VERSAILLES CHÂTEAU DE

SCIENCES ET CURIOSITÉS À LA COUR DE VERSAILLES (exposition)

  • Écrit par 
  • Justine ANCELIN
  •  • 1 217 mots
  •  • 1 média

Les sciences ont bien été présentes à la cour de Versailles. Déterminer si les rois et leur entourage les considéraient comme de véritables disciplines intellectuelles, ou comme de simples raretés divertissantes et singulières, tel était l'objectif de l'exposition Sciences & curiosités à la cour de Versailles, accueillie au château de Versailles du 26 octobre 2010 au 3 avril 20 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-et-curiosites-a-la-cour-de-versailles-exposition/#i_10155

VERSAILLES

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 3 534 mots
  •  • 8 médias

Entre 1682, date de l'installation de la Cour dans un château en chantier, et 1789, date à laquelle la monarchie quitta définitivement le palais, Versailles fut le centre de la vie française. Pourtant, l'histoire de Versailles n'est pas circonscrite par ces deux dates, et ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/versailles/#i_10155

ADAM LE JEUNE NICOLAS SÉBASTIEN ADAM dit (1705-1778)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 484 mots

Membre d'une importante dynastie de sculpteurs lorrains, Nicolas Sébastien Adam est le frère cadet de Lambert Sigisbert et le fils de Jacob Sigisbert. Élevé par son père, il vient rejoindre son frère à Paris, fait un séjour à Montpellier avant de se rendre à Rome à ses propres frais. Il y reste de 1726 à 1734. De retour en France, il est engagé grâce à son frère par le roi et exécute en collaborat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-le-jeune/#i_10155

LES ADIEUX À LA REINE (B. Jacquot)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 033 mots

Dans le chapitre « Un « lieu clos pervers » »  : […] Dans leur adaptation, Benoît Jacquot et son scénariste Gilles Taurand ont renoncé à sa construction en flash-back du roman : Sidonie Laborde, la lectrice-adjointe de Marie-Antoinette, y racontait les événements depuis Vienne, vingt ans plus tard. Dès lors, Versailles devient le personnage du film. Ce n'est plus le petit théâtre de Si Versailles m'était conté de Sacha Guitry […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-adieux-a-la-reine/#i_10155

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN, 
  • Jean-François REYNAUD
  •  • 5 938 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les musées de site archéologique »  : […] Le succès rapide des musées de site archéologique repose sur l'idée que tout objet du passé possède un contexte environnemental précis aussi important que sa propre matérialité, et qu'ils ne doivent pas être dissociés. Cette conception équivaut pour l'archéologie à la vision de l'écomusée définie par Georges-Henri Rivière pour les musées d'ethnographie. En France, l'archéologie d'une part (loi su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-amenagement-des-sites/#i_10155

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Brique et pierre

  • Écrit par 
  • Josiane SARTRE
  •  • 4 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les prolongements à l'âge classique »  : […] Lorsque Henri IV achève en 1606 les travaux de Fontainebleau, c'est le style moellon et brique qu'il choisit pour la cour des Offices et c'est le style brique et pierre qu'il impose à Paris pour les places royales, la place des Vosges en 1605 et la place Dauphine en 1607. À Charleville, fondée le 23 avril 1608, Charles de Gonzagues, duc de Nevers, choisit le parti brique et pierre et un programm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-brique-et-pierre/#i_10155

BOUCHARDON EDME (1698-1762)

  • Écrit par 
  • Gabriella RÈPACI-COURTOIS
  •  • 963 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'activité parisienne »  : […] Il revint à Paris en 1732. La renommée de ses œuvres romaines l'y ayant précédé, il reçut d'importantes commandes, sans toutefois parvenir au succès de son condisciple L.-S. Adam dont le talent plus brillant plaisait davantage, notamment au roi. En 1734, il signait un contrat pour l'exécution de vingt-quatre statues pour l'église Saint-Sulpice ; ce travail, qui se prolongea jusqu'en 1750 et resta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edme-bouchardon/#i_10155

COTTE ROBERT DE (1656-1735)

  • Écrit par 
  • Gérard ROUSSET-CHARNY
  •  • 1 090 mots
  •  • 1 média

Architecte français, Robert de Cotte fut un artiste de réputation européenne dont le prestige doit être comparé à celui de Bernin. Né à Paris, beau-frère de Jules Hardouin-Mansart et reçu en 1687 à l'Académie d'architecture, il lui succéda en 1708 dans les charges de premier architecte du roi et directeur de l'Académie. Grand constructeur, Robert de Cotte était en même temps un remarquable décorat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-de-cotte/#i_10155

COYPEL LES

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 453 mots
  •  • 2 médias

La dynastie des Coypel est peut-être la plus importante de toutes celles que l'on trouve dans l'histoire de l'art français aux xvii e et xviii e siècles : quatre peintres célèbres, parmi lesquels un directeur de l'Académie de France à Rome (Noël Coypel, 1628-1707) et deux premiers peintres (Anto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-coypel/#i_10155

COYSEVOX ANTOINE (1640-1720)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 364 mots
  •  • 4 médias

L'œuvre d'Antoine Coysevox forme une sorte de contrepartie à celle de l'autre grand sculpteur officiel de Louis XIV, Girardon. Celui-ci, attaché aux modèles antiques, pénétré de l'influence de Poussin, incarne en quelque sorte la tendance classique du règne ; Coysevox apparaît au contraire comme un sculpteur baroque. Collaborateur de Le Brun et de Mansart, il déploie sa virtuosité de décorateur da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-coysevox/#i_10155

FOYERS DE CULTURE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 9 694 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Versailles, théâtre de l'autorité royale »  : […] L'organisation de Versailles en foyer de civilisation et de culture en même temps que de gouvernement et d'administration a fait de cette ville artificielle un exemple de centralisation absolue unique au monde. Mais ses activités étaient si nombreuses qu'on peut se demander à quel niveau se plaçaient les fonctions culturelles dans cet ensemble polymorphe, à la fois logis du roi, hôtel de cour, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foyers-de-culture/#i_10155

GABRIEL ANGE JACQUES (1698-1782)

  • Écrit par 
  • Michel GALLET
  •  • 3 691 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les résidences royales »  : […] Seule une énumération rapide permet d'évoquer ici les nombreux travaux de Gabriel dans les demeures de la royauté. À Compiègne, où il reprit les plans de son père, il triompha d'une double difficulté : la dénivellation créée par la présence de l'ancien rempart entre la cour et le parc, l'angle aigu formé par les deux façades principales, qu'il a masqué intérieurement par un artifice de plan. Saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ange-jacques-gabriel/#i_10155

GIRARDON FRANÇOIS (1628-1715)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 436 mots
  •  • 1 média

Le plus grand sculpteur du règne de Louis XIV naît à Troyes ; il est fils d'un fondeur. Girardon doit sa fortune au chancelier Séguier qui, l'ayant remarqué, l'envoie à Rome à ses frais. À son retour, il complète sa formation dans les ateliers de Laurent Magnier et de François Anguier. Son destin se scelle à Vaux-le-Vicomte, où il rencontre une prestigieuse équipe : Le Nôtre, Le Vau et surtout Cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-girardon/#i_10155

GUÉRIN GILLES (1609-1678)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 368 mots

Né à Paris, Gilles Guérin est l'élève du père de Charles Le Brun, dont il sera l'ami. Il passe sans doute par l'atelier de Simon Guillain et entre dans l'équipe réunie autour de Jacques Sarrazin, avec lequel il travaille aux Caryatides du pavillon de l'Horloge au Louvre et au château de Maisons où il exécute pour le vestibule d'honneur les bas-reliefs des Quatre Éléments . Sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-guerin/#i_10155

HARDOUIN-MANSART JULES (1646-1708)

  • Écrit par 
  • Jörg GARMS
  •  • 2 159 mots
  •  • 8 médias

Jules Hardouin-Mansart a créé les symboles de la puissance de Louis XIV : Versailles et le dôme des Invalides . Le reflet grandiose de ce règne, mais aussi son ambiguïté ont rejailli sur l'architecte. Le courtisan accompli, favori du roi, le grand organisateur des arts, l'homme qui a perfectionné le classicisme français : des jugements sur des plans très différents, professionnels et personnels, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-hardouin-mansart/#i_10155

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 135 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le jardin classique »  : […] Le premier jardin vraiment « classique », c'est-à-dire celui dont les lignes sont commandées par des rapports géométriques avec celles de la demeure dont il constitue le cadre et la continuation, est la cour du Belvédère, dans le palais du Vatican. Sa conception est de l'architecte Bramante, dont l'art était imprégné par les souvenirs et la présence autour de lui des ruines antiques qui parsemaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-l-antiquite-aux-lumieres/#i_10155

JARDINS - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Catherine CHOMARAT-RUIZ
  •  • 3 585 mots

Dans le chapitre « Les principes du jardin et de la philosophie »  : […] Toutefois, ces rapprochements entre jardin, esthétique et philosophie ne demeurent pas sans lendemain. De René Descartes, on retient l'espoir que, grâce à la mécanique, les hommes fabriqueront des machines qui les rendront « comme maîtres et possesseurs de la nature ». On déduit de cette « sixième partie » du Discours de la méthode (1637) que ce philosophe asservit la nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-esthetique-et-philosophie/#i_10155

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 796 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Versailles »  : […] Le second classicisme pourrait, en quelque sorte, se symboliser par deux entreprises : la colonnade du Louvre et Versailles . La première, dont la portée a été infiniment moindre, a paru, peut-être à tort, essentielle pour une définition du classicisme français. Colbert, devenu en 1664 surintendant des Bâtiments, y a attaché son nom, non sans dessein de favoriser le Louvre aux dépens de Versailles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme/#i_10155

LE BRUN CHARLES (1619-1690)

  • Écrit par 
  • Jennifer MONTAGU
  •  • 3 109 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Brun à Versailles »  : […] Le contrôle que Le Brun exerça sur les travaux exécutés à Versailles fut quelque peu différent. Cependant, c'est à son influence qu'il faut attribuer l'unité de style qui caractérisait, dans le palais, la décoration datant du xvii e  siècle. C'est lui qui a probablement choisi les artistes, et, de toute façon, le fait que ceux-ci (qui subissaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-le-brun/#i_10155

LEGROS PIERRE (1629-1714)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 267 mots

Né à Chartres d'un père marchand épicier, Pierre Legros vient à Paris se former dans l'atelier de Jacques Sarrazin. Il épouse en 1663 la fille d'un des maîtres de la sculpture versaillaise, Gaspard Marsy, et la tradition veut que la beauté épanouie de sa jeune épouse se retrouve dans plusieurs de ses œuvres qui présentent incontestablement un air de famille. À son talent harmonieux, heureux, pourr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-legros/#i_10155

LEMOYNE FRANÇOIS (1688-1737)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 478 mots

Peintre français. François Lemoyne se distingue immédiatement des autres peintres de sa génération par deux traits singuliers : aucune tradition artistique dans sa famille, son père est tout bonnement postillon ; une formation entièrement française ; il ne fera le voyage d'Italie que vers trente-cinq ans. Ses maîtres furent Galloche et Cazes, mais à vrai dire les collections royales étaient assez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-lemoyne/#i_10155

LE NÔTRE ANDRÉ (1613-1700)

  • Écrit par 
  • Thierry MARIAGE
  •  • 2 090 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le projet de Versailles »  : […] Ce retour en force de l'État, perceptible dans bien d'autres domaines, va appuyer sur de nouvelles institutions. Au cénacle d'artistes et d'écrivains (dont les Scudéry), que Fouquet avait constitué pour élaborer son projet, Louis XIV va substituer l'Académie d'architecture, et surtout celle des sciences. Il faut en effet concevoir le projet versaillais comme un travail collégial, orchestré par Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-le-notre/#i_10155

LE VAU LOUIS (1612-1670)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques DUTHOY
  •  • 608 mots
  •  • 3 médias

Succédant à Jacques Le Mercier avec le titre de premier architecte, puis d'intendant et d'ordonnateur général des Bâtiments royaux, Le Vau a régné sur l'architecture française à partir de 1654. Une riche clientèle privée, la protection de Mazarin, le coup d'éclat de Vaux-le-Vicomte , la faveur royale (il a l'oreille de Louis XIV, et Colbert s'en inquiète dans une lettre du 28 septembre 1663) lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-le-vau/#i_10155

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Patrick DANDREY
  •  • 7 323 mots

Dans le chapitre « Classicisme et baroque : un art des contraires »  : […] Le paradoxe de ce label de sérénité classique accordé au xvii e  siècle français au sein d’une Europe déchirée et déroutée fit prendre conscience, au xx e  siècle, du caractère partiel et partial de cette perception sélective et normative. Le souci de rendre meilleure justice à la diversité d’une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviie-s/#i_10155

MARSY GASPARD (1625 env.-1681) & BALTHASAR (1628-1674)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 370 mots

Nés tous deux à Cambrai, les deux frères Gaspard et Balthasar Marsy sont fils d'un maître sculpteur, Gaspard ou Jaspar, venu vraisemblablement d'Italie, et qui tenait à Cambrai un atelier prospère. C'est cependant à Paris que les deux frères viennent tenter leur chance, en entrant chez Sarrazin et Michel Anguier, et en trouvant aide auprès de Buyster et de Van Opstal, hommes du Nord comme eux. Ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsy-gaspard-et-balthasar/#i_10155

MIQUE RICHARD (1728-1794)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 657 mots
  •  • 1 média

Issu d'une famille d'architectes lorrains qui travaillent pour leur duc, à Nancy et à Lunéville, Richard Mique fait son apprentissage à Strasbourg, avant de venir étudier à Paris, chez J. F. Blondel. La protection de Stanislas Leszczyński, roi de Pologne et duc de Lorraine, lui vaut d'être nommé, dès 1762, ingénieur des Ponts et Chaussées de Lorraine et Barrois. À la mort d'Emmanuel Héré, Mique, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-mique/#i_10155

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La France »  : […] On désigne par le terme de rococo le courant qui domine la sculpture française de la dernière période du style de Versailles à la veille de la Révolution, où il finit, à l'issue d'un long conflit, par céder la place au néo-classicisme et à l'historicisme. À la différence de la peinture, marquée par la brutale irruption de la manière de Watteau, l'évolution en sculpture s'effectue de façon progres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_10155

LA SOCIÉTÉ DE COUR, Norbert Elias - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Antonin COHEN
  •  • 1 066 mots

Dans le chapitre « La logique du prestige et l'équilibre des tensions »  : […] Au point culminant de ce processus, sous Louis XIV, une part essentielle de la vie sociale et politique se centralise à la cour du roi au château de Versailles (chapitre 3). C'est dans ce bâtiment, où la pièce centrale n'est autre que la « chambre du roi », que se déroule un rituel déterminant pour analyser le fonctionnement de la société de cour : le « lever du roi ». Suivant une « étiquette » s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-societe-de-cour/#i_10155

VERBERCKT ou VERBRECHT JACQUES ou JACOB (1704-1771)

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 254 mots

Sculpteur, né à Anvers. Verberckt travaille à Paris avant 1725. En 1730, il participe à Versailles aux travaux de la chambre de la reine sous la direction de Robert de Cotte et de Louis-Claude Vassé. La mort des deux grands sculpteurs de la fin du règne de Louis XIV, Dugoullon et Le Goupil, le laisse, à partir de 1734, seul maître de l'équipe travaillant pour les Bâtiments. Toute sa carrière se dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verberckt-verbrecht/#i_10155


Affichage 

Apollon servi par les Nymphes, Girardon et Regnaudin

photographie

François GIRARDON et Thomas REGNAUDIN, Apollon servi par les Nymphes, pour la grotte de Thétys, marbre Château de Versailles, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Bassin de Latone, Versailles

photographie

Le bassin de Latone, château de Versailles 

Crédits : Bryn Campbell/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Chaise par Georges Jacob

photographie

Chaise de style étrusque par Georges Jacob (1739-1814) Bois Château de Versailles 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Château de Versailles depuis le Parterre d'eau

photographie

Château de Versailles, vue de la façade ouest depuis le Parterre d'eau 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Château de Versailles en 1668

photographie

Le château de Versailles en 1668 : l'ancien rendez-vous de chasse de Louis XIII a commencé sa mue Huile sur toile de Pierre Patel (1605-1676), château de Versailles 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Expérience aérostatique du 19 septembre 1783

photographie

Expérience aérostatique effectuée à Versailles le 19 septembre 1783 Ce jour-là, l'avant-cour du château de Versailles est envahie par la foule venue assister à l'envol d'un ballon à air chaud des frères Montgolfier En présence du roi Louis XVI et de la famille royale, le ballon s'élève... 

Crédits : J.-M. Manaï/ Bibliothèque municipale, Versailles

Afficher

Galerie des Glaces au château de Versailles

photographie

Château de Versailles : la Grande Galerie, dite galerie des Glaces, œuvre de Jules Hardouin-Mansart et, pour la décoration, de Charles le Brun qui y travailla de 1678 à 1684 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Hameau rustique

photographie

Hameau rustique, fabrique construite dans le parc de Versailles à proximité du Petit Trianon Architecte : Richard Mique, 1783-1787 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le "bureau du Roi" par Jean-François Œben et Jean-Henri Riesener

photographie

Le "bureau du Roi" (Louis XV) a été commencé par Jean-François Œben en 1760 et terminé en 1769 par Jean-Henri Riesener Marqueterie et bronzes dorés Château de Versailles 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles

photographie

À partir de 1668, André Le Nôtre réalise au château de Versailles des compositions savantes, typiques du jardin à la française Les parterres de l'Orangerie s’ordonnent dans l'axe de la galerie des Glaces jusqu’à la pièce d'eau des Suisses 

Crédits : Lyubov Timofeyeva/ Shutterstock

Afficher

Salon de la Guerre, Versailles

photographie

Salon de la Guerre, château de Versailles Architecte : Jules Hardouin-Mansart Triomphe de Louis XIV, par Coysevox, stuc 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Versailles

photographie

La cour d'honneur du château de Versailles Gravure du XVIIe siècle 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Versailles, Chapelle royale

photographie

Chapelle royale, château de Versailles Architecte : Robert de Cotte 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Marie-Antoinette

photographie

Marie-Antoinette (1755-1793), reine de France et épouse de Louis XVI 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ouverture des États généraux, 5 mai 1789, A. Couder

photographie

Auguste Couder, Ouverture des États généraux (4-5 mai 1789) Huile sur toile Musée de l’histoire de France, Château de Versailles  

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV, Henri Testelin, d’après Charles Le brun

photographie

GW Leibniz séjourne à Paris en 1672 Grâce à la fondation de l'Académie royale des sciences en 1667, la ville est devenue un foyer de recherches intellectuelles et scientifiques Leibniz y fréquentera notamment le mathématicien Christiaan Huygens Henri Testelin d'après Charles Le Brun,... 

Crédits : The Gallery Collection/ Corbis

Afficher

Apollon servi par les Nymphes, Girardon et Regnaudin
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Bassin de Latone, Versailles
Crédits : Bryn Campbell/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Chaise par Georges Jacob
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Château de Versailles depuis le Parterre d'eau
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Château de Versailles en 1668
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Expérience aérostatique du 19 septembre 1783
Crédits : J.-M. Manaï/ Bibliothèque municipale, Versailles

photographie

Galerie des Glaces au château de Versailles
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Hameau rustique
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le "bureau du Roi" par Jean-François Œben et Jean-Henri Riesener
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles
Crédits : Lyubov Timofeyeva/ Shutterstock

photographie

Salon de la Guerre, Versailles
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Versailles
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Versailles, Chapelle royale
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Marie-Antoinette
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ouverture des États généraux, 5 mai 1789, A. Couder
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV, Henri Testelin, d’après Charles Le brun
Crédits : The Gallery Collection/ Corbis

photographie