CELLULES SOUCHES PLURIPOTENTES INDUITES ou CELLULES iPS (induced pluripotent stem cells)

BIO-INGÉNIERIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 906 mots

Créer des organes en laboratoire... Depuis quelques années, ce scénario digne d'Aldous Huxley n'est plus une utopie : plusieurs personnes dans le monde vivent avec une trachée, une vessie ou un urètre bioartificiels. Mais façonner un organe plein vascularisé, comme le foie, se révèle beaucoup plus compliqué. Des chercheurs japonais viennent cependant de franchir un pas important en parvenant à c […] Lire la suite

FRAUDE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 4 393 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une succession de scandales »  : […] L'Allemand Jan Hendrik Schön était un spécialiste de la physique de la matière condensée. Après un brillant doctorat à l'université de Constance, il est directement recruté par les prestigieux Bell Labs aux États-Unis. Il y travaille sur la substitution dans les semi-conducteurs du silicium par des matériaux cristallins organiques et semble montrer que ces matériaux peuvent être utilisés pour la […] Lire la suite

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2012

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 638 mots
  •  • 2 médias

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2012 a été attribué au Britannique John B. Gurdon (né en 1933) et au Japonais Shinya Yamanaka (né en 1962) pour leurs travaux sur les cellules souches . Depuis la fin du xix e  siècle on admet, sans d'ailleurs l'avoir jamais prouvé, que la différenciation cellulaire est irréversible. L'œuf fécondé se multiplie. Les cellules qui proviennent de ces divisio […] Lire la suite

TÉRATOMES ET TÉRATOCARCINOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réversibilité de la différenciation cellulaire »  : […] Les cellules souches ont besoin de facteurs dits de croissance pour se multiplier mais également pour ne pas se différencier in vitro. Ces connaissances ont permis de caractériser, de cultiver, voire d'utiliser des cellules souches de tissus, ou de familles de types cellulaires. On connaissait les cellules souches de tissu en renouvellement rapide (sang, peau, épithéliums divers). Au cours des qui […] Lire la suite

YAMANAKA SHINYA (1962- )

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  •  • 542 mots

Le chirurgien orthopédiste et biologiste japonais Shinya Yamanaka partagea en 2012, avec le biologiste britannique John Gurdon, le prix Nobel de physiologie ou médecine pour avoir découvert que la différenciation des cellules matures était réversible. En insérant des gènes spécifiques dans leur noyau, il les fit en effet revenir au stade de cellules souches pluripotentes, capables de se différen […] Lire la suite


Affichage 

Souris et cellules souches

photographie : Souris et cellules souches

photographie

Les premières cellules embryonnaires capables de donner naissance à tous les tissus d'un organisme ont été isolées il y a plus de cinquante ans, à partir de cancers testiculaires de la souris, les tératocarcinomes Les recherches ultérieures pour produire des cellules souches embryonnaires... 

Crédits : J. Szasz-Fabian/ Shutterstock

Afficher

Souris et cellules souches

Souris et cellules souches
Crédits : J. Szasz-Fabian/ Shutterstock

photographie