CÉZANNE ET LES MAÎTRES. RÊVE D'ITALIE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le dialogue avec les maîtres

Il y a chez cet artiste singulier, parfois mal compris, que les mouvements fondateurs de l’art moderne revendiqueront comme un précurseur de la déconstruction de la forme, une relation profonde avec la tradition occidentale, de l’Antiquité à Poussin, qui se cristallise en effet dans un « rêve d’Italie » hanté par Titien, Greco et Tintoret, Ribera et le caravagisme napolitain, Nicolas Poussin enfin. C’est à ces sources et sur le motif que s’alimente sa conception des « formants », formes fondamentales et pérennes qu’il discerne et fait remonter dans ses propres œuvres.

« Dans ses œuvres de jeunesse, écrit Alain Tapié, Cézanne part à la recherche de la nature de l’art tandis que, dans celles de la maturité, il se consacre à l’art de la nature suggéré par les lieux de la Provence… » L’apport de Venise intervient dans les années 1870, période où les passions – le sexe et la peinture – qui agitent ce grand misanthrope sont particulièrement intenses. La Femme étranglée (1875-1876 ; Paris, musée d’Orsay), inspirée d’un fait divers, se lit ici comme un hommage obscène à la puissance chromatique et à la dramaturgie de Tintoret (La Descente de croix, 1580, Strasbourg, musée des Beaux-Arts), de même que La Préparation du banquet (1888-1890, Osaka, The National Museum of Art), version modernisée du Festin de 1867 (dit aussi L’Orgie), présenté en 1895 à la galerie Ambroise Vollard, évoque par sa composition dynamique La Cène du Vénitien (esquisse, 1566, Caen, musée des Beaux-Arts). En revanche, c’est la grâce longiligne du maniérisme de Greco, découvert alors par les amateurs français, que Cézanne interprètera dix ans plus tard dans La Femme à l’hermine, d’après Le Greco (1885-1886 ; Londres, collection privée), influence évoquée ici par un Portrait de jeune fille du maître de Tolède (collection privée).

Le foyer napolitain retient aussi son att [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert FOHR, « CÉZANNE ET LES MAÎTRES. RÊVE D'ITALIE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cezanne-et-les-maitres-reve-d-italie-exposition/