C.N.E.S. (Centre national d'études spatiales)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les moyens du C.N.E.S.

Depuis sa création jusqu'à la fin du xxe siècle, le budget du C.N.E.S. n'a cessé de croître, traduisant la volonté des gouvernements successifs de faire de la France l'une des premières nations spatiales mondiales, et d'affirmer à cet égard son rôle moteur en Europe. Le début des années 2000 a vu la montée en puissance de l'Agence spatiale européenne dans la plupart des domaines touchant à l'espace. S'il conserve des programmes à vocation purement nationale, le C.N.E.S. apporte une forte contribution aux programmes européens. Ainsi, en 2005, le budget du C.N.E.S. était de 1 700 millions d'euros, dont 685 au profit de l'E.S.A. Ses effectifs étaient de 2 450 personnes.

Ses moyens techniques et son personnel sont répartis en quatre sites. Hormis le siège, situé à Paris, le C.N.E.S. dispose du Centre spatial de Toulouse (C.S.T.), du Centre spatial guyanais (C.S.G.) et de la Direction des lanceurs (D.L.A.), à Évry, en région parisienne.

Le Centre spatial de Toulouse est chargé des études, du développement et de l'exploitation des systèmes et des moyens spatiaux, à l'exception des moyens de transport spatiaux ; les Centres de lancements de ballons d'Aire-sur-l'Adour et de Gap-Tallard font également partie du C.S.T.

Le Centre spatial guyanais, situé à Kourou, en Guyane, et dont les installations s'étendent le long de la côte atlantique, assure les lancements de satellites avec les lanceurs européens Ariane. Pour cela, il dispose :

Centre spatial guyanais

Centre spatial guyanais

Photographie

Vue aérienne du Centre spatial guyanais. À gauche, on distingue le pas de tir d’Ariane-5, qui est relié par une route rectiligne d’environ 5 km de longueur aux bâtiments d’assemblage du lanceur (reliés entre eux par une route circulaire bien visible). À droite, au milieu de l’image,... 

Crédits : Arianespace/ CSG Service Optique, 2006/ ESA/ CNES

Afficher

– de l'Ensemble de lancement E.L.A.-3, spécifique à Ariane-5, et qui assure la production de certains éléments du lanceur, son assemblage, son contrôle et son lancement ;

Ariane-5

Ariane-5

Photographie

Le lanceur européen Ariane-5 quitte le Centre spatial guyanais de Kourou pour son dernier vol de qualification, le 28 octobre 1998. 

Crédits : ESA / CNES / Arianespace

Afficher

– d'Ensembles de préparation de charges utiles mis à la disposition des clients pour la préparation de leurs satellites ;

– d'un centre météorologique ;

– de moyens de localisation optique et radar destinés à contrôler les trajectoires ;

– de stations de réception de télémesure complétées par des stations implan [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Médias de l’article

Robert Esnault-Pelterie

Robert Esnault-Pelterie
Crédits : Library of Congress, Washington D.C.

photographie

Le programme européen Ariane

Le programme européen Ariane
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Ariane-5 en 2005

Ariane-5 en 2005
Crédits : ESA

photographie

Centre spatial guyanais

Centre spatial guyanais
Crédits : Arianespace/ CSG Service Optique, 2006/ ESA/ CNES

photographie

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification


Autres références

«  C.N.E.S. (Centre national d'études spatiales)  » est également traité dans :

AGENCE SPATIALE EUROPÉENNE ou E.S.A. (European Space Agency)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 2 467 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Organisation de l’E.S.A. »  : […] L’Agence spatiale européenne, dont le siège est situé à Paris, est dirigée par un directeur général et des directeurs de programmes. Elle dispose de plusieurs établissements spécialisés : – un centre de technologies spatiales, l’E.S.T.E.C. (European Space Research and Technology Centre), localisé à Noordwijk (Pays-Bas), qui est en charge de la préparation et des essais des satellites ainsi que des […] Lire la suite

CENTRE SPATIAL GUYANAIS

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 1 104 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les premiers lancements et le développement d'Ariane »  : […] Le Centre spatial guyanais réalise son premier lancement, celui d'une fusée-sonde Véronique, le 9 avril 1968 et la première satellisation intervient le 10 mars 1970 avec le lanceur Diamant B qui emporte le satellite allemand Wika. Mais, dès cette époque, il est acquis que le lanceur national Diamant devra laisser la place à des lanceurs plus lourds et européens dont les études ont commencé au d […] Lire la suite

CURIEN HUBERT (1924-2005)

  • Écrit par 
  • Jean TEILLAC
  •  • 1 586 mots
  •  • 1 média

De l'École normale supérieure au Conseil des ministres, du laboratoire de physique à la direction de la Délégation générale à la recherche scientifique et technique (D.G.R.S.T.), le parcours d'Hubert Curien est ascensionnel et continu. Pour le public, son nom reste attaché au succès de la fusée Ariane et à la mission du premier spationaute français. Pourtant, il garde en lui le tempérament d'un ch […] Lire la suite

DÉBRIS SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Christophe BONNAL
  •  • 5 323 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les manœuvres d’évitement »  : […] Pour les plus gros débris (supérieurs à 10 cm de diamètre), il est théoriquement possible de prédire une collision avec un satellite donné. Les gros objets étant catalogués, il « suffit » donc de propager dans le temps leurs trajectoires afin d’identifier un risque éventuel de collision, puis de modifier légèrement l’orbite de l’un des deux objets afin de l’éviter. En pratique, c’est un processus […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'espace et l'homme

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 024 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  L'espace demain »  : […] L'avenir des activités spatiales s'inscrit dorénavant dans un contexte de domination américaine, de montée en puissance de la Chine, d'une Europe qui cherche sa place et de l'arrivée de nouveaux pays. En ce qui concerne les applications terrestres, la continuité est de mise. Plus que jamais, les satellites vont être des sentinelles observant la planète pour apporter des informations utiles à la r […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'Europe spatiale

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 2 935 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une panoplie étendue de lanceurs »  : […] Six ans après avoir pris la décision d'assurer elle-même son indépendance en matière de lancement de satellites, l'Europe procède le 24 décembre 1979 au tir du premier exemplaire de son lanceur Ariane, à partir du Centre spatial guyanais de Kourou, en Guyane française. D'abord prévu le 15 décembre, le lancement ne peut avoir lieu ce jour-là : les quatre moteurs du premier étage s'allument mais s' […] Lire la suite

LANCEMENT D'ARIANE

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 266 mots
  •  • 1 média

Six ans après avoir pris la décision d'assurer elle-même son indépendance en matière de lancement de satellites, l'Europe procède le 24 décembre 1979 au lancement du premier exemplaire de son lanceur Ariane, à partir du Centre spatial de Kourou, en Guyane française. D'abord prévu le 15 décembre, le lancement ne peut avoir lieu ce jour-là : les quatre moteurs du premier étage s'allument mais s'arr […] Lire la suite

MÉTÉOSAT (PROGRAMME)

  • Écrit par 
  • Daniel BRETON
  •  • 1 774 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les débuts du programme Météosat »  : […] Les études de définition du système Météosat et le prédéveloppement de ses principaux éléments – le radiomètre imageur en particulier (appelé MVIRI, Meteosat Visible and Infra-Red Imager) – ont démarré dès 1968 au Centre national d'études spatiales (CNES) en coopération avec les principaux utilisateurs potentiels nationaux : le laboratoire de météorologie dynamique du Centre national de la recher […] Lire la suite

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre PAPON
  •  • 9 161 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le cas de la France »  : […] Prolongeant une tradition « colbertiste », l'État joue, en France, un rôle central dans le soutien à la recherche. Dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la planification de la recherche a contribué au développement de celle-ci jusqu'au début des années 1970. Outre le C.N.R.S., créé en 1939, de grands organismes publics ont été fondés, après la guerre, pour piloter la recherche […] Lire la suite

STATIONS ORBITALES

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 8 616 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La troisième génération de stations spatiales soviétiques : Mir »  : […] Le 20 février 1986, l'élément principal de Mir (« paix » ou « monde », en russe), d'une masse de 20,1 t, est lancé de Baïkonour par un lanceur Proton. Il est d'abord placé sur une orbite à 235 kilomètres d'altitude avant d'être transféré sur une orbite circulaire à 390 kilomètres. Il s'agit en fait d'un Saliout dont l'élément à jonction unique avec les vaisseaux a été remplacé par un autre à jonc […] Lire la suite

TAAF (Terres australes et antarctiques françaises)

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 758 mots

Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent un territoire d’outre-mer (TOM) depuis 1955, le législateur ayant alors détaché de Madagascar les îles du sud de l’océan Indien. Aujourd’hui, il s’agit d’une collectivité d’outre-mer (COM) et simultanément d’une administration d’État sise à Saint-Pierre de La Réunion, placée sous l’autorité d’un préfet. Sans élus ni population per […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques VILLAIN, « C.N.E.S. (Centre national d'études spatiales) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-national-d-etudes-spatiales/