Chanson de mai, NEIDHART VON REUENTAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Texte

Texte original transcrit en allemand moderne et traduction française

Meie, dîn lichter schînUnd die kleinen vogelînBringent vröuden vollen schrîn ;Daz si willekomen sîn !Ich bin ân den vröuden mînMit der werlde kranc.

Mai, dein heller ScheinUnd die kleinen VögeleinBringen der Freuden einen vollen Schrein ;Sie sollen mir willkommen sein !Denn ohne die Freuden meinIst mir die Welt vergällt.

Mai, ta claire lumièreEt les petits oiseauxApportent un trésor de joie ;Qu'ils soient les bienvenus !Car sans mes joies,Le monde et moi, nous sommes ennemis.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Chanson de mai, NEIDHART VON REUENTAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-de-mai-neidhart-von-reuental/