CHENAL

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le second port européen »  : […] Anvers est un port majeur sur la façade maritime qui s'étend du Havre à Hambourg, avec 16,5 p. 100 du trafic total de cette zone. C'est, avec environ 200 millions de tonnes au milieu des années 2010, le second port européen. Il gère les trois quarts du trafic maritime belge, le reste se partageant pour l'essentiel entre Zeebrugge et Gand. Le trafic maritime est constitué pour 55 p. 100 de trafic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anvers/#i_21888

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 864 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor »  : […] Le nom de Bruges (en néerlandais : Brugge ) provient de Brucciam (en vieil islandais), « embarcadère ». Le site est mentionné pour la première fois dans un texte de 892. C'était alors une fortification en terre entre deux bras de la rivière Reie, érigée contre les Normands par Baudouin I er , comte de Flandre. Après la période des Normands, le site se développa et le comte y attira des marchands. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruges/#i_21888

DELTAS

  • Écrit par 
  • Gilbert BELLAICHE
  •  • 3 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Morphologie des deltas sous-marins profonds »  : […] La plupart des deltas de ce type, résultats d'une accumulation sédimentaire, présentent un profil général de forme convexe. Ils sont composés, de l'amont vers l'aval, de trois parties essentielles plus ou moins bien caractérisées et développées. L' éventail supérieur est caractérisé par une vallée unique, ou chenal principal, prolongeant le plus souvent le canyon sous-marin qui a canalisé le lon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deltas/#i_21888

EMBOUCHURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 3 324 mots

Dans le chapitre « À l'extérieur de l'embouchure »  : […] Estuaire ou delta, une embouchure se compose de chenaux calibrés et de zones colmatées, les uns et les autres inaptes à recevoir une nouvelle sédimentation, si ce n'est par une lente évolution des équilibres naturels. Lorsque les apports fluviatiles dépassent les possibilités immédiates de sédimentation interne, les matériaux excédentaires sortent de l'embouchure pour atteindre la mer ouverte. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embouchures/#i_21888

FLEUVES

  • Écrit par 
  • Lazare BOTOSANEANU, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 9 686 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les fleuves et l'érosion »  : […] Le climat et le relief n'ont pas seulement pour effet de déterminer le régime de l'écoulement, ils conditionnent aussi le volume et la nature de la charge que les versants fournissent aux fleuves et que ceux-ci évacuent, le plus souvent jusqu'à la mer. Le volume ou la masse des matériaux franchissant l'embouchure d'un fleuve au cours d'une année définissent la charge annuelle de celui-ci ; la cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleuves/#i_21888

GRANDS LACS AMÉRICAINS

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 2 800 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une mer intérieure »  : […] Le plus étendu des cinq Grands Lacs est le lac Supérieur, qui occupe 83 000 kilomètres carrés à une altitude de 183 mètres ; sa profondeur est de 397 mètres. Il communique vers l'est, par le chenal ramifié et canalisé de Sault Sainte Marie avec le lac Huron, formé de deux lobes, dont le second a reçu le nom de Georgian Bay : ces deux ensembles lacustres occupent 59 500 kilomètres carrés à une alt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-lacs-americains/#i_21888

HYDROGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 107 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les organismes linéaires »  : […] Strictement localisés selon un tracé défini, les organismes linéaires correspondent à des écoulements pérennes, fleuves et rivières des domaines tempéré et tropical humide, ou aux oueds des régions arides, dont l'activité ne se manifeste qu'au cours de crues plus ou moins espacées. Dans tous les cas, ils s'expriment dans le paysage par un lit . Le lit fluvial se situe dans la partie la plus creuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrographie/#i_21888

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 406 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Les traces d'écoulements »  : […] C'est donc depuis les missions Viking et Mars Global Surveyor que l'on a identifié des formations trahissant le rôle actif de l'eau à la surface de Mars : –  Des traces d'inondations catastrophiques ayant sculpté les paysages dans les derniers milliards d'années ont été mises en évidence. Ces chenaux , ressemblant à de vastes fonds de rivières asséchées, se sont formés de deux façons : par vidange […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_21888

MONT-SAINT-MICHEL BAIE DU

  • Écrit par 
  • Jean Claude LEFEUVRE
  •  • 3 257 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Nouvelle conception des aménagements et modèles actuels »  : […] L'apport de l'écologie . Après l'abandon du projet sur le Couesnon, de nouvelles solutions dites « douces » ont été envisagées, éliminant les interventions considérées comme trop agressives pour l'environnement et la qualité paysagère du site. Après avoir été centrées sur le Mont-Saint-Michel et ses abords, les études prennent en compte désormais la baie dans son ensemble qui est constituée d'éco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baie-du-mont-saint-michel/#i_21888

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 7 038 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Facteurs sédimentologiques »  : […] Certains types de sédiments peuvent être soumis à des causes rythmiques indépendantes des facteurs précédents. Les flyschs et les sédiments deltaïques sont significatifs à cet égard. Les flyschs sont des formations marines détritiques qui se présentent sous forme d'alternances régulières de bancs gréseux et de bancs silteux ou argilo-calcaires. Les grès sont généralement granoclassés, les fossile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/#i_21888


Affichage 

Crêtes dues à l'inversion du relief d'anciens chenaux

diaporama

Une forme de relief fréquente dans les marais maritimes : les crêtes dues à l'inversion de relief d'anciens chenaux (exemple pris en Zélande, d'après A W Vlam et A J Pannekoek) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Jardins de vase de la mer du Nord

dessin

Les « jardins de vase », destinés à accélérer les atterrissements sur les côtes néerlandaises, allemandes et danoises de la mer du Nord 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mars : détail d'un ancien chenal

photographie

Nirgal Vallis est un ancien chenal d'inondations, venu alimenter un réseau fluviatile se jetant au sud dans Argyre Planitia, qui s'est alors changée en une petite mer au tout début de l'histoire de Mars, voici 3,5 milliards d'années Nirgal Vallis est profonde de 800 mètres en moyenne et large... 

Crédits : NASA

Afficher

Nanedi Vallis

photographie

Cette image, obtenue le 8 janvier 1998 par la sonde Mars Global Surveyor, présente Nanedi Vallis, un chenal qui appartient à un réseau recoupant les plaines cratérisées de Xanthe Terra, sur Mars On distingue des terrasses sur les flancs de Nanedi Vallis, d'une largeur moyenne de 2,5 km 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Crêtes dues à l'inversion du relief d'anciens chenaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Jardins de vase de la mer du Nord
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mars : détail d'un ancien chenal
Crédits : NASA

photographie

Nanedi Vallis
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie