CHAT

CHAT DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 677 mots

Petit carnivore familier mais de caractère très indépendant, particulièrement souple et vif. Classe : Mammifères ; ordre : Carnivores ; sous-ordre : Féliformes ; famille : Félidés.Le chat domestique (Felis catus) présente diverses formes suivant la race mais, contrairement au chien, la structure de base reste identique : corps musclé, tête […] […] Lire la suite

CARNIVORES MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Géraldine VÉRON
  •  • 7 461 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « Un exemple : le chat »  : […] La plupart des caractères du chat se retrouvent chez beaucoup de carnivores, à l'exception des animaux formant autrefois le groupe des pinnipèdes (phoques, otaries et morses) dont l'adaptation à la vie aquatique a fortement modifié la morphologie. Le pelage du chat est abondant et sujet à des mues discrètes ; il comporte deux sortes de poils : les jarres, longs et assez raides, et la bourre, form […] […] Lire la suite

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 597 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'encéphalopathie spongiforme féline »  : […] Plusieurs dizaines de cas d'encéphalopathie spongiforme ont été décrits chez des chats au Royaume-Uni. L'apparition de cette maladie a succédé à celle de l'ESB et l'infection des chats serait liée à la consommation d'abats de bovins ou de moutons infectés. On sait aujourd'hui que l'agent de la maladie féline est identique à celui de l'ESB. […] […] Lire la suite

HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Paul LAGET
  •  • 12 328 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Aire motrice principale »  : […] On a pu délimiter, tant chez les Rongeurs que chez les Carnivores et les Primates (y compris l'Homme), une zone corticale dite aire motrice principale (ou « primaire », MI), dont les propriétés peuvent ainsi s'énoncer : sa stimulation par chocs électriques répétitifs suscite des contractions de groupes musculaires localisés de la face, des membres ou du tronc ; ces mouvements sont en règle généra […] […] Lire la suite

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 111 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Ontogenèse du cycle sommeil-rêve-éveil »  : […] L'observation attentive de chatons qui viennent de naître permet de reconnaître aisément deux états de comportement. Les chatons éveillés s'avancent en rampant vers les mamelles de leur mère et commencent à téter. Au bout d'une vingtaine de minutes, de petits mouvements cloniques succèdent aux mouvements toniques de l'éveil. Il apparaît alors une danse des petits muscles du corps, tandis que les m […] […] Lire la suite

TOXOPLASMOSE

  • Écrit par 
  • Georges DESMONTS
  •  • 2 394 mots

Le nom de toxoplasme ( toxon  : arc) a été donné par Charles Nicolle, en 1908, à un protozoaire en forme de croissant qui infestait les Ctenodactylus gundi , rongeurs des zones désertiques tunisiennes, et provoquait leur mort lorsqu'ils étaient gardés en captivité à l'Institut Pasteur. Ce protozoaire fut ensuite retrouvé dans de très nombreuses espèces animales, et son pouvoir pathogène pour l'hom […] […] Lire la suite


Affichage 

Aires motrices et sensitives chez l'animal

diaporama :  Aires motrices et sensitives chez l'animal

Aires motrices et sensitives primaires et secondes sur le cortex cérébral de deux animaux.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bastet, la déesse-chatte, art égyptien

photographie :  Bastet, la déesse-chatte, art égyptien

Statuette de la déesse-chatte Bastet. XXVIe dynastie. Période saïte. Vers 664-610 avant J.-C. Bronze et or. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Chat

dessin :  Chat

Coupe antéropostérieure d'un cervelet de chat. Noter la profondeur des sillons séparant lamelles et lobules (coloration de Nissl).  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cortex auditif chez le chat

dessin :  Cortex auditif chez le chat

Topographie et structure du cortex auditif. Face latérale de l'encéphale du chat, avec le quadrilatère auditif limité à sa partie supérieure par la scissure suprasylvienne. A, aire auditive antérieure ; AI, aire auditive primaire ; P, aire auditive postérieure ; VP, aire...  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Crâne de Chat

dessin :  Crâne de Chat

Crâne de Chat  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Momie de chat, Égypte

photographie :  Momie de chat, Égypte

Momie de chat. Peinture sur stuc entourant les bandelettes. Vers 664-332 avant J.-C. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Serval

photographie :  Serval

Chat sauvage africain, le serval (Leptailurus serval) présente, comparativement aux autres félins, de longues pattes et un long cou grâce auxquels il voit aisément au-dessus des hautes herbes de la savane. Chassant à l'affût, il bondit rapidement sur sa proie,...  

Crédits : CSP_hedrus/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

Afficher

Sommeil-rêve-éveil selon le degré de maturité nerveuse

graphique :  Sommeil-rêve-éveil selon le degré de maturité nerveuse

Importance relative chez l'animal des états de vigilance (d'après D. Jouvet-Mounier, 1968).  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

 Aires motrices et sensitives chez l'animal

Aires motrices et sensitives chez l'animal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

 Bastet, la déesse-chatte, art égyptien

Bastet, la déesse-chatte, art égyptien
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

 Chat

Chat
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Cortex auditif chez le chat

Cortex auditif chez le chat
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Crâne de Chat

Crâne de Chat
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Momie de chat, Égypte

Momie de chat, Égypte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Serval

Serval
Crédits : CSP_hedrus/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

photographie

 Sommeil-rêve-éveil selon le degré de maturité nerveuse

Sommeil-rêve-éveil selon le degré de maturité nerveuse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique