EDGEWORTH-KUIPER CEINTURE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sedna

Sedna
Crédits : NASA

photographie

Trajectoire apparente de Sedna

Trajectoire apparente de Sedna
Crédits : ESA and M. Brown (Caltech/ NASA)

photographie


Origine de la ceinture de Edgeworth-Kuiper

Une comparaison de la distribution des orbites des objets observés avec la distribution des orbites dont les simulations suggèrent qu'elles sont stables sur des temps de l'ordre de l'âge du système solaire a été effectuée. Cette comparaison a permis d'établir qu'une région comprise entre 36 et 40 ua du Soleil et dans laquelle les orbites ont une excentricité inférieure à 0,05 est très stable. De plus, au-delà de 42 ua environ, la ceinture de Edgeworth-Kuiper devrait former un disque « froid », c'est-à-dire un disque dans lequel les objets sont sur des orbites dont l'excentricité et l'inclinaison sont proches de zéro, de telle sorte que les comètes ne se croisent pas. Selon les théories admises, développées par Ivan Nikolaïevitch Ziglina et Viktor Sergueïevitch Safronov en 1976, les planétésimaux ont en effet dû se former ainsi et, à ces distances, les perturbations planétaires devaient être trop faibles pour avoir réchauffé le disque ou, en d'autres termes, pour avoir augmenté les excentricités et les inclinaisons des orbites des corps évoluant dans cette région. Or les corps observés ont précisément des orbites dont les valeurs de l'excentricité et de l'inclinaison sont élevées, ce qui suggère qu'ils ont subi une excitation.

Un autre problème vient du fait que, comme nous le verrons plus loin (cf. 5 Nombre d'objets et masse de la ceinture), les estimations statistiques du nombre d'objets en fonction de leur taille, calculées notamment par Paul R. Weissman et Harold F. Levison en 1996, suggèrent que la masse totale de la ceinture atteint quelques dixièmes de masse terrestre (de l'ordre de 30 p. 100). Or cette valeur, pourtant compatible avec l'absence de perturbations gravitationnelles exercées par la ceinture sur Neptune et Pluton ainsi que sur les sondes spatiales qui la traversent, reste cent fois inférieure à la masse primordiale supposée dans cette région de la nébuleuse primitive. Une telle masse est nécessaire pour éviter l'existence d'une chute brutale de densité au-delà de Neptune.

Cependant, les modèles d'évolutio [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur, chargé de recherche au C.N.R.S., responsable du groupe de planétologie dynamique du Laboratoire U.M.R. 6202 Cassiopée, C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  EDGEWORTH-KUIPER CEINTURE DE  » est également traité dans :

COMÈTES

  • Écrit par 
  • Myriam DÉTRUY
  •  • 4 336 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Origines »  : […] Les comètes que l’on connaît se sont formées en deux endroits situés aux confins du système solaire : la ceinture de Kuiper et le nuage de Oort. La première est un anneau situé au-delà de l'orbite de Neptune, qui s'étend sur 20 unités astronomiques. La ceinture de Kuiper est non seulement un réservoir de comètes, mais aussi de milliards de petits corps glacés. Comme l'avait supposé l'astronome am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cometes/#i_70410

EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 511 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Pluton et la ceinture de Kuiper »  : […] L’origine de Pluton est toujours incertaine : ancien satellite de Neptune, astéroïde, « planète » double ? Les observations réalisées depuis la Terre ont permis de livrer quelques informations, mais de nombreuses incertitudes demeurent. Pluton et son compagnon Charon auraient plus de traits communs avec les corps de la ceinture de Kuiper qu’avec les planètes. Région qui s’étend au-delà de l’orbit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-du-systeme-solaire/#i_70410

NEUVIÈME PLANÈTE

  • Écrit par 
  • Jacques LASKAR
  •  • 1 530 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Existence d’une planète 9 »  : […] Avec ses 1 000 kilomètres de diamètre seulement, Sedna ne peut pas être considérée comme une planète ; elle appartient, comme Pluton, à la catégorie des planètes naines. La recherche d’une planète additionnelle dans le système solaire connaît un renouveau quand Trujillo et Scott Sheppard publient en 2014 la découverte de 2012 VP 113 , un objet comparable à Sedna, avec un diamètre de 600 kilomètres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neuvieme-planete/#i_70410

NEW HORIZONS, sonde spatiale

  • Écrit par 
  • Bernard SCHMITT
  •  • 2 738 mots
  •  • 5 médias

New Horizons est une sonde spatiale d’exploration du système plutonien (Pluton et ses satellites) ainsi que d’un ou plusieurs autres objets de la ceinture de Kuiper (région située au-delà de l'orbite de Neptune et qui contient des dizaines de milliers de corps glacés). Elle a été lancée en 2006 dans le cadre du programme New Frontiers de la NASA. Elle a survolé son objectif principal (mission dit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/new-horizons-sonde-spatiale/#i_70410

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick MICHEL, « EDGEWORTH-KUIPER CEINTURE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ceinture-de-edgeworth-kuiper/