PAVESE CESARE (1908-1950)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'après-coup

À la base de l'œuvre narrative après 1945 se trouve précisément la découverte d'un fonctionnement psychique qui rejette l'idée d'une conscience pleine, présente à elle-même, introduit l'écart entre le vécu et sa compréhension et repose ainsi sur la différence. La notion d'après-coup apporte une réponse au problème obsédant du rapport entre l'identité, qui est permanence, répétition du même, et le changement. Elle façonne l'écriture de La Maison sur les collines (La Casa in collina, 1948), un roman qui pose la question de l'engagement et de la responsabilité. Y sont mises en regard la figure de l'intellectuel et celle, vive et porteuse d'espoir, d'une fille mère qui subit l'oppression à un double titre, en tant que femme et en tant qu'elle est issue du peuple. La lente évolution du protagoniste est racontée à travers les transformations que subit la colline, espace de jeux et d'illusions qui devient peu à peu le lieu de la réalité. Les épisodes se succèdent, comme juxtaposés ; c'est leur effet différé qui les relie. Ainsi, c'est après un intervalle que Corrado parvient à s'identifier aux morts fascistes et peut enfin sortir d'une passivité dont la force est à la mesure de sa culpabilité. Le changement est à peine amorcé ; il est à la fois cause et finalité de l'écriture. S'il ne s'était pas produit, il aurait été inutile d'écrire, mais il est inutile de continuer le récit, puisqu'il se produit. Le texte cède la place à la réalité. Refusant de donner à son roman une conclusion édifiante qui aurait supprimé l'interrogation, Pavese fait du présent et de son incomplétude le centre idéo-poétique tant de l'écriture que de la lecture.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PAVESE CESARE (1908-1950)  » est également traité dans :

ANTONIONI MICHELANGELO (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Paul Louis THIRARD
  •  • 2 289 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les premiers films »  : […] Né en 1912 à Ferrare, Antonioni entre dans la profession en 1942 comme assistant de Marcel Carné pour Les Visiteurs du soir  ; jusqu'à 1950, il collabore à quelques scénarios et réalise des courts-métrages qui ne sont pas indifférents. C'est l'époque où le cinéma italien connaît la flambée du néo-réalisme fortement marqué à gauche, et qui, prôné ou contredit, influencera profondément toute la vie […] Lire la suite

LE BEL ÉTÉ, Cesare Pavese - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

En 1949, Cesare Pavese (1908-1950) publie le volume Le Bel Été, qui réunit, selon ses propres termes, « trois romans urbains, trois romans de découverte de la ville et de la société, trois romans d'enthousiasme juvénile et de passion déçue ». Le Diable sur les collines et Entre femmes seules , rédigés respectivement en 1948 et 1949, suivent le récit éponyme, qui date de 1940. Un même « climat […] Lire la suite

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 128 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « « Hermétisme » et réalisme »  : […] Nous voici parvenus à la troisième génération, celle du « milieu », comme on dit en Italie. Elle regroupe des poètes que l'on est en train de découvrir en France aujourd'hui. Nés à partir de 1910, ils prennent le relais de l'extraordinaire constellation qui les a précédés. Leur jeunesse se déroule au temps du fascisme triomphant. L'horizon culturel des écrivains se restreint alors considérablement […] Lire la suite

Pour citer l’article

Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY, « PAVESE CESARE - (1908-1950) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cesare-pavese/