CHYTRIDIOMYCOSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les champignons responsables de la chytridiomycose

Batrachochytrium dendrobatidis et Batrachochytrium salamandrivorans sont deux champignons aquatiques qui provoquent la chytridiomycose. Ils sont classés dans l’ordre des Chytridiales et la famille des Chytridiaceae. Les champignons de cet ordre, appelés chytrides, sont des organismes microscopiques communs, hétérotrophes, ubiquistes (occupant des niches écologiques variées) et largement répandus géographiquement. Ils vivent pour la plupart dans l’eau et le sol. Bdendrobatidis et Bsalamandrivorans sont inféodés aux amphibiens dans le sens où ils se développent en consommant la kératine (protéine fibreuse) de ces hôtes. Chez les têtards, cette kératine n’est présente que dans le bec corné. À la métamorphose, les cellules externes de l’épiderme se chargent de kératine protectrice. Les juvéniles, comme les adultes, peuvent alors être colonisés par ces champignons sur l’ensemble de leur corps.

La description de Bdendrobatidis a été publiée en 1999 à la suite de l’observation deux ans plus tôt de mortalités inexpliquées affectant un élevage de dendrobates bleus (Dendrobates tinctorius) dans un zoo nord-américain (d’où le nom d’espèce dendrobatidis). Sa biologie est désormais bien connue : c’est un champignon aquatique avec des stades de vie distincts. Les zoospores (de 3 à 5 µm de diamètre) constituent la phase mobile et infectieuse, se déplaçant grâce à leur flagelle (19-20 µm de longueur) pour coloniser la peau des amphibiens. Elles pénètrent les cellules épidermiques, perdent leur flagelle et forment un thalle sphérique (phase fixée). Ce dernier grandit, atteignant une taille de 20 micromètres. Au cours de sa croissance, le cytoplasme se complexifie et de nombreux noyaux se forment par division mitotique. Ces noyaux s’entourent d’une membrane et se développent en nouvelles zoospores (reproduction asexuée) qui remplissent [...]

Dendrobates bleus

Dendrobates bleus

Photographie

Endémiques de l'Amérique du Sud et mesurant de 3 à 5 centimètres pour un poids de 4 à 5 grammes, les dendrobates bleus (Dendrobates tinctorius) sont des grenouilles qui vivent dans les sous-bois des forêts tropicales, à proximité de cours d'eau. Leur peau de couleur bleue et tachetée de... 

Crédits : ullstein bild/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Médias de l’article

Dendrobates bleus

Dendrobates bleus
Crédits : ullstein bild/ Getty Images

photographie

Coupe d’une peau d’amphibien infectée par le champignon Batrachochytrium dendrobatidis

Coupe d’une peau d’amphibien infectée par le champignon Batrachochytrium dendrobatidis
Crédits : Frank Pasmans/ Wildlife Health Ghent, UGent

photographie

Salamandre tachetée atteinte de chytridiomycose

Salamandre tachetée atteinte de chytridiomycose
Crédits : Frank Pasmans/ Wildlife Health Ghent, UGent

photographie

Amphibiens retrouvés morts dans les Pyrénées

Amphibiens retrouvés morts dans les Pyrénées
Crédits : Dirk Schmeller

photographie




Écrit par :

  • : directeur d'études, École pratique des hautes études, enseignant-chercheur

Classification

Voir aussi

CHYTRIDIALES    CYTOPLASME    FLAGELLE    SALAMANDRE    SPORANGE

Pour citer l’article

Claude MIAUD, « CHYTRIDIOMYCOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chytridiomycose/