BOUGLÉ CÉLESTIN (1870-1940)

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 020 mots

Dans le chapitre « Les durkheimiens après Durkheim »  : […] Après la guerre, le groupe durkheimien se trouva privé de son chef et d'un grand nombre de ses plus jeunes et plus brillantes recrues. On songe d'abord à Hertz qui avait déjà pu faire ses preuves, mais bien d'autres périrent au front : Jean Reynier qui travaillait sur l'ascétisme ; Antoine Bianconi, spécialiste des langues africaines ; Georges Gelly, spécialiste d'esthétique littéraire ; Maxime Da […] […] Lire la suite