CIL

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

Dans le chapitre « Chez les suspensivores »  : […] Ce type de microphagie nécessite la mise en œuvre de deux mécanismes. D'une part, la formation d'un courant d'eau pour attirer les aliments vers l'orifice buccal par le déplacement de l'animal ou par le battement de cils, flagelles, appendices, tentacules... D'autre part, la filtration de l'eau à l'aide d'un appareil spécialisé pour retenir les particules consommables. La sécrétion de mucus perme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-modalites-alimentaires/#i_7534

AUDITION - Acoustique physiologique

  • Écrit par 
  • Pierre BONFILS, 
  • Yves GALIFRET, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 14 763 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Genèse du potentiel de récepteur »  : […] Quel est le mécanisme de la transduction mécanoélectrique ? Les nombreuses expériences pratiquées sur des cellules ciliées de la ligne latérale d'Urodèles, du saccule d'Amphibiens ou, ce qui est plus difficile, sur les cellules ciliées d'organe de Corti de souris en culture montrent que l'inclinaison des cils vers le kinocil ou son vestige entraîne une dépolarisation et, en sens inverse, une hype […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audition-acoustique-physiologique/#i_7534

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure anatomique des bactéries »  : […] En microscopie optique, les bactéries apparaissent comme des corpuscules sphériques (coques ou cocci) ou cylindriques à pôles hémisphériques, à axe droit ( bacilles), ou incurvé (vibrions), ou hélicoïdal (spirochètes et tréponèmes), dont la plus grande dimension n'excède généralement pas deux micromètres en moyenne (fig. 1 ). Leur forme est stabilisée par une couche rigide (paroi) entourant le cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_7534

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les unicellulaires eucaryotes »  : […] De très nombreuses espèces unicellulaires eucaryotes se déplacent grâce à des ciliatures ou à des appareils flagellaires d'une très grande variété, parfois constitués de plusieurs milliers de cils ou de flagelles. Cependant, tous les cils et tous les flagelles possèdent, à de rares exceptions près, une structure de base identique, reposant essentiellement sur des microtubules. Les cils ou les fla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_7534

CILIÉS ou INFUSOIRES

  • Écrit par 
  • Jean DRAGESCO
  •  • 2 656 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Mouvements »  : […] La locomotion des Ciliés étant fondée sur l'action des cils, la plupart des espèces glissent doucement sur le substratum. On trouve cependant des adaptations particulières ; chez les Hypotriches, l'apparition de puissants cirres , ou cils agglutinés, entraîne soit une véritable marche sur les objets immergés, soit d'extraordinaires sauts en arrière (Ciliés rétrocursifs). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cilies-infusoires/#i_7534

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 10 059 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'équipement sensoriel »  : […] Les organes sensoriels fondamentaux des Vertébrés existent chez les Poissons. La sensibilité chimique (olfaction et goût) est bien développée chez la plupart d'entre eux. L' odorat est localisé aux sacs nasaux situés en avant ou au-dessus de la bouche, ouverts par un étroit orifice. Son importance est variable, mais il joue généralement un rôle important dans divers types de comportement : rech […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poissons/#i_7534

PROTISTES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 265 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'appareil locomoteur : cils et flagelles »  : […] Les études de microscopie électronique ont permis de définir la structure fine des cils et des flagelles. Ces travaux ont principalement porté sur la Paramécie (C. Metz, D. R. Pitelka et J. Westphal, 1953 ; A. Sedar et K. Porter, 1955 ; C. F. Ehrets et E. Powers, 1959), sur Stentor (J. Randall, 1956 à 1958, J. Randall et S. F. Jackson, 1958), sur les Ophryoscolecidés (Noirot-Timothée, 1960), sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protistes/#i_7534

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Anatomie

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • René PIÉRON, 
  • Albert POLICARD
  •  • 4 564 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure »  : […] L'épithélium fait partie intégrante de la muqueuse dont il forme la couche superficielle ; cette notion est importante du point de vue physiopathologique, la muqueuse étant en effet un tout. La structure de l'épithélium est assez univoque du haut en bas des voies respiratoires ; il n'existe selon les points considérés que des différences de détail souvent liées à une particularité physiologique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-anatomie/#i_7534


Affichage 

Battement ciliaire

photographie

Chez Stylonychia, l'entonnoir buccal cilié bat à son rythme propre 

Crédits : De Agostini/ Getty Images

Afficher

Battement ciliaire
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie