COLOMB CHRISTOPHE (1451 ou 1452-1506)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genèse d'une découverte

On ranime sans cesse l'assez vaine querelle de l'origine du découvreur. Il est pourtant certain que Cristoforo Colombo était le fils du tisserand génois Domenico (voir Cristoforo Colombo. Documenti e prove della sua appartenenza a Genova, 1932) : non seulement des documents notariés prouvent son origine ligure, mais aussi les rapports professionnels et amicaux que Colomb entretint avec Gênes tout au long de sa vie. Il n'était donc ni le corsaire catalan Colom ni le marin scandinave Skolvus. Mais d'où venait cette famille Colombo, que l'on ne connaît pas au-delà du grand-père de Christophe ? Ses ancêtres étaient-ils corses, galiciens, ou des Juifs catalans qui auraient fui la péninsule à la fin du xive siècle ? Cette dernière hypothèse a été soutenue par S. de Madariaga, mais sans aucun indice sérieux ; le seul intérêt de cette question concerne la psychologie du héros (qui aurait soigneusement dissimulé ses origines).

Le fait d'avoir vécu à Gênes puis à Savone explique les premières curiosités de Colomb. Dès quatorze ans, il prit la mer, puis participa à des expéditions pour le compte de grandes firmes génoises qui vendaient de la laine et achetaient de l'alun, des épices, du sucre ; il navigua dans le bassin méditerranéen et jusqu'en Angleterre, en faisant étape au Portugal. Colomb apprit le métier de cartographe, très en honneur dans sa patrie. Des rudiments de science ont pu lui être dispensés dans les écoles de la ville (sans qu'il soit besoin d'imaginer qu'il ait étudié dans une université) ; et, très jeune, il désira, comme il le disait lui-même, « connaître les secrets du monde ».

En 1476, un convoi de bateaux génois où il se trouve embarqué est attaqué par des corsaires au large du cap Saint-Vincent. Après le naufrage, Colomb s'établit au Portugal. Durant neuf ans il en fait sa terre d'attache. Il épouse la fille du premier colonisateur de l'île de Porto Santo. Et il navigue incessamment : soit vers le nord, à Bristol (où le souvenir d'une île « Brasil », qui est peut-être Terre-Neuve, subsiste [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Grandes découvertes, les voyages de Christophe Colomb

Grandes découvertes, les voyages de Christophe Colomb
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Première traversée de Colomb

Première traversée de Colomb
Crédits : AKG

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  COLOMB CHRISTOPHE (1451 ou 1452-1506)  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DE L'AMÉRIQUE PAR COLOMB

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 247 mots
  •  • 1 média

Cartographe et marin d'origine génoise, né en 1451, Christophe Colomb voue son existence à la recherche d'une voie maritime qui permettrait de gagner les Indes par l'ouest. Après avoir vainement tenté de vendre ses services au Portugal, il obtient les faveurs de la couronne espagnole et peut entreprendre, le […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La recherche des îles »  : […] À partir du xv e  siècle, on ne se contente plus de rêver à ces îles : on part pour « aller les découvrir » : ainsi s'expriment généralement les contrats passés par les navigateurs avec le roi du Portugal. C'est l'époque où la navigation hauturière a fait son apparition, grâce à l'emploi, au lieu des lourdes naves méditerranéennes, de légères caravelles, petits voiliers à trois mâts combinant aux […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 932 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'expérience antillaise »  : […] Les Antilles, découvertes les premières, ont été, tout naturellement, le terrain d'essai de l'action castillane. Colomb ne s'intéressait pas à une colonisation de peuplement. Pour lui, l'essentiel était de tirer parti des immenses privilèges que lui reconnaissaient les capitulations de Santa Fe et de profiter du monopole qu'il partageait avec les Rois Catholiques, ses associés dans l'entreprise, p […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des États jaloux de leurs prérogatives »  : […] Pendant trois siècles, la colonisation a réduit l'Église catholique au rôle d'auxiliaire de l'autorité royale. Les gouvernants de l'indépendance ont pourtant gardé l'empreinte de cette relation inégale même si sa perpétuation était formellement rompue avec le retour à Lisbonne de Pierre I er en 1821 et la défaite des troupes de Ferdinand VII d'Espagne à Ayacucho en 1824. De son côté, l'Église esc […] Lire la suite

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE, 
  • Itamar OLIVARES
  •  • 3 658 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les découvreurs »  : […] Nous prenons le terme chronique dans un sens large qui comprend, outre les chroniques proprement dites, les lettres de relation, les mémoires, les récits et l'historiographie telle qu'elle a été conçue à l'époque. Le contenu de ces écrits reflète la réalité américaine décrite – et quelquefois interprétée – par des hommes venus d'horizons très divers. La plupart d'entre eux étaient des soldats, de […] Lire la suite

ARAWAKS & KARIBS

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 3 307 mots
  •  • 1 média

Arawaks et Karibs n'ont cessé d'alimenter en stéréotypes, depuis le xvi e  siècle, une vision occidentale, extérieure, ethnologique et anthropologique de l'espace des Caraïbes. Ces aborigènes signalés par Christophe Colomb dès son premier voyage ont fourni à la littérature, au cinéma, à la presse et à l'historiographie coloniale le thème obsédant du cannibalisme. Au service du roi de France, le c […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Christophe Colomb »  : […] C'est un marin génois, Christophe Colomb, qui devait découvrir et explorer pour le compte de l'Espagne – et non du Portugal – la partie centrale des rivages occidentaux de l'Atlantique. Pourquoi un Génois ? Pourquoi l'Espagne ? L'explication est simple et doit être cherchée dans l'évolution politique de l'Europe à la fin du xv e  siècle. Depuis l'augmentation du nombre et l'importance accrue de le […] Lire la suite

BAHAMAS

  • Écrit par 
  • E. Paul ALBURY, 
  • David Russell HARRIS, 
  • Gail SAUNDERS
  • , Universalis
  •  • 1 902 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Christophe Colomb accoste pour la première fois le 12 octobre 1492 sur une île que les indigènes appellent Guanahani et qu'il rebaptise San Salvador. Il s'agirait soit de l'île dénommée aujourd'hui Watling, soit de Samana Cay, soit de l'île Cat. Les indigènes des Bahamas, que Christophe Colomb appelle Lucayans, sont des Indiens Arawak, qui vivent également dans les Grandes Antilles. Près de quar […] Lire la suite

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 809 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le Nouveau Monde »  : […] Les Caraïbes furent le théâtre du premier contact entre l'Europe et le Nouveau Monde. Dès 1493, la lettre narrant le premier voyage de Colomb connaît une large diffusion. Marqué par la conviction d'avoir découvert une nouvelle route menant vers l'Asie et par le souci de rentabiliser l'expédition en trouvant de l'or et des épices, le récit du Grand Amiral véhicule les deux mythes qui hanteront l'i […] Lire la suite

PIRI REIS CARTE DE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 387 mots
  •  • 1 média

En 1929, lors de travaux destinés à transformer en musée le palais de Topkapi à Istanbul, on découvre un jeu de cartes anciennes dont l'une, datée de 1513 (calculée pour la notation chrétienne de l'époque), attire particulièrement l'attention. Cette carte, dessinée sur une peau de gazelle, attribuée à l' amiral ottoman Piri Ibn Haji Mehmed dit Piri Reis, connu pour ses actions en mer Rouge et dans […] Lire la suite

CUBA

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY, 
  • Janette HABEL, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  •  • 24 403 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La colonisation destructrice »  : […] Si l'on en croit le père Bartolomé de Las Casas – qui a eu entre les mains une copie du journal de bord du premier voyage de Christophe Colomb et en a transcrit des passages –, ce serait le dimanche 21 octobre 1492 que fut mentionnée pour la première fois une « île très grande » que les indigènes appelaient Cuba. Il est dit plus tard (24 octobre) qu'on fait beaucoup de commerce dans cette île ; i […] Lire la suite

NAVIGATION MARITIME

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 608 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Navires de la Renaissance et navigation hauturière »  : […] Le besoin de tourner la puissance ottomane qui, depuis le milieu du xv e  siècle, détenait en Orient le monopole du commerce vers les Indes imposait aux peuples d'Occident la découverte de nouvelles routes maritimes. Deux possibilités s'offraient : contourner l'Afrique ou faire route à l'ouest en supposant que la Terre fût ronde. Les Portugais, sous l'impulsion d'Henri le Navigateur, s'engagèrent […] Lire la suite

DOMINICAINE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean Marie THÉODAT
  •  • 6 812 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Lorsque Christophe Colomb accoste, le 5 décembre 1492, l'île, qui s'appelait alors Ayti Quisqueya ou Bohio, est occupée par les Taïno, peuple d'origine amazonienne de la famille des Arawaks. En baptisant l'île la Española – « l'Espagnole » – Christophe Colomb commence la colonisation européenne du Nouveau Monde. […] Lire la suite

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une première application »  : […] Au iii e  siècle, les Asiatiques savaient fabriquer des boussoles de divers types. D'abord constituées par des cuillères de magnétite placées sur des plans de marbre, elles étaient destinées à la divination, puis formées d'aiguilles aimantées flottant sur de l'eau (au moyen de brins de roseau) ; elles servirent à guider les navigateurs. Les croisés ont vraisemblablement trouvé ces instruments che […] Lire la suite

L'ESPAGNE ET LA CONQUÊTE DE L'AMÉRIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 240 mots

12 octobre 1492 Les trois caravelles parties du port andalou de Palos le 3 août, sous le commandement de Colomb, accostent sur l'île de Guanahani, bientôt baptisée San Salvador. 1493-1496 Deuxième voyage de Colomb, qui explore la Jamaïque et les Petites Antilles. 1498-1500 Troisième de voyage de Colomb, qui pénètre sur le continent américain à l'embouchure de l'Orénoque. 1499 Alonso de Ójeda e […] Lire la suite

GUADELOUPE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 2 816 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la conquête coloniale à la départementalisation »  : […] Le peuplement amérindien des îles est attesté depuis au moins 2 500 ans avant J.-C. Les premiers habitants, les Arawak, sont arrivés du continent sud-américain (bassin du fleuve Orénoque) en naviguant le long de la chaîne des îles. La plupart des migrations ultérieures ont suivi cette même voie. Des sites de roches gravées particulièrement importants signalent des lieux cérémoniels anciens (Baill […] Lire la suite

HONDURAS

  • Écrit par 
  • Noëlle DEMYK, 
  • David GARIBAY, 
  • Oruno D. LARA
  • , Universalis
  •  • 8 784 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Conquête et colonisation »  : […] Le 30 juillet 1505, lors de son quatrième et dernier voyage, Christophe Colomb atteignait l'île Guanaja (Bonacca), appartenant à l'archipel de Bahía. Si l'amiral s'était dirigé vers l'ouest, il aurait rencontré le domaine maya, mais il préféra s'orienter vers l'est et longer, jusqu'au 14 septembre, la basse côte du Honduras, de Punta Caxinas au cap Gracias a Dios. Le même jour, Colomb rencontrait […] Lire la suite

ISABELLE Ire LA CATHOLIQUE (1451-1504) reine de Castille (1474-1504)

  • Écrit par 
  • R. L. HIGHFIELD
  • , Universalis
  •  • 833 mots

Reine de Castille (1474-1504) et d'Aragon (1479-1504) née le 22 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres (Castille), morte le 26 novembre 1504 à Medina del Campo (Espagne). Isabelle est la fille de Jean II de Castille et d'Isabelle de Portugal. Trois ans après sa naissance, son demi-frère Henri IV, dit l'Impuissant, devient roi. Isabelle entre à la cour dès l'âge de 13 ans. Elle épouse Ferdinan […] Lire la suite

DÉCOUVERTES GRANDES

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 7 955 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Christophe Colomb »  : […] A-t-il eu l'idée de chercher la route de l'Inde par l'ouest en lisant la lettre que l'astronome florentin Toscanelli aurait écrite, en 1474, à un chanoine portugais ? C'est peu probable, car il ne semble s'intéresser aux grands problèmes maritimes qu'après son mariage avec la fille d'un marin réputé (1480). Certains même ont mis en doute son intention d'atteindre l'Inde par l'ouest : Colomb serai […] Lire la suite

Les derniers événements

12-17 juin 1993 • Vatican - Espagne • Visite du pape Jean-Paul II en Espagne.

décline rapidement, à retrouver leurs racines chrétiennes. Le 14, à Huelva, près de Palos où Christophe Colomb débarqua au retour de son premier voyage, il rend hommage au navigateur et à son rôle dans la « diffusion de l'Évangile ». Le 15, lors de la consécration de la cathédrale de la Almudena, à Madrid, il appelle de nouveau à une « renaissance morale et spirituelle de l'Espagne ».  [...] Lire la suite

11-13 octobre 1992 • République dominicaine • Célébration du cinq centième anniversaire de l'évangélisation de l'Amérique latine par le pape Jean-Paul II.

Le 11, le pape Jean-Paul II, qui effectue un voyage de cinq jours à Saint-Domingue, célèbre, cinq siècles après le débarquement de Christophe Colomb, le cinquième centenaire de l'évangélisation de l'Amérique latine. Il rend hommage à l'« épopée missionnaire », tout en affirmant que « non [...] Lire la suite

20 avril 1992 • Espagne • Inauguration de l'Exposition universelle de Séville.

Le roi Juan Carlos inaugure Expo'92, l'Exposition universelle de Séville organisée à l'occasion du cinq centième anniversaire de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. S'étendant sur environ 215 hectares dans l'île de la Cartuja, au milieu du Guadalquivir, le site accueille quatre [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Marianne MAHN-LOT, « COLOMB CHRISTOPHE (1451 ou 1452-1506) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-colomb/