ANALYTIQUE CHIMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Appareil de pyrohydrolyse

Appareil de pyrohydrolyse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ordres de grandeur

Ordres de grandeur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Acides et bases

Acides et bases
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Wilhelm Ostwald

Wilhelm Ostwald
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Les méthodes de mesure

Une méthode d'analyse repose soit sur la mesure d'une grandeur physico-chimique, soit sur une réaction chimique ou électrochimique.

Mesure de constantes physico-chimiques

Les points d'ébullition, de fusion ou de sublimation, l'indice de réfraction et la densité d'un corps pur permettent de le caractériser. Ces constantes sont listées dans les ouvrages de références de chimie et elles sont couramment mesurées pour contrôler la pureté d'un produit en fin de synthèse.

Les substances faisant tourner le plan de polarisation de la lumière peuvent être caractérisées par leur pouvoir rotatoire. La polarimétrie est ainsi utilisée pour les molécules à structure asymétrique (qui ne possèdent ni plan, ni centre de symétrie). Pour celles-ci, on peut mesurer la différence d'absorbance de la lumière polarisée à droite et à gauche en fonction de la longueur d'onde : on observe alors un dichroïsme circulaire.

L'analyse élémentaire

L'analyse élémentaire consiste à établir la formule brute d'un composé chimique. Elle détermine le nombre d'atomes de carbone, d'hydrogène, d'oxygène... contenus dans une molécule du composé. Toutes les déterminations sont fondées sur des réactions chimiques. Le nombre d'atomes de carbone et d'hydrogène contenus dans une molécule organique est déterminé par le dosage du dioxyde de carbone et de la vapeur d'eau formés lors de la combustion de l'échantillon, effectuée dans un bombe à oxygène. La méthode de Kjeldahl donne le nombre d'atomes d'azote dans un composé en le décomposant au moyen d'acide sulfurique concentré et chaud. Les ions ammonium formés sont dosés par une réaction acide-base.

Les méthodes spectroscopiques

Les méthodes spectroscopiques sont des méthodes analytiques fondées sur la mesure d'une radiation électromagnétique et de ses interactions avec l'échantillon.

Une molécule ( [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages




Écrit par :

  • : docteur, professeur agrégé de sciences physiques, directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : docteur, maître de conférences

Classification


Autres références

«  ANALYTIQUE CHIMIE  » est également traité dans :

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 4 605 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Analyse des aminoacides »  : […] L' analyse des mélanges d'aminoacides fournis par l'hydrolyse des protéines ou peptides est réalisée à l'aide de techniques permettant la séparation et le dosage soit d'un seul acide aminé, soit de tous les aminoacides. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/#i_25472

ANALYSE ET SYNTHÈSE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 522 mots
  •  • 1 média

Ces deux notions, en principe complémentaires et réciproques, ne le sont pas en fait. Certes, les deux tendances à l'analyse et à la synthèse s'opposent, la première visant à couper les entités chimiques en petits morceaux et la seconde se donnant pour objectif la reconstruction des ensembles mis à mal par l'analyse. Mais il faut examiner les deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-et-synthese-chimie/#i_25472

ANTIMOINE

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  • , Universalis
  •  • 3 892 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chimie analytique »  : […] La recherche analytique qualitative se fait par isolement du sulfure, dont la couleur orangée est très remarquable. Le dosage volumétrique est possible avec une solution d'iode, en présence d'acide tartrique et de carbonate de sodium pour stabiliser le pH : La caractérisation d'antimoine ou d'arsenic pose un problème délicat en toxicologie. L'em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimoine/#i_25472

ARSENIC

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 4 537 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chimie analytique »  : […] La recherche qualitative de l'arsenic et son dosage revêtent un aspect particulier du fait de leur importance en toxicologie et en pharmacologie, où des résultats fidèles et précis sont exigés. Au laboratoire, l'arsenic peut être isolé à l'état de sulfure arsénieux jaune, précipité en milieu acide par un courant d'hydrogène sulfuré. Le dosage des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arsenic/#i_25472

BERGMAN TORBERN OLOF (1735-1784)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 308 mots

Chimiste suédois né à Katrineberg et mort à Medevi. Torbern Olof Bergman fut l'élève du naturaliste Carl von Linné (1707-1778) à l'université d'Uppsala. En 1758, il y obtient un doctorat avec une thèse de mathématiques et devient assistant en sciences naturelles. Nommé en 1761 professeur de mathématiques, il occupe en 1767 une chaire de chimie et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torbern-olof-bergman/#i_25472

BISMUTH

  • Écrit par 
  • Anne-Marie TRISTANT
  •  • 2 944 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Les deux valences principales sont + 3 et + 5, la première étant, de loin, la plus importante. L'existence de composés chimiquement purs de Bi 2+ et Bi 4+ est incertaine. Le bismuth est stable à l'air même humide. Il s'oxyde cependant à froid, de façon superficielle, en gardant son aspect métallique. Chauffé au rouge, il brûle et conduit à l'oxyd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bismuth/#i_25472

CENTRIFUGATION

  • Écrit par 
  • Jean LEMERLE
  •  • 1 802 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les ultracentrifugeuses »  : […] Les appareillages dont la vitesse de rotation maximale dépasse 15 000 tours par minute sont généralement appelés ultracentrifugeuses . Pour obtenir des résultats fiables, la vitesse de rotation et la température de la cellule doivent être maintenues rigoureusement constantes durant les expériences. À cet effet, les rotors tournent dans une enceint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centrifugation/#i_25472

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 163 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les outils et les méthodes de la chimie »  : […] L'une des révolutions les plus importantes du xx e  siècle, et surtout de sa seconde moitié, a été l'introduction dans les laboratoires de chimie de méthodes instrumentales d'analyse et de détermination de structures très performantes. Grâce aux progrès de ces techniques, il est devenu courant d'obtenir, en un temps raisonnable, l'isolement et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_25472

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 831 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chimie analytique »  : […] Sous-discipline des plus anciennes, la chimie analytique atteint aujourd'hui à un raffinement et une sensibilité extrêmes. Le laser, l'un de ses outils les plus performants, en est responsable. Il est devenu possible, dans certains cas, d'identifier des molécules individuelles et non pas seulement, comme ce fut le cas jusqu'ici, des assemblées trè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_25472

CHROMATOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET, 
  • Louis SAVIDAN, 
  • Alain TCHAPLA
  •  • 16 956 mots
  •  • 8 médias

La chromatographie est une méthode d'analyse chimique (cf. chimie analytique ) consistant à séparer les constituants d'un mélange. Elle est utilisée aussi bien dans les services de recherche et développement que dans le domaine du contrôle. Son champ d'activité couvre les organismes d'État et les industries de la chimie, biochimie, pharmacie et par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromatographie/#i_25472

COMPLEXES, chimie

  • Écrit par 
  • René-Antoine PARIS, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 4 353 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Principaux domaines d'application »  : […] L'intérêt suscité par la chimie des complexes provient de la diversité de leurs très nombreuses applications qui ne cessent de se développer dans tous les domaines de la chimie, débordant même sur la physique, la métallurgie, la chimie bio-inorganique. L' importance industrielle réside tout d'abord dans la catalyse homogène où l'utilisation de cat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexes-chimie/#i_25472

GAZ ANALYSE DES

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 6 558 mots
  •  • 8 médias

Étant donné les propriétés spécifiques des gaz, les techniques mises au point pour les analyser se différencient nettement des méthodes de la chimie analytique classique. De très nombreuses fabrications chimiques, et notamment les grandes synthèses industrielles, font intervenir des gaz dont il est nécessaire de connaître la composition par analy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-des-gaz/#i_25472

GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

  • Écrit par 
  • Bertrand JORDAN
  •  • 4 700 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Analyse par électrophorèse »  : […] La méthode employée aujourd'hui est celle de Sanger, publiée dès 1977, qui a fait l'objet de multiples améliorations et d'une automatisation partielle mais dont le principe est resté le même (cf. acides nucléiques ). Le séquençage d'un segment d'ADN contenant quelques dizaines de milliers de bases commence en général par sa fragmentation en de nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-le-sequencage-des-genomes/#i_25472

INTOXICATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques-Robert BOISSIER, 
  • Claude PIVA
  •  • 4 134 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Identification et dosage des toxiques »  : […] L' identification du poison constitue bien souvent la seule preuve d'une intoxication. Cette preuve présente une importance fondamentale en justice au cours du procès de présumés empoisonneurs. La détection et le dosage de toxiques dans l'air de certaines zones habitées ou de certains ateliers ont une grande importance en médecine du travail. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intoxications/#i_25472

IONS ÉCHANGEURS D'

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 6 125 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Séparations analytiques par développement par élution »  : […] Des milliers de séparations analytiques ont été décrites tant en chimie minérale qu'en chimie organique ou biologique : séparation des métaux, des aminoacides, des sucres, etc. On peut même dire que la biochimie a été révolutionnée par la mise au point de la méthode de séparation à l'aide des résines des aminoacides provenant des hydrolysats de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echangeurs-d-ions/#i_25472

LIEBIG JUSTUS baron von (1803-1873)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 654 mots
  •  • 1 média

Chimiste allemand, né à Darmstadt et mort à Munich. Justus von Liebig a fait son apprentissage chez son père droguiste qui s'intéressait à l'amélioration de ses produits. Après un stage dans une pharmacie, d'où il est renvoyé après avoir causé quelques dégâts, il entre à l'université de Bonn, mais, l'année suivante (1821), il part pour Erlangen, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justus-liebig/#i_25472

LUMINESCENCE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 3 907 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Applications de la fluorescence »  : […] La fluorescence est fréquemment utilisée dans notre vie quotidienne. Il y a les objets « fluos » : les marqueurs, le fameux « gilet jaune » que tout conducteur doit avoir dans son véhicule, le détergent ménager jaune-vert « flashy » qui contient de la fluorescéine, les objets en Plexiglas (polymère dans lequel le composé fluorescent est dissous), c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luminescence/#i_25472

MAGNÉTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 5 364 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Analyse chimique »  : […] L 'utilisation d'un aimant pour la recherche des minerais de fer ferromagnétiques constitue sans doute la plus ancienne application du magnétisme à l'analyse chimique. On met à profit les forces importantes produites par un aimant sur les matériaux ferromagnétiques pour enrichir les minerais de fer. Si les particules riches en fer sont constituée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetochimie/#i_25472

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Données analytiques »  : […] La meilleure méthode de caractérisation qualitative consiste à oxyder, en milieu nitrique, les ions Mn 2+ par le persulfate d'ammonium en présence d'ions Ag + jouant le rôle de catalyseur. On peut aussi oxyder par le périodate de potassium sans catalyseur. En chauffant un peu, on obtient la coloration violette caractéristique des ions MnO 4 — . L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/#i_25472

MARTIN ARCHER JOHN PORTER (1910-2002)

  • Écrit par 
  • Michel MARTIN
  •  • 882 mots

Biochimiste britannique ayant reçu en 1952, conjointement avec Richard L. M. Synge (1914-1994), le prix Nobel de chimie pour « l'invention de la chromatographie de partage » . Conçue en 1903 par le botaniste russe Mikhail S. Tswett, la chromatographie est une méthode de séparation des composants moléculaires des mélanges, qui repose sur la distribu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archer-john-porter-martin/#i_25472

MICROANALYSE CHIMIQUE

  • Écrit par 
  • Alain LAMOTTE
  •  • 1 654 mots

La microanalyse, ou analyse de microéchantillons, se caractérise essentiellement par le faible ordre de grandeur des volumes de solutions (inférieurs à 1 ml), des masses de substances (inférieures à 10 mg) ou des surfaces de matériaux (inférieurs à 1 cm 2 ) soumis à une analyse. Les préfixes micro-, ultramicro – et submicro-, souvent accolés au te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microanalyse-chimique/#i_25472

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 715 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Comprendre les images et les clichés de diffraction »  : […] À cette fin, il faut comprendre comment les électrons tombant sur l'échantillon interagissent avec lui et comment l'information qu'ils transportent est ensuite recueillie par les détecteurs. Procédons par étapes : si nous envoyons un faisceau parallèle d'électrons sur un atome isolé, il y a diffusion du faisceau par l'atome, c'est-à-dire qu'après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_25472

NITRATE D'ARGENT AMMONIACAL

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 173 mots

Solution de nitrate d'argent dans l'ammoniaque diluée. On utilise généralement le réactif de Tollens : à un mélange de solutions diluées de nitrate d'argent et d'hydroxyde d'argent on ajoute la quantité d'ammoniaque diluée juste suffisante pour dissoudre le précipité d'oxyde d'argent précédemment formé. Cette solution contient l'ion (Ag(NH 3 ) 2 ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nitrate-d-argent-ammoniacal/#i_25472

ORGANIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 7 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Identification d'une substance organique »  : […] À l'origine surtout, le point de départ de l'identification d'une substance organique était l'analyse élémentaire. Elle permet de déterminer le pourcentage des divers éléments : C, H, O, N... ; si la masse moléculaire, dont la cryoscopie fournit une valeur approchée, n'est pas trop grande, et si les résultats de l'analyse sont suffisamment précis, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-organique/#i_25472

OXALIQUE ACIDE ou ACIDE ÉTHANEDIOÏQUE

  • Écrit par 
  • Guy FOURNET
  •  • 634 mots

HOOC—COOH, 2 H 2 O Masse moléculaire : 126,07 g Masse spécifique : 1,68 g/cm 3 Point de fusion : 189,5  0 C Point de sublimation : 150,0  0 C. Solide cristallin, incolore et translucide, l'acide oxalique ou acide éthanedioïque est le plus simple des diacides carboxyliques. Il a été découvert en 1776 par le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxalique-acide-ethanedioique/#i_25472

POLAROGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 3 101 mots
  •  • 6 médias

La polarographie est une méthode électrochimique d'analyse, inventée en 1922 par Jaroslav Heyrovsky, de l'université Charles de Prague. Pour sa découverte, il reçut le prix Nobel de chimie en 1959 en raison des possibilités très variées de cette méthode tant en chimie minérale qu'en chimie organique, qu'il s'agisse d'analyse chimique ou d'études […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polarographie/#i_25472

PREGL FRITZ (1869-1930)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 318 mots

Chimiste autrichien né à Laibach (Autriche) et mort à Graz. Pregl obtient en 1894 le doctorat en médecine à l'université de Graz. Il y est nommé assistant puis professeur en 1904 après avoir suivi en Allemagne les cours de chimie physique de Wilhelm Ostwald à Leipzig et de Emil H. Fischer à Berlin. De 1910 à 1913, Pregl est professeur de chimie mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-pregl/#i_25472

PUCES À ADN ET LABORATOIRES SUR PUCE

  • Écrit par 
  • Michel BELLIS, 
  • Claude VAUCHIER
  •  • 2 262 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les laboratoires sur puce »  : […] Par analogie avec la microélectronique, la biopuce est assimilée à un composant mémoire, alors que le laboratoire sur puce ou « labpuce » ( lab-on-a-chip, labchip ou encore microTAS , pour micro-total analysis system , en anglais) peut être comparé à un microprocesseur dans lequel les électrons et les conducteurs sont remplacés, respectivement, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puces-a-adn-et-laboratoires-sur-puce/#i_25472

PYROGALLOL

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 261 mots

Trihydroxy-1,2,3-benzène, improprement dit acide pyrogallique. Formule brute : C 6 H 3 (OH) 3 Masse moléculaire : 126,11 g Masse spécifique : 1,453 g/cm 3 Point de fusion : 131-133 0 C Point d'ébullition : 309 0 C Composé inodore, cristallisant en aiguilles ou en feuilles blanches. Soluble dans l'eau, l'éthanol, l'éther, légèrement soluble dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrogallol/#i_25472

SARIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'identification de l'exposition au gaz sarin »  : […] Les signes cliniques restent l'indication majeure de l'exposition à un gaz neurotoxique. Du fait de la spécificité de ceux qui sont présentés par les intoxiqués, l'interrogatoire des médecins sur place et des personnes exposées est une première étape essentielle de l'expertise. Mais elle n'est pas nécessairement conclusive quant à la nature du neur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarin/#i_25472

SOLUTION ÉQUILIBRES EN

  • Écrit par 
  • Claude COLIN, 
  • Alain JARDY
  •  • 9 735 mots
  •  • 16 médias

Dans de nombreux domaines de la chimie, les réactions ont lieu en solution. Citons les grandes préparations de la chimie inorganique, l'hydrométallurgie où l'on met en œuvre l'attaque des minerais par des solutions acides ou basiques, la biochimie, le nucléaire avec le retraitement des combustibles, l'analyse chimique avec les titrages volumétrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibres-en-solution/#i_25472

SPECTROMÉTRIE, archéologie

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 284 mots

Le terme spectrométrie , étymologiquement mesure des spectres, recouvre en analyse physico-chimique un grand nombre de techniques de caractérisation des matériaux, qui comptent le nombre d'événements en fonction d'une grandeur observable. Ces méthodes analytiques visent à déterminer la composition élémentaire, isotopique, ou à identifier les struct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrometrie-archeologie/#i_25472

SPECTROMÉTRIE DE MASSE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 7 086 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Chimie »  : […] En chimie minérale, la cellule de Knudsen permet de mesurer les propriétés thermodynamiques par injection d'un jet atomique dans la source d'ions d'un spectromètre de masse. En chimie organique, l'étude des ions métastables est importante pour comprendre les mécanismes de dissociation. Les réactions ion-molécule sont étudiées dans des sources d'ion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrometrie-de-masse/#i_25472

SPECTROPHOTOMÉTRIE OPTIQUE

  • Écrit par 
  • Dora GRAND
  •  • 5 229 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Instruments et applications »  : […] En spectrophotométrie stationnaire (d'absorption ou d'émission) , il existe actuellement sur le marché différents types d'appareils dont les coûts sont proportionnels à leurs performances techniques. Ils se différencient principalement par : l'étendue du domaine spectral balayé ; la précision dans la mesure des maximums d'absorption ou d'émission […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrophotometrie-optique/#i_25472

SYNCHROTRON RAYONNEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FARGE, 
  • Marie-Paule LEVEL, 
  • Paul MORIN, 
  • Yves PETROFF
  •  • 2 419 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Utilisation en chimie »  : […] L'analyse chimique par fluorescence X excitée par le rayonnement synchrotron est actuellement la méthode la plus sensible pour déterminer des traces d'éléments. Le spectre d'absorption X d'un élément en phase condensée présente un seuil brutal à une longueur d'onde λ s , puis des oscillations lorsque λ   <   λ s  : ces oscillations proviennent des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-synchrotron/#i_25472

TRACES ÉLÉMENTS EN

  • Écrit par 
  • Jean GONI, 
  • Michel LELEU
  •  • 2 758 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dosage des éléments en traces »  : […] Le dosage d'un élément en traces dans une roche peut être effectué par les techniques analytiques traditionnelles. La mise en solution du minéral ou de la roche permet d'utiliser ensuite soit les méthodes colorimétriques, polarographiques, par exemple, soit la spectrométrie d'absorption atomique ; on aboutit alors, pour les éléments courants tels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-en-traces/#i_25472

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain BERTHOD, Jérôme RANDON, « ANALYTIQUE CHIMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/