CHOSES VUES, Victor HugoFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un recueil disparate

Si Choses vues a connu dès sa parution un grand succès, le texte établi était loin d'être définitif. Il n'a cessé durant un siècle de s'enrichir de fragments demeurés inédits qui, très disparates, rendaient toujours plus délicate la mise au point d'une édition logique et ordonnée. Certains éditeurs ont donc tenté de donner une unité à ce qui n'en avait guère, en classant les textes en fonction de la chronologie des faits relatés et non de la rédaction et en les faisant artificiellement apparaître comme les pages d'un journal intime. D'autres se sont tenus aux indications des manuscrits, laissant côte à côte, sans les unifier, les grands blocs auxquels l'auteur avait donné un titre particulier : « Journal de ce que j'apprends chaque jour », « Faits contemporains » et « Le Temps présent ».

Par-delà leur diversité, ces écrits ont en commun d'avoir, pour la plupart, été rédigés entre 1844 et 1851, c'est-à-dire à une période où Hugo délaisse la création littéraire – hormis son grand projet Jean Tréjean, qui deviendra Les Misères puis Les Misérables –, pour se consacrer à la vie publique. Il est entré à l'Académie française en 1841 ; il est fait pair de France en 1845 ; il est élu député de Paris en 1849. Par ailleurs, en 1843, il a perdu sa fille Léopoldine, accidentellement noyée dans la Seine avec son mari. Le fait d'être devenu un observateur privilégié des lieux de pouvoir et de mondanité semble se conjuguer avec le deuil qui est le sien et le désir de ne pas parler de soi, pour donner aux textes qui composent Choses vues un statut particulier. Comme si Hugo, à la manière d'un greffier, s'effaçait de son texte pour faire de celui-ci un compte rendu impersonnel.

S'il n'écrit ni de lui-même, ni pour lui-même, et pas davantage pour ses contemporains, c'est qu'il s'adresse à la postérité. Léguer aux lecteurs du futur le carnet de bord d'un grand témoin du xixe siècle et sauvegarder ainsi des informations dont il aura été l'un des rar [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « CHOSES VUES, Victor Hugo - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/choses-vues/