CHRISTIAN IV (1577-1648) roi de Danemark et de Norvège (1588-1648)

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 499 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne, champ de bataille de l'Europe »  : […] La révolte de Bohême de 1618 peut être considérée comme le début de la guerre de Trente Ans. Mais il ne s'agit encore que de querelles entre États et princes. Le 23 mai 1618, les représentants de l'Empereur sont défenestrés à Prague, et l'aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Les révoltés constituent un Landtag et un Directoire. Les Bohémiens déposent Ferdinand et é […] Lire la suite

COPENHAGUE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET
  •  • 1 633 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] C'est dans des documents datant du xi e  siècle que la ville a commencé à être mentionnée, sous le nom de Hafn (port). Elle prit par la suite le nom de Kaupmannahafn (port des marchands), qui a donné København (Copenhague) en danois. La pêche au hareng, très abondant dans l'Øresund à l'époque, et le commerce du poisson ont joué un rôle déterminant dans sa création. Une agglomération existait déj […] Lire la suite

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le règne de Christian IV »  : […] Ainsi, au début du xvii e  siècle, sous Christian IV (1588-1648), la monarchie dano-norvégienne apparaissait-elle riche, le péage étant considéré comme propriété personnelle du roi. En revanche, la pêche déclinait et la navigation était entre les mains des Hollandais, successeurs des Hanséates, grands intermédiaires du marché baltique. Le Danemark déploya de grands efforts pour jouer un rôle à la […] Lire la suite

FRÉDÉRIC III (1609-1670) roi de Danemark et de Norvège (1648-1670)

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 489 mots

Second fils de Christian IV et d'Anne Catherine de Brandebourg, Frédéric est, encore enfant, coadjuteur de Brême, de Verden et de Halberstadt, mais perd ses possessions d'abord en 1629, puis définitivement en 1645. Époux de Sophie-Amélie de Brunswick-Lunebourg (1643), le futur Frédéric III se querelle avec le maréchal comte Bille pendant la campagne du Slesvig-Holstein contre la Suède (1643-1645) […] Lire la suite

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 720 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Marchands et armateurs scandinaves »  : […] Pourtant, le littoral atlantique n'échappait pas à l'expansion économique du xvi e  siècle et les comptoirs hanséatiques reculaient sous la poussée des actifs marchands et armateurs scandinaves. Même le quai germanique de Bergen n'échappait pas à cette pénétration. Mais les rouliers hollandais vinrent bientôt remplacer les Hanséates pour s'implanter dans toutes les activités économiques norvégien […] Lire la suite

SCHÜTZ HEINRICH

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 1 376 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les voyages à Dresde et au Danemark (1630-1672) »  : […] Schütz retourne à Dresde en 1630. Malgré les rivalités et les difficultés dues à la guerre, il s'efforce d'y maintenir une vie musicale. En 1633, il sollicite un congé et se rend au Danemark, qui avait retrouvé la paix. Dans l'entourage de Christian IV, il compose des œuvres de circonstance pour les noces du prince Christian IV avec Magdalena Sibylla de Saxe, la dernière fille de Johann Georg. En […] Lire la suite

TRENTE ANS GUERRE DE

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 3 271 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Enjeux du conflit : les interventions étrangères »  : […] Comme il n'avait pas été réglé par la victoire de l'Empereur sur la révolte de Bohême, le conflit n'a cessé de rebondir à mesure que des intérêts nouveaux – et plus généraux – s'y sont trouvés engagés. Il est certain que les princes protestants redoutaient que l'Empereur n'établît son autorité sur toute l'Allemagne, n'y augmentât son autorité personnelle et n'y imposât le catholicisme. C'est cette […] Lire la suite