_12328

AFRO-AMÉRICAIN CINÉMA

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 6 963 mots
  •  • 4 médias

On peut diviser le corpus des films réalisés, interprétés par des Noirs aux États-Unis, ou dans lesquels ils tiennent un rôle important, en quatre grandes périodes non exclusives l’une de l’autre. La première d’entre elles va de 1913 – peu de temps après la fondation, en 1909, de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), association biraciale destinée à défendre les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-afro-americain/#i_12328

ALDRICH ROBERT (1918-1983)

  • Écrit par 
  • Olivier EYQUEM
  •  • 1 250 mots
  •  • 1 média

Robert Aldrich doit beaucoup à la critique française, qui sut très tôt déceler l'originalité de son talent. Dès 1955, les futurs meneurs de la Nouvelle Vague firent de Kiss Me Deadly ( En quatrième vitesse ) un de leurs films de chevet. L'œuvre avait, en effet, tout pour séduire : un mélange détonant de violence crue et de poésie ; une liberté formelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-aldrich/#i_12328

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES (T. Burton)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 941 mots

Depuis ses premiers courts-métrages, Vincent (1982) et Frankenweenie (1984), les personnages de Tim Burton hésitent presque toujours entre l'enfance et l'âge adulte ; jusqu'à présent, seul Sweeney Todd (2007), où le cinéaste nous livre sa part obscure, apparaît fermement campé dans la maturité. Ces êtres incertains basculent, dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-au-pays-des-merveilles-t-burton/#i_12328

ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER, film de Ridley Scott

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 933 mots

Ancien élève du Royal College of Art de Londres, Ridley Scott travailla d'abord pour la B.B.C., comme décorateur de plateau puis, au milieu des années 1960, comme réalisateur. Il poursuivit sa carrière en dirigeant des spots publicitaires, avant de tourner son premier film, Duellistes , en 1977. Nombre des œuvres qu'il signa depuis lors sont devenues des objets de culte. De p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alien-le-huitieme-passager/#i_12328

ALLEN WOODY (1935- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 581 mots
  •  • 3 médias

Quoi de commun entre Prends l'oseille et tire-toi ( Take the Money and Run , 1969) ou Bananas (1971) et Intérieurs ( Interiors , 1978), Manhattan (1979) , voire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/woody-allen/#i_12328

ALTMAN ROBERT (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 167 mots

Robert Altman n'a vraiment connu que deux succès internationaux : M.A.S.H. et Nashville , sortis respectivement en 1970 et 1975. La fin de la décennie de 1970 est marquée par la vente de sa maison de production Lions Gate Films (fondée en 1968) et les graves problèmes financiers de Popeye . Par la suite, l'œuvre du metteur en scène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-altman/#i_12328

ANDERSON PAUL THOMAS (1970- )

  • Écrit par 
  • Alain MASSON
  •  • 1 042 mots
  •  • 2 médias

Né le 26 juin 1970 à Studio City, dans la banlieue de Los Angeles, près des studios Warner et Universal, Paul Thomas Anderson grandit dans la vallée de San Fernando, parfois surnommée San Pornando Valley. Sa famille, de confession catholique, fréquente quelques artistes hollywoodiens de second rang. En enfant du pays, éclairé et effronté, il aborde le cinéma avec un mélange de naturel et de nervos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-thomas-anderson/#i_12328

ANDERSON WES (1969- )

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 086 mots
  •  • 1 média

L'homme est charmant, fin, distingué, on le croirait issu d'une vieille famille anglaise, mais il est bel et bien américain – texan de surcroît. Né en 1969 à Houston, il a fait des études de philosophie à l'université d'Austin. C'est là qu'il rencontre Owen Wilson et que commence une belle aventure du cinéma indépendant américain. Avec Spize Jonze, Charlie Kaufman, Richard Linklater, Sofia Coppol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wes-anderson/#i_12328

ANDREWS DANA (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 603 mots

Né le 1 er  janvier 1909 à Collins (Mississippi), Carver Dana Andrews découvre sa vocation durant ses études au Sain Houston College. Après avoir travaillé comme comptable, il se rend en Californie où, tout en gagnant sa vie comme pompiste, il suit les cours d'art dramatique de la Pasadena Playhouse, avec laquelle il débute sur scène en 1935 dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dana-andrews/#i_12328

L'ANGE BLEU, film de Josef von Sternberg

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 985 mots
  •  • 1 média

Josef von Sternberg (1894-1969), de son vrai nom Jonas Sternberg, est un juif viennois d'origine modeste dont la famille émigre aux États-Unis dans sa petite enfance. Il débute à Hollywood en 1912 en exerçant toutes sortes de métiers : nettoyeur et vérificateur de copies de films, monteur, titreur, photographe. En 1925, il met en scène son premier film Les Chasseurs de salut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ange-bleu/#i_12328

ANGER KENNETH (1927- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 164 mots

Kenneth Anger est, avec Andy Warhol, la personnalité la plus connue de l'underground cinématographique américain. Mais contrairement à Warhol, l'auteur de Scorpio Rising ne doit sa notoriété qu'à ses films et à la manière dont il a su articuler des formes de culture populaire (pop music, bande dessinée, fétichisme du cuir...) avec les grandes questions suscitées et débattues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-anger/#i_12328

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 484 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le complexe américain »  : […] L'un des problèmes séculaires du cinéma britannique est sa rivalité complice, sa relation d'amour-haine avec Hollywood. Dès les années 1910, le cinéma américain impressionne le public anglais, phénomène qui s'accentuera avec le parlant, grâce à la langue qui leur est commune, et malgré les efforts des autorités pour favoriser la production nationale par un système de quotas. Durant les années 193 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-cinema/#i_12328

APOCALYPSE NOW (F. F. Coppola), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 226 mots
  •  • 1 média

Sept ans de gestation, treize mois de tournage, deux ans de montage, plusieurs versions, jusqu'à la dernière en 2001 ! Œuvre de la démesure, Apocalypse Now est, selon l'expression même de F. F. Coppola, un « opéra filmique ». C'est lui qui, en tant que producteur, a suggéré à John Milius et George Lucas de construire leur projet à partir du roman de Joseph Conrad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-now-f-f-coppola-en-bref/#i_12328

APOCALYPSE NOW, film de Francis Ford Coppola

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 932 mots
  •  • 1 média

Apocalypse Now est autant une réflexion sur la guerre, l'absurdité de l'engagement américain au Vietnam que sur la condition humaine. Après différents films tournés dans les années 1960, Francis Ford Coppola achève en 1972 le premier volet du Parrain ( The Godfather ) qu'Hollywood consacre en lui attribuant l'oscar du meilleur fil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-now/#i_12328

ARBUCKLE ROSCOE (1887-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 598 mots

Comédien et réalisateur américain, Roscoe Arbuckle vit sa brillante carrière interrompue par le premier des grands scandales hollywoodiens. Né le 24 mars 1887 à Smith Center, au Kansas, Roscoe Conkling Arbuckle se produit dès l'âge de dix-douze ans dans des spectacles amateurs, dont l'entrée est fixée à cinq dollars. À vingt ans, ce jeune homme est déjà un vieil habitué des spectacles de variété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roscoe-arbuckle/#i_12328

ARTHUR JEAN, GLADYS GEORGIANNA GREENE dite (1905-1991)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 551 mots

Si l'avènement du cinéma parlant mit inexorablement fin à la carrière de nombreux comédiens, il favorisa par contre la trajectoire de Jean Arthur, née à New York en 1905, dotée d'une voix au registre voisin de celui que possédait Judy Holliday dans les années 1950. Très en avance sur l'époque, la comédienne allait populariser un personnage de Girl next Door (« Mademoiselle To […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gladys-georgianna-arthur/#i_12328

ARZNER DOROTHY (1897?- 1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 721 mots

La cinéaste américaine Dorothy Arzner fut la seule femme à diriger des longs-métrages dans les studios d'Hollywood dans les années 1930. De 1927 à 1943, elle réalisa ainsi dix-sept films, dont Christopher Strong (1933, La Phalène d'argent ) et Dance, Girl, Dance (1940), deux œuvres qui ont marqué le cinéma féministe. Née à San F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-arzner/#i_12328

ASTAIRE FRED (1899-1987)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 130 mots
  •  • 4 médias

Fred Astaire , de son vrai nom Frederick Austerlitz, est né le 10 mai 1899 à Ohama (Nebraska, États-Unis). Il est surtout célèbre pour les grandes comédies musicales dont il partage la vedette avec Ginger Rogers. Beaucoup voient en lui le meilleur danseur de musique populaire de tous les temps. Né dans une famille aisée, Astaire apprend la danse dès l'âge de quatre ans. En 1906, il monte avec sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-astaire/#i_12328

À TOMBEAU OUVERT (M. Scorsese)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 044 mots

Il n'échappe à personne que le plan final d' À tombeau ouvert (1999) est une pietà : le héros, Frank Pierce (Nicolas Cage), trouve enfin un moment d'abandon dans les bras de la bien nommée Mary (Suzanna Arquette). On sait le goût de Martin Scorsese et de Paul Schrader (le scénariste du film) pour l'imagerie religieuse. Pareillement, le dealer Cy se trouve « crucifié » comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/a-tombeau-ouvert/#i_12328

AUMONT JEAN-PIERRE (1911-2001)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 812 mots

Le 5 janvier 1911 naît à Paris Jean-Pierre Salomons qui, devenu Aumont, soulignera « sa déplorable tendance de vouloir, à tous prix, s'amuser en tous lieux ». Après des années scolaires tumultueuses, il s'oriente vers le Conservatoire. Le prestige de son grand-oncle Georges Berr, comédien réputé, pèse sur cette décision. Il fréquente les coulisses du Théâtre-Français, mais c'est Louis Jouvet qui l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-aumont/#i_12328

AUTANT EN EMPORTE LE VENT, film de Victor Fleming

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 951 mots
  •  • 1 média

Publié en 1936, le gros roman de Margaret Mitchell, qui évoque la Georgie du Nord au temps de la guerre de Sécession, fut un succès mondial et intéressa vite le cinéma. Nous savons que ce film fut l'enfant chéri de son producteur David O. Selznick, qui contrôla tout, le choix des acteurs, le scénario, le style de l'image, et remplaça les deux réalisateurs initialement prévus, Sam Wood, puis Georg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autant-en-emporte-le-vent/#i_12328

AVALON FRANKIE (1939- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

Les chansons de l'Américain Frankie Avalon, chanteur et trompettiste de rock, mais aussi acteur, ont occupé la tête des hit-parades de la fin des années 1950 au tout début des années 1960. Francis Thomas Avallone naît à Philadelphie (Pennsylvanie) le 18 septembre 1939. Il manifeste dès l'enfance des dons exceptionnels pour la trompette et il est déjà un instrumentiste expérimenté lorsque, encore a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frankie-avalon/#i_12328

AVERY FRED dit TEX (1918-1980)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 260 mots

S'il n'a pas bouleversé la graphie du dessin animé, Tex Avery en a modifié le ton, par l'introduction, à un degré rarement atteint jusqu'alors, du nonsense , de la violence et de l'érotisme, démodant Mickey, Félix le Chat et le Petit Roi. Les thèmes de ses dessins animés vont très loin en raison même de l'absurdité de leurs postulats. Dans Half-Pint Pygmy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avery-fred-dit-tex/#i_12328

BACALL LAUREN (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 672 mots
  •  • 1 média

Elle fut surnommée « The Look », « Le Regard ». Mais son timbre de voix grave, profond, d'intensité très basse, la caractérisait également, comme sa silhouette élancée, élégante, aux postures langoureuses et provocantes. Au même titre que Katharine Hepburn, de quatre ans son aînée, elle incarne une certaine modernité féminine qui apparaît dans les années 1940. Ou plutôt une image de la femme mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lauren-bacall/#i_12328

BANCROFT ANNE (1931-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 211 mots

Actrice américaine. Née Anna Maria Italiano dans une famille d'immigrants italiens, Anne Bancroft réussit à jouer, dès ses vingt ans, dans des pièces de radio-télévision. En 1951, elle est engagée par la Fox et tourne à Hollywood, l'année suivante, dans Troublez-moi ce soir de Roy Ward Baker. Après plusieurs autres films à Los Angeles, dont Nightfall […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-bancroft/#i_12328

BARNEY MATTHEW (1965- )

  • Écrit par 
  • Caroline CROS
  •  • 1 061 mots

L'exposition The Cremaster Cycle , consacrée à l'artiste américain Matthew Barney et organisée par le Solomon R. Guggenheim Museum à New York, a d'abord été présentée au Museum Ludwig à Cologne, puis au musée d'Art moderne de la Ville de Paris en 2002-2003, permettant la projection à Paris, dans les salles du cinéma MK2 Beaubourg, de ses cinq films Cremaster […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-barney/#i_12328

BARTON FINK, film de Joel et Ethan Coen

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 916 mots

Lorsque les frères Coen reçoivent, en 1991, la palme d'or du festival de Cannes pour Barton Fink , ils ont derrière eux une œuvre encore peu abondante mais remarquée, caractérisée par leur goût pour l'insolite, la dérision et l'humour noir. Leurs personnages sont très dessinés, à la limite de la caricature, et leur mise en scène, réputée méticuleuse, ne craint pas la stylisat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barton-fink/#i_12328

BASS SAUL (1921-1996)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 98 mots

Graphiste américain né à New York en 1921 et mort à Los Angeles en 1996). Venu du dessin publicitaire, Saul Bass est le concepteur du générique de nombreux films marquants, parmi lesquels L'Homme au bras d'or , Autopsie d'un meurtre (Otto Preminger, 1956 et 1959), La Mort aux trousses et Psychose (Alfred Hit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saul-bass/#i_12328

BAXTER ANNE (1923-1985)

  • Écrit par 
  • Colette MILON
  •  • 660 mots

Actrice d'une beauté discrète, d'un charme tranquille, et d'un métier éprouvé, Anne Baxter n'a jamais vraiment appartenu à la constellation des grandes stars. Pas de sex-appeal ravageur, pas de vie tapageuse, pas de légende – mais une solide carrière cinématographique de quelque quarante-cinq ans, jalonnée par la rencontre des plus grands metteurs en scène (Renoir, Welles, Hitchcock, Lang, Mankie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-baxter/#i_12328

BEATTY WARREN (1937- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 640 mots

Né le 30 mars 1937 à Richmond en Virginie (États-Unis), cet acteur américain, beau garçon et talentueux, de son vrai nom Henry Warren Beaty, est également producteur, réalisateur et scénariste. Il est réputé pour ses portraits, teintés de politique, de héros plutôt marginaux au charme irrésistible. Frère cadet de l'actrice Shirley MacLaine, Beatty passe un an à l'université Northwestern à Evanston […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warren-beatty/#i_12328

BERKELEY BUSBY (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 634 mots
  •  • 1 média

Né à Los Angeles, William Berkeley Enos, dit Busby, n'a jamais été, sauf une exception déconcertante, un cinéaste au sens strict du terme. Il s'était cantonné dans un rôle de directeur de production numbers , c'est-à-dire d'organisateur de séquences dansées à grand spectacle, et s'il lui est arrivé de signer la réalisation entière d'un film, c'est que, souvent, celui-ci était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/busby-berkeley/#i_12328

BERRY JOHN (1917-1999)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 106 mots

De son vrai nom Jack Szold, le cinéaste américain John Berry est né à New York en 1917 et est mort à Paris en 1999. Il réalise en 1951 Menaces dans la nuit . Mais le maccarthysme interrompt sa carrière américaine. Porté sur la liste noire, il réalise The Hollywood Ten pour soutenir les hommes de cinéma victimes de la croisade anticommuniste, puis s'exi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-berry/#i_12328

BIENVENUE À GATTACA (A. Niccol)

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 1 319 mots

Chaque société construit en rêve une utopie diffuse, correspondant à la vision du monde idéal reçue parmi ses membres ; et une anti-utopie généralement plus claire, sortie d'un effort critique plus difficile à effectuer, qui offre une vision apocalyptique du même univers. Un tel cheminement est difficile à embrasser d'un seul coup d'œil, car l'utopie et l'anti-utopie sont le fruit de deux passage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bienvenue-a-gattaca/#i_12328

BIGELOW KATHRYN (1951- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Scénariste, productrice et réalisatrice américaine de films d’auteur et de genre, Kathryn Ann Bigelow est née le 27 novembre 1951 à San Carlos (Californie). Elle étudie la peinture au San Francisco Art Institute avant de suivre un cycle d’études théoriques sur le cinéma à l’université Columbia, dont elle sort diplômée en 1979 . Sa carrière débute avec une période proche de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bigelow-kathryn-1951/#i_12328

BLADE RUNNER 2049 (D. Villeneuve)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 978 mots
  •  • 2 médias

Si on a proposé à Ridley Scott d’adapter le roman de Philip K. Dick Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques   ? (1966), c’est qu’il avait déjà à son actif deux films importants. Après un long passage par la télévision et la publicité, le cinéaste anglais avait réalisé Les Duellistes (1976), adaptation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blade-runner-2049/#i_12328

BOETTICHER BUDD (1916-2001)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 618 mots

Né le 29 juillet 1916 à Chicago, dans l'Illinois, Oscar Boetticher Jr. poursuit ses études à l'université de l'Ohio avant d'entreprendre une carrière de joueur de football américain. Au milieu des années 1930, alors qu'il est en convalescence au Mexique, il se découvre une telle passion pour la tauromachie qu'il l'étudie avec le torero Lorenzo Garcia, avant de devenir à son tour torero professionn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/budd-boetticher/#i_12328

BOGART HUMPHREY (1899-1957)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 493 mots
  •  • 3 médias

Smoking blanc, œillet à la boutonnière et verre de whisky à la main, dans le cabaret de Casablanca (1942), il égrène des souvenirs douloureux : le film, un des plus populaires au monde, a fait de Humphrey Bogart l'incarnation du romanesque hollywoodien dans ce qu'il a de meilleur. Borsalino sur l'œil, trench-coat serré, Bogart se passe dubitativement le pouce sur la lèvre. U […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humphrey-bogart/#i_12328

BORZAGE FRANK (1893-1962)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 285 mots
  •  • 2 médias

Représentant le plus caractéristique du mélodrame cinématographique américain né avec Griffith et De Mille, illustré par de nombreux films de Vidor, de Wellman, de King, de Stahl et, après la guerre, de Sirk et de Daves. Dans les années trente, le prestige de Borzage fut immense ; il reste grand aujourd'hui auprès des historiens du cinéma, bien que la plupart de ses films soient perdus, semble-t-i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-borzage/#i_12328

BOW CLARA (1905-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 372 mots

L'actrice américaine Clara Bow incarnait à la perfection les flappers – jeunes filles aux allures de garçonnes revendiquant leur liberté – des années 1920, que personnifient les héroïnes des œuvres de Francis Scott Fitzgerald. De 1927 à 1930, elle fut l'une des cinq étoiles du cinéma hollywoodien. Née le 29 juillet 1905, dans une famille pauvre du quartier new-yorkais de Bro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-bow/#i_12328

BOYER CHARLES (1899-1978)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 797 mots
  •  • 3 médias

Seul acteur à avoir su incarner une mythologie française à Hollywood, Charles Boyer a promené une nonchalance amusée tout au long de ses multiples apparitions à l'écran. Séducteur accrédité, il a choisi (en août 1978) une mort qui lui confère à jamais une aura romantique. Charles Boyer est né à Figeac, dans le Lot. Attiré très jeune par les métiers du spectacle, il doit se ranger au souhait de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-boyer/#i_12328

BRAKHAGE STANLEY dit STAN (1933-2003)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 003 mots

Stan Brakhage est, historiquement, la deuxième personnalité la plus importante du cinéma expérimental américain d'après-guerre. Si Maya Deren, par sa pugnacité militante et ses propres travaux, dota dès la fin des années 1940 d'une identité spécifique les réalisateurs d'avant-garde, qui n'étaient plus alors plasticiens ou protagonistes de grands mouvements culturels (tels le dadaïsme ou le surréal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brakhage-stanley-dit-stan/#i_12328

BRANDO MARLON (1924-2004)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 658 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un élève de l'Actor's Studio »  : […] Le triomphe de la pièce Un tramway nommé Désir , en 1947, consacre l'avènement du dramaturge Tennessee Williams, confirme le metteur en scène Elia Kazan et fait de Marlon Brando une légende et un porte-drapeau : il y est à jamais Stanley Kowalski, brute épaisse étrangement séduisante en tee-shirt blanc couvert de sueur, qui trouble et terrorise à la fois la fragile et vieill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marlon-brando/#i_12328

BRENNAN WALTER (1894-1974)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 420 mots

L 'acteur américain Walter Brennan est familier des cinéphiles pour ses rôles de cow-boys et de vieux bonshommes irascibles. Né le 25 juillet 1894 à Lynn ou à Swampscott, dans le Massachusetts, Walter Brennan fait ses débuts au cinéma en 1923 comme figurant et cascadeur. Il obtient son premier vrai rôle en 1930, lorsqu'il apparaît dans l'adaptation au cinéma de la revue musicale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-brennan/#i_12328

BROKEN FLOWERS (J. Jarmusch)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 040 mots

Après deux tentatives pour aborder, de biais, le cinéma de genre (le western avec Dead Man , 1995, le film d'action dans Ghost Dog , 1999), Jim Jarmusch revient, avec Broken Flowers (2005), à la peinture dépouillée du monde contemporain tel qu'il l'a esquissée dès Stranger than Paradise (1983). On retrouve l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/broken-flowers/#i_12328

BROOKLYN VILLAGE (I. Sachs)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 942 mots
  •  • 1 média

Représentant talentueux du cinéma indépendant américain ( Keep the Lights On , 2012 ; Love is Strange , 2014), Ira Sachs donne avec Brooklyn Village ( Little Men , 2016), son septième long-métrage, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brooklyn-village/#i_12328

BROOKS LOUISE (1906-1985)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 341 mots
  •  • 1 média

Louise Brooks , grande figure mythique du cinéma à l'égal de Greta Garbo ou de Marlene Dietrich, n'a acquis ce statut, paradoxalement, qu'une trentaine d'années après avoir séduit les couvertures de magazines, et par la grâce d'un seul film. Son Pygmalion fut le cinéaste austro-allemand G. W. Pabst (1885-1967), qui a idéalisé et sublimé sa personnalité dans un des derniers grands films muets, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-brooks/#i_12328

BROOKS MEL (1926- )

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Harold L. ERICKSON
  •  • 1 535 mots

Le réalisateur de cinéma et de télévision, producteur, auteur et acteur américain Mel Brooks a su, dans la tradition du burlesque, faire de l’outrance et de la vulgarité les ressorts de l’art comique le plus accompli. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mel-brooks/#i_12328

BROOKS RICHARD (1912-1992)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 346 mots
  •  • 1 média

Le premier film de ce cinéaste des intentions généreuses, Cas de conscience ( Crisis , 1950), est une dénonciation des dictatures ; Bas les masques ( Deadline U.S.A. , 1952, avec Humphrey Bogart) défend la liberté de la presse ; Le Cirque infernal ( Battle Circus , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-brooks/#i_12328

BROWN CLARENCE (1890-1987)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 890 mots

Clarence Brown fait partie de ces probes artisans du cinéma américain, dédaignés des historiens et des critiques sous prétexte qu'on ne trouve pas dans leur œuvre d'évidente continuité thématique, de constantes formelles, ni la trace palpable d'un auteur , au sens moderne du mot, mais seulement (et ce n'est pas rien) une parfaite connaissance du métier de réalisateur, un sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarence-brown/#i_12328

BROWNING TOD (1882-1962)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 044 mots
  •  • 2 médias

Le premier et le plus célèbre des cinéastes fantastiques américains était un homme qui se méfiait du surnaturel, le déjouant souvent ou s'en moquant dans ses films, pour insister sur la vraie nature de l'étrange : celle qui habite l'âme humaine. Il était plus proche d'un auteur réaliste tel que Eric von Stroheim que de ses nombreux épigones plus soucieux d'effets chocs que de recherches psychologi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tod-browning/#i_12328

BUCHMAN SYDNEY (1902-1975)

  • Écrit par 
  • Raymond MORINEAU
  •  • 410 mots
  •  • 1 média

Le scénariste et producteur américain Sydney Buchman a illustré une des formes les plus originales du cinéma américain d'entre les deux guerres, la comédie satirique légère à tendance sociale traitée avec beaucoup de vivacité et de brio. De 1932 à 1950, il fut une des gloires de la firme Columbia Pictures, à laquelle il imposa son style. Sydney Buchman, né à Duluth (Minnesota), écrit d'abord pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-buchman/#i_12328

BURLESQUE COMÉDIE, cinéma

  • Écrit par 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 3 072 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le public burlesque »  : […] Car c'est devant le public que le personnage se forme et s'affirme. Aucun metteur en scène ne peut assumer cette fonction de miroir. Là encore, le cinéma avoue sa dette. Née en France, au début du siècle, la comédie burlesque se naturalise américaine dès la deuxième décennie. Les sergents de ville parisiens de chez Pathé font place aux « policemen de la Keystone » ( Keystone cops […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-burlesque-cinema/#i_12328

BURNETT WILLIAM RILEY (1899-1982)

  • Écrit par 
  • Michel LEBRUN
  •  • 411 mots

Considéré comme l'un des pères du roman noir américain, William Riley Burnett, né à Springfield (Ohio), fait ses études à l'institut militaire de Germantown, puis à la State University de Columbus (1919-1920). Employé, de 1921 à 1927, au Bureau des statistiques industrielles de l'Ohio, il va s'installer à Chicago pour écrire. Il devient écrivain professionnel en 1927. Son premier roman, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-riley-burnett/#i_12328

BURROUGHS EDGAR RICE (1875-1950)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 506 mots

Né à Chicago dans une famille aisée, Edgar Rice Burroughs se destine tout d'abord à la carrière militaire, mais son échec au concours d'entrée de West Point, en 1895, l'amène à y renoncer et, pour vivre, il doit exercer de très nombreux métiers : il est ainsi chercheur d'or, surveillant dans les trains, vendeur au porte-à-porte. En avril 1912, il fait paraître son premier roman dans la revue popul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-rice-burroughs/#i_12328

BURTON RICHARD (1925-1984)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 661 mots
  •  • 2 médias

Richard Jenkins naît le 10 novembre 1925 à Pontrhyden, village minier du pays de Galles. Il est le douzième des treize enfants d'une famille de mineurs. Jamais il ne reniera ses origines. Enfant, il obtient une bourse d'études pour Oxford grâce à un de ses professeurs, Philip Burton. Celui-ci l'encourage à devenir acteur, alors qu'il voulait être boxeur. Richard Jenkins rendit hommage à cet homme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-burton/#i_12328

BURTON TIM (1958- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 556 mots
  •  • 1 média

Enfant prodige de Hollywood, Tim Burton, né en 1958 à Burbank, en Californie, remporte dès son premier film, Pee-Wee (1985), un énorme succès. Les œuvres qui suivent le placent rapidement à la tête de productions d'envergure ( Batman , 1989 ; Batman Returns , 1992), comme un digne héritier de Steven Spielberg et de George Lucas. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tim-burton/#i_12328

CAGE NICOLAS (1964- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 556 mots

L 'acteur américain Nicolas Cage est surtout connu pour avoir joué dans des films d'action et des grosses productions hollywoodiennes. Il a reçu un oscar pour son rôle dans Leaving Las Vegas (1995). Né le 7 janvier 1964 à Long Beach, en Californie, Nicholas Kim Coppola est le neveu du réalisateur Francis Ford Coppola. Le jeune homme fait ses débuts au petit écran en 1981 da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-cage/#i_12328

CAIN JAMES MALLAHAN (1892-1977)

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 753 mots

Né le 1 er  juillet 1892 dans une famille de la bourgeoisie cultivée d'Annapolis, James M. Cain fit ses études supérieures à Washington College. Il fit ses débuts de journaliste au quotidien The American de Baltimore, avant de partir pour le front français comme engagé volontaire. Là, il dirigea The Lorraine Cross , journal de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-mallahan-cain/#i_12328

CAMERON JAMES (1954- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 916 mots

Avec John McTiernan ( Predator , 1987) et Paul Verhoeven ( Total Recall , 1990), James Cameron est le meilleur représentant du nouveau cinéma d'action américain, essentiellement axé sur des thèmes empruntés à la science-fiction. Il a su mettre à profit les nouvelles technologies (images de synthèse, trucages électroniques) pour nourrir des fables inquiét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-cameron/#i_12328

CAPRA FRANK (1897-1991)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 807 mots
  •  • 2 médias

« Le plus grand de tous les réalisateurs américains. » C'est par ces mots simples que John Cassavetes qualifiait, en septembre 1991, Frank Capra, le réalisateur de La vie est belle ( It's a Wonderful Life , 1946) qui venait de disparaître à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans... Mots simples, mais aussi surprenants. Le cinéma de Cassavetes est fondé, si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-capra/#i_12328

CARPENTER JOHN (1948- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

John Carpenter est un cinéaste atypique parmi les artistes de sa génération. Alors qu'il est devenu courant, depuis le début des années 1970, de revivifier le cinéma de genre, et le film fantastique en particulier, par le recours à l'ironie et au second degré (Joe Dante, Sam Raimi et bien d'autres innervent leurs films d'une forte dose d'humour), l'auteur de Halloween nous p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-carpenter/#i_12328

CARRADINE JOHN (1906-1988)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 492 mots

Certains réalisateurs souhaitent constituer, à l'instar d'une troupe de répertoire théâtral, une famille d'acteurs qui les accompagnera tout au long de leur carrière cinématographique. Aux États-Unis, John Ford engageait ainsi, aux côtés des vedettes, des acteurs assez typés, tels Ward Bond ou John Carradine, Richmond Reed Carradine de son vrai nom. Né à New York en 1906, cet ancien acteur de thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-carradine/#i_12328

CASABLANCA, film de Michael Curtiz

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Exploitant tous les ressorts du mélodrame exotique, Casablanca est devenu, avant l'heure et a posteriori, l'un des premiers films à la gloire de la résistance, imaginé et fabriqué par Hollywood en 1942. Bien sûr, il y avait eu Les Aveux d'un espion nazi ( Confessions of a Nazi Spy , 1939) d'Anatole Litvak et le fameux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casablanca-michael-curtiz/#i_12328

CASINO (M. Scorsese)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 344 mots

La légende demeure tenace, qui veut que le cinéma américain, s'adressant à un vaste public, repose sur des acquis éprouvés et laisse aux autres les risques de l'innovation. Casino dément à l'envi un tel cliché. Rarement narration fut plus éclatée, chronologie plus bousculée, mise en scène plus déroutante, poussant le système esthétique du cinéma de Martin Scorsese à son paro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casino/#i_12328

CASSAVETES JOHN (1929-1989)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 071 mots
  •  • 1 média

Mort le 3 février 1989, John Cassavetes continue d'exercer une indéniable influence sur le cinéma d'auteur contemporain. Pourtant, même ses plus grands succès publics – dont Gloria , en 1980 – n'ont que peu débordé le cercle restreint des happy few . Il représente ce qu'on appelle un «  director of directors  ». « Je peux revoir vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-cassavetes/#i_12328

CERTAINS L'AIMENT CHAUD, film de Billy Wilder

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 050 mots
  •  • 1 média

Certains l'aiment chaud ( Some Like it Hot ) est un sommet de la comédie américaine parodique, construite sur le thème du travestissement. C'est la seconde collaboration entre Billy Wilder et Marilyn Monroe, devenue le sex-symbol du cinéma hollywoodien des années 1950, dans les dernières années du code d'autocensure de William Hays. Ensemble, Billy Wil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/certains-l-aiment-chaud/#i_12328

CHANEY LON (1883-1930)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 691 mots

Pour bien des amateurs de cinéma fantastique, Lon Chaney, acteur et réalisateur américain, est d'abord le fantôme qu'il incarna dans la première des adaptations du roman de Gaston Leroux (1909-1910), Le Fantôme de l'Opéra , de Rupert Julian (1925). Il serait pourtant injuste de limiter à un personnage unique celui qui fut L'Homme aux mille visages , titr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lon-chaney/#i_12328

CHANTONS SOUS LA PLUIE (S. Donen et G. Kelly)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 287 mots

Bien avant Chantons sous la pluie ( Singing in the Rain ), tous les ingrédients de la comédie musicale existaient, à commencer par la préparation d'un spectacle comme support de numéros musicaux. Mais Stanley Donen (1924-2019) et Gene Kelly (1912-1996) renouvellent totalement le genre en dosant à la perfection, et parfois en détournant ces ingrédients : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chantons-sous-la-pluie/#i_12328

CHANTONS SOUS LA PLUIE, film de Stanley Donen et Gene Kelly

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 109 mots

En 1951, la Metro Goldwyn Mayer est devenue, parmi les « majors », la compagnie la plus riche en vedettes, et le producteur Arthur Freed (ancien auteur de chansons) y dirige un département consacré à la comédie musicale de prestige. Les films-florilèges consacrés aux auteurs-compositeurs étant à la mode, il souhaite se faire plaisir en commandant un scénario qui permette de rassembler ses propres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chantons-sous-la-pluie-stanley-donen-et-gene-kelly/#i_12328

CHAPLIN CHARLIE

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les débuts au cinéma »  : […] Charlot va s'inventer et s'épanouir dans les trente-cinq films tournés en 1914. Chaplin le décrit comme « un ensemble de contrastes ». « Vous comprenez, expliquait-il, ce personnage a plusieurs facettes : c'est en même temps un vagabond, un gentleman, un poète, un rêveur, un type esseulé, toujours épris de romanesque et d'aventure. Il voudrait faire croire qu'il est un savant, un musicien, un duc, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-chaplin/#i_12328

CHAPLIN CHARLIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 795 mots

16 avril 1889 Naissance de Charles Spencer Chaplin à Londres. 18 juin 1896 Leur mère Hannah étant sans ressources, Charles Chaplin et son demi-frère Sydney (né en 1885) sont placés à l'orphelinat de Hanwell (dans la banlieue de Londres). Janvier 1899 ? Il débute au music-hall dans une troupe d'enfants danseurs de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaplin-reperes-chronologiques/#i_12328

CHARISSE CYD (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 642 mots

Tulla Ellice Finklea est née le 8 mars 1921 à Amarillo, au Texas. Elle commence à étudier la danse classique dès l'âge de six ans. En 1933, au cours de vacances en Californie, elle suit des cours de perfectionnement au Fanchon and Marco Dance Studio, sur Sunset Boulevard. Adolph Bolm et Nico Charisse, qui y enseignent, insistent auprès de ses parents pour qu'elle reste en résidence. L'année suiva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyd-charisse/#i_12328

CHARLIE CHAPLIN CRÉE "CHARLOT"

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 233 mots

Dans Pour gagner sa vie , son premier film pour la compagnie Keystone, où il vient d'être engagé en février 1914 afin de tourner sous la direction de Henry Lehrman, Charlie Chaplin (1889-1977), tel un lord anglais, s'est vu affubler d'une moustache tombante, d'une redingote, d'un huit-reflets, de guêtres et d'un monocle. Peu satisfait, il décide, dans son deuxième film tourné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-chaplin-cree-charlot/#i_12328

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE et LES NOCES FUNÈBRES (T. Burton)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 076 mots

Éloignés par le matériau utilisé (la mise en scène traditionnelle d'une part, l'animation de volumes de l'autre) et le propos (apologue cruel sur la société de consommation contemporaine versus conte macabre gothique). Charlie et la chocolaterie (2005) et Les Noces funèbres (2005) font se croiser la plupart des thèmes et des figures plastiques qui car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-et-la-chocolaterie-et-les-noces-funebres/#i_12328

CIMINO MICHAEL (1939-2016)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Michael Cimino est né le 3 février 1939 à New York. Il est le fils d’un éditeur de musique et d’une costumière, tous deux d’origine italienne. Son premier film, Thunderbolt and Lighfoo t (1974) – sorti en France sous le titre Le Canardeur  – malgré la présence de Cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-cimino/#i_12328

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « Naissance du « blockbuster » »  : […] Tel était l'état des choses dans les années 1980. Le cinéma avait eu lieu , sa survie ne pouvait être qu'artificielle à partir du moment où les conditions qui avaient fait son succès n'étaient plus réunies. Il ne s'agit pas de critiquer ici ce diagnostic historiciste largement partagé par les générations de la cinéphilie. Mais, si utile et juste soit-elle, cette vision ne peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_12328

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

Dans le chapitre « Cinéphilie et Nouvelle Vague »  : […] Telle est la raison qui, non sans fondement, fit prendre la génération d'après guerre pour celle de la première cinéphilie. Il faut y ajouter un facteur circonstanciel d'importance : le retour des films américains après la Seconde Guerre mondiale. Non seulement la production hollywoodienne avait déserté les écrans de la France occupée, mais les compagnies américaines devaient écouler plusieurs s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/#i_12328

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Septième art et « photoplay » »  : […] L'invention du terme de « septième art » (1911), la création de la critique et de la théorie du cinéma et du premier ciné-club pour défendre les films de recherche, la reconnaissance du metteur en scène comme le véritable auteur du film doivent beaucoup à Riccioto Canudo (1879-1923). Les problèmes qu'il évoque seront des constantes du discours sur le cinéma : l'opposition entre l'œuvre d'art et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-theories-du-cinema/#i_12328

CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean BENGHOZI, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 17 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Des évolutions structurelles contrastées »  : […] Les difficultés de financement, les risques assumés, l'exigence d'immenses marchés de consommateurs ont imposé à l'industrie du cinéma des types structurels caractérisés soit par des concentrations horizontales – fusion de firmes de production, distribution, constitution de chaînes de salles de cinéma –, soit par des intégrations verticales regroupant au sein d'une même société deux ou trois des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-l-industrie-du-cinema/#i_12328

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 11 531 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers un nouveau cinéma expérimental »  : […] Bien que la réalisation désordonnée de petits films expérimentaux ne se soit jamais arrêtée aux États-Unis, l’apparition, sur la scène intellectuelle de Maya Deren avec sa célèbre trilogie autobiographique, Meshes of the Afternoon , At Land (1944) et Ritual in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-avant-garde/#i_12328

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma documentaire

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 5 452 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le parlant (1930-1960) »  : […] L'esthétique du muet avait largement atteint sa maturité quand le parlant a imposé de nouvelles normes. Vertov, qui avait commencé à s'intéresser aux recherches sur le son avant de faire irruption dans le cinéma, les oriente désormais vers l'association images-sons ( Symphonie du Donbass , 1930). Flaherty, qui a tourné L'Homme d' Aran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-documentaire/#i_12328

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le long-métrage d'animation au tournant du XXe siècle »  : […] Pendant des décennies, le marché du long-métrage d'animation s'est quasi limité aux seules productions des studios Disney. Mais après la mort de « Citizen Walt », en 1966, on s'aperçoit que, d'année en année, la qualité des films baisse. Tout change au milieu des années 1980, avec l'apparition de nouveaux cadres, décidés à rajeunir leurs équipes et à intensifier la production. Dès lors, la célèbr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-animation/#i_12328

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le cinéma hollywoodien : l'illusion reine »  : […] Bien plus complexe est la stratégie développée par le cinéma hollywoodien pour attirer le public, le séduire et réduire autant que possible sa marge de manœuvre. Elle est essentiellement d'ordre économique. L'organisation du travail, lointainement inspirée du taylorisme, et sa répartition rigoureuse sous l'égide des grands studios ont pour but de canaliser l'imagination des réalisateurs vers une e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/#i_12328

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 562 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une histoire des histoires au cinéma »  : […] Le cinéma muet employait déjà le scénario préétabli, mais disposait d'une certaine marge pour le remanier après tournage, en modifiant simplement le texte des intertitres : véritable inclusion d'un texte écrit à l'intérieur du film, l'intertitre ne se bornait pas à donner l'essentiel des dialogues ; comme dans la bande dessinée, il jouait un rôle narratif, présentant les personnages, exposant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-scenario/#i_12328

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Musique de film

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 6 504 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La musique du sonore »  : […] C'est à partir de 1932 que la musique de fosse s'affirma de nouveau. Il est difficile d'en déterminer les causes. Il semblerait cependant que l'immense succès de City Lights ( Les Lumières de la ville ), de Charles Chaplin (1931), ait joué là un rôle. Ennemi des talkies , le créateur de Charlot avait, contre vents et marées, produi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-musique-de-film/#i_12328

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 282 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un instrument de propagande »  : […] La modernité du cinéma, son pouvoir de fascination ou de conviction, sa capacité à atteindre et à pénétrer les masses en ont fait un instrument dont Lénine (« De tous les arts, l'art cinématographique est pour nous le plus important », en 1919, lors de la nationalisation du cinéma russe) comme Mussolini (« La cinématographie est l'arme la plus forte », cette affirmation cent fois redite était affi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_12328

CITIZEN KANE, film de Orson Welles

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 936 mots
  •  • 2 médias

Premier long-métrage d'un wonder boy de vingt-cinq ans, Citizen Kane est un film atypique pour des raisons multiples. Bien que débutant dans le cinéma, Orson Welles (1915-1985) obtient de la RKO un contrat exceptionnel qui lui donne le contrôle du film, alors que, dans le système des studios d'Hollywood des années 1930, le pouvoir est exercé par les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/citizen-kane/#i_12328

CITIZEN KANE (O. Welles), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Connu pour ses mises en scène peu conformistes de Shakespeare et pour l'immense panique provoquée par son adaptation radiophonique de La Guerre des mondes , de H. G. Wells, un jeune homme de vingt-cinq ans, Orson Welles (1915-1985), obtient de la R.K.O. un contrat exceptionnel, qui lui laisse toute liberté – chose rarissime dans la pratique des studios hollywoodiens. Il en so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/citizen-kane-o-welles-en-bref/#i_12328

CLARK LARRY (1943- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 457 mots
  •  • 1 média

Photographe et réalisateur américain, né le 19 janvier 1943 à Tulsa dans l'Oklahoma. Tout jeune adolescent, Larry Clark accompagne sa mère qui propose, au porte-à-porte, de photographier les nouveau-nés. En 1961, il part étudier la photographie à la Layton School of Art à Milwaukee, dans le Wisconsin. Envoyé au Vietnam de 1964 à 1966, il rentre à Tulsa et commence à travailler comme photographe i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larry-clark/#i_12328

CLARKE SHIRLEY (1925-1997)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 737 mots

À l'image de Martin Scorsese dans la sphère hollywoodienne ou Jonas Mekas dans l'avant-garde, Shirley Clarke tint une place primordiale dans le cinéma indépendant américain contemporain : celle de praticienne et de figure de référence. Elle réalisa des films et des bandes vidéo, mais réfléchit aussi sur sa pratique et encouragea ceux qui voulurent suivre sa voie, notamment par l'enseignement qu'el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shirley-clarke/#i_12328

CLIFT MONTGOMERY (1920-1966)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 651 mots
  •  • 1 média

Montgomery Clift est né le 17 octobre 1920 à Omaha (Nebraska). Acteur américain réputé pour la profondeur émotionnelle et la vulnérabilité qu'il apporte à ses rôles, il participe, avec Marlon Brando et James Dean, à la définition d'un nouveau paradigme de héros du cinéma américain. Clift connaît une enfance non conventionnelle. Sa famille déménage fréquemment et il passe beaucoup de temps en Europ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montgomery-clift/#i_12328

CLOONEY GEORGE (1961- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 724 mots
  •  • 1 média

Acteur, réalisateur et scénariste américain, né le 6 mai 1961 à Lexington, dans le Kentucky. Bien que son père, Nick Clooney, soit journaliste et présentateur, et sa tante, Rosemary Clooney, chanteuse et actrice, George Timothy Clooney se destine dans un premier temps au base-ball. Mais après des essais infructueux pour entrer chez les Cincinnati Reds, il part à Los Angeles à vingt et un ans, po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-clooney/#i_12328

COBURN JAMES (1928-2002)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 696 mots

Né le 31 août 1928 à Laurel, dans le Nebraska, de parents d'origines suédoise, irlandaise et écossaise, James Coburn passe son enfance et son adolescence à Compton, faubourg de Los Angeles où sa famille s'est installée quand, en 1933, son père a été ruiné par la crise économique. C'est après la guerre, durant laquelle il a servi comme opérateur radio, qu'il se découvre, au cours de ses études au L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-coburn/#i_12328

COEN JOEL (1954- ) & ETHAN (1957- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 611 mots
  •  • 2 médias

Le cinéma américain des années 1990 a vu l'affirmation du talent singulier des frères Coen. Cette entité unique (« les frères Coen ») n'est scindée, par nécessité formelle, que dans les génériques de ses films : Joel (qui a fait des études de cinéma à New York) y apparaît comme le metteur en scène ; Ethan (qui a fait des études de droit à Princeton) est désigné comme le producteur, et tous deux so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coen-joel-et-ethan/#i_12328

COLBERT CLAUDETTE (1903-1996)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 585 mots

Durant trois décennies, Claudette Colbert aura incarné le type même de la femme déterminée et indépendante, aussi rompue aux échanges verbaux de la screwball comedy (comédie loufoque) qu'aux embûches d'implacables mélos qu'elle surmontait toujours avec une rare élégance. D'origine française, elle s'établit très jeune à New York avec sa famille. Elle fait ses premiers pas dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudette-colbert/#i_12328

COLUMBIA

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 959 mots

La Columbia est, avec Warner Bros, une des majors hollywoodiennes qui ont été dirigées le plus longtemps par leurs fondateurs. Harry Cohn (1891-1958) et son frère Jack, associés au juriste Joe Brandt – tous trois transfuges du studio Universal – ont fondé à Hollywood une société, nommée C.B.C. d'après leurs initiales, et dont les ambitions sont si modestes qu'on l'a surnommée, d'après ce sigle, « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/columbia/#i_12328

COMÉDIE AMÉRICAINE, cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 5 211 mots
  •  • 18 médias

La « comédie américaine » ne prend son véritable essor qu'au début des années 1930 en se distinguant du burlesque par l'apport des dialogues (Howard Hawks, entre autres), qui deviennent essentiels sans pour autant négliger le comique de situation. Si la pantomime est chère à la tradition anglaise, le rôle du music-hall anglais puis américain s'avère capital. Il s'agit d'un spectacle hétéroclite, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-americaine-cinema/#i_12328

COMÉDIE MUSICALE

  • Écrit par 
  • Laurent VALIÈRE
  •  • 6 023 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « 1943-1964 : l'âge d'or du musical »  : […] En 1943, Richard Rodgers et Oscar Hammerstein, II offrent à la comédie musicale son premier grand succès populaire, Oklahoma ! , créé le 31 mars au St. James Theatre de New York . Ancrée dans l'Amérique profonde, l'œuvre, qui restera plus de cinq années consécutives à l'affiche, mêle thèmes sentimentaux et historiques ; les ballets révolutionnaires de la chorégraphe Agnes De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale/#i_12328

COOPER GARY (1901-1961)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 637 mots
  •  • 3 médias

L'image du « cavalier de l'Ouest » vertueux et héroïque reste attachée à Gary Cooper, même si un quart seulement de sa carrière fut consacré au western. Pour toute une génération de cinéphiles des années 1950 et 1960, pour lesquels le western fut, selon l'expression d'André Bazin, « le cinéma américain par excellence », il incarne l'ex-shérif Kane de High Noon ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gary-cooper/#i_12328

COPPOLA FRANCIS FORD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 171 mots

7 avril 1939 Naissance de Francis Ford Coppola à Detroit (Michigan), de Carmine Coppola, musicien d'ascendance napolitaine, alors flûtiste sous la direction d'Arturo Toscanini, et d'Italia, fille d'un célèbre compositeur italien du début du siècle, Francesco Pennino. 1948-1949 F. F. Coppola contracte la poliomyélite. Cloué au lit, il joue ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coppola-reperes-chronologiques/#i_12328

COPPOLA FRANCIS FORD

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 2 126 mots
  •  • 2 médias

De toute la génération qui a donné naissance au « nouveau cinéma américain » des années 1970, Francis Ford Coppola est celui dont les ambitions artistiques ont été les plus hautes, mais aussi, sans doute, les plus démesurées, et les plus abouties. En effet, plus de quatre décennies après ses débuts, il demeure aux yeux de sa génération comme de la nouvelle le cinéaste qui a le plus œuvré en fave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-ford-coppola/#i_12328

CORMAN ROGER (1926- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 236 mots

Le nom de Roger Corman est surtout lié au cinéma fantastique américain qu'il renouvelle, entre 1960 et 1964, avec ses films inspirés des textes d'Edgar Allan Poe. Toutefois, il est bien plus que cela. En tant que producteur, réalisateur, distributeur et révélateur de talents, il donna à la série B à petit budget ses lettres de noblesse et une certaine légitimité. Grand styliste lui-même – c'était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-corman/#i_12328

COSTNER KEVIN (1955- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 356 mots

Acteur et réalisateur américain. Kevin Michael Costner naît le 18 janvier 1955 à Lynwood, en Californie. Après avoir obtenu en 1978 une licence à l'école de commerce de la California State University à Fullerton, le jeune homme commence à prendre des cours d'art dramatique après une rencontre encourageante avec Richard Burton, à bord d'un avion. Kevin Costner voit malheureusement les scènes qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kevin-costner/#i_12328

COTTEN JOSEPH (1905-1994)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 738 mots
  •  • 1 média

Bel homme, au charme nonchalant, Joseph Cotten aurait pu être un jeune premier s'il n'avait entrepris sa carrière cinématographique à près de quarante ans. Sa distinction naturelle, son caractère policé, la gentillesse, voire la candeur, qui émane de sa personne lui ont interdit les rôles hauts en couleur et les caractères complexes que semblaient devoir lui valoir son visage, au regard clair et i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-cotten/#i_12328

CRABBE BUSTER (1908-1983)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 510 mots
  •  • 1 média

En remportant le 400 mètres nage libre aux jeux Olympiques de 1932, l'Américain « Buster » Crabbe fut le seul à briser l'hégémonie japonaise dans les compétitions masculines de natation durant ces Jeux de Los Angeles (les Japonais remportèrent les cinq autres épreuves). Par la suite, il fit une longue carrière cinématographique. Né le 7 février 1908 à Oakland (Californie), Clarence Lindon Crabbe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buster-crabbe/#i_12328

CRAVEN WES (1939-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 370 mots

On doit au réalisateur, scénariste et producteur américain Wes Craven des films d’horreur qui sont devenus des classiques du genre. Wesley Earl Craven, de son nom de naissance, naît le 2 août 1939 à Cleveland, dans l’Ohio. Le premier film dont il signe à la fois la réalisation et le scénario est La Dernière Maison sur la gauche ( The Last House on the […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wes-craven/#i_12328

CRAWFORD JOAN (1908-1977)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 379 mots
  •  • 2 médias

Joan Crawford, de son vrai nom Lucille Fay LeSueur, est née le 23 mars 1908 à San Antonio (Texas). Elle se fait d'abord remarquer durant les années du jazz comme flapper – garçonne des années 1920 –, avant d'acquérir un statut de star grâce à des rôles dans des mélodrames psychologiques. Sous le nom de Billie Cassin, Joan Crawford se produit comme danseuse dans des boîtes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joan-crawford/#i_12328

CUKOR GEORGE (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Jérôme PRIEUR
  •  • 1 906 mots
  •  • 5 médias

Il y a dans la cinquantaine de films réalisés par George Cukor, de 1930 à 1981, la continuité et la cohérence d'une œuvre. Même s'il fut, comme beaucoup d'autres à Hollywood, un cinéaste travaillant à la commande, voire un technicien de confiance sauvant des tournages de la catastrophe ou terminant des réalisations commencées par d'autres (il est obligé lui-même d'abandonner le tournage de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-cukor/#i_12328

CURTIS TONY (1925-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 589 mots
  •  • 1 média

Tony Curtis, de son vrai nom Bernard Schwartz, naît le 3 juin 1925 dans une famille juive d'origine hongroise qui habite le quartier new-yorkais du Bronx. Son enfance tourmentée, marquée par la pauvreté, la schizophrénie de sa mère et de son frère, et l'antisémitisme ambiant, l'entraînera un temps dans la délinquance. Après avoir servi dans la marine au cours de la Seconde Guerre mondiale, il étud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-curtis/#i_12328

CURTIZ MICHAEL (1888-1962)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 726 mots
  •  • 2 médias

Metteur en scène de cinéma américain, de son vrai nom Michaly Kertesz, né à Budapest. Sa carrière a couvert, et au-delà, les deuxième (débuts du parlant) et troisième (relance d'après 1950) « âges d'or » de Hollywood, où il laissa le souvenir d'un gentleman original, lisant les scénarios qu'on lui apportait jusque sous sa douche et, sans doute en raison de sa connaissance imparfaite de l'anglais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-curtiz/#i_12328

LE DAHLIA NOIR (B. de Palma)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 018 mots

Il y a entre le cinéma et le célèbre fait-divers non élucidé du « Dahlia noir », romanesque et sanglant, un flirt inabouti dont le beau film de Brian De Palma préserve la singularité. En 1947, la police de Los Angeles découvre le cadavre mutilé, vidé de ses organes, d'une starlette, Elizabeth Short, surnommée le Dahlia noir. Le décor, le milieu, le mystère, les personnages qui gravitaient autour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-dahlia-noir/#i_12328

DAMIANO GÉRARD (1928-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 257 mots

Réalisateur américain. Après avoir réalisé nombre de films pornographiques parmi lesquels se détache The Devil in Miss Jones (1973), il va connaître un succès planétaire avec Deep Throat ( Gorge profonde , 1972). Tourné en moins d'une semaine avec Linda Lovelace et Harry Reems pour acteurs principaux, ce film à petit budget, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-damiano/#i_12328

DANTE JOE (1946- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 120 mots

Joe Dante est né en 1946 à Middleton (New Jersey). Cinéaste singulier, amateur dès l'enfance d'illustrés horrifiques et de films de série B, il promeut, après un passage par le fantastique « traditionnel » ( The Howling [ Hurlements ], 1981), une thématique inédite, où coexistent pastiche nostalgique et grinçant des longs métrages vus dans sa jeunesse et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joe-dante/#i_12328

DASSIN JULES (1911-2008)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 849 mots

Né le 18 décembre 1911 à Middletown, dans le Connecticut, Julius Dassin grandit à New York. Après avoir étudié l'art dramatique en Europe, il entre, en 1934, dans la troupe de théâtre yiddish de l'Arbeter Teater Farband. Toutefois, après avoir pris conscience qu'il n'est pas vraiment un acteur, il s'oriente vers la mise en scène. En 1940, il est engagé comme stagiaire par R.K.O. et devient l'un d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-dassin/#i_12328

DAVES DELMER (1904-1977)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RIEUPEYROUT
  •  • 980 mots

Parti de sa base californienne, un sous-marin américain se glisse furtivement dans la baie de Tōkyō, y débarque des observateurs puis rejoint son port d'attache, au terme d'une mission particulièrement hardie et mouvementée. Filmé dans un style documentaire empruntant ses éléments dramatiques aux seules données de cet épisode authentique de la Seconde Guerre mondiale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delmer-daves/#i_12328

DAVIS BETTE (1908-1989)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 1 168 mots
  •  • 5 médias

Née le 5 avril 1908 à Lowell dans le Massachusetts, Bette Davis étudie l'art dramatique durant ses années de lycée. Elle débute vers la fin des années 1920 dans des spectacles de Broadway et connaît un premier succès personnel en 1929 dans Broken Dishes de Martin Flavin, au côté de Donald Wood. Selon un processus classique à l'époque, un « talent scout » de la firme Universa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bette-davis/#i_12328

DEAN JAMES BYRON (1931-1955)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 398 mots
  •  • 1 média

Fauchée en pleine gloire et en pleine jeunesse, dans un accident de voiture causé par l'excès de vitesse, la destinée de l'acteur américain James Dean est de celles qui frappent l'imagination et engendrent les mythes. Malgré leur diversité, les trois films dont il tient la vedette, dessinent le visage parfaitement cohérent d'une des plus fortes incarnations cinématographiques de la jeunesse. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-byron-dean/#i_12328

DE HAVILLAND OLIVIA (1916- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 457 mots

Actrice américaine d'origine britannique, née le 1 er  juillet 1916 à Tōkyō, au Japon. Fille d'un avocat britannique spécialisé dans les affaires liées à la propriété intellectuelle, Olivia Mary de Havilland et sa sœur cadette, Joan Fontaine, quittent le Japon en 1919 pour s'installer en Californie avec leur mère, qui est actrice. Pendant ses études universitaires, la jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivia-de-havilland/#i_12328

DE MILLE CECIL BLOUNT (1881-1959)

  • Écrit par 
  • Jacques LOURCELLES
  •  • 598 mots
  •  • 3 médias

Fils du dramaturge Henry De Mille qui avait demandé sur son lit de mort que ses descendants choisissent n'importe quelle activité sauf le théâtre, Cecil Blount est loin d'avoir suivi le conseil paternel. Acteur, auteur de quelques pièces avec son frère William, metteur en scène, Cecil découvrira tous les aspects de l'activité théâtrale, y compris la production et le financement. En 1912, il rencon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cecil-blount-de-mille/#i_12328

DEMME JONATHAN (1944-2017)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 644 mots

Le réalisateur américain Jonathan Demme s’est distingué par le caractère éclectique de son œuvre, qui comprend aussi bien des fictions que des concerts filmés ou des documentaires. Robert Jonathan Demme naît le 22 février 1944 à Baldwin, dans l’État de New York. Dans les années 1960, il rédige des critiques de films pour le journal étudiant de l’université de Floride à Gainesville. Il commence pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-demme/#i_12328

DE NIRO ROBERT (1943- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 825 mots
  •  • 1 média

Robert De Niro est un acteur exemplaire de la mutation du cinéma hollywoodien à l’articulation des années 1960-1970. « Les films de Hollywood jusqu’aux années 1950 étaient des rêves, des voyages que la plupart d’entre nous n’entreprendraient jamais », explique le réalisateur Sydney Pollack dans sa préface à Pacino/De Niro, regards croisés . Et il ajoute : « Leur succès se mes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-de-niro/#i_12328

DE PALMA BRIAN (1940- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 128 mots

De la marge au centre, des productions indépendantes à celles de l'industrie, des projets personnels aux commandes, des échecs aux succès retentissants, Brian De Palma a fait toutes les expériences qui s'offrent à un cinéaste américain. Essentiellement reconnu pour ses exercices de style et ses variations sur le cinéma de genre, il a acquis le statut d'un professionnel à la trempe d'artiste, capab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-de-palma/#i_12328

DEREN MAYA (1917-1961)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 086 mots

Meshes of the Afternoon, le court métrage d'un quart d'heure que Maya Deren coréalise en 1943 avec son mari Alexander Hammid (Alexander Hackenschmied), est considéré comme le premier film du cinéma expérimental américain moderne, annonciateur du futur courant underground. Le fait que cette bande soit conçue par des gens qui sont uniquement cinéastes (et non plus plasticiens) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maya-deren/#i_12328

LES DÉSAXÉS, film de John Huston

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 909 mots

Les Désaxés ( The Misfits ) est à l'origine une nouvelle écrite par Arthur Miller à Reno, alors qu'il attendait que soit prononcé le divorce qui lui permettrait d'épouser Marilyn Monroe. Le film, qui n'eut guère de succès à l'époque, est aujourd'hui connu pour des raisons qui tiennent moins à son contenu qu'à la vie de ses interprètes. Clark Gable mour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-desaxes/#i_12328

DI CAPRIO LEONARDO (1974- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 864 mots

Acteur et producteur américain, né le 11 novembre 1974 à Los Angeles. C’est à l’âge de cinq ans que Leonardo Wilhelm DiCaprio obtient son premier rôle dans l’émission pour enfants Romper Room . Durant son adolescence, il multiplie les apparitions dans des films éducatifs et des productions commerciales et publicitaires. En 1990, il commence à tourner d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-di-caprio/#i_12328

DIETRICH MARLENE (1901-1992)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 606 mots
  •  • 6 médias

Si Garbo était « la divine », Marlene est « l'impératrice ». Elle l'est parce qu'on ne l'imagine guère sans le costume d'apparat qui sied à la fonction dans The Scarlet Empress ( L'Impératrice rouge , 1934), évidemment, ou dans Dishonored ( X27 , 1931), Shanghai Express (1932) , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marlene-dietrich/#i_12328

DISNEY WALT (1901-1966)

  • Écrit par 
  • Michel ROUDEVITCH
  •  • 2 008 mots
  •  • 2 médias

Des contemporains ont situé Walt Disney dans la mouvance d'autres grandes figures du Nouveau Monde, de Thomas Edison à Henry Ford. Plus qu'un apôtre du taylorisme à outrance, on serait tenté de rapprocher le souverain de Disneyland d'un impresario hors du commun tel que Diaghilev, qui réunit dans son sillage de multiples talents (peintres, compositeurs, librettistes et chorégraphes). Comme lui, Di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walt-disney/#i_12328

LES DIX COMMANDEMENTS, film de Cecil Blount De Mille

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Officiellement, Les Dix Commandements ( The Ten Commandments ), la dernière oeuvre du réalisateur et son plus gros succès, est le remake d'un film muet de 1923 où Cecil B. De Mille (1881-1959), à la manière de Griffith dans Intolerance (1917), confrontait l'histoire biblique et un épisode contemporain sur le thème de la rivalité e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-dix-commandements/#i_12328

DMYTRYK EDWARD (1909-1999)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 705 mots

Né de parents ukrainiens immigrés, le 4 septembre 1908 à Grand Forks, au Canada, Edward Dmytryk quitte le domicile familial à l'âge de quatorze ans. Tout en faisant ses études secondaires à la Hollywood High School, il entre, en 1923, comme coursier et homme à tout faire à Famous Players-Lasky, future Paramount, où il devient bientôt projectionniste. Nanti d'une bourse, il suit, durant la saison 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-dmytryk/#i_12328

DONEN STANLEY (1924-2019)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 071 mots

Comme Vincente Minnelli, Gene Kelly ou Bob Fosse, Stanley Donen était rongé par l’inquiétude. L’art du musical est de nous faire croire qu’il est futile : il faut donc masquer à quel point le réel peut vous blesser. Seul le « divin » Fred Astaire paraît échapper à l’anxiété, sans qu’on puisse affirmer qu’il n’était pas le dissimulateur suprême. C’est dans cet univers d’illus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-donen/#i_12328

DOUGLAS KIRK (1916- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 882 mots
  •  • 3 médias

Kirk Douglas, de son vrai nom Issur Danielovitch Demsky, est né le 9 décembre 1916 à Amsterdam dans l'État de New York. Fils d'immigrés juifs russes, il travaille comme portier, groom, serveur et catcheur professionnel tout en étudiant à la Saint Lawrence University de Canton dans l'État de New York (il obtient un bachelor en 1939), puis à l'American Academy of Dramatic Art (1939-1941) à New York. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kirk-douglas/#i_12328

DREAMWORKS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 640 mots

DreamWorks a été, depuis l'avènement de Disney au rang de major, la plus importante tentative de créer un studio (au sens américain, associant production et diffusion). Le réalisateur-producteur Steven Spielberg (né en 1946) en est la figure de proue. Il avait débuté chez M.C.A. Universal en 1971 avec Duel – un film à petit budget, mais qui n'en const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dreamworks/#i_12328

DUNAWAY FAYE (1941- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 479 mots

Dorothy Faye Dunaway est née le 14 janvier 1941 à Bascom (Floride). Se destinant à une carrière dans l'enseignement, elle s'inscrit à l'université de Floride à Gainsville avant de changer d'orientation et de décrocher en 1962 un bachelor (l'équivalent d'un master) à l'École des beaux-arts et des arts appliqués de Boston. Alors qu'on lui propose de poursuivre ses études à l'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faye-dunaway/#i_12328

DWAN ALLAN (1885-1981)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 477 mots

Né à Toronto (Canada), Allan Dwan fait ses études d'ingénieur à l'université de Notre-Dame (Indiana) et y débute au théâtre, en amateur. Diplômé de physique et de mathématiques, il devient représentant d'une firme qui diffuse la lampe à vapeur de mercure, lointaine ancêtre des « néons ». L'un des premiers clients de la firme est le studio Essanay à Chicago : il assiste à des tournages de films, tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-dwan/#i_12328

EASTWOOD CLINT (1930- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 725 mots
  •  • 3 médias

Inconnu en Europe avant le triomphe, en 1964, de Pour une poignée de dollars ( Per un pugno di dollari ), ce good guy de la série télévisée westernienne à succès Rawhide (1959-1965) était déjà apprécié du public américa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clint-eastwood/#i_12328

EASY RIDER, film de Dennis Hopper

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 917 mots
  •  • 1 média

Easy Rider est la première réalisation d'un acteur, Dennis Hopper, qui pour l'occasion décide d'occuper les deux côtés de la caméra. Après La Fureur de vivre ( Rebel Without a Cause , 1955) de Nicholas Ray, Règlements de comptes à O.K. Corral ( Gunfight at the O.K. Corral , 1957) de Joh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/easy-rider/#i_12328

EDWARDS BLAKE (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 952 mots

Son grand-père dirigeait des films muets, son père fut metteur en scène de théâtre et directeur de production. C'est donc tout naturellement que William Blake Crump (dit Blake Edwards), né à Tulsa (Oklahoma) le 26 juillet 1922, se tourne vers le spectacle. Il débute à Los Angeles avec des émissions de radio (pour Dick Powell) et des séries T.V., avant de jouer dès 1942 des petits rôles au cinéma. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blake-edwards/#i_12328

ELEPHANT (G. Van Sant)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 029 mots

Réalisateur singulier, Gus Van Sant débuta au milieu des années 1980, avec des films longtemps restés inédits en France ( Mala Noche , 1985). Également peintre, musicien et photographe, il a élu domicile à Portland, dans l'Oregon. C'est dans cette ville qu'il situe l'action de la plupart de ses films. Avec Drugstore Cowboy (1989) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elephant-g-van-sant/#i_12328

ERASERHEAD, film de David Lynch

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 876 mots

Eraserhead (« Tête à effacer ») est le premier long-métrage de David Lynch (1946- ) et reste dans sa filmographie une œuvre à part, tant par ses conditions de production (plus de cinq ans de travail, avec des moyens très réduits) que par son aspect parfois proche de l'abstraction. Projeté dans une seule salle tous les samedis soir à New York, le film acquiert lentement une r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eraserhead/#i_12328

ESPIONNAGE FILM D'

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 971 mots
  •  • 1 média

Sans rompre entièrement avec l'énigme classique chère aux lecteurs d'Edgar Wallace, de Stanley Gardner, de Francis Iles ou de Boileau-Narcejac, la littérature d'espionnage s'est développée en marge du roman policier dont Van Dine avait fixé les règles en 1928. Sans doute l'espionnage est-il ancien et se retrouve-t-il à toutes les époques (ne citons que le réseau royaliste du comte d'Antraigues, so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/film-d-espionnage/#i_12328

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 417 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le cinéma contemporain »  : […] Dès 1962, la 20th Century Fox, affaiblie par le gouffre financier de Cléopâtre , accuse un déficit record de 40 millions de dollars, tandis que la fréquentation a été plus que divisée par trois depuis 1946, pour un parc de salles réduit de moitié. La crise atteindra son maximum en 1969-1970, après un très provisoire redressement des «  Major Companies » dans la voie ouverte p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-le-theatre-et-le-cinema/#i_12328

E.T. L'EXTRA-TERRESTRE, film de Steven Spielberg

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 871 mots

E.T. l'extra terrestre ( E.T. The Extra-Terrestrial , 1982) est le deuxième des films que Steven Spielberg consacre à la venue de visiteurs de l'espace, après Rencontres du troisième type ( Close Encounters of the Third Kind , 1977). À la différence du premier, E.T. connaît un succès pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/film-de-steven-spielberg/#i_12328

EYES WIDE SHUT (S. Kubrick)

  • Écrit par 
  • Michel CIMENT
  •  • 1 014 mots

Chaque film de Stanley Kubrick, lorsqu'il est apparu pour la première fois sur les écrans, a déconcerté nombre de spectateurs et en particulier les critiques. Eyes Wide Shut (1999) n'a pas failli à la règle, d'autant qu'il s'est avéré impossible pour les commentateurs d'exprimer ce qu'ils pensaient et ressentaient sans prendre en compte la mort du metteur en scène survenue q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eyes-wide-shut/#i_12328

FACES, film de John Cassavetes

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 1 004 mots

Lorsque sort Faces , John Cassavetes (1929-1989) est plus connu en tant qu'acteur que comme cinéaste. La série télévisée « Johnny Staccato » (1959-1960), ses rôles de méchant dans À bout portant ( The Killers , 1964, de Donald Siegel) et Les Douze Salopards ( The Dirty Dozen , 1967, de R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faces/#i_12328

FAIRBANKS DOUGLAS (1883-1939)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 331 mots

Acteur et producteur de cinéma américain, né le 23 mai 1883 à Denver (Colorado), mort le 12 décembre 1939 à Santa Monica (Californie). Au sortir de l'université, Douglas Fairbanks, de son vrai nom Douglas Elton Ulman, fait ses débuts sur les planches dans de petits rôles et en 1914, a déjà conquis Broadway. Il joue dans son premier film, Un Timide ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douglas-fairbanks/#i_12328

FANTASIA, film de Walt Disney

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 155 mots

Ancien réalisateur de films d'animation devenu producteur, créateur de Mickey Mouse, Walt Disney (1901-1966) avait connu un grand succès en inventant le dessin animé de long-métrage avec Blanche-Neige et les sept nains ( Snow White and the Seven Dwarfs , 1938), première étape d'une longue série d'adaptations de contes et de récits appartenant à la cultu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantasia/#i_12328

FANTASTIQUE

  • Écrit par 
  • Roger CAILLOIS, 
  • Éric DUFOUR, 
  • Jean-Claude ROMER
  •  • 21 074 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'âge d'or du film fantastique américain (1931-1939) »  : […] De 1931 à 1939, aux États-Unis, c'est véritablement l'âge d'or du cinéma fantastique. On y assiste à l'avènement des grands mythes inspirés des classiques de la littérature de l'étrange et de l'effroi. Dracula , réalisé par Tod Browning et présenté le 14 février 1931 aux États-Unis, est le premier film sonore d'épouvante. Adapté de l'œuvre de Bram Stoker qui avait inspiré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantastique/#i_12328

LE FANTÔME DU PARADIS, film de Brian De Palma

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 906 mots

À trente-trois ans, Brian De Palma est déjà reconnu comme un brillant réalisateur, pour ses films frénétiques et baroques à la technique voyante et aux situations exacerbées, comme Sœurs de sang ( Sisters , 1973), qu'il vient de terminer. Lorsqu'il met en chantier l' »opéra-rock » Le Fantôme du paradis ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-fantome-du-paradis/#i_12328

FARBER MANNY (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 951 mots

Né en 1917 à Douglas, Arizona, et mort en 2008 à Leucadia, près de San Diego, Manny Farber était sans conteste le plus grand critique de cinéma américain. S'il ne fut pas aussi célèbre que James Agee, Pauline Kael ou Andrew Sarris, son aura auprès des amateurs américains et européens fut à nulle autre pareille. La raison d'une telle prééminence trouve sa source dans la singularité de l'individu. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manny-farber/#i_12328

FARGO (J. et E. Coen)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 485 mots

Sixième film de Joel et Ethan Coen, Fargo est le point d'orgue momentané d'une œuvre jeune et inventive qui, entre la rigueur formelle d'un classicisme retrouvé et la distanciation souvent facétieuse de la postmodernité, a su trouver une place sans équivalent dans le cinéma américain contemporain. L'un et l'autre scénaristes de leurs films, les frères Coen forment un duo où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fargo/#i_12328

LA FÉLINE, film de Jacques Tourneur

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 970 mots

Avec Citizen Kane (1941) puis La Splendeur des Amberson (1942) d'Orson Welles, la compagnie Radio Keith Orpheum (R.K.O.) renouvelle le cinéma américain. L'arrivée de Val Lewton au poste de producteur constitue un autre tournant. Il est en effet chargé d'étendre le catalogue des films d'horreur de série B. Le premier d'entre eux sera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-feline/#i_12328

FERRARA ABEL (1951- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 099 mots

Dès ses débuts, à l'aube des années 1980, Abel Ferrara se forge une réputation enviable dans le cercle des cinéphiles américains amateurs de séries B. Son statut, d'abord lié à un phénomène typiquement new-yorkais (il est né dans le Bronx), passe progressivement de celui de cinéaste culte à celui d'auteur, avec l'affirmation d'un style et d'un univers de plus en plus personnels, que consacre une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abel-ferrara/#i_12328

FISHER CARRIE (1956-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 580 mots
  •  • 1 média

L’actrice américaine et auteur Carrie Fisher fut surtout célèbre pour son rôle de la princesse Leia dans le space opera Star Wars . Carrie Frances Fisher naît le 21 octobre 1956 à Los Angeles. Elle est la fille de la star de cinéma Debbie Reynolds et du crooner Eddie Fisher. Ses parents divorcent – un événement très médiatisé – alors qu’elle est encore t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carrie-fisher/#i_12328

FLAHERTY ROBERT (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 1 433 mots
  •  • 1 média

Robert Flaherty, explorateur à ses débuts, est considéré comme le père du documentaire cinématographique. Son premier film, Nanook of the North ( Nanouk l'esquimau , 1922), tourné chez les Inuits, obtint un succès mondial, de même que le dernier, Louisiana Story (1946). Après Moana (1926), tourné aux îles Samoa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-flaherty/#i_12328

FLEISCHER MAX (1889-1972) et DAVE (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 487 mots

Les deux frères, Max et Dave, sont d'origine autrichienne. Ils débutèrent à New York comme caricaturistes et dessinateurs de « strips » vers 1910. Pendant la Première Guerre mondiale, Max se trouva orienté vers la production de courts dessins animés destinés à l'instruction militaire. En 1920, les deux frères s'associèrent pour persévérer dans cette voie nouvelle. Leur première série, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleischer-max-et-dave/#i_12328

FLEISCHER RICHARD (1916-2006)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 786 mots

Né le 8 décembre 1916, dans le quartier de Brooklyn, à New York, le réalisateur américain Richard Fleischer est le fils de Max et le neveu de Dave Fleischer, pionniers du dessin animé qui, avec les Cartoons des séries « Out of the Inkwell », « Betty Boop » et « Popeye », furent, dans les années 1920 et 1930, les plus sérieux concurrents de Walt Disney. Après des études de m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-fleischer/#i_12328

FLEMING VICTOR (1883-1949)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 140 mots
  •  • 2 médias

Metteur en scène américain dont l'œuvre reflète mieux que d'autres les caractéristiques de la production hollywoodienne des années trente. Fleming a touché en effet avec succès à tous les genres : le film d'aventures ( L'Île au trésor [ Treasure Island ], 1934), le fantastique ( Le Magicien d'Oz [ The Wizard of Oz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-fleming/#i_12328

FLOREY ROBERT (1900-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 721 mots

Le metteur en scène Robert Florey restera dans les mémoires comme le témoin privilégié de l'élaboration des premiers studios hollywoodiens, comme l'historien qui a su restituer toute l'ambiance de La Mecque du cinéma, et surtout comme un artisan ayant occupé diverses fonctions : il a été correspondant de presse, scénariste, découvreur de talents et, surtout, maître du récit fantastique, justement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-florey/#i_12328

FLYNN ERROL (1909-1959)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 940 mots
  •  • 1 média

« J'ai vécu, et bien vécu, comme un glouton qui mord dans la vie à pleines dents... J'ai connu l'aventure, le romanesque, le sport, et je me suis efforcé de leur donner un sens... » C'est ainsi que l'acteur hollywoodien Errol Flynn résume sa vie dans son autobiographie, Mes 400 Coups ( My Wicked, Wicked Ways ), à cinquante ans, peu avant sa mort en 1959 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/errol-flynn/#i_12328

FONDA HENRY (1905-1982)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 634 mots
  •  • 1 média

Né à Grand Island (Nebraska), Henry Fonda a vu sa carrière grandir à l'unisson d'autres mythes, portés par la période la plus féconde du cinéma hollywoodien : les années 1930 et 1940. En ce temps-là, les comédies brillaient de l'éclat du propre, le réalisme était tamisé, les bons sentiments glorifiés. C'est dans cette atmosphère de fantaisie légère et de tranches de vies poétisées qu'Henry Fonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-fonda/#i_12328

FONDA JANE (1937- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

Actrice américaine également célèbre pour son militantisme politique, Jane Seymour Fonda est née le 21 décembre 1937 à New York. Fille de l'acteur Henry Fonda, elle quitte le Vassar College au bout de deux ans et s'installe à New York. En 1958, elle suit les cours d'art dramatique de Lee Strasberg à l'Actor Studio et travaille comme mannequin. Jane Fonda fait ses débuts à Broadway dans la pièce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jane-fonda/#i_12328

FONTAINE JOAN (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Richard PALLARDY
  •  • 940 mots
  •  • 1 média

L’actrice anglo-américaine Joan Fontaine était surtout connue pour ses nombreux rôles de belle tourmentée . Joan de Beauvoir de Havilland naît le 22 octobre 1917, à Tōkyō, où travaille son père, un avocat anglais. En 1919, sa mère, actrice, part vivre en Californie avec ses deux filles, Joan et Olivia, l’aînée, séjournant un court instant à San Francisco avant de s’installer à Saratoga. Elle divor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joan-fontaine/#i_12328

FORD GLENN (1916-2006)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 845 mots

Gwyllyn Samuel Newton Ford est né le 1 er  mai 1916 à Sainte-Christine, au Québec, où son père est cadre dans une société de transport ferroviaire. Il a sept ans quand sa famille s'installe à Santa Monica, en Californie. Ses études secondaires achevées, il occupe divers emplois et s'oriente vers l'art dramatique : cette vocation serait née alors qu'il travaillait comme gar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glenn-ford/#i_12328

FORD HARRISON (1942- )

  • Écrit par 
  • Tom MICHAËL
  • , Universalis
  •  • 789 mots

Acteur américain, né le 13 juillet 1942 à Chicago, dans l'Illinois (États-Unis). Harrison Ford quitte la banlieue de Chicago qui l'a vu grandir pour suivre des études au Ripon College, dans le Wisconsin. Après plusieurs rôles secondaires au cinéma et à la télévision décrochés auprès des studios de la Columbia et d'Universal, il en vient bientôt à se rabattre sur la profession – alimentaire – de me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harrison-ford/#i_12328

FORD JOHN (1894-1973)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 731 mots
  •  • 4 médias

John Ford , né Sean Aloysius O'Feeney le 1 er février 1894, appartient à ce groupe de réalisateurs, contemporains à la fois de David Wark Griffith et de Jean-Luc Godard, qui terminent leur carrière par des films qui constituent autant de moments rares de l'histoire du cinéma, résultats d'un long processus de distillation et appels en morse vers l'avenir. L'œuvre de Ford, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ford-john-1894-1973/#i_12328

FOSSE BOB (1927-1987)

  • Écrit par 
  • Noël SIMSOLO
  •  • 1 532 mots
  •  • 2 médias

Comédien, chorégraphe, danseur, metteur en scène de théâtre et de cinéma, Bob Fosse a marqué de son talent le spectacle musical et le septième art. Il s'est volontairement éloigné du divertissement chanté et dansé qui fit la fortune du genre pendant de longues années. Par son refus de l'angélisme et l'exacerbation des sentiments exprimés par ses personnages, il a critiqué le mensonge que représent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bob-fosse/#i_12328

FOSTER JODIE (1962- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 482 mots

Jodie Foster, de son vrai nom Alicia Christian Foster, est née le 19 novembre 1962 à Los Angeles (Californie). Cette actrice américaine débute sa carrière dès son plus jeune âge, comme vedette enfant appréciée pour sa maturité et son côté garçon manqué. Malgré des dispositions évidentes pour la comédie, elle est surtout célèbre pour ses rôles dramatiques de personnages inadaptés confrontés à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jodie-foster/#i_12328

FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 154 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les débuts d'une industrie »  : […] En 1907, un « coup d'état » de Charles Pathé met fin au commerce du film vendu au mètre. Désormais, les films seront loués aux exploitants par l'intermédiaire de concessionnaires. Cette mesure, liée à la sédentarisation progressive des lieux de projection au cœur des villes, définit la structure ternaire – qui reste celle de la profession – en installant le distributeur entre le producteur et l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/#i_12328

FRANK ROBERT (1924- )

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 827 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expérience passionnelle du cinéma »  : […] La publication de The Americans est contemporaine des débuts de Robert Frank comme cinéaste, qui co-réalise Pull My Daisy en 1959 avec le peintre Alfred Leslie dans son atelier de la quatrième avenue à Manhattan. Tourné en 16 mm, sur une esquisse de scénario de Jack Kerouac, avec des ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-frank/#i_12328

FRANKENHEIMER JOHN (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 818 mots

John Frankenheimer est né le 19 février 1930 à Malba, un faubourg de New York. Il fait ses études secondaires à l'Académie militaire de La Salle, de laquelle il sort diplômé en 1947, puis au Williams College, dans le Massachusetts, où, en 1951, il obtient une licence en lettres anglaises. La même année, il est appelé sous les drapeaux. Il sert pendant deux ans dans l'US Air Force. Versé dans la to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-frankenheimer/#i_12328

FULLER SAMUEL (1911-1997)

  • Écrit par 
  • François GUÉRIF
  •  • 1 105 mots

Samuel Michael Fuller est né le 12 août 1912 à Worcester, dans le Massachusetts, à quatre-vingt kilomètres de Boston. Élevé à Manhattan, il commence très tôt à travailler pour le New York Journal , comme coursier puis comme journaliste. En 1929, il est le plus jeune reporter affecté aux affaires criminelles de New York. Puis il voyage à travers le pays et travaille à Philadel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-fuller/#i_12328

GABLE CLARK (1901-1960)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 732 mots
  •  • 1 média

C' est la publicité de la Metro Goldwyn Mayer, vite relayée par la presse, qui, en 1938, attribua à Clark Gable le surnom de « King of Hollywood », à la suite d'un incident purement fortuit. Ce slogan peu original convenait pourtant parfaitement à la popularité du charmeur qui séduisait davantage dans sa vie publique qu'à travers ses rôles, souvent de qualité mais trop interchangeables. Bientôt, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clark-gable/#i_12328

GARBO GRETA (1905-1990)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 988 mots
  •  • 3 médias

Née le 18 septembre 1905 à Stockholm, Greta Lovissa Gustafsson, qui allait devenir la mythique Greta Garbo, connut dix-sept ans de carrière prestigieuse (1924-1941) suivis d'un demi-siècle d'une réclusion totale qui, loin d'avoir altéré son mythe, l'aura conforté durablement. Greta Garbo a envoûté des générations de spectateurs. Tous ceux qui ont entrepris d'explorer cette personnalité hors du com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greta-garbo/#i_12328

GARDNER AVA (1922-1990)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 650 mots
  •  • 2 médias

L'une des « beautés » du cinéma, liée à quelques rôles mythiques, Ava Gardner était bien plus que « le plus bel animal du monde » vanté par les slogans publicitaires : une actrice spontanée et une image de la féminité qui conjuguait en elle tous les contraires, romantique et libre, marmoréenne et touchante, sensuelle et timide. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ava-gardner/#i_12328

GARFIELD JOHN (1913-1952)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 852 mots

Acteur américain de cinéma et de théâtre réputé pour l'intensité de son jeu dans des rôles de rebelles et d'antihéros, John Garfield, de son vrai nom Jacob Julius Garfinkel, est né le 4 mars 1913 à New York. Il y grandit dans un quartier juif pauvre du Lower East Side. Adolescent, sa participation à de nombreuses rixes entre bandes rivales lui vaut la maison de correction, où il s'initie au théâtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-garfield/#i_12328

GARLAND JUDY (1922-1969)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

Actrice et chanteuse américaine née le 10 juin 1922 à Grand Rapids (Minnesota), morte le 22 juin 1969 à Londres. Judy Garland, de son vrai nom Frances Ethel Gumm, naît dans une famille d'acteurs de variété. Elle débute très jeune et pendant quelques années tourne avec ses deux sœurs aînées dans un numéro de chant intitulé Gumm Sisters. Elle a déjà pris le nom de Judy Garland lorsqu'en 1935 elle s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judy-garland/#i_12328

GHOST DOG (J. Jarmusch)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 021 mots
  •  • 1 média

Né en 1953 dans l'Ohio, Jim Jarmusch fut dans les années 1980 un jeune cinéaste dans le vent et l'emblème du cinéma indépendant américain. Ses films, d'un noir et blanc poétique, étaient des errances mélancoliques ( Stranger than Paradise , 1984), de lentes fuites erratiques traversées par des éclats de folie douce et de comique burlesque ( Down by Law , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ghost-dog/#i_12328

GISH LILLIAN (1893-1993)

  • Écrit par 
  • Lenny BORGER
  •  • 728 mots
  •  • 2 médias

Lillian Gish est décédée le 30 janvier 1993. Née le 14 octobre 1893, elle fait partie des premières vedettes grâce auxquelles le mot “star” est passé à la langue française. Lillian Gish débute sur les planches à l'âge de cinq ans, poussée par sa mère, elle-même obligée de faire du théâtre pour subvenir aux besoins de la famille, en raison des absences répétées d'un père fantasque. Sa sœur cadette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lillian-gish/#i_12328

GODDARD PAULETTE (1911-1990)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 807 mots

Le cinéma – américain principalement – a toujours employé deux types, assez nettement distincts, d' acteurs et d'actrices, que l'on peut ainsi caractériser : d'une part, les stars, qui sont des mythes intouchables, se situant très haut au-dessus de la norme commune ; de l'autre, les comédiens, à échelle humaine, au talent mesurable, et s'impliquant avec plus ou moins d'efficacité dans la création […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paulette-goddard/#i_12328

GONDRY MICHEL (1963- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 026 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La vie rêvée »  : […] Michel Gondry se lance dans une carrière aux États-Unis avec un long-métrage sur un scénario de Charlie Kaufman, qui avait écrit Dans la peau de John Malkovitch (Spize Jonze, 1999). Mais Human Nature (2001), comédie sur le thème du bon sauvage, n'obtient qu'une audience médiocre. La seconde réalisation du même tandem Gondry-Kaufman est par contre une r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-gondry/#i_12328

GOODIS DAVID LOEB (1917-1967)

  • Écrit par 
  • Michel LEBRUN
  •  • 425 mots

David Loeb Goodis, né en 1917 à Philadelphie (Pennsylvanie), fréquente l'université d'Indiana, puis la Temple University de Philadelphie. Après avoir, selon une solide tradition, exercé divers petits métiers : docker, manœuvre, employé d'une compagnie de navigation, il devient journaliste et trouve en 1938 un poste dans une agence de publicité new-yorkaise. C'est alors qu'il écrit son premier roma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-loeb-goodis/#i_12328

GORDON RUTH (1896-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 523 mots

Né en 1896 à Quincy (Massachusetts), Ruth Gordon avait commencé sa carrière dans des films muets produits à Fort Lee ( Camille , 1915 ; The Whirl of Life , ibid .). Elle la poursuivit à Broadway où, en 1937, elle donne une interprétation peu conventionnelle de Nora, héroïne de Maison de poupée d'Ibsen. Sa pres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruth-gordon/#i_12328

GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Gilles MENEGALDO
  •  • 6 387 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Terreur et onirisme : le gothique au cinéma »  : […] Hollywood a ignoré les textes fondateurs du gothique en raison de leurs récits contournés, leurs intrigues mélodramatiques, leurs effets désuets et leur idéologie problématique où la polémique religieuse et le sous-texte sexuel occupent une place importante. En revanche, le cinéma s’est très vite emparé des grandes figures mythiques comme Frankenstein et sa créature, Jekyll-Hyde ou Dracula. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-cinema-gothique/#i_12328

GRANT ARCHIBALD ALEXANDER LEACH dit CARY (1904-1986)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 918 mots
  •  • 2 médias

Si, dans les années 1930, le cinéma italien avait créé un univers de « téléphones blancs », Hollywood, dans ses films, avait également su concevoir un environnement sans aspérités, où les stars évoluaient avec élégance et nonchalance, tout en s'adaptant aux situations les plus trépidantes des screwball comedies . Le jeune comédien Cary Grant (de son vrai nom Archibald Leach), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grant-archibald-alexander-leach-dit-cary/#i_12328

GRAN TORINO (C. Eastwood)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 989 mots

Clint Eastwood a assigné une place particulière à Gran Torino (2008). Il a annoncé que ce serait, irrévocablement, sa dernière prestation en tant qu'acteur. Par ailleurs, le film paraît reprendre la thématique de la justice expéditive telle qu'elle s'exprimait dans L'Inspecteur Harry (1970, Don Siegel), à l'origine de la mythification d'Eastwood. Une p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gran-torino/#i_12328

GRAY JAMES (1969- )

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 119 mots
  •  • 2 médias

À l'heure où le cinéma américain limite ses ambitions aux remakes sûrs, aux sequels bien sécurisées et aux video games détournés, un petit nombre de metteurs en scène, désireux de s'exprimer plus personnellement, parviennent toutefois à s'imposer dans la grande industrie cinématographique outre-Atlantique . Ainsi en va-t-il d'un Paul Thomas Anderson, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-gray/#i_12328

GRÉCO JULIETTE (1927- )

  • Écrit par 
  • Alain POULANGES
  •  • 1 865 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Déshabillez-moi » »  : […] À la fin de l'année 1950 débute la carrière internationale de Juliette Gréco. Elle chante deux mois au Brésil avant d'intégrer le spectacle April in Paris , qui est présenté à l'hôtel Waldorf-Astoria de New York. Jean-Pierre Melville lui propose à la fin de 1952 un rôle dans Quand tu liras cette lettre (qui sortira en 1954). Sur le tournage du film, ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juliette-greco/#i_12328

GRIFFITH DAVID WARK - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 482 mots

22 janvier 1875 David Wark Griffith naît à Floydsfork (devenu Crestwood, Kentucky, États-Unis). 1885 Sa famille connaît une grande pauvreté après la mort du père, Jacob Wark Griffith, figure légendaire de l’histoire des États-Unis, nommé général de l’armée de la Confédération durant la guerre de Sécession. 1880-1903 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/griffith-reperes-chronologiques/#i_12328

GRIFFITH DAVID WARK

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 151 mots
  •  • 5 médias

Plus que tout autre metteur en scène, David Wark Griffith incarne le cinéma muet américain. Réalisateur de plus de quatre cent cinquante films, on lui doit des chefs-d'œuvre dont les noms jalonnent l'histoire du septième art : Naissance d'une nation , Intolérance , Le Lys brisé , La Rue des rêves... À une é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-wark-griffith/#i_12328

LA GUERRE DES ÉTOILES, film de George Lucas

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 848 mots
  •  • 1 média

George Lucas n'a pas toujours été ce milliardaire à chemise de bûcheron qui, d'une conférence de presse à l'autre, fait avec désinvolture l'apologie d'un cinéma tout numérique. Il n'a pas toujours incarné à lui seul, aux yeux des aficionados de l'art et essai, l'industrie américaine du pop-corn movie . Jadis, étudiant en cinéma, il a tourné des courts-métrages expérimentaux e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-guerre-des-etoiles/#i_12328

GUY ALICE (1873-1968)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 565 mots

Pionnière de l'industrie cinématographique française et américaine, Alice Guy fut la première femme réalisatrice. Née le 1 er  juillet 1873 à Paris, Alice Guy débute comme secrétaire de Léon Gaumont. Elle dirige son premier film, La Fée aux choux , en 1896 afin de montrer quel potentiel de divertissement recèlent la caméra fabriquée par son employeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-guy/#i_12328

HACKMAN GENE (1930- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 597 mots

Acteur de cinéma américain, né le 30 janvier 1930 à San Bernadino, en Californie. À l'âge de seize ans, Eugene Alden Hackman quitte le foyer familial pour s'engager dans les marines pour cinq ans, et participe ainsi à la guerre de Corée. Il entame plus tard des études de journalisme et de production télévisuelle à l'université de l'Illinois, qu'il abandonne pour suivre des cours d'art dramatique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gene-hackman/#i_12328

HANKS TOM (1956- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 693 mots

Acteur de cinéma, scénariste et réalisateur américain, né le 9 juillet 1956 à Concord, en Californie. Thomas J. Hanks connaît une enfance nomade. Après le lycée, il choisit de se spécialiser en art dramatique à l'université d'État de Californie. Sa formation lui donne l'occasion de se produire dans divers rôles du répertoire classique dans le cadre d'un festival de théâtre à Cleveland (Ohio). À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tom-hanks/#i_12328

HARLOW JEAN (1911-1937)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 572 mots

Jean Harlow, de son vrai nom Harlean Carpenter, est née le 3 mars 1911 à Kansas City (Missouri). Réputée d'abord pour sa grande beauté et sa sensualité exacerbée, qui firent d'elle l'archétype de la « bombe sexuelle blonde », Jean Harlow gagna ses galons d'actrice avant de disparaître au sommet de son art. Fille d'un dentiste prospère de Kansas City, Jean Harlow s'installe à Los Angeles avec sa mè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-harlow/#i_12328

HARRYHAUSEN RAY (1920-2013)

  • Écrit par 
  • Alison ELDRIDGE
  •  • 604 mots

Spécialiste américain des effets spéciaux, Ray Harryhausen fut l’un des premiers à tourner des séquences image par image. La technique qu’il mit au point, baptisée Dynamation par la suite, donnait l’impression que les acteurs interagissaient avec des maquettes animées (souvent de taille réduite) : elle apporta un réalisme sans précédent à des films tels que Jason and the […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-harryhausen/#i_12328

HATHAWAY HENRY (1898-1985)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 621 mots
  •  • 1 média

Cinéaste américain, né à Sacramento (Californie). Fils d'un comédien et lui-même initié de bonne heure au théâtre, il tente sa chance au cinéma, mais comme accessoiriste et scénariste, avant de mettre en scène des westerns de séries B pour Paramount (1929-1934). Sa vraie chance lui vient lorsqu'il dirige le « recollage » des Trois Lanciers du Bengale , film dont la partie « d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-hathaway/#i_12328

HAWKS HOWARD (1896-1977)

  • Écrit par 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 2 057 mots
  •  • 3 médias

Howard Hawks ne fut longtemps, aux yeux d'historiens distraits, que l'auteur de Scarface et de L'Impossible Monsieur Bébé . Au cours des années 1950, un groupe de jeunes critiques, Jacques Rivette, Éric Rohmer, François Truffaut, allait découvrir son œuvre complète et la situer à sa vraie place. Quarante-huit ans de cinéma, quarante films, Hawks incarne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-hawks/#i_12328

HAYDEN STERLING (1916-1986)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 1 039 mots

Sterling Hayden appartient à cette race de « héros » de la mythologie cinématographique américaine qui nous a donné un Gary Cooper, un John Wayne, un Robert Ryan. Sa carrière d'acteur ne brille pas d'un éclat particulier (sur la cinquantaine de films qu'il a tournés, sept ou huit seulement émergent), il n'a jamais été – ni voulu être – une « star », aucun oscar ne lui a été décerné. Et, pourtant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sterling-hayden/#i_12328

HAYNES TODD (1961- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 315 mots
  •  • 1 média

Cinéaste, scénariste et producteur américain, Todd Haynes est né le 2 janvier 1961 à Los Angeles. Très tôt, il s’intéresse au cinéma et réalise son premier court-métrage, The Suicide , en 1978. Il obtient une licence en arts et sémiotique en 1985 à la Brown University (Rhodes Island), et réalise Assassins: A Film […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/todd-haynes/#i_12328

HAYWORTH RITA (1918-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 858 mots
  •  • 3 médias

En période économique faste, les studios hollywoodiens avaient conçu un star-system draconien et hautement compétitif : chaque « major company » devait créer une vedette qui, en contrepartie, allait travailler sept ans sous la bannière de la firme. Sous la férule de Harry Cohn, dirigeant de la Columbia, Rita Hayworth devint la star la plus identifiable de l'après-guerre, la plus vulnérable aussi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rita-hayworth/#i_12328

HEPBURN AUDREY (1929-1993)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 812 mots
  •  • 2 médias

De toutes les femmes-enfants, Audrey Hepburn a été une de celles qui a manifesté la plus forte personnalité. D'une beauté rare et d'un charme fou, il émanait d'elle un mélange exceptionnel de vulnérabilité et de force de caractère, d'effronterie et de distinction naturelle qu'elle a su préserver par son jeu sensible et frémissant, subtil et expressif à la fois. Née le 4 mai 1929 à Bruxelles, Edda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audrey-hepburn/#i_12328

HEPBURN KATHARINE (1907-2003)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 803 mots
  •  • 2 médias

La présence cinématographique de Katharine Hepburn résulte d'une alchimie déconcertante : une silhouette longue et mince, peu conforme aux canons esthétiques en vogue, un timbre de voix métallique et nasillard, un jeu parfois irritant – autant de traits qui viennent concourir au charme fou et à la grâce rayonnante de l'actrice. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/katharine-hepburn/#i_12328

HESTON CHARLTON (1924-2008)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 824 mots

Les positions exprimées par Charlton Heston dans les dernières années de sa vie en faveur de la vente libre des armes ont quelque peu fait oublier ses activités militantes passées, notamment en faveur des droits civiques des Noirs, et son talent d'acteur, ainsi que la générosité qu'il montra envers certains cinéastes : Orson Welles, qui n'avait pas tourné aux États-Unis depuis dix ans, lui doit l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlton-heston/#i_12328

HILL GEORGE ROY (1921-2002)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 764 mots

Les films de George Roy Hill se caractérisent par la fluidité de la narration, l'élégance de l'écriture, le raffinement de la lumière, la nonchalance du rythme qui leur confèrent charme et musicalité. Ce style en demi-teinte est certainement à l'origine du malentendu les concernant ; ils sont en effet souvent jugés aimables et futiles. Or le monde qu'ils décrivent n'est rien de tel : c'est un mond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-roy-hill/#i_12328

HITCHCOCK ALFRED (1899-1980)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 877 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un maître à filmer »  : […] Né à Londres le 13 août 1899, Hitchcock a fait ses études chez les jésuites, au St. Ignatius College. Il s'oriente d'abord vers une carrière d'ingénieur et travaille à la compagnie télégraphique Henley en même temps qu'il apprend le dessin à l'université de Londres. Très jeune, il s'intéresse au théâtre et au cinéma. La Compagnie télégraphique lui confie les illustrations d'annonces publicitaires. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-hitchcock/#i_12328

HOFFMAN DUSTIN (1937- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 062 mots

Lorsque sort en 1967 Le Lauréat ( The Graduate ), de Mike Nichols, personne ne sait qui est cet acteur, qui, à près de trente ans, incarne avec conviction et crédibilité un personnage d'adolescent en rupture de ban avec sa famille. La surprise est d'autant plus grande que Dustin Hoffman, fort éloigné des stars du moment comme Paul Newman ou Robert Redfo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dustin-hoffman/#i_12328

HOFFMAN PHILIP SEYMOUR (1967-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 594 mots
  •  • 1 média

Acteur américain, né le 23 juillet 1967 à Fairport, dans l'État de New York. Attiré par le théâtre dès le lycée, Philip Seymour Hoffman suit des études à la Tisch School of the Arts de l'université de New York, dont il sort diplômé en 1989. Il monte alors sur scène à New York et à Chicago avant de partir en tournée en Europe. Il joue son premier grand rôle au cinéma dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-seymour-hoffman/#i_12328

HOLDEN WILLIAM (1918-1981)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 493 mots

Star du cinéma américain, né le 17 avril 1918 à O'Fallon, dans l'Illinois, retrouvé mort le 16 novembre 1981, à Santa Monica, en Californie. Alors qu'il étudie au Pasadena Junior College, William Franklin Beedle Jr. joue dans des pièces de théâtre pour la radio locale et pour le théâtre de Pasadena Playhouse. Il est alors découvert par un dénicheur de talents de la Paramount et prend le pseudony […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-holden/#i_12328

HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël AUGROS, 
  • Francis BORDAT
  •  • 7 744 mots
  •  • 9 médias

Depuis le milieu des années 1910, le nom de Hollywood est quasi synonyme de « cinéma américain ». Moins le cinéma des « auteurs » (à l'européenne) que celui de « l'usine à rêves », qui fournit à la planète entière ses divertissements les plus spectaculaires, les plus populaires et les plus rentables. Investie dès l'époque du muet par des artistes accourus du monde entier et des stars dont la vie f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/#i_12328

HOLLYWOOD CLASSIQUE. LE TEMPS DES GÉANTS (P. Berthomieu)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 868 mots

Hollywood n'est pas une entité localisée à Los Angeles et qui imposerait sa façon de voir au reste de l'univers ; Hollywood est un processus qui intègre en un équilibre toujours mouvant les œuvres et les arts, le populaire et le sophistiqué, l'Amérique et le reste de l'univers... Si l'on veut comprendre l'alpha et l'omega de cette distinction et saisir le processus hollywoodien dans toutes ses di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood-classique-le-temps-des-geants-p-berthomieu/#i_12328

L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE, film de John Ford

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 958 mots

Si l'on excepte un épisode de La Conquête de l'Ouest ( How the West Was Won , 1963), tourné peu après par Ford, c'est le dernier western d'un homme qui en avait réalisé un grand nombre, au cours d'une quarantaine d'années. Le titre, délibérément sans originalité, se calque sur un schème banal, L'Homme qui..., L'Homme au...  ; John […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-qui-tua-liberty-valance/#i_12328

L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE (J. Ford), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 227 mots

John Ford (1894-1973) fut l'un des artisans majeurs de la mythologie du Far West, avec des films comme Le Cheval de fer (1924), La Chevauchée fantastique (1939) ou La Poursuite infernale (1946). Dans L'Homme qui tua Liberty Valance (1962), il reprend la thématique qui fonde le western depuis les origines : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-qui-tua-liberty-valance-j-ford-en-bref/#i_12328

HOPPER DENNIS (1936-2010)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 824 mots
  •  • 1 média

Attachant et contradictoire, Dennis Hopper fut un personnage aux multiples facettes. S'il a exercé au cinéma en tant qu'acteur et réalisateur, il a été également un photographe inventif et un peintre original, comme l'a montré en 2008 une belle exposition de la Cinémathèque française. Né à Dodge City (Kansas), il débute comme acteur dès l'âge de dix-huit ans à la télévision, puis surtout au ciném […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dennis-hopper/#i_12328

HUSTON JOHN (1906-1987)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 204 mots
  •  • 1 média

Né le 5 août 1906 à Nevada, dans le Missouri, John Huston mène, avant de devenir l'un des plus grands cinéastes hollywoodiens, une vie tumultueuse digne des héros de ses films. Boxeur amateur – il gagne vingt-trois de ses vingt-cinq combats –, acteur de théâtre, écrivain, journaliste au New York Daily Graphic , lieutenant dans la cavalerie mexicaine, John Huston travaille com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-huston/#i_12328

HUSTON WALTER (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 410 mots

Acteur de genre américain d'origine canadienne, Walter Huston – Houghston de son vrai nom – se partagea entre le théâtre et le cinéma. Né le 6 avril 1884 à Toronto, Walter Huston se forme au métier d'ingénieur avant de faire ses débuts au théâtre dans sa ville natale en 1902. Il se produit pour la première fois sur une scène new-yorkaise trois ans plus tard. Huston travaille pendant quatre ans com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-huston/#i_12328

INGLOURIOUS BASTERDS (Q. Tarantino)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 043 mots

Avec Inglourious Basterds (2009), Quentin Tarantino se confronte à l'Histoire par le biais de l'histoire du cinéma et réciproquement, en jouant à la fois de la reconstitution de la France occupée pendant la Seconde Guerre mondiale et de la représentation que le septième art (hollywoodien comme français) en a donnée. En fait, l'intérêt du metteur en scène pour le cinéma de g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inglourious-basterds/#i_12328

INSIDE LLEWYN DAVIS (J. et E. Coen)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 068 mots
  •  • 1 média

Trois ans après le succès commercial de True Grit , Joel et Ethan Coen sont revenus à une inspiration plus personnelle et intime. Inside Llewyn Davis (2013) s’inscrit en effet dans la lignée de Barton Fink (1991), The Barber (2001) et A Serious Man (2008). Le destin d’un homme sans de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inside-llewyn-davis/#i_12328

JACKIE BROWN (Q. Tarantino)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 131 mots

Depuis son premier film, Reservoir Dogs (1992), davantage encore depuis Pulp Fiction , palme d'or du festival de Cannes en 1994, Quentin Tarantino est le plus « médiatique » des cinéastes américains, et le plus cinéphile. Plus que de cinéphilie, il faut d'ailleurs parler ici d'une culture des images dont le haut lieu est le vidéo club, tel celui où Quen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jackie-brown/#i_12328

JARMUSCH JIM (1953- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 2 986 mots
  •  • 1 média

Jim Jarmusch a su créer un univers cinématographique à la fois désespéré et laconique, fondé sur la stylisation du comportement de personnages situés aux marges de la société, des mythes urbains et culturels. Rattrapé par le temps et la culture des vidéoclips, l'auteur de Broken Flowers (2005) s'en distancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jim-jarmusch/#i_12328

JE ME TUERAIS POUR VOUS (F. S. Fitzgerald) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Liliane KERJAN
  •  • 1 085 mots

Dans le chapitre « Dans l’usine à rêves »  : […] Le renouveau vient de l’atmosphère d’Hollywood, où Fitzgerald, salarié à la Metro-Goldwyn-Mayer depuis 1937, est préposé comme script doctor à l’amélioration de scénarios en cours. Parallèlement, il se met à imaginer ses propres esquisses de scénario, tournant autour de jeunes héroïnes telle, dans « Chaussons de danse », cette ballerine russe de la troupe impériale de balle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/je-me-tuerais-pour-vous/#i_12328

JEREMIAH JOHNSON, film de Sydney Pollack

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 902 mots

Au début des années 1970, le western avait évolué vers deux sous-genres antagonistes, d'un côté le « western spaghetti », de l'autre une série de films qui tentaient de peindre sous un jour réaliste l'histoire du Wild West américain. Même si Jeremiah Johnson fut plaisamment rebaptisé pour le marché italien « Corbeau Rouge, tu n'auras pas mon scalp », i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeremiah-johnson/#i_12328

JEUX OLYMPIQUES - Le cinéma et les Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 452 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les films officiels »  : […] La question d'un film officiel des jeux Olympiques semble évoquée pour la première fois par le C.I.O. en 1938. Cette réflexion fait bien sûr suite à la réussite du film de Leni Riefenstahl Olympia (sorti en France sous le titre Les Dieux du stade ). Grâce aux immenses moyens mis à la disposition de la réalisatrice par le III e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-le-cinema-et-les-jeux/#i_12328

JONES CHUCK (1912-2002)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 774 mots

Admiré par les historiens et les critiques de cinéma ainsi que par les cinéphiles, Chuck Jones n'en demeure pas moins inconnu du grand public. Or cet « anonymat » n'est pas dû à la distribution confidentielle de ses films. Bien au contraire, ceux-ci ont été vus et revus par des dizaines de millions de spectateurs dans le monde entier avec un succès qui ne s'est jamais démenti. Mais, à l'instar des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chuck-jones/#i_12328

JONES JENNIFER (1919-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 426 mots
  •  • 1 média

Actrice de cinéma américaine. Née Phyllis Lee Isley à Tulsa (Oklahoma), Jennifer Jones est la fille du directeur d'un théâtre ambulant qui devient bientôt exploitant de salles de cinéma. La jeune fille suit des cours d'art dramatique à New York, où elle rencontre celui qui sera son futur mari, Robert Walker. Elle s'établit avec lui à Hollywood en 1939 et fait ses premiers pas d'actrice. C'est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jennifer-jones/#i_12328

KARLOFF BORIS (1887-1969)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 719 mots

L'acteur américain Boris Karloff se confond incontestablement avec la figure mythique de la créature de Frankenstein, même s'il désespéra durant toute sa carrière d'échapper à cette image et aux films d'horreur qu'il prisait médiocrement. William Henry Pratt est né dans la banlieue de Londres, à Dulwich, le 23 novembre 1887. Promis à une carrière de fonctionnaire d'ambassade, il émigre au Canada e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-karloff/#i_12328

KAYE DANNY (1913-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 562 mots

À Broadway en 1941, Lady in the Dark , une « pièce musicale » écrit par Kurt Weill, fait courir tous les New-Yorkais. Dans un rôle secondaire, un jeune comédien joue sur l'absurdité du langage, dans un registre peu éloigné au fond de celui de Raymond Devos : Danny Kaye (de son vrai nom David Daniel Kaminsky, né à New York en 1913) venait ainsi de définir son style et d'attire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danny-kaye/#i_12328

KAZAN ELIA (1909-2003)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 2 795 mots
  •  • 2 médias

Homme de théâtre venu tardivement au cinéma, Elia Kazan s'est cependant imposé comme le cinéaste le plus lyrique (avec Nicholas Ray) du cinéma américain des années d'après guerre ; ses héros, indécis, violents, tourmentés, sont parmi les plus attachants que le cinéma américain nous ait donnés à voir, et son influence est décelable chez des artistes aussi différents qu'Arthur Penn ou Michael Cimin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elia-kazan/#i_12328

KEATON DIANE (1946- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 578 mots
  •  • 1 média

Diane Keaton, de son vrai nom Diane Hall, est née le 5 janvier 1946 à Los Angeles (Californie). Elle prend des leçons d'art dramatique au Santa Ana College en Californie, puis au Neighborhood Playhouse à New York. Elle fait des remplacements dans des pièces durant l'été et, en 1968, reprend le rôle principal de la comédie musicale rock Hair , à Broadway. Puis elle décroche l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diane-keaton/#i_12328

KEATON BUSTER

  • Écrit par 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 2 076 mots
  •  • 2 médias

« Du mécanique, plaqué sur du vivant » : cette célèbre définition du rire par Bergson, qui pourrait mieux l'illustrer que Buster Keaton , « l'homme qui ne riait jamais » ? Le « mécanique » fonde tous les gags de Keaton qui demeure, pour cette raison, le comique de cinéma par excellence, celui qui identifie les lois du rire à celles du « cinématographe » – au sens strict : l'art d'enregistrer le mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buster-keaton/#i_12328

KEATON BUSTER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 941 mots

4 octobre 1895 Naissance de Joseph Frank Keaton à Piqua (ou Pickway, Kansas). Ses parents, Joe et Myra, sont des acteurs qui participent à des tournées ambulantes avec le prestidigitateur Harry Houdini qui donnera à l'enfant le surnom de « Buster ». Dès l'âge de trois ans, il se produit sur scène avec eux. 1899 Les Trois Keaton abandonnent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keaton-reperes-chronologiques/#i_12328

KELLY GENE (1912-1996)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 225 mots
  •  • 2 médias

Gene Kelly était un danseur, un très grand danseur. À ce titre, il prend place dans la mémoire cinéphilique au côté de Fred Astaire. Toutefois, il s'exprimait différemment de son aîné : doté d'une silhouette plus massive, il a imposé un style, fondé sur la puissance et l'énergie, relevant de la performance acrobatique et de l'effort athlétique. Il s'est révélé également bon chanteur et excellent c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gene-kelly/#i_12328

KELLY GRACE (1928-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 650 mots
  •  • 1 média

Selon une conception quelque peu manichéenne de la femme à l'écran dans les années 1950, certains producteurs et réalisateurs hollywoodiens faisaient hésiter le héros masculin entre deux sortes de femmes : l'angélique, lisse de toute passion, revue et corrigée par l'éthique puritaine du « Code Hays », et la femme tentatrice, au passé toujours chargé. C'est ainsi que la jeune Grace Kelly – découve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-kelly/#i_12328

KERR DEBORAH (1921-2007)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 858 mots

Deborah Kerr est une des actrices que la critique française a le plus sous-estimée. Fort belle, visage fin, bien dessiné, regard intelligent, elle tranchait en effet avec les autres rousses de Hollywood qui incarnaient, selon une image stéréotypée, la pétulance, la volonté, la sensualité : elle apparaît froide, distante, un tant soit peu aristocratique, voire « puritaine ». Mais, c'est, d'une par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deborah-kerr/#i_12328

KILL BILL (Q. Tarantino)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 965 mots

S'agit-il de deux films, ou d'un seul film divisé en deux parties, respectivement intitulées Kill Bill 1 et Kill Bill 2  ? Tout est envisageable, car Quentin Tarantino ne se limite même pas à cette alternative : il a également conçu une sorte de « Kill Bill 3 », destiné à une exploitation commerciale limitée, qui intègre des versions différentes de cer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kill-bill/#i_12328

KING HENRY (1892-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 663 mots
  •  • 1 média

Avant de débuter au cinéma comme acteur vers 1912, Henry King avait participé à de nombreux spectacles de vaudeville et de théâtre itinérant. Il poursuivit son expérience de comédien jusqu'au début des années vingt, et se convertit à la réalisation en 1916. Cette première période « primitive » exalte essentiellement l'esprit pionnier américain. Le souci majeur d'Henry King était de reconstituer un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-king/#i_12328

KLEIN WILLIAM (1928- )

  • Écrit par 
  • Philippe DUBOIS
  •  • 942 mots

« Le geste de photographier est pour moi un moment de transe où l'on peut saisir plusieurs centaines de choses qui se passent en même temps et que l'on sent, que l'on voit, consciemment ou non. » Ces propos de William Klein décrivent assez bien le sentiment que l'on ressent devant ses photographies, qui nous montrent, le plus souvent, des scènes de rue, toutes en mouvement, foisonnantes et pourtan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-klein/#i_12328

KORNGOLD ERICH WOLFGANG (1897-1957)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 841 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hollywood »  : […] En 1934, Korngold accepte l'invitation de Max Reinhardt de se rendre en Californie afin d'adapter la musique de Felix Mendelssohn-Bartholdy pour un film de la Warner d'après la pièce de Shakespeare A Midsummer Night's Dream ( Le Songe d'une nuit d'été , 1935), réalisé par Max Reinhardt et William Dieterle. La Warner l'engage et Korngold va devenir un de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-wolfgang-korngold/#i_12328

KRAMER ROBERT (1940-1999)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 635 mots

Né à New York en 1940, Robert Kramer, est resté fidèle, tout au long d'une carrière internationale partagée entre les États-Unis et l'Europe, au titre de l'un de ses premiers films : The Edge ( En marge , 1968). Entre l'Amérique et l'Europe, entre fiction et documentaire, loin du cinéma commercial, mais méfiant à l'égard du cinéma militant, solitaire ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-kramer/#i_12328

KRAMER STANLEY (1913-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Producteur et réalisateur américain, né le 29 septembre 1913 à New York, mort le 19 février 2001 à Woodland Hills, un quartier de Los Angeles. Après avoir exercé divers métiers liés à la réalisation, Stanley Kramer commence à écrire des scripts pour des œuvres cinématographiques et des programmes radiophoniques à la fin des années 1930. Il se lance dans la production avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-kramer/#i_12328

KUBRICK STANLEY

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 908 mots
  •  • 3 médias

Un mélange de grotesque, qui peut aller jusqu'au cauchemar, et de dérision plus subtile, plus satirique, tel a été d'abord le trait le plus manifeste des préoccupations du cinéaste Stanley Kubrick. Esprit versatile et paradoxal, de tendance progressiste mais hanté par le pessimisme quant à la « bonté » de la nature humaine, il a pratiqué un cinéma presque confidentiel avant de se trouver hissé à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-kubrick/#i_12328

KUBRICK STANLEY - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 132 mots

26 juillet 1928 Naissance de Stanley Kubrick à Manhattan, New York, d'une famille juive originaire d'Europe centrale. 1934-1940 Études primaires dans le Bronx où son père, médecin, lui donne le goût des échecs. Septembre 1941 Son père lui offre un appareil photo Graflex : Kubrick se prend de passion pour la photogr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kubrick-reperes-chronologiques/#i_12328

LADD ALAN (1913-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 752 mots

Acteur de cinéma américain, Alan Ladd est notamment connu pour ses rôles de détectives, de cow-boys et de héros de guerre. Né le 3 septembre 1913 à Hot Springs (Arkansas), Alan Walbridge Ladd est surnommé « Tiny » pendant son enfance en raison de sa petite taille et de sa constitution fragile. Il surmonte ces railleries de cour d'école en devenant un excellent athlète ; il se révèle ainsi un nageu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-ladd/#i_12328

LANCASTER BURT (1913-1994)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MISSIAEN
  •  • 566 mots
  •  • 1 média

D'origine irlandaise, Burt Lancaster naît en 1913 à New York. Très vite, il abandonne l'école et connaît l'ambiance des cirques, des fêtes foraines et des music-halls : à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, acrobate professionnel, il promène un numéro de barriste et de perchiste sous les chapiteaux des fameux Ringling Bros et Barnum and Bailey Circus. Après la guerre, il débute au théâtre. Très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burt-lancaster/#i_12328

LANG FRITZ

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 141 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Amérique, 1934-1957 : la maturité »  : […] La carrière américaine de Lang fut plus disparate mais tout aussi riche que sa période allemande. Aussi germanique qu'il était en Allemagne, il fut américain aux États-Unis, et cette apparente rupture ne fut en réalité que le fruit d'une évolution intérieure. Allant d'une compagnie à une autre, Lang devient plus éclectique – c'est-à-dire plus universel – que jamais. Il attaque le lynchage ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-lang/#i_12328

LANG FRITZ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 952 mots

5 décembre 1890 Naissance de Fritz Lang à Vienne. 1905-1908 Études d'architecture à Vienne, sous l'influence de son père, architecte des travaux publics de la ville. Après quoi le jeune Fritz Lang rompt avec sa famille pour étudier la peinture. 1909-1914 Voyages dans de nombreux pays : Europe, Asie, Afrique du Nord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lang-reperes-chronologiques/#i_12328

LAURA, film de Otto Preminger

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 989 mots
  •  • 1 média

Européen d'Hollywood, Otto Preminger (1906-1986) a gagné les États-Unis en 1935 pour y traiter avec aisance et lucidité de différents problèmes de société tels que la drogue, avec L'Homme au bras d'or ( The Man with the Golden Arm , 1955), la justice, avec Autopsie d'un meurtre ( Anatomy of a Murder , 1959), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laura/#i_12328

LAUREL STAN (1890-1965) & HARDY OLIVER (1892-1957)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 311 mots
  •  • 1 média

De tous les grands burlesques, Laurel et Hardy demeurent peut-être les plus aimés. Keaton est trop froid, Lloyd trop impersonnel, Langdon trop trouble et les Marx trop bavards. En revanche, Laurel et Hardy font partie du décor de la vie quotidienne. Dans leurs films, le rire ne naît pas de l'ingéniosité du héros (Keaton) ou de son agressivité (Fields), mais de la maladresse des deux personnages et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurel-et-hardy/#i_12328

LEACOCK RICHARD (1921-2011)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 728 mots

Né à Londres en 1921, établi aux États-Unis à partir de 1938, Richard Leacock entreprend des études de physique, puis devient pendant la Seconde Guerre mondiale opérateur du documentariste Willard Van Dyke sur To Hear Your Banjo Play (1941). Il continua de travailler avec Van Dyke après avoir été l'opérateur de Robert Flaherty pour Louisiana Story (1948 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-leacock/#i_12328

LEE HELTON JACKSON dit SPIKE (1957- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 3 291 mots

Spike Lee a sorti, dans les années 1980, le cinéma des Noirs américains du ghetto, tout en s'octroyant une place de choix dans l'industrie hollywoodienne. Il est le premier, et probablement le seul, metteur en scène afro-américain à gérer et concevoir une œuvre personnelle de grande audience, sans faire de concessions majeures au système des studios, grâce à sa maison de production, Forty Acres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lee-helton-jackson-dit-spike/#i_12328

LEIGH JANET (1927-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 444 mots

L' actrice américaine Janet Leigh tourna au cours de sa carrière, une soixantaine de films pour le cinéma et la télévision. Elle demeure cependant surtout connue pour avoir interprété un rôle bien précis, celui de Marion Crane dans Psycho (1960, Psychose ) d'Alfred Hitchcock. Elle y connaît l'une des morts les plus mémorables jamais représentée à l'écra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janet-leigh/#i_12328

LEIGH VIVIEN (1913-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 752 mots
  •  • 1 média

Vivien Leigh, de son vrai nom Vivian Mary Hartley, est née le 5 décembre 1913 à Darjeeling (Inde). Fille d'un agent de change du Yorkshire, elle reçoit une éducation religieuse en Angleterre et en Europe continentale. Suivant l'exemple de sa camarade de classe Maureen O'Sullivan, elle se lance dans une carrière d'actrice et s'inscrit à la London Royal Academy of Dramatic Arts en 1932. La même anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivien-leigh/#i_12328

LEMMON JACK (1925-2001)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 879 mots
  •  • 1 média

Né à Boston, Jack Lemmon est engagé dans la marine à la fin de la Seconde Guerre mondiale, tout en poursuivant ses études à Harvard, où il découvre l'art dramatique. Pendant une dizaine d'années, il fait son apprentissage dans les tournées théâtrales, le music-hall, puis la télévision. Dès son premier film, Une femme qui s'affiche (1954), de George Cukor, il tient la vedette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-lemmon/#i_12328

LEROY MERVYN (1900-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 686 mots

Au début des années 1930, prenant en considération les nouveaux paramètres sociaux-économiques, les frères Warner axent la politique de leur studio sur deux pôles bien précis : la comédie musicale et le film social, qui dénonce les tares d'un système réputé infaillible. Deux films illustrent cette dernière conception : Little Caesar avec Edward G. Robinson (1931) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mervyn-leroy/#i_12328

LES STUDIOS DISNEY

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 202 mots
  •  • 1 média

Longtemps sous contrat à la R.K.O., mais jouissant déjà d'une liberté certaine, Walt Disney (1901-1966) gagne son autonomie financière en créant les studios de Burbank, au nord d'Hollywood, dont il a lui-même dessiné les plans. Après les Silly Symphonies , c'est le succès inattendu de Blanche-Neige et les sept nains (1937), premier long-métrage d'animat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-studios-disney/#i_12328

LEVITT HELEN (1913-2009)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 859 mots
  •  • 2 médias

La photographe de New York et des New-Yorkais commence sa carrière dès l'âge de dix-sept ans, à la fin de ses études à la New Utrecht High School de Brooklyn, quartier où elle est née le 31 août 1913. Helen Levitt entre en 1930 au service d'un photographe commercial qui la forme et l'emploie comme assistante puis comme opératrice. C'est donc une photographe confirmée qui découvre en 1935 les œuv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helen-levitt/#i_12328

LEWIS JERRY (1926-2017)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 534 mots
  •  • 1 média

Né d'un couple d'artistes de music-hall, à Newark (New Jersey), le 16 mars 1926, Joseph Levitch exerce toutes sortes de métiers à partir de ses douze ans. En 1944, il met au point un numéro d'imitation de chanteurs et passe avec succès en attraction dans les cinémas de la chaîne Paramount. Contre la volonté de ses parents, il se marie et sera père de six enfants. En juillet 1946, il est « adopté » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerry-lewis/#i_12328

LA LIGNE ROUGE (T. Malick)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 013 mots

Plus de vingt ans après ses deux premiers films, La Ballade sauvage (1973) et Les Moissons du ciel (1978), le cinéaste américain Terrence Malick a réalisé La Ligne rouge (ours d'or du festival de Berlin 1999), un film remarquable sur la guerre, la nature et la condition humaine Librement adapté du roman de James Jones, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-ligne-rouge/#i_12328

L'ÎLE AUX CHIENS (W. Anderson)

  • Écrit par 
  • Ariane ALLARD
  •  • 958 mots
  •  • 1 média

Raffiné, burlesque, maniaque ou mélancolique : l’univers de Wes Anderson se laisse malaisément délimiter par un seul adjectif. Et ce n’est pas L’ Î le aux chiens qui va changer la donne. Salué par l’ours d’argent du meilleur réalisateur à la Berlinale 2018, ce nouveau film d’animation, huit ans après Fantastic Mr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ile-aux-chiens-w-anderson/#i_12328

LINDER GABRIEL LEVIELLE dit MAX (1883-1925)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 448 mots

La renommée de Max Linder, première grande vedette comique de l'histoire du cinéma, fut telle que son nom d'acteur tomba et que c'est au seul prénom, à la seule syllabe de « Max » que la firme Pathé offrit le cachet annuel, fabuleux pour l'époque, de deux cent mille francs or. De son vrai nom Gabriel Levielle, Max Linder, né en Gironde, partit à la conquête de Paris en 1905, où il débuta aux Varié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linder-gabriel-levielle-dit-max/#i_12328

LITVAK ANATOLE (1902-1974)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 589 mots

Cinéaste américain, Anatole Litvak est né à Kiev, en Ukraine. Bien qu'il ait dirigé quelques films muets à Leningrad vers 1924, sa carrière véritable commence après son émigration en Allemagne (1929). Scénariste à l'U.F.A. (Universum Film Aktiengesellschaft) de 1933 à 1936, il dirige pendant la même période plusieurs films à Berlin, à Londres et enfin à Paris (1936), d'où il émigre pour Hollywood […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatole-litvak/#i_12328

LLOYD HAROLD (1893-1971)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 284 mots
  •  • 1 média

Un des acteurs comiques les plus populaires du cinéma américain, Harold Lloyd fut à son apogée dans les années trente. Il imposa un personnage, l'optimiste, à qui tout réussit au milieu des pires catastrophes, et une silhouette, celle d'un jeune homme timide, portant lunettes d'écaille et canotier. Entre 1917 et 1921, Lloyd tourne plus de cent courts métrages dont certains sont excellents : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-lloyd/#i_12328

LOSEY JOSEPH (1909-1984)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 161 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une formation exhaustive »  : […] Sa biographie est pourtant passionnante et instructive. Joseph Losey est né le 14 janvier 1909 à La Crosse (Wisconsin) ; son père était avocat, et l'enfant grandit dans une atmosphère puritaine (peut-être liée à une lointaine ascendance hollandaise) qui lui laissera une impression ambivalente : « Mon livre préféré est sans doute encore la Bible [mais] beaucoup de gens perdent leur vie à tenter vai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-losey/#i_12328

LOUIS JEAN (1909-1997)

  • Écrit par 
  • Nicole FOUCHER
  •  • 897 mots

Le 20 avril 1997 est mort à Hollywood un des grands costume designers de l'histoire du cinéma, vingt-deux fois cité aux oscars, qui mena une carrière originale à travers plusieurs dizaines de films. Né à Paris en 1909, Jean-Louis Berthault étudie aux Arts décoratifs, école dont on retrouvera l’influence dans ses créations. Jeune dessinateur chez Agnès Drecoll (place Vendôme) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis/#i_12328

LOY MIRNA (1905-1993)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

L' actrice américaine Myrna Loy débuta sa carrière sur les écrans en incarnant des femmes fatales perfides et accéda au rang de star dans les années 1930 grâce à des rôles d'élégantes désinvoltes et ingénieuses. Fille d'un propriétaire de ranch, née le 2 août 1905 à Radersburg, dans le Montana, Myrna Loy (de son vrai nom Myrna Williams) part vivre à Los Angeles en 1918. Elle travaille un temps com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mirna-loy/#i_12328

LUBITSCH ERNST (1892-1947)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 656 mots
  •  • 4 médias

Si la plupart des grands cinéastes, à commencer par Charlie Chaplin, ont connu des moments difficiles au cours de leur carrière, Ernst Lubitsch est l'un des rares qui aient toujours eu du succès. Pas d'éclipse dans une trajectoire aussi heureuse que les films eux-mêmes. Peintre de la séduction, de l'élégance et du raffinement, ce cinéaste a su plaire à tous les publics, et sans concession. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-lubitsch/#i_12328

LUCAS GEORGE (1944- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 647 mots
  •  • 1 média

Réalisateur, producteur et scénariste américain, né le 14 mai 1944 à Modesto, en Californie. George Lucas commence à s'intéresser au cinéma pendant ses études secondaires. Encouragé par le directeur de la photographie Haskell Wexler, il s'inscrit à la faculté de cinéma de l'université de Californie du Sud, à Los Angeles. Au cours de ses études, il réalise des courts-métrages expérimentaux portant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-lucas/#i_12328

LUGOSI BELA (1882-1956)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 740 mots

De son vrai nom Blasko Béla Ferenc Dezco, Bela Lugosi est né le 20 octobre 1882 à Lugos en Hongrie (aujourd'hui Lugoj, en Roumanie). À onze ans, Lugosi s'enfuit de chez lui et vit de petits boulots, notamment au théâtre. Il s'inscrit à l'Académie d'art dramatique de Budapest et débute sur les planches en 1901. De 1913 à 1919, il fait partie de la troupe du Théâtre national. Toujours à Budapest, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bela-lugosi/#i_12328

LUMET SIDNEY (1924-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 512 mots

Réalisateur de cinéma et de télévision et metteur en scène de théâtre, né le 25 juin 1924 à Philadelphie. Fils de l'acteur Baruch Lumet, Sidney Lumet est encore un enfant lorsqu'il fait ses débuts au théâtre yiddish Folksbiene de New York. À la fin des années 1930, il fait quelques apparitions à Broadway. Après avoir servi pendant la Seconde Guerre mondiale, il se lance dans la mise en scène théâ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sidney-lumet/#i_12328

LUPINO IDA (1914-1995)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 430 mots

Actrice, réalisatrice et scénariste américaine, née le 4 février 1914 à Londres, morte le 3 août 1995 à Burbank, en Californie, rendue célèbre par son interprétation de personnages forts et pleins d’expérience, avant de devenir l’une des premières femmes réalisatrices d’Hollywood. Ida Lupino est issue d’une véritable dynastie de comédiens. Enfant, elle joue dans un théâtre miniature construit par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ida-lupino/#i_12328

LYNCH DAVID (1946- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 2 001 mots

Né en 1946 à Missoula (Montana), David Lynch offre l'image d'un college boy sans âge, à l'air studieux et sage. Une apparence qui contraste violemment avec l'univers d'inquiétante étrangeté qu'il a construit depuis Eraserhead (1976) Surnommé « le James Stewart de la planète Mars » par Mel Brooks, qui fut le producteur de son deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-lynch/#i_12328

MAC CAREY LEO (1898-1969)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 958 mots

Réalisateur, écrivain et producteur américain, né le 3 octobre 1898 à Los Angeles, mort le 5 juillet 1969 à Santa Monica (Californie). Diplômé en droit de l'University of Southern California, Thomas Leo Mac Carey poursuit une carrière d'avocat pendant quelque temps, puis se lance dans le cinéma en 1918 comme assistant du réalisateur Tod Browning. En 1923, il est engagé comme réalisateur et scénar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-mac-carey/#i_12328

MACLAINE SHIRLEY (1934- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 712 mots

Actrice et danseuse américaine réputée pour son franc-parler, Shirley MacLaine est notamment connue pour les habiles portraits qu'elle a su composer de personnages à l'excentricité charmante, capable de passer du rire à l'émotion. Née le 24 avril 1934 à Richmond, en Virgine, Shirley MacLaine (de son vrai nom Shirley MacLean Beaty) fait son apprentissage de ballerine dès l'âge de trois ans. Une foi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shirley-maclaine/#i_12328

MACNEE PATRICK (1922-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

L’acteur britannique Patrick Macnee acquit une notoriété internationale en interprétant le personnage de John Steed, l’agent secret typiquement anglais qui combat ses ennemis armé d’un chapeau melon, d’un parapluie et d’une profusion de réparties spirituelles , dans la série télévisée Chapeau melon et bottes de cuir ( The Avengers , 1961-1969) et sa suit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-macnee/#i_12328

MALICK TERRENCE (1943- )

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 047 mots

En une quarantaine d’années, Terrence Malick a réalisé La Balade sauvage ( Badlands , 1973), Les Moissons du ciel ( Days of Heaven , 1978), puis, après vingt ans de silence créatif, La Ligne rouge ( The […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terrence-malick/#i_12328

MAMET DAVID (1947- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 499 mots

Dramaturge, réalisateur et scénariste américain, né le 30 novembre 1947 à Chicago. David Alan Mamet commence à écrire des pièces de théâtre alors qu'il fréquente le Goddard College de Plainfield, dans le Vermont, dont il sort diplômé en 1969. De retour à Chicago, où la plupart de ses pièces seront montées pour la première fois, il travaille dans diverses usines, pour une agence immobilière et com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-mamet/#i_12328

MAMOULIAN ROUBEN (1898-1987)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 873 mots
  •  • 1 média

Né en 1898 à Tiflis (Géorgie), Rouben Mamoulian vient faire des études secondaires en France. Il se destine très tôt au théâtre, et se situe dans le sillage de Stanislavski. On le trouve à Londres dans les années 1920, où il dirige une troupe de comédiens russes émigrés. Lorsqu'il débarque à Rochester en 1923, à l'invitation de l'entrepreneur de spectacles George Eastman, il est déjà un créateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouben-mamoulian/#i_12328

MANHATTAN, film de Woody Allen

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 932 mots

À la fin des années 1970, Woody Allen semble se décider à aborder de front les problèmes existentiels qu'avaient traités en leur temps les cinéastes auxquels il voue une admiration sans bornes, Renoir, Fellini et Bergman. Pour lui qui a débuté au cinéma comme parodiste – par exemple en écrivant Quoi de neuf, Pussy Cat ? (Clive Donner, 1965), ou encore en se livrant au détour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manhattan-woody-allen/#i_12328

MANKIEWICZ JOSEPH LEO (1909-1993)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 923 mots
  •  • 2 médias

Dans les films américains, qui relèvent d'un cinéma du comportement, les personnages se déterminent par leurs attitudes, leurs actions, leurs réactions. Une exception cependant : les protagonistes des films de Joseph Mankiewicz qui, eux, se déterminent par la parole. Celle-ci est si présente, voire omniprésente, dans ses films, elle apparaît si nécessaire, que, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-leo-mankiewicz/#i_12328

MANN ANTHONY (1907-1967)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 321 mots

Proche de celle d'un Lloyd Bacon, d'un Seiler, d'un Roy del Ruth ou d'un Butler avant la guerre, la carrière de Mann, commencée en 1942, semblait vouée au thriller, à la comédie ou au film historique à petit budget. C'est pourtant dans le western, à partir de 1950, que Mann révèle son génie. La Porte du diable ( Devil's Doorway , 1950) ouvre un cycle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthony-mann/#i_12328

MANN MICHAEL (1943- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 659 mots

Le réalisateur et scénariste américain Michael Mann s'est fait connaître par son travail tant pour le cinéma que pour la télévision. Michael Kenneth Mann naît le 5 février 1943 à Chicago. Il obtient une licence de littérature anglophone à l'université du Wisconsin, à Madison, en 1965, et poursuit ses études à la London School of Film Technique (auj. London School of Film), où il passe une maîtrise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-mann/#i_12328

MAN ON THE MOON (M. Forman)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 899 mots

La grande réussite de Man on the Moon (1999) résulte de la rencontre entre trois personnalités hors du commun : le réalisateur américain d'origine tchèque Milos Forman, le comédien caméléon Jim Carrey et l'énigmatique Andy Kaufman, superstar de la télévision américaine, pendant les années 1970, dont le film retrace la vie insolite. Dans ses films, depuis les débuts tonitruan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/man-on-the-moon/#i_12328

MARKOPOULOS GREGORY-J. (1928-1992)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 440 mots

Figure singulière et charismatique de l'avant-garde cinématographique américaine d'après-guerre, Gregory Markopoulos représente un continent artistique à lui seul. Parti sur des bases identiques à celles de Maya Deren avec sa trilogie Du sang, de la volupté et de la mort (1947-1948), c'est-à-dire en s'infiltrant dans la mouvance de Cocteau et du mouvement post-surréaliste, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregory-j-markopoulos/#i_12328

MARTIN DEAN (1917-1995)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 819 mots

Beau garçon au charme indéniable, doté d'un timbre de voix chaud et sensuel, doué d'un authentique talent de comédien et d'un sens de l'humour où siégeait en bonne place l'auto-ironie, Dean Martin fut l'une des grandes vedettes du show-business américain de la seconde moitié du xx e  siècle, sans atteindre pour autant au succès de son ami Frank […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dean-martin/#i_12328

MARVIN LEE (1924-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 466 mots

Pour être intronisé gangster dans le gotha hollywoodien, il fallait, outre une présence physique certaine, être capable de commettre un acte des plus spectaculaires : pour James Cagney, ce fut le fameux pamplemousse écrasé sur le visage de Jean Harlow, pour Lee Marvin, une cafetière bouillante prestement expédiée sur le visage de Gloria Grahame dans The Big Heat ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lee-marvin/#i_12328

MARX BROTHERS LES

  • Écrit par 
  • Louis LACAS
  •  • 570 mots
  •  • 1 média

Leonard (1886-1961) dit Chico, Adolph (1888-1964) dit Harpo, Julius (1890-1977) dit Groucho, Milton (1893-1977) dit Gummo, Herbert (1901-1979) dit Zeppo . Une silhouette cassée, pliée, vêtue d'une queue-de-pie, trottant comme une autruche pressée, un cou maigre promenant deux yeux égrillards chaussés de lunettes d'acier, avec, sur une lippe gourmande, une moustache peinte de clown, Groucho est en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-marx-brothers/#i_12328

MATTOX MATT (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 875 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière cinématographique »  : […] Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mattox est mobilisé comme pilote de chasse. En 1944, après sa démobilisation, il s’installe à Long Beach, en Californie, et travaille avec Nico Charisse. Cyd Charisse, la femme de celui-ci, le remarque et le recommande à la M.G.M. (Metro Goldwyn Mayer). Une de ses premières apparitions au cinéma, dans Yolanda and the Thief […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matt-mattox/#i_12328

MA VIE AVEC LIBERACE (S. Soderbergh)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 066 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La traversée des apparences »  : […] Depuis la palme d’or cannoise obtenue en 1989, à l’âge de vingt-six ans, avec son premier long-métrage, Sexe, mensonges et vidéo , le metteur en scène a entrepris une œuvre boulimique et imprévisible. Les grands succès commerciaux, comme la série des Ocean’s ( 11, 12 et 13 , 2001, 2004, 2007, avec pour compli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-vie-avec-liberace/#i_12328

MCCONAUGHEY MATTHEW (1969- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 778 mots

Acteur américain. Matthew David McConaughey naît le 4 novembre 1969 à Uvalde (Texas). Il grandit à Longview et s’inscrit à l’université du Texas à Austin, avec l’intention d’étudier le droit. Il s’oriente finalement vers la production cinématographique et obtient un diplôme ( bachelor ) dans ce domaine en 1993. C’est alors que, aux côtés d’autres jeunes acteurs encore inconnu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-mcconaughey/#i_12328

MCQUEEN STEVE (1930-1980)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 611 mots

Acteur américain des années 1960 et 1970, né le 24 mars 1930 à Indianapolis, dans l'Indiana, mort le 7 novembre 1980 à Juárez, au Mexique. Terence Steven McQueen cumule plusieurs emplois et sert trois ans dans les marines avant de faire ses débuts sur les planches de la Neighborhood Playhouse de New York en 1952. Il fait ainsi quelques apparitions au théâtre, puis vient au cinéma avec un petit r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steve-mcqueen-1930-1980/#i_12328

LE MÉCANO DE LA "GENERAL", film de Clyde Bruckman et Buster Keaton

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 892 mots

Le Mécano de la « General » ( The General ) est l'un des films les plus célèbres de l'ère du muet. Dans la carrière de Buster Keaton (1896-1966) – « l'homme qui ne rit jamais », comme le vantait la publicité officielle des studios –, il se situe à l'exact milieu d'une lignée de longs-métrages acclamés par des générations entières de cinéphiles, entre d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mecano-de-la-general-clyde-bruckman-et-buster-keaton/#i_12328

LE MÉCANO DE LA "GENERAL" (B. Keaton)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 228 mots

« J'étais plus fier de ce film que de tous ceux que j'ai jamais réalisés », déclare Buster Keaton à propos du Mécano de la « General » . Bien des années après sa réalisation, critiques et public confirmeront ce jugement sur une œuvre qui représente un sommet non seulement de l'art muet, mais du cinéma tout court. Le film révélait un auteur, dans un genre dit inférieur, le bur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mecano-de-la-general/#i_12328

MEKAS JONAS (1922-2019)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 2 109 mots

Jonas Mekas est un cinéaste expérimental et documentaire américain d’origine lituanienne. De par ses activités protéiformes (réalisation, critique, distribution de films, organisation de structures de diffusion indépendantes), il fut à la fois la conscience, le fédérateur et le chroniqueur du cinéma d’avant-garde américain. Il a parachevé le travail de Maya Deren en fondant en 1962 la Film-Makers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonas-mekas/#i_12328

MÉMOIRES DE NOS PÈRES et LETTRES D'IWO JIMA (C. Eastwood)

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 1 191 mots

À compter du 19 février 1945, une bataille de trente-quatre jours opposa dans l'île d'Iwo Jima trois divisions de marines à des soldats japonais cinq fois moins nombreux. Les deux parties en présence savaient que l'île, située à quelque 1 200 kilomètres au sud de Tōkyō, constituerait la base idéale pour des raids de bombardement au cœur du territoire japonais, et les pertes furent énormes. Cli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoires-de-vos-peres-lettres-d-iwo-jima/#i_12328

METRO GOLDWYN MAYER (M.G.M.)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 072 mots

La plus vénérée de toutes les « majors » hollywoodiennes de l'âge classique a été édifiée par Marcus Loew (1870-1927) qui, après avoir exercé divers métiers, avait investi dans le music hall et l'exploitation cinématographique, ainsi que dans les galeries de jeux et les parcs d'attractions. Devenu propriétaire d'un important circuit de salles dans la région de New York et soucieux d'assurer son ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metro-goldwyn-mayer/#i_12328

MEYER RUSS (1922-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 123 mots

Réalisateur américain né à Oakland (Californie) en 1922 et mort à Los Angeles en 2004. Engagé comme photographe durant la Seconde Guerre mondiale puis collaborateur de la revue Playboy , Russ Meyer tourne, à compte d'auteur, The Immoral Mr Teas (1956), considéré comme le premier film « soft-porno » de l'histoire du cinéma, qui lui permet d'engranger un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russ-meyer/#i_12328

MICHEAUX OSCAR (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 051 mots
  •  • 1 média

Oscar Micheaux est le seul cinéaste indépendant afro-américain à avoir pu développer une œuvre sur trente ans. Entre 1919 et 1948, il tourne et produit quarante films dont vingt-sept muets. Self-made-man et admirateur du penseur réformiste noir Booker T. Washington qui prône l'émancipation de son peuple par le travail et l'accès au savoir, Micheaux sera une des figures cardinales du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-micheaux/#i_12328

MILLAND RAY (1905-1986)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 852 mots

Ray Milland, de son vrai nom Reginald Truscott-Jones, est né à Neath (Royaume-Uni) en 1905. Bien avant la vague d'acteurs britanniques qui furent annexés par les studios américains, ce comédien d'origine galloise tenta sa chance à Hollywood, sur les conseils d'Anita Loos, auteur des Hommes préfèrent les blondes . Il possédait alors, acquise sous le nom de Spike Milland, une m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-milland/#i_12328

MILLION DOLLAR BABY (C. Eastwood)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 952 mots
  •  • 1 média

Clint Eastwood a eu soixante-quinze ans en 2005, quelques mois après avoir reçu à Hollywood, pour Million Dollar Baby , les deux oscars les plus prestigieux, ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. Acteur depuis les années 1950, aux États-Unis puis en Italie où on l'avait remarqué dans les westerns de Sergio Leone, producteur et metteur en scène depuis 1971, couver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/million-dollar-baby/#i_12328

MILLION DOLLAR BABY (C. Eastwood), en bref

  • Écrit par 
  • Arnaud BALVAY
  •  • 276 mots

Million Dollar Baby est un film réalisé par Clint Eastwood. Clint Eastwood s'est d'abord fait connaître en tant qu'acteur (à partir de 1954), notamment pour ses nombreux rôles de cow-boy solitaire ( Le Bon, la Brute et le Truand , Pour une poignée de dollars ) et de dur à cuire ( L'Inspecteur Harry ), avant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/million-dollar-baby-c-eastwood/#i_12328

MINNELLI VINCENTE (1903-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 693 mots
  •  • 2 médias

Des maîtres de la comédie musicale hollywoodienne de l'après-guerre, Minnelli est le seul à avoir affronté avec bonheur, non pas à la suite, comme le fit Stanley Donen, mais de front, les registres de la comédie légère et du drame symbolique. Peut-être son importance dans l'histoire du film musical a-t-elle masqué en partie la véritable place de l'artiste, qui s'est interrogé lucidement sur la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincente-minnelli/#i_12328

MONROE MARILYN (1926-1962)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 603 mots
  •  • 2 médias

À la fois sensuelle, innocente et enfantine, Marilyn Monroe a conquis hommes et femmes. Elle a surtout incarné la mutation du système hollywoodien : elle fut en effet la dernière star « à l'ancienne » qui, toute sa vie, s'est battue pour s'imposer comme une vraie actrice. En la transformant en « icône » du pop art dans ses tableaux, Andy Warhol opéra une dernière métamorphose. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marilyn-monroe/#i_12328

LA MONSTRUEUSE PARADE, film de Tod Browning

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 929 mots
  •  • 1 média

Freaks , littéralement « les monstres » et non La Monstrueuse Parade comme le propose le titre français, est un film unique dans l'histoire du cinéma car il est interprété, à deux exceptions près, par des phénomènes de foire qui présentent tous de graves anomalies physiques : nains, homme tronc, sœurs siamoises, femme à barbe, etc. Le producteur de la tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-monstrueuse-parade/#i_12328

MONTGOMERY ROBERT (1904-1981)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 480 mots

Robert Montgomery a connu sa plus grande période de gloire dans les années 1930 et 1940, elles-mêmes les plus fastes de l'histoire et de la légende hollywoodienne. C'était un beau jeune homme au visage lisse et poupin, aux yeux clairs. On aimait à lui faire jouer les séducteurs désinvoltes, les soupirants indolents, les « dandys », les faux snobs et vrais aristocrates, les patriciens modestes à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-montgomery/#i_12328

MOORE JULIANNE (1960- )

  • Écrit par 
  • Richard PALLARDY
  •  • 1 106 mots
  •  • 1 média

L’actrice américaine Julianne Moore a interprété avec exigence et empathie des personnages de femmes en conflit avec leur milieu, dans des films qui tiennent souvent de l’étude sociale. Julie Anne Smith naît le 3 décembre 1960 à Fort Bragg (Caroline du Nord). Elle est l’aînée de trois enfants. Son père est un juge militaire américain, tandis que sa mère, d’origine écossaise, d’abord femme au foyer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julianne-moore/#i_12328

MOORE MICHAEL (1954- )

  • Écrit par 
  • Hugues JALLON
  •  • 983 mots

Avec sa casquette vissée sur la tête et sa corpulence d'Américain moyen, on ne croit pas avoir affaire à un provocateur-né. Pourtant, Michael Moore, infatigable professionnel de la contestation, se plaît à perturber depuis maintenant près d'une vingtaine d'années le consensus idéologique fabriqué par les grands médias de masse aux États-Unis. Réalisateur, écrivain, journaliste, producteur d'émiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-moore/#i_12328

MULHOLLAND DRIVE (D. Lynch), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 255 mots

Rarement film fut aussi déroutant pour la raison du spectateur, mais aussi plus fascinant pour l'œil, l'oreille, pour toute forme de perception et d'imagination en général. À l'origine David Lynch (né en 1946) avait conçu Mulholland Drive comme l'épisode pilote d'une série. Il reposait sur un foisonnement de scénarios potentiels, allié à une série de signes mystérieux qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mulholland-drive-d-lynch-en-bref/#i_12328

MULHOLLAND DRIVE (D. Lynch)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 927 mots

Comme toutes les œuvres d'importance, Mulholland Drive (2001, prix de la mise en scène au festival de Cannes) engendre son lot de malentendus. Dès sa genèse, le film de David Lynch quitte vite sa route initiale. La compagnie A.B.C. ne donne pas suite au « pilote » réalisé par l'auteur de Twin Peaks , et ce n'est que par l'entremise d'Alain Sarde et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mulholland-drive/#i_12328

MULLIGAN ROBERT (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 775 mots

De tous les metteurs en scène américains qui, après avoir dirigé des dramatiques en direct à la télévision, sont passés à la réalisation de films entre 1956 et 1962, Robert Mulligan est certainement le plus discret et, de fait, le moins connu. Il n'a en effet pas signé de films spectaculaires ou au sujet, social ou politique, fort, comme ce fut le cas pour George Roy Hill, Sidney Lumet, Arthur Pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-mulligan/#i_12328

MURRAY BILL (1950- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 678 mots

Acteur américain, William James Murray naît le 21 septembre 1950, à Wilmette (Illinois), dans une famille de huit enfants. Il fait ses premiers pas dans l’art dramatique grâce au programme radiophonique National Lampoon Radio Hour (1975) au côté de comédiens tels que John Belushi et Dan Aykroyd. De 1977 à 198 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bill-murray/#i_12328

NAISSANCE D'UNE NATION (D. W. Griffith), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 228 mots
  •  • 1 média

Avec Naissance d'une nation , cinéma et Amérique se « fondent » l'un dans l'autre, D. W. Griffith (1875-1948) veut donner au cinéma américain un film digne de ce qu'il considère comme la plus grande nation du monde. Une épopée aux dimensions des États-Unis, dépassant par une mise en scène fastueuse, et une longueur inédite, ce que le Vieux Continent a fait de plus grandiose.. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-d-une-nation-d-w-griffith-en-bref/#i_12328

NAISSANCE D'UNE NATION, film de David Wark Griffith

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

Entre 1908 et 1914, Griffith (1875-1948) tourne près de 450 courts-métrages de tous genres, mêlant la comédie et le western, adaptant aussi un grand nombre de récits littéraires de Jack London à Guy de Maupassant. Issu du Sud, il apporte son savoir-faire à la nouvelle industrie américaine du cinéma qui, dès 1911, a construit le premier studio de Hollywood, préférant la lumière de Los Angeles aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-d-une-nation/#i_12328

NANOUK L'ESQUIMAU (R. Flaherty)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 223 mots

Lorsque Robert Flaherty (1884-1951) obtient un financement des fourrures Révillon pour tourner Nanouk l'Esquimau ( Nanook of the North ), il explorait déjà depuis dix ans la baie d'Hudson et découvrait ses habitants. Il passe ensuite deux ans avec une famille d'Esquimaux, celle de Nanouk. Ce qui fait l'intérêt du film et va déterminer son succès interna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanouk-l-esquimau/#i_12328

NEAL PATRICIA (1926-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 649 mots

Actrice de cinéma américaine, née le 20 janvier 1926 à Packard, dans le Kentucky (États-Unis). Après des études de théâtre à la Northwestern University à Evanston (Illinois), Patsy Louise Neal obtient, en 1946, une place de doublure dans la pièce The Voice of the Turtle (1946, « La Voix de la tortue »). Elle décide de s'installer à New York, où, l'année suivante, elle fréquen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patricia-neal/#i_12328

NEGULESCO JEAN (1900-1993)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 582 mots

Peintre et dessinateur de talent, ami des gloires artistiques et littéraires du Paris des années 1920 puis du Hollywood des années 1930, Jean Negulesco est venu au cinéma par hasard, en grande partie grâce à Élie Faure, qui lui conseilla d'abandonner ses pinceaux pour se consacrer à ce « nouvel art extraordinaire ». Bon vivant aimant profiter des bienfaits de l'existence, possesseur d'un humour sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-negulesco/#i_12328

NEWMAN ALFRED (1900-1970)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 263 mots

Le compositeur américain de musiques de film Alfred Newman, un des plus prolifiques et des plus influents de l'histoire d'Hollywood – il sera directeur musical pour Samuel Goldwyn et United Artists de 1930 à 1938, puis de la Twentieth Century Fox de 1939 à janvier 1960 – naît le 17 mars 1900 à New Haven, dans le Connecticut. Aîné de dix enfants, issu d'un milieu ouvrier, il va être le premier à in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-newman/#i_12328

NEWMAN PAUL (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 535 mots
  •  • 1 média

Impossible d'échapper aux yeux bleu acier de Paul Newman, à la clarté du regard renforcée par la blondeur des cheveux. Sans doute, Newman n'est pas la seule star aux yeux bleus, mais son regard est un piège profond dans lequel le spectateur se plaît à plonger en toute conscience. L'acteur n'a cessé d'en jouer tout en en connaissant les risques. Il est nécessairement sympathique, même si son compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-newman/#i_12328

NICHOLS MIKE (1931-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 443 mots

Cinéaste et metteur en scène américain d'origine allemande, né le 6 novembre 1931 à Berlin. Mike Nichols, de son vrai nom Michael Igor Peschkowsky, émigre aux États-Unis avec sa famille dès l'âge de sept ans. Il fréquente l'université de Chicago (1950-1953) et étudie l'art dramatique auprès de Lee Strasberg à New York. De retour à Chicago, il fonde, avec Elaine May, Shelley Berman, Barbara Harris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mike-nichols/#i_12328

NICHOLSON JACK (1937- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 539 mots

C'est avec Easy Rider , de Dennis Hopper (1969), après dix ans de carrière et une trentaine de rôles au cinéma et à la télévision, que Jack Nicholson rencontre la célébrité. Ce film-culte de la jeunesse des années 1970 et 1980 constitue un tournant dans l'histoire du cinéma américain. Il va également marquer la trajectoire de Nicholson tout autant que son personnage, alors qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-nicholson/#i_12328

NINOTCHKA, film de Ernst Lubitsch

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 751 mots
  •  • 1 média

Juif berlinois, Ernst Lubitsch (1892-1947) quitte l'Allemagne dès 1922 et poursuit à Hollywood une riche carrière. Il y devient le plus européen des cinéastes américains, promoteur d'une comédie à la fois psychologique et sentimentale que l'on résumera par l'expression «  Lubitsch touch », un style léger, allusif et narquois. Inspiré sans doute d'un voyage à Moscou, en 1937, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ninotchka/#i_12328

NIVEN DAVID (1910-1983)

  • Écrit par 
  • Vincent TOLEDANO
  •  • 603 mots

À la fois « officier et gentleman », David Niven incarna, tout au long de ses quelque quatre-vingts films, cette touch of class qui fit de lui l'homme d'un seul registre, d'autant que son physique, au fil des ans, ne changea guère. Longtemps cantonné dans les figures d'officier supérieur, David Niven, qui traverse chacun de ses films avec la même désinvolture, s'oriente à pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-niven/#i_12328

NO COUNTRY FOR OLD MEN (J. et E. Coen)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 926 mots

Adapté d'un roman de Cormac McCarthy, auteur phare du roman américain contemporain, No Country for Old Men (2007) est l'une des réussites majeures des frères Coen. Dès leurs débuts, ceux-ci ont affectionné particulièrement la périphérie du film noir. Ils l'ont abordé par le biais de l'intrigue crapuleuse à la James Cain ( Blood Simple [ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/no-country-for-old-men/#i_12328

NOLTE NICK (1941- )

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 668 mots

Nicholas Nolte est né le 8 février 1941 à Omaha, dans le Nebraska. Grâce à ses capacités sportives, il obtient des bourses d'études qui lui permettent de fréquenter divers collèges et universités avec l'espoir de devenir footballeur professionnel. Quand il se découvre une vocation d'acteur, il étudie l'art dramatique au Pasadena City College avant de faire ses débuts sur les planches au Pasadena […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nick-nolte/#i_12328

LA NUIT DU CHASSEUR, film de Charles Laughton

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 931 mots

La Nuit du chasseur ( The Night of the Hunter ) est le seul et unique film de Charles Laughton (1899-1962) en tant que réalisateur. Comédien réputé, il interprète notamment Henry VIII dans le film d'Alexander Korda (1935), l'intransigeant capitaine Bligh dans Les Révoltés du Bounty ( Mutiny on the Bounty , 193 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nuit-du-chasseur/#i_12328

LA NUIT DES MORTS-VIVANTS, film de George A. Romero

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 252 mots
  •  • 2 médias

Premier film à petit budget d'un réalisateur inconnu – George A. Romero alors âgé de vingt-huit ans –, La Nuit des morts-vivants ( Night of the Living Dead ) acquiert lentement, et dans le monde entier, la réputation d'un sommet du film d'horreur, devenant un film-culte souvent cité aux côtés des films les plus marquants de la décennie, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nuit-des-morts-vivants/#i_12328

OBERON MERLE (1911-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 588 mots
  •  • 1 média

Dans les années 1930, Hollywood recherchait des beautés de type exotique pouvant évoquer, dans de somptueuses superproductions, les fastes et les mystères des îles ou de l'Extrême-Orient. Il faut savoir gré pourtant au producteur Samuel Goldwyn de ne pas avoir cantonné la jeune Merle Oberon, dont le physique illustrait parfaitement cette conception des studios hollywoodiens, dans ces rôles où t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merle-oberon/#i_12328

O'HARA MAUREEN (1920-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 780 mots

L’actrice irlando-américaine Maureen O’Hara est restée fameuse pour ses rôles de femmes au fort tempérament. Sa chevelure d’un roux incandescent lui valut le surnom de « reine du Technicolor ». Maureen FitzSimons, de son nom de naissance, voit le jour le 17 août 1920 dans la commune de Rathmines, dans le comté de Dublin. Elle est la deuxième des six enfants du dirigeant d’une fabrique de chapeaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maureen-o-hara/#i_12328

PACINO AL (1940- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 511 mots
  •  • 1 média

Dustin Hoffman et Robert de Niro ont montré à quel point, dans le cinéma hollywoodien moderne, une star pouvait être autre chose qu’un Clark Gable, un Humphrey Bogart, un Paul Newman, imposant leur personnage de film en film. C’est-à-dire un acteur capable de multiplier les rôles de composition, de se transformer de fond en comble, au moins physiquement, d'un personnage à l'autre, tout en mainte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-pacino/#i_12328

PALANCE JACK (1919-2006)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 819 mots

Sa haute silhouette longiligne, animée par deux bras arachnéens musculeux, de laquelle sourd une incroyable sensation de puissance, son visage osseux, au nez écrasé, aux pommettes saillantes, au sourire pareil à une cicatrice et aux petits yeux noirs brillants, son jeu tendu, intense, nerveux, comme s'il était brûlé par un feu intérieur, ont habité une bonne centaine de films. Du fait de son phy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-palance/#i_12328

PAN HERMÈS (1910-1990)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 338 mots

D'origine grecque, né à Memphis (Tennessee) sous le nom de Panatogiopoulos, Hermès Pan fut d'abord danseur à Broadway avant de devenir le chorégraphe le plus en vue des studios hollywoodiens. Si Busy Berkeley poursuivait ses délires chorégraphiques de style Art déco dans les studios de la Warner Bros, la firme R.K.O. mit à profit les talents d'Hermès Pan pour régler les ballets des huit comédies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermes-pan/#i_12328

PARAMOUNT

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 932 mots

Major hollywoodienne, la Paramount est née en 1914 à l'initiative de William Hodkinson, qui met en place une société de distribution commune à quelques producteurs indépendants. Inventeur du célèbre logo montrant un sommet montagneux entouré d'étoiles, Hodkinson avait rassemblé notamment la Famous Players Film d'Adolph Zukor et la Jesse L. Lasky Feature Play, créée par Lasky et son beau-frère Gold […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paramount/#i_12328

PARKER ELEANOR (1922-2013)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 367 mots

L’actrice américaine Eleanor Parker, blonde d’une grande beauté, fut nommée à trois reprises pour l’oscar d’interprétation féminine à la suite de ses remarquables prestations dans des rôles qui mettent en évidence sa capacité à incarner des personnages extrêmement divers. Elle joue ainsi une détenue au crâne rasé dans Caged (1950, Femmes en cage ), de J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleanor-parker/#i_12328

PARKS GORDON (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 820 mots

Gordon Parks devra attendre la maturité de ses vingt-six ans pour commencer une carrière de photographe – avant de devenir également cinéaste, écrivain, et compositeur. Pionnier dans plusieurs domaines, il demeurera l'une des figures de la culture populaire noire américaine. À la mort de sa mère, en 1927, Gordon Parks rejoint sa sœur aînée à Saint Paul, dans le Minnesota. Bientôt livré à lui-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gordon-parks/#i_12328

PECK GREGORY (1916-2003)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 766 mots
  •  • 2 médias

Grand, très beau, doté d'une voix grave et chaude, ainsi que d'un fort charisme, Gregory Peck a incarné dans les années 1940 et 1950 un type possible d'Américain idéal. Au charme, il ajoutait en effet des vertus morales : droiture, intégrité, courage. Les personnages qu'il interprétait se montraient toujours, à quelques exceptions près, équilibrés et compréhensifs. Il émanait d'eux un sentiment de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregory-peck/#i_12328

PECKINPAH SAM (1926-1984)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 304 mots

Né à Madera County (Californie), petit-fils d'un chef indien, Sam Peckinpah est d'abord assistant de Donald Siegel avant de voler de ses propres ailes ( New Mexico [ The Deadly Companions , 1961]. Coups de feu dans la sierra ( Ride the High Country , 1962) a en quelque sorte marqué un tournant dans l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sam-peckinpah/#i_12328

PENN ARTHUR (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 435 mots
  •  • 1 média

Arthur Penn est né à Philadelphie (Pennsylvanie). Cinéaste et metteur en scène de théâtre, valeur montante du cinéma hollywoodien des années 1960 au même titre que Sam Peckinpah ou Blake Edwards, Arthur Penn est devenu par la suite le champion d'un cinéma commercial à intentions sociologiques, plutôt bien vu du public mais fort diversement apprécié par la critique. Ainsi, après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-penn/#i_12328

PENN SEAN (1960- )

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 108 mots
  •  • 1 média

Né à Santa Monica (Californie) le 17 août 1960, issu d'une famille d'acteurs (son père est le comédien et metteur en scène Leo Penn, sa mère l'actrice Eileen Ryan), Sean Penn débute au cinéma dans Taps (Harold Becker, 1981), après une adolescence difficile et des études de théâtre. Son physique buté et son visage à l'expression intense lui permettent de tenir tête à des pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sean-penn/#i_12328

PERKINS ANTHONY (1932-1992)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Acteur américain, né le 4 avril 1932 à New York, mort le 12 septembre 1992 dans le quartier d'Hollywood, à Los Angeles. Anthony Perkins est étudiant à l'université Columbia à New York lorsqu'il fait ses débuts au cinéma dans The Actress (1953, Gloire et Fortune ). L'année suivante, il se fait remarquer à Broadway dans le rôle de Tom Lee, l'adolescent se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthony-perkins/#i_12328

PHANTOM THREAD (P. T. Anderson)

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 130 mots
  •  • 1 média

Pour son huitième long-métrage, Paul Thomas Anderson est demeuré fidèle à sa manière de s'approprier des genres bien définis en les personnalisant très fortement. C’est ce qu’il avait fait, en 2007, avec There Will Be Blood , son adaptation du roman Oil   ! d'Upton Sinclair. Ainsi a-t-il de nouveau procédé pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phantom-thread/#i_12328

PICKFORD MARY (1893-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 587 mots
  •  • 2 médias

Archétype de la star du cinéma muet telle que Hollywood l'avait conçue dans son âge d'or, Mary Pickford avait réussi à incarner, aux alentours de la Première Guerre mondiale, cette petite « fiancée de l'Amérique » aux vertus cardinales, entretenant avec tout le pays une liaison amoureuse qui ne s'est jamais démentie, tout en restant la star inaccessible, vivant dans une folle prodigalité, et dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mary-pickford/#i_12328

PITT BRAD (1963- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 711 mots

L'acteur américain Brad Pitt est célèbre pour son charme et ses interprétations de personnages peu conventionnels. Né le 18 décembre 1963 à Shawnee, en Oklahoma, William Bradley Pitt grandit à Springfield, dans le Missouri. De 1983 à 1987, il fréquente l'université de cet État, mais abandonne ses études juste avant la remise des diplômes pour aller s'installer en Californie et se lancer dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brad-pitt/#i_12328

PLYMPTON BILL (1946- )

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN
  •  • 812 mots

Réalisateur de films d’animation, Bill Plympton est né le 30 avril 1946 à Portland (Oregon). Après des études à l’Oregon City High School, cet antimilitariste convaincu sert de 1967 à 1972 dans la garde nationale pour éviter de combattre au Vietnam. Il s’installe à New York, suit les cours de la School of Visual Arts, tout en collaborant comme cartoonist et illustrateur à pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bill-plympton/#i_12328

POITIER SIDNEY (1927- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 788 mots

Acteur, réalisateur et producteur de cinéma afro-américain originaire des Bahamas, né le 20 février 1927 à Miami, en Floride, Sidney Poitier est le premier acteur Noir à franchir la barrière raciale dans l'industrie du cinéma américain, ouvrant la voie à ses congénères. Sidney Poitier naît prématurément aux États-Unis lors d'un voyage de ses parents, résidents des Bahamas. Il passe son enfance da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sidney-poitier/#i_12328

POLICIER FILM

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  • , Universalis
  •  • 4 322 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'ère du gangster »  : […] Le 16 janvier 1919 est ratifié le dix-huitième amendement à la Constitution des États-Unis : « La fabrication, la vente et le transport de boissons alcoolisées ainsi que leur importation et exportation sont prohibées sur le territoire des États-Unis. » L'ère des bootleggers et des rackets s'ouvre, le règne du gangster commence. Cependant que crépiten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/film-policier/#i_12328

POLLACK SYDNEY (1934-2008)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 801 mots

Sydney Irwin Pollack est né le 1 er  juillet 1934 à Lafayette, dans l'Indiana. Ses études terminées, il s'installe en 1952 à New York où il suit les cours d'art dramatique de Sanford Meisner à la Neighborhood Playhouse School of the Theatre. Après avoir servi deux ans sous les drapeaux, il reprend les cours de la Neighborhood tout en commençant à se produire sur scène. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-pollack/#i_12328

PORTMAN NATALIE (1981- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 770 mots

Actrice israélo-américaine, Natalie Hershlag naît le 9 juin 1981 à Jérusalem, d’une mère américaine et d’un père israélien, médecin spécialiste de l’infertilité. En 1984, la famille part aux États-Unis, pour finalement s’installer à Syosset (Long Island, dans l’État de New York). Elle travaille pendant une courte période comme mannequin avant de se tourner vers le métier d’actrice et de décrocher […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/natalie-portman/#i_12328

POWER TYRONE (1914-1958)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 359 mots

Acteur américain, né le 5 mai 1914 à Cincinnati, dans l'Ohio, mort le 15 septembre 1958 à Madrid. Tyrone Edmund Power est issu d'une lignée d'acteurs : son arrière-grand-père irlandais (1795-1841), dont il porte le prénom, était un comédien célèbre ; son grand-oncle Maurice (mort en 1849), un acteur shakespearien ; et son père Frederick Tyrone (1869-1931) se produisait sur scène et à Hollywood. A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyrone-power/#i_12328

PREMIERS STUDIOS DE CINÉMA À HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

À quelques kilomètres de Los Angeles, ancien pueblo mexicain devenu américain en 1850, Hollywood est d'abord un ranch, « le bois de houx », bientôt vendu en lotissements. En 1903, avec 700 habitants, Hollywood devient une ville. Dès 1909, D. W. Griffith (1875-1948) y tourne pour la Biograph. Des studios de fortune, constitués d'une plate-forme et d'un velum, naissent dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-studios-de-cinema-a-hollywood/#i_12328

PREMINGER OTTO (1906-1986)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 924 mots
  •  • 1 média

Avec Billy Wilder, Fritz Lang, Robert Siodmak et Douglas Sirk, Otto Preminger est l'un des principaux artisans d'un « transfert culturel » d'ampleur : celui qui fut engendré par la présence décisive de cinéastes germaniques à Hollywood. Installé depuis 1935 aux États-Unis, Preminger marque profondément les esprits avec la réalisation de Laura en 1944. Il devient, notamment p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-preminger/#i_12328

PRICE VINCENT (1911-1993)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 075 mots

Acteur américain, né le 27 mai 1911 à Saint Louis, dans le Missouri, mort le 25 octobre 1993 à Los Angeles, en Californie. Né dans une famille de géants de l'industrie alimentaire, Vincent Leonard Price fréquente l'université Yale. Diplômé en 1933, il enseigne pendant un an avant de s'inscrire en histoire de l'art à l'université de Londres. Mais l'intérêt croissant qu'il porte au théâtre le pouss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-price/#i_12328

PRODUCTION, cinéma

  • Écrit par 
  • Alain MASSON
  •  • 1 716 mots

Dans le chapitre « Production américaine, production européenne »  : […] Quel que soit cependant le mode de production, le producteur apparaît dans la tradition américaine comme le maître d'œuvre du film. Propriétaire d'un livre ou d'un scénario, il a souvent lancé le projet ; les droits moraux aussi bien que matériels seront sa propriété. Cela n'implique pas qu'il contrôle le tournage. Certains réalisateurs refusaient à leur producteur l'accès au plateau ; un David S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/production-cinema/#i_12328

PULP FICTION, film de Quentin Tarantino

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

À l'instar des jeunes-turcs de la Nouvelle Vague française, l'Américain Quentin Tarantino a vu mûrir sa vocation de cinéaste à l'occasion d'une pratique de fan – plus précisément en tant que loueur de cassettes vidéo. Mais, contrairement aux premiers, Tarantino a fait plus tard le cinéma qui avait ses faveurs lorsque le métier de réalisateur n'était encore pour lui qu'un rêv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulp-fiction/#i_12328

QUINN ANTHONY (1915-2001)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 802 mots
  •  • 1 média

Bâti en colosse, Anthony Quinn a, pendant vingt ans, occupé des arrière-plans et meublé de courtes scènes dans des rôles stéréotypés de gangster impitoyable, d'Indien féroce et d'indigène brutal. Toutefois, quelque fugace que fût alors sa présence à l'écran, aucun spectateur ne pouvait l'ignorer. En raison de son physique, certes, mais aussi, et surtout, de son jeu. Se mouvant de manière féline ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthony-quinn/#i_12328

RAFT GEORGE (1895-1980)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 654 mots

Le nom de George Raft reste attaché à un seul film, Scarface , le chef-d'œuvre de Howard Hawks (1932), où un geste tout simple le fait entrer dans la légende : lancer une pièce de monnaie en l'air et la rattraper avec nonchalance. Ce geste devint la « signature » de l'acteur. Fidèle lieutenant du héros dans le film, dans la réalité il joue également un rôle : en raison de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-raft/#i_12328

RAY NICHOLAS (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 747 mots
  •  • 1 média

Adulé par les uns, qui voient en lui une manière d'Arthur Rimbaud du cinéma, regardé avec plus de distance par d'autres pour lesquels il reste un cinéaste attachant mais non majeur, Nicholas Ray tient une place à part dans l'histoire du cinéma américain. Ses différends avec les producteurs, le remontage de certains de ses films, les problèmes qu'il connut avec l'alcool, sa retraite prématurée en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-ray/#i_12328

REDFORD ROBERT (1937- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 822 mots
  •  • 1 média

Robert Redford est né le 18 août 1937 à Santa Monica (Californie). Après quelques années de vie de bohème et de cours d'art en Europe et aux États-Unis, il s'inscrit à l'American Academy of Dramatic Arts et fait ses débuts au théâtre peu après, dans la pièce Tall Story (1959). Au début des années 1960, il décroche des rôles dans plusieurs séries télévisées, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-redford/#i_12328

REYNOLDS DEBBIE (1932-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 474 mots

L’actrice et chanteuse américaine Debbie Reynolds marqua le septième art par sa personnalité enjouée et ses talents musicaux qui s’exprimèrent dans des films tels que Chantons sous la pluie ( Singin ’ in the Rain , 1952) et La Reine du Colorado ( The Unsinkable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debbie-reynolds/#i_12328

R.K.O. (Radio Keith Orpheum)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

Contrairement aux autres majors hollywoodiennes qui toutes avaient produit et distribué des films muets, R.K.O. est née avec le cinéma parlant, et pour le cinéma parlant. En effet sa maison mère, Radio Corporation of America, une des puissances de l'industrie du matériel sonore, déjà présente dans l'industrie des loisirs avec ses éditions phonographiques et le réseau de stations-radio de la Nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-keith-orpheum/#i_12328

ROBERTS JULIA (1967- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 894 mots

Actrice américaine, née le 28 octobre 1967 à Smyrna, près d'Atlanta en Géorgie, Julia Roberts est devenue, grâce à ses remarquables performances dans une variété d'interprétations, l'une des actrices les plus influentes des années 1990 et 2000. Même si ses parents ont brièvement animé un atelier de comédie quand elle était enfant, Julia Fiona Roberts n'a aucune expérience ni formation lorsqu'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julia-roberts/#i_12328

ROBSON MARK (1913-1978)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 984 mots
  •  • 1 média

Mark Robson est né à Montréal (Canada). Diplômé de l'université de Californie, c'est à la 20th Century Fox qu'il débute dans le monde du cinéma, en tant qu'accessoiriste. De la Fox, Robson passe ensuite à la R.K.O. où il va travailler pendant plus de douze ans. D'abord associé à Robert Wise, Mark Robson, comme lui à l'époque, y est monteur et, à ce titre, il collabore à plusieurs films prestigieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-robson/#i_12328

ROGERS GINGER (1911-1995)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 196 mots
  •  • 3 médias

Pour le public comme pour les historiens du cinéma, le nom de Ginger Rogers reste associé à la dizaine de films musicaux qu'elle tourna avec Fred Astaire, et qui firent d'elle une superstar des années 1930 et 1940. Mais elle fut par ailleurs l'une des reines de la comédie loufoque américaine, genre dans lequel sa blondeur piquante se doublait d'une merveilleuse aptitude au sarcasme et à la bouffo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ginger-rogers/#i_12328

ROMAN - Roman et cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 6 190 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le statut du scénario »  : […] Une question nouvelle se pose, celle du statut du scénario. On sait que les scénaristes dans le système des studios américains sont des employés comme les autres. En 1922, Photoplay Plot Encyclopedia précise qu'il n'existe dans l'humanité entière qu'un nombre limité de situations auxquelles se trouvent confrontés les hommes, et à travers lesquelles ils s'affrontent. Ces situ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-cinema/#i_12328

ROMERO GEORGE ANDREWS (1940-2017)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 460 mots
  •  • 2 médias

En travaillant sur les codes de « l'horreur contemporaine » générée par la perte d'identité de l'homme face, entre autres, aux mutations sociales et génétiques, George A. Romero a bâti un univers à la fois réaliste, métaphorique et respectueux du « genre fantastique », à une époque où ce dernier est miné par la parodie. Il a aussi renouvelé le sous-ensemble de films de zombies à travers une tétra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-andrews-romero/#i_12328

ROONEY MICKEY (1920-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 481 mots
  •  • 1 média

L’ acteur américain Mickey Rooney était connu pour sa petite taille, sa grande vitalité, son charisme et la diversité de ses talents. Il obtint la célébrité grâce au rôle d’Andy Hardy, l’adolescent blagueur des quinze films de la série éponyme (1937-1946), et fut beaucoup plus tard la star de la revue musicale Sugar Babies , hommage au burlesque qui tin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mickey-rooney/#i_12328

ROSEMARY'S BABY, film de Roman Polanski

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 868 mots
  •  • 1 média

Roman Polanski avait déjà exploré dans Répulsion (1965) le thème de la jeune femme en lutte avec des démons intérieurs – avec Rosemary's Baby les forces qui contreviennent à l'épanouissement de l'héroïne s'incarnent cette fois dans les membres de son entourage. Polanski reviendra sur la dimension paranoïaque de ce canevas avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosemary-s-baby/#i_12328

ROWLANDS GENA (1930- )

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 661 mots

Virginia Cathryn Rowlands est née le 19 juin 1930, à Cambria, dans le Wisconsin, aux États-Unis. Admiratrice de Bette Davis, à laquelle elle sera finalement opposée dans Strangers : The Story of a Mother and Daughter , un téléfilm de Milton Katselas (1979), elle s'installe en 1950, après des études à l'université du Wisconsin, à New York où elle suit les cours de l'American A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gena-rowlands/#i_12328

RUSSELL JANE (1921-2011)

  • Écrit par 
  • Alison ELDRIDGE, 
  • Universalis
  •  • 787 mots

Actrice et chanteuse américaine, Jane Russell est restée fameuse pour sa plastique voluptueuse et la forte charge érotique des personnages qu'elle incarna à l'écran. Née le 21 juin 1921 à Bemidji, dans le Minnesota, Ernestine Jane Geraldine Russell part s'installer en Californie avec sa famille durant sa prime enfance. Sa mère, autrefois actrice, l'encourage à s'intéresser au théâtre et à la musiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jane-russell/#i_12328

SACHS IRA (1965- )

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 822 mots

Né le 21 novembre 1965 à Memphis (Tennessee), le réalisateur Ira Sachs est un des meilleurs représentants de sa génération du cinéma indépendant américain. Issu d’une famille de la bourgeoisie juive, il vit à Memphis jusqu’à l’âge de dix-huit ans. Les multiples conquêtes féminines de son père et les enfants qui en naîtront vont plus tard influencer fortement son œuvre, et l’empêchent de révéler so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sachs-ira-1965/#i_12328

SARANDON SUSAN (1946- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 705 mots

Actrice de cinéma américaine, née le 4 octobre 1946 à New York. Diplômée d'art dramatique en 1968 à l'université catholique d'Amérique, à Washington, Susan Sarandon, de son vrai nom Susan Abigail Tomalin, fait un peu de mannequinat et décroche quelques petits rôles au cinéma et à la télévision. En 1975, elle se fait remarquer en incarnant brillamment la naïve ingénue du film culte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/susan-sarandon/#i_12328

SCHNABEL JULIAN (1951- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 544 mots

Symbole du retour en grâce de la peinture dans les années 1980 et de la bulle spéculative qui s'empara du marché de l'art, Julian Schnabel est aujourd'hui reconnu pour ses talents de réalisateur dans le cinéma. Né à Brooklyn en 1951, il a fait ses études au Texas (1969-1973), voyagé en Europe avant de revenir à New York en un temps où la peinture était disgraciée. La scène artistique baignait alo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julian-schnabel/#i_12328

SCHULBERG BUDD (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 474 mots

Romancier, scénariste et journaliste américain, Budd Schulberg connut le succès dès son premier roman, What Makes Sammy Run ? (1941, Qu'est-ce qui fait courir Sammy ? ), dans lequel, à travers l'ascension sociale d'un scénariste peu scrupuleux, il brossait un portrait au vitriol de Hollywood et de ses jeux de pouvoir. Le livre fit scandale. Schulberg fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/budd-schulberg/#i_12328

SCORSESE MARTIN (1942- )

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 518 mots
  •  • 2 médias

De tous les movie brats (les « gosses du cinoche »), cette génération de cinéphiles devenus réalisateurs à la fin des années 1960, et qui compte notamment dans ses rangs Steven Spielberg, Michael Cimino, Brian De Palma et leur aîné, Francis Ford Coppola, Martin Scorsese est celui qui est communément perçu comme étant l'auteur le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-scorsese/#i_12328

SCOTT RANDOLPH (1898-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 309 mots

En 1962, le film de Sam Peckinpah, Coups de feu dans la Sierra ( Ride the High Country ), précédait la vague des westerns tournés en Italie et célébrait l'un des genres les plus mythiques de Hollywood, grâce à la nostalgique présence de Joël Mac Crea et surtout de Randolph Scott, indissociable de l'image du cow-boy laconique et impassible. Né en 1898 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/randolph-scott/#i_12328

SENNETT MICHAËL SINNOTT dit MACK (1880-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 514 mots

Acteur, réalisateur et producteur américain, né le 17-janvier 1880 à Richmond, au Canada, mort le 5 novembre 1960 à Hollywood. Père de la comédie burlesque américaine, maître du montage et de l'utilisation du rythme dans l'effet comique, Mack Sennett fut l'un des plus grands noms de Hollywood à l'ère du cinéma muet. Mack Sennett, de son vrai nom Michaël Sinnott, s'essaie aux arts du cirque, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sennett-michael-sinnott-dit-mack/#i_12328

SHUTTER ISLAND (M. Scorsese)

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 068 mots

Adapté du best-seller de Dennis Lehane (2003), l'opus de Martin Scorsese Shutter Island (2009) agace et fascine. Il agace par son style survolté caractéristique non plus de la vive personnalité du cinéaste d' After Hours (1986), mais bien plutôt de l'impérieuse nécessité qui pousse aujourd'hui la plupart des réalisateurs mainstream […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shutter-island-m-scorsese/#i_12328

SIDNEY GEORGE (1911-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 82 mots

Cinéaste américain. Entré très jeune à la MGM, il se spécialise dans la comédie musicale, avec notamment Gene Kelly et Frank Sinatra ( Escale à Hollywood , 1945 ; Show Boat , 1951) et, dans une dimension plus spectaculaire, Le Bal des sirènes (1944). Son goût pour la chorégraphie donne un rythme très personnel à ses films de cape […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-sidney/#i_12328

SIEGEL DON (1912-1991)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 594 mots

Le cinéaste Don Siegel a été l'un des grands maîtres de la série B, dans les années 1950 et 1960, avant d'assurer, dans les années 1970, la direction de films au budget plus important, sans pour autant perdre les qualités propres au domaine dans lequel il excellait : maîtrise technique, nervosité du rythme, sens précis de l'action, structure narrative serrée, mise en place du sujet en quelques pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-siegel/#i_12328

SIMMONS JEAN (1929-2010)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 752 mots

Dotée d'une silhouette gracieuse et d'un visage d'une rare beauté, aux traits bien dessinés, au sourire éclatant et au regard intense, Jean Simmons possédait en outre un charme indéfini, mélange d'innocence et de maturité, de retenue et de sensualité. Sa présence dans un film suffisait à illuminer l'écran. Mais, alors qu'elle était capable de conférer flou et ambiguïté à des personnages complexes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-simmons/#i_12328

SINATRA FRANK (1915-1998)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH, 
  • Universalis
  •  • 3 123 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Crooner et acteur »  : […] Francis Albert Sinatra naît à Hoboken (New Jersey) le 12 décembre 1915, de parents immigrés italiens. Alors qu'il occupe un modeste emploi dans un journal local, il se produit en amateur et gagne des concours, ce qui lui vaut d'être engagé comme vocaliste dans les orchestres de jazz de Harry James (1939) puis de Tommy Dorsey (1940-1942). Les tournées et la radio font de lui une vedette et lui per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-sinatra/#i_12328

SIODMAK ROBERT (1900-1973)

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Universalis
  •  • 1 178 mots

Le réalisateur allemand Robert Siodmak est connu notamment pour Les Mains qui tuent ( Phantom Lady ), Les Tueurs ( The Killers ) et Pour toi j’ai tué ( Criss Cross ). Avec d’autres cinéastes tels que Paul Leni ou Karl Freund, il fut l’un des introducteurs de l’exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-siodmak/#i_12328

SIRK DOUGLAS (1897-1987)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 104 mots
  •  • 1 média

Douglas Sirk a conquis sa place dans l'histoire du cinéma américain avec une série de mélodrames réalisés dans les années 1950 pour les studios Universal. Produits par Ross Hunter, interprétés par une manière de « troupe » au sein de laquelle se détachent les noms de Rock Hudson, Robert Stack, Dorothy Malone ou Jane Wyman, ces films eurent l'heur de plaire à la fois à un vaste public et à une cri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douglas-sirk/#i_12328

SLEEPY HOLLOW (T. Burton)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 097 mots
  •  • 1 média

Des gouttes de cire rouge sang scellent un testament secret... Une diligence fend la nuit, conduite par un cocher dont la tête vient d'être tranchée... Les premières scènes de Sleepy Hollow (1999) semblent sorties d'un musée de l'imagerie fantastique envahi par la poussière. Pourtant elles impressionnent, soutenues qu'elles sont par une croyance qui fonde tout le projet arti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sleepy-hollow/#i_12328

SNOW MICHAEL (1929- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 004 mots

D'origine canadienne, Michael Snow a été, comme l'Autrichien Peter Kubelka, un hôte de marque pour les cinéastes et théoriciens de l'avant-garde new-yorkaise rassemblés autour de Jonas Mekas, avec qui il a travaillé, faisant évoluer le film expérimental américain vers un minimalisme qui marque la fin de son processus évolutif. Devenu une des figures de proue de ce que le théoricien P. Adams Sitne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-snow/#i_12328

SODERBERGH STEVEN (1963- )

  • Écrit par 
  • Olivier de BRUYN
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

Dans le cinéma américain, le parcours de Steven Soderbergh ne ressemble à nul autre . Depuis 1989 et Sexe, mensonges et vidéo , son premier film récompensé d'une palme d'or au festival de Cannes, il n'a pas cessé d'étonner et de prendre des risques... Un pied dans le système hollywoodien dont il a su plus d'une fois profiter pour donner libre cours à des projets faussement t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steven-soderbergh/#i_12328

SPIEGEL SAM (1903-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 698 mots

L'industrie du cinéma américain regrette parfois, après avoir longtemps condamné leur dictature, les grands producteurs des années 1940 et 1950. Sam Spiegel fut l'un de ces ultimes « nababs » décrits sans complaisance par Scott Fitzgerald dans son roman posthume. Curieux déterminisme de l'histoire : The Last Tycoon fut le dernier film produit par Sam Spiegel en 1976. S'il fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sam-spiegel/#i_12328

SPIELBERG STEVEN (1946- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 701 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'ils découvrent Duel (1973), simple film de télévision au suspense si puissant qu'il est presque aussitôt diffusé sur grand écran, puis Les Dents de la mer ( Jaws , 1975), les spectateurs ne se doutent pas qu' avec Steven Spielberg s'ouvre une nouvelle ère de l'histoire d'Hollywood. Au-delà des records absolus de recettes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steven-spielberg/#i_12328

STANWYCK BARBARA (1907-1990)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 669 mots

N'ayant jamais appartenu à un studio, Barbara Stanwyck (de son vrai nom Ruby Stevens) – en dépit ou à cause de la diversité de son registre d'actrice – est moins reconnue aujourd'hui que Bette Davis ou Joan Crawford, stars de la même envergure. Aussi à l'aise dans la comédie que dans le mélodrame, voire les westerns ou le film noir, elle a imposé un jeu instinctif et très technique à la fois, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-stanwyck/#i_12328

STARS ET VEDETTES

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 3 600 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Essai de définition »  : […] Les grands acteurs de théâtre furent entourés d'un rituel spécifique dès l'époque préromantique et romantique. C'est là que fait son apparition la vedette, c'est-à-dire l' acteur placé comme « en sentinelle » (le mot est d'origine militaire) pour recueillir le maximum d'applaudissements. Au même moment, la principale danseuse d'un ballet reçoit, pour la première fois, le titre flatteur d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stars-et-vedettes/#i_12328

STEIGER ROD (1925-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 117 mots

Acteur américain. Après avoir suivi les cours de l'Actors Studio, il se fait connaître dans Sur les quais (E. Kazan, 1954) Il va ensuite imposer sa forte présence et son goût de la démesure dans les rôles les plus différents : officier sudiste refusant la défaite ( Le Jugement des flèches , S. Fuller, 1957), policier raciste ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rod-steiger/#i_12328

STERNBERG JOSEF VON (1894-1969)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 1 966 mots
  •  • 5 médias

Né sous François-Joseph comme Pabst et Stroheim, Sternberg, autrichien mi-américanisé, a pris avec son pays et avec son temps le recul de l'artiste et a traduit dans une œuvre inégale, formellement étincelante, sa haine du réel, homme, choses et époque. Comme ses deux compatriotes, il vécut en maître et en solitaire. Sa véritable personnalité n'appelle que des hypothèses. L'exégèse approfondie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-von-sternberg/#i_12328

STRAND PAUL (1890-1976)

  • Écrit par 
  • Elvire PEREGO
  •  • 914 mots
  •  • 1 média

Les multiples activités de Paul Strand et les thèmes très divers de son œuvre pourraient faire de lui un « touche-à-tout » de l'image photographique. Né à New York en 1890, il s'adonne à la photographie dès son adolescence. Étudiant sous la férule de Lewis Hine, le grand photographe social du début du siècle, il est également l'ami d'Alfred Stieglitz, photographe, éditeur de la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-strand/#i_12328

STREEP MERYL (1949- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 364 mots
  •  • 1 média

Meryl Streep, c'est d'abord, à ses débuts du moins, une chevelure d'une blondeur diaphane sur un front bombé qui laisse supposer l'intelligence d'une « forte en thème » et la volonté d'une Américaine moderne, marquée par les revendications féministes des années 1960-1970. Son image de star est liée à de nombreux films romantiques que l'on aurait autrefois qualifiés de women's […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meryl-streep/#i_12328

STREISAND BARBRA (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 055 mots

Actrice, chanteuse, compositrice, réalisatrice et productrice américaine, née le 24 avril 1942 à Brooklyn, dans l'État de New York, Barbra Streisand est considérée par beaucoup comme la plus grande chanteuse populaire de sa génération. Première vedette féminine à exiger des rôles en rapport avec sa judaïcité, elle inaugure un nouveau style d'interprétation féminine dans les années 1960 et 1970 av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbra-streisand/#i_12328

STRICK JOSEPH EZEKIEL (1923-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Cinéaste indépendant américain, Joseph Ezekiel Strick est demeuré célèbre pour avoir porté à l'écran, en 1967, le roman de James Joyce Ulysses . Si le film reçut une nomination pour l'oscar du meilleur scénario tiré d'un autre médium, il n'en subit pas moins diverses déconvenues : interruption de la projection au festival de Cannes, censure en Irlande, en raison de sa fidélit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-ezekiel-strick/#i_12328

STROHEIM ERIC VON (1885-1957)

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 253 mots
  •  • 3 médias

Stroheim est un des grands réalisateurs de l'époque du muet, doublé d'une personnalité fascinante et ambiguë. Ses films conservent une valeur intrinsèque en même temps qu'ils ont exercé une influence profonde, durable et salutaire sur l'évolution du cinéma. Après l'avènement du parlant, le réalisateur s'est effacé derrière l' acteur prestigieux. Stroheim s'est fait connaître simultanément comme sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-von-stroheim/#i_12328

STURGES PRESTON (1898-1959)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Longtemps méconnue, l'œuvre du cinéaste Preston Sturges connaît une étrange et capricieuse destinée qui ne rend guère justice à l'auteur des plus flamboyantes comédies américaines des années 1940. Sturges fut en effet le créateur d'un monde peuplé de catastrophiques candides et de roués peu nocifs, de milliardaires et d'inventeurs, d'amoureux et de fous furieux. Il n'est guère étonnant que la véri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preston-sturges/#i_12328

SWANSON GLORIA (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Josephine Mae Swanson était née à Chicago dans les dernières années du siècle. D'ascendance mi-italienne mi-suédoise, elle débute au cinéma comme « extra » parce qu'elle était venue voir le tournage d'un film Essanay, par simple curiosité (1913) : trois ans plus tard, elle épouse Wallace Beery et ils partent ensemble à Hollywood, où le célèbre acteur a accepté d'être engagé par Mack Sennett à con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gloria-swanson/#i_12328

SWEENEY TODD, LE DIABOLIQUE BARBIER DE FLEET STREET (T. Burton)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 901 mots

À l'exception des amateurs éclairés – au premier rang desquels se place Alain Resnais –, l'œuvre de Stephen Sondheim est encore trop méconnue en France, et il y a malheureusement fort à parier qu'elle demeurera dans l'ombre tant la tradition du musical est éloignée de nos habitudes culturelles. Aux États-Unis, et en Grande-Bretagne, Sondheim est tout simplement considéré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sweeney-todd-le-diabolique-barbier-de-fleet-street/#i_12328

SYDOW MAX VON (1929- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 547 mots

Max von Sydow (de son vrai nom Carl Adolf von Sydow) est né le 10 avril 1929 à Lund, en Suède. Attiré par le théâtre depuis l'enfance, il prend des cours d'art dramatique à la Royal Dramatic Theatre School à Stockholm (1948-1951). Il devient ensuite l'un des comédiens les plus prometteurs du Norrköping-Linköping Municipal Theatre (1951-1953). Sa popularité ne cesse de croître, au Municipal Theatre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-von-sydow/#i_12328

TARANTINO QUENTIN (1963- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

En l'espace de deux films, Reservoir Dogs (1992) et Pulp Fiction (1994) , dont le retentissement tant critique que public et médiatique fut considérable, Quentin Tarantino s'est imposé comme un des cinéastes américains les plus talentueux, mais aussi comme le plus représentatif d'une re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quentin-tarantino/#i_12328

TAVERNIER BERTRAND (1941- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 949 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La question morale »  : […] Sujet contemporain autant qu’universel, le désir d’enfant pousse à des démarches inédites, alors que le gouffre ne cesse de se creuser entre pays riches et pays pauvres. Hol y Lola (2004) conte l’odyssée – le mot n’est pas trop fort – d’un couple de Français qui cherche à adopter un enfant au Cambodge. Le film, très documenté, fourmille de détails vrais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-tavernier/#i_12328

TAXI DRIVER, film de Martin Scorsese

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 898 mots

Palme d'or au festival de Cannes en 1976, Taxi Driver marque le début de la célébrité mondiale pour son metteur en scène comme pour son interprète principal, Robert De Niro, qui avaient déjà collaboré dans Les Rues chaudes ( Mean Streets , 1973), et allaient encore tourner six longs-métrages ensemble. Pour Martin Scorsese, l'« Ita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxi-driver/#i_12328

TAYLOR ELIZABETH (1932-2011)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 564 mots
  •  • 4 médias

Des nombreux « enfants prodiges » qu'Hollywood a élevés au rang de star, Elizabeth Taylor est celle qui aura connu la carrière la plus longue, s'étendant sur plus de quarante ans – et également la plus brillante. Enfant-star débutant entre autres dans la série des Lassie , elle passe aisément le cap difficile de l'adolescence ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-taylor/#i_12328

LES TEMPS MODERNES, film de Charlie Chaplin

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 916 mots
  •  • 1 média

Fort du triomphe, cinq ans plus tôt, d'un film encore muet, Les Lumières de la ville ( City Lights , 1931), dans une Amérique déjà convertie au parlant, Charlie Chaplin (1889-1977) sort, avec Les Temps modernes ( Modern Times ), un film sans dialogues audibles. Plus exactement, ce qu'on appelait alors un « fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-temps-modernes-charlie-chaplin/#i_12328

THE BIG LEBOWSKI (J. et E. Coen)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 986 mots

Dans Fargo , un bon citoyen rapporte à un adjoint du shérif, en train d'enquêter sur une série de meurtres, qu'il a, dans un bar, rencontré un inconnu qui lui a paru suspect. « À quoi ce type ressemblait-il ? », questionne le policier. « C'était un petit gars, à l'air bizarre », répond l'homme. « Comment ça ? » demande le policier. « De manière banale », précise le témoin. Po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-big-lebowski/#i_12328

THE LOST CITY OF Z (J. Gray)

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 028 mots
  •  • 1 média

Pour son sixième film en vingt-deux ans, James Gray n'est pas, cette fois, à l'origine du projet. C'est Brad Pitt qui, intéressé par le rôle principal, avait acheté les droits du livre de David Grann The Lost City of Z: A Tale of Deadly Obsession in the Amazon (2009) et, après avoir vu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-lost-city-of-z/#i_12328

THERE WILL BE BLOOD (P. T. Anderson)

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 054 mots

L'un des points forts de la littérature américaine a souvent résidé dans son art de dénoncer avec virulence les contradictions du mode de vie national. D'où le surnom de « muckrakers » donné à ces écrivains qui, dès le début du xx e  siècle et surtout dans les années 1920, se transformèrent en déterreurs de scandales et dénoncèrent les diverses tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/there-will-be-blood/#i_12328

THE TREE OF LIFE (T. Malick)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 104 mots

Depuis 1974, le cinéaste américain Terrence Malick n'a réalisé que quatre films : La Ballade sauvage (1974), Les Moissons du ciel (1978), La Ligne rouge (1998) et Le Nouveau Monde (2005). Chacun d'entre eux, par son ampleur, ses thèmes et ses qualités d'écriture, a retenu l'attention de la critique. Son cinq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-tree-of-life-t-malick/#i_12328

TIERNEY GENE (1920-1991)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 946 mots
  •  • 2 médias

Si le titre d'un chef-d'œuvre indiscuté du film noir –  Laura , d'Otto Preminger– vient immédiatement à l'esprit lorsque l'on évoque le nom de Gene Tierney, d'autres suivent immédiatement, signés des plus grands réalisateurs américains : Fritz Lang, Josef von Sternberg, Ernst Lubitsch, John M. Stahl, Joseph L. Mankiewicz... Mais c'est plutôt son visage, ses pommettes saillant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gene-tierney/#i_12328

TIOMKIN DIMITRI (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 506 mots

L'Américain d'origine ukrainienne Dimitri Tiomkin fut, durant plus de trois décennies, l'un des plus prolifiques et des plus populaires compositeurs de musique de film de Hollywood, aux côtés d'autres Européens émigrés, au premier rang desquels les Autrichiens Erich Wolfgang Korngold et Max Steiner, le Hongrois Miklós Rózsa, l'Allemand Franz Waxman. Certains des thèmes qu'il a composés sont dans t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-tiomkin/#i_12328

TITANIC, film de James Cameron

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 882 mots

Né en 1954, le Canadien James Cameron est le cinéaste des films catastrophes : le deuxième volet d' Aliens (1986), The Abyss (1989), The Terminator (1984) et Terminator   2 : Judgment Day (1991). Sa tendance à la démesure mettra plus d'une fois le budget de la production en péril. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titanic-james-cameron/#i_12328

TITANIC (J. Cameron)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 428 mots

Devenu objet d'étude sous la plume non plus des critiques spécialisés mais des éditorialistes et des maîtres penseurs, Titanic , de James Cameron (1997), a été un des phénomènes de société de l'année 1998 dont le traitement sociologique et idéologique a bien sûr été précédé par des constats purement comptables. Car Titanic est le film type pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titanic-j-cameron/#i_12328

TOTH ANDRÉ DE (1910-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 222 mots

Cinéaste américain d'origine hongroise. Étudiant d'abord le droit à Budapest, Sásvrái Farkasfawi Tóthfalusi Tóth Endre Antai Mihaly, dit plus tard André de Toth, se tourne en 1926 vers le théâtre, comme acteur et auteur. Ayant tâté du cinéma à Vienne à la fin des années 1920, il rentre en Hongrie et se consacre pleinement au septième art, dans presque tous les métiers qui le composent. Lorsque la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-de-toth/#i_12328

TOURNEUR JACQUES (1904-1977)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 356 mots
  •  • 1 média

La place de Jacques Tourneur dans l'histoire du cinéma est singulière parce qu'elle repose sur plusieurs paradoxes. Fils d'une des vedettes du Théâtre-Antoine, l'actrice Fernande Petit (dont le nom de scène était Van Doren), et de Maurice Tourneur, régisseur du Théâtre-Antoine avant de devenir réalisateur, Jacques Tourneur reçoit, dans le domaine des arts, une éducation tout à fait exceptionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-tourneur/#i_12328

TOURNEUR MAURICE (1878-1961)

  • Écrit par 
  • Jacques LOURCELLES
  •  • 306 mots

L'un des pionniers les plus marquants du cinéma. Entre 1915 et 1925, les Américains placèrent Maurice Tourneur sur le même plan que Griffith, Ince et De Mille. Qu'il ait subi par la suite une éclipse n'est pas pour surprendre : les cinémathèques n'ont pu sauver ses films muets. On peut redécouvrir King et Curtiz, Walsh et Dwan, demain Frank Lloyd ou Reginald Barker : il demeurera impossible d'éval […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-tourneur/#i_12328

TRACY SPENCER (1900-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 842 mots

Acteur de cinéma américain, né le 5 avril 1900 à Milwaukee, dans le Wisconsin, mort le 10 juin 1967 à Beverly Hills, en Californie, Spencer Tracy, doté d'un physique massif et de traits épais à la Gabin, fut l'un des plus grands acteurs hollywoodien. Peu intéressé par l'école, le jeune Spencer Bonaventure Tracy s'engage dans la marine à l'âge de dix-sept ans pendant la Première Guerre mondiale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spencer-tracy/#i_12328

TRUMBO DALTON (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 612 mots
  •  • 1 média

Né à Montrose dans le Colorado (États-Unis) et mort à Hollywood, Dalton Trumbo est célèbre pour avoir été l'un des « Dix d'Hollywood », c'est-à-dire l'une des principales victimes de la « chasse aux sorcières » qui s'abattit au cours des années 1950 sur l'industrie cinématographique américaine. C'est en 1935 que Dalton Trumbo entre à la Warner Bros comme lecteur, après avoir été emballeur dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dalton-trumbo/#i_12328

TURNER LANA (1921-1995)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 553 mots

L'actrice américaine Lana Turner excelle, malgré des talents limités, dans les rôles qui mettent en valeur sa sensualité et ses origines prolétariennes. Sa popularité culmine dans les années 1940 et 1950, lorsqu'elle joue souvent des rôles de « fille bien qui a mal tourné ». Née le 8 février 1921 à Wallace (Idaho), Julia Mildred Francis Turner connaît une enfance difficile. Après un déménagement à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lana-turner/#i_12328

TWENTIETH CENTURY FOX

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 961 mots

William Fox, né en Hongrie en 1879, d'abord propriétaire d'un important circuit de salles de cinéma dans la région de New York, puis distributeur de films, devient producteur et s'installe à Hollywood dès 1914. À ses débuts dans la production, il lance la star Theda Bara – considérée comme la première vamp du cinéma – et devient exportateur de films dès 1919, alors qu'il éte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/twentieth-century-fox/#i_12328

UNITED ARTISTS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 974 mots

Un producteur important de l'époque, dirigeant de la M.G.M., salua la naissance de United Artists, en 1919, par ces mots : « Voici les fous qui prennent la direction de l'asile. » La nouvelle société tenait à la prétention de quelques grandes stars de l'époque de devenir leur propre producteur et de conquérir leur indépendance vis-à-vis des premières grandes compagnies hollywoodiennes qui, Paramo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/united-artists/#i_12328

UNIVERSAL

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 041 mots

Né à Laupheim, dans le sud de l'Allemagne – une petite ville dont il sera le bienfaiteur jusqu'à l'avènement du nazisme –, Carl Laemmle (1867-1939) ouvre son premier nickel-odeon à Chicago en 1906, et constitue rapidement un réseau de salles, complété par une agence de location de films. Il crée ensuite une société de production, Independent Motion Picture, dont le premier film, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universal/#i_12328

UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR, film de Elia Kazan

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 907 mots

« Je voyais une femme assise sur une chaise, en train d'attendre vainement quelque chose, peut-être l'amour » : cette image fournit à Tennessee Williams le point de départ de l'écriture de sa pièce – il utilisa d'ailleurs comme titre de travail Blanche's Chair on the Moon (« la chaise de Blanche sur la Lune »). Kazan monte la pièce en 1947 à Broadway avec deux des futurs int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-tramway-nomme-desir/#i_12328

VALENTINO RUDOLPH (1895-1926)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

Acteur de cinéma américain d'origine italienne, né le 6 mai 1895 à Castellaneta, en Italie, mort le 23 août 1926 à New York. Rodolfo Pietro Filiberto Raffaello Guglielmi, alias Rudolph Valentino, émigre en 1913 aux États-Unis, où il exerce les métiers de jardinier, plongeur et danseur de vaudeville. En 1918, il part pour Hollywood, où il interprète des petits rôles jusqu'en 1921, date à laquell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolph-valentino/#i_12328

VAN DYKE WILLARD AMES (1906-1986)

  • Écrit par 
  • Christian CAUJOLLE
  •  • 370 mots

Photographe et cinéaste américain. Né à Denver (Colorado), Willard Van Dyke fit ses études à l'université de Berkeley (Californie). Son premier appareil allait déterminer en partie ses choix esthétiques : il s'agissait d'une chambre de moyen format, utilisée pour la photographie « d'art », alors que le Leica et le petit format devenaient la marque distinctive des reporters. Il entre en apprentissa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willard-ames-van-dyke/#i_12328

VAN PEEBLES MELVIN (1932- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots
  •  • 1 média

Cinéaste américain, né le 21 août 1932 à Chicago (Illinois). Diplômé en 1953 de l'université Wesleyan de l'Ohio, Melvin van Peebles sillonne l'Europe, le Mexique et les États-Unis où il sera tour à tour peintre, facteur et comédien de théâtre de rue, après un passage éclair dans l'armée de l'air. À Paris, il écrit plusieurs romans en anglais, dont La Permission , qu'il adapt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melvin-van-peebles/#i_12328

VAN SANT GUS (1952- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 258 mots

Embrassée d’un regard rapide, la carrière de Gus Van Sant ressemble à celle d’un dilettante. Il débute avec Mala Noc h e (1985), précédé de courts-métrages expérimentaux dont l’un, The Discipline of DE (1978), est inspiré par William S. Burroughs. Dix ans plus tard, il devient un cinéaste de studio d’envergur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gus-van-sant/#i_12328

VERHOEVEN PAUL (1938- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Il aura fallu beaucoup de temps pour que Paul Verhoeven soit reconnu comme un cinéaste de premier plan. Il est vrai que l’on connaît peu et mal, en France du moins, ses films néerlandais (1971-1985), à l’exception de Turkish d élices ( Turks Fruit / Turkish […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verhoeven-paul-1938/#i_12328

VERTIGO, film de Alfred Hitchcock

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 956 mots

De tous les cinéastes qui ont fait le cinéma classique hollywoodien, c'est Alfred Hitchcock (1899-1980) qui a eu l'ambition la plus complète, puisqu'il voulait captiver le spectateur autant par la forme du film que par le récit. Très tôt, il a travaillé des modes du récit, au premier chef le suspense , auquel son nom reste attaché, mais dès ses premiers films muets, il apprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertigo/#i_12328

VERTIGO (A. Hitchcock), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 206 mots

Avec Vertigo ( Sueurs froides , 1958), Alfred Hitchcock pousse à son comble sa conception du suspense. La profondeur psychologique de l'intrigue, inspirée d'un roman de Boileau et Narcejac, le confirme définitivement comme un immense cinéaste à la fois populaire et expérimental. Le suspense n'a plus seulement pour fonction, selon son expression, la « di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertigo-en-bref/#i_12328

VESTIGES DU JOUR, film de James Ivory

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 048 mots

Après le grand succès, en 1991, de Retour à Howards End ( Howards End , 1992), dont les stars étaient déjà Anthony Hopkins – révélé au très grand public par son incarnation du serial killer Hannibal Lecter dans le film de Jonathan Demme Le Silence des agneaux ( The Silence of the Lambs , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vestiges-du-jour/#i_12328

VIDOR KING (1894-1982)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 394 mots
  •  • 3 médias

Vidor appartient à la génération des Ford, des Walsh et des Dwan, qui ne cessèrent de tourner entre 1918 et 1960. Son œuvre muette antérieure à 1920 est mal connue. Parmi les copies sauvées de la destruction, citons L'Homme au couteau ( Jack the Knife-Man , 1919) que Vidor place très haut, mais qui est en réalité assez ennuyeux comme probablement la plup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/king-vidor/#i_12328

VOLTE-FACE,, film de FACE/OFF

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 981 mots

Plus jeune réalisateur de Hong Kong à vingt-sept ans, John Woo commence par la violence : son premier film, Farewell Buddy (1973), est interdit. Il se fait une réputation avec des films qui renouvellent le genre policier, toujours dans une surenchère d'effets, jusqu'aux mythiques The Killer (1989) et Une balle dans la tête ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volte-face-film-de-face-off/#i_12328

WAITS TOM (1949- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 978 mots

Le chanteur et auteur-compositeur américain Tom Waits a développé depuis les années 1970 une œuvre singulière, produisant au fil des ans des albums toujours plus décalés et innovants. L’univers baroque de ce poète des marges s’appuie sur des descriptions à la fois crues et cyniques de milieux urbains bizarres peuplés de personnages marginaux et extravagants. Ancrée dans le jazz, le blues et le cab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tom-waits/#i_12328

WALSH RAOUL (1887-1980)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 2 233 mots

De la même génération que John Ford et que Howard Hawks, Raoul Walsh est le troisième grand cinéaste classique de l'âge d'or de Hollywood. À l'instar de Ford ou de Hawks, il ne s'est pas cantonné dans un genre ; il est toutefois resté fidèle à ses thèmes personnels, au fil des divers scénarios imposés par les studios. Comme eux, il fut un important réalisateur du muet, avant de poursuivre son œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-walsh/#i_12328

WALT DISNEY COMPANY

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 022 mots

Walter Elias Disney, « l'homme qui a édifié un empire à partir d'une souris », a-t-on dit. Le petit studio, qui ne compte que cinq à six personnes lorsque naît Mickey, en totalisera 1 600 en 1940, et deviendra une des sociétés de cinéma et de télévision les plus importantes, dont l'effectif en 2005 approchait les 130 000 personnes. Walt Disney (1901-1966) avait abordé le dessin animé par l'intermé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walt-disney-company/#i_12328

WALTERS CHARLES (1911-1982)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 932 mots

Parmi tous les maîtres de la comédie musicale américaine de l'après-guerre, Charles Walters a longtemps fait figure d'oublié. Alors que Vincente Minnelli, Stanley Donen et Gene Kelly sont entrés de leur vivant au panthéon des auteurs, le réalisateur de réussites du genre comme Parade du printemps (1948), Entrons dans la danse (1949), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-walters/#i_12328

WARHOL ANDY (1928-1987)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 1 923 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vie comme œuvre  »  : […] « J'ai commencé comme artiste commercial, et je veux finir comme artiste d'affaires », remarque abruptement Warhol. Après avoir fait ce qu'on appelle « de l'art » (ou ce qu'on veut), je me suis mis à l'art des affaires ». L'artiste s'oppose ainsi radicalement aux conceptions de « l'art pour l'art » comme au credo moderniste du caractère auto-référentiel de l'œuvre. Il existe pour Warhol une certai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andy-warhol/#i_12328

WARNER BROS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Warner Bros est une des plus célèbres majors hollywoodiennes, une des plus représentatives aussi par ses origines, son évolution et son intégration à l'ère de la télévision et d'Internet. Elle est née sous la forme d'une petite affaire familiale, réunissant quatre frères issus de l'immigration juive d'Europe centrale : Harry (1881-1958) et Albert (1882-1967), nés en Pologne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warner-bros/#i_12328

WASHINGTON DENZEL (1954- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 504 mots

Acteur américain, né le 28 décembre 1954 à Mount Vernon, dans l'État de New York. Diplômé de l'université Fordham de New York en 1977, Denzel Washington se tourne ensuite vers le théâtre et rejoint l'American Conservatory Theater à San Francisco. Après plusieurs succès sur les planches en Californie et à New York, il fait ses débuts au cinéma dans la comédie Carbon Copy (198 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denzel-washington/#i_12328

WAXMAN FRANZ (1906-1967)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 229 mots

Compositeur audacieux, Franz Waxman, Américain d'origine allemande, a ouvert la voie à une nouvelle manière de penser la musique pour le cinéma. Avec lui, celle-ci acquiert une autre fonction : elle fait plus qu'illustrer ou souligner ce que montre l'image, arrivant souvent de façon très inattendue et non pas « calée » d'une manière prévisible. Cette démarche, inaugurée dès les année 1940, s'inscr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-waxman/#i_12328

WAYNE JOHN (1907-1979)

  • Écrit par 
  • François JOUFFA
  •  • 585 mots
  •  • 2 médias

La personnalité intime des grands acteurs finit par se calquer sur celle des personnages qui font leur succès auprès du grand public. De même que Bela Lugosi vivait comme le comte Dracula, John Wayne était un vrai cow-boy . Pour l'un de ses metteurs en scène, Howard Hawks, il incarnait tous « les sentiments des pionniers romantiques ». Ce petit-fils d'Irlandais, d'Anglais et d'Écossais qui conquir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-wayne/#i_12328

WEIR PETER (1943- )

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 903 mots

Peter Weir s'est imposé, au milieu des années 1970, comme l'un des chefs de file du nouveau cinéma australien, avec, entre autres, Bruce Beresford, Donald Crombie, Colin Eggleston, Richard Franklin, Ken Hannam, George Miller, Phillip Noyce, Fred Schepisi et Simon Wincer. Mais, alors que la plupart de ses congénères, happés par le nouvel Hollywood, ont ensuite tourné des films impersonnels, il a su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-weir/#i_12328

WEISSMULLER JOHNNY (1904-1984)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN, 
  • Universalis
  •  • 1 271 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Tarzan d'Hollywood »  : […] Sur le plan cinématographique, Johnny Weissmuller, immortalisé dans le personnage de Tarzan, fut une découverte d'Irving Thalberg, producteur à la M.G.M. Au début du parlant, il n'était pas évident de ressusciter le personnage d'Edgar Rice Burroughs. Les spectateurs connaissaient surtout Elmo Lincoln – le meilleur Tarzan du muet, découvert, lui, par Griffith... Auréolé de sa gloire de champion, We […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johnny-weissmuller/#i_12328

WELLES ORSON

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 370 mots
  •  • 2 médias

Que l'avènement de Citizen Kane en 1941 marque une date dans l'évolution du cinéma, nul n'en doute plus aujourd'hui . Pourtant, Orson Welles n'a réalisé que douze films depuis Citizen Kane (si l'on excepte les inédits, les projets inachevés, les collaborations aux œuvres d'autres réalisateurs). Entre ces films, on chercherait en vain quelque unité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orson-welles/#i_12328

WELLES ORSON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 095 mots

6 mai 1915 Naissance d'Orson Welles à Kenosha, Wisconsin. 1925 Joue et interprète dans un camp de vacances une version de Dr.   Jekyll et Mr.   Hyde , d'après R. L. Stevenson. 1926-1930 Monte, joue, écrit de nombreuses pièces à la Todd School de Wood […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/welles-reperes-chronologiques/#i_12328

WELLMAN WILLIAM (1896-1975)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 464 mots
  •  • 1 média

Comme John Ford, Raoul Walsh et Howard Hawks, William Wellman est l'un de ces pionniers qui ont marqué l'âge d'or du cinéma hollywoodien. À vingt-trois ans, il interprète, au côté du prestigieux Douglas Fairbanks, Knickerbocker Buckaroo . Un an plus tard, en 1920, il est déjà metteur en scène, et sa carrière va se poursuivre, sans aucune interruption, jusqu'en 1958. Son œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-wellman/#i_12328

WENDERS WIM (1945- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 123 mots

Dans le chapitre « Du rêve américain au retour berlinois »  : […] Au terme de cette trilogie de l'errance, alors que le jeune cinéma allemand connaît une crise due à son étroite dépendance à l'égard des subventions et des télévisions, Wenders franchit une nouvelle étape avec L'Ami américain ( Der Amerikanische Freund , 1977). Les ingrédients en sont un roman de Patricia Hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wim-wenders/#i_12328

WEST MAE (1893-1980)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 581 mots
  •  • 1 média

1926 : la police envahit un grand théâtre de Broadway qui affichait la pièce Sexe . Objet du litige : l'actrice Mae West, qui venait d'être intronisée « grande prêtresse de la sexualité ». Ce rôle, la comédienne l'a tenu sans défaillance au cours d'une carrière d'une exceptionnelle longévité. Née à New York, elle débute, curieusement, comme une « petite Shirley Temple » dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mae-west/#i_12328

WESTERN

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 3 299 mots
  •  • 4 médias

Plus qu'un genre éminemment populaire – une histoire de feu et de sang avec des hommes à cheval et des paysages grandioses –, plus qu'un combat manichéen entre le bien et le mal, le western est l'expression d'un milieu culturel particulier, celui des États-Unis d'Amérique. Étroitement lié à une expérience collective – la conquête de l'Ouest –, le western supporte une tradition nationale qu'il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/western/#i_12328

WEST SIDE STORY, film de Jerome Robbins et Robert Wise

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

Adapté d'un spectacle de Broadway (1957), modernisant lui-même le Roméo et Juliette de Shakespeare, West Side Story appartient à la série des comédies musicales pour écran large (en Panavision) et son stéréophonique des années 1950-1960, et fut un immense succès : avec dix oscars, le film ne sera dépassé que par Ben Hur (1959) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/west-side-story/#i_12328

WIDMARK RICHARD (1914-2008)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 829 mots

Richard Widmark n'a jamais été une grande vedette, et n'a jamais obtenu d'oscar, si ce n'est une citation. Peu de vedettes et de récipiendaires de trophées peuvent cependant s'enorgueillir d'une carrière d'une pareille qualité. Quel que soit son rôle, principal, secondaire ou épisodique, quel que soit son emploi, « méchant » ou « bon », il se montrait toujours juste, sans la moindre « bavure ». C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-widmark/#i_12328

WILDER BILLY (1906-2002)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 402 mots
  •  • 1 média

De Vienne à Berlin, et de Berlin à Hollywood en passant par Paris, Billy Wilder a traversé l'histoire du cinéma en laissant derrière lui l'image d'un amuseur intelligent et sarcastique : on se répète ses bons mots, on sait mieux grâce à lui que « personne n'est parfait », mais aussi que la comédie mérite vraiment d'être prise au sérieux. L'intelligence et le sarcasme peuvent cependant percer sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billy-wilder/#i_12328

WILLIAMS ESTHER (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 450 mots
  •  • 1 média

La nageuse et actrice américaine Esther Williams fut, dans les années 1940 et 1950, la star des comédies musicales dites aquatiques. Ces somptueuses productions en Technicolor remplaçaient les numéros de danse propres aux comédies musicales par des séquences de natation, de plongeon et de ski nautique à la chorégraphie élaborée et par des ballets aquatiques dans lesquels Esther Williams était acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esther-williams/#i_12328

WILLIAMS JOHN (1932- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 473 mots
  •  • 1 média

Cinq oscars, un nom inséparable de Star Wars et des aventures d'Indiana Jones : compositeur, arrangeur et chef d'orchestre, l'Américain John Williams s'est affirmé comme un des maîtres de la musique hollywoodienne. Dans les années 1970, Hollywood voit le retour des superproductions et des « films catastrophe », dont l'accompagnement exige une musique renouant avec la traditi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-williams/#i_12328

WILLIAMS ROBIN (1951-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

Robin McLaurin Williams naît le 21 juillet 1951 à Chicago (Illinois). Fan du comédien Jonathan Winters, il en adopte volontiers le style extravagant pour amuser ses compagnons de classe. Quand il a seize ans, sa famille déménage dans la région de San Francisco. Il fait des études supérieures en Californie, avant de recevoir une bourse pour étudier à la Juilliard School, à New York. Il finit par re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robin-williams/#i_12328

WISE ROBERT (1914-2005)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 845 mots
  •  • 1 média

Metteur en scène de cinéma américain. Né le 10 septembre 1914 dans l'Indiana, Robert Wise entreprend des études de journalisme qu'il abandonne à l'âge de dix-neuf ans, sa famille, touchée par la Dépression, ne pouvant subvenir à ses besoins. Il se rend alors chez son frère aîné qui réside en Californie. Là, il est engagé comme coursier par la major hollywoodienne R.K.O. En quelques années, il gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-wise/#i_12328

WISEMAN FREDERICK (1930- )

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 688 mots

Professeur de droit, l'Américain Frederick Wiseman vint au cinéma avec Titicut Follies (1967), film consacré à un centre psychiatrique, et réalisé en prolongement de son enseignement. Il a ensuite mené une investigation systématique des institutions (ce qui, dans une société, présente une structure cohérente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-wiseman/#i_12328

WRAY FAY (1907-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 170 mots

Actrice américaine. Mondialement connue pour avoir séduit King Kong, Fay Wray n'en était pas à son coup d'essai. Elle s'installe à Los Angeles en 1923, fourbit ses premières armes dans plusieurs westerns et interprète Mitzi dans La Marche nuptiale et Mariage de prince (1926) d'Erich von Stroheim. Elle devient la partenaire des grands séducteurs de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fay-wray/#i_12328

WYLER WILLIAM (1902-1981)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 870 mots
  •  • 2 médias

En 1948 — on venait de découvrir, en France, les films tournés à Hollywood depuis 1940 par William Wyler —, André Bazin écrivit pour les numéros 10 et 11 de La Revue du cinéma de Jean George Auriol, une étude restée exemplaire : « William Wyler, ou le Jansénisme de la mise en scène ». Cette étude fut suivie d'un article retentissant de Roger Leenhardt dans l'hebdomadaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-wyler/#i_12328

ZANUCK DARRYL F. (1902-1979)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 929 mots

Né à Wahoo, dans le Nebraska, Darryl Francis Zanuck fut un de ces « nababs » qui régnèrent sur l'industrie cinématographique américaine et firent de l'âge d'or hollywoodien une période d'une richesse artistique exceptionnelle. Comme Louis B. Mayer, Jack Warner, William Fox, Irving Thalberg et David Selznick, Darryl Zanuck est à l'origine de dizaines de chefs-d'œuvre dont les titres jalonnent l'hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darryl-f-zanuck/#i_12328

ZINNEMANN FRED (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 745 mots

Né le 29 avril 1907 à Vienne, diplômé en droit, Fred Zinnemann se rend en 1927 à Paris où il suit, pendant un an, les cours de l'École technique de photographie et cinématographie. Il travaille ensuite comme assistant opérateur à Paris, puis à Berlin, où il assiste notamment Eugen Schüftan sur Menschen am Sonntag ( Les Hommes le dimanche ) d'Edgar Georg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-zinnemann/#i_12328

ZODIAC (D. Fincher)

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 058 mots

L'œuvre maîtresse de l'Américain David Fincher demeurait jusqu'alors Se v en (1995), sa seconde réalisation après Alien3 (1992). Venant du film publicitaire et du vidéoclip musical, l'auteur de Zodiac (2007) avait été également initié aux effets spéciaux de pointe chez Lucasfilm, ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zodiac/#i_12328


Affichage 

2001: l'Odyssée de l'espace , S. Kubrick

photographie

2001: l'Odyssée de l'espace (1968), de Stanley Kubrick (1928-1999), d'après le roman d'AC Clarke, qui collabora au scénario du film 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

À l'Ouest rien de nouveau, de Lewis Millestone

photographie

Lew Ayres et Raymond Griffith dans All Quiet on the Western Front (À l'Ouest rien de nouveau, 1930), de Lewis Milestone 

Crédits : Universal Pictures Company, Inc./ Collection privée

Afficher

Al Pacino dans Serpico, S. Lumet, 1973

photographie

Al Pacino dans «Serpico» (1973), de Sidney Lumet 

Crédits : Paramount Pictures/ Getty

Afficher

Alfred Hitchcock

photographie

Le réalisateur britannique Alfred Hitchcock (1899-1980) devant le tableau où figure une partie des dialogues de son film Les Enchaînés (Notorious), en 1946 

Crédits : Hulton Archive/ Getty images

Afficher

All About Eve, de J. L. Mankiewicz, 1950

photographie

Anne Baxter, Bette Davis, Marilyn Monroe et George Sanders, de gauche à droite, dans «All about Eve» (1950), de Joseph Leo Mankiewicz 

Crédits : 20TH CENTURY FOX/ Album/ AKG

Afficher

Anna Christie, C. Brown

photographie

Greta Garbo (1905-1990) interprète le rôle d'une prostituée dans son premier film parlant, Anna Christie, de Clarence Brown, adapté d'une pièce d'Eugene O'Neill (1930) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Apocalypse Now, de F. F. Coppola, 1979 : M. Brando et M. Sheen

photographie

La guerre comme un spectacle : cette formule trouve sa pleine vérité avec Apocalypse Now (1979), très libre adaptation de Au cœur des ténèbres, de Joseph Conrad, dont FF Coppola conserve surtout la dernière partie : la rencontre de Kurtz (interprété par Marlon Brando, ici, à gauche, avec... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Audrey Hepburn et Fred Astaire

photographie

Audrey Hepburn et Fred Astaire sur le plateau de Funny Face (Drôle de frimousse), une comédie musicale sur des airs de George Gershwin, adaptée au cinéma par Stanley Donen en 1956 

Crédits : Bert Hardy/ Getty Images

Afficher

Autant en emporte le vent, V. Fleming

photographie

Vivien Leigh (1913-1967) et Clark Gable (1901-1960), Scarlett O'Hara et Rhett Butler dans Autant en emporte le vent, une superproduction du cinéma hollywoodien, réalisée par Victor Fleming en 1939 

Crédits : MoviePix/ Silver Screen Collection/ Getty Images

Afficher

Ava Gardner

photographie

Ava Gardner lors d'une réception au Savoy Hotel de Londres 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Ava Gardner, La Nuit de l'iguane

photographie

Ava Gardner dans La Nuit de l'iguane (1964), de John Huston 

Crédits : T. O'Neill/ Hulton Getty

Afficher

Baby Doll, Elia Kazan

photographie

Adaptant Tennessee Williams, Elia Kazan campe dans Baby Doll (1956) une passion trouble entre une femme enfant (Carroll Baker) et un Sicilien prédateur (Eli Wallach) À sa sortie, le film fit autant scandale que, plus tard, Lolita 

Crédits : Warner Bros/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Beat Street, de Stan Lathan

photographie

Devenu un film culte pour les danseurs de hip-hop, Beat Street a été réalisé en 1984 par Stan Lathan Retraçant les premiers moments du mouvement hip-hop – graff, danse et musique –, il renvoie aux origines de cette danse de rue, quand la break dance – figures au sol spectaculaires et... 

Crédits : Orion/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Bette Davis

photographie

Bette Davis interprète le rôle de Rosa Moline dans «La Garce», de King Vidor, en 1949 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bing Grosby et Bob Hope

photographie

Le chanteur américain Bing Grosby (1904-1977), à gauche, et le comique Bob Hope dans le film The Road to Hong Kong (1962) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Blanche-Neige et les sept nains (1937)

photographie

Premier long-métrage d'animation, Blanche-Neige et les sept nains, produit en 1937 par les studios de Walt Disney, servira de modèle à ce nouveau genre de film pendant une génération Destinée d'abord aux enfants, cette forme de cinéma fera aussi la conquête d'un large public adulte 

Crédits : PRNewsFoto/Walt Disney Studios Home Entertainment/ AP Images

Afficher

Boulevard du crépuscule, B.Wilder

photographie

Gloria Swanson (1899-1983) et Erich von Stroheim (1885-1957), vedettes de Sunset Boulevard (Boulevard du crépuscule) de Billy Wilder (1950) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Burt Lancaster et Ava Gardner

photographie

Burt Lancaster (1913-1994) et Ava Gardner (1922-1990) en compagnie du producteur Mark Hellinger, en 1946 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Buster Keaton

photographie

L'acteur comique américain Buster Keaton (1895-1966), de son vrai nom Joseph Francis Keaton 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Buster Keaton dans La Croisière du Navigator

photographie

Buster Keaton (1895-1966), lors du tournage de La Croisière du Navigator (1925) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Cabaret, Bob Fosse

photographie

Liza Minnelli et Joel Grey dans «Cabaret» (1972), de Bob Fosse 

Crédits : Allied Artists Picture Corporation/ Collection privée

Afficher

Casablanca, M. Curtiz

photographie

Humphrey Bogart (1899-1957) et Ingrid Bergman (1915-1982) dans Casablanca, film couvert d'oscars de Michael Curtiz (1942) 

Crédits : Picture Post/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

photographie

Les metteurs en scène Cecil B DeMille (1881-1959) et Ernst Lubitsch (1892-1947) 

Crédits : John Kobal Foundation/Hulton Getty

Afficher

Cérémonie secrète, J. Losey

photographie

Le réalisateur américain Joseph Losey (1909-1984) sur la plateau, lors du tournage de son film Cérémonie secrète (Secret Ceremony), en 1968 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Certains l'aiment chaud, B. Wilder

photographie

Certains l'aiment chaud (1959), de Billy Wilder, avec Marilyn Monroe, Jack Lemmon et Tony Curtis 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Charlie Chaplin, Mary Pickford et Douglas Fairbanks

photographie

Charlie Chaplin (1889-1977), Mary Pickford (1893-1979) et Douglas Fairbanks (1883-1939) en compagnie du réalisateur américain David Wark Griffith, en 1919 

Crédits : Topical Press Agency/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Citizen Kane, d'Orson Welles

photographie

Orson Welles et Joseph Cotten dans Citizen Kane (1941), d'Orson Welles 

Crédits : RKO Radio Pictures Inc./ Collection privée

Afficher

Citizen Kane, O. Welles

photographie

Orson Welles (1915-1985) dans Citizen Kane, le film qu'il a écrit, réalisé et produit en 1941 L'histoire est inspirée de la vie du magnat de la presse William Randolph Hearst 

Crédits : Keystone/ Hulton Getty

Afficher

Confidential Agent, d'Herman Shumlin

photographie

Peter Lorre et Charles Boyer dans Confidential Agent (1945) de Herman Shumlin 

Crédits : Warner Brothers, Inc./ Collection privée

Afficher

Crime and Punishment, de Joseph von Sternberg

photographie

Edward Arnold, Peter Lorre et Robert Allen dans Crime and Punishment (Crime et Châtiment, 1935) de Joseph von Sternberg 

Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

David O. Selznick

photographie

Figure mythique de Hollywood, David O Selznick (1902-1965) est l'archétype du producteur américain qui dirige ses films à l'image d'une entreprise, contrôlant toutes les étapes de la réalisation, du début à la fin, imposant sa griffe à l'histoire À bien des titres, on peut le considérer... 

Crédits : Alfred Eisenstaedt/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

Afficher

Désir, de Frank Borzage

photographie

Marlene Dietrich et Gary Cooper dans Desire (Désir, 1936), de Frank Borzage 

Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Doris Day et Frank Sinatra

photographie

Doris Day et Frank Sinatra, qui tente de jouer du tuba, dans le film Young at Heart de Gordon Douglas (1954) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Drôle de frimousse, de Stanley Donen

photographie

Kay Thompson, Fred Astaire et Audrey Hepburn dans Funny Face (Drôle de frimousse, 1957) de Stanley Donen 

Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Du muet au parlant

vidéo

Avant l'avènement du cinéma parlant des années 1930, différents stratagèmes avaient été imaginés pour rendre le cinéma sonore Les bonimenteurs, pianistes, orchestres, acteurs cachés derrière les écrans ou bruiteurs assurent la « bande son » des films en commentant les actions ou... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Du silence et des ombres, de Robert Mulligan

photographie

Gregory Peck dans To Kill a Mockingbird (Du silence et des ombres, 1962), de Robert Mulligan 

Crédits : Universal Pictures Company, Inc./ Collection privée

Afficher

Easy Rider, de Dennis Hopper

photographie

Easy Rider (1969), de Dennis Hopper, à travers le voyage de motards conduisant des choppers (motos customisées), évoque une nouvelle traversée des États-Unis et marque un tournant dans l'histoire du cinéma américain Ici, Dennis Hopper (à gauche) et Peter Fonda 

Crédits : Columbia pictures/ Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Elizabeth Taylor

photographie

L'apparition de Cléopâtre, interprétée par Elizabeth Taylor, dans un des derniers péplums, Cléopâtre de Joseph Mankiewicz (1909-1993), en 1962 

Crédits : Keystone Features/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Elizabeth Taylor et Montgomery Clift

photographie

Elizabeth Taylor et Montgomery Clift dans «Soudain, l'été dernier» (1959) 

Crédits : 1960 Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Elizabeth Taylor et Richard Burton

photographie

Elizabeth Taylor et Richard Burton, couple qui défraya la chronique, ici à Londres, en 1962 

Crédits : Stanley Sherman/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

En avant la musique, Busby Berkeley

photographie

Dans les années 1940, les films de Busby Berkeley mettent en valeur le duo de charme formé par Judy Garland et Mickey Rooney Ici, En avant la musique (1940) 

Crédits : MGM/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Esther Williams dans La Chérie de Jupiter

photographie

Après La Fille de Neptune (1949) et La Première Sirène (1952), Esther Williams interprète le rôle de la belle Amythis dans La Chérie de Jupiter (1955) 

Crédits : Sunset Boulevard/ Corbis Historical/ Getty Images

Afficher

Eve, J. L. Mankiewicz

photographie

Eve (1950), de Joseph L Mankiewicz (1909-1993) Ici Anne Baxter (Eve) et George Sanders (le critique Addison de Witt) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Firmes américaines

tableau

Les grandes firmes américaines sur le marché américain (source : Variety, 1996) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Frank Borzage

photographie

Le réalisateur Frank Borzage dirige Joan Crawford et Alan Curtis dans une scène de Mannequin (1938) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Fred Astaire

photographie

Danseur, acteur et chorégraphe américain, Fred Astaire, de son vrai nom Frederick Austerlitz (1899-1987), en train d'effectuer quelques pas de sa nouvelle danse, un fox-trot 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Fred Astaire et Ginger Rogers dans Amanda

photographie

Fred Astaire (1899-1987) et Ginger Rogers (1911-1995), dans Amanda (Carefree), comédie musicale de Mark Sandrich (1938) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Fred Astaire et Ginger Rogers dans Le Danseur du dessus

photographie

Fred Astaire (1899-1987) et Ginger Rogers (1911-1995), un couple de danseurs légendaires, ici dans Le Danseur du dessus (Top Hat, 1935) de Mark Sandrich, musique d'Irving Berlin 

Crédits : John Miehle/ John Kobal Foundation/ Getty Images

Afficher

Fritz Lang

photographie

Fritz Lang, réalisateur autrichien naturalisé américain (1890-1976) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Gene Kelly

photographie

À Hollywood, en 1965, Gene Kelly (1912-1996), danseur et chorégraphe, réalise Hello Dolly avec, dans les principaux rôles, Barbra Streisand et Walter Matthau 

Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

Afficher

Gene Tierney

photographie

Gene Tierney joue le rôle d'Elle May Lester dans La Route du tabac (1941) de John Ford, d'après le roman d'Erskine Caldwell 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Grace Kelly

photographie

La star américaine Grace Kelly (1928-1982), future princesse de Monaco, photographiée ici dans les années 1950 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Guerre et amour, W. Allen

photographie

Woody Allen et Diane Keaton dans Guerre et amour, film écrit et réalisé par Woody Allen en 1974 

Crédits : Ernst Haas Courtesy of Hulton Getty

Afficher

Hallelujah, K. Vidor

photographie

Hallelujah (1929), de King Vidor (1894-1982) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Hantise, de George Cukor

photographie

Charles Boyer et Ingrid Bergman dans Gaslight (Hantise, 1944), de George Cukor 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

Afficher

Harold Lloyd

photographie

Harold Lloyd dans Monte là-dessus (Safety Last, 1923 ), film muet de Fred Newmeyer 

Crédits : Evening Standard/ Getty Images

Afficher

Harry James et Kirk Douglas

photographie

Pour les besoins du film de Michael Cutiz Young Man with a Horn (1950), l'acteur Kirk Douglas prend des leçons de trompette auprès du musicien de jazz Harry James 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Histoire de détective, de William Wyler

photographie

Kirk Douglas et George Macready dans Detective Story (Histoire de détective, 1951), de William Wyler 

Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Impitoyable, C. Eastwood.

photographie

Impitoyable (1993), réalisé et interprété par Clint Eastwood 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Indiana Jones et la dernière croisade, S. Spielberg

photographie

Indiana Jones et la dernière croisade (1989), de Steven Spielberg, avec Harrison Ford Quand le cinéma rencontre la bande dessinée 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Indiscrétions, de George Cukor

photographie

James Stewart, Katharine Hepburn et Cary Grant dans The Philadelphia Story (Indiscrétions, 1940), de George Cukor 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

Afficher

Indiscrétions, G. Cukor

photographie

Katharine Hepburn et Cary Grant dans Indiscrétions (The Philadelphia Story), une grande comédie américaine de George Cukor (1940) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Inside Llewyn Davis, Joel et Ethan Coen

photographie

Le chat Ulysse sous le bras, Llewyn Davis (Oscar Isaac) entame son odyssée new-yorkaise 

Crédits : CBS Films/ StudioCanal/ D.R.

Afficher

Interstellar, de Christopher Nolan

photographie

En s'en démarquant subtilement, Interstellar, de Christopher Nolan (2014) poursuit la route tracée par 2001 : l'Odyssée de l'espace Surtout, en jouant sur les temporalités, il établit un lien indissoluble entre le monde perdu (la Terre) et l'espace intergalactique 

Crédits : Paramount/ Warner Brothers/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

James Gray

photographie

Comment raconter des histoires de famille ? À cette question vieille comme le monde, James Gray a su apporter des réponses qui renouent avec la puissance de la tragédie ou du mythe 

Crédits : M. Bureau/ AFP/ Getty

Afficher

Docteur Jerry et Mister Love, J. Lewis

photographie

The Nutty Professor (Docteur Jerry et Mister Love, 1963) est bien plus qu'une parodie de l'œuvre de Stevenson, Dr Jekyll and Mister Hyde Il permet en effet de porter à son maximum d'intensité le pouvoir de métamorphose de cet étonnant acteur-réalisateur On le voit ici avec Stella Stevens dans... 

Crédits : Paramount/ Getty Images

Afficher

Joan Fontaine

photographie

Joan Fontaine (à gauche sur la photo) et Judith Anderson dans Rebecca, d'Alfred Hitchcock 

Crédits : Courtesy of United Artists Corporation

Afficher

John Ford

photographie

Le réalisateur américain John Ford (1894-1973), de son vrai nom Sean Aloysius O'Feeney 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

John Wayne

photographie

L'acteur américain John Wayne (1907-1979) à Prescott, Arizona, en 1966 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

John Williams et George Lucas

photographie

Le compositeur John Williams (à gauche) et le réalisateur George Lucas (à droite), ici à la cérémonie des Grammy Awards en 1999, commencèrent leur collaboration légendaire lors du tournage de Star Wars (1977, La Guerre des étoiles

Crédits : Featureflash/ Shutterstock

Afficher

Josef von Sternberg et Marlene Dietrich

photographie

Le réalisateur Josef von Sternberg (1894-1969) et l'actrice Marlene Dietrich (1901-1992) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

King Kong (1933)

photographie

Le film King Kong, de Schoedsack et Cooper (1933), tire l'essentiel de son succès mondial de la technique et de la fantaisie de ses effets spéciaux Le monstre attrapant les avions au vol du sommet de l'Empire State Building à New York fascine tous les publics, consacrant le cinéma comme art de... 

Crédits : John Kobal Foundation/ Getty Images

Afficher

La Bête enchaînée, de Cecil B. De Mille

photographie

Mary Pickford (au centre) dans La Bête enchaînée (1917), de Cecil B De Mille 

Crédits : Collection privée

Afficher

La Bohème, K. Vidor

photographie

Lillian Gish et John Gilbert dans La Bohème de King Vidor, d'après l'opéra de Puccini 

Crédits : De Agostini

Afficher

La Charge héroïque

photographie

John Wayne (1907-1979) et Mildred Natwick (1908-1994) dans le film du réalisateur américain John Ford (1894-1973) La Charge héroïque (She Wore A Yellow Ribbon), en 1949 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La Chatte sur un toit brûlant, de R. Brooks, 1958

photographie

Elizabeth Taylor et Paul Newman dans «La Chatte sur un toit brûlant» (1958), de Richard Brooks, d'après la pièce de Tennessee Williams 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer/ Collection privée

Afficher

La Dame de Shanghai, d'O. Welles, 1945

photographie

Orson Welles et Rita Hayworth dans «La Dame de Shanghai» (1945) d'Orson Welles, d'après Sherwood King 

Crédits : Sr R. Coburn/ Hulton Getty

Afficher

La Fureur de vivre, N. Ray

photographie

L'acteur mythique James Dean (1931-1955) et Corey Allen dans La Fureur de vivre de Nicholas Ray, le film de toute une génération (1955) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Garce, K. Vidor

photographie

Bette Davis (1908-1989) interprète le rôle de Rosa Moline dans La Garce, de King Vidor (1949) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Griffe du passé, de J. Tourneur, 1947

photographie

Robert Mitchum et Jane Greer dans «La Griffe du passé» (1947), de Jacques Tourneur 

Crédits : 1947 RKO Radio Pictures Inc./ Collection privée

Afficher

La Guerre des étoiles, G. Lucas

photographie

Prisonnière, la princesse Leia Organa confie des informations capitales pour l'Alliance rebelle au droïde R2D2 C'est le début de la trilogie originale de La Guerre des étoiles (1977), de George Lucas 

Crédits : De Agostini

Afficher

La Mort aux trousses, A. Hitchcock

photographie

La Mort aux trousses (1959), d'Alfred Hitchcock (1899-1980), avec Cary Grant 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Nuit du chasseur et l'ambivalence

photographie

Dans La Nuit du chasseur (Charles Laughton, 1955), Robert Mitchum incarne un faux pasteur en chasse d'un trésor conservé par deux enfants Le « Hate » et le « Love » tatoués sur le dessus de ses mains illustrent bien l'ambivalence attribuée souvent au chasseur : haine et amour du gibier... 

Crédits : Everett Collection/ D.R.

Afficher

La Petite Vendeuse, de Sam Taylor

photographie

Charles «Buddy» Rogers et Mary Pickford dans My Best Girl (La Petite Vendeuse, 1927), de Sam Taylor 

Crédits : Collection privée

Afficher

La Poursuite impitoyable, d'Arthur Penn

photographie

Robert Redford et Marlon Brando dans The Chase (La Poursuite impitoyable, 1966), d'Arthur Penn 

Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

La Revanche des Siths, marketing événementiel, 2005

photographie

La sortie mondiale, le 17 mai 2005, de l'épisode III du cycle «La Guerre des étoiles» a donné lieu à des manifestations sur toute la planète L'industrie cinématographique américaine de Hollywood est l'un des principaux facteurs de mondialisation de la culture 

Crédits : Andreas Rentz/ Getty Images Entertainment/ Getty Images

Afficher

La Ruée vers l'or, de C. Chaplin, 1925

photographie

Le comédien britannique Charles Spencer Chaplin (1889-1977) interprète le rôle du vagabond dans La Ruée vers l'or (1925) 

Crédits : MPI/ Getty Images

Afficher

La Veuve joyeuse

photographie

Le réalisateur Ernst Lubitsch (1892-1947) et Jeanette MacDonald (1906-1965) lors du tournage de La Veuve joyeuse, en 1934 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La Veuve joyeuse, E. Lubitsch

photographie

La Veuve joyeuse (1934), d'Ernst Lubitsch (1892-1947), avec Maurice Chevalier et Jeanette MacDonald 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Vie privée d'Élisabeth d'Angleterre

photographie

Bette Davis (1908-1989) et Errol Flynn (1909-1959) dans La Vie privée d'Élisabeth d'Angleterre de Michael Curtiz (1939) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Ladies of the Mob, de William Wellman

photographie

Clara Bow dans Ladies of the Mob (1928), de William Wellman 

Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Laurel et Hardy

photographie

Les comédiens Stan Laurel (1890-1965) et Oliver Hardy (1892-1957), en costume marin, ont une curieuse manière de jouer aux dames dans le film de James Parrot Les Bons Petits Diables (Brats), en 1930 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Lauren Bacall

photographie

Le Port de l'angoisse, Le Grand Sommeil, Les Passagers de la nuit, Key Largo : autant de films qui ont contribué à faire de Lauren Bacall une icône du cinéma hollywoodien 

Crédits : Sunset Boulevard/ Corbis

Afficher

Le Carrefour de la mort, H. Hathaway

photographie

Brian Donlevy, Richard Widmark et Victor Mature dans Le Carrefour de la mort, un des grands titres du film noir, de Henry Hathaway (1947) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Champion, de Mark Robson

photographie

Marilyn Maxwell et Kirk Douglas dans Champion (Le Champion, 1949) de Mark Robson 

Crédits : United Artists Corporation/ Collection privée

Afficher

Le Chant de Bernadette, H. King

photographie

Jennifer Jones dans Le Chant de Bernadette (1943), réalisé par Henry King et inspiré de la vie de Bernadette Soubirous 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Chanteur de jazz

photographie

Le Chanteur de jazz, d'Alan Crosland (1927), est un des premiers films sonores, et l'ancêtre du musical Même si le son n'y est encore présent que de manière rudimentaire, il marque le début de la révolution du parlant Une scène du Chanteur de jazz, avec Al Jolson dans le... 

Crédits : AKG

Afficher

Le ciel peut attendre, d'Ernst Lubitsch

photographie

Don Ameche et Gene Tierney dans Heaven Can Wait (Le ciel peut attendre, 1943) de Ernst Lubitsch 

Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

Afficher

Le décor babylonien d'Intolérance, D. W. Griffith

photographie

Le décor babylonien d'Intolérance (1916), de David W Griffith (1875-1948) 

Crédits : Film Stills Archive, New York City/ Courtesy of the Museum of Modern Art

Afficher

Le Dictateur, de Charlie Chaplin

photographie

Charlie Chaplin et Jack Oakie dans The Great Dictator (Le Dictateur, 1940) 

Crédits : United Artists Corporation/ Collection privée

Afficher

Le Fils du cheik

photographie

Une photo de l'acteur italo-américain Rudolph Valentino (1895-1926) à l'occasion de son dernier rôle, dans Le Fils du cheik, une fantaisie exotique de George Fitzmaurice (1926) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Magicien d'Oz

photographie

Dorothy Gale (Judy Garland) et le bonhomme de fer-blanc (Jack Haley) dans Le Magicien d'Oz de Victor Fleming (1939), d'après un conte populaire de Frank L Baum 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le Roman de Marguerite Gautier, G. Cukor

photographie

Le Roman de Marguerite Gautier (1937), de George Cukor (1899-1983), avec Greta Garbo et Robert Taylor 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le Seigneur de l'aventure, de Henry Koster

photographie

Bette Davis dans The Virgin Queen (Le Seigneur de l'aventure, 1955), de Henry Koster 

Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

Afficher

Le Vent, V. Sjöström

photographie

Margaret Chute et Lillian Gish sur le tournage du drame muet de Victor Sjöström Le Vent, en 1927 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'Enfer des tropiques

photographie

Rita Hayworth, Jack Lemmon et Robert Mitchum lors du tournage de L'Enfer des tropiques, en 1956 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'Équipée sauvage de Laslo Benedek

photographie

«Il existe une différence énorme entre l'homme et les autres animaux, l'humanité étant la seule espèce dont le comportement soit à ce point influencé par son appartenance culturelle» L'Équipée sauvage, sorti en 1953, mettait pour la première fois en scène le phénomène d'une bande de... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les Affranchis, de Martin Scorsese

photographie

Ray Liotta, Robert De Niro, Paul Sorvino et Joe Pesci dans Goodfellas (Les Affranchis, 1990) de Martin Scorsese 

Crédits : Dirck Halstead/ Warner Brothers, Inc./ Collection privée

Afficher

Les Affranchis, M. Scorsese

photographie

Les Affranchis (1990), de Martin Scorsese, avec Robert De Niro et Ray Liotta 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Dix Commandements

photographie

Interprété par Charlton Heston, Moïse descend du Sinaï, portant les Tables de la Loi, dans Les Dix Commandements, un péplum de Cecil B DeMille (1956) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Les Marx Brothers

photographie

De gauche à droite : Adolph (1888-1964) dit Harpo, Herbert (1901-1979) dit Zeppo, Jullius (1890-1977) dit Groucho et Leonard (1886-1961) dit Chico, quatre des cinq frères Marx dits les Marx Brothers, acteurs américains, en 1935 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les Raisins de la colère, J. Ford

photographie

John Carradine, Henry Fonda, et John Qualen dans Les Raisins de la colère, film réalisé par John Ford d'après le roman de Steinbeck (1940) 

Crédits : Henry Guttmann/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Les Rapaces, d'Eric von Stroheim

photographie

Zazu Pitts, Gibson Gowland et Hughie Mack dans Greed (Les Rapaces, 1924) dEric von Stroheim 

Crédits : Collection privée

Afficher

Les Temps modernes, C. Chaplin

photographie

Charlie Chaplin (1889-1977) lutte avec une chaîne de montage, dans Les Temps modernes, film qu'il a réalisé en 1936 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

L'Extravagant M. Deeds, de Frank Capra

photographie

Gary Cooper et Jean Arthur dans Mr Deeds Goes to Town (L'Extravagant M Deeds, 1936), de Frank Capra 

Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

L'Homme d'Aran, R. J. Flaherty

photographie

L'Homme d'Aran (1932-1933), de Robert J Flaherty (1884-1951), marque un tournant dans l'histoire du documentaire 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Limelight, C. Chaplin

photographie

Charlie Chaplin (1889-1977) et Buster Keaton (1895-1966) dans Limelight (Les Feux de la rampe), film produit et réalisé par Charlie Chaplin en 1952 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Lloyd Bacon et Busby Berkeley

photographie

Une scène de 42e Rue, comédie musicale américaine du réalisateur Lloyd Bacon et de son chorégraphe habituel Busby Berkeley, en 1933 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Lolita, S. Kubrick

photographie

Lolita (1962), de Stanley Kubrick (1928-1999) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Louise Brooks

photographie

Louise Brooks, grande actrice du cinéma muet (1906-1985), photographiée ici durant les années 1920 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

M. Smith au Sénat, de Frank Capra

photographie

James Stewart et Claude Rains dans Mr Smith Goes to Washington (M Smith au Sénat, 1939) de Frank Capra 

Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Mae West

photographie

Mae West (1892-1980) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Magnum Force, T. Post

photographie

L'acteur américain Clint Eastwood interprète l'inspecteur Harry Callahan dans le film Magnum Force de Ted Post (1973) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Marilyn Monroe

photographie

Norma Jean Mortenson, qui prendra plus tard le nom de Baker, avant de devenir Marilyn Monroe (1926-1962) 

Crédits : Keystone Features/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Marilyn Monroe et Laurence Olivier

photographie

Marilyn Monroe et Laurence Olivier au Savoy Hotel, à Londres, lors d'une conférence de presse, en 1956, avant le début du tournage du film Le Prince et la danseuse 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Marlene Dietrich et Billy Wilder

photographie

Marlene Dietrich et Billy Wilder pendant le tournage de «La Scandaleuse de Berlin» (1948), de Billy Wilder 

Crédits : Paramount Pictures/ Album/ AKG

Afficher

Matt Mattox

photographie

Matt Mattox dans le film musical Les Sept Femmes de Barberousse, réalisé en 1954 par Stanley Donen (chorégraphie de Michael Kidd) Cette performance lui assurera un immense succès auprès du public et lui ouvrira toutes les portes de Hollywood, où il tournera plus d'une vingtaine de... 

Crédits : MGM

Afficher

Maurice Chevalier

photographie

Le chanteur et acteur français Maurice Chevalier (1888-1972) fut une vedette à Hollywood où il a interprété de nombreux films musicaux, tel ce Folies-Bergère avec Ann Sothern (1935) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Mensonges, de Lewis Milestone

photographie

Gary Cooper, Emil Jannings et Esther Ralston dans Betrayal (Mensonges, 1929) de Lewis Milestone 

Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Moi, Claude

photographie

Joseph von Sternberg (à gauche), Merle Oberon et Charles Laughton lors du tournage de Moi, Claude, en 1937 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Monsieur Smith au Sénat , F. Capra

photographie

Dans ce film du réalisateur américain Frank Capra, en 1939, Monsieur Smith au Sénat (Mr Smith Goes To Washington), James Stewart est un éclaireur naïf devenu sénateur par hasard M Smith, ou la démocratie telle que la rêvent les Américains 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

My Fair Lady, de George Cukor

photographie

Rex Harrison, Audrey Hepburn et Wilfrid Hyde-White dans My Fair Lady (1964), de George Cukor 

Crédits : Warner Brothers, Inc./ Collection privée

Afficher

Naissance d'une nation, D.W.Griffith

photographie

Les frères Lumière avaient inventé le cinématographe On pourrait dire que DW Griffith, lui, invente le cinéma Goût de la démesure dans l'évocation historique, cadrages inédits, efficacité d'un récit qui tire le meilleur parti de formes telles que l'épopée ou le feuilleton : ce sont... 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Ninotchka, d'Ernst Lubitsch

photographie

Greta Garbo et Melvyn Douglas dans Ninotchka (1939), dErnst Lubitsch 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

Afficher

Parade de printemps, de Charles Walters

photographie

Judy Garland et Fred Astaire dans Easter Parade (Parade de printemps, 1948) de Charles Walters 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

Afficher

Peter O'Toole

photographie

Grand roman de l'échec, le Lord Jim de Joseph Conrad a trouvé un interprète à sa mesure avec Peter O'Toole, dans l'adaptation qu'en donna Richard Brooks en 1965 

Crédits : Columbia Pictures/ Sunset Boulevard/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Philip Seymour Hoffman

photographie

En 2006, Philip Seymour Hoffman remporta l'oscar du meilleur acteur pour son interprétation de l'écrivain américain Truman Capote dans Capote, de Bennett Miller 

Crédits : D. Attila/ UA/ Infinity/ Baron/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Pour qui sonne le glas, S. Wood

photographie

Pour qui sonne le glas (1943), de Sam Wood (1883-1949), avec Ingrid Bergman et Gary Cooper 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Psychose, d'Alfred Hitchcock

photographie

Le nom de Janet Leigh, en dépit des nombreux autres films qu'elle a tournés, demeure associé à Psychose d'Alfred Hitchcock (1960) et à la fameuse scène de la douche 

Crédits : Paramount Pictures/ Courtesy of Getty Images

Afficher

Pulp Fiction, Q. Tarantino

photographie

Pulp Fiction (1994), de Quentin Tarantino, avec John Travolta 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Que le spectacle commence, de Bob Fosse

photographie

Ben Vereen et Roy Scheider avec deux danseuses dans All that Jazz (Que le spectacle commence, 1979) de Bob Fosse 

Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

Afficher

Qui a peur de Virginia Woolf ?

photographie

Elizabeth Taylor et Richard Burton dans l'adaptation cinématographique par Mike Nichols (1965) de la pièce d'Edward Albee Qui a peur de Virginia Woolf ? (Who's afraid of Virginia Woolf ?

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Robert Wise

photographie

En transposant l'histoire de Roméo et Juliette dans un quartier de New York où s'affrontent communautés blanche et portoricaine, « West Side Story » (1961) allait connaître un succès considérable, dû pour beaucoup à la chorégraphie de Jerome Robbins et à la musique de Leonard Bernstein... 

Crédits : G. Mili/ Stringer/ Time Life Pictures/ Getty

Afficher

Rosemary's Baby, R. Polanski

photographie

Ruth Gordon, John Cassavetes, Sidney Blackmer et Mia Farrow dans Rosemary's Baby, film réalisé par Roman Polanski en 1968 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Scarface, H. Hawks

photographie

Paul Muni dans Scarface (1932), de Howard Hawks (1896-1977) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Seuls les anges ont des ailes, H. Hawks

photographie

Cary Grant (1904-1986) et Rita Hayworth (1918-1987) dans Seuls les anges ont des ailes, film retraçant les exploits de l'Aéropostale en Amérique du Sud, de Howard Hawks (1939) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Shirley Temple

photographie

De Stand up and Cheer à Mam'zelle vedette en passant par La Mascotte du régiment, c'est au cours des années 1930 que Shirley Temple devient un mythe vivant Ici, la jeune actrice dans Dimples (Fossettes, 1936) 

Crédits : 20th Century Fox/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Spartacus, S. Kubrick

photographie

Spartacus (1960), de Stanley Kubrick (1928-1999), avec Kirk Douglas 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Studios d'Hollywood

photographie

C'est en 1911 que David Horsley, de la compagnie Nestor, construisit au «bois de houx» (Hollywood) le premier studio de cinéma pour y réaliser des westerns C'était le début du «studio system» (réalisation de films à la chaîne) qui allait faire du cinéma américain une «machine à... 

Crédits : AKG

Afficher

Sur les quais, E. Kazan

photographie

Marlon Brando (à droite) dans une scène de Sur les quais (On the Waterfront, 1954), un film d'Elia Kazan récompensé par de nombreux oscars 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tabou, F. W. Murnau

photographie

Tabou (1931), de Friedrich Wilhelm Murnau (1888-1931) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

The African Queen, de John Huston

photographie

Humphrey Bogart et Katharine Hepburn dans The African Queen (1952), de John Huston 

Crédits : Horizon Pictures and Romulus Films Ltd./ Collection privée

Afficher

The Sin of Harold Diddlebock, de P. Sturges, 1947

photographie

Preston Sturges avec Harold Lloyd et Frances Ramsden, lors du tournage de «The Sin of Harold Diddlebock» (1947) 

Crédits : B. Landry/ Time&Life Pictures/ Getty

Afficher

The Thirteenth Letter

photographie

Charles Boyer (1899-1978) et Michael Rennie (1909-1971) dans le remake américain du Corbeau, The Thirteenth Letter, sous la direction d'Otto Preminger, en 1951 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tout ce que le ciel permet, de Douglas Sirk

photographie

Rock Hudson et Jane Wyman dans All That Heaven Allows (Tout ce que le ciel permet, 1955), de Douglas Sirk 

Crédits : Universal Pictures Company, Inc./ Collection privée

Afficher

Toy Story, 1995

photographie

«Toy Story» (1995) est le premier long-métrage d'animation entièrement réalisé en images de synthèse par les studios Pixar 

Crédits : WALT DISNEY PRODUCTIONS/ Album/ AKG

Afficher

Un Américain à Paris, de Vincente Minnelli

photographie

Oscar Levant et Gene Kelly dans An American in Paris (Un Américain à Paris, 1952), de Vincente Minnelli 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

Afficher

Vincente Minnelli

photographie

Le réalisateur Vincente Minnelli (1903-1986) sur le tournage de Lame de fond (Undercurrent, 1946) 

Crédits : John Kobal Foundation/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Virna Lisi

photographie

En 1965, Virna Lisi tente une incursion dans la comédie américaine, avec Comment tuer votre femme, de Richard Quine Mais elle demeure rétive aux contraintes du système hollywoodien 

Crédits : United Artists/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Vol du rapide, E. S. Porter

photographie

Une scène du Vol du rapide (The Great Train Robbery), un film muet de l'Américain Edwin S Porter pour les studios Edison en 1903 

Crédits : Picture Post/ Getty Images

Afficher

Walt Disney et Mickey Mouse

photographie

Le réalisateur et producteur de dessins animés Walt Disney (1901-1966) en compagnie, en 1935, de Mickey Mouse, qui reste l'une de ses plus célèbres créations 

Crédits : General Photographic Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

W.C. Fields

photographie

WC Fields sur le tournage de Une riche affaire (It's a Gift, 1934) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Western

photographie

Un duel au pistolet entre deux cow-boys dans un western du réalisateur américain William Wyler (1902-1981), en 1958 Photographie de Ernst Haas 

Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

Afficher

Woody Allen

photographie

Woody Allen, réalisateur et interprète d'un des épisodes de New York Stories (1989) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

« Buster » Crabbe dans Flash Gordon

photographie

« Buster » Crabbe, champion olympique du 400 mètres nage libre en 1932, figure parmi les rares sportifs qui ont réussi à faire vraiment carrière au cinéma Dès 1936, il devient Flash Gordon sur le grand écran 

Crédits : Universal Pictures

Afficher

Michael Cimino lors du tournage de Voyage au bout de l’enfer

photographie

Là où F F Coppola, dans Apocalypse Now, fait le choix de la fantasmagorie pour évoquer la guerre du Vietnam, Michael Cimino, dans Voyage au bout de l'enfer, privilégie le récit épique, embrassant tout un pan de l'histoire des États-Unis, comme il le fera par la suite dans La Porte du... 

Crédits : 1978 Studiocanal Films Ltd/ All Rights Reserved/ The Kobal Collection/ Aurimages

Afficher

2001: l'Odyssée de l'espace , S. Kubrick
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

À l'Ouest rien de nouveau, de Lewis Millestone
Crédits : Universal Pictures Company, Inc./ Collection privée

photographie

Al Pacino dans Serpico, S. Lumet, 1973
Crédits : Paramount Pictures/ Getty

photographie

Alfred Hitchcock
Crédits : Hulton Archive/ Getty images

photographie

All About Eve, de J. L. Mankiewicz, 1950
Crédits : 20TH CENTURY FOX/ Album/ AKG

photographie

Anna Christie, C. Brown
Crédits : Hulton Getty

photographie

Apocalypse Now, de F. F. Coppola, 1979 : M. Brando et M. Sheen
Crédits : Hulton Getty

photographie

Audrey Hepburn et Fred Astaire
Crédits : Bert Hardy/ Getty Images

photographie

Autant en emporte le vent, V. Fleming
Crédits : MoviePix/ Silver Screen Collection/ Getty Images

photographie

Ava Gardner
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Ava Gardner, La Nuit de l'iguane
Crédits : T. O'Neill/ Hulton Getty

photographie

Baby Doll, Elia Kazan
Crédits : Warner Bros/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Beat Street, de Stan Lathan
Crédits : Orion/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Bette Davis
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bing Grosby et Bob Hope
Crédits : Hulton Getty

photographie

Blanche-Neige et les sept nains (1937)
Crédits : PRNewsFoto/Walt Disney Studios Home Entertainment/ AP Images

photographie

Boulevard du crépuscule, B.Wilder
Crédits : Hulton Getty

photographie

Burt Lancaster et Ava Gardner
Crédits : Hulton Getty

photographie

Buster Keaton
Crédits : Hulton Getty

photographie

Buster Keaton dans La Croisière du Navigator
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Cabaret, Bob Fosse
Crédits : Allied Artists Picture Corporation/ Collection privée

photographie

Casablanca, M. Curtiz
Crédits : Picture Post/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch
Crédits : John Kobal Foundation/Hulton Getty

photographie

Cérémonie secrète, J. Losey
Crédits : Hulton Getty

photographie

Certains l'aiment chaud, B. Wilder
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Charlie Chaplin, Mary Pickford et Douglas Fairbanks
Crédits : Topical Press Agency/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Citizen Kane, d'Orson Welles
Crédits : RKO Radio Pictures Inc./ Collection privée

photographie

Citizen Kane, O. Welles
Crédits : Keystone/ Hulton Getty

photographie

Confidential Agent, d'Herman Shumlin
Crédits : Warner Brothers, Inc./ Collection privée

photographie

Crime and Punishment, de Joseph von Sternberg
Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

David O. Selznick
Crédits : Alfred Eisenstaedt/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Désir, de Frank Borzage
Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Doris Day et Frank Sinatra
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Drôle de frimousse, de Stanley Donen
Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Du muet au parlant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Du silence et des ombres, de Robert Mulligan
Crédits : Universal Pictures Company, Inc./ Collection privée

photographie

Easy Rider, de Dennis Hopper
Crédits : Columbia pictures/ Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Elizabeth Taylor
Crédits : Keystone Features/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Elizabeth Taylor et Montgomery Clift
Crédits : 1960 Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Elizabeth Taylor et Richard Burton
Crédits : Stanley Sherman/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

En avant la musique, Busby Berkeley
Crédits : MGM/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Esther Williams dans La Chérie de Jupiter
Crédits : Sunset Boulevard/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Eve, J. L. Mankiewicz
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Firmes américaines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Frank Borzage
Crédits : Hulton Getty

photographie

Fred Astaire
Crédits : Hulton Getty

photographie

Fred Astaire et Ginger Rogers dans Amanda
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Fred Astaire et Ginger Rogers dans Le Danseur du dessus
Crédits : John Miehle/ John Kobal Foundation/ Getty Images

photographie

Fritz Lang
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Gene Kelly
Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

photographie

Gene Tierney
Crédits : Hulton Getty

photographie

Grace Kelly
Crédits : Hulton Getty

photographie

Guerre et amour, W. Allen
Crédits : Ernst Haas Courtesy of Hulton Getty

photographie

Hallelujah, K. Vidor
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Hantise, de George Cukor
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie

Harold Lloyd
Crédits : Evening Standard/ Getty Images

photographie

Harry James et Kirk Douglas
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Histoire de détective, de William Wyler
Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Impitoyable, C. Eastwood.
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Indiana Jones et la dernière croisade, S. Spielberg
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Indiscrétions, de George Cukor
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie

Indiscrétions, G. Cukor
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Inside Llewyn Davis, Joel et Ethan Coen
Crédits : CBS Films/ StudioCanal/ D.R.

photographie

Interstellar, de Christopher Nolan
Crédits : Paramount/ Warner Brothers/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

James Gray
Crédits : M. Bureau/ AFP/ Getty

photographie

Docteur Jerry et Mister Love, J. Lewis
Crédits : Paramount/ Getty Images

photographie

Joan Fontaine
Crédits : Courtesy of United Artists Corporation

photographie

John Ford
Crédits : Hulton Getty

photographie

John Wayne
Crédits : Hulton Getty

photographie

John Williams et George Lucas
Crédits : Featureflash/ Shutterstock

photographie

Josef von Sternberg et Marlene Dietrich
Crédits : Hulton Getty

photographie

King Kong (1933)
Crédits : John Kobal Foundation/ Getty Images

photographie

La Bête enchaînée, de Cecil B. De Mille
Crédits : Collection privée

photographie

La Bohème, K. Vidor
Crédits : De Agostini

photographie

La Charge héroïque
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La Chatte sur un toit brûlant, de R. Brooks, 1958
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer/ Collection privée

photographie

La Dame de Shanghai, d'O. Welles, 1945
Crédits : Sr R. Coburn/ Hulton Getty

photographie

La Fureur de vivre, N. Ray
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Garce, K. Vidor
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Griffe du passé, de J. Tourneur, 1947
Crédits : 1947 RKO Radio Pictures Inc./ Collection privée

photographie

La Guerre des étoiles, G. Lucas
Crédits : De Agostini

photographie

La Mort aux trousses, A. Hitchcock
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Nuit du chasseur et l'ambivalence
Crédits : Everett Collection/ D.R.

photographie

La Petite Vendeuse, de Sam Taylor
Crédits : Collection privée

photographie

La Poursuite impitoyable, d'Arthur Penn
Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

La Revanche des Siths, marketing événementiel, 2005
Crédits : Andreas Rentz/ Getty Images Entertainment/ Getty Images

photographie

La Ruée vers l'or, de C. Chaplin, 1925
Crédits : MPI/ Getty Images

photographie

La Veuve joyeuse
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La Veuve joyeuse, E. Lubitsch
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Vie privée d'Élisabeth d'Angleterre
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Ladies of the Mob, de William Wellman
Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Laurel et Hardy
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Lauren Bacall
Crédits : Sunset Boulevard/ Corbis

photographie

Le Carrefour de la mort, H. Hathaway
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Champion, de Mark Robson
Crédits : United Artists Corporation/ Collection privée

photographie

Le Chant de Bernadette, H. King
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Chanteur de jazz
Crédits : AKG

photographie

Le ciel peut attendre, d'Ernst Lubitsch
Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

photographie

Le décor babylonien d'Intolérance, D. W. Griffith
Crédits : Film Stills Archive, New York City/ Courtesy of the Museum of Modern Art

photographie

Le Dictateur, de Charlie Chaplin
Crédits : United Artists Corporation/ Collection privée

photographie

Le Fils du cheik
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Magicien d'Oz
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le Roman de Marguerite Gautier, G. Cukor
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Seigneur de l'aventure, de Henry Koster
Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

photographie

Le Vent, V. Sjöström
Crédits : Hulton Getty

photographie

L'Enfer des tropiques
Crédits : Hulton Getty

photographie

L'Équipée sauvage de Laslo Benedek
Crédits : Hulton Getty

photographie

Les Affranchis, de Martin Scorsese
Crédits : Dirck Halstead/ Warner Brothers, Inc./ Collection privée

photographie

Les Affranchis, M. Scorsese
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Dix Commandements
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Les Marx Brothers
Crédits : Hulton Getty

photographie

Les Raisins de la colère, J. Ford
Crédits : Henry Guttmann/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Les Rapaces, d'Eric von Stroheim
Crédits : Collection privée

photographie

Les Temps modernes, C. Chaplin
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

L'Extravagant M. Deeds, de Frank Capra
Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

L'Homme d'Aran, R. J. Flaherty
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Limelight, C. Chaplin
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Lloyd Bacon et Busby Berkeley
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lolita, S. Kubrick
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Louise Brooks
Crédits : Hulton Getty

photographie

M. Smith au Sénat, de Frank Capra
Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Mae West
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Magnum Force, T. Post
Crédits : Hulton Getty

photographie

Marilyn Monroe
Crédits : Keystone Features/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Marilyn Monroe et Laurence Olivier
Crédits : Hulton Getty

photographie

Marlene Dietrich et Billy Wilder
Crédits : Paramount Pictures/ Album/ AKG

photographie

Matt Mattox
Crédits : MGM

photographie

Maurice Chevalier
Crédits : Hulton Getty

photographie

Mensonges, de Lewis Milestone
Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Moi, Claude
Crédits : Hulton Getty

photographie

Monsieur Smith au Sénat , F. Capra
Crédits : Hulton Getty

photographie

My Fair Lady, de George Cukor
Crédits : Warner Brothers, Inc./ Collection privée

photographie

Naissance d'une nation, D.W.Griffith
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Ninotchka, d'Ernst Lubitsch
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie

Parade de printemps, de Charles Walters
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie

Peter O'Toole
Crédits : Columbia Pictures/ Sunset Boulevard/ Corbis/ Getty Images

photographie

Philip Seymour Hoffman
Crédits : D. Attila/ UA/ Infinity/ Baron/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Pour qui sonne le glas, S. Wood
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Psychose, d'Alfred Hitchcock
Crédits : Paramount Pictures/ Courtesy of Getty Images

photographie

Pulp Fiction, Q. Tarantino
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Que le spectacle commence, de Bob Fosse
Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

photographie

Qui a peur de Virginia Woolf ?
Crédits : Hulton Getty

photographie

Robert Wise
Crédits : G. Mili/ Stringer/ Time Life Pictures/ Getty

photographie

Rosemary's Baby, R. Polanski
Crédits : Hulton Getty

photographie

Scarface, H. Hawks
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Seuls les anges ont des ailes, H. Hawks
Crédits : Hulton Getty

photographie

Shirley Temple
Crédits : 20th Century Fox/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Spartacus, S. Kubrick
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Studios d'Hollywood
Crédits : AKG

photographie

Sur les quais, E. Kazan
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tabou, F. W. Murnau
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

The African Queen, de John Huston
Crédits : Horizon Pictures and Romulus Films Ltd./ Collection privée

photographie

The Sin of Harold Diddlebock, de P. Sturges, 1947
Crédits : B. Landry/ Time&Life Pictures/ Getty

photographie

The Thirteenth Letter
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tout ce que le ciel permet, de Douglas Sirk
Crédits : Universal Pictures Company, Inc./ Collection privée

photographie

Toy Story, 1995
Crédits : WALT DISNEY PRODUCTIONS/ Album/ AKG

photographie

Un Américain à Paris, de Vincente Minnelli
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie

Vincente Minnelli
Crédits : John Kobal Foundation/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Virna Lisi
Crédits : United Artists/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Vol du rapide, E. S. Porter
Crédits : Picture Post/ Getty Images

photographie

Walt Disney et Mickey Mouse
Crédits : General Photographic Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

W.C. Fields
Crédits : Hulton Getty

photographie

Western
Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

photographie

Woody Allen
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

« Buster » Crabbe dans Flash Gordon
Crédits : Universal Pictures

photographie

Michael Cimino lors du tournage de Voyage au bout de l’enfer
Crédits : 1978 Studiocanal Films Ltd/ All Rights Reserved/ The Kobal Collection/ Aurimages

photographie