CHIRURGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Comment redresser un membre

Comment redresser un membre
Crédits : Wellcome Collection ; CC-BY 4.0

photographie

André Vésale

André Vésale
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Joseph Lister et Louis Pasteur

Joseph Lister et Louis Pasteur
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Transfusion sanguine

Transfusion sanguine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Les origines

La plupart des peuples antiques savaient extraire une flèche, ou réduire une fracture à l'aide d'attelles, grâce à des procédés rudimentaires, en général accompagnés d'incantations et de pratiques magiques pour s'assurer la faveur des dieux.

Les Indiens, toutefois, semblent avoir très tôt compris l'intérêt de l'entraînement à la dissection. Susruta (ve s. apr. J.-C.) nous montre les apprentis chirurgiens s'entraînant sur l'animal et même sur les plantes, qui permettent de très fines dissections (incision de la tige creuse de l'iris, dissection des nervures d'une feuille).

En Égypte, le raisonnement déductif, l'observation comparative semblent avoir été en honneur ; les descriptions minutieuses de plusieurs maladies et de leur traitement sont colligées notamment dans le papyrus Smith (xviiie s. av. J.-C.).

Mais en fait c'est Hippocrate, médecin grec vivant au ve siècle avant J.-C., qui débarrassa la médecine des multiples pratiques magiques et empiriques dont elle était presque exclusivement faite. On sait qu'Hippocrate est considéré comme le véritable créateur de la médecine, pour son esprit méthodique dans l'observation des malades, son sens du raisonnement déductif, son humanisme enfin (primum non nocere). La part de la chirurgie est certes modeste dans son œuvre, mais elle participe du même esprit nouveau.

Les invasions barbares, qui balayent les civilisations méditerranéennes au début de l'ère chrétienne, paralysent l'évolution. L'héritage toutefois n'est pas perdu. Transcrit par Byzance, puis par la civilisation arabe, notamment sous forme de manuscrits, l'enseignement hippocratique sera retrouvé au Moyen Âge. Mais, bien qu'à cette époque l'on possède les écrits d'Hippocrate, ceux de Galien, des Alexandrins, voire des Arabes, on ne sait pas en tirer un juste parti. Ils ne servent que d'appoints pour être cités, souvent mal à propos, dans des querelles empiriques et dogmatiques. Les écrits et les manuscrits du temps nous font fort bien voir le mélange de mysticisme et de cruauté qui prévaut alors. Pour l'homme du Moyen Âge, chrétien à part entière, la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHIRURGIE  » est également traité dans :

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 342 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Régions abdominales et voies d'abord »  : […] Neuf régions découpent la paroi abdominale . On les délimite artificiellement ainsi : deux verticales unissent le milieu de l'arcade crurale au rebord inférieur du thorax ; une horizontale supérieure passe par le sommet des 10 es  côtes et une horizontale inférieure par les épines iliaques antérieures et supérieures. Ainsi sont délimitées trois régions médianes, de haut en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdomen/#i_10455

ACQUAPENDENTE GIROLAMO FABRICI D' (1533-1619)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 413 mots

Lorsque Fallope mourut, en 1562, l'université de Padoue chargea Girolamo Fabrici, pourtant dépourvu de titres, de diriger les démonstrations d'anatomie ; son talent le fit nommer, trois ans plus tard, à la chaire de chirurgie puis, en 1571, à celle d'anatomie de cette université. Il fut, dans la première, un maître déconseillant les audaces dangereuses et recherchant, dans la chirurgie, plus la g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquapendente-girolamo-fabrici-d/#i_10455

ANESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis BONNET, 
  • François CHAST
  •  • 4 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Déroulement de l'anesthésie générale »  : […] L'anesthésie générale peut se diviser en trois parties : l' induction , l' entretien et le réveil . L'anesthésie est précédée d'une prémédication (consistant habituellement à administrer une benzodiazépine) qui vise à induire une sédation et à calmer l'anxiété. L'induction de l'anesthésie (endormissement) est réalisée le plus souve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anesthesie/#i_10455

ANESTHÉSIE : PREMIÈRES DÉMONSTRATIONS

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 242 mots

Le 30 mars 1842, à Jefferson (Georgie, États-Unis), un patient, du nom de John Venables, souffrant d'un abcès au cou, est opéré sans douleur grâce à l'emploi d'éther, par Crawford Long (1815-1878). L'intervention ne sera rapportée que sept ans plus tard. Le 11 décembre 1844, toujours aux États-Unis, le dentiste Horace Wells (1815-1848) demande à un bonimenteur de foire, Gardner C. Colton, de lui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anesthesie-premieres-demonstrations/#i_10455

ANTISEPSIE ET ASEPSIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 585 mots
  •  • 1 média

Classiquement, l’histoire de la chirurgie est scandée par deux dates : l’année 1846, au cours de laquelle l’anesthésie à l’éther est utilisée pour la première fois ; l’année 1867, au cours de laquelle le chirurgien britannique Joseph Lister (1827-1912) décrit le succès d’une méthode, l’antisepsie, permettant de combattre les infections postopératoires, qui grèvent lourdement le bilan de la chirur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisepsie-et-asepsie/#i_10455

APPENDICITE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 1 081 mots

Affection très fréquente, l'appendicite peut encore, de nos jours, avoir des conséquences graves. Anatomiquement, l'appendice peut être atteint à divers degrés : appendicite catarrhale, où l'appendice est simplement œdématié et hypervascularisé ; appendicite purulente (empyème appendiculaire) ; gangrène et perforation enfin. Les organes de voisinage (cæcum, intestin grêle, épiploon) vont réagir p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appendicite/#i_10455

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sténose »  : […] Une plaque peut augmenter progressivement de volume jusqu'à dépasser les capacités compensatrices du remodelage artériel. La lumière commence alors à se déformer : la saillie de la plaque rétrécit peu à peu l'artère, déterminant une sténose (du grec sténos , « étroit »). Passé un certain degré de sténose (généralement supérieur à 75 p. 100 du calibre originel de la lumière ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/#i_10455

BARNARD CHRISTIAAN (1922-2001)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 1 164 mots

Figure de la chirurgie cardiaque, le Sud-Africain Christiaan Barnard naît en 1922 dans la petite ville de Beaufort West (Cap-Ouest), dans une famille de quatre enfants dont le père est un pasteur protestant. Après avoir entrepris ses études primaires dans sa ville natale, il poursuit ses études universitaires et médicales au Cap. Reçu docteur en médecine en 1946, il exerce pendant plusieurs années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiaan-barnard/#i_10455

BLALOCK ALFRED (1899-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 228 mots

Chirurgien américain, qui, avec la pédiatre et cardiologue Helen B. Tanssig a mis au point un traitement chirurgical pour les enfants affectés par la tétralogie de Fallot, encore connue sous le nom de « bébés bleus ». Après ses études à l'université de Georgie Blalock entra en 1918 à l'École de médecine de la John Hopkins University où il reçut son diplôme de docteur en médecine en 1922. De 1925 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-blalock/#i_10455

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La chirurgie »  : […] Dès le milieu du xviii e  siècle, Helvetius puis son élève Le Dran montrent, grâce à l'étude du cancer du sein, que les tumeurs ont, avant de se généraliser, une évolution d'abord locale puis locorégionale. La conclusion logique qu'ils en tirent est qu'il faut ôter la tumeur chirurgicale le plus précocement possible. En fait, la chirurgie n'a pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_10455

CARDIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUFILS, 
  • Robert SLAMA
  •  • 4 117 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cathétérisme, circulation extracorporelle, chirurgie d'avant-garde »  : […] Après la guerre apparaissent les anticoagulants, la pénicilline. À l'automne de 1947, à Paris, un grand camion noir portant en lettres d'or le nom d'une firme américaine livre à la Pitié le premier électrocardiographe avec les douze dérivations que nous utilisons aujourd'hui, bientôt enrichies de la dérivation œsophagienne et des dérivations endocavitaires initiées par Paul Puech, à Montpellier. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiologie/#i_10455

CARREL ALEXIS (1873-1944)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 696 mots

Chirurgien, sociologue et biologiste, qui a reçu en 1912 le prix Nobel de physiologie et de chirurgie physiologique pour la mise au point d'une méthode de suture des vaisseaux sanguins et qui jeta les premières bases des études ultérieures sur la transplantation des vaisseaux sanguins et des organes. Carrel fut reçu docteur en médecine (1900) à l'université de Lyon, où il commença ses recherches e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexis-carrel/#i_10455

CELSE, lat. AULUS CORNELIUS CELSUS (Ier s.?)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 615 mots

Le premier livre médical imprimé en latin fut un texte complètement inconnu peu avant la découverte de l'imprimerie, le De medicina libri VIII de Celse ; il venait d'être découvert dans les archives de l'église Saint-Ambroise de Milan par le futur pape Nicolas V qui comprit la valeur de l'ouvrage. Ce livre, publié d'abord à Florence en 1478, connaît de nombreuses rééditions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celse-lat-aulus-cornelius-celsus/#i_10455

CHESELDEN WILLIAM (1688-1752)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 340 mots
  •  • 1 média

William Cheselden est un médecin et chirurgien britannique né le 19 octobre 1688 à Somerby (Leicestershire) et mort le 10 avril 1752 à Bath. Admis à la Royal Society en 1712, Cheselden publie en 1713 un ouvrage qui va faire date : The Anatomy of the Human Body ( Anatomie du corps humain ) . Il existait déjà des descriptions de l'ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-cheselden/#i_10455

CARDIO-VASCULAIRE CHIRURGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 312 mots

1896 L. Rehn : première suture d'une plaie du cœur. 1902 A. Carrel : la technique des anastomoses vasculaires, appliquée à des vaisseaux de calibres différents. 1938 R. Gross : ligature du canal artériel. 1944 C. Craaford : résection de la coarctation aortique. 1945 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardio-vasculaire-reperes-chronologiques/#i_10455

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre NAHON
  •  • 5 106 mots

Discipline chirurgicale « magique », la chirurgie plastique et esthétique fascine par son pouvoir de modelage, de réparation ou d'embellissement. En effet, se confronter à son image corporelle n'est pas toujours gratifiant. Dans une société ou le paraître est roi, qui n'a pas envie, d'être plus beau ou plus séduisant ? Comment résister au désir de coller aux canons de la beauté affichés en perman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie-esthetique/#i_10455

CŒUR - Anatomie du cœur humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 940 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Morphologie »  : […] Le cœur humain est un viscère creux situé dans la cavité thoracique, entre les deux poumons, au carrefour des grosses artères et des grosses veines de l'organisme . Son poids moyen est de 260 grammes. Organe contractile, il engendre la circulation sanguine, joue un rôle essentiel dans le réglage de son débit et dans son adaptation aux variations physiologiques, en particulier à l'effort. Du fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-anatomie-du-coeur-humain/#i_10455

CŒUR - Chirurgie cardiaque

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Christian CABROL
  •  • 6 514 mots
  •  • 2 médias

La chirurgie, qui ne formait qu'un tout au début du xx e  siècle, a dû, à mesure qu'elle progressait, se diviser en spécialités attachées à un organe ou à un système d'organes (chirurgie urinaire, chirurgie digestive, etc.). Ayant pour but la guérison des maladies cardiaques, la chirurgie du cœur est la dernière-née de ces spécialités. Cela s'expl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-chirurgie-cardiaque/#i_10455

DAKIN LIQUEUR DE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 053 mots

Les premiers mois de la Grande Guerre firent la démonstration de la gravité sans précédent des blessures provoquées par l’armement moderne. Phénomène nouveau : sous l’effet des projectiles d’artillerie la grande majorité des plaies étaient infectées par des éclats d’obus, billes de shrapnels, débris de vêtements ou de terre… Gangrène gazeuse, tétanos et septicémies étaient à l’origine d’une mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liqueur-de-dakin/#i_10455

DEBAKEY MICHAEL ELLIS (1908-2008)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 829 mots
  •  • 1 média

Un des plus grands pionniers de la chirurgie cardio-vasculaire, qui a largement contribué à la naissance et à l'extraordinaire essor de cette discipline durant toute la seconde partie du xx e  siècle, développant sans cesse de nouvelles techniques qui ont permis de traiter certaines anomalies et maladies de l'appareil circulatoire. L'Américain Mic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-ellis-debakey/#i_10455

DÉBUTS DE LA CHIRURGIE À CŒUR OUVERT

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 305 mots

Les premières opérations cardiaques, pratiquées surtout depuis 1935, n'abordaient que les lésions des enveloppes cardiaques et des gros vaisseaux adjacents. Elles ne permettaient pas la cure de la majorité des affections cardiaques (malformations congénitales, grosses lésions des valves). Essayée en 1954 par Walton Lillehei, la circulation croisée permit de faire avec succès des interventions à cœ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-de-la-chirurgie-a-coeur-ouvert/#i_10455

DÉBUTS DES TRANSPLANTATIONS D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 252 mots

En 1952, à Paris, l'équipe médicale du professeur Jean Hamburger greffa au jeune Marius Renard un rein prélevé chez sa mère. Cette greffe effectuée par Delinotte et N. Oeconomos fut un succès technique, mais l'enfant mourut au vingt et unième jour. La qualité de l'intervention n'était pas en cause, car, deux ans plus tard à Boston, une greffe de rein faite entre deux jumeaux vrais devait réussir e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-des-transplantations-d-organes/#i_10455

DUPUYTREN GUILLAUME (1777-1835)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 218 mots

Chirurgien d'avant-garde et pathologiste que Balzac prit comme modèle pour camper le médecin Despleins dans Le Médecin de campagne , en raison, peut-être, des origines rurales de Dupuytren, qui naquit à Pierre-Buffière, dans la Haute-Vienne. Il est surtout connu pour sa description de la maladie dite de Dupuytren, qui consiste en une rétractation permanente d'un ou plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-dupuytren/#i_10455

ENDOMÉTRIOSE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 2 843 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Absence de traitement définitif »  : […] Il n’est pas utile de proposer un traitement aux femmes ayant une endométriose asymptomatique sans altération de la fertilité, et il n’est pas démontré que ces femmes doivent même faire l’objet d’une surveillance. Dans les cas d’atteinte à la fertilité, on propose le recours à une aide médicale à la procréation (AMP), en général sous forme de fécondation in vitro (FIV), pour permettre une grosses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/endometriose/#i_10455

ÉPILEPSIE

  • Écrit par 
  • Henri GASTAUT, 
  • François MIKOL
  •  • 6 179 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La chirurgie »  : […] En dehors des cas de lésion expansive, la chirurgie est réservée aux épilepsies pharmacorésistantes. L'intervention la plus pratiquée est la corticectomie sélective, mais elle nécessite de lourdes investigations complémentaires pour reconnaître avec précision le foyer, autrement dit la zone à exciser, explorations fonctionnelles et imageries : EEG couplé à la vidéo, IRM avec les nouvelles séquen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epilepsie/#i_10455

ÉTRANGLEMENT HERNIAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 659 mots

Par les lésions intestinales qu'il entraîne, l'étranglement est la complication la plus fréquente des hernies, et la plus grave. Toutes les hernies peuvent s'étrangler : inguinales, crurales et ombilicales surtout, mais aussi diaphragmatiques, obturatrices et épigastriques. L'étranglement est caractérisé par la striction serrée et permanente des organes contenus dans le sac herniaire. L'orifice h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etranglement-herniaire/#i_10455

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Traitement chirurgical de la lithiase biliaire »  : […] La chirurgie biliaire a longtemps comporté un risque vital important. Ses dangers sont maintenant notablement réduits, grâce aux progrès des méthodes d'anesthésie et de réanimation qui permettent d'opérer des personnes très âgées, des cardiaques, des insuffisants respiratoires ou rénaux, jadis réputés « intouchables ». Mais cette chirurgie, d'autre part, expose à des séquelles qui peuvent avoir p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_10455

FONDATION DE L'ANATOMIE MODERNE

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Fidèle pendant des siècles aux écrits d'Hippocrate, Aristote et Galien, l'anatomie humaine devient véritablement scientifique entre les mains du médecin flamand André Vésale (1514-1564). Déçu par ses études de médecine à Paris et à Louvain, il part s'installer en Italie et devient en 1537 professeur de médecine chirurgicale à l'université de Padoue. Par la suite, il est nommé médecin de la cour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-l-anatomie-moderne/#i_10455

GREFFES D'UN CŒUR ARTIFICIEL

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 486 mots
  •  • 1 média

En juillet 1963, le premier cœur artificiel est greffé chez un patient au Texas Medical Center à Houston. Le greffé décède après quatre jours. Les recherches se poursuivent mais sont quelque peu estompées par les transplantations cardiaques qui se succèdent après la « première » réalisée en 1967 au Cap, en Afrique du Sud, par Christian Barnard. En fait, on ne dispose pas de donneurs en nombre suf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-greffe-d-un-coeur-artificiel/#i_10455

GUY DE CHAULIAC (1300-1368)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 567 mots
  •  • 1 média

Né dans le diocèse de Mende, cet humble paysan fut remarqué par l'Église qui le fit étudier. Devenu clerc de la cathédrale de Mende, Guy de Chauliac alla suivre à Montpellier les cours de l'école de médecine (la chirurgie n'était pas encore enseignée) et il y obtint les grades de maître en médecine de cette ville. Il séjourna ensuite à l'université de Bologne et à Paris. Dans ces deux écoles, il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-chauliac/#i_10455

HANCHE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Henri JUDET, 
  • Jean JUDET
  •  • 2 387 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Pathologie traumatique »  : […] La pathologie traumatique de la hanche est dominée par les fractures du col fémoral, qui affectent surtout les personnes âgées. En effet, l'ostéoporose, fréquente à ce stade de la vie, favorise la rupture de l'os, qu'un choc souvent minime suffit à briser. Il convient de distinguer deux types de fracture. Dans l'un, le plus fréquent, le trait de fracture détache la tête fémorale. La consolidation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanche/#i_10455

HERNIE DISCALE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 313 mots

Glissement du noyau gélatineux d'un disque intervertébral à la suite d'un trouble mécanique éventuellement associé à de légères anomalies anatomiques. La masse expulsée hors du disque intervertébral est suffisamment consistante pour exercer une compression sur les tissus mous voisins, et notamment sur les racines nerveuses logées dans le canal rachidien. Les hernies discales se produisent dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hernie-discale/#i_10455

HIBERNATION

  • Écrit par 
  • Charles KAYSER
  •  • 1 832 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Applications thérapeutiques »  : […] On sait depuis 1935 (Kalaboukhov) qu'on peut refroidir un homéotherme jusque sous 0  0 C et que ce refroidissement, s'il n'est que de durée relativement courte (quelques heures), est supporté sans dommage. Mais aucun homéotherme ne se réchauffe spontanément si on a baissé sa température au-dessous de 20  0 C. Le ralentissement de la circulation, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hibernation/#i_10455

HIPPOCRATE DE COS (460-env. 370 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUANNA
  •  • 6 889 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La « Collection hippocratique » »  : […] Comme l'analyse des témoignages externes ne permet de préciser l'origine que d'un fort petit nombre de traités, un effort important à été fait, surtout depuis la seconde moitié du xix e siècle, pour essayer de déterminer par une analyse interne, en tenant compte des affinités ou des oppositions entre les traités et en les rattachant dans la mesur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippocrate-de-cos/#i_10455

HUNTER JOHN (1728-1793)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

Chirurgien britannique, initiateur de l’anatomie pathologique en Angleterre, né le 13 février 1728 à Long Calderwood (Écosse), mort le 16 octobre 1793 à Londres. John Hunter n’a jamais fait d’études sanctionnées par l’université et, comme nombre de chirurgiens du xviii e  siècle, n’a jamais tenté de devenir docteur en médecine. Il se rend à Londre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-hunter/#i_10455

HYPOTHERMIE PROVOQUÉE

  • Écrit par 
  • Henri LABORIT
  •  • 848 mots

Il existe deux types d'êtres vivants : les poïkilothermes, qui présentent une température centrale variable en fonction de la température du milieu où ils se trouvent, et les homéothermes, qui conservent dans une certaine limite la constance de leur température centrale malgré les variations de celle de l'environnement. Parmi ces derniers, les animaux hibernants peuvent, sous l'influence de circon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothermie-provoquee/#i_10455

INDE (Arts et culture) - Les sciences

  • Écrit par 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 14 263 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Biologie, chirurgie, pharmacie »  : […] La dualité de l'âme et du corps, qui est une notion si familière aux Occidentaux qu'elle leur paraît aller de soi, est aussi présente à l'esprit des savants indiens, mais elle ne leur est pas aussi évidente et s'efface le plus souvent devant un schème beaucoup plus fondamental dans la pensée collective et partout présent dans les textes sanskrits : la triade ou division de la personne humaine en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-sciences/#i_10455

ISLAM (La civilisation islamique) - Les mathématiques et les autres sciences

  • Écrit par 
  • Georges C. ANAWATI, 
  • Roshdi RASHED
  • , Universalis
  •  • 22 470 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La médecine »  : […] Quand les musulmans parurent sur la scène du monde, la médecine avait déjà parcouru une longue période de son histoire avec Hippocrate, Galien et Dioscoride et avec les médecins de l'école d'Alexandrie, pour venir se concentrer au vi e  siècle à Gondēshāpūr (en arabe : Djundīsābūr). Cette ville du sud-ouest de la Perse avait accueilli tour à tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-les-mathematiques-et-les-autres-sciences/#i_10455

JONES HOWARD W. (1910-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Howard Jones , né à Baltimore le 30 décembre 1910 et décédé à Norfolk (Virginie) le 31 juillet 2015 – à l’âge de cent quatre ans –, fut un chirurgien-gynécologue dont le nom reste attaché aux premières tentatives de fécondation in vitro menées aux États-Unis. Chirurgien de l’armée Patton pendant la Seconde Guerre mondiale, lui et sa femme, Georgeanna Segar, avec qui il a constamment travaillé, re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-w-jones/#i_10455

KANTROWITZ ADRIAN (1918-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 281 mots

Un des grands pionniers américains de la chirurgie cardio-vasculaire. Après des études de mathématiques à l'université de New York, Adrian Kantrowitz, né le 4 octobre 1918 dans cette ville, intègre le Long Island College of Medicine. Docteur en médecine en 1943, il sert durant deux ans dans une unité de chirurgie de l'armée avant de se spécialiser dans la chirurgie cardiaque. Après avoir exercé d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrian-kantrowitz/#i_10455

KOCHER THEODOR EMIL (1841-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 467 mots

Chirurgien suisse, prix Nobel de physiologie et de médecine en 1909. Docteur en médecine de la faculté de Berne, étudiant brillant, Kocher se rend à Berlin, à Paris et à Londres pour y chercher un poste et compléter sa formation de chirurgien. Il se forme au contact de grands chirurgiens, ce qui lui permet de développer sa propre pratique chirurgicale. De 1872 à 1911, il est professeur de chirurg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-emil-kocher/#i_10455

LARREY DOMINIQUE JEAN baron (1766-1842)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 688 mots

Après avoir commencé ses études de médecine à Toulouse, Dominique Jean Larrey les termine à Paris (1786), puis s'embarque en 1788 comme chirurgien sur la frégate La Vigilante pour la campagne de Terre-Neuve. À son retour, il est chirurgien du quartier Saint-André-des-Arts pendant la Révolution. Nommé aide-major de l'armée du Rhin, il participe à la campagne d'Allemagne (1792 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-jean-larrey/#i_10455

LASERS

  • Écrit par 
  • Yves LECARPENTIER, 
  • Alain ORSZAG
  •  • 10 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Médecine et chirurgie »  : […] Médecins et chirurgiens disposent de nombreux types de lasers dans leur arsenal thérapeutique. La très grande variété des lasers permet un choix de longueur d'onde et de mode d'irradiation parfaitement adaptés à la pathologie à traiter. Schématiquement, les lasers continus induisent préférentiellement des effets thermiques et photochimiques, tandis que les lasers impulsionnels sont préférés po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lasers/#i_10455

LERICHE RENÉ (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 849 mots

Chirurgien français. Fils d'un avoué de Roanne et descendant d'une lignée de médecins lyonnais, René Leriche, après avoir étudié au collège de Saint-Chamond, décide d'être chirurgien et poursuit à Lyon ses études médicales : interne en 1902, prosecteur d'anatomie (1905), docteur en médecine en 1906 avec une thèse sur la résection de l'estomac dans le cancer, chef de clinique, agrégé de chirurgie e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-leriche/#i_10455

LILLEHEI C. WALTON (1918-1999)

  • Écrit par 
  • André THEVENET
  •  • 906 mots
  •  • 1 média

Le 5 juillet 1999 disparaissait un des pionniers de la chirurgie cardiaque, Walton Lillehei, considéré comme « le père de la chirurgie à cœur ouvert ». Il fut l'une des figures les plus importantes du xx e  siècle dans le domaine de la chirurgie cardiaque et il restera emblématique de la médecine moderne. Clarence Walton Lillehei est né le 23 octo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/c-walton-lillehei/#i_10455

LISTER JOSEPH 1er baron (1827-1912)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 415 mots
  •  • 1 média

La vie de Joseph Lister a été entièrement consacrée à la chirurgie. Constamment préoccupé par l'amélioration des méthodes de soins destinées à traiter et à guérir ses patients, il a pratiqué son métier de médecin avec une rigueur et un sérieux exemplaires. Sa carrière l'a amené de Londres, où il fit ses études médicales, à Édimbourg, où il épousa la fille de William Syme dont il était l'assistant. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-lister/#i_10455

MAIN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • François ISELIN, 
  • Marie PEZÉ
  •  • 3 914 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chirurgie de la main »  : […] Depuis plus d'un demi-siècle, la chirurgie de la main est apparue comme une entité distincte de la chirurgie générale. Aux États-Unis, Koch, Mason, Allen, puis Bunnell, en Europe, Marc Iselin puis J. Gosset et R. Tubiana ont peu à peu « promu » son autonomie. Celle-ci trouve sa justification dans trois considérations essentielles : – L'organe à réparer a une fonction très délicate. – Les technique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/main/#i_10455

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 938 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre «  Les progrès de la thérapeutique »  : […] Les principales acquisitions pratiques de la médecine moderne ont porté sur les moyens de traitements. Très en retard sur les autres branches, la thérapeutique a en effet pris à partir du xix e  siècle un essor prodigieux qui a mis définitivement fin à un empirisme millénaire. Ces progrès ont été favorisés par la mise au point de procédés d'extrac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_10455

MÉDECINE MÉDIÉVALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 231 mots

Vers 850 Hunayn ibn Ishaq, à Bagdad, traduit du grec en arabe les œuvres de Galien. 865-923 Rhazès (al-Razi), remarquable clinicien, inscrit la médecine dans une vaste fresque encyclopédique. 1000 Avicenne, esprit universel, fait dans le Canon une synthèse des connaissances médicales. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medievale-reperes-chronologiques/#i_10455

MURRAY JOSEPH EDWARD (1919-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Chirurgien américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1990 (conjointement à Donnall Thomas), pour ses travaux sur les techniques, d'une importance vitale, de transplantation de tissus et d'organes. Joseph Edward Murray est né le 1 er  avril 1919 à Milford (Massachusetts). Après un premier cycle au collège Holy Cross, à Worcester (Massachusetts), qu'il termine en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-edward-murray/#i_10455

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Lésions traumatiques crâniennes : formes cliniques »  : […] – Au niveau de l'os crânien, une fracture n'est pas rare. Contrairement à une croyance très répandue, la fracture du crâne ne comporte en elle-même aucune gravité. Cependant, elle implique une surveillance particulière du blessé, car elle peut être à l'origine d'une hémorragie dans l'espace extra-dural. En revanche, lorsque existent un enfoncement osseux et, à plus forte raison, une plaie crânio- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_10455

OBÉSITÉ

  • Écrit par 
  • Arnaud BASDEVANT, 
  • Cécile CIANGURA
  •  • 5 939 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les moyens »  : […] Rendre les inactifs actifs est la mesure commune à tous les programmes de prise en charge. Il ne s'agit pas de préconiser la pratique d'un sport pour des sujets qui, dans leur grande majorité, sont des sédentaires. L'expérience indique que la mesure la plus régulièrement efficace est l'augmentation de la dépense énergétique dans les activités de la vie quotidienne (monter les escaliers, éviter de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obesite/#i_10455

ODONTOSTOMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel BENOIST, 
  • Frédéric CHABOLLE, 
  • Michel DECHAUME, 
  • Bernard MEYER, 
  • Jacques ROUOT
  •  • 11 327 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Chirurgie maxillo-faciale »  : […] La chirurgie maxillo-faciale constitue, au sein de la stomatologie, une spécialité assez particulière, puisque pour l'exercer il importe d'avoir à la fois : une formation chirurgicale générale, car les interventions ont lieu dans une région riche en vaisseaux (carotide et ses branches), en nerfs (nerfs crâniens) et en organes fonctionnels importants (langue, axe aéro-digestif, globes oculaires, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odontostomatologie/#i_10455

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 131 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Anomalies de la réfraction »  : […] Les anomalies de la réfraction, enfin, sont à la limite du pathologique. On appelle myopie un œil trop long, où l'image se forme en avant de la rétine, nécessitant le port de verres divergents chiffrés en dioptries avec le signe moins. Ainsi, dans le cas d'une myopie moyenne, le punctum remotum est de 1/3 = 0,33 m et les verres correcteurs seront de — 3 dioptries ; au-delà […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeil-humain/#i_10455

PARÉ AMBROISE (1510 env.-1590)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 1 166 mots
  •  • 1 média

Chirurgien français, Ambroise Paré a été nommé le « père de la chirurgie moderne » . Né près de Laval, il s'initie à la médecine chez un chirurgien de Vitré. Arrivé à Paris vers 1529, il devient aide-chirurgien-barbier à l'Hôtel-Dieu ; puis maître chirurgien (1536), et entre au service du duc de Montejean qu'il suit au siège de Turin. À la bataille du Pas de Suse (1537), il pratique la première dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-pare/#i_10455

PAUL D'ÉGINE (625 env.-690)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 516 mots

La médecine et surtout la chirurgie byzantines du vii e siècle sont dominées par Paul d'Égine dont le seul ouvrage qui nous soit parvenu est l' Épitomê de la médecine. On sait cependant que son œuvre fut plus considérable et qu'elle fut traduite, de son vivant, par les Arabes. Il étudia à Alexandrie toutes les sciences ense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-d-egine/#i_10455

PIED

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe DUBOIS, 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 523 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pieds plats »  : […] Les variétés de pieds plats sont nombreuses, depuis la légère déformation de l'arrière-pied qui tourne en dehors avec ou sans affaissement plantaire jusqu'au pied plat très caractérisé, véritable difformité avec disparition totale de l'arche interne du pied parfois remplacée par un énorme complexe osseux qui fait saillie et nécessite le port de chaussures orthopédiques. Les causes des pieds plats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pied/#i_10455

PREMIÈRE OPÉRATION DE TÉLÉCHIRURGIE À LONGUE DISTANCE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 214 mots

Le 7 septembre 2001, une patiente de soixante-huit ans, hospitalisée à Strasbourg, subit avec succès l'ablation de la vésicule biliaire. Il n'y a rien d'exceptionnel, sauf que l'équipe chirurgicale se trouve à 7 000 kilomètres de là, à New York. L'intervention est réalisée sur place par un robot chirurgical, commandé à distance par le professeur Jacques Marescaux et son équipe. Le site new-yorka […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-operation-de-telechirurgie-a-longue-distance/#i_10455

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Ablation chirurgicale »  : […] Couramment utilisée pour d'autres cancers, l'ablation chirurgicale se heurte à de grosses difficultés dans le cancer des bronches. Il fallut au moins trente ans pour les surmonter techniquement. Les premières interventions tenaient surtout de la chirurgie expérimentale. L'ouverture large de la cage thoracique entraînait une diminution considérable de la surface respiratoire et du volume des deux p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_10455

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Thérapeutiques non médicamenteuses »  : […] La chirurgie orthopédique a pris une place de plus en plus importante dans le traitement des rhumatismes, même si certaines interventions qui ont été beaucoup pratiquées jusqu'à une période récente ont été peu à peu abandonnées au profit des thérapeutiques modernes. Ainsi en est il, dans la polyarthrite rhumatoïde, des synovectomies chirurgicales qui avaient pour but de limi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhumatologie/#i_10455

ROBOTIQUE CHIRURGICALE

  • Écrit par 
  • Étienne DOMBRE
  •  • 3 909 mots
  •  • 10 médias

Depuis les années 1980, la robotique a trouvé un nouveau domaine d’application : la chirurgie. Un robot chirurgical se distingue d’un robot industriel par trois caractéristiques : il doit être sûr de fonctionnement car il travaille au contact du patient, du chirurgien et de son équipe ; il doit être stérilisable, ou tout au moins les composants qui sont au contact avec le patient ; il doit s’int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robotique-chirurgicale/#i_10455

SHUMWAY NORMAN E. (1923-2006)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 740 mots

Père et instigateur de la greffe cardiaque, Norman Edward Shumway est né le 9 février 1923 à Kalamazoo (Michigan, États-Unis). Après ses études secondaires, il sert trois ans dans l'armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale. Il obtient son diplôme de docteur en médecine à l'université Vanderbilt, en 1949, et il sert encore deux ans dans l'U.S. Air Force, avant d'entrer, comme résident, da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norman-e-shumway/#i_10455

SUŚRUTASAṂHITĀ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 240 mots

La littérature médicale indienne en langue sanskrite est dominée par les deux noms de Charaka et de Sushruta (Suśruta), auteurs de deux Samhitâs (« collections », « livres »), qui se complètent l'une l'autre et se situent approximativement à la même époque ( i er ou ii e s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/susrutasamhita/#i_10455

TESSIER PAUL (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 232 mots

Médecin français, pionnier de la chirurgie crânio-faciale. Né le 1 er  août 1917 à Héric (Loire-Atlantique), Paul Tessier, après des études de médecine effectuées à Nantes et interrompues entre 1939 et 1941, devient docteur en médecine en 1943. Il se spécialise ensuite dans la chirurgie maxillo-faciale d'abord à l'hôpital de Puteaux puis, de 1945 à 1950, auprès de Georges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-tessier/#i_10455

THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives

  • Écrit par 
  • Didier HOUSSIN
  •  • 4 332 mots

Dans le chapitre « La situation actuelle »  : […] Alors que plusieurs types de greffes de tissus étaient déjà régulièrement pratiqués, les années 1960 ont été marquées par le développement des greffes rénales et par les premières tentatives de greffes du foie, du poumon et du cœur. La décennie de 1980 fut celle de l'accentuation de la pratique des greffes d'organes, de la maîtrise des techniques chirurgicales, du développement des prélèvements su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-therapies-substitutives-et-regeneratives/#i_10455

TRAITÉ DE CHIRURGIE (A. Paré)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 334 mots
  •  • 1 média

Ambroise Paré n'a jamais su ni le grec ni le latin – carence rédhibitoire pour être docteur en chirurgie. Il le devint pourtant en 1554 grâce à l'appui du roi Charles IX. La totalité de son œuvre est écrite en français, au mépris des usages du temps, mais à l'avantage des lecteurs si on en juge par la succession des éditions. En 1564, Ambroise Paré publie un ouvrage essentiel intitulé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-chirurgie/#i_10455

TRANSFUSION SANGUINE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SOULIER
  •  • 2 450 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La transfusion proprement dite »  : […] Il est important de vérifier le groupe sanguin du malade, ainsi que celui du sang à transfuser. Une réaction de compatibilité entre le sang à injecter et le sang du receveur est particulièrement nécessaire lorsque ce dernier a pu s'être immunisé lors de transfusions précédentes. De toute façon, il est recommandé de pratiquer une ultime vérification des groupes sanguins au chevet du malade, pour é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transfusion-sanguine/#i_10455

TRANSPLANTATION D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Henri BISMUTH, 
  • Jean-François DELFRAISSY, 
  • Jean DORMONT, 
  • Jean HAMBURGER, 
  • Didier SAMUEL
  •  • 5 602 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le vocabulaire »  : […] Dans leur sens strict, la transplantation et la greffe diffèrent : la greffe s'applique aux tissus tels que la peau, la cornée ; greffer un fragment de peau d'un individu à un autre individu exige seulement qu'on transfère le greffon sur une surface de dimension égale, où l'on aura au préalable enlevé la peau du receveur ; nulle suture de veine ou d'artère n'est nécessaire ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transplantation-d-organes/#i_10455

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Les soins à l'hôpital »  : […] Les soins hospitaliers seront envisagés ici en fonction d'une organisation des secours incluant au préalable la prise en charge sur le terrain avec, si nécessaire, une réanimation précoce autorisant une orientation hospitalière adéquate. Dans le cadre ainsi défini, le déroulement des soins à l'hôpital relève d'une stratégie globale, fondée sur la gravité réelle ou potentielle de l'accidenté. Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_10455

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 781 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Examen et traitement d'un variqueux »  : […] L'examen clinique du malade doit être très sérieux et comporte : – La systématisation des varices détectées par l'observation visuelle et le toucher ; – Le repérage des veines perforantes où le sens du courant sanguin est inversé (en effet, chez les variqueux, le sang circule dans les veines perforantes de la profondeur à la superficie, ce qui aggrave les varices) ; – L'examen des garrots étagés p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaisseaux-sanguins-et-lymphatiques/#i_10455

Voir aussi

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, Claude d' ALLAINES, Jean-Édouard CLOTTEAU, « CHIRURGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie/