CHLOROQUINE ET HYDROXYCHLOROQUINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le noyau quinoléine

La quinine possède un noyau aromatique hétérocyclique appelé quinoléine (ou quinoline), sur lequel est greffée une chaîne latérale et qui se trouve être présent dans de nombreuses molécules d’origine végétale dotées de propriétés pharmacologiques : alcaloïdes du quinquina, de l’arbre Galipea longifolia à activité anti-Leishmania, réserpine de Rauwolfia serpentina, etc.

L’histoire de ces substances naturelles croise celle de la chimie des colorants qui s’élabore en Allemagne dans les années 1830. Une substance huileuse (öl en allemand) est extraite par Friedlieb Ferdinand Runge (1794-1867) en 1834 du distillat de charbon (goudron de houille). Elle est fractionnée en huiles dites rouge, bleue et blanche (Rothöl, Blauöl, Weissöl). En 1842, Charles Gerhardt (1816-1856) montre que l’huile blanche est identique au noyau aromatique de la quinine. Cette découverte donnera le nom de quinoléine à cette structure chimique. Les quinoléines du goudron de houille sont abondantes, peu onéreuses et surtout faciles à utiliser dans des synthèses organiques très diversifiées. En effet, substitué par un nombre incalculable de chaînes latérales différentes, le noyau quinoléine se retrouve dans beaucoup de molécules d’intérêt pharmaceutique (en cardiologie, parasitologie, maladies microbiennes, etc.) ou utilisées dans différents domaines de la chimie industrielle (base de synthèse organique, colorants, diodes électroluminescentes organiques). Parmi ces molécules, certaines ont une forte activité contre les agents du paludisme et vont servir de substituts à la quinine.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Relation entre quinoléine et molécules antipaludéennes

Relation entre quinoléine et molécules antipaludéennes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Jair Bolsonaro préconisant l’usage de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19, 2020

Jair Bolsonaro préconisant l’usage de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19, 2020
Crédits : Jair Bolsonaro in Facebook/ AFP

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « CHLOROQUINE ET HYDROXYCHLOROQUINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chloroquine-et-hydroxychloroquine/