CHALEUR MASSIQUE ou CHALEUR SPÉCIFIQUE

BLACK JOSEPH (1728-1799)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 485 mots

Chimiste et physicien écossais né à Bordeaux, où son père était négociant en vins, et mort à Édimbourg. Il étudie à l'université de Glasgow, puis à celle d'Édimbourg où il obtient en 1754 son doctorat en médecine. Après avoir enseigné à partir de 1756 la médecine et la chimie à l'université de Glasgow, il occupe en 1766 la chaire de chimie de l'université d'Édimbourg ; il y poursuivra son enseigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-black/#i_23708

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 510 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contributions à la théorie quantique »  : […] Einstein se rendit compte, peu après son travail sur les quanta de lumière, que ces derniers impliquaient une modification fondamentale de la théorie classique du rayonnement et des propriétés atomiques de la matière, c'est-à-dire la mécanique et l'électromagnétisme. Développant l'idée qu'il existe un lien entre la chaleur spécifique d'un corps et son spectre d'absorption, il fut conduit, dès 190 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-einstein/#i_23708

MATIÈRE (physique) - Transitions de phase

  • Écrit par 
  • Nino BOCCARA
  •  • 6 909 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Résultats théoriques et expérimentaux »  : […] Le problème posé par le modèle d'Ising a été étudié par son auteur dans le cas d'un réseau à une dimension. Ce système ne présente aucune transition, ou, plus exactement, sa température de transition est nulle, ce qui signifie que le réseau unidimensionnel est ordonné à 0 K et désordonné à toute température non nulle. La solution du problème d'Ising, dans le cas d'un réseau carré à deux dimension […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-transitions-de-phase/#i_23708

MÉTALLOGRAPHIE - Essais physiques

  • Écrit par 
  • Georges CIZERON
  •  • 7 347 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Méthode des mélanges »  : […] La méthode des mélanges est fondée sur la détermination précise de l'élévation de température d'une enceinte ( calorimètre) qui se produit lorsque l'on y introduit l'échantillon à étudier préchauffé à une température donnée. Le calorimètre utilisé peut contenir de l'eau, de l'huile de paraffine... Ce mode opératoire ne convient que si la température de l'échantillon n'est pas trop élevée ; en effe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-physiques/#i_23708

PETIT ALEXIS-THÉRÈSE (1791-1820)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 216 mots

Physicien français, Alexis-Thérèse Petit est né à Vesoul le 2 octobre 1791 et mort prématurément à Paris le 21 juin 1820. Après de brillantes études au lycée de Besançon, Petit entre major de sa promotion à l'École polytechnique en 1807. Répétiteur puis professeur à Polytechnique, il soutient sa thèse en 1811 et y effectue des recherches sur la thermométrie et les lois du refroidissement avec son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexis-therese-petit/#i_23708

PHONON

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BURGER
  •  • 2 360 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Capacité thermique »  : […] La chaleur spécifique C v est alors donnée par : On distingue deux domaines de température, suivant que celle-ci est plus grande ou plus petite que θ D , la température de Debye. θ D caractérise la valeur maximale ω m des énergies des vibrations, c'est-à-dire k B θ D  ≃  ω m . Si T  > […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonon/#i_23708

SUPERFLUIDITÉ

  • Écrit par 
  • Sébastien BALIBAR
  •  • 5 817 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelques propriétés spectaculaires de l’hélium 4 »  : […] C'est à Leyde en 1908 que Kamerlingh Onnes avait réussi pour la première fois à liquéfier l'hélium 4, à 4,2 K sous pression atmosphérique, mais il ne découvrit pas sa superfluidité. Les premières propriétés étonnantes de l'hélium liquide ont été découvertes en 1932 par John McLennan, à Toronto. Celui-ci s'aperçut en effet que ce liquide cessait de bouillir près du zéro absolu de température , c'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/superfluidite/#i_23708

THERMODYNAMIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 8 830 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les réflexions de Sadi Carnot »  : […] En France, à la suite de l'ordonnance du roi datée du 29 octobre 1823, portant règlement sur les machines à feu à haute pression, une Commission centrale des machines à vapeur avait été créée, qui devait charger l'ingénieur des Mines Victor Regnault (1810-1878) d'entreprendre la série d'expériences dont les résultats furent publiés en 1847. Dans le cours de chimie appliquée qu'il professait au Con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-histoire/#i_23708

THERMODYNAMIQUE - Lois fondamentales

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 3 735 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le premier principe »  : […] Pour un système fermé, le principe d'équivalence conduit à l'expression générale suivante du premier principe (dans un système unifié d'unités) : La quantité U 2  − U 1 correspond à l'accroissement de l'énergie U du système entre l'état initial 1 et l'état final 2. La quantité Q est la chaleur reçue par le système, et W est le travail fourni au milieu extérieur. L'énergie U […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-lois-fondamentales/#i_23708