STEAD CHRISTIAN KARLSON (1932- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et romancier néo-zélandais, Christian Karlson Stead se fit connaître sur la scène littéraire internationale comme critique grâce à The New Poetic : Yeats to Eliot (1964), essai sur la poésie moderne devenu un ouvrage de référence.

Né le 17 octobre 1932 à Auckland, Christian Karlson Stead étudie à l'université de sa ville natale, où il obtient une licence en 1954 et une maîtrise en 1955. Il poursuit son cursus à l'université de Bristol, en Angleterre, et obtient le titre de docteur en 1961. Sa thèse remaniée sera précisément à l'origine de The New Poetic : Yeats to Eliot. De 1959 à 1986, il enseigne à l'université d'Auckland et devient titulaire de la chaire de littérature anglophone en 1968. Son premier recueil de poésie, Whether the Will Is Free : Poems 1954-62, paraît en 1964. Dans le suivant, Crossing the Bar (1972), Stead proteste contre la guerre du Vietnam, dénonce l'inhumanité et l'irresponsabilité des autorités au pouvoir. Parmi ses derniers volumes de poésie, citons Quesada : Poems 1972–1974 (1975), Paris (1984), Between (1988), Voices (1990), Straw into Gold : Poems New and Selected (1997), The Right Thing (2000) et The Red Tram (2004), The Black River (2007).

Le premier roman de Stead, Smith's Dream (1971), s'inspire de la fantasy et imagine une Nouvelle-Zélande devenue fasciste. Le livre fut adapté au cinéma sous le titre Sleeping Dogs (1977). D'autres ouvrages de fiction suivront, tels que le recueil de nouvelles Five for the Symbol (1981) ainsi que les romans All Visitors Ashore (1984), The Death of the Body (1986, Je ne suis pas ce corps), Sister Hollywood (1989), The End of the Century at the End of the World (1992), The Singing Whakapapa (1994), Villa Vittoria (1997) et Talking About O'Dwyer (1999). Mentionnons également Mansfield (2004), qui prend pour sujet l'écrivain Katherine Mansfield, et My Name Was Judas (2006, Mon nom était Judas).

Critique littéraire, C. K. Stead a publié, outre The New Poetic, les essais In the Glass Case : Essays on New Zealand Literature (1981), Answering to the Language (1989), The Secret History of Modernism (2001) et Kin of Place : Essays on 20 New Zealand Writers (2002). Il a également publié un livre de Mémoires, intitulé South-West of Eden : A Memoir, 1932-1956 (2010).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« STEAD CHRISTIAN KARLSON (1932- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-karlson-stead/