CHRISTIANISME PRIMITIF

ANTIQUITÉ - Le christianisme primitif

  • Écrit par 
  • Jean PÉPIN
  •  • 3 643 mots

La question des rapports entre le christianisme primitif et l'Antiquité classique appelle un double travail de réflexion : on rencontre d'abord un problème préjudiciel et théorique, qui est de décider dans quel sens l'on peut envisager l'hypothèse d'une influence exercée sur les croyances et les pratiques chrétiennes par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-le-christianisme-primitif/#i_759

AMOUR

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 10 164 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'amour sacré »  : […] L'Amour, n'ayant comme personnage qu'un caractère faiblement marqué, a été très tôt sujet à des dédoublements. Sur ce terrain, les artistes de la Renaissance et de l'époque classique n'avaient qu'à suivre les modèles et les traditions de l'Antiquité. En 1518-1519, Titien peignit pour Alphonse d'Este un tableau, La Fête de Vénus , aujourd'hui au Prado : une effigie de la dées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amour/#i_759

ANTIQUITÉ - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Noël DUVAL
  •  • 4 294 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Institutions et société »  : […] L'Empire, sans connaître de mutation brutale, se transforme à partir du iii e  siècle. Certes, l'unité du « monde romain » ( orbis romanus ) subsiste en principe jusqu'à l'époque de Justinien, au vi e siècle (les Byzantins garderont toujours le nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-l-antiquite-tardive/#i_759

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Antiquité païenne et chrétienne  »  : […] L'hostilité aux juifs n'avait pas de caractère systématique dans les empires de l'Antiquité, qui étendaient leur domination sur de multiples peuples aux cultes les plus divers. En Perse, en Grèce ou à Rome, les tensions ne procédaient pas principalement d'une mise en accusation de la religion juive ni d'une volonté de la société dominante de démontrer les erreurs des juifs par rapport à ses propre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_759

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 980 mots

Dans le chapitre « La littérature apocalyptique »  : […] Comme repère originel de l'écriture apocalyptique, il faut placer la destruction du Temple de Jérusalem en 587 avant J.-C. et l' Exil à Babylone. Occasion d'un croisement religieux et culturel aux effets imprescriptibles, l'Exil entraîna une renaissance véritable, caractérisée par le maintien de l'essentiel éthique, voire culturel, d'une religion nationale, celle de Moïse, conservée aussi pure que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_759

APOLLONIUS DE TYANE (fin Ier s.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 358 mots

Du personnage historique, un magicien ou thaumaturge de la fin du i er  siècle, on sait finalement peu de chose. Mais le personnage mythique joua un très grand rôle dans la lutte antichrétienne à la fin de l'Antiquité. Lorsque l'écrivain Philostrate, à la demande de l'impératrice Julia Domna, écrivit, au début du iii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollonius-de-tyane/#i_759

APOLOGISTES GRECS

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 1 526 mots

En présentant la doctrine de l'Évangile, les premiers auteurs chrétiens avaient dû incidemment réfuter certaines propositions hétérodoxes. Au ii e  siècle, l'attitude agressive des païens et des juifs contraignit les chrétiens à défendre leur foi par des écrits polémiques, qui furent assez nombreux et assez caractéristiques pour valoir à leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologistes-grecs/#i_759

ARNOBE (260?-? 327)

  • Écrit par 
  • Élizabeth BINE
  •  • 304 mots

Vivant à l'époque de l'empereur Dioclétien, Arnobe se range parmi les apologistes chrétiens. Après avoir longtemps enseigné la rhétorique à Sicca Veneria, en Afrique proconsulaire, il se convertit tardivement au christianisme, vers soixante ans. L'évêque dont il dépendait conçut quelques doutes sur la foi de ce nouveau-venu ; pour prouver sa sincérité, Arnobe composa un ouvrage, en sept livres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnobe/#i_759

ASCENSION DE CONSTANTIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 200 mots

305 Abdication de Dioclétien, fondateur de la tétrarchie. 306 Constantin acclamé César en Bretagne ; Maxence prend le titre de princeps à Rome. 307 Maxence bat Sévère envoyé pour le combattre. 308 Tentative de remise en ordre de Galère : Constantin confirmé comme C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascension-de-constantin-reperes-chronologiques/#i_759

ATHÉNAGORE (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 421 mots

Philosophe grec chrétien, actif au ii e  siècle apr. J.-C. Les premiers historiens voient en Athénagore un platonicien converti au christianisme. Originaire d'Athènes, il se rend à Alexandrie et y fonde une académie réputée par la suite. Vers 177, il adresse à l'empereur Marc Aurèle et à son fils, Commode, une apologie en 30 chapitres intitulée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenagore/#i_759

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 682 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premiers écrits chrétiens »  : […] Après l'événement de la Pentecôte, qui suit la mort et la résurrection de Jésus de Nazareth, ses disciples, continuant à participer à la vie cultuelle juive, conservent et transmettent oralement le souvenir de la vie et de l'enseignement du maître. Le message qu'ils propagent rapidement dans l'est du bassin méditerranéen (Paul est à Corinthe en 51 apr. J.-C.) présente Jésus comme le Christ, c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-les-livres-de-la-bible/#i_759

SEPTANTE BIBLE DES (385 av. J.-C. env.)

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 204 mots

Au sens strict, la Septante désigne d'abord la traduction grecque de la Torah, c'est-à-dire du Pentateuque, à Alexandrie d'Égypte, qui fut réalisée au iii e  siècle avant notre ère, au temps des deux premiers Ptolémées. Certains historiens la datent au plus tard de 282 avant notre ère. La légende veut qu'elle ait été l'œuvre de soixante-dix traduc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-des-septante/#i_759

BOÈCE (480-524)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 463 mots

Dans le chapitre « Les traités théologiques »  : […] Dans la Consolation de Philosophie , on ne trouve aucune trace de profession de foi chrétienne, pas plus que dans les œuvres logiques ou dans les traités mathématiques. On s'est donc longtemps demandé si les œuvres théologiques que la tradition manuscrite attribue à Boèce étaient bien authentiques. Mais la découverte de l' Anecdoton Holderi , une notice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boece/#i_759

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Église de Jérusalem »  : […] Le mot « église » (en hébreu qahal ) désigne dans l'Ancien Testament le peuple de Dieu rassemblé dans le désert après l'Exode et, dans le Nouveau Testament, le nouvel Israël. Cette Église, au jour de la Pentecôte de l'an 30, est constituée par un petit groupe d'hommes et de femmes qui ont vécu avec Jésus durant les trois années de sa vie publique, qui ont été les témoins de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-histoire-de-l-eglise-catholique-des-origines-au-pontificat-de-jean-paul-ii/#i_759

CELSE (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 593 mots

Auteur d'un grand ouvrage contre le christianisme, le Discours véritable ( Alêthês Logos ), composé vers 178, Celse est pratiquement inconnu. Son livre est perdu, mais on peut le reconstituer presque intégralement grâce à la réfutation qu'en fit Origène vers 248, qui le suit pas à pas et le cite largement. Il révèle un esprit cultivé, très au courant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celse/#i_759

CLÉMENT D'ALEXANDRIE (140 env.-env. 220)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 2 913 mots

Clément d' Alexandrie représente un phénomène tout à fait original et presque unique dans l'histoire du christianisme. Il est tout d'abord le premier écrivain chrétien à concevoir le dessein d'une vaste entreprise littéraire, composée de plusieurs traités et destinée à donner un programme complet de formation spirituelle, calqué sur le programme traditionnel d'enseignement de la philosophie. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-d-alexandrie/#i_759

CULLMANN OSCAR (1902-1999)

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 924 mots

Né à Strasbourg le 25 février 1902, mort à Chamonix le 16 janvier 1999, Oscar Cullmann est l'un des théologiens luthériens les plus marquants de son siècle. Depuis son premier article (1925), par lequel il fait connaître au public français les méthodes de l'« histoire des formes » ( Formgeschichte ), jusqu'à son dernier livre sur la prière publié en 1994, l'originalité de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-cullmann/#i_759

DÉCADENCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 9 959 mots

Dans le chapitre « Construction d'un modèle »  : […] C'est dans la perspective ouverte par la sociologie de la connaissance historique qu'il convient de situer le thème de la décadence. On peut y suivre les grandes étapes d'un processus d'intériorisation dont s'est saisie l'anthropologie psychanalytique qui met aujourd'hui l'accent sur le rôle joué, dans toute culture, par l'instinct de mort. Mais les moments les plus importants d'un tel retour réfl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decadence/#i_759

DIASPORA

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS, 
  • Vicken CHETERIAN, 
  • Kamel DORAÏ, 
  • Thibaut JAULIN, 
  • Claudine LOMBARD-SALMON, 
  • Raoul VANEIGEM, 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  • , Universalis
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diaspora juive »  : […] À la différence du mot hébreu galout (« exil »), qui se rattache à la nostalgie des origines, à la théologie du retour, aux thèses sionistes, le terme grec diaspora renvoie objectivement au phénomène historique de la dispersion des juifs à travers le monde. On s'accorde le plus souvent à distinguer deux phases dans cette diaspora : la première répond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspora/#i_759

ÉGLISE, architecture

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 8 040 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Église triomphante et l'architecture aulique »  : […] Il est difficile de porter un jugement sur les lieux où les premiers chrétiens se réunissaient pour célébrer l'Eucharistie. Les témoignages, rares, ne sont pas suffisamment évocateurs pour affirmer l'existence d'une architecture chrétienne. Le culte était célébré dans des maisons individuelles pour échapper aux regards indiscrets et éviter toute difficulté. Les découvertes de Doura Europos, en Syr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-architecture/#i_759

ÉPICTÈTE (50 env.-env. 130)

  • Écrit par 
  • Ilsetraut HADOT
  •  • 1 973 mots

Dans le chapitre « L'influence d'Épictète »  : […] Dans l'Antiquité, Épictète a exercé une influence sur Marc Aurèle, puis sur le néoplatonisme tardif. On peut dire que la clef des Pensées de Marc Aurèle réside dans la théorie des trois « lieux » philosophiques que l'on trouve chez Épictète : chaque sentence rédigée par l'empereur-philosophe est, en effet, un exercice qui se rapporte à un, deux ou trois de ces lieux (cf. P.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epictete/#i_759

ESSÉNIENS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 224 mots

La secte juive des esséniens, fondée vers ~ 150 et qui disparaîtra deux siècles plus tard vers 68 après J.-C., a bénéficié d'une connaissance nouvelle avec la découverte, depuis 1947, d'un nombre important de manuscrits recueillis lors des fouilles du Khirbet Qumrān, sur la rive nord-ouest de la mer Morte. Les textes ont ranimé les querelles autour d'une thèse qu'Ernest Renan avait ainsi formulée  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esseniens/#i_759

FESTUGIÈRE ANDRÉ-JEAN (1898-1982)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 713 mots

Né le 15 mars 1898 à Paris, A.-J. Festugière fit ses études aux lycées Condorcet et Louis-le-Grand, s'ouvrant ainsi les portes d'une brillante carrière universitaire dont il parcourut avec beaucoup de succès les traditionnelles premières étapes : l'École normale supérieure (1918), l'agrégation (1920), les Écoles françaises de Rome (1920-1921) et d'Athènes (1921-1922). Mais, en 1923, lors d'une vis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-jean-festugiere/#i_759

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les cultes orientaux et le christianisme »  : […] Si l'hellénisation et la romanisation de la religion gauloise sont plus apparentes que réelles, l'introduction des cultes orientaux à mystères, d'une part, et du christianisme, d'autre part, devait transformer complètement la conscience religieuse des Occidentaux et en particulier des Gallo-Romains, dans certaines régions et dans certains milieux (plutôt, d'ailleurs, les milieux urbains et les mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_759

GNOSTICISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT, 
  • Michel TARDIEU
  •  • 10 629 mots

Dans le chapitre « Composantes caractéristiques »  : […] Qu'est-ce donc qui caractérise le gnosticisme ? Pourquoi a-t-il été rejeté aussi bien par Clément d'Alexandrie que par Plotin ? Il y a tout d'abord une raison commune aux chrétiens et aux philosophes. À leurs yeux, le gnosticisme ruine toute morale. Plotin reproche aux gnostiques de ne jamais parler de la vertu : « Or, dit, sans la vertu, Dieu n'est qu'un nom » (II, ix , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnosticisme/#i_759

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 419 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La nouvelle idéologie »  : […] Si l'unité politique des Grecs dans l'Empire romain, puis et surtout dans l'Empire byzantin, contribua au développement de la conscience de leur unité en tant que peuple, des idéologies nouvelles, étrangères, voire opposées à celles de la Grèce classique, l'éloignaient de plus en plus de son passé. En effet, jusqu'au v e  siècle, on assiste à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_759

GRÉGOIRE DE NAZIANZE saint (330 env.-env. 390)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 582 mots

Grégoire, né à Arianze, près de Nazianze, en Cappadoce, est, avec Basile de Césarée et Grégoire de Nysse, l'un des trois Cappadociens qui ont donné à la théologie orthodoxe, aussi bien orientale qu'occidentale, sa première systématisation et sa première formulation classique. Par rapport aux deux autres, et par rapport à tout son siècle, il se distingue par une sensibilité délicate, une finesse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nazianze/#i_759

HADOT PIERRE (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Michel TARDIEU
  •  • 1 847 mots

Dans le chapitre « Méthodologie de la compréhension des œuvres philosophiques de l'Antiquité »  : […] Vers le milieu du iv e  siècle, un illustre professeur, Marius Victorinus, qui occupait à Rome une chaire de rhétorique et avait sa statue au forum de Trajan, converti sur le tard au christianisme, met tout son talent dialectique à combattre l'hérésie trinitaire d'Arius. Les traités polémiques écrits par lui sont à ce point obscurs, dit saint Jérô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-hadot/#i_759

JÉRUSALEM

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF, 
  • Gérard NAHON
  •  • 6 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La Jérusalem biblique et postbiblique »  : […] Les fouilles établissent que la «  cité de David » fut fondée à l'époque cananéenne au début de l'Âge du bronze, qu'elle fut pourvue d'un rempart au Bronze moyen et d'édifices monumentaux avant la conquête de David. Il est question, dans la Genèse, de la ville de Salem : son roi, Melchisédech, « prêtre du Dieu suprême », bénit Abraham ; selon le Psaume LXXVI, Salem est identique à Jérusalem. Sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerusalem/#i_759

JUDAS ÉVANGILE DE

  • Écrit par 
  • Simon MIMOUNI
  •  • 959 mots

Durant les deux premiers siècles de formation du christianisme, de nombreux évangiles ont été composés. Certains ont été canonisés et d'autres sont restés apocryphes. Tous démontrent l'extrême diversité doctrinale des communautés chrétiennes. L'Évangile de Judas est un de ces évangiles écrits par les premiers chrétiens, à l'époque où ils tentent de définir qui est Jésus et comment le suivre. Il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangile-de-judas/#i_759

LEPELLEY CLAUDE (1934-2015)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 705 mots

Historien de l’Antiquité tardive et de l’Afrique du Nord, Claude Lepelley, né à Saint-Maurice en 1934, est admis à l’agrégation d’histoire en 1957 après de brillantes études. L’année suivante, son affectation le conduit en Tunisie où il enseigne pendant deux ans, avant d’effectuer son service militaire à Alger jusqu’en 1962. Ses années algériennes sont marquées par un engagement humaniste contre l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-lepelley/#i_759

LES VOIES DE LA CRÉATION EN ICONOGRAPHIE CHRÉTIENNE. ANTIQUITÉ ET MOYEN ÂGE, André Grabar - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 985 mots

Dans sa synthèse sur l'iconographie de l'art chrétien, André Grabar (1896-1990) étudie les interprétations des sujets religieux que donnent les images durant l'Antiquité et le Moyen Âge. Le thème de l'étude est neuf, même s'il se situe dans le droit fil des précédents travaux de l'auteur sur L'Empereur dans l'art byzantin (Strasbourg, 1936), sur l'apport de la vie religieuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voies-de-la-creation-en-iconographie-chretienne-antiquite-et-moyen-age/#i_759

LITURGIE CATHOLIQUE DE L'EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Noël BEZANÇON
  •  • 2 120 mots

Dans le chapitre « L'acte originel et sa célébration »  : […] L'originalité du christianisme, c'est que tout s'y ramène à un homme, Jésus de Nazareth, le « Christ » (en grec, celui qui est investi, par une « onction », de toute la puissance de Dieu). Beaucoup plus qu'un fondateur, il est reconnu comme la « Parole de Dieu », le « Fils de Dieu », ayant avec Dieu un tel lien qu'en lui c'est Dieu qui se rend présent. Déjà dans les Évangiles, en particulier celu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liturgie-catholique-de-l-eucharistie/#i_759

MANUSCRITS - Histoire

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Geneviève HASENOHR, 
  • Jean VEZIN
  •  • 7 355 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le codex et la littérature chrétienne »  : […] Si, au lieu de considérer la littérature antique, nous examinons les vestiges de textes chrétiens conservés, la perspective devient tout à fait différente. Sur la quinzaine de documents qu'il est possible d'attribuer au ii e  siècle – qu'il s'agisse de fragments bibliques, d'évangiles, d'apocryphes, du Pasteur d'Hermas ou du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-histoire/#i_759

MARROU HENRI IRÉNÉE (1904-1977)

  • Écrit par 
  • André MANDOUZE
  •  • 1 109 mots

La richesse du cursus de Henri Irénée Marrou, l'un des historiens de l'Antiquité les plus complets, se présente d'abord lui-même avec la richesse d'un cursus qui se passe de commentaires : reçu premier à l'École normale supérieure en 1925, deuxième à l'agrégation d'histoire et géographie en 1929, membre de l'École française de Rome de 1930 à 1932, chargé de conférences à l'Institut français de Nap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-irenee-marrou/#i_759

MÉLANIE LA JEUNE sainte (383-439)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 248 mots

Valeria Melania appartenait à une très grande famille romaine. On l'appelle Mélanie la Jeune pour la distinguer de sa grand mère, Mélanie l'Ancienne (350 env.-410). À quatorze ans, elle fut mariée à Valerius Pinianus et eut de lui deux enfants, qui moururent en bas âge ; les époux résolurent de quitter le monde et de vivre dans l'ascèse, mais l'intervention de l'impératrice Serena fut nécessaire p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melanie-la-jeune/#i_759

MESSIANISME

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 7 914 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les cycles juifs »  : […] Surgi à l'intérieur du peuple à l'époque de la captivité à Babylone, le messianisme juif est caractérisé par la croyance en la venue d'un descendant de David, qui, envoyé par Dieu en vue de délivrer les Juifs du joug des païens, ramènerait les exilés et rétablirait le culte du Temple, cependant qu'une ère de perfection morale et de félicité se trouverait établie pour Israël et l'humanité tout ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messianisme/#i_759

MOYEN ÂGE - La littérature latine savante

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 3 268 mots

Dans le chapitre « La tradition antique détruite et sauvée (VIe-Xe s.) »  : […] Il fallait d'abord survivre à la barbarie. Dès le vii e siècle, la plupart des écoles latines allaient être fermées. Mais on disposait de plusieurs messages, qui venaient d'Augustin, Martianus Capella, Boèce et Cassiodore. Ils disaient que la culture antique, représentée surtout par Virgile, Cicéron, Platon et Aristote, pouvait s'accorder à la tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-litterature-latine-savante/#i_759

NUBIE ROYAUMES CHRÉTIENS DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Après la destruction par les Axoumites du royaume de Méroé, qui contrôla jusqu'au iii e  siècle le haut Nil de la première à la sixième cataracte, trois royaumes émergent : du nord au sud, Nobatia (dont le nom vient des Nobates, tribus païennes de pasteurs installés dans le sud de l'Égypte), Maqurra et Alodia (ou Aloa) dont les capitales respectiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaumes-chretiens-de-nubie/#i_759

OASIS ÉGYPTIENNES, archéologie

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 5 652 mots

Dans le chapitre « L'oasis de Kharga »  : […] Cette oasis s'étend de manière discontinue sur une longueur de 185 kilomètres, de Kharga, la capitale, au nord, à Douch, le point le plus méridional, entre la latitude de Louxor et celle d'Assouan, dans la vallée. Sa largeur oscille entre 20 et 80 kilomètres et elle est reliée à la vallée par une route asphaltée de Kharga à Assiout. Sa superficie a beaucoup régressé depuis l'Antiquité comme le mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oasis-egyptiennes-archeologie/#i_759

OROSE (1re moitié Ve s.)

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 595 mots

Dans le chapitre « Du passé païen aux « temps chrétiens » »  : […] Quelques années plus tôt, en 410 exactement, la prise de Rome par les Goths d'Alaric et le sac qui s'en était suivi avaient profondément choqué les esprits. Pour la première fois depuis l'invasion gauloise de 387 avant Jésus-Christ, un ennemi entrait en vainqueur dans la « Ville éternelle ». Les païens virent là un châtiment divin : Rome était punie pour avoir abandonné les dieux qui avaient fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orose/#i_759

OSROÈNE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 648 mots

Nom que porte dans l'Antiquité un royaume situé dans le nord-ouest de la Mésopotamie, dans la région d'Édesse (Urfa ou Osroé). Bornée sur trois côtés par le Habbour et l'Euphrate, avec les monts Masios pour limite septentrionale, l'Osroène était l'ancien Bît-Adini, royaume fondé au début du x e  siècle avant l'ère chrétienne par les Araméens et qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osroene/#i_759

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 547 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Archéologie paléochrétienne »  : […] Depuis les années 1970, les découvertes archéologiques, les recherches faites pour constituer des séries d'objets et étudier leur diffusion, la juste pondération des analyses stylistiques par l'étude des techniques et des conditions de fabrication, le souci, enfin, de ne pas surinterpréter par un symbolisme religieux exacerbé l'iconographie héritée du paganisme conduisent peu à peu à réviser la n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_759

PATRIMOINE, art et culture

  • Écrit par 
  • Jean-Michel LENIAUD
  •  • 10 147 mots

Dans le chapitre « Tri, critères de tri désignification »  : […] Le triomphe du christianisme sur le paganisme à la fin du iv e  siècle met en place un nouveau processus patrimonial. Que faire d'un passé qui, religieusement et culturellement, paraît en total désaccord avec la religion nouvelle ? Que faire des temples et des lieux sacrés antérieurs ? Les détruire, les abandonner, les réutiliser comme églises chr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-art-et-culture/#i_759

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 815 mots

Dans le chapitre « L'idée de philosophie chrétienne »  : […] On a souvent salué dans la patristique l'aurore de la philosophie chrétienne ( Étienne Gilson, Claude Tresmontant) ; les Pères de l'Église, dans leur réflexion sur le message évangélique, auraient été amenés à dégager les notions philosophiques qui y étaient impliquées, par exemple l'idée de création, l'idée de personne ou de liberté personnelle, le sens de l'histoire, l'identification de Dieu av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patristique/#i_759

PIETRI CHARLES (1932-1991)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SALAMITO
  •  • 871 mots

Charles Pietri a été l’un des plus grands spécialistes de l'histoire du christianisme. Né à Marseille le 18 avril 1932, khâgneux au lycée Thiers, Charles Pietri entre en 1952 à l'École normale supérieure. Après l'agrégation d'histoire et un séjour à l'École française de Rome, il est attaché de recherche au C.N.R.S., assistant à la Sorbonne, maître assistant à l'université de Lille, puis maître de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-pietri/#i_759

POLITIQUE - La philosophie politique

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 10 294 mots

Dans le chapitre « Le christianisme et l'Empire romain »  : […] Parmi les religions transcendantes, c'est le christianisme qui, en Occident, l'a emporté. Une des raisons (non l'unique) de son succès se trouve dans le fait que, très tôt, il s'organise comme Église (assemblée) ouverte à tous, sans condition de race, tradition, richesse, langue, condition juridique. Cette organisation est du type de celle de l'Empire par son esprit universaliste qui fait qu'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-philosophie-politique/#i_759

MILVIUS BATAILLE DU PONT (312)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 200 mots
  •  • 2 médias

Au début du iv e  siècle, quatre empereurs se partagent l'Empire, dont deux en Occident : Maxence en Italie et Constantin sur le Rhin. Ce dernier décide en 312 de partir dans la péninsule affronter son rival. Il engage la bataille décisive le 28 octobre, à quelques kilomètres au nord de Rome, près du pont Milvius , après avoir reçu en songe, selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-du-pont-milvius/#i_759

PROHIBITION DES CULTES PAÏENS

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

En 313, l'édit de Milan de l'empereur Constantin avait accordé la liberté de culte à tous les habitants de l'Empire. Au fur et à mesure que le christianisme devient majoritaire dans les villes, la législation devient de plus en plus défavorable aux anciennes religions dont les tenants sont qualifiés de païens ( pagani , habitants des campagnes restés fidèles aux religions tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prohibition-des-cultes-paiens/#i_759

PUECH HENRI-CHARLES (1902-1986)

  • Écrit par 
  • Michel TARDIEU
  •  • 1 378 mots

Né à Montpellier, Henri-Charles Puech entre, après sa licence ès lettres, à l'École normale supérieure, où il passe la licence (1922), puis l'agrégation de philosophie (1924). Après son service militaire , il devient pensionnaire de la fondation Thiers jusqu'en 1929. Il fréquente les cercles surréalistes avec celui qui restera son compagnon de toujours, Raymond Queneau, d'un an son cadet. En 1927 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-charles-puech/#i_759

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Septime Sévère »  : […] La mort de Commode ouvrit, comme autrefois celle de Néron, une crise grave. Les armées de province ne supportèrent pas la comédie que jouaient à Rome les prétoriens, qui après trois mois de règne tuèrent l'excellent Pertinax et donnèrent la pourpre à Didius Julianus, qui leur promettait davantage. L'armée du Danube marcha sur Rome et imposa son chef, Septime Sévère. Il dut se débarrasser de deux r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_759

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 5 457 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dioclétien et la tétrarchie (284-305) »  : […] Pour la première fois depuis longtemps un règne allait durer plus de vingt ans et se terminer par une abdication volontaire. Tels furent la chance et le mérite de Dioclétien, cet officier dalmate dont l'esprit organisateur et ingénieux créa les institutions du « Bas-Empire », en systématisant l'œuvre de ses prédécesseurs depuis Septime Sévère. Arrivé au pouvoir dans l'idée de régner seul, il en vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-antiquite-tardive/#i_759

SACREMENTS

  • Écrit par 
  • Louis-Marie CHAUVET, 
  • Jean TROUILLARD
  • , Universalis
  •  • 3 801 mots

Dans le chapitre « La théurgie païenne »  : […] Si on l'abstrait du contexte théologique dans lequel elle s'est développée pendant les derniers siècles du paganisme antique, la notion de théurgie rejoint celle de sacrement. C'est une structure élémentaire de la vie religieuse, et, comme telle, elle peut s'insérer dans des ensembles hétérogènes. Car, conformément à l'étymologie ( théou-ourgia ), elle se définit comme une ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrements/#i_759

SALLUSTE ou SALLOUSTIOS (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 393 mots

Né en Gaule au début du iv e siècle, nommé préfet d'Orient en 361, Saturninus Sallustius Secundus joue un grand rôle politique pendant les règnes de l'empereur Julien l'Apostat (qui lui dédie son Discours sur Hélios-Roi ) et de ses successeurs, Jovien et Valentinien. Il meurt probablement en 372. C'est dans le cadre du mouve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salluste-salloustios/#i_759

STOÏCISME

  • Écrit par 
  • Jacques BRUNSCHWIG, 
  • Urs EGLI
  •  • 7 430 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'influence du stoïcisme »  : […] Peu après avoir régné sur le monde, en Marc Aurèle, le stoïcisme disparaît comme école philosophique ; mais son influence qui s'était déjà exercée à grande distance culturelle (par exemple, chez Philon le Juif), ne meurt pas avec lui. Le christianisme, pour conceptualiser la foi nouvelle et « récupérer » la sagesse païenne, s'adressa d'abord à lui, ensuite seulement au platonisme et au néo-platon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoicisme/#i_759

SYNÉSIUS DE CYRÈNE (entre 370 et 375-apr. 413)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 493 mots

Rhéteur, philosophe néo-platonicien, puis, après sa conversion, évêque chrétien. Synésius, né à Cyrène en Libye, fut initié à la philosophie et à la science (astronomie et mathématiques) par la célèbre Hypatie, à Alexandrie. Il conserva toute sa vie une double fidélité, typiquement platonicienne, à la vie intérieure et à l'engagement politique. Personnalité influente de Cyrénaïque, Synésius assuma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synesius-de-cyrene/#i_759

TATIEN, grec TATIANOS (120 env.-apr. 173)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 357 mots

Disciple de Justin, apologiste établi à Rome au ii e  siècle, Tatien se convertit au christianisme et devient à son tour apologiste de la religion chrétienne. Il rejette les auteurs grecs classiques et leurs valeurs morales, qu'il juge dépravées, et dénonce leur intellectualisme, auquel il préfère la philosophie « barbare » des chrétiens. Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatien-tatianos/#i_759