CERVEAU ET FONCTIONNEMENT EXÉCUTIF

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les avancées récentes : modulation, structure et génétique

À côté des travaux ayant identifié les régions cérébrales associées à une série de processus exécutifs, d’autres recherches se sont intéressées aux connexions existant entre ces régions (en d’autres termes, à la façon dont ces régions vont synchroniser leur activité au cours du temps et ainsi constituer un réseau fonctionnel). Ainsi, les régions frontales et pariétales vont fortement moduler leurs interactions en fonction du processus exécutif exact mis en jeu. Ce réseau fonctionnel frontopariétal serait donc le plus apte au contrôle cognitif et à une implémentation fine et adaptée des processus cognitifs associés aux demandes de la tâche. Par ailleurs, les caractéristiques cérébrales structurelles (volume et intensité de la substance blanche et de la matière grise) apparaissent également susceptibles d’influencer le fonctionnement exécutif. De même, des travaux récents indiquent que certaines caractéristiques génétiques modulent l’activité des réseaux cérébraux associés au fonctionnement exécutif, tout particulièrement les gènes associés au fonctionnement dopaminergique, la dopamine étant un neurotransmetteur connu pour son implication dans le fonctionnement exécutif.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteure en psychologie et sciences de l'éducation, directrice de recherche au Fonds de la recherche scientifique de Belgique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Fabienne COLLETTE, « CERVEAU ET FONCTIONNEMENT EXÉCUTIF », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-fonctionnement-executif/