CHROMOPHORE

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  • , Universalis
  •  • 3 482 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Absorption ultraviolette »  : […] Les aminoacides n'absorbent pas les rayonnements dans la partie visible du spectre, mais possèdent un pouvoir d'absorption considérable avant 230 nanomètres (nm). De plus, certains aminoacides absorbent entre 250 et 300 nm, grâce à la présence, dans leur radical R, de chromophores spéciaux : indole pour le tryptophane, benzène pour la phénylalanine et la tyrosine. […] Lire la suite

BENZÉNOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 5 547 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Couplage azoïque »  : […] Cette réaction est très importante dans la préparation de matières colorantes synthétiques : le groupement azoïque − N=N − est en effet un chromophore très puissant, et les composés azoïques aromatiques sont colorés. L'introduction du groupe fonctionnel azoïque résulte de l'attaque de substrats benzénoïdes très activés (amines aromatiques et phénols) par les sels d'aryl diazonium C 6 H 5  − N +  […] Lire la suite

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 556 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et propriétés chimiques »  : […] Les chlorophylles sont les pigments verts des végétaux capables de photosynthèse. On en trouve également dans diverses bactéries qui utilisent aussi l'énergie lumineuse. Les chlorophylles les plus communes sont les chlorophylles a et b , présentes dans les chloroplastes des cellules de tous les végétaux de couleur verte : plantes à fleurs, fougères, mousses, algues vertes. Les algues brunes ( Fuc […] Lire la suite

COLORANTS

  • Écrit par 
  • Daniel FUES
  •  • 6 753 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Classification des colorants »  : […] Les principaux modes de classification des colorants reposent soit sur leur constitution chimique, soit sur leurs méthodes d'application aux différents substrats que sont les fibres textiles, le papier, le cuir, les matières plastiques, etc. Le classement d'après la structure chimique s'appuie principalement sur la nature du chromophore, qui constitue le squelette nécessaire à la coloration de l […] Lire la suite

PHOTOPÉRIODISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 393 mots

1912 J. Tournois observe que la floraison du chanvre et du houblon est plus précoce quand on diminue la durée de l'éclairement journalier. 1918 G. Gasner montre que les céréales d'hiver ont besoin d'un traitement par le froid pour fleurir (vernalisation), alors que celui-ci n'est pas nécessaire pour les céréales de printemps. 1920 W. W. Garner et H. A. Allard montrent que la floraison des plant […] Lire la suite

PHYTOCHROME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOULY, 
  • René HELLER, 
  • Émile MIGINIAC
  •  • 3 155 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés du phytochrome »  : […] Le fait que les processus induits par le phytochrome soient de sens opposés selon la longueur d'onde utilisée suggère que le pigment existe sous deux formes, l'une nommée Pr (r : red en anglais), sensible au rouge clair, l'autre Pfr ( far red ), sensible au rouge lointain. La réversion de l'effet du rouge par le rouge lointain prouve que Pr se transforme en Pfr sous l'action du rouge et que Pfr r […] Lire la suite

PIGMENTS

  • Écrit par 
  • Michel BARBIER
  •  • 5 360 mots
  •  • 11 médias

Les substances naturelles colorées ont très tôt suscité la curiosité et l'intérêt des hommes. Le simple fait qu'elles soient visibles a stimulé leur étude tout en facilitant les techniques de recherche. L'emploi de préparations naturelles pour l'embellissement des demeures, des poteries, des étoffes remonte aux époques les plus reculées. La transmission orale des recettes est responsable de la di […] Lire la suite

SPECTROPHOTOMÉTRIE OPTIQUE

  • Écrit par 
  • Dora GRAND
  •  • 5 229 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Instruments et applications »  : […] En spectrophotométrie stationnaire (d'absorption ou d'émission) , il existe actuellement sur le marché différents types d'appareils dont les coûts sont proportionnels à leurs performances techniques. Ils se différencient principalement par : l'étendue du domaine spectral balayé ; la précision dans la mesure des maximums d'absorption ou d'émission (de 0,5 à 4-5 nm), liée au pouvoir de résolution e […] Lire la suite

VISION - Photoréception rétinienne

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 5 924 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les pigments de la vision des couleurs »  : […] Certains Vertébrés, de même que certains Arthropodes, possèdent, outre la rhodopsine, des pigments visuels dont les maxima d'absorption sont plus dispersés dans le spectre visible et peuvent même se trouver dans l'ultraviolet. Ces pigments sont ceux qui permettent la vision des couleurs, et ils ne sont abondants que chez les animaux à mœurs diurnes. Chez les Vertébrés, leur présence est liée à c […] Lire la suite


Affichage 

Longueur d'onde d'absorption de chromophores et de groupements fonctionnels

Longueur d'onde d'absorption de chromophores et de groupements fonctionnels

tableau

Longueur d'onde d'absorption caractéristique de quelques chromophores et de quelques groupements fonctionnels (M: métal, fer ou nickel) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Longueur d'onde d'absorption de chromophores et de groupements fonctionnels

Longueur d'onde d'absorption de chromophores et de groupements fonctionnels
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau