CATHÉTÉRISME

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sténose »  : […] Une plaque peut augmenter progressivement de volume jusqu'à dépasser les capacités compensatrices du remodelage artériel. La lumière commence alors à se déformer : la saillie de la plaque rétrécit peu à peu l'artère, déterminant une sténose (du grec sténos , « étroit »). Passé un certain degré de sténose (généralement supérieur à 75 p. 100 du calibre originel de la lumière ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/#i_26341

CATHÉTÉRISME CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 155 mots

Le cathéter est un tube flexible qu'on glisse à l'intérieur d'un vaisseau sanguin jusqu'à ce qu'il atteigne les cavités cardiaques. Cela permet d'introduire directement des médicaments à ce niveau, de mesurer le flux sanguin et la pression intracavitaire ou de diagnostiquer certaines défectuosités congénitales du cœur. Ce procédé permet également de mettre en place dans le cœur des électrodes afin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catheterisme-cardiaque/#i_26341

CŒUR - Chirurgie cardiaque

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Christian CABROL
  •  • 6 514 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sur la surface du cœur »  : […] Le péricarde enveloppe complètement le cœur et le protège, mais certaines maladies (la tuberculose surtout) peuvent le transformer en une coque épaisse, calcifiée par places, inextensible, qui étouffe le cœur dans sa gangue. La péricardectomie est l'opération qui consiste à enlever ce péricarde, comme on décortique une cuirasse. Cette opération n'est pas sans gravité, car la coque péricardique adh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-chirurgie-cardiaque/#i_26341

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le rétrécissement mitral »  : […] Il touche essentiellement la femme jeune. Le ventricule gauche est mal rempli et l'oreillette gauche en amont se dilate en même temps que les pressions dans l'artère pulmonaire s'élèvent. La patiente se plaint de dyspnée, de toux à l'effort. À un stade avancé, la symptomatologie est présente au repos, et l'œdème pulmonaire est possible. À l'auscultation, on perçoit un éclat du premier bruit corr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/#i_26341

COURNAND ANDRÉ FRÉDÉRIC (1895-1988)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 531 mots

Biologiste et médecin américain d'origine française. Né à Paris le 24 septembre 1895, André Cournand entreprend des études scientifiques que la guerre interrompt. En 1919, il entre à la faculté de médecine de Paris ; interne en 1925, il soutient, en 1930, sa thèse de doctorat consacrée à la sclérose disséminée aiguë. Il se rend alors pour un an à la Columbia University de New York, dans le service […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-frederic-cournand/#i_26341

DIALYSE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS, 
  • René NOTO
  •  • 2 183 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dialyse péritonéale »  : […] La dialyse péritonéale a été initialement utilisée vers 1945-1946 comme traitement de l'insuffisance rénale aiguë, et, pendant plus d'une décennie, elle resta le procédé d'épuration le plus utilisé ; l'apparition d'une nouvelle génération de reins artificiels plus performants contribua à la rendre moins intéressante que l'hémodialyse. La technique consiste à introduire le liquide de dialyse dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialyse/#i_26341

FORSSMANN WERNER (1904-1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Chirurgien allemand, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1956 (conjointement à André Frédéric Cournand et Dickinson W. Richards) pour le développement de la technique de cathétérisme cardiaque. Werner Forssmann est né le 20 août 1904 à Berlin. Pionnier dans la recherche en cardiologie, il contribua au développement du cathétérisme cardiaque, méthode qui consiste à introduire une sonde dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-forssmann/#i_26341

NUTRITION ARTIFICIELLE

  • Écrit par 
  • Claude MATUCHANSKY
  •  • 5 527 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Nutrition artificielle par voie veineuse : nutrition parentérale »  : […] Indiquée lorsque la nutrition orale et entérale est impossible, la nutrition parentérale constitue un véritable « intestin artificiel » permettant de suppléer de façon transitoire ou parfois très prolongée la fonction d'un intestin grêle défaillant ou absent. Le concept même de nutrition veineuse peut être retrouvé dans les documents les plus anciens : pour Galien (Cor., […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition-artificielle/#i_26341

RICHARDS DICKINSON (1895-1973)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 222 mots

Physiologiste américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine (conjointement avec Werner Forssmann et André Cournand) pour avoir adapté, avec André Cournand, la technique de cathétérisme cardiaque mise au point par Werner Forssmann. Cette technique consiste à monter un tuyau flexible (cathéter) depuis une veine du coude jusqu'au cœur, afin de s'en servir comme d'une sonde pour explorer le cœur. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dickinson-richards/#i_26341


Affichage 

Nutrition artificielle : accès veineux

dessin

Principaux accès vasculaires pour les cathéters de nutrition parentérale prolongée : A, voie jugulaire interne avec trajet sous-cutané préthoracique, la plus utilisée ; B, voie sous-clavière avec trajet sous-cutané préthoracique ; C, voie jugulaire interne avec trajet sous-cutané... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Robotique chirurgicale : robot maître

photographie

Installé à distance, le radiologue guide, depuis un robot maître (visible ici), la mise en place d'un cathéter porté par un robot esclave lors d'une procédure intravasculaire sous contrôle d'un scanner Le radiologue n'est donc pas exposé aux rayons X 

Crédits : Hansen Medical

Afficher

Nutrition artificielle : accès veineux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Robotique chirurgicale : robot maître
Crédits : Hansen Medical

photographie