VILLANI CÉDRIC (1973- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les « harmonies préexistantes »

En 1998, le hasard d'un colloque l'entraîne vers le domaine du transport optimal, fondé par le mathématicien français Gaspard Monge à la fin du xviiie siècle. Il s'agit de trouver la façon de répartir des ressources des lieux de production vers les lieux de stockage au moindre coût. Avec Félix Otto puis John Lott, Cédric Villani établit le lien entre ce problème, l'entropie au sens de Boltzmann et la géométrie non euclidienne. Lorsqu'un gaz passe d'une configuration de l'espace à une autre en optimisant son énergie, la forme de l'évolution de l'entropie (concave ou convexe) est liée à la courbure de l'espace (positive ou négative). Au final, les ponts découverts entre des champs mathématiques a priori éloignés caractérisent la démarche de Cédric Villani : croire en des « harmonies préexistantes » qui surgissent et guident les recherches du mathématicien. Sa contribution au transport optimal se concrétise notamment par la publication de l'ouvrage de référence Optimal Transport, old and new, en 2008. Cette même année, il s'attaque, avec son collaborateur Clément Mouhot, à la question de la régularité des solutions de l'équation de Boltzmann.

Mais le hasard, là encore, le détourne vers l'équation de Vlasov. Elle décrit des plasmas, des gaz d'électrons ionisés qui interagissent à distance et non par chocs. Ce processus est réversible. Contrairement à ce qui se passe avec l'équation de Boltzmann, l'entropie n'augmente pas. Pourtant, il existe un phénomène observé expérimentalement qui homogénéise le champ électrique présent dans le plasma sans conduire à l'irréversibilité : l'amortissement Landau. En 1946, le physicien russe Lev Landau avait démontré l'existence de ce mécanisme dans un cas simplifié. Les deux mathématiciens réalisent le tour de force technique de prouver cette conjecture en prenant en compte toute sa complexité. Ce résultat modifie l'interprétation que les physiciens avaient du phénomène.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  VILLANI CÉDRIC (1973- )  » est également traité dans :

MÉDAILLES FIELDS 2018

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 605 mots
  •  • 1 média

Les médailles Fields récompensent tous les quatre ans des mathématiciens de moins de quarante ans, lors du congrès de l’Union mathématique internationale. En 2018, le congrès réuni le 1 er  août à Rio de Janeiro a attribué cette récompense à l’Irano-Britannique Caucher Birkar, à l’Italien Alessio Figalli, à l’Allemand Peter Scholze et à l’Indo-Australien Akshay Venkatesh . Cette liste de lauréats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medailles-fields-2018/#i_55048

MÉDAILLES FIELDS 2010

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 650 mots

Décernées tous les quatre ans à, au plus, quatre mathématiciens âgés de moins de quarante ans, les médailles Fields signalent, en couronnant leurs auteurs, la plupart des avancées majeures en mathématiques pures. Les lauréats de 2010 marquent, par la diversité de leurs contributions, l'abondante production de résultats majeurs de ces dernières années. Ngô Bao Châu, par sa démonstration en 2008 du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medailles-fields-2010/#i_55048

Voir aussi

Pour citer l’article

Sylvain GUILBAUD, Antoine WALRAET, « VILLANI CÉDRIC (1973- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cedric-villani/