CHAMP MAGNÉTIQUE

AIMANTS

  • Écrit par 
  • Roger FONTAINE
  •  • 6 368 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Définitions générales »  : […] Lorsqu'on place un matériau ferromagnétique de volume v dans un champ magnétique H e , il prend un moment magnétique M . On définit en tout point une intensité d' aimantation ou aimantation J  ; si la substance est uniformément aimantée, M  =  J v . On représente , symboliquement, l'existence du vecteur J par des charges + et − (ou pôles nord et sud) réparties à la surface et dans le volume de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimants/#i_12845

ATMOSPHÈRE SOLAIRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 915 mots
  •  • 2 médias

Le profil de température de l’atmosphère solaire a longtemps défié l’entendement ; des travaux théoriques récents donnent pour la première fois une explication plausible de son étrange comportement. Le Soleil, étoile banale du type naine jaune, est constitué de trois couches internes entourées d’une atmosphère. Le cœur, où ont lieu les réactions de fusion nucléaire, s’étend jusqu’à un rayon de 140 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-solaire/#i_12845

CRISTAUX LIQUIDES

  • Écrit par 
  • Henry GASPAROUX
  •  • 4 839 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Action d'un champ magnétique »  : […] Si l'analyse, pour le champ magnétique H , est en tout point semblable à celle qui vient d'être développée pour le champ électrique, le résultat n'est pas équivalent. L'énergie d'un ensemble de molécules soumises à un champ magnétique s'écrit : avec W M énergie magnétique, m M i moment magnétique, mais m M i  =  α M ij H j . En effet, la quasi-totalité des molécules mésomorphes ne possèdent pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-liquides/#i_12845

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les travaux de Pierre Curie »  : […] Les conceptions de Pierre Curie sur la symétrie des phénomènes physiques devaient introduire la notion de prévision. Ce savant établit que le champ électrique est un vecteur polaire de même symétrie qu'un tronc de cône et que le champ magnétique est un vecteur axial avec la symétrie du cylindre tournant. Il énonce deux propriétés : – c'est la dissymétrie qui, dans un milieu donné, crée le phénomè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_12845

ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DONNINI, 
  • Lucien QUARANTA
  •  • 4 779 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les équations de Maxwell, les ondes »  : […] Les équations générales de l'électromagnétisme sont constituées par les quatre équations de Maxwell auxquelles il faut ajouter la loi donnant la force subie par une charge q animée d'une vitesse v dans un champ électromagnétique ( E , B ) : F = q v × B . La première équation relie le champ électrique aux distributions de charges, elle prend une forme identique en régime permanent (électrostatiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-lois-et-applications/#i_12845

ÉLECTRO-AIMANTS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHABRERIE, 
  • Alain MAILFERT
  •  • 3 345 mots
  •  • 6 médias

Les électro-aimants sont des appareils destinés à produire un champ magnétique à partir d'une source d'énergie électrique. Ils comprennent des bobinages d'excitation parcourus par un courant électrique et peuvent comporter un circuit magnétique destiné à renforcer la valeur de l'induction ou à imposer une carte de champ particulière. Leur technologie a accompli des progrès spectaculaires dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-aimants/#i_12845

ÉLECTROMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 178 mots
  •  • 1 média

L'expérimentateur anglais Michael Faraday (1791-1867) proposa le premier de décrire l'action de l'électricité en termes de champ électromagnétique plutôt que de mouvements de particules chargées. James Clerk Maxwell (1831-1879) généralisa et formalisa les résultats obtenus par les nombreux pionniers de l'étude des phénomènes électromagnétiques et leur donna en 1872 une forme quasi définitive. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electromagnetisme/#i_12845

E.S.R.F. (European Synchrotron Radiation Facility)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LACLARE
  •  • 2 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire des sources de rayons X »  : […] C'est William David Coolidge qui a découvert le premier tube à rayons X. On a depuis lors beaucoup développé ce type de sources qui constituent, de nos jours encore, des outils puissants de laboratoire pour la recherche fondamentale, l'industrie et la médecine. À l'époque, on avait déjà compris les mécanismes du rayonnement synchrotron comme l'une des conséquences des équations de Maxwell. En fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/european-synchrotron-radiation-facility/#i_12845

ÉTOILES

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • Jean-Pierre CHIÈZE
  •  • 13 466 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Étoiles magnétiques »  : […] En observant l'effet Zeeman sur des raies spectrales fines, il est possible d'étudier le champ magnétique des étoiles. Dans certaines étoiles, le champ peut atteindre plusieurs dizaines de milliers de gauss. Le champ observé est souvent très variable, avec renversement des polarités, les variations étant régulières ou non. Dans le cas des étoiles Ap, on a détecté simultanément des variations dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etoiles/#i_12845

EXPÉRIENCE D'OERSTED

  • Écrit par 
  • Cyril VERDET
  •  • 1 039 mots

Le chimiste et physicien danois Hans Christian Œrsted (1777-1851) publie, le 21 juillet 1820, le compte rendu de ses observations portant sur la déviation d’une aiguille aimantée sous l’action d’un fil électrique parcouru par un courant et placé à proximité. C’est à partir de cette expérience établissant un lien entre magnétisme et électricité que le Français André-Marie Ampère (1775-1836) dévelo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience-d-oersted/#i_12845

FARADAY MICHAEL (1791-1867)

  • Écrit par 
  • Leslie Pearce WILLIAMS
  • , Universalis
  •  • 1 616 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Théorie unitaire de l'électricité et notion de champ »  : […] En 1838 et 1839, Faraday définit de façon radicalement nouvelle le courant électrique comme la vibration provoquée par les alternances rapides de tension dans les molécules des bons conducteurs. Les isolants sont alors des corps où la tension ne s'annihile pas facilement ; les conducteurs, selon cette théorie, sont inaptes à tolérer une forte tension intermoléculaire ; quant aux électrolytes, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-faraday/#i_12845

FROID, physique

  • Écrit par 
  • Jean MATRICON, 
  • Georges WAYSAND
  •  • 4 032 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Quelques applications du froid »  : […] Le passage des performances de laboratoire à des dispositifs industriels fiables et d'emploi aisé a réclamé des efforts importants de développement. Peu spectaculaire, le froid est aujourd'hui omniprésent dans notre vie quotidienne, de la fabrication des poudres à laver à la production de plantes aromatiques broyées. L'utilisation la plus répandue de la production de froid est la conservation des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/froid-physique/#i_12845

FULDE-FERRELL-LARKIN-OVCHINNIKOV PHASE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 656 mots

L’état FFLO (initiales des physiciens Peter Fulde, Richard Ferrell, Anatoly Larkin et Yuri Ovchinnikov, qui ont prédit son existence en 1964) est un état supraconducteur qui résiste à la présence d’un champ magnétique élevé. Sa mise en évidence, plus de cent ans après que l’équipe du physicien néerlandais Heike Kamerlingh Onnes a mesuré la disparition de la résistance électrique d’un échantillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phase-fulde-ferrell-larkin-ovchinnikov/#i_12845

GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 029 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le champ magnétique »  : […] L' existence d'un champ magnétique général dans la Galaxie est démontrée par plusieurs types d'observation : la polarisation de la lumière des étoiles, le rayonnement synchrotron, la rotation de la direction de polarisation du rayonnement radio lors de sa traversée du milieu interstellaire (rotation Faraday), etc. Ce champ magnétique est plus intense dans les bras de spirale, où il atteint 5 10 —1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-voie-lactee/#i_12845

HANLE EFFET

  • Écrit par 
  • Bernard CAGNAC
  •  • 419 mots

Phénomène de dépolarisation de la lumière de résonance d'une vapeur atomique, sous l'action d'un faible champ magnétique. Il a été observé et caractérisé par le physicien allemand W. Hanle en 1924. On sait que le phénomène de résonance optique consiste à irradier les atomes d'une vapeur avec la lumière émise par une lampe contenant les mêmes atomes : les atomes de la vapeur absorbent la lumière de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-hanle/#i_12845

INTERACTIONS (physique) - Électromagnétisme

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 4 620 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le concept de « champ »  »  : […] Durant la première moitié du xix e  siècle, la connaissance de l'électromagnétisme progressait à grands pas, mais il lui manquait une idée unificatrice afin d'asseoir des postulats généraux. Certes les succès de la mécanique de Newton et de la gravitation universelle orientaient les recherches du côté de la notion de force. Or il allait s'avérer que la théorie de l'électromagnétisme ne pouvait se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-electromagnetisme/#i_12845

INTERFÉRENCES LUMINEUSES

  • Écrit par 
  • Maurice FRANÇON, 
  • Michel HENRY
  •  • 8 000 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Vibrations lumineuses »  : […] Augustin Fresnel a été le premier à expliquer les phénomènes de l'optique physique en admettant que la lumière est constituée par des vibrations transversales ; il assimilait les vibrations lumineuses aux vibrations élastiques transversales des solides. Cette dernière hypothèse aboutit à de nombreuses contradictions qui ont conduit à remplacer la théorie mécanique de Fresnel par la théorie électr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interferences-lumineuses/#i_12845

INTERPLANÉTAIRE MILIEU

  • Écrit par 
  • Pierre COUTURIER, 
  • Jean-Louis STEINBERG
  •  • 4 644 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le rôle du champ magnétique »  : […] Le fait que le vent solaire soit un plasma raréfié confère au champ magnétique un rôle important. Les collisions entre particules chargées sont infiniment peu probables et les phénomènes dissipatifs sont donc négligeables ; le libre parcours moyen des particules est voisin de l'unité astronomique. Il s'ensuit que les charges électriques du plasma s'enroulent suivant un mouvement hélicoïdal autour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interplanetaire/#i_12845

IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE DE DIFFUSION (IRMD)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 2 860 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principes de l’IRM de diffusion »  : […] L'imagerie par résonance magnétique de diffusion fait partie de la famille des techniques d’imagerie basées sur la résonance magnétique nucléaire (RMN). Dans un fort champ magnétique, les protons des atomes d’hydrogène des molécules d’eau, excités spécifiquement par une certaine fréquence d’un rayonnement électromagnétique, ont la propriété d’absorber ce rayonnement et d’en restituer un autre, lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-par-resonance-magnetique-de-diffusion/#i_12845

JUPITER, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 11 249 mots
  •  • 60 médias

Dans le chapitre «  La magnétosphère et les émissions radioélectriques »  : […] C'est en 1955, quand les radiotélescopes permirent de découvrir que Jupiter était une source extrêmement puissante d'ondes radio, qu'on eut pour la première fois la preuve qu'une planète autre que la Terre possédait un champ magnétique. Les caractéristiques de ce champ, et celles de la magnétosphère qui en est une conséquence, sont aujourd'hui assez bien connues grâce, d'une part, aux observation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jupiter-planete/#i_12845

KAPITSA PIOTR LEONIDOVITCH

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 510 mots
  •  • 1 média

Physicien russe né à Cronstadt, connu pour ses recherches sur le magnétisme et la physique des basses températures, qui devaient notamment le conduire à la découverte de la superfluidité de l'hélium II. Après des études à l'Institut polytechnique de Petrograd (Saint-Pétersbourg), où il est lecteur jusqu'en 1921, Petr Leonidovitch Kapitsa se rend en Grande-Bretagne à l'université de Cambridge, où i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kapitsa-p-l/#i_12845

KAPITSA PIOTR LEONIDOVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vladimir CHEVTCHENKO
  •  • 1 055 mots

Physicien, membre correspondant de l'Académie des sciences de l'U.R.S.S. à partir de 1929, membre titulaire à partir de 1939, Piotr Leonidovitch Kapitza est né le 9 juillet 1894, à Kronstadt, d'un père ingénieur et d'une mère femme de lettres et pédagogue. Après des études au collège technique de Kronstadt (1912), Kapitza entre à l'Institut polytechnique de Saint-Pétersbourg (Leningrad). Il y tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kapitsa-reperes-chronologiques/#i_12845

L.H.C. (Large Hadron Collider)

  • Écrit par 
  • Lydia ROOS
  •  • 2 383 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Construction du LHC et premières données »  : […] La construction du LHC commence en 1998, deux ans avant l’arrêt du LEP (le 20 novembre 2000), et durera dix ans. Les travaux de recherche et développement ont quant à eux débuté dès 1990 et près de vingt ans seront nécessaires pour mettre au point tous les appareillages. Le système d’accélération des particules est constitué par un ensemble de seize cavités radiofréquence (enceintes métalliques a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/large-hadron-collider/#i_12845

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 766 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Création de parois et obstacles à leur déplacement »  : […] Dans un échantillon pur, sans défaut et dont l'anisotropie est faible, l'énergie d'une paroi ne dépend pas de sa position : la paroi est facile à déplacer. Il n'en est plus de même dans un milieu contenant par exemple des cavités ou des inclusions non magnétiques ou dans un milieu perturbé par des tensions internes irrégulières. L'énergie du système dépend alors de la position de la paroi : il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_12845

MAGNÉTISME (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 752 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le magnétisme, composant de l'électromagnétisme »  : […] Depuis les travaux de Maxwell, on considère le champ électrique et le champ magnétique comme deux composantes d’un unique champ électromagnétique. Cette unification prend tout son sens dans le cadre de la théorie de la relativité restreinte élaborée par Einstein en 1905. En effet, si le déplacement d’une charge électrique engendre un champ électrique dans le référentiel lié à la particule chargée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme-notions-de-base/#i_12845

MAGNÉTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 5 364 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Résonance magnétique nucléaire (R.M.N.) »  : […] Les spectres de résonance nucléaire mettent en évidence les différences d'énergie des spins nucléaires des molécules en présence d'un champ magnétique. Les raies spectrales correspondantes qui se trouvent dans le domaine hertzien pour des champs de quelques milliers de gauss permettent d'atteindre deux grandeurs moléculaires importantes : – Les déplacements chimiques ( chemical shifts ), qui s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetochimie/#i_12845

MAGNÉTOHYDRODYNAMIQUE (M.H.D.)

  • Écrit par 
  • Jean-Loup DELCROIX
  •  • 4 454 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Magnétohydrodynamique des gaz totalement ionisés »  : […] Dans un gaz faiblement ionisé, les électrons et les ions sont localement couplés au gaz de particules neutres par les collisions, de sorte que le mélange de ces trois espèces de particules se comporte du point de vue hydrodynamique comme un fluide pur dont la vitesse v est essentiellement celle des particules neutres. Dans un gaz complètement ionisé, celles-ci ont complètement disparu, et on mont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetohydrodynamique/#i_12845

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 406 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « La reprise de l'exploration »  : […] Après un arrêt de presque deux décennies, l'exploration de Mars a repris avec l'arrivée de la sonde américaine Mars Global Surveyor (M.G.S.) au voisinage de la planète, en septembre 1997. Durant la phase d'aérofreinage, certains instruments furent mis en marche afin d'étudier Mars depuis les altitudes les plus basses jamais atteintes (de 100 à 120 km). L'aérofreinage est une technique qui permet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_12845

MASER

  • Écrit par 
  • Maurice ARDITI, 
  • Claude AUDOIN
  •  • 2 315 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Masers à l'état solide »  : […] Dans le maser à trois niveaux, le plus utilisé, les états d'énergie sont déterminés par les propriétés de solutions diluées d'ions paramagnétiques dans un réseau cristallin . La séparation des niveaux est ajustée par l'action d'un champ magnétique appliqué extérieurement au cristal. Considérons trois niveaux dans la substance paramagnétique. Leurs populations sont distribuées selon la loi de Bolt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maser/#i_12845

MATIÈRE (physique) - Plasmas

  • Écrit par 
  • Patrick MORA
  •  • 7 678 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Réactions nucléaires dans les plasmas »  : […] À très haute température, quand on dépasse la dizaine de millions de kelvins, les plasmas constitués de noyaux légers peuvent être le siège de réactions de fusion nucléaire, avec production de noyaux plus lourds et surtout d'énergie. La nécessité d'atteindre des températures très élevées est due à ce que, avant de fusionner sous l'effet des forces nucléaires, les deux noyaux en présence doivent d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-plasmas/#i_12845

MERCURE, planète

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 4 683 mots
  •  • 7 médias

Des huit planètes du système solaire, Mercure est la plus proche du Soleil , et également la plus petite . Sa trajectoire apparente dans le ciel rend son observation depuis la Terre extrêmement difficile : Mercure ne s'écarte jamais de plus de 28 0 du Soleil et la meilleure résolution télescopique ne dépasse pas 700 kilomètres. L'essentiel de nos connaissances vient des résultats de la mission am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercure-planete/#i_12845

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 715 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Microscope conventionnel à transmission »  : […] La colonne d'un microscope électronique est formée d'un empilement, généralement vertical, d'éléments  : le canon à électrons, les lentilles au milieu desquelles est placé l'échantillon, la chambre d'observation. Ces trois parties servent respectivement à produire et à accélérer les électrons, à les dévier et à les focaliser le long de trajectoires les amenant à traverser l'échantillon dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_12845

MINÉRALURGIE

  • Écrit par 
  • Georges PANOU
  •  • 3 772 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Trois procédés d'enrichissement »  : […] La flottation est une des plus importantes applications techniques de la chimie-physique des surfaces. Elle est la plus souple, la plus efficace et la plus employée des méthodes de séparation solide-solide. Pour réaliser une flottation, il est nécessaire d'ajouter à la pulpe deux réactifs au moins, appartenant chacun aux familles des collecteurs et des moussants . Les premiers sont des substance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralurgie/#i_12845

NEPTUNE, planète

  • Écrit par 
  • André BRAHIC
  •  • 4 830 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La planète »  : […] L'existence de vents violents, la persistance de grandes structures ovales, sortes d'immenses tourbillons, ainsi que la grande variabilité de marques plus petites étaient totalement inattendues pour une atmosphère qui reçoit du Soleil vingt fois moins d'énergie que Jupiter, ou encore trois cent cinquante fois moins d'énergie que la Terre . Les grandes structures proches de l'équateur se déplacent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neptune-planete/#i_12845

ŒRSTED ou ØRSTED HANS CHRISTIAN (1777-1851)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 325 mots

Physicien et chimiste danois, né à Rudkøbing et mort à Copenhague, auquel on doit la découverte de l'électromagnétisme. Après avoir achevé ses études de pharmacien à l'université de Copenhague (1797), Hans Christian Œrsted publie des essais d'esthétique et de médecine qui lui valent des distinctions honorifiques ; en 1799, il obtient un doctorat pour une thèse sur la philosophie de Kant. Après une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oersted-orsted/#i_12845

OPTIQUE - Optique électronique

  • Écrit par 
  • Albert SEPTIER
  •  • 4 858 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lentilles magnétiques »  : […] Une lentille magnétique est constituée par un petit électro-aimant dont les pièces polaires, réalisées en acier doux, sont percées axialement de canaux cylindriques. Le champ magnétique est créé par un bobinage en fil de cuivre parcouru par un courant I. Une carcasse métallique, en fer doux, canalise le flux magnétique . Les propriétés optiques peuvent être déterminées si l'on connaît la répartiti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-optique-electronique/#i_12845

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Accélérateurs de particules

  • Écrit par 
  • Michel CROZON, 
  • Jean-Louis LACLARE
  •  • 3 503 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Principes généraux »  : […] Un accélérateur de particules présente toujours la même succession d'opérations : ionisation d'atomes pour isoler des noyaux ou des électrons ; injection dans des dispositifs magnétiques ou électriques de guidage ; accélération jusqu'à l'énergie désirée. Ensuite, les bouffées de particules chargées sont éjectées soit en vue d'une utilisation externe soit pour accroître encore l'énergie des collisi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-accelerateurs-de-particules/#i_12845

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 242 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'électron classique »  : […] La mesure du rapport  e / m du « corpuscule cathodique » ou de l'« ion oscillant », effectuée respectivement par J. J. Thomson et par P. Zeeman, est fondée sur l'une des lois de H. A. Lorentz mise au point lors de l'élaboration d'une interprétation de l'électromagnétisme de Maxwell (cf.  électricité  - Histoire de l'électricité) au moyen de courants de particules chargées : où F, appelée maintena […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_12845

PLANÉTAIRES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 5 144 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Accrétion par décélération rotatoire du Soleil »  : […] Aucun astrophysicien ne peut prétendre disposer d'un modèle évolutif couvrant 4,5 milliards d'années (l'âge estimé du système solaire), capable de rendre compte de toutes les propriétés mécaniques et physico-chimiques des planètes, de leurs satellites, des astéroïdes et des comètes, telles qu'elles sont connues aujourd'hui. Faute d'une approche globale, les astronomes sont contraints d'identifier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-planetaires/#i_12845

POMPAGE OPTIQUE

  • Écrit par 
  • Alfred KASTLER
  •  • 4 286 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] La méthode de pompage optique qui permet de changer les répartitions de population entre les états Zeeman ou entre les états de structure hyperfine d'un atome en phase vapeur fait l'objet de nombreuses applications. Toute cause qui produit une modification du degré d'orientation est susceptible d'être étudiée. Il devient ainsi possible de faire, dans les différents cas, une étude détaillée des pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompage-optique/#i_12845

PULSARS

  • Écrit par 
  • Jean-François LESTRADE
  •  • 2 945 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Étoile à neutrons et émission radio des pulsars »  : […] Une étoile à neutrons, ou pulsar, a environ la masse du Soleil mais est confinée à l'intérieur d'une sphère de 10 kilomètres de rayon seulement, 70 000 fois plus petit que le rayon du Soleil, conduisant à un objet extraordinairement dense : la masse volumique au cœur d'une étoile à neutrons dépasse 100 millions de tonnes par centimètre cube (10 14  g . cm –3 ) et le champ gravitationnel qui règne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulsars/#i_12845

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons cosmiques

  • Écrit par 
  • Lydie KOCH-MIRAMOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 6 237 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Propagation des rayons cosmiques dans la Galaxie »  : […] Rappelons deux ordres de grandeur ; le rayon de gyration  r d'un proton d'énergie  E dans le champ magnétique galactique de 3. 10 —10  tesla (composante normale à la vitesse) est : où E est exprimé en gigaélectronvolts et r en mètres ; l'échelle de hauteur du gaz dans le disque galactique est de 5 .. 10 18  mètres environ. Jusqu'à 10 6  gigaélectronvolts au moins, les rayons cosmiques sont don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-cosmique-rayons-cosmiques/#i_12845

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons X cosmiques

  • Écrit par 
  • Monique ARNAUD, 
  • Robert ROCCHIA, 
  • Robert ROTHENFLUG
  •  • 6 545 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les étoiles »  : […] Les satellites d'astronomie X ont radicalement modifié notre vision des sources X stellaires. Auparavant, de telles émissions semblaient l'apanage d'un petit nombre d'objets stellaires « exotiques » et particulièrement énergétiques. L'observatoire Einstein a ainsi détecté cent quarante-trois étoiles émettrices de rayonnement X, de luminosité assez faible, variant de 10 18 à 10 24  watts pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-cosmique-rayons-x-cosmiques/#i_12845

RELATIVITÉ - Relativité restreinte

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 431 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Champs électriques et magnétiques »  : […] La théorie de la relativité impose que les champs électriques et magnétiques créés par une distribution de charges sont deux aspects différents d'un même phénomène. Les équations de Maxwell qui unifient l'électromagnétisme étaient déjà de fait conformes à la relativité restreinte, et le paramètre c qui y décrit la vitesse de propagation des ondes électromagnétiques y apparaissait bien comme indép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativite-relativite-restreinte/#i_12845

RÉMANENCE, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 480 mots

Phénomène lié à l'hystérésis de la réponse A d'un système par rapport au champ appliqué extérieur B. Si A dépend non seulement de la valeur actuelle de B, mais aussi de son « histoire » (systèmes à mémoire, phénomènes héréditaires), il y a hystérésis au sens suivant : en augmentant lentement B de zéro à B m et en le réduisant ensuite de nouveau à zéro, la fonction A(B) n'a pas les mêmes valeurs à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remanence/#i_12845

RÉSONANCE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques COURTIEU, 
  • Maurice GOLDMAN
  •  • 7 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La résonance magnétique et la physique du réseau »  : […] Nous citerons d'abord quelques applications de la résonance magnétique qui, quoique d'une grande utilité, n'utilisent le phénomène qu'à son niveau physique le plus simple : mesure précise des moments magnétiques nucléaires, qui constituent un test important des théories de la structure des noyaux ; mesure précise des champs magnétiques au moyen de la fréquence de résonance de spins dont le rapport […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-magnetique/#i_12845

ROSETTA, sonde spatiale

  • Écrit par 
  • Philippe HENAREJOS
  •  • 2 581 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une comète formée dans le Système solaire »  : […] L’un des résultats obtenus par la mission Rosetta est d’avoir pu orienter les astronomes sur des pistes sérieuses concernant les conditions dans lesquelles s’est formée Tchourioumov-Guerassimenko, grâce aux mesures d’éléments présents dans la chevelure de la comète. Ainsi, la quantité de deutérium – un atome formé d’un proton et d’un neutron – détectée indique que ce composé serait né à environ 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosetta-sonde-spatiale/#i_12845

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 516 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre «  La magnétosphère et les émissions radioélectriques »  : […] Les courants électriques qui parcourent la couche d'hydrogène métallique située à l'intérieur de Saturne sont à l'origine d'un champ magnétique intense. Le champ magnétique de Saturne est, en première approximation, celui d'un dipôle dont le moment est 540 fois plus grand que celui du dipôle terrestre, mais 36 fois plus petit que celui du dipôle jovien. Comme le diamètre de Saturne est très supéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_12845

SOLEIL

  • Écrit par 
  • Pierre LANTOS
  •  • 5 471 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Phénomènes éruptifs »  : […] Les éruptions dans une région active correspondent à la libération brusque (en quelques minutes) d'une énergie importante (jusqu'à 10 25  joules). Cette libération d'énergie donne lieu à l'échauffement du plasma (10 8  K) et à l'accélération de particules (électrons, protons, ions). On détecte alors des émissions intenses dans tout le domaine spectral, depuis les rayons X jusqu'aux ondes radioélec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soleil/#i_12845

SPECTROMÉTRIE DE MASSE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 7 086 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Analyseurs dynamiques »  : […] Le quadripôle à radiofréquence . Dans ce dispositif, le faisceau d'ions à analyser se déplace sur l'axe z d'un quadripôle constitué de quatre électrodes cylindriques . Ces électrodes de rayon de courbure minimale r 0 , séparées par la distance d égale à 2 fois r 0 , sont portées deux à deux aux potentiels +Φ 0 et —Φ 0 . Une distribution quadripolaire du potentiel électrique Φ est obtenue : (8) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrometrie-de-masse/#i_12845

SUPRACONDUCTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Étienne GUYON, 
  • Jérôme LESUEUR, 
  • Pierre NÉDELLEC
  •  • 4 775 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Paramètre d'ordre et expériences fondamentales »  : […] Le paramètre d'ordre, notion introduite à propos du modèle de G.L., est une fonction d'onde complexe qui décrit l'état quantique macroscopique dans lequel se trouvent condensées les paires de Cooper ; son amplitude donne la probabilité de présence, en un point, de paires d'électrons et varie peu en présence de champs faibles. En revanche, les variations rapides de sa phase ϕ ( r ) conditionnent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supraconductivite/#i_12845

SURSAUT RADIO RAPIDE

  • Écrit par 
  • Fabrice MOTTEZ
  •  • 1 773 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Portrait robot des sursauts radio rapides »  : […] Un sursaut radio rapide est une impulsion observée (jusqu'à présent) sur des bandes de fréquences radio relativement étroites incluses dans un intervalle allant de 0,7 à 10 gigahertz (GHz). Ce sont les fréquences utilisées par la téléphonie mobile, la plupart des radars et des fours à micro-ondes. Pour une fréquence donnée, un FRB dure quelques millisecondes . Mais, moins la fréquence est élevée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sursauts-radio-rapides/#i_12845

TCHERENKOV EFFET

  • Écrit par 
  • Paul BAILLON, 
  • Robert MEUNIER
  •  • 2 794 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Description »  : […] Lorsqu'une particule chargée se déplace dans un milieu transparent (verre, liquide, gaz), ce déplacement agit sur les champs électrique et magnétique comme une série d'éclairs successifs ; un peu comme les lampes d'une guirlande qui s'allument à tour de rôle, donnant l'impression qu'elles se déplacent le long du fil de support. Dans tout phénomène vibratoire, et la lumière en est un, une série de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-tcherenkov/#i_12845

THERMONUCLÉAIRE ÉNERGIE

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Pascal GARIN, 
  • Michel GRÉGOIRE, 
  • Guy LAVAL, 
  • Jean-Paul WATTEAU, 
  • Joseph WEISSE
  •  • 19 239 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Le confinement magnétique »  : […] Dans un champ magnétique B uniforme, la trajectoire d'une particule chargée est une hélice dont le centre de giration suit la ligne de force. La rotation autour de la ligne de force se fait à la pulsation cyclotronique ω = AB/M, où A est la charge et M la masse de la particule. Le mouvement est borné dans la direction perpendiculaire au champ par l'amplitude du rayon de giration : v ⊥ est la vite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-thermonucleaire/#i_12845

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « La turbulence interne des étoiles et la génération des dynamos »  : […] La turbulence est souvent invoquée pour expliquer les scénarios complexes de l'« enfance » et de la « fin de vie » des étoiles ou le comportement erratique des étoiles variables irrégulières, mais nous ne parlerons que de son rôle durant la « maturité » de certaines d'entre elles, rôle non seulement déduit de modèles mais également démontré par de nombreuses observations à haute définition spatial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_12845

UNIFICATION DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 170 mots
  •  • 1 média

Dans une expérience devenue historique, le Danois Hans Christian Œrsted (1777-1851) démontre en 1820 les rapports entre l'électricité et le magnétisme. Il « tend une portion rectiligne d'un fil parcouru par un courant au-dessus d'une aiguille aimantée » et observe que l'aiguille « quitte sa position »... Publié le 21 juillet en latin à Copenhague, ce résultat est immédiatement apprécié des physici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unification-de-l-electricite-et-du-magnetisme/#i_12845

URANUS, planète

  • Écrit par 
  • André BRAHIC
  •  • 4 679 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La planète »  : […] Les images d'Uranus révèlent la présence de nuages, de bandes parallèles à l'équateur et de couches de brume. En particulier, le pôle qui fait actuellement face au Soleil est couvert d'une calotte de brume. Le mouvement des nuages a permis de mesurer la période de rotation de l' atmosphère d'Uranus. L'atmosphère d'Uranus tourne en sens inverse des aiguilles d'une montre et plus rapidement que l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranus-planete/#i_12845

ZEEMAN EFFET

  • Écrit par 
  • Jean MARGERIE
  •  • 5 760 mots
  •  • 2 médias

En 1896, le physicien néerlandais Pieter Zeeman a découvert que, lorsqu'un spectre atomique est émis par une lampe soumise à un champ magnétique suffisamment élevé, chaque raie spectrale se divise en plusieurs composantes polarisées linéairement ou circulairement. Ce phénomène s'est révélé par la suite d'une extrême généralité. On peut aujourd'hui définir l'effet Zeeman comme « l'action d'un cham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-zeeman/#i_12845

ZEEMAN PIETER (1865-1943)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 412 mots

Né le 25 mai 1865 dans le petit village de Zonnemaire, sur l’île de Schouwen, en Zélande (Pays-Bas), Pieter Zeeman était le fils d’un pasteur protestant. Ses études à l’université de Leyde le firent côtoyer Heike Kamerlingh Onnes (Prix Nobel en 1913) et Hendrik Antoon Lorentz avec qui il partagera le prix Nobel en 1902. Après son doctorat en 1893, il passa six mois à Strasbourg, puis retourna à Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-zeeman/#i_12845


Affichage 

Champ électrique/champ magnétique

dessin

champ magnétique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Déplacement électronique autour du noyau

dessin

Le déplacement électronique autour du noyau crée un champ magnétique d'une façon analogue à une spire de courant 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Lignes de champ magnétique

photographie

Un aimant, situé sous un plan où repose de la limaille de fer, oriente toutes les particules métalliques selon les courbes du champ magnétique du pôle nord au pole sud de l'aimant 

Crédits : J. R. Eyerman/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

Afficher

Observation de la turbulence solaire

dessin

Les "taches" et la grande protubérance sont révélatrices de la turbulence magnétohydrodynamique des couches internes de l'astre Les "granules" visibles sur toute sa surface sont directement associés à la convection turbulente des couches plus superficielles 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Structure spirale du champ magnétique

dessin

Structure spirale dans le plan de l'écliptique du champ magnétique interplanétaire La structure du champ magnétique interplanétaire est déterminée par l'expansion coronale En effet, le champ magnétique « gelé » dans la matière est entraîné avec elle dans son expansion radiale Compte... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Champ électrique/champ magnétique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Déplacement électronique autour du noyau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lignes de champ magnétique
Crédits : J. R. Eyerman/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Observation de la turbulence solaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Structure spirale du champ magnétique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin