PATHÉ CHARLES (1863-1957)

CINÉMA (Aspects généraux) Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 505 mots

Dans le chapitre « Du film au cinéma »  : […] Le cinéma, c'est d'abord un faisceau de lumière qui perfore l'obscurité, le cliquetis d'une mécanique, des images animées sur un écran blanc. Comment rassembler, classer ces images fugaces, que la lumière du jour efface ? Le premier spectateur n'a pas besoin de savoir qu'en amont de l'image projetée il existe des centaines de mètres de pellicule inerte et fragile, roulés en bobines lourdes et mal […] […] Lire la suite

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 291 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Document et fiction »  : […] Presque immédiatement une coupure s'établit entre l'authentique document (les caméras des opérateurs Lumière filment les voyages présidentiels en province, le jubilé de la reine Victoria ou le couronnement de Nicolas II, fragmentés en « vues » de 17 mètres) et les « fausses » actualités de Méliès ou des « metteurs en scène » Pathé : des figurants prennent la pose dans des décors rudimentaires ou […] […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 103 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le temps du muet »  : […] Les frères Lumière présentent leur machine en France et dans le monde entier. Pour alimenter ces projections, ils forment et envoient sur les cinq continents des opérateurs qui ramènent à Lyon les vues qu'ils ont réalisées et montrées au fil de leurs périples. Le nom de Lumière est, à juste titre, attaché à un cinéma qui sera plus tard qualifié de « documentaire ». Louis Lumière (1864-1948) est le […] […] Lire la suite

LA VICTORINE STUDIOS DE

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 190 mots
  •  • 1 média

Dès la première décennie du xx e  siècle, des firmes – françaises, mais aussi anglaises et allemandes – mettent à profit la photogénie du ciel, de la mer et des paysages méridionaux lors de campagnes de tournages hivernaux sur la Riviera. Afin de faciliter le travail des équipes, Charles Pathé édifie en 1908 un studio sur les rives du Paillon à Nice-Est. Léon Gaumont fait de même en 1913 sur les […] […] Lire la suite

PATHÉ

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 051 mots

Le Français Charles Pathé (1863-1957), issu d'une famille de petits commerçants, exploitait le phonographe d'Edison dans les foires de la région parisienne lorsqu'il découvrit le Cinématographe. Intéressé par ce type d'appareil, il finance sans succès les recherches de Henri Joly, avant de signer un accord avec les frères Lumière pour « un projecteur Lumière transformé Pathé ». Avec son frère Émil […] […] Lire la suite