CHAMPS DE CASTILLE, Antonio MachadoFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'avenir de l'Espagne

Le recueil s'ouvre sur un « Portrait », où le poète présente son art poétique et ses valeurs éthiques : « Méprisant la romance des ténors à voix creuse/ et le chœur des grillons qui chantent à la lune,/ je cherche à démêler les voix des échos ;/ parmi toutes les voix, je n'en écoute qu'une. » Le souci d'objectivité s'inscrit dans la prise de conscience du « problème de l'Espagne » de la Génération de 98, mouvement dont les principaux représentants sont Antonio Machado et Miguel de Unamuno, et qui s'interroge sur l'avenir politique de l'Espagne après l'effondrement de son empire colonial, en 1898. Cette prise de conscience donne lieu à une suite de compositions évoquant le paysage, l'histoire ou les gens de Castille : « Sur les bords du Douro », « Par les terres d'Espagne », et « Terres de Soria » où l'art du peintre se montre d'une sobriété admirable : « Soria du froid, Soria pure,/ capitale d'Extrémadure,/ avec son château guerrier/ tombant en ruine, sur le Douro,/ avec ses murailles rongées/ et ses maisons toutes noircies... »

Le romance (composition poétique formée d'octosyllabes) intitulé « La Terre d'Alvargonzález », dans la ligne épico-lyrique du romancero, recueil de légendes guerrières évoquant la lutte contre les Maures, contient aussi des paysages transfigurés par le regard. Mais dans un décor champêtre, c'est cette fois un drame de sang – un parricide – qui se joue.

Dans une autre veine, le livre contient vingt-neuf « Proverbes et chansons », couplets sentencieux, malicieux ou satiriques, qui annoncent la manière avec laquelle, plus tard, Juan de Mairena – double ironique de l'auteur – donnera de profondes leçons de sagesse. Hormis d'autres poésies, assez disparates, deux « Éloges » se distinguent : l'un célèbre « le quichottesque don Miguel de Unamuno » qui « à un peuple de muletiers,/ écervelés, joueurs et usuriers,/ [...] dicte des leçons de chevalerie » ; l'autre est un écho lyrique à un recueil de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification

Autres références

«  CHAMPS DE CASTILLE, Antonio Machado  » est également traité dans :

MACHADO ANTONIO (1875-1939)

  • Écrit par 
  • Cesare SEGRE
  •  • 2 319 mots

Dans le chapitre « De l'intimisme à l'épique »  : […] Né à Séville, Machado fait ses études à la célèbre Institución libre de Enseñanza de Madrid, centre de culture laïque et progressiste. En 1899, il accomplit le premier d'une série de voyages à Paris, où il aura l'occasion de connaître Rubén Darío, Anatole France, Oscar Wilde et bien d'autres hommes de lettres français et étrangers ; il fréquente les cours de Bergson (1910), qui auront de nombreuse […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « CHAMPS DE CASTILLE, Antonio Machado - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/champs-de-castille/