C.E.R.E.S. (Centre d'études, de recherches et d'éducation socialistes)

C.G.T.-F.O. (Confédération générale du travail-Force ouvrière)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX, 
  • Universalis
  •  • 1 828 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La distanciation avec le P.S. »  : […] Durant la IV e  République et au début de la V e , F.O. et la S.F.I.O. partageaient les mêmes options stratégiques, la troisième force d'abord, le soutien au régime gaulliste ensuite. Les dissensions apparurent après la fin de la guerre d'Algérie, lorsque la logique de la bipolarisation imposa le rapprochement du Parti socialiste et du P.C.F. L'apparition de la C.F.D.T., qui combinait l'unité d'a […] […] Lire la suite

M.D.C. (Mouvement des citoyens)

  • Écrit par 
  • Benoît VERRIER
  •  • 1 519 mots

Dans le chapitre « Du C.E.R.E.S. au M.D.C. (1966-1993) »  : […] Au début des années 1960, quelques jeunes énarques (Jean-Pierre Chevènement, Didier Motchane, Alain Gomez) proposent de mettre leurs compétences scolaires au service de dirigeants de la gauche non communiste (de Guy Mollet, secrétaire général de la S.F.I.O., ou de François Mitterrand, candidat à l'élection présidentielle de 1965) et, parfois, adhèrent à la S.F.I.O. Cette entrée en politique très s […] […] Lire la suite

PS (Parti socialiste), France

  • Écrit par 
  • Frédéric SAWICKI, 
  • Universalis
  •  • 7 736 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Présidentialisation du parti (1981-1988) »  : […] L'élection de François Mitterrand en 1981 a été rendue possible par la construction d'une machine électorale et militante puissante qui a engrangé au cours des années 1970 de nombreux succès électoraux et s'est dotée d'un personnel politique rajeuni ayant acquis une première expérience de gestion à la tête des grandes villes, des conseils généraux et régionaux. Pour autant, cette machine est loin […] […] Lire la suite