CHRISTOPHE DANIEL BEVILACQUA dit (1945-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le « beau bizarre »

C’est en dandy un peu décalé que Christophe revient en 1973 avec Les Paradis perdus, album-concept dont les textes sont écrits par un jeune inconnu, Jean-Michel Jarre, que son ami le producteur Francis Dreyfus lui a présenté. Ce dernier vient de créer Disques Motors, un label sur mesure pour Christophe. À cette époque, Jean-Michel Jarre est encore élève du Groupe de recherches musicales (GRM) fondé par le musicien contemporain Pierre Schaeffer. Il partage avec le chanteur la passion du son et du cinéma. « Moi, confiait Jean-Michel Jarre, je voyais en lui un personnage mi-Vitelloni, mi-rimbaldien. C’était un lover décalé, un peu loser, un héros nocturne, entre errance et fantasme. J’ai senti la mythologie “christophienne” ».

L’équipée Jarre-Christophe se poursuit en 1974 avec Les Mots bleus et le chanteur qui en a composé la musique s’impose à présent comme un coloriste du son. Cette année-là, il triomphe à l’Olympia. Puis il s’éclipse de nouveau, s’affranchit un peu plus encore des structures conventionnelles de la chanson et enregistre Samouraï (1976) et Le Beau Bizarre (1978), album très rock dont Bob Decout écrit la plupart des paroles. Le succès commercial n’est plus au rendez-vous. Blanchi en 1977 des accusations de plagiat portées au sujet d’« Aline », Christophe accepte alors, sur les conseils de Véronique, sa femme, et de Francis Dreyfus, de rééditer à l’identique son succès de 1965, qui, étonnamment, se hisse à nouveau au sommet des ventes (3,5 millions de ventes au total) et enregistre des titres tels que « Succès fou » (1983). Christophe bricole à son rythme, publie Pas vu pas pris (1980) en collaborant avec son beau-frère punk, Alain Kan, puis Clichés d’amour (1983), façon crooner de jazz.

Mais Daniel Bevilacqua se consacre également à d’autres passions, notamment celle du cinéma. Il collectionne avec frénésie les pellicules de films – il en possèdera près de cinq cents [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

France. Manifestations contre le racisme et les violences policières. 2-14 juin 2020

vingt-trois mille personnes, selon le ministère de l’Intérieur, participent dans les grandes villes à des rassemblements contre le racisme et les violences policières. Le 8, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner dément, lors d’une conférence de presse, que la police soit une « institution […] Lire la suite

États-Unis. Développement du mouvement de contestation du racisme et des violences policières. 1er-16 juin 2020

également de réformer les techniques de maintien de l’ordre. Le 10, des statues de Christophe Colomb sont dégradées à Boston (Massachusetts) et à Richmond (Virginie), en lien avec les revendications du mouvement Black Lives Matter. Les déboulonnages de statues de personnalités esclavagistes […] Lire la suite

France. Annonce du plan de déconfinement. 2-30 avril 2020

de décès des suites du Covid-19 en milieu hospitalier dans le pays depuis le début de l’épidémie, avec six cent cinq morts. Ce chiffre diminuera ensuite lentement au cours du mois. Le 8, le Conseil des ministres limoge le directeur de l’Agence régionale de santé du Grand-Est, Christophe Lannelongue […] Lire la suite

France. Lutte contre l’épidémie de Covid-19. 1er-31 mars 2020

que « nous sommes en guerre » et ordonne le confinement de la population à partir du lendemain, pour « quinze jours au moins ». Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner précisera que les déplacements indispensables doivent être justifiés par une attestation sur l’honneur, toute infraction à cette règle étant […] Lire la suite

France. Menaces de mort contre une adolescente insultant l’islam sur Instagram. 18-30 janvier 2020

 ». Ces propos sont dénoncés comme mettant en cause le droit au blasphème – la ministre admettra une expression « maladroite ». Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, interrogé au Sénat, rectifie : « Il n’existera jamais sous l’autorité de ce gouvernement de délit de blasphème. La liberté […] Lire la suite

Pour citer l’article

Véronique MORTAIGNE, « CHRISTOPHE DANIEL BEVILACQUA dit (1945-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe/