CATHOLICISMEL'organisation et la vie de l'Église

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les institutions ecclésiales

Un problème

L'idée fondamentale que les institutions ecclésiales doivent concrétiser est celle de la communauté des croyants en Jésus-Christ, telle que celui-ci l'a voulue d'après la foi de l'Église primitive : une communauté unique à travers le temps et l'espace, d'ordre strictement religieux, à laquelle tous les êtres humains sont appelés par la prédication de l'Évangile, sans qu'on ait aucunement le droit de les contraindre à y entrer (les conversions forcées, pratiquées à certaines époques, sont une aberration absolument contraire au message évangélique), ni à y demeurer (l'Inquisition est une aberration du même type). Elle doit être, suivant la fameuse distinction évangélique entre le domaine de Dieu, l'Église, et celui de César, l'État, à la fois indépendante par rapport au pouvoir politique et dépourvue de tout pouvoir hiérarchique à son égard ; le césaropapisme de type byzantin s'explique par la rémanence en climat chrétien de la confusion du politique et du religieux dans la cité antique tandis que la chrétienté sacrale du Moyen Âge, dominée par la papauté, vient de la même rémanence et de la désagrégation de l'organisation politique de l'Europe occidentale à la fin du premier millénaire. Cette idée de communauté unique des croyants en Jésus-Christ, ou de Peuple de Dieu, a été vigoureusement mise en relief par Vatican II, mais elle n'avait jamais disparu de la conscience collective de l'Église. C'est pour cela que l'hérésie et le schisme y ont toujours été ressentis comme une rupture douloureuse et scandaleuse. On devient membre de la communauté par le baptême et la profession de foi. Tous les membres sont fondamentalement égaux et appelés à la même sainteté essentielle, qui consiste, de leur part, dans l'accomplissement, aussi plénier que possible, du double commandement de l'amour de Dieu et du prochain, dans lequel se résument les exigences de l'Évangile, et tous doivent être des éléments actifs de la communauté, mais chacun a son rôle spécial [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'Institut catholique de Toulouse
  • : professeur aux Facultés dominicaines du Saulchoir et à l'Institut catholique de Paris

Classification

Autres références

«  CATHOLICISME  » est également traité dans :

CATHOLICISME - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Régis BURNET
  •  • 1 225 mots

Avec le protestantisme, l'anglicanisme et l'orthodoxie, le catholicisme est l'une des principales formes de la religion chrétienne. Son nom officiel, « Église catholique apostolique et romaine », résume ses principales caractéristiques. « Catholique » vient du grec katholikos, qui signifie « universel » : le catholicisme affirme sa vocation à convertir tous les hommes. « Aposto […] Lire la suite

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Au cours du IIe concile du Vatican, l'Église catholique romaine, dans une prise de conscience renouvelée de sa mission, de sa nature, de ses structures, a cherché à se définir de manière assez neuve dans son rapport au monde : plus lucidement respectueuse de la liberté des consciences et davantage sensibilisée aux urgences du service de […] Lire la suite

CATHOLICISME - La crise postconciliaire

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 636 mots

Le singulier du terme « Église » contraste avec des pratiques et des croyances de plus en plus diversifiées – ou contradictoires – entre catholiques. Ces différences prolifèrent à mesure que s'épuise l'activité postconciliaire, fondée sur une utopie longtemps mobilisatrice. Elles se multiplient ou, simplement, elles réapparaissent dans le paysage où s'efface lentement, soleil couchant, le mythe ré […] Lire la suite

CATHOLICISME - Le catholicisme contemporain

  • Écrit par 
  • Paul THIBAUD
  •  • 3 343 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'on parlait du catholicisme vers le milieu du xxe siècle, la tâche n'était pas toujours facile. Au moins croyait-on savoir où le trouver : dans les institutions qui en avaient le contrôle, l'Église avec ses fidèles, sa hiérar […] Lire la suite

CATHOLICISME - Les nouveaux mouvements ecclésiaux

  • Écrit par 
  • Salvatore ABBRUZZESE
  •  • 2 470 mots

Les nouveaux mouvements ecclésiaux qui s'affirment au sein de l'Église catholique à partir des années 1970 signalent la reprise d'une spiritualité laïque. Ils s'expriment sous la forme de groupements communautaires à l'heure d'une société apaisée dans ses rapports avec l'Église et « désidéologisée » dans ses pratiques culturelles. L'exigence d'une foi retrouv […] Lire la suite

CATHOLICISME - Le pontificat de Benoît XVI

  • Écrit par 
  • Giancarlo ZIZOLA
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Aprèsle long règne de Jean-Paul II, les cardinaux réunis en conclave en 2005 ont sans doute ressenti la nécessité de passer d'une papauté itinérante à une « papauté de trône », plus soucieuse d'intérioriser la foi catholique que de poursuivre une politique spectaculaire d'affirmatio […] Lire la suite

ABBÉ PIERRE HENRI GROUÈS dit L' (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PETIT
  •  • 1 087 mots

L'abbé Pierre, de son vrai nom Henri Grouès, voit le jour à Lyon le 5 août 1912. Il est le cinquième d'une famille de huit enfants qu'il qualifie lui-même de bourgeoise. Cette famille nombreuse lui vaudra d'avoir cent vingt-trois neveux et nièces, tous âges, tous degrés et toutes conditions confondus, qui lui demanderont de répondre à leurs questions à l'occasion du cinquantième anniversaire de s […] Lire la suite

ACTION CATHOLIQUE

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 1 454 mots

Trop multiforme et trop étendue pour constituer une véritable organisation, l'Action catholique est plutôt un ensemble de mouvements obéissant à une sorte d'idée-force ou de loi-cadre qui consiste, dans l'Église contemporaine, à faire participer les laïcs à l'apostolat dont le pape et les évêques sont les premiers responsables. Les mouvements très variés qui ont tenté de mettre en œuvre ce dessein […] Lire la suite

AMÉRICANISME, catholicisme

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 376 mots

Doctrine ou attitude condamnée en 1899 par Léon XIII dans sa lettre Testem benevolentiae . « Hérésie fantôme », diront ceux qui étaient ou se sentaient visés. Opinions nouvelles qui amalgament les vertus américaines avec de vieilles erreurs et font le jeu du protestantisme anglo-saxon, expliqueront ceux qui jugeaient cette mesure nécessaire. Simple tactique d'apostolat où l'on a voulu chercher une […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE, économie et société

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 13 682 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'Église »  : […] L'Amérique latine est avant tout un continent catholique : elle porte près de la moitié des fidèles de l'Église de Rome, un tiers de ses évêques. La population est chrétienne à 90 p. 100, et les protestants, en progression, en représentent 20 p. 100, essentiellement au sein des différentes églises évangéliques. Le Brésil est le premier pays catholique du monde avec 136 millions de fidèles, soit […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

René COSTE, Pierre LIÉGÉ, « CATHOLICISME - L'organisation et la vie de l'Église », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-l-organisation-et-la-vie-de-l-eglise/