CHLOROQUINE ET HYDROXYCHLOROQUINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Effets biologiques de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine

La chloroquine et l’hydroxychloroquine sont utilisées dans le traitement et la prévention du paludisme, mais aussi dans le traitement de différentes formes de lupus (érythémateux, systémique et discoïde) et de la polyarthrite rhumatoïde. Les modes d’action dans ces situations physiopathologiques différentes ne sont pas complètement élucidés. Dans le cas du paludisme, ces molécules ont surtout un effet majeur sur les Plasmodium au stade érythrocytaire. Le parasite digère l’hémoglobine et en libère la partie hème, qui est toxique pour le Plasmodium, mais qu’il détoxifie dans une de ses vacuoles. La chloroquine et l’hydroxychloroquine se lieraient à la protoporphyrine IX dérivée de l’hème et empêcheraient cette détoxification. Ce processus est amplifié par le fait que ces deux molécules s’accumulent dans la vacuole pour atteindre jusqu’à 1 000 fois la concentration du milieu extérieur. Dans le cas du lupus et de la polyarthrite rhumatoïde, maladies à composante immunologique, le mode d’action est différent, plus complexe et encore moins connu. Il est établi que la chloroquine et l’hydroxychloroquine interfèrent avec la physiologie des vésicules membranaires présentes dans les cellules du patient (endosomes, phagosomes, lysosomes, autophagosomes…). Elles s’accumulent dans ces vésicules et en perturbent le rôle, d’une part en alcalinisant leur contenu (la modification du pH altère l’activité des enzymes qui assurent les fonctions de ces organites), et, d’autre part, en interférant avec leurs mouvements (action sur le trafic intracellulaire et sur la libération d’effecteurs de l’immunité). C’est donc l’ensemble du métabolisme cellulaire en général et la physiologie particulière de certains types cellulaires (comme les cellules nerveuses, sécrétrices, immunitaires, rétiniennes, etc.) qui sont susceptibles d’être affectés par ces molécules, ce qui explique la diversité de leurs effets. Ainsi, lorsque la chloroquine et l’hydroxychloroquine sont utilisées dans le traitem [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Relation entre quinoléine et molécules antipaludéennes

Relation entre quinoléine et molécules antipaludéennes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Jair Bolsonaro préconisant l’usage de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19, 2020

Jair Bolsonaro préconisant l’usage de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19, 2020
Crédits : Jair Bolsonaro in Facebook/ AFP

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « CHLOROQUINE ET HYDROXYCHLOROQUINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chloroquine-et-hydroxychloroquine/