CHARLES TELLIER ET LA CHAÎNE DU FROID

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Français Charles Tellier (Amiens, 1828-Auteuil, 1913), spécialiste des applications du froid artificiel et des premiers matériels frigorifiques, installe trois machines à compression d'éther méthylique sur un vieux voilier transformé en bateau à vapeur. Il isole ensuite la cale de ce bateau (qu'il appellera le Frigorifique) pour y maintenir artificiellement, en tout temps et sous toutes les latitudes, quelle que soit la durée du voyage, une température proche de 0 0C. D'après Tellier, cette basse température empêchera le développement des micro-organismes grâce à la dessiccation superficielle qu'elle provoque. Parti le 20 septembre 1876 de Rouen, le Frigorifique traverse l'Atlantique en 105 jours et arrive à Buenos Aires (Argentine) le 25 décembre : les 30 tonnes de viande embarquées dans la cale sont en bon état, avec une déshydratation de 25 p. 100. Peu après, d'autres misent sur la congélation et obtiennent de meilleurs résultats.

Le Frigorifique

Le Frigorifique

photographie

Gravure représentant le Frigorifique, vieux voilier transformé en bateau à vapeur et aménagé par Charles Tellier (1828-1913) pour pouvoir conserver, lors d'un voyage transatlantique, trente tonnes de viande. Avec cette traversée (Rouen, 20 septembre-Buenos Aires, 25 décembre 1876), Tellier... 

Crédits : AFF/ D.R.

Afficher

Tellier inaugure ainsi la chaîne industrielle du froid qui unira les zones de production de pays neufs comme l'Argentine, l'Australie, la Nouvelle-Zélande aux foyers européens de consommation – dans un premier temps, essentiellement la Grande-Bretagne. C'est une révolution dans les transports intercontinentaux et l'économie de l'alimentation.

—  Paul FOURNIER

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Paul FOURNIER, « CHARLES TELLIER ET LA CHAÎNE DU FROID », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-tellier-et-la-chaine-du-froid/